Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 23:21

La lecture des commentaires sur la position - constante - de la diplomatie Russe concernant la " Question Syrienne " laisse rêveur quand au degré d'auto-persuasion qu'ont les " experts " , les plumitifs mais aussi des diplomates aguerris et les chefs politiques Occidentaux [ Juppé , Hollande , Clinton , ... ] sur " l'évolution de la position Russe " et le " lâchage de Al-Hassad " par la Russie . Rappelons ici que la diplomatie Russe , au delà des liens personnels qui existent entre les chefs politiques Russes et Syriens qu'il faut prendre en compte , s'est toujours opposée à toute ingérence dans les affaires intérieures Syriennes et donc n'a jamais " soutenu " le Président Al-Hassad ! Lorsque les commentateurs Occidentaux parlent de " lâchage " , il ne font que transposer leur volonté de s'ingérer dans les affaires intérieures Syriennes - en demandant le départ du Président Al-Hassad comme préliminaire à tout réglement du dossier - à la diplomatie Russe .

 

L'autre fossé qui sépare les points de vue Occidentaux et Russes concerne les " massacres "  de Houla et de Mazraat al Qoubir . Ceux-ci devaient constituer l'élèment pivot , un " Racak moment " ou " Benghazi moment " [ lien ] , qui amenerait la Russie à modifier sa position et ne plus opposer son veto à une action armée de la " communauté internationale " contre la Syrie . Ces " événements " ont a contrario montré  que le pathos déployé ad nauseam  pour essayer d'infléchir la position Russe , au delà d'emporter l'adhésion des opinions publiques Occidentales [ lien ] , n' a pas su influencer le logos des chefs politiques et des cadres de la diplomatie Russe .  

Ceux-ci n'hésitent d'ailleurs plus désormais à accuser à mots à peine  couverts les agissements des services de renseignement étrangers . On peut ici noter que la diplomatie Russe dispose comme outils d'aide à la décision son réseau de renseignement du SVR  - son directeur Mikhaïl Fradkov s'est rendu en Syrie avec Serguei Lavrov début février 2012 - mais aussi du réseau de plusieurs milliers , certaines sources évoquent près de 50 000 , couples  binationaux .

 

Nos plumitifs , " experts " et chefs politiques doivent comprendre que si les théories de la " guerre informationelle " et de manipulation des masses décrites par Alvin et Heidi Toffler sont connues à Moscou , il n'en reste pas moins que les chefs politiques et diplomates Russes " fonctionnent " avec un autre schéma mental ou la rationalité dans la gestion des crises prévaut sur l'émotionnel .

 

Voici donc un résumé des positions Russes sur ces " massacres " .

 

1- Dés que le " massacre de Houla " © a fait la une des depêches le représentant permanent adjoint Russe à l'ONU , Alexandre Pankine , a mis en doute la version diffusée par l'OSDH , un bombardement par des blindés , pour évoquer des massacres commis à l'arme blanche .

"la majorité" des victimes à Houla ont été tuées par arme blanche ou "exécutées à bout portant". "Il est probable que il s'agit d'une provocation, parce que tout s'est déroulé dans des circonstances mystérieuses"[ lien ]

 

Cette position a été réaffirmée aujourd'hui par Alexeï Pouchkov, chef de la Commission pour les Affaires internationales de la Douma : " "Les libéraux pro-occidentaux mentent, en affirmant qu'à Houla, toutes les victimes auraient péri, suite à "l'usage d'artillerie tirée depuis des chars". La vérité est que presque tous y ont été égorgés ou tués par des balles tirées à bout portant (…) une pratique courante chez les islamistes".  [ lien ]

 

Celui-ci  a remarqué à Houla  une , Hummm ...." pratique" que l'on a observé lors du massacre de Melouza ou lors de celui de Bentalha orchestré par le GIA  : le " Sourire Kabyle " ! [ lien vers article ]

