Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 19:30

C'est à un véritable voyage géopolitique à travers le temps et l'espace dont l'actualité est patente que vous convite le Musée de la Vieille Charité à Marseille jusqu'au 28 aout 2011 au travers d'une exposition consacrée à l'Orientalisme Européen . [ Lien ] Ce type d'expositions est l'occasion unique de pouvoir contempler des oeuvres habituellement dispersées et de le faire en dehors de la capitale [ Musée d'Orsay , Musée du Louvre  visités fin juin ].

L'Orientalisme est un courant pictural né en Europe à la suite de l'expedition de Bonaparte en Egypte , du recul de l'Empire Ottoman , de l'implantation des puissances Européennes au Proche-Orient [ et non pas " Moyen-Orient " comme l'indique la plaquette de l'exposition ] et en Afrique du Nord [ Algérie 1830 -La première messe en Kabylie d' Horace Vernet  ]  , de la Question d'Orient et du développement des moyens de transport [ bateaux à vapeur , trains , percement du canal de Suez ] qui rendent ces régions beaucoup plus accessibles  . Il aura aussi un aspect littéraire avec par exemple Les Orientales de Victor Hugo ou les récits de voyageurs en Terre-Sainte .

Pourquoi parler de géopolitique ?

Par ce que l'Orientalisme est avant tout une représentation , une Weltanschauung

 , fantasmée de l'Orient éloignée de la réalité quelque soient les thèmes traités : Le Harem , le désert , ... Les peintres Orientalistes vont jusqu' à utiliser les populations locales pour servir de modèles à des scénes bibliques quand ils ne se contentent pas de broder sur les vertues supposées du haschich aprés avoir rapporté un narguillé et un tapis achetés dans un bazar Marocain [Le rêve - Fabio Fabbi ]. Cette exposition pose aussi la question de l'identité Espagnole : Est-ce une nation Européenne ou Africaine  ? Pour les peintres du XIX éme siécle l' Espagne est un pré-Orient , et ils représentent les Espagnols avec des visages basanés et aux traits Orientaux . Les vestiges Arabo-Andalous confortent cette vision d'une Espagne Orientale .Les tableaux de l'Orientaliste Turc Osman Hamdi Bey nous présentent un cas intéressant d'acculturation et de transit culturel : Ce peintre Turc décrit son pays avec les canons de l'Orientalisme Européen et est obligé de puiser dans l'histoire  faute de pouvoir présenter un aspect ragoutant de l'Empire Ottoman en pleine décomposition géopolitique , politique , économique et sociale .

Il faudra attendre la fin du XIX éme siècle pour que le regard du peintre et du sculpteur brise le prisme déformant des fantasmes et qu'il adopte le point de vue de l'ethnologue . L'Orient apparait alors non pas dans sa splendeur mais dans la triste réalité de sa misère ,  de sa crasse et de son arriération économique , politique et sociale à l'image des Fileuses de Bou-Saâda peintes par Gustave Guillaumet .

Pourquoi parler de géopolitique ?

Par ce que cette représentation de l'Orient et en particulier de l'Empire Ottoman sous un visage favorable s'inscrit dans la politique d'alliance de la France et de l'Angleterre avec cet Empire Ottoman contre la Russie . Ces représentations favorables cherchaient à créer une empathie de l'opinion publique vis à vis de à l'Empire Ottoman [ Lien ] , particulièrement au moment de la Guerre de Crimée ou de la révision du traité de San-Stefano . C'est ainsi qu'il faudra attendre que les exactions quotidiennes commises  par les Ottomans à l'encontre des populations Chrétiennes dans les Balkans et en Mediterranée se transforment en massacres pour que ces opinions publiques s'émeuvent et remettent en cause cette politique d'alliance tout en demandant une intervention et une aide aux populations cherchant à se libérer du joug Turc . On peut ainsi passer des termes représentation et de Weltanschauung à l'expression peinture de propagande  .  On peut  noter la quasi-inexistence d'oeuvres dépeignant des batailles opposant l' " Occident Européen " - France et Angleterre - à l'Empire Ottoman   . Il faut rendre hommage au génie de Victor Hugo qui dans Les Orientales a su se démarquer de ce  philo-ottomanisme ambiant en présentant la barbarie Ottomane sous son véritable visage !

L'Orientalisme Russe, absent de cette exposition , présente au contraire un rapport plus confictuel avec cet Orient et en particulier avec l'Empire Ottoman . Le Harem n'est pas ainsi présenté sous son aspect fantasmé d'un lieu de plaisir et de sensualité mais sous un aspect plus proche de la réalité  : Un lieu d'esclavage et de violence sexuelle , que ce soit la violence infligée aux femmes ou aux hommes [ eunuques ]. Les tableaux en rapport avec les guerres Russo-Ottomanes et en particulier la guerre de 1877- 1878 ou avec la conquête de l'Asie -Centrale [  signalons ici le peintre Vassili Verechtchaguine ] développent une thématique  bien au delà de l' histoire-bataille et de la peinture militaire en traduisant ces rapports conflictuels . Si l' Orientalisme Européen prendra fin avec le début de la Première Guerre Mondiale [ qui marque la fin du XIX éme siècle pour les historiens ] avec les oeuvres d'un Kandinsky ou de Klee , l'Orientalisme Russe se poursuivra sous le régime Soviétique avec des thématiques comme un kolkhoze Ouzbèke ou un pétrolier naviguant sur la Caspienne ! En France , on peut considérer l'écrivain Jacques Benoist-Mechin comme le dernier représentant - dans le domaine littéraire - de ce courant . Je passerais sous silence le groupe d'histrions spécialistes auto-proclammés au CNRS de l'Empire Ottoman qui se font le relais de la propgagande révisionniste de l'état Turc concernant le génocide Arménien .

 

On ne peut bien sûr s'empêcher d'évoquer  l'actualité de cet Orientalisme en évoquant la manière dont les perroquets savants que sont devenus les journalistes traitent l'actualité de ce que l'on appelle les révolutions arabes ! Ils ne  font pas leur travail avec le soucis de décrire la réalité des faits mais en y projettant  tous leurs fantasmes tiersmondistes et drouâdelômistes quand ils ne cherchent pas délibéremment , à l'image de M. Georges Malbrunot dont l'expertise de la question ne se fonde que sur sa qualité d'ex-otage , à travestir grossiérement cette réalité  .

René Naba avait en son temps analysé cette pathologie [ Lien ] .

A la question de savoir quelle toile m'a le plus marquée , je répondrais sans hésiter Damascus - Damas - d'Edward Lear [ 1861 ] . Ceci bien sûr en raison de l'actualité mais aussi en raison de sa qualité picturale intrinséque . La photo ci-dessous ne rend pas compte de la patte de cet artiste qui a su reproduire jusqu'aux scintillements du massif rocheux visible au premier plan .

  Je recommande la location des audio-guides [ 4 Euros ] car comme toujours ceux-ci contextualisent l'oeuvre tout en facilitant sa lecture pour les néophytes !

 

Information : Centre de la Vieille Charité, 2 rue de la Charité 13002 Marseille ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf lundi et jours fériés, nocturne le vendredi jusqu’à 22h.

tarifs : Plein tarif 10 €, tarif réduit 6 €, audioguides 4 €

 

Visitors admire Edward Lear's Damascus 1861

 

  numérisation0001-copie-3

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article

commentaires

Liens