Publié le 26 Novembre 2011

La terre arable c'est aussi une ressource !

La FAO vient de constater que le processus d'accaparement des terres arables par des états ou des intérêts privés étrangers s'accélère en Amérique-Latine . Il a tendance à ne plus rester cantonné à l' Argentine et au Brésil ou ont été mises en mise en place des législations qui limitent l'achat de terres par les étrangers et privilègient les accords d'affermage ou des contrats d'approvisionnement à long terme [ ex soja pour la Chine au Brésil ] , et s'étend aux autres états de la région . Le prix de la terre arable a ainsi été multiplié par 7 sur une période de dix ans en Uruguay ou il n' existe pas de législation limitant ces acquisitions  .

 

 Ce processus peut créer deux menaces :

- Perte de l'auto-suffisance et de la souveraineté alimentaire

- Concentration d'influences , de pouvoir politique [ d'une entité étrangère ]  dans les régions ou ce processus se déroule .

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique des ressources

Repost0

Publié le 25 Novembre 2011

Il y a quelques jours j'évoquais la tenue à Lima d'un conseil de sécurité de l'UNASUL-UNASUR avec la perspective de la mise en place d'un CMI Sud-Américain aéronautique et spatial lors de la réunion des chefs d'états de l'organisation planifiée pour le 3 décembre 2011 .  

 

Un pas de plus vient d'être franchi vers cet objectif avec la présentation par l'Armée de l'Air Vénézuélienne - Fuerza Aérea Venezoelana - du premier drone conçu et fabriqué au Venezuela par la socièté C.A. Venezolana de Industria Militares - CAVIM , l'ANT-1X .

Cette présentation statique du véhicule non piloté Vénézuelien a eu lieu lors d'un meeting aérien organisé sur la base aérienne El Libertador dans l'état d' Aragua .

Un porte parole de l'Armée de l'Air Vénézuélienne a précisé que le drone ANT-1X a effectué sa première sortie opérationnelle lors des manoeuvres aéronavales Quigua Ampliado II-2011 qui se sont déroulées dans les Caraïbes début novembre 2011 . [ voir video ]

Le Venezuela déploie une douzaine de drones Iraniens Mojahe - appelès localement Harpia - construits par Qods Aeronautics Industries .

Ces aéronefs opérent au sein du Grupo Aéreo de Inteligencia, Vigilancia y Reconocimiento Electrónico Nº 8 .

Soumis à un embargo Etasunien et Israelien sur les technologies à usage dual civilo-militaire redevables d'un " end user certificate " - certificat d'utilisation finale -  [ lien ]  , il est fort probable que les systémes de navigation autonome et de communications ont été conçus , à l'image d'une politique développée au Brésil par AGX Tecnologia  [ site ]   pour les drones SARVANT et FALCAO , à base de composants COTS : Commercially available Off-The-Shelf  fabriqués certainement en Asie . La motorisation est probablement Chinoise et issue d'un drone-cible . 

 Les photos disponibles du drone ANT - 1X ne permettent pas de distinguer une tourelle optique ventrale ou nasale[ lien ] mais on peut y noter la présence d'une nacelle sous une aile .

 

  

Cet article est en consultation libre jusqu'au 10 décembre 2011 . Par la suite vous le trouverez , développé ,  dans La lettre d'Ice station Zebra N°2 du 10 décembre 2011 .

 

Toute reproduction de cet article , totale ou partielle , est interdite sauf aux abonnés à La lettre d'Ice Station Zebra.

© Daniel BESSON - Novembre 2011 .

 

 

 

 

 

 

ANT-1X_OQuintero_FAVClub

 

  null

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 25 Novembre 2011

Il y a quelques mois la presse internationale et en particulier la presse et les mediats Français se sont trouvé de nouvelles idoles : Les chefs militaires Tunisiens et Egyptiens .

Nos rédactions ne manquaient pas d'éloges pour ces " gardiens de la démocratie " qui ne manquaient pas d'être opposés aux " forces de sécurité " de MM. Ben Ali et Moubrak , ramassis de sicaires vaguement déguisés en CRS . D'ou peut-être cette haine dans une coterie qui comporte encore de nombreux soixant-huitards devenus " neo-cons " ?

La reporter de France 2 , notre (bi)-nationale Samah Soulah , mouillait sa petite culotte et tombait en pâmoison pour le sourire carnassier du général Rachid Ammar qui , entre autres qualités , était " proche des cercles de l'OTAN " .

 

Quand aux généraux Egyptiens dont notre coterie mediatique encensait les vertus ,  badine - stick pour rester dans la terminologie militaire Anglo-Egyptienne - à la main en guise de plume , ils avaient la grande qualité d' avoir " été formés aux Etats-Unis " .

Signalons aussi ici les commentaires avisés de Jacques Bennilouche qui affirmait " les armées arabes pourraient assurer le processus de transition " .[ lien ]

 

 Si le massacre de Chrétiens Coptes sur ordre ces généraux Egyptiens est presque passé innaperçu et mis sur le compte de ce  " processus de transition ", les derniers massacres de la place Tahrir commencent à dessiller les yeux de certains . Du Capitole à la Roche Tarpéienne ...

  Envoyée spéciale de France 2 : le double regard de Samah Soula sur la Tunisie

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Opinions

Repost0

Publié le 25 Novembre 2011

Le BRICS , contrairement à ce qu'affirmait notre pitoyable ambassadeur Gérard Araud au Cs de l'ONU dans les colonnes de O estado  , est bien une réalité y compris sur le plan de la GP des ressources[ et de la diplomatie ] .

 

Comme cela avait été annoncé dans la " feuille de route " publiée par le MAE Russe il y un peu plus d'un an , l'un des axes de la politique Russe en Amérique-Latine va être la coopération dans le domaine énergétique . Si le pays auquel on pense en premier en matière de coopération énergétique entre la Russie et l'Amérique-Latine est le Venezuela , le Brésil figure aussi parmi les prioritès du complexe énergétique des hydrocarbures Russe .[ lien vers article ]

Le 3 novembre 2011 le géant gazier Gazprom  innaugurait sa représentation à Rio de Janeiro , un projet mûri depuis mai 2010 .

Cette représentation dirigée par Shakarbek Osmonov se fixe pour objectifs de participer au développement de la partie gazière du gisement de Prè-Sal et de représenter la socièté Russe sur tout le continent Sud-Américain . [ lien ]

La deuxième étape de cette implantation Russe se déroule en Amazonie , à 650 km au Sud-Ouest de Manaus , avec la signature finale le 31 octobre dernier entre le consortium Russo-Britannique TNK-BP et la société Brésilienne HRT O&G d'un accord d'affermage sur l'exploitation  par TNK-BP de 21 blocs dans le bassin du Rio Solimoes .[ dossier sur le site de l'ANP ]  Cet accord  d'un montant de 1 milliard de dollars signé entre TNK-BP et Petra energia , société détentrice des licences d'exploitation de HRT O&G , représente 45% des parts du bassin du Rio Solimoes qui a une superficie de 48 000 km2 . A terme , le groupe TNK-BP pourrait devenir majoritaire dans le bassin du Rio Solimoes en acquérant 10% de parts supplémentaires . [ Lien  ]

Il faut noter ici que l'accord entre TNK-BP et HRT O&G sur des blocs situés en Amazonie n'est pas sans logique : TNK-BP exploite des gisements de la taïga Sibérienne  dans des zones sans infrastructures .

Du pétrole et des Russes en Amazonie , cela va encore provoquer des urticaires chez les Khmers-Verts !

 

 

 

TNK-BP agreed to buy Petra Energia’s 45 percent stake in a project in the Brazilian Amazon’s Solimoes Basin.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique des ressources

Repost0

Publié le 24 Novembre 2011

ASTANA, 24 novembre - RIA Novosti

Le premier ministre ukrainien Nikolaï Azarov a renoué avec l'idée de créer un pool céréalier de la mer Noire qui réunirait la Russie, l'Ukraine et le Kazakhstan, lors d'une rencontre avec son homologue kazakh Karim Massimov à Astana (Kazakhstan), a annoncé Vitali Loukianenko, porte-parole du premier ministre ukrainien.

"Ces trois pays réunis représenteraient 20% des exportations mondiales de blé, et on devrait alors compter avec nous (…). Ce seraient donc nos pays, et non les traders du marché des céréales, qui" dicteraient les prix, a indiqué M.Azarov cité par son porte-parole.

Mi-novembre, le ministre ukrainien de la Politique agricole Nikolaï Prissiajniouk avait pourtant déclaré que la création d'un pool céréalier tripartite était impossible, parce que la Russie et l'Ukraine n'avaient pas le monopole public de commercialisation des céréales.

La Russie a pour la première fois proposé de créer un "pool céréalier" des pays riverains de la mer Noire lors du Forum céréalier mondial tenu en juin 2009 à Saint-Pétersbourg. Cette idée ne s'est toutefois pas concrétisée.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique des ressources

Repost0

Publié le 23 Novembre 2011

" La jungle c'est un centre commercial et la machette ( facao ) notre carte de crédit "

 

tiré de : http://guerranaselva.ovale.com.br/novo-fuzil-e-reforco-na-fronteira/

 

  En prime le " conseil survie " du jour des pelotons des frontières : Pour reconnaître un fruit comestible dans la jungle , repérer des fruits qui auraient pu être consommés par un animal . Cette règle n'est pas générale car les animaux n'ont pas les mêmes enzymes dans l'estomac que les humains mais c'est déja un bon indicateur .

 

 EQUIPAMENTOS (2) 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 23 Novembre 2011

Je vous invite à consulter les commentaires - en Anglais - de mes  articles sur le Brésil par un de mes lecteurs Brésiliens . Ils apportent un complément toujours pertinent à ces articles .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #BRICS - IBAS

Repost0

Publié le 21 Novembre 2011

Le blogue " Guerra na selva " propose une série de vidéos sur l'historique de la présence militaire Brésilienne dans cette région et les défis auxquels sont confrontés les Brésiliens pour défendre l'Amazonie . La série fait une impasse sur les " temps héroïques " de la colonisation du Brésil , les guerres contre les Français et les Hollandais , mais elle permet de se rendre compte de la montée en puissance du dispositif militaire Brésilien depuis les années 70 ou seulement 1000 militaires assuraient la défense de cette région . Bon visionnage !

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 21 Novembre 2011

J'avais évoqué il y a quelque temps les difficultés rencontrées par les forces armées Brésiliennes pour remplir ses objectifs de déploiement en Amazonie dans le cadre de la nouvelle stratégie de défense nationale Brésilienne .

 

La nouvelle administration Amorim au Ministère de la Défense semble avoir pris le buffle par les cornes !

Dans le cadre de sa stratégie globale , accession au CS de l'ONU et projection vers l'espace Pacifique , le gouvernement Brésilien veut faire des unités stationnées en Amazonie une référence mondiale pour le contrôle des espaces forestiers tropicaux .

 

Au travers d'un projet pilote dans la Vallée du Paraíba , l'armée Brésilienne va procéder à la validation des technologies utilisées dans le programme de surveillance des frontières SISFRON ( capteurs , drones , satellites ,... ) [ voir video ] .De nouvelles armes individuelles de conception et fabrication nationale  , comme le fusil d'assaut IA2 , destinées aux unités de surveillance des frontières font l'objet de campagnes de validation opérationnelle . Cette expérimentation est menée au sein du peloton Normandia  dans l'état du Roraima. [ 2º Pelotão Especial de Fronteira – Normandia–RR ] .

Ces fusils remplaceront le FAL M964 et le modele FAL M964A1 .

 

D'ici 2030 , le nombre de militaires présents dans la région Amazonienne doit passer de

 27 000 à 40 000 .

Le systéme de contrôle des frontières SISFRON sera adossé à 27 pelotons spéciaux deployés le long de 7 frontières du Brésil .

 

Trois nouvelles brigades seront créés en Amazonie [ Amazonia legal ]  : Une à l'embouchure de l'Amazone , une dans la région de Manaus pour la surveillance des frontières et une dans l'état de l'Acre . Le déploiement de cette troisième brigade permettra le contrôle du corridor routier de projection du Brésil vers la zone Asie-Pacifique . Dans le cadre du dernier sommet de l'ASEAN  le Brésil a signé un Traité d'Amitié et de Coopération avec les états de la région Asie-Pacifique , ce qui souligne sa volonté d'être un co-acteur des décisions qui s'y prennent en même temps que cet espace devient de plus en plus important pour l'économie Brésilienne . La présence d'une brigade à l'embouchure de l'Amazone - Foz do Amazonas - peut s'expliquer par le rôle géostratégique présent - contrôle de l'entrée de cette " autoroute fluviale" qui pénètre au coeur de l'Amazonie - et futur de cette région qui est pressentie pour le stationnement d'une des deux flottes Atlantiques que le Brésil envisage de créer  .

 

Un goulot d'étranglement subsiste pour mettre en oeuvre cette stratégie : Le sous-développement infrastructurel et social de la région Amazonienne dans son ensemble dont l'économie est encore trop dépendante des activités extractivistes .  Comme le souligne le Général Eduardo Villas Bôas , commandant militaire de la région Amazonienne , peu d'agglomérations peuvent supporter dans la région  la présence d'une unité de 600 hommes [ et de leurs familles ] .

L'armée Brésilienne doit donc privilégier la qualité à la quantité , s'appuyer sur les technologies et développer sa mobilité et ses communications .