 

2- Dans le même temps,  Alexandre Pankine n'a pas exclu une implication de services spéciaux étrangers dans le massacre de Houla.[ lien ]  

 

3- Le chef de la diplomatie Russe Serguei Lavrov a quand lui réclamé lors d'un entretien avec l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Kofi Annan  :" une enquête objective et impartiale sur toutes les circonstances du drame est nécessaire, sous l'égide de la Mission d'observation de l'Onu en Syrie", signifiant ainsi que la Russie n'accepterait pas une réedition de l'enquête imposture qui a mené à l'intervention de l'OTAN en Serbie après le " massacre de Racak" © .[ lien ]

 

4- La manipulation du pathos lié au " massacre de Houla " pour justifier une intervention militaire , en particulier par le Président François Hollande aiguilloné par le philosophe juif sioniste Bernard-Henri Levy , a été fustigée  et dans une certaine mesure traînée en dérision par le premier adjoint du ministre Russe des Affaires étrangères, Andreï Denissov le 30 mai :

" Evoquer une intervention étrangère ressemble plus à une manifestation d'émotions politiques qu'à un calcul, une analyse et une approche équilibrée. Dans ces cas, il faut toujours se demander: et après?". [ lien ]

 

Sur les auteurs des massacres de Houla et de Mazraat al Qoubir et leurs soutiens internationaux , les diplomates Russes emploient de moins en moins la langue de bois ! Ce sont :

 

5- Les Islamistes aka  " certaines forces "

 

"La responsabilité pour tout ce qui se passe en Syrie n'incombe pas uniquement à son gouvernement, mais aussi en grande partie à ceux qui ne cessent de financer des formations paramilitaires illégales, recrutent des mercenaires, facilitent à ces derniers le passage de la frontière et flirtent avec des extrémistes de tout bord pour arriver à leurs propres objectifs politiques" a indiqué ce jour à Moscou le chef de la diplomatie Russe Sergueï Lavrov.[ lien ]  Et d'ajouter que lesdits objectifs [ politiques ]  étaient beaucoup fonction d'un aspect confessionnel. [ lire : Instauration d'un régime Islamiste ]

 

 

Il s'agit là d'une précision à la déclaration du 7 juin du  porte-parole du ministère Russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch à propos du massacre de Mazraat al Qoubir qualifié de " provocation atroce  " .[ lien ]   Au delà de l'aspect émotionnel de cette tuerie , largement exploité par les diplomaties Occidentales et les afiseurs d'opinions , les diplomates Russes gardent la tête froide pour analyser les objectifs de ces provocations .

"Il ne fait aucun doute que certaines forces recourent à des provocations atroces et odieuses afin de torpiller la mise en œuvre du plan de paix de Kofi Annan".  

 

 

6- Certains des  " partenaires de la Russie " au sein du CS de l' ONU : France , Etats-Unis et Angleterre .

 

"Certains de nos partenaires [ au sein du CS de l'ONU ] se livrent à des démarches pratiques visant à faire exploser la situation en Syrie au sens propre et au figuré" [ lien ]

Bien que la déclaration de Serguei Lavrov date du 10 mai , c'est à dire d'avant les " massacres " , elle  n'en constitue pas moins une déclaration ciblée dénonçant l'intervention militaire " underground " de l'Occident en Syrie . A ce titre elle accuse désormais les " Occidentaux " de complicité dans les exactions de Houla et de  Mazraat al Qoubir ., ce qui nous ramène à la prise de position d' Alexandre Pankine du dimanche 27 mai .

 

7 - La Séoudie , le Qatar , la Turquie avec le blanc seing , voir l'appui de l'OTAN

 

 

"Nous avons suffisamment de preuves confirmant que les rebelles reçoivent des armes et d'autres moyens dont ils ont besoin pour maintenir leur capacité de combat et que des renseignements sont mis à la disposition de l'Armée Syrienne Libre (ASL)".

 

"D'ailleurs, ces pays ne le cachent pas: nos collègues Saoudiens et Qatariens en parlent ouvertement. Hier, des hommes d'affaires syriens se sont réunis, si je ne me trompe pas, à Istanbul pour annoncer la création d'un fonds destiné à financer l'armée syrienne libre". a déclaré le 10 juin  le ministre Russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'un point de presse à Moscou. [ lien ]  

 "Lors d'entretiens privés, menés en l'absence de journalistes, nos collègues [ occidentaux de l'OTAN ]  se montrent parfaitement au courant de ce qui se passe réellement en Syrie".

 

Si les armements que reçoivent les terroristes Islamistes Syriens peuvent très bien provenir des pétromonarchies Islamistes du Golfe via la Turquie  , il n'en demeure pas moins que les " renseignements " ne peuvent provenir que d'états ou d'organisations disposant des moyens techniques [ drones , satellites , centres d'écoute ,... ] pour les fournir ! Et dans la logique de la déclaration du ministre Lavrov , il ne peut s'agir que d'une implication de l'OTAN ...

 

8- Les " amis de la Syrie "

 

"Nous estimons que les « amis de la Syrie » sont une structure nuisible, car leur activité se ramène de fait à différents subterfuges destinés à renverser le gouvernement en place à Damas et non à des démarches visant à appliquer le plan formulé par Kofi Annan" a rajouté le jour même le délégué permanent de Russie aux Nations unies, Vitali Tchourkine. [ lien ] Parmi ces " subterfuges " il ya la manipulation de l'émotion suscitée par les " massacres " pour imposer des sanctions dans le cadre du CS de l'ONU .

 

 

 

 

 

Sergueï Lavrov

 

Délégué permanent de Russie auprès des Nations unies Vitali Tchourkine

 

 

 h4ill694034bentalhaqx7

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Klaußius Germanicus 13/06/2012 00:21


Bonjour, il semble que ça commence à chauffer de tous les bords =>


http://tarpley.net/2012/06/12/russia-reportedly-preparing-divisions-for-deployment-to-syria/


La Rodina va peut-être s'impliquer, aprês de longues hésitations (voir: Lybie).


 

Edmond 10/06/2012 11:50


Et il y a du nouveau. Selon debkafile, les Iraniens ont accusé les «insurgés» d'avoir reçu des armes chimiques. Vous vous rendez compte de la réaction contre la Syrie qui sera provoquée au cas ou
les «insurgés» les utilisent pour impliquer bien évidemment le gouvernement...

DanielB 10/06/2012 12:31



Bonjour ,


" l'interet " de l'"opposition Syrienne  "pour les armes chimqiues n'est pas nouveau ! http://www.bioprepwatch.com/weapons_of_bioterrorism/syrian-opposition-plans-to-secure-chemical-weapons/324221/


Cordialement


Daniel BESSON



jacenius 10/06/2012 09:58


La vraie raison est peut-être de faire accepter aux publics occidentaux une intervention sans mandat de l'ONU comme au Kosovo. Seulement voilà, le public en question doit d'abord oublier qu'il y
a une crise économique...

DanielB 10/06/2012 12:37



Bonjour ,


Il semble que les chefs politiques Russes se préparent à ce scénario d'intervention sans mandat du CS de l'ONU . Bien que le statut de membre permanent au CS de l'ONU , et donc la legitimité de
l'ONU , soit un des " facteurs de puissance " avec l'arme nucléaire de la Russie , il n'en demeure pas moins qu'en cas d'intervention " hors Cs de l'ONU " , la Russie poura utiliser alors la "
jurisprudence Syrienne " pour intervenir militairement hors de ses frontières comme elle l'a fait avec la " jurisprudence Kossovo " pour la Géorgie en 2008 ! http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-25996081.html


Cordialement


Daniel BESSON



Liens