Publié le 19 Juillet 2011

Une " opération successeur " serait elle en cours au Kazakhstan ? Dans l'affirmative ce serait l'instant de vérité pour l'OCS .   Dans le cadre de l'OCS , la Chine , la Russie et le Kazakhstan ont mené des manoeuvres antiterroristes communes et les députés du Sénat (la Chambre haute du parlement kazakh) ont adopté la loi sur la ratification de la Convention de l’OCS contre le terrorisme le 23 décembre 2010 .

 

La Convention de l’OCS a été signée le 16 juin 2009 à Ekaterinbourg. Son objectif est d’augmenter l’efficacité de la coopération internationale entre les Etats-membres de l’OCS (Russie, Chine, Kazakhstan, Kirghizie, Tadjikistan, Ouzbékistan) dans la lutte contre le terrorisme, ses nouveaux défis et menaces, l’assurance de la paix et de la sécurité dans la région

 

HAMBOURG (Reuters) - Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev, 71 ans, a été admis dans un hôpital de Hambourg, dans le nord de l'Allemagne, affirme mardi le quotidien Bild.

Le journal, qui ne cite pas sa source, ne précise pas les raisons de l'hospitalisation, et aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès du Centre médical universitaire de Hambourg-Eppendorf où, d'après Bild, il serait soigné dans le plus grand secret.

Personne n'a pu être joint à l'ambassade du Kazakhstan à Berlin, et le ministère allemand des Affaires étrangères s'est dit dans l'incapacité de commenter l'article de Bild.

A Astana, la capitale du Kazakhstan, on précise que Nazarbaïev est actuellement en vacances pour une durée indéterminée dans un lieu non rendu public.

Michael Hogan avec Raouchan Nourchaïeva à Astana; Henri-Pierre André pour le service français .


Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Le " Nouveau Grand Jeu "

Repost0

Publié le 18 Juillet 2011

Cette semaine comme toute les années depuis 1959 le président Barack Hussein Obama vient de proclamer par decrêt  [ Lien ] la semaine du 17 juillet 2011 au 23 juillet 2011 comme la " semaine des nations captives " . Instrument de la guerre froide destinée selon ses rédacteurs à  " délivrer les nations captives du communisme Russe " - Russe ayant remplacé " Soviétique " grâce à l'activisme de l'Americano-Ukrainien Lev Dobriansky - la loi 86-90 devrait  être logiquement abolie puisque toutes les nations listées sont non seulement " délivrées " du " communisme Russe " mais ont intégré l'OTAN ou sont dans la perspctive de l'intégrer . A y regarder de plus près , on constate que toutes les " nations "* ne sont pas encore  complétement " délivrées " puisque le rédacteur a trouvé bon d'y lister l' " Idel-Ural" , la " Cosaquie " et le Tibet . Les deux premiers géoconstructivismes se référent explicitement aux créations d'Alfred Rosenberg basées sur les " travaux " des Sr Polonais durant l'entre deux-guerres et connus sous le nom de mouvement Prométhéiste  ou  Prométhéisme .[ Lien ] .  L" Idel Ural " serait un état Turcique qui regrouperait les régions et les républiques du Bachkortostan , de Mari-El ,  d'Oudmourtie , de Mordovie  , de Chouvachie et du Tatarstan . Il corresponderait grosso modo à l'ancien Khanat de Kazan qui fait parti de l'espace Russe depuis 1556 et les conquêtes d' Ivan IV . Ce n'est pas ainsi un hasard que la secrétaire d' Etat Hillary Clinton ait commencé sa visite en Russie en Octobre 2009 par le Tatarstan [ Lien ]  en y demandant un " système politique plus ouvert " cad la fin de la " verticale du pouvoir " qui  a permis de préserver l'unité de la Fédération de Russie au lendemain de l'attentat terroriste de Beslan .Ce n'est pas aussi un hasard si le gouvernement Etasunien par la voix de sa diplomatie demande régulièrement des "comptes" à la Russie sur le triste sort que celle-ci réserverait à l'activiste séparatiste - hégérie du terrorisme Caucasien à Tbilissi et Washington - Fauzja Bajramova** . 

 La " Cosaquie " est plus difficile à définir mais elle pourrait correspondre à l'actuel Krai de Krasnodar et au Kraï de Stravopol . Pour les Etats-Unis , ces nations seraient donc encore " captives " d'un état " ne respectant pas les régles de la démocratie " , la Russie-Moscovie ! Imaginons un instant que le législateur Russe  par réciprocité proclame une " semaine des nations captives " aux EU en y incluant les territoires volés au Mexique lors de la guerre de 1848 et de plus en plus majoritairement peuplés d'Hispanophones ou les territoires des nations Amérindiennes en 1776 : Ce serait un casus belli immédiat !

 En proclamant cette 50 éme " semaine des nations captives " , le président BOH ne fait que confirmer que la politique officielle du gouvernement des Etats-Unis reste à terme le démembrement et la fragmentation de la Federation de Russie et de la Chine puisque le Tibet fait aussi parti de " nations captives " listées comme l' " Idel Ural " et la " Cosaquie" . Le calendrier de la rencontre entre BOH et le Dalaï-Lama , ex agent de la CIA , prend ainsi toute sa signification et explique la réaction de la diplomatie Chinoise . Ce n'est pas aussi un hasard si hier des troubles séparatistes ont de nouveau frappé le Sinkiang avec une nouvelle attaque terroriste contre un poste de police [ Lien ] .  L'administration Us soutient officiellement - en relation étroite avec Ankara tout comme sur le dossier des entités administratives Turcophones de Russie  - le World Uyghur Congress dont l'agenda est la création d'un " Turkestan Oriental"  détaché de la Chine , " pro-occidental " et ayant des liens organiques avec la Turquie . Ce n'est pas aussi un hasard si les premières manoeuvres visant à empêcher la tenue des JO de 2014 à Sotchi sont venues d'" associations Tcherkesses " basées en Californie et au New-Jersey , la " Cosaquie"  n'étant qu'un appendice de la " Circassie "  que la Jamestown foundation se propose de créer avec l'appui des parlementaires et des chefs politiques Géorgiens dans le Kouban . En menant des manoeuvres communes dans le cadre de l'OCS contre des  " formations armées illégales "  [ Lien ] , la Chine et la Russie ont bien pris la mesure du danger ...    

 

    * "Whereas the imperialistic policies of Communist Russia have led, through direct and indirect aggression, to the subjugation of the national independence of Poland, Hungary, Lithuania, Ukraine, Czechoslovakia, Latvia, Estonia, White Ruthenia, Rumania, East Germany, Bulgaria, mainland China, Armenia, Azerbaijan, Georgia, North Korea, Albania, Idel-Ural, Tibet, Cossackia, Turkestan, North Viet-Nam, and others; …The President of the United States is authorized and requested to issue a proclamation designating the third week in July 1959 as "Captive Nations Week" and inviting the people of the United States to observe such week with appropriate ceremonies and activities."

 

** Fauzja Bajramova -Фаузия Байрамова - 60 ans est surnommée la " Grand Mère du nationalisme Tatar " . En 2009 elle déclarait que " Le nationalisme Tatar présente de nombreuses similarités avec le National-Socialisme Allemand " " C'est ce qui explique que de nombreux Tatars se sont joints aux Nazis de manière volontaire au sein de la division Idel-Ural pour aller combattre non seulement le Bolchevisme mais aussi les * terroristes * un peu partout en Europe [ dont la France - NDLR ] . Elle figure en bonne place au sein du collectif " Poutine doit partir" aux côtés de Boris Nemtsov et Garry Kasparian . C'est le miroir de la " Grand Mère du nationalisme Ouighour " , Rebiya Kadeer .   Doğu Türkistan

Ф.Байрамова в Доме парламентариев. Берлин.

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Le " Nouveau Grand Jeu "

Repost0

Publié le 18 Juillet 2011

Les vacances sont bien sûr le moment propice pour la lecture . En la matière et au delà des nouveautés , il ya la lecture ou la (re)relecture des " grands classiques " . Parmis ceux-ci je vous propose " Les dossiers secrets de la France contemporaine  " du journaliste Claude Paillat qui couvrent sur 8 tomes la période 1919-1945 . C'est le constat amer du " déclin de la France " au lendemain de ce qui devait être la " der des der " , un déclin qui est sanctionné par le désastre de mai 1940 . Ecrits dans les années 70 , l'auteur a  pu recueillir les témoignages de témoins aujourd'hui disparus et l'analyse de la période charnière de 1919-1939 montre comment les problèmes structurels qui sont apparus au début des " trente rugueuses " en 1974 étaient déja présents en 1919 y compris la dépendance aux hydrocarbures . La série se rencontre avec un peu de recherches chez les bouquinistes ou sur les sites de vente par correspondance . Le premier tome " Les illusions de la gloire " est à lui seul la " chronique d'un désastre annoncé " ! Il montre aussi comment au travers de personnages comme Léon Jouhaux  et Samuel Gompers ce que l'on nomme " l' Atlantisme " prend bien naissance en 1918 et non pas en 1949 !  

.........

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #" Les evenements " survenus entre 1933 et 1945

Repost0

Publié le 16 Juillet 2011

Des plongeurs Brésiliens viennent de retrouver par 75 m de fond au large des côtes du sud du Brésil l'épave d'un submersible Allemand coulè en 1943  , l' U-513 . Le commandant du submersible ainsi que certains de membre de l'équipage purent se sauver , le commandant Friedrich " Fritz " Guggenberger devenant même contre-amiral de l'OTAN . Un blogueur Brésilien originaire de la ville de Blumenau lui avait consacré un article ( port.) en 2009 que je vous invite à découvrir .

http://adalbertoday.blogspot.com/2009/11/submarinos-alemaes-mitos-lendas-e.html 

Cette découverte risque en tout cas de relancer le débat sur les responsables des torpillages du printemps-été 1942 qui ont amené le Brésil à déclarer la guerre à l'Axe . Si les recherches historiques , plus particulièrement dans les archives de la Kriegsmarine et de la Regia Marine , montrent que des submersibles Allemands et Italiens ont effectivement attaqué des navires Brésiliens à partir de juin 1942 , il n'en demeure pas moins que certains torpillages demeurent inexpliqués en particulier ceux survenus dans le Nord du Brésil et les Caraïbes au printemps 1942 et avant la déclaration de guerre . Au procés de Nuremberg l'amiral Karl Doenitz avait formellement nié un ordre d'attaque des navires civils  Brésiliens avant la déclaration de guerre et ceci malgré l'attitude de plus en plus hostile de l'administration Vargas face aux puissances de l'Axe . L'hypothèse d'une attaque sous " fausse bannière " de la part de submersibles de l'Us Navy , longtemps considrée comme une propagande de guerre de l'immigration Germano-Allemande , afin de précipter l'entrée en guerre du Brésil aux côtés des Alliés n'est plus aujourd'hui un tabou historique !

Cette découverte pourrait aussi relancer l'enquête sur la mort mystérieuse de Friedrich Guggenberger en mai 1988 : Alors agé de 75 ans , il disparait au cours d'une promenade en forêt et son corps n'est retrouvé qu'au bout de 2 ans . Vengence ou accident ?   [NavioBrasilSegunda+Guerra.jpg]

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #" Les evenements " survenus entre 1933 et 1945

Repost0

Publié le 16 Juillet 2011

 
 
 
Lance-roquettes soviétique Katioucha
Le lance-roquettes multiples Smerch
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 15 Juillet 2011

 
Evalué une première fois il y a 8 ans, le Beriev Be-200 bombardier d'eau va être engagé sur les feux jusqu'à fin août.
Présenté fin juin au salon aéronautique du Bourget, le Beriev Be-200 bombardier d'eau n'est pas rentré en Russie après sa démonstration. Depuis le 1er juillet, il a en effet rejoint la base aérienne de la Sécurité Civile (Basc) à Marignane, où il doit être testé par les pilotes français sur les feux de forêts jusqu'à la fin du mois d'août.
Une évaluation qui ferait suite, selon des sources proches du ministère de l'Intérieur, aux accords signés le 17 juin entre la France et la Russie, pour l'acquisition de deux bâtiments de projection et de commandement de type Mistral par la marine russe.
De mêmes sources, on précise toutefois que "nous n'avons pris aucun engagement ferme pour acheter un ou plusieurs avions de ce type", à l'issue de cette série de tests. Il n'empêche: dans les 5 à 10 ans qui viennent, la France devra songer à remplacer la quasi-totalité de ses 23 avions bombardiers d'eau (12 Canadair, 9 Tracker et 2 Dash), pour un montant d'environ 300 millions d'euros.
Ce n'est pas la première fois que Beriev Aircraft Company, leader mondial des avions amphibie, essaye de vendre à la France son bombardier d'eau gros porteur. En 2003, l'avion était en effet resté quelques jours à Marignane pour des vols tests jugés très convaincants par les pilotes marignanais. À commencer par Michel Razaire, le patron de la Basc, qui l'avait trouvé étonnamment maniable et très efficace au largage pour un engin de ce calibre.
Seuls défauts considérés alors comme rédhibitoires: son avionique russe (les instruments de vol, ndlr), qui nécessitait une bonne maîtrise de l'alphabet cyrillique, la consommation en kérosène de ses deux réacteurs Progress et son absence de certification européenne. Deux de ces défauts ont été gommés depuis, avec la pose d'une avionique moderne libellée en anglais et la certification obtenue en décembre 2010 auprès de l'agence européenne de sécurité aérienne.
Reste sa consommation, qui pourrait le disqualifier pour les missions de Gaar [ Guet aérien armé - NDLR ] , sauf à doubler le budget carburant de la base de Marignane. Quoi qu'il en soit, l'avion suscite cette année un réel intérêt en France. Après quelques vols aux côtés du pilote d'essais d'Irkut, la firme qui assemble le Beriev, les pilotes de la Basc ont commencé de le prendre en mains et l'avion a reçu cette semaine l'autorisation d'intervenir sur les feux. Mardi, Serge Jacob, chef du Groupement des moyens aériens de la Sécurité civile, est venu le voir évoluer à Marignane. Un signe ?
NDLR :En 1967  la France voulait acheter l'hélicoptère  Mil Mi-6 à l'URSS  pour équiper sa flotte constituée de PBY Catalina hors d'âge . Lors du Salon du Bourget 1966 , le général De Gaulle a été particulièremment impressionné par les démonstrations de lutte contre l'incendie de cet hélicoptère et demande à ce qu'il soit évalué  par la Protection  Civile . Un équipage d'élite mené par le chef pilote Youri Garnaev effectue plusieurs missions de lutte anti-incendie dans le sud de la France . Au cours de la préparation de l'une de ces missions , l'équipage constate avant le départ qu'une des bâches à eau intérieure a été tailladée ce qui aurait pu entrainer la perte de l'aéronef . En 1967, lors de son séjour sur la base de Marignane Youri Garnaev est approché par un des pilotes de la base de Marignane d'origine Franco-Americaine M. X [ celui-ci était toujours vivant  en 2008 , contacté par moi sur cette affaire  il a refusé de s'expliquer et ses amis mettent cette proposition sous le signe de la " galéjade " - Voir video pour son nom ]  qui lui propose de " passer à l'Ouest ou il sera mieux payé " . Le pilote Soviétique refuse et en avise les services de sécurité Soviétiques qui protègent l'hélicoptère et son équipage .    
Le 6 aout 1967 l'hélicoptère Mil- Mi 6 immatriculé CCCP-06174 s'écrase lors d'une mission près de Marseille  entraînant la perte de 9 hommes d'équipage : Arnold Tchoulkov, Serguei Bougaenko, Jean Sandoz, Youri Garnaev, Youri Peter, Vladimir Ivanov, Boris Stoliarov, Vladislav Moltchanov et Vladimir Tepfer dans des circonstances non élucidées . La veille , M. X avait été apperçu prés de l'hélicoptère et refuse de monter à bord le jour de ce qui est considéré comme un " accident " . Il fait alors l'objet d'un interrogatoire de la part de la DST et exceptionnelement d'officiers du KGB que les autorités Françaises ont autorisé à se rendre sur place .  Il sera officiellement mis hors de cause et l'accident attribué à une erreur de pilotage de Youri Garnaev : Celui-ci se serait trop rapproché de l'incendie , ce qui aurait entrainé un dysfonctionement des turbines - pompage -  de l'hélicoptère  ! Pour la plupart des analystes Soviétiques et Russes le Mil Mi-6 aurait été saboté tout comme lors de l'été 1966 . " Certaines forces  "en France gravitant autour du général d'armée aérienne Paul Stehlin étaient hostiles au rapprochement de De Gaulle avec l'URSS et à l'acquistion de matériel non-OTAN par la Protection Civile et le sabotage de l'été 1966 , tout comme celui de l'été 1967 , aurait été commis par les Sr Etasuniens agissant avec la complicité de Français . [ Voir video ]
].

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Technologies

Repost0

Publié le 13 Juillet 2011

S'il faut " savoir arrêter une guerre " , il faut surtout savoir ne pas la commencer !

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Le " Nouveau Grand Jeu "

Repost0

Publié le 11 Juillet 2011

 
Le phénomène de " multiplication étatique " qui caractérise ces dernières années les RI est-il en train de gagner les " états baleines " , plus particulièrement les états membres du BRIC ? Alors que la Russie a connu ces dernières années un processus de " remembrement administratif " , et le processus est en cours en ce qui concerne la capitale Moscou , sous la poigne ferme de Vladimir Poutine exerçant tant les fonctions de président que celle de Premier Ministre , le phénomène est tout autre au Brésil ou suivant l'exemple de l'état du Mato-Grosso , l'état du Para s'apprête à voter par un plébiscite le 11 décembre prochain la séparation de l' Etat du Para en trois états distincts :l' Etat du Para , l' Etat du Tapajos et l' Etat du Carajas .
  
 
 
 Ficheiro:Brazil states1789.png
   
 
   
 
 
    Divisão do Estado do Pará em 3 Estados – Veja Como vai Ficar
   
 
.
Diga Não a Divisão do Estado do Pará  
Não quero Tapajós e Carajás. Quero Pará Unido!
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0

Publié le 9 Juillet 2011

Les autorités militaires Russes viennent de confirmer la création de deux brigades spécialement entrainées et équipées pour défendre les interets Russes dans l'Arctique et plus particulièrement sur le flanc Ouest dans la région de la péninsule de Kola face au dispositf de l'OTAN et à la Finlande  .[ Lien ]  Le " cheval de trait  " de ces deux brigades motorisées sera certainement le véhicule chenillé articulé Vityaz DT-30 , ou l'un de ses dérivés , conçus au début des années 80 en URSS . J'en avais parlé des le début de ce blogue et l'hypothèse vient d'être confirmée par Igor Korochenko , le  directeur de la revue Natsionalnaya Oborona [ Défense Nationale ] , à " La Voix de la Russie " [ Lien ]  . Ce véhicule tout-terrains aux capacités amphibies est actuellement utilisé sur tout le territoire de la Fédération de Russie dans les activités les plus diverses : Exploitations forestières en Sibérie pour le transport des grumes ou exploitations pétrolières dans l'Arctique  pour le transport du matériel de forage et des élèments d'oléducs ou gazoducs . L'utilisation du DT-10P et DT-30P  dans des secteurs  le plus divers [ industrie forestière, exploitation pétrolière, exploration scientifique, lutte anti incendie, opération de sauvetage...]  a radicalement changé l'accés aux régions les plus inhospitalières [ forets , toundra , ...] et a à ce titre joué un rôle dans la géopolitique de l'URSS et de la Russie en permettant cet accés à un cout inférieur à celui de l'hélicoptère  , des missions dans lesquelles il est encore choisi de préférence à cet autre moyen de projection .  Il a été conçu dés le début pour une utilisation dans l'Arctique et posséde une très faible pression au sol , inférieure à celle d'un pied humain, qui lui permet de ne pas faire détonner les mines antichars les plus courantes . C'est le critère , celui de la pression au sol , qu'avait utilisé Marius Berliet pour concevoir ses véhicules Transahariens . Il reste actuellement le véhicule tout terrain le plus puissant au monde et garde toute sa crédibilité face au matériel OTAN , en particulier les véhicules chenillés articulés Hägglunds de BAE Systems [ Lien ] utilisés par les armées Scandinaves et que l'armée Française vient récemment d'acquérir [ Lien ] . De nombreux sites Anglo-Saxons consacrés aux questions de défense analysent ses capacités , je vous propose de vous y reporter  [ Lien ] ainsi que sur le site du constructeur . [ Lien ]
On peut supposer qu'à l'occasion de la création de ces brigades , les véhicules de la série Vitayz seront dotés d'une boîte de vitesses complétement automatisée et d'un moteur plus économe afin d'augmenter son autonomie .On peut à cette occasion envisager une collaboration avec l'Allemagne [ Krauss-Maffei ,... ] ou avec l' Italie  [ Iveco ] . En 2007 , la série Udarnaya Sila [ force de frappe ] de la chaîne 1K avait consacrée une de ses émissions à la genése du programme Vitayz . J'ai pu heureusement la retrouver sur la toile . Comme vous pourrez le constater ce véhicule avec ses capacités arctiques a dés le début provoqué des inquiétudes au sein des services de renseignements  de l'OTAN et on comprend qu'il fut une des " cibles " des négociateurs Occidentaux dans le cadre des accords CFE [ Conventional Armed Forces in Europe ] , manquant d'être sacrifié sur l'autel de la " détente " par les Gorbacheviens . Lors des deux conflits en Tchétchènie , il s'est révélé être le seul véhicule TT de l'armée Russe réellement opérationnel dans les conditions les plus difficiles et a même démontré ses capacités d'être un véhicule de la ligne de front . Avec ces véhicules , l'armée Russe disposera d'une mobilité exceptionelle sur le théatre Arctique .
 
 
 
 
 DT-30P VityazDT-10P Vityaz

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 8 Juillet 2011

La crise de l'euro pourrait-elle pousser les Européens à passer à la vitesse supérieure en matière d'intégration, notamment en s'unissant militairement contre un adversaire commun? La thèse peut sembler un brin fantaisiste. C'est pourtant l'idée esquissée par un article assez préoccupant qui, derrière de nobles intentions, soulève le spectre d'une Russie menaçante, contre laquelle il serait nécessaire de se mobiliser.

L'article surgit à un moment doublement important: il coïncide avec un nouveau plan d'aide à la Grèce, qui confirme l'agonie de la monnaie unique, et avec la transmission de la présidence tournante de l'Union européenne à la Pologne, un ancien Etat du bloc communiste qui entretient des relations complexes avec Moscou.

L'idée-force de l'auteur, c'est que sans passer à la vitesse supérieure en matière d'intégration, c'est-à-dire sans se doter d'un financement commun, l'Europe risque de disparaître. Idée éculée, de nombreux commentateurs estimant que seule une gouvernance économique unique (et donc une renonciation accrue aux prérogatives nationales) serait en mesure de régler en profondeur les problèmes de la zone euro.

La où le bât blesse, c'est quand on observe les modalités d'une telle consolidation européenne. M. Attali compare l'Europe actuelle à l'Amérique de 1790, quand pour faire face à la menace anglaise et au risque de faillite, "les fondateurs des Etats-Unis se dotèrent d’une capitale fédérale et émirent des bons du Trésor". Fait tu par l'auteur, 1790 coïncide aussi le début des guerres indiennes qui allaient consolider dans le sang l'unité américaine.

Pour M. Attali, pas de doute: "de tout temps", le financement commun n'a pu être mis en place que grâce à une défense commune. Le hic, c'est que cette défense n'apparaîtra pas sans menace. Et si cette menace n'existe pas, il faudrait selon lui l'inventer: "Pour aller vers ce budget commun, il va falloir ressentir la nécessité d'une défense commune, et donc d'une menace commune". La formulation n'est pas anodine, et sera répétée plus bas: "ce budget ne pourra être justifié que par la perception de la nécessité d’une défense commune. Et donc d’une menace commune". Quant on connaît la capacité du système à créer des menaces pour justifier ses aventures géopolitiques (voir le cas irakien), on ne peut qu'adhérer à la logique implacable de M. Attali.

La Russie en filigrane

C'est ici que la présidence polonaise de l'UE entre en jeu: la Pologne, qui n'est pas membre de la zone euro, serait selon l'auteur dissuadée de s'intégrer plus avant dans l'Europe en raison des relations trop proches qu'entretiennent certains pays de l'UE avec la Russie, "qu'elle considère comme une menace". Cette menace, nécessaire au renforcement de l'Union européenne, semble donc russe: ce pays entrave l'intégration ultérieure de la zone euro. Mais cette "menace russe" tombe à point nommé, car elle pourrait servir de catalyseur afin de consolider la défense européenne (quel moteur plus puissant que la peur?) face à un ennemi commun.

La réflexion de M. Attali s'achève de façon extrêmement ambigüe: après avoir souhaité dans son article que cette menace existe au nom de la survie de l'euro ("Aussi longtemps que les Européens ne comprennent pas que ce qui menace les uns menace aussi les autres, ils ne mettront pas en commun les ressources nécessaires. Car il en va de l'avenir de l'euro"), il fait mine de redouter l'émergence d'une menace "plus ou moins imaginaire venue du Sud ou de l'Est". Et de conclure: "Très dangereuse conjoncture: l’histoire devient très périlleuse quand la tension militaire y devient une nécessité logique et financière".

L'article de M. Attali dit vrai: l'Europe ne survivra peut-être pas dans sa forme actuelle sans faire le "grand saut" vers une intégration plus poussée. Alors que l'année 2012 pourrait se caractériser par des bouleversements économiques (crise finale de l'euro?) et politiques (élections en France, Russie et Etats-Unis), il se pourrait fort bien que l'on assiste à la conjonction des conditions pour un dérapage, peut-être militaire, en Europe.

Selon la tournure que prendront les événements, certains (l'auteur ne le fait qu'à demi-mot) pourraient être tentés de dépeindre la Russie comme cette "menace", ce catalyseur capable d'accélérer le processus: Etat jeune et pas entièrement soumis aux dogmes de la modernité telle que la conçoit l'occident, cet énorme pays pose problème, et son intégration à la mondialisation ne va pas de soi. Pourtant, ce serait oublier que la Russie est un pays pleinement européen, et que ce qui nous lie à elle est bien plus profond qu'une monnaie commune. La continuité d'une Europe charnelle s'étendant de Lisbonne à Vladivostok doit être défendue, et non pas menacée en bâtissant de nouveaux murs de Berlin, ou en dressant les Européens les uns contre les autres.

La Pologne devrait prendre garde: nombreux sont ceux qui souhaitent instrumentaliser sa présidence pour raviver d'anciennes blessures et de vieilles divisions. Ce pays dynamique pourrait au contraire, dans le sillage de son propre travail de réconciliation avec Moscou, œuvrer à la mise en place d'un solide partenariat avec les Russes, en fédérant les Européens au lieu de les diviser.

Note de l'Editeur :

Utiliser les crises monétaires pour faire avancer un agenda mondialiste n'est pas une nouveauté chez le juif sioniste et mondialiste qu'est M.Attali . Sa Russophobie rabique non plus . Elle l'amène ainsi à tomber dans le délire total : En 1996 , M.Attali prétendait sur France 3 que l'armée Russe allait utiliser des " armes génétiques " contre les Tchètchènes !!!  L'excellent livre de Peter Hopkirk auquel on ne peut s'empêcher de se référer une fois de plus décrit la genèse de cette prétendue " menace Russe "  en Angleterre après 1810 , construite par des journalistes et des " faiseurs d'opinions " , et permet de comprendre la stratégie Attalienne  de même qu'il est d'une surprenante actualité lorsque l'on évoque la " menace terroriste " ou la " menace Iranienne " . L' ESG Brésilienne a donné une excellente définition du terme " menace " : Ensemble de faits , d'actes , de postures , réels , fantasmés ou inventés qui amènent à croire qu'un adversaire développe une stratégie agressive .  

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0