Russie - Défense : Comment Maïdan tient le CMI Russe " par les couilles " !

Publié le 23 Mars 2014

        Je n'ai pas le temps de développer ce thème car j'écris un article sur ce sujet . Des liens pour expliquer comment les nouveaux chefs politiques Ukrainiens peuvent sur une simple signature empêcher le réarmement Russe et , dommage collatéral , compromettre toute vente d'hélicoptère ou de système de missiles [ de l'anti-char au systéme anti-aérien ] à l'étranger .

La maintenance du matériel terrestre , aérien ou naval Russe est elle aussi grandement dépendante du CMI Ukrainien : Turbines pour hélicoptères , turbines navales CODOG et CODAG , " galettes " de guidage pour missiles anti-chars et anti-aériens [ Voir dernière photo ] , systèmes de guidage et systèmes propulsifs pour missiles balistiques ,optoélectronique , mécatronique , guerre électronique     ...

Cet aspect des " événements " en Ukraine a totalement été ignoré par la blogosphère spécialisée mais commence déja à inquiéter les clients " normaux " du CMI Russe , c'est à dire les états qui pour des raisons géo-politiques peuvent se fournir en dehors de la Russie ou de la Chine . La percée des hélicoptères Russes en Amérique-Latine [ Brésil , Pérou ] pourrait être ainsi grandement compromise et le SAV s'avérer impossible. Ceci serait d'autant préjudiciable pour le CMI Russe dans la région , mais aussi en Asie , que les clients " traditionnels "  comme le Venezuela cherchent à s'affranchir du quasi-monopole Russe. On a ainsi vu le MD de la Défense Venezuelien se rendre à Brasilia pour y rencontrer l'attaché militaire Français et le gouvernement Vénezuelien réfuter les allégations de Dmitri Rogozine sur un stationnement  naval permanent Russe au Venezuela.

En Asie le Vietnam se tourne vers le CMI Ukrainien pour acheter les radars de ses systèmes S-300 et abandonne Kalachnikov pour un founisseur Israélien qui construira une usine pour fabriquer le futur fusil d'assaut de ses forces armées. Quand à la Chine elle n'achête plus que des turbines navales Ukrainiennes , les mêmes que le CMI Russe compte mettre sur ses futures corvettes ou frégates ...

Dans le cas où des constructeurs du CMI Russe chercheraient à fabriquer des clones des matériels Ukrainiens ils pourraient être poursuivis pour contrefaçon et les tribunaux Occidentaux ou les instances arbitrales Occidentales trancheront à coup sûr en faveur de l'Ukraine . Enfin il est fort probable que les entreprises du CMI Ukrainien stratégiques pour le CMI Russe chercheront à être l'objet de prise de contrôle par des groupes Occidentaux [Raytheon , Airbus Group , Nexter , BAE Systems , Rheinmetall AG  ] appuyés par leurs gouvernements . Cette prise de contrôle signifierait à la fois l'accés et le transfert des technologies du CMI Ukrainien mais aussi une conaissance de " état de l'art " des technologies militaires Russes.

Quand au CMI Russe il perdrait tout simplement le fruit du travail et la somme de connaissances de dizaines de milliers de scientifiques , d'ingénieurs et de techniciens sur une période de 60-70 ans : On ne (re)-lance pas la production d'une gamme de turbines navales ou d'hélicoptères , de calculateurs de trajectoires d'engins balistiques et de centrales inertielles sur un oukaze du tsar !  

La spécificité Russe qui faisait que les systèmes d'armes Russes n'intégrent pas de matériel  et de composants étrangers et donc ne nécessitent pas d'autorisation de vente d'une tierce puissance n'est donc plus d'actualité . La " victoire " Russe en Crimée pourra vite devenir une victoire à la Py..Russe !

Cette dépendance du CMI Russe vis à vis du CMI Ukrainien va encore diminuer la réputation de la Russie sur le marché mondial des armes , une réputation déja mise à mal et ternie par le renoncement de la Russie à livrer des systèmes S-300 à l'Iran et à la Syrie.

