Publié le 11 Mars 2013

L'historienne et stratégiste Fernanda Corrêa publie un premier bilan géopolitique des années Chavez sur le site Defesanet .[ lien ]

  Dans cette deuxième partie elle se consacre au rôle du Vénézuela d' Hugo Chavez dans le formatage de l'architecture de défense de l'Amérique du Sud : Conseil de défense de l'UNASUL-UNASUR , mais aussi en ce qui concerne le rôle du Vénézuela dans les questions de sécurité dans l'Atlantique Sud . [ lien vers extraits d'un discours d'Hugo Chavez ]

  [ lien ] 

  

Si pour les analystes de l'Axe Atlantique le rôle du Vénézuela d' Hugo Chavez en matière de sécurité est essentiellement analysé - en fait systématiquement critiqué et caricaturé[ lien ]  - en ce qui concerne l' Amazonie et les Caraïbes , son rôle dans les questions de sécurité est occulté en ce qui concerne le dossier de l'Atlantique-Sud . C'est d'autant plus compréhensible que ces analystes qui sont aussi des militants politiques Atlantistes et libéraux sont conscients que ce projet d' " OTAN de l'Atlantique-Sud " vient directement en collision avec la volonté de l'OTAN - canal historique - de s'immiscer dans les questions de sécurité de l'Atlantique-Sud . [ lien vers article ] [ lien vers article ]  

 

La position du Vénézuela d' Hugo Chavez , défendue par Nicolas Maduro en tant que Ministre des Affaires Etrangères ,  a été un soutien actif à la souveraineté Argentine sur les territoires occupés par le colonisateur Britannique dans l'Atlantique-Sud  . Signalons ici un référendum fantôche organisé ce dimanche par l'impérialisme Britannique pour essayer de donner un semblant de légalité à son occupation coloniale de l'Archipel des Malouines . Référendum auquel ne participeront que des descendants d'émigrants , des émigrants et usupateurs Européens ! [ lien ] 

 

 Fernanda Corrêa analyse le rôle que pourraît avoir le Vénézuela dans la constitution d'un pôle militaro-industriel Sud-Américain centré essentiellement autour autour du Brésil , de l'Argentine , de l'Uruguay et du Vénézuela et ceci dans le cadre du MERCOSUL-MERCOSUR .

Elle analyse aussi les commandes en matière d'armement passées par le Vénézuela auprés de la Russie . Il faut ici noter qu'elle cite comme source le TSAMTO d'Igor Korotchenko plutôt que d'autres sources Occidentales !

 

  Sans trahir la pensée de Fernanda Corrêa , je me permets d'écrire que les choix de coopérations de ces états avec une puissance extra-régionale vont  influencer les choix des technologies de ce pôle militaro-industriel Sud-Américain . Ainsi le Vénézuela cherche à devenir un pôle de référence pour la formation sur simulateurs des pilotes d'hélicoptères Russes Mil-Mi . Le Vénézuela a aussi choisi de créer une défense anti-aérienne multi-couches intégrée à base de systèmes Russes , du MANPAD - SHORAD - Igla au système HIMAD Antey 2500 / S-300 qui pourait servir de modèle à une défense anti-aérienne et anti-ballistique continentale Sud-Américaine .

Tout comme l'hypothèse d'une acquistion du Sukhoi Su-30 par le Brésil dans le cadre du programme FX-2 avait plongé les chancelleries Occidentales dans la stupeur [ lien vers article ] , l'acquistion par le Vénézuela de ces systèmes d'armes  a fait réagir l'AFP , organe de propagande du Département d' Etat Quai d'Orsay . [ lien ]  

 

 

 

Lien vers la première partie : [ lien vers article ] [ lien ]

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0

Publié le 11 Mars 2013

Aprés le Brésil et le barrage de Belo-Monte les renseignements Britanniques participeraient à la subversion anti-Russe en Inde en finançant les opposants au projet de la centrale nucléaire de Kudankulam .

Les deux dossiers , celui de la subversion à Belo-Monte [ lien vers article ] et à la centrale nucléaire de Kudankulam [ lien vers article ] ont été évoqués sur Ice Station zebra .

Un article , j'en suis certain , qui intéressera mon correspondant Brésilien Jan . Abraços !

 Une coopération dans le cadre du BRICS entre New-Delhi , Moscou et Brasilia en matière de lutte anti-subversive , plus particulièrement contre l'activisme des O"N" G's de l' axe Atlantique , serait des plus pertinente .Mais peut-être est-Elle déja en cours ne serait ce qu'au niveau des échanges d'informations ?

On ne s'étonnerait pas de retrouver les mêmes usual suspects au Brésil à Belo-Monte en Amazonie , en Inde à Kudankulam au Tamil Nadu ou en Russie en Evenquie en Sibérie !

NEW DELHI, 11 mars - RIA Novosti

 

Source : http://fr.rian.ru/world/20130311/197766080.html

La police Indienne a lancé une enquête pénale sur le virement de 55.000 dollars de Londres sur le compte d'une femme dont le mari participe aux manifestations de protestation contre la construction de la centrale nucléaire de technologie Russe à Kudankulam, ont rapporté les médias indiens.[ lien ]

"Nous enquêtons sur cette transaction suspecte, parce que l'époux d'Ambika, Thavasi Kumar, participe aux actions de protestation contre la centrale nucléaire", a indiqué un représentant de la police de l'Etat Indien du Tamil Nadu (sud) cité par l'agence PTI.
Les fonds auraient été virés par un informaticien nommé Anand travaillant à Londres, selon la police.

Les opposants portant des drapeaux noirs ont essayé lundi de bloquer le chantier à Kudankulam à l'occasion du 2e anniversaire de l'accident nucléaire à la centrale japonaise de Fukushima-1. Les manifestants se sont installés à 500 m de la centrale dont le premier réacteur est déjà presque prêt à l'exploitation. Quelque 4.000 policiers assurent l'ordre public dans cette région. 

L'ambassadeur de Russie en Inde Alexandre Kadakine a déclaré fin décembre dernier que les actions de protestation contre la centrale de Kudankulam étaient financées par des ONG étrangères.

Prévu à la fin 2011, le lancement du premier réacteur a été ajourné suite à des manifestations d'habitants réclamant l'arrêt du chantier. En octobre 2011, des opposants au nucléaire ont bloqué les routes menant au site, coupant son accès à des ingénieurs et constructeurs. En mars 2012, le gouvernement de l'Etat indien du Tamil Nadu a décidé de relancer les travaux.

Le chantier de la centrale de Kudankulam a été inauguré en 2002, en vertu d'un accord de coopération intergouvernemental signé le 20 novembre 1988 entre l'URSS et l'Inde et d'une annexe à l'accord signée par la Russie et l'Inde le 21 juin 1998. La première phase du projet prévoyait la construction de deux réacteurs VVER-1000 de 1.000 MW chacun. Fin 2008, les parties ont signé un accord sur la construction de quatre autres réacteurs sur le même site.

 

Manifestations de protestation contre la construction de la centrale nucléaire à Kudankulam

 La centrale nucléaire de Kudankulam

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 11 Mars 2013

Rédigé par DanielB

Publié dans #BRICS - IBAS

Repost0

Publié le 7 Mars 2013

L'historienne et stratégiste Fernanda Corrêa publie un premier bilan géopolitique des années Chavez sur le site Defesanet .[ lien ]

 Dans cette première partie elle se consacre à la formation du futur Caudillo Vénezuelien et à sa politique étrangère . On notera la pertinence de son analyse sociologique en ce qui concerne ce qui est perçu comme une " contradiction" en France : La poursuite de la vente d'hydrocarbures aux Etats-Unis .

  

 Fernanda Corrêa , elle est spécialiste du sujet , aborde l'aspect technologique des coopérations militaires - la " couche technologique " - avec le Venezuela avec l'apartheid technologique imposé à Embraer par les Etats-Unis et Israel dans ses projets de coopération militaro-industrielle avec le Vénézuela . 

  Comme elle le souligne dans une introduction sur sa page FB , l' Amérique Latine vit avec le décés d' Hugo Chavez un moment paroxysmique de l'affrontement entre la droite libérale et les forces progressistes non seulement pour la prise et le contrôle du pouvoir régional mais aussi pour la définition de son identité . Trois nations sont à ses yeux essentielles dans ce porocessus , le Brésil , l' Argentine et le Venezuela , c'est à dire l' Amérique du Sud " Atlantique" .

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0

Publié le 7 Mars 2013

Les mainstream medias  internationaux , surtout les pitoyables medias Français [ lien ]  ,  ayant commencé une campagne systématique de dénigrement de l'expérience Chaviste au Venezuela comme s'ils étaient les porte-paroles de l' " opposition démocratique Vénezuelienne " ©™, il est bon d'avoir un tableau synthétique qui regroupe les principales statistiques concernant cette période .

L'agence Ria Novosti est la seule agence internationale qui a diffusé ce tableau synthètique des principaux indicateurs  qui permet justement de procéder à une analyse appaisée . On notera en particulier que la diminution de la pauvreté se fait comme au Brésil dans un contexte de forte croissance démographique .

Les allusions à la dette publique Vénézuelienne sous la plume de quelques commentateurs et analystes sont hallucinantes lorsque elles proviennent de personnes qui vivent dans un état failli , non pas le Venezuela mais la France !

 

 

 

 

null 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre de l'information

Repost0

Publié le 7 Mars 2013

Au moment ou disparaît le Caudillo Vénezuelien Hugo Chavez le site  Autres Brésils [ site ]  , que je recommande pour ses informations alternatives [ traductions des medias analytiques Brésiliens ] mais qui par d'autres aspect verse un peu trop souvent dans le " bobo-gôchisme khmerverdiste et drouâdelômiste " [ articles originaux ] , publie la traduction d une interview de l'ex-ministre du Secrétariat des Affaires Stratégiques Samuel Pinheiro Guimarães .[ lien ] Les lecteurs d' Ice Station Zebra le connaisent ![ lien vers article ]  

Celu-cii explique pourquoi et comment l' Union Européenne et les Etats-Unis  au delà du language convenu des chancelleries sur le " partenarait stratégique " cherchent en fait à détruire le Mercosul - Mercosur .

On peut ici noter l'opposition avec les principes directeurs de la diplomatie Russe[ lien vers article ] et la praxis diplomatique Chinoise qui cherchent au contraire à renforcer ces structures régionales en Amérique-Latine . On s'étonne de pouvoir encore s'étonner ...

 

A ce titre le sommet UE - Amérique Latine qui s'est tenu au début de l'année à Santiago du Chili marque une étape dans cette tentative de dénaturation , d'affaiblissement et de destruction du Mercosul - Mercosur . La volonté ferme manifestée par la présidente Argentine Cristina Fernandez de Kirchner de s'opposer à la destruction des barrières douanières a été trés mal perçue par la " Chancellière de fer " qui s'est comme l'on dit porté fort pour l'Union Européenne  [ lien ]

Le ministre Samuel Pinheiro Guimarães dénonce aussi le " Parti da Imprensa Golpista " cette collusion des mainstream medias Brésiliens qui militent , car ils sont tout sauf neutres , pour un agenda économique ultra-libéral et un alignement stratégique du Brésil sur l' OTAN et les Etats-Unis .

En France , on peut citer Patrick Bèle [ lien ] et Paulo Paranagua [ lien ] comme leurs relais , porte-voix et caisses de résonance .

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #BRICS - IBAS

Repost0

Publié le 6 Mars 2013

Le plus bel hommage qui puisse être rendu au Caudillo Venezuelien - c'est un terme majestueux et non pas péjoratif - sont certainement les murales , un art populaire né en Irlande au début du XX éme siècle et qui a connu son apogée au Mexique dans les années 20 avec le peintre Mexicain Diego Rivera . Le muralisme est un mouvement politico-artistique national-révolutionnaire  par excellence car il reprend essentiellement ces deux thèmatiques : La nation et l'émancipation sociale .

A toute sa famille , ses proches , nous présentons mon épouse Sônia et moi nos plus sincères condoléances .

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Opinions

Repost0

Publié le 6 Mars 2013

Comme l'écrit un ami  :

Tous les hommes de bien sont en deuil ce matin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Opinions

Repost0

Publié le 4 Mars 2013

Rédigé par DanielB

Publié dans #BRICS - IBAS

Repost0

Publié le 4 Mars 2013

Amis lecteurs , je relaye ici un appel auquel je souscris pleinement .

Je tiens à la disposition des intéressés , par mel privé [ voir en bas de l'article ] les fichier Word ™ originaux en Français - traduction - et en Russe . Vous êtes invités à le diffuser le plus largement possible .

 

 

 

COMMUNIQUE

1er Mars 2013 – Pour diffusion immédiate

Appel pour la paix en Syrie

 

 

Voici bientôt deux ans que les pouvoirs publics et les médias occidentaux dirigent un concert d’accusations contre le Chef légal et légitime de l’Etat syrien, contre son gouvernement et contre l’armée de son pays. Ils cherchent ainsi à faire passer la victime pour le coupable, comme ils l’ont fait en Libye, comme il l’avaient fait précédemment pour d’autres Etats libres et indépendants. Car des bandes armées illégales, plus ou moins organisées, venues pour certaines de l’étranger, sèment la terreur en Syrie. Quoi de plus normal, pour le régime légal d’un pays, que de combattre une rébellion avec sa police et son armée ? Au regard des principes élémentaires du droit public, seuls garants d’une paix relative entre les nations, ceux qui sont à la tête d’un Etat n’ont-ils pas précisément pour premier devoir de protéger leur population des agressions intérieures et extérieures ? Le maintien de l’ordre n’est-il pas la première mission de l’Etat ? Que feraient les gouvernements de nos pays, si une partie de leur population prenaient les armes pour combattre leur gouvernement légitime avec l’aide de pays et de mercenaires étrangers ? Ne feraient-ils pas intervenir leur police et leur armée ? Et démissionneraient-ils sans rien dire comme ils le demandent au gouvernement légitime syrien ?

 

En vérité la Syrie n’est pas seulement victime d’une agression armée, mais également, de manière évidemment concertée, sur la scène internationale, d’une vaste opération de propagande médiatique d’agitation, de désinformation systématique (certaines images sur la prétendue répression de l’armée régulière n’étant même pas prises en Syrie) et de provocation. Le but de cette propagande est, au mépris le plus éclatant du droit international, d’encourager l’insurrection, de nourrir une guerre civile, de dénier, par la diabolisation, toute légitimité au pouvoir légal, et de se poser en juge et en bourreau.

 

Car ce sont bien les mêmes Etats, leurs serviteurs et leurs alliés (comme les régimes de l’Arabie Saoudite et du Qatar, monarchies absolutistes, sanguinaires et intolérants pour leurs propres populations autochtones), qui d’un côté se posent en Juges du gouvernement syrien et de l’armée régulière syrienne, et qui de l’autre encouragent, financent et arment les mercenaires, souvent étrangers, qui se livrent aux destructions et aux violences contre la population civile et contre lesquels lutte l’armée régulière syrienne. Les vrais criminels sont ainsi ces gouvernements occidentaux et leurs fantoches d’Arabie Saoudite et du Qatar. Ils ont déclenché, entretiennent et perpétuent cette guerre fratricide. Sans leur intervention et leur aide aux groupes rebelles et mercenaires il y a longtemps que l’ordre aurait été rétabli en Syrie et que les médias occidentaux ne pourraient plus se livrer à leur propagande et à son macabre décompte quotidien.

 

Les pouvoirs occidentaux ont profité des vents de révolte qui soufflaient dans certains pays musulmans pour provoquer une rébellion armée dans d’autres pays dont les dirigeants avaient le seul tort de leur déplaire politiquement pour n’être pas leurs obligés. Ces gouvernements occidentaux, avec certains médias serviles, entendent profiter des situations conflictuelles et difficiles qu’ils ont générées, pour dénoncer les pouvoirs légitimes de ces pays, les discréditer et finalement les combattre militairement. Ils n’hésitent pas pour cela à utiliser le mensonge et la désinformation, rendant systématiquement les pouvoirs en place et leur armée responsables d’exactions commises par les agresseurs extérieurs eux-mêmes.

 

Ignorants, lâches ou sans scrupules, participent de cette propagande insidieuse, en Europe, au Moyen-Orient et ailleurs, sous la bienveillante attention des Etats-Unis, des politiciens, des journalistes, des intellectuels, des juristes, tous croyant pouvoir impunément parler au nom du bon droit et du combat du Bien contre le Mal, avec l’arrogante certitude de l’unanimité.

 

Certitude erronée. Les signataires de la présente, avocats de différentes nationalités, ne prétendent pas s’immiscer dans les affaires intérieures syriennes, mais entendent exprimer, au nom de la seule raison et de l’honneur de l’esprit humain, leur honte et leur réprobation de tels procédés. Nous apportons notre soutien au gouvernement syrien dans sa juste lutte contre l’agression intérieure et extérieure dont il est victime. Nous dénonçons toutes les aides et soutiens extérieurs à ces vauriens, semeurs de troubles et de morts que l’Occident nous présente comme « armée syrienne libre ». Nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour aider le gouvernement Syrien à défendre la légitimité de son autorité et à faire la vérité sur cette vaste agression dont la seule victime est son peuple dont, comme il l’a fait précédemment en Irak, en Afghanistan, en Lybie, l’impérialisme occidental ose dénoncer la souffrance alors que c’est lui qui en est la cause.

 

Liste des signataires

A ce jour l’appel a été signé par 10 avocats de 4 pays occidentaux.

 

Bruno BARDECHE, avocat au Barreau de Paris, André CHAMY, avocat au Barreau de Mulhouse, Fabrice DELINDE, avocat au Barreau des Hauts de Seine, Eric DELCROIX, ancien avocat au Barreau de Paris, Pascal JUNOD, avocat au Barreau de Genève, Henri LAQUAY, avocat au Barreau de Bruxelles, Philippe MISSAMOU, avocat au Barreau des Hauts de Seine, Bernard RIPERT, avocat au Barreau de Grenoble, Stefano SUTTI, avocat au Barreau de Milan, Damien VIGUIER, avocat au Barreau de l’Ain.

 

*

 

CONTACT : appeldu1ermars2013@outlook.com

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Repost0