Wikileaks : Vladimir Poutine et Lula da Silva prennent la défense de Julian Assange !

Publié le 10 Décembre 2010

Alors que la plupart des commentateurs et analystes occidentaux de la politique internationale ont sévéremment critiqué la publication par l'organisation WikiLeaks de télégrammes diplomatiques Etasuniens , le premier Ministre Russe Vladimir Poutine et le Président du Brésil en fonction Lula da Silva viennent de prendre position en faveur de son fondateur Julian Assange qui vient d'être arrété en Grande-Bretagne .

Comme le président Lula dont le message de solidarité vient d'être publiè sur le site officiel de la présidence de la République Brésilienne [ blog du Planalto ]  , on peut s'étonner du mutisme occidental face à cette arrestation alors que cet occident est si prompt à s'enflammer pour dénoncer les "manquements à la démocratie"  et aux " droits de l'homme " partout ailleurs dans le monde .

A l'image du président Lula on peut aussi  dire " Le coupable est celui qui écrit , pas celui qui révéle " .

 

 Le premier ministre Russe Vladimir Poutine a déclaré jeudi de son côté qu'il ne considérait pas comme une manifestation de démocratie l'arrestation du fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, qui a révélé des milliers de câbles confidentiels de la diplomatie américaine.

"Si c'est la démocratie, elle doit être totale. Pourquoi donc a-t-on coffré M.Assange? Est-ce ça, la démocratie?", a dit le chef du gouvernement Russe lors d'une conférence de presse à l'issue des négociations avec son homologue Français François Fillon, en visite à Moscou.

 Les prises de position officielles de MM. Lula da Silva et Poutine contrastent aussi avec les prises de positions des principaux respoonsables politiques et militaires occidentaux face à la publication des télègrammes diplomatiques Etasuniens qui sont dans la droite ligne des prises de positions du Département d'Etat . On notera en particulier la servilité de M. Besson [ avec qui je n'ai aucun lien de parenté ] qui voulait interdire le site en France .

 

Comme je l'ai souligné sur ce blogue , et le président Lula aborde ce sujet , ces télégrammes révélent surtout la vision du monde de la diplomatie Etasunienne et des chefs politiques et militaires Etasuniens et à ce titre ils sont particulièremment intéressants pour le " grand public " qui voit ainsi cette diplomatie mise à nue !

 

Note de l'Editeur :

Cette video vient d'être publiè sur le site de l'ISAPE [ voir lien à droite ] , un site d'analyses des relations internationales tenu par des étudiants et doctorants Brésiliens en RI et sécurité .

La communauté des blogueurs Brésiliens [ Geopolitica Brasil , Plano Brasil , ISAPE ,..... ] mélange de " professionnels " et d' " amateurs " des questions de géopolitique approuve dans sa grande majorité ainsi que la communauté Russophone la publication des cablegates à contario par exemple de la communauté Francophone qui semble particulièremment sclérosée et conservatrice sur ce sujet .On peut y voir là la manifestation d'un " esprit de caste " qui a toujours considéré en France l'accés à l'information et la rétention d'informations  comme un levier de pouvoir .Ceci est particulièremment sensible dans les éditoriaux de certains journalistes qui ont affirmé que l'information se devait d'être " filtrée " par leurs soins avant sa divulgation au " grand public " .

Alors que cette communauté journalistique et de blogueurs se focalise sur " l'écume des vagues " , la plupart des analyses non-francophones et non-anglophones de ces télégrammes se focalise sur le modus operandi des diplomates Etasuniens .

  

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #Le courrier diplomatique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> <br /> http://www.theaustralian.com.au/in-depth/wikileaks/dont-shoot-messenger-for-revealing-uncomfortable-truths/story-fn775xjq-1225967241332<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Bonjourt Anna ,<br /> <br /> <br /> Merci pour ce lien .<br /> <br /> <br /> Tres Cordialement<br /> <br /> <br /> Daniel BESSON<br /> <br /> <br /> <br />