[ 1 ] : Russian Helicopters On the Up, But Engine Supply Is Threatened

http://www.ainonline.com/aviation-news/2014-03-17/russian-helicopters-engine-supply-threatened

[ 2 ] : Славянское братство по оружию. И деньгам

http://sovsekretno.ru/articles/id/4047/

  [ 3 ] «Зоря», «Газпром» и ВМФ России

http://odnarodyna.com.ua/node/11218

[ 4 ] Современные боевые корабли ВМФ России пока оснащаются украинскими силовыми установками — «ЗОРЯ»-"МАШПРОЕКТ"

http://news.mail.ru/economics/14408019/

[ 5 ] : La Russie remplacera le missile ukrainien "Voevoda" par son "Sarmat"  

http://fr.ria.ru/presse_russe/20140226/200590113.html

[ 6 ] Vietnam to Buy 3D Search Radar ST68UM of Ukraine

http://rpdefense.over-blog.com/2014/03/vietnam-to-buy-3d-search-radar-st68um-of-ukraine.html

[ 7 ]   Russian Helicopters signs $1.2 bln engine deal with Ukraine's Motor Sich

  http://en.ria.ru/business/20111113/168659528.html

[ 8 ] Ukraine crisis worries India

http://www.thehindu.com/news/national/ukraine-crisis-worries-india/article5758400.ece

       

           

   

