Publié le 29 Mars 2011

Le Reductio ad Hitlero aurait été par trop facile et je ne l'aurais pas fait sans la prise de position officielle de la FE-JONS - voir un article précédent - sur l'intervention Occidentale  contre la Libye : La Guerre de Libye , car il faut appeller un merde par son nom , présente désormais de nombreuses similitudes avec le conflit connu sous le nom de " Guerre d'Espagne " : Une guerre civile ou des puissances étrangères prennent parti en faveur de l'un des belligérants et l'aident à s'imposer militairement et politiquement alors que le sort des armes lui était défavorable .

Toutes les contorsions sémantiques des diplomates , des politiques et des publicistes , et même et surtout des militaires , qui cherchent à maquiller le terme " guerre " n' y peuvent rien . On pourrait aussi chercher des parrallèles entre les motivations géoéconomiques de l'intervention Germano-Italienne ( minerais des Asturies ) et celles des " puissances Occidentales " en Libye . Les " dictatures " ne sont pas intervenues en Espagne pour voler au secours d'un régime avec lesquelles elles se trouvaient des affinités mais aussi pour des raisons économiques . De la même manière les " puissances Occidentales " n'interviennent pas dans le cadre de la guerre civile - et même tribale - Libyenne pour des considérations morales .

 

Je reviens sur la déclaration de la FE-JONS car il faut préciser un point de la pensée " Primoriveriste " - la plupart du temps inconnue et caricaturée *- dont ce mouvement se veut l'héritier direct : José Antonio Primo de Rivera  ne voyait dans les forces armées qu'un instrument aux service des masses pour l'aboutissement du mouvement révolutionnaire et leur déniait en particulier toute conscience politique et encore plus la capacité à constituer un corpus doctrinal cohérent **. L'armée c'était " l'ultime recours pour la sauvegarde du permanent , lorsque l'existence de celui-ci était menacé " .

A ce titre on ne s'étonnera pas des critiques ad hominem contre le colonel Mouammar Kadhafi qui figurent dans le communiqué de la JONS ., les " colonels libres " étant des militaires politiques .

 

 José Antonio Primo de Rivera était d'autre part rabiquement opposé à toute intervention étrangère - à fortiori militaire - dans le cadre des luttes politiques internes Espagnoles et là on peut y voir un point de vue " Robespierrien " : Il était parfaitement conscient que seul un mouvement indigène aurait une légimité auprés des masses et que tout pouvoir acquis par la " force des baillonettes de l'étranger " ne pourrait se maintenir que par la répression et in fine un assujetissement à ces forces étrangères .  Ce fut le cas de l'Espagne Franquiste dont la perenité jusqu'aux années 70 n'est pas à chercher dans la structure du régime lui-même mais dans sa capacité - et son incapacité - à s'adapter aux changements géopolitiques extérieurs .