 

Source :

 

Exército quer crescer na selva : http://www.ovale.com.br/regi-o/exercito-quer-crescer-na-selva-1.183902

 Novo fuzil é reforço na fronteira : http://www.ovale.com.br/regi-o/novo-fuzil-e-reforco-na-fronteira-1.183905 

 Brazil signs ASEAN’s Treaty of Amity and Cooperation : http://www.thejakartapost.com/news/2011/11/17/brazil-signs-asean-s-treaty-amity-and-cooperation.html

 

Article en consultation libre jusqu'au 10 décembre 2011 . Toute reproduction , totale ou partielle , strictement interdite .

© Daniel BESSON - Novembre 2011

null

 

 

nullnull

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 20 Novembre 2011

 

Le blogue ISAPE publie un portrait - partiel - du Brésil au travers des résultats du recensement 2010 : http://isape.wordpress.com/2011/11/20/pedacos-de-retrato-do-brasil-ibge/

 

On notera la chute spectaculaire du taux d'analphabétisme entre 2000 et 2010 , en particulier dans le Nord du Brésil .

Un élément intéressant à noter , et qui va donner des douleurs aiguës au fondement des " identitaires " , est la diminution du nombre de Brésiliens se déclarant " blancs" qui passe sous la barre des 50% .

C'est une première dans l'histoire du Brésil . Il ne s'agit en effet pas d'un critère totalement

 " objectif " mais " déclaratif " . Alors que la proportion  de Brésiliens  se considérant comme

" blancs " en 2000 était de 53,7 %  , elle n'est plus que de 47.7% en 2010 tandis que la proportion de Brésiliens se considérant comme " pardos " - " basanés " [ avec des guillemets ! ] passe de 38.5% à 43.1 % soit 82 Mio de personnes sur une population totale de 191 Mio . Le Brésil est bien devenu la nation de la " raça cosmica " , la " race de bronze " , que prophétisait le ministre de l'Education Mexicain José Vasconcelos en 1926 .

C'est un sérieux camouflet aux thèses de la " blanchisation " du Brésil que développait l'agent de la CIA Robert Willard dans les années 50 en mettant en avant l'arrêt du flux des esclaves noirs en provenance d'Afrique . Cette " analyse " oubliait de prendre en compte la rencontre  , au fond des lits et dans la moiteur tropicale ,  entre la race de la " Casa Grande " et celle de la " senzala " .

 

Cette " métisation " - pardização pour employer le terme Brésilien -  du Brésil [ lien ]  , y compris dans les " têtes " car il faut rappeler ici que cette classification est déclarative , pourrait avoir de sérieuses conséquences quand à son positionnement vis à vis de l' " Occident " . [ blanc , centré sur l'axe Euro-Atlantique ] . Le rapprochement et la " projection " du Brésil vers le continent Africain ces dernières années , son positionnement au sein du BRICS et de l'IBAS , ont pu modifier la perception des Brésiliens sur leur identité .

 

Le cinéaste Nelson Pereira Dos Santos aime à raconter une anecdote à ce sujet : Lors d'un voyage de la France vers le Brésil en 1947 son navire fait escale à Dakar . Les passagers et les ouvriers du port décident d'organiser un match de football " noirs contre blancs " . Nelson Pereira Dos Santos se met dans l'équipe des " blancs " et un ouvrier du port lui fait remarquer : " Depuis quand les Brésiliens sont-ils des * blancs * ? "

Les " Desouchistes " seront heureux d'apprendre que le nombre de Brésiliens se déclarant comme " indigènes " s'élève à 817 000 .

 

Diminui pela primeira vez o número de pessoas que se declararam brancas

Dos cerca de 191 milhões de brasileiros em 2010, 91 milhões se classificaram como brancos, 15 milhões como pretos, 82 milhões como pardos, 2 milhões como amarelos e 817 mil indígenas. Registrou-se uma redução da proporção brancos de 53,7% em 2000 para 47,7% em 2010, e um crescimento de pretos (de 6,2% para 7,6%) e pardos (de 38,5% para 43,1%).

 

  Bibilographie ( fortement ) conseillèe

 

Pour comprendre la formation de la Volksgemeinschaft  Brésilienne , lire " Casa Grande & Senzala " de Gilberto Freyre  publiè en 1933 .[ lien ]

 

" Todo brasileiro traz na alma e no corpo a sombra do indígena ou do negro."

 

" O Brasil do futuro não vai ser o que os velhos historiadores disserem e os de hoje repetem. Vai ser o que Gilberto Freyre disser. Freyre é um dos gênios de palheta mais rica e iluminante que estas terras antárticas ainda produziram ".

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #BRICS - IBAS

Repost0