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Bonjour Daniel, effectivement, tu avais raison... et 3 ans à l'avance.<br /> Cordialement.<br /> <br /> https://www.menadefense.net/2017/09/14/conflit-russo-ukrainien-lalgerie-a-t-rate-opportunites/
Répondre
V
<br /> L’OTAN découvre la nouvelle armée russe…soft<br /> et hard power<br />
Répondre
C
Idem pour l'aéronautique ... Aerospace ....................................................................................................... The Antonov production and design concerns are the<br /> principal assets within Ukraine’s defence and aerospace industrial system: a complex inherited from the Soviet-era that develops and produces transport aircraft for both military and commercial<br /> applications. Antonov’s core product range currently consists of the An-74 patrol and reconnaissance aircraft; An-124 aerial launch platform; An-70 military medium transport aircraft (currently the<br /> subject of Russo-Ukrainian development – see page 6); An-124 heavy transport aircraft; and the An-32 light military transport aircraft. Competencies also extend to maintenance, upgrade and repair<br /> services. In common with the rest of Ukraine’s industrial base, Antonov has been forced to diversify and seek additional markets to survive the dearth of domestic government investment.<br /> Consequently the group owns a transport airline, has exported aircraft to 70 countries worldwide and produces buses and bicycles. Russia’s United Aircraft Corporation reportedly tried in 2009 to<br /> absorb Antonov but progress has not been apparent as of 2013. Beyond Antonov, Ukraine’s aerospace industrial base includes competencies relating to maintenance repair and overhaul (such as Kiev<br /> Aircraft Repair Plant and Odesaviaremservice); low-level unmanned aerial systems technologies (Design Vzlet); aerospace components (Odesaviaremservice); radar and navigation systems (Aerotechnica);<br /> and powerplants (Motor Sich). Motor Sich is particularly noteworthy. The company has a monopoly on the supply of certain military helicopter engines to Russian Helicopters,and also provides the<br /> AI-222-25F engine fitted to the Chinese L-15 jet trainer aircraft.
Répondre
C
Bonjour, en complément désolé c'est en anglais - analyse de la part de Jane's qui est une revue spécialisée brittanique sur la construction navale ukrainienne.<br /> ....................................................................................................... Shipbuilding and ship repair, maintenance, conversion, overhaul and related capabilities are<br /> extensive. There are approximately 50 organisations with relevant competencies on and near Ukraine’s Black Sea coast. Ukraine hosted significant marine assets during the Soviet era and these were<br /> inherited following independence. During the Soviet years the only shipyards capable of building an aircraft carrier were located in Ukraine. Russian industry remains reliant on Ukrainian marine<br /> interests. Moscow remains a major customer of Ukrainian naval gas turbine manufacturer Zorya-Mashproekt. It is notable that Russia has moved in recent years to absorb Ukraine’s ZMP and the OJSC<br /> Feodosiya More shipyard into its own United Shipbuilding Corporation.17 Naval capabilities remain broad, encompassing architectural services; propulsion systems; repair; maintenance; construction<br /> and design services. Ukraine’s principal naval shipyards are State Enterprise ‘Shipyard Named After 61 Communards’; OJSC Feodosiya More shipyard;JSC Shipyard Zaliv; Chernomorsky shipyard; and JSC<br /> Leninska Kuznya. The current state of Ukraine’s shipbuilding and marine service provides is questionable. The majority of assets under state ownership are loss-making and they have suffered – along<br /> with Ukraine’s broader defence and aerospace industries – from two decades of under investment.
Répondre
N
<br /> There are reports from correspondents in Germany's newspapers, that the Chinese have now decided to establish a military cooperation with Russia. And in India the tendency seems to<br /> continue the existing weapons development partnership with Russia . Both China and India  have considerable technological and scientific resources.  Reports state, that those in Russian<br /> government who had always advocated a new emphasis on developing Asiatic Russia - seem now to take the lead towards that tilt towards Asia. Reports state that several publications under control<br /> of the government in China have featured articles which  overtly recommended a closer military relationship with Russia, especially since Russia is no longer contraint by  U.S. wishes<br /> to curb certain weapons exports to China, such as the submarine "Project 949A". -- Brazil's joint space program with Ukraine (Cyclone) may now be eliminated  by pressure of the U.S. on the<br /> Ukraine. A "wikileaks" revelation had already shown several years ago, a cable from the U.S. Embassy in Brazil to the Ukraine which state: "The United States does not favor the development of<br /> Brazil's space program".<br />
Répondre
V
<br /> Si on s'en tient à votre exposé alors la Russie rentrera en guerre. <br />
Répondre
V
<br /> On se demande pourquoi l'occident n'a pas joué cette carte en premier. A vous lire, on se dit que la Russie aurait fait une connerie d'aller en expédition. <br /> <br /> <br /> Il manque sérieusement des éléments à votre exposé.<br />
Répondre
C
Bienvenue dans le monde de la mondialisation... Ce phénomène calme les ardeurs des bélliqueux lors des crises. Les pays sont si interdépendants qu'il n'est pas aisé de couper les chaînes<br /> logistiques "supply chain" (désolé pour l'anglicisme). Quant au S-300 beaucoup de mythes aussi. Certains membres de l'OTAN en possèdent et ont eu tout loisir d'en étudier l'efficacité et ses points<br /> faibles. Par contre comme point économique d'achoppement, je vois bien la question ou non de la nationalisation des biens ukrainiens en Crimée avec risque de mesure similaire par Kiew, ou peut être<br /> des problèmes de partage de la mer d'Azov où se trouve du pétrole. Si j'ai bien compris, tant que c'était ukrainien, c'était considéré comme un lac, alors que si cela devient une mer, il y aurait<br /> d'autre règles.
Répondre
R
<br /> Très bien vu. On parle souvent de la concurrence de l'Ukraine au niveau des tanks avec comme par exemple le contrat au Pakistan (Ak-Kalhid) mais on oublie que le bassin du Donets c'était la Rhur<br /> de l'ancienne URSS, c'est beaucoup plus que ça, sans compter des bureaux tres connus qui sont passés en entier dans le giron de Kiev comme Antonov.<br /> <br /> <br /> Cela doit expliquer certaines infos que j'ai vues au sujet de discusions en sous-main entre Kerry et Lavrov sur une fédéralisation de l'Ukraine comme solution au problêmes actuels, un moyen pour<br /> le Kremlin de maintenir l'Est Ukrainien sans recourrir à la force et pour les USA de sauver la face de façon diplomatique.<br /> <br /> <br /> J'espère que c'est vrai.<br />
Répondre
D
<br /> <br /> Bonjour ,<br /> <br /> <br /> La Djézarie se retrouve dans la situation de l'âne de Buridan , justement à propos des hélicos et des Yak dont parle l'article ...<br /> <br /> <br /> http://www.elwatan.com/international/crise-russie-ukraine-l-algerie-coincee-entre-deux-partenaires-strategiques-21-03-2014-249963_112.php<br /> <br /> <br /> Tres Cordialement<br /> <br /> <br /> Daniel BESSON<br /> <br /> <br /> <br />
H
<br /> Et, vous croyez sincèrement que Poutine et son gouvernement n'ont pas anticipé ce POSSIBLE OBSTACLE ?<br /> <br /> <br /> POUTINE a RE-pris la Crimée, au gouvernement Fasciste et corrompus d'Ukraine, sans un seul coup de fusil, sans l'amoncellement de cadavres qui chers aux Yankees, il a organisé  et poursuis<br /> l'organisation de l'indépendance économie de la Russie, il a développe des partenariat économique avec nombreux pays etc...<br /> <br /> <br /> Et, il n'aurait pas prévu de réponse dans un domaine, l'armement des partenaires, domaine - avec balance excédentaire parce  justement nombreux gouvernements font, de nouveau appel a la<br /> Russie, pour les ARMER !!!!<br /> <br /> <br /> Cela me semble difficile a croire voire impossible.... Qu'il y a un moment de flottement...JE LE CONÇOIS...Mais seulement un moment de flottement!!!<br /> <br /> <br /> Et, les affaires reprendront sans conteste<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Hadria RIVIERE<br />
Répondre
D
<br /> <br /> Bonjour ,<br /> <br /> <br /> "Et, vous croyez sincèrement que Poutine et son gouvernement n'ont pas anticipé ce POSSIBLE OBSTACLE ? "<br /> <br /> <br /> Il apparait que non puisque le projet de train stratégique a été évoqué en Décembre 2013 et il semble bien qu'il n' y ait pas de motoriste naval ou aérospatial prêt à prendre la relève au pied<br /> levé des entreprises Ukrainiennes .Quand à l' ICBM " lourd " , sa gestation aura attendu 23 ans . Pour les motorisations d'hélicoptères , cela commence juste , décembre 2013 et à dose<br /> homéopatique par rapport aux besoins :  <br /> <br /> <br /> http://www.russianhelicopters.aero/en/press/news/Mi-38_3rd_prototype_1st_flight/<br /> <br /> <br /> http://vpk.name/news/107016_rossiiskii_dvigatel_dlya_nochnogo_ohotnika.html<br /> <br /> <br /> Signalons  le motoriste Klimov ( voir supra )  <br /> <br /> <br /> Pour les motorisations navales cela aussi de quelques semaines , apres une longue et douleureuse gestation . Et encore ....<br /> <br /> <br /> http://expert.ru/expert/2013/36/dvigatel-bez-motora/<br /> <br /> <br /> Je vous rapelle ici qu'une entreprise de haute-technologie ne se crée pas ex-nihilo : EADS fait directement référence dans sa " généalogie " à la Société des avions Deperdussin , cad les<br /> années 1910 ....Eurocopter n'existe que par ce que SUD-AVIATION  a existé . Les Brésiliens récoltent aujourd'hui le fruit des programmes aéronautiques et électroniques ( Ca a commencé<br /> auparavant par l'assemblage des postes de TSF importés des EU et d' Europe )  des années 40 et 50 . Le " Vale da Electronica " qui produit aujourdhui les cartes des drones Brésiliens et<br /> demain de l'électronique du Gripen date des années 50 ! http://www.youtube.com/watch?v=OrbEBNUG5yU<br /> <br /> <br /> Idem en ce qui concerne l'industrie aéronautique Argentine qui n' a de futur que par ce qu'elle aproduit le PULQUI et le PUCARA , cad pour le 1er l'épqoue de Juan PERON .<br /> <br /> <br /> Dans le cas des motorisations d'hélico ,l'histoire du Russe Klimov remonte à 1914 !   http://klimov.ru/en/about/history/<br /> <br /> <br /> Mais de toute façon les Russes ne pouront pas fabriquer de clones sans risquer des poursuites pour violation des droits de brevets qui sont ...Ukrainiens !<br /> <br /> <br /> Tres Cordialement<br /> <br /> <br /> Daniel BESSON<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />