Sécurité énergétique Européenne : On a tous besoin du gaz Russe , même l'Angleterre !

Publié le 14 Janvier 2010

S'il y avait besoin d'une preuve de plus que la véritable sécurité énergétique Européenne passe par des accords dans ce domaine avec la Russie , celle ci a été donnée par les incidents d'approvisionnement qui ont frappé l'Angleterre cette semaine  , un pays dont les chefs politiques se sont toujours glorifiés de ne pas " céder au chantage gazier de Moscou " et qui enjoignent l'Europe continentale a en faire de même .
C''est aussi  d'Angleterre que sont venues les plus vives critiques contre le gazoduc Nord-Stream au nom d'une prétendue " indépendance énergétique de l'Europe " , mais ces mêmes Anglais ont été bien content ces derniers jours de pouvoir disposer de ce gaz Sibérien qui alimente l'Europe continentale depuis trente ans .[ 5 ]
Une constatation d'autant plus amusante , on n'arrête pas de savourer son plaisir , qu'elle est faite dans les colonnes de The Guardian qui deux jours auparavant écrivait encore que " Gazprom avait le pouvoir de plonger l'Europe dans le noir " [ 1 ] et qui ne cesse de dénoncer depuis le début le " Gazoduc Molotov-Ribbentrop " [ 2 ] .
Afin de faire face aux interruptions d'approvisionnement en provenance de Norvège - pourtant considérée comme un partenaire fiable par les Anglais - des champs gaziers d' Omen Lange et de Troll  [ 3 ] , la Grande-Bretagne a du importer du gaz Russe de Sibérie via le gazoduc Zeebrugge [ Belgique ]-  Bacton [ 4 ]
Pour une fois un des principaux responsables Britanniques du secteur prend aussi conscience du "chantage gazier " exercé par l'équipe de voleurs en place à Kiev :
" Cela aurait été une situation désespérée si nous  aurions vu de nouveau le type de disputes qui se sont produites entre la Russie et l'Ukraine et qui ont réduit les livraisons de gaz sur le continent les deux ou trois Janvier derniers " [ 1 ] affirme Eddie Proffitt du Major Energy Users' Council .
Mieux , les coupables de ces disputes sont désignés de manière claire , ce sont les " voisins de la Russie "  :
" Si les Russes auraient eu le même genre de problèmes avec leurs voisins que les années précédentes , nous serions tombés de l'autre côté du fil de la lame sur lequel nous sommes assis avec nos approvisionnements en gaz " déclare le parlementaire John Hemming .
Comme quoi ! Quelques dizaines d'heures dans le froid et l'obscurité , ou cette simple perspective ,  et l'on change d'avis sur la Russie et Gazprom , on oublie les " atteintes aux drouâdelôms " du crypto Stalino-Fasciste Poutine et l'on reécrit l'histoire des relations internationales en Europe de ces quatre dernières années ...
.
Cet incident d'approvisionnement amène aussi les politiciens et les responsables énergetiques Britanniques à remettre en question la politique d'approvisionnement en gaz de la Grande-Bretagne [ qui compte sur une part importante de GNL dans l'avenir - NDLR ] .
" Cet hiver nous a montré que le systéme que nous avons imaginé n'a pas la résilience qu'il aurait du avoir .[ la résilience est la capacité de résistance à un choc - NDLR ] . Il fonctionne sur le principe du " juste à temps " ce qui procure des bénefices en termes économiques si il fonctionne mais il peut se terminer en " juste trop tard " si tout commence à aller mal " .


Liens :
[ 1 ]
Russian energy group with the power to plunge Europe into darkness - Reportage de The Guardian du 11 janvier 2010 .
[ 2 ]
Germany and Russia: likely bedfellows - Article l'inénarable Luke Harding dans The Guardian du 25 septembre 2009 .
[ 4 ]
Russia comes to the rescue as Norwegian gas supplies to Britain falter - Article de The Guardian du 13 janvier 2010 .

Articles associés :
[ 3 ]
Norvège: production suspendue dans le gisement gazier d' Ormen Lange suite aux intempéries
[ 5 ]Du gaz Russe pour l'Europe ( 2 ) : Le 1er Janvier 1984 , le GAZ de Siberie arrive en Europe .





http://static.guim.co.uk/sys-images/Admin/BkFill/Default_image_group/2010/1/13/1263404347118/The-National-Grid-pipelin-001.jpg

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> <br /> <br />  Le « si » demande l’imparfait, pas le conditionnel.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Bonjour ,<br /> <br /> <br /> Eh oui ! Je rédige sans mon BLED !<br /> <br /> <br /> Tres Cordialement<br /> <br /> <br /> Daniel BESSON<br /> <br /> <br /> <br />