Un nouveau brise-glace à propulsion nucléaire pour l'Arctique Russe .

Publié le 1 Décembre 2010

Le gouvernement Russe - Ministère des transports - pourrait annoncer le marché pour la construction d'un nouveau brise-glace à propulsion nucléaire avant la fin de l'année a annoncé le 19 novembre dernier Vladimir Vorobiev  le directeur du bureau d'études " Iceberg " de Saint- Petersbourg à l'agence Ria Novosti . [ 1 ]

Ce brise-glace ferait parti du programme des trois brise-glaces à propulsion nucléaire de nouvelle génération  - Projet 22 200 - dont la mise en service est prévue avant 2020 et qui rentrent dans le cadre de la nouvelle stratégie arctique Russe ainsi que de six brise-glaces à propulsion diesel-électrique .  [ 2 ] Si les brise-glaces à propulsion nucléaire resteront conçus et fabriqués en Russie , la nouvelle structure mise en place dans le cadre de l'accord passé entre DCNS et des chantiers navals Russes pourra soumissioner aux  appels d'offres concernant les brise-glaces à propulsion classique . [ 4 ]

 

   Il sera équipé d'un systéme de ballastage rapide qui lui permettera de faire varier son tirant d'eau entre 8.5 m et 10.5 m en moins de quatre heures  de manière à pouvoir opérer à la fois en mer et dans les embouchures des fleuves Sibériens comme l'Ob et l'Ienissei . Cette particularité lui permettera d'ouvrir des routes à travers la banquise vers des ports comme Dudinka tout au long de l'année .

Cette nouvelle génération a été conçue pour opérer tout au long de l'année dans l'Arctique Occidental  , la Mer de Barents , la Mer de Kara et la Mer de Pechora et durant la période estivale et automnale dans l'Arctique Oriental .

Il pourra briser une banquise de 2.9 m d'épaisseur en pleine mer et une banquise de 2.4 m dans les euax moins profondes des fleuves . Sa vitesse sera de 20 noeuds et il pourra emporter deux hélicoptères . Le lancement de ce brise-glace est prêvu pour 2015-2016 .

Ses concepteurs parlent d'un projet qui marie  " La formule 1 et le 4x4 " .

 

 

Les études  menées depuis plus de deux ans à l'institut de recherches hydrauliques et construction navale Krylov Shipbuilding de Saint-Petersbourg dans un bassin à glace ont déja permis de definir la forme optimale de la proue de ces brise-glaces de nouvelles génération ainsi que leurs  architecture générale . [ voir modeles numeriques ] .  [ 3 ]

Cette nouvelle génération de brise-glaces à propulsion nucléaire donnera à la Russie une capacité de projection sans égale dans l'Arctique  par rapport à ses compétiteurs , principalement les Etats-Unis et le Canada .

  

  Liens :

[ 1 ] Минтранс может объявить тендер на новый атомный ледокол до конца года

[ 3 ]  Россия строит уникальный ледокол 

[ 4 ]  Russian, French shipbuilders form consortium

 

Articles associés :

 

  [ 2 ] La Russie va construire sa troisième generation de brise-glaces à propulsion nucléaire - Mise à jour .  

 

Documentation :

 

Атомный ледокол пр. 22220 (ЛК-60Я)

 

 

 

null 

 

 

 

Modeles numériques du projet 22200 : © Studio Солидей - Novembre 2010

Ps : Ca a " de la gueule" !

Rédigé par DanielB

Publié dans #Les Russes dans l'Arctique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ca 23/09/2020 16:19

départ de l'arktika, cela a pris du temps.
[L’Arktika, le nouveau brise-glace à propulsion nucléaire russe décrit par son constructeur, Rosatom, comme le plus grand et plus puissant au monde, vient de larguer les amarres pour entamer un voyage de deux semaines dans l’Arctique.]
https://www.rcinet.ca/regard-sur-arctique/2020/09/22/russie-depart-pour-larctique-du-%e2%80%89plus-gros-brise-glace-nucleaire-au-monde%e2%80%89/

DanielB 10/10/2020 20:13

Merci !
Je comptais justement écrire un article sur ce dossier
Très Cordialement
DanielB