START: Pas d'influence sur le développement des missiles balistiques russes

Publié le 6 Février 2011

MUNICH, 6 février - RIA Novosti

Le nouveau Traité de réduction des armes stratégiques offensives (START) n'influencera pas le développement des missiles balistiques intercontinentaux russes Boulava et Iars, a déclaré samedi aux journalistes le vice-premier ministre russe, Sergueï Ivanov.

"Les projets de développement des armes stratégiques restent en vigueur. Il s'agit des missiles Boulava et Iars ", a précisé le responsable.

Le nouveau traité russo-américain "n'impose aucune obligation supplémentaire à Moscou si ce n'est le respect des limitations", a indiqué M. Ivanov avant de souligner que conformément au document, la Russie ne détruira pas ses missiles.

Signé en avril 2010 par les présidents russe et américain, Dmitri Medvedev et Barack Obama, le traité START est entré en vigueur le 5 février après l'échange des instruments de ratification par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton à Munich. Le document prévoit un maximum de 1.550 ogives nucléaires déployées pour chacun des deux pays, soit une réduction de 30% par rapport au niveau établi par le Traité de désarmement nucléaire conclu le 24 mai 2002 à Moscou.

Le missile intercontinental R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) pourrait à l'avenir constituer l'équipement de base des forces stratégiques navales russes.

Le missile balistique intercontinental RS-24 Iars à têtes multiples est une version modernisée du système Topol-M.

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article