Russie: deux nouveaux radars couvriront les régions à risque d'attaque balistique

Publié le 14 Janvier 2010

MOSCOU, 14 janvier - RIA Novosti
L'entrée en service, en 2010, de radars à Armavir (sud-ouest) et à Lekhtoussi (nord-ouest) renforcera la sécurité de la Russie dans ces deux régions présentant un risque potentiel d'attaques balistiques, a déclaré aux journalistes à Moscou le général Oleg Ostapenko, commandant des troupes spatiales russes.

"La mise en exploitation des radars d'Armavir et de Lekhtoussi permettra à la Russie de contrôler complètement ces régions potentiellement dangereuses", a-t-il affirmé.

Selon le général, le sud-ouest du pays était autrefois couvert par les radars ukrainiens de Sébastopol et de Moukatchev dont les données ne sont plus utilisées par la Russie.

Note de l'Editeur :

Le radar de Lekhtoussi est situé dans l'oblast de Leningrad  et permettera de couvrir les menaces balistiques sur un secteur englobant la Baltique , la Scandinavie , le Sud du Groenland  qui est désormais considérée comme une " région potentiellement dangereuse " par les chefs militaires Russes alors que les chancelleries  occidentales n'ont de cesse de persuader la Russie que la principale menace balistique provient d'Iran .  D'autres radars situés dans l'oblast de Mourmansk et dans la république des Komis permettent de couvrir le Groenland et tout le flanc arctique Russe .
Les premiers essais opérationnels du radar ont eu lieu fin décembre 2006 [ 1 ]
La station radar de Lekhtoussi a été mise en service le 22 décembre 2006 . Le fonctionnement opérationnel de cette station a colmaté une brèche qui s'est maintenue pendant sept ans dans le réseau des radars créé en vue de protéger les frontières russes. Cette lacune a été due à la fermeture du radar soviétique Skrunde en Lettonie.
Sur le flanc Sud de la Russie , le 12 février 2008  le  président Russe Vladimir Poutine a signé une  loi dénonçant l'accord intergouvernemental russo-ukrainien de 1997 sur l'exploitation conjointe des radars de pré-alerte ukrainiens de Moukatchevo et de Sébastopol . [ 2 ]


Liens :
[ 1 ] New radar at Lekhtusi: a shield against missile attacks - Reportage de Ria Novosti du 22 décembre 2006 .
[ 2 ] Poutine dénonce l'accord russo-ukrainien sur l'exploitation commune des radars de pré-alerte - Depêche de Ria Novosti du 12 février 2008 .

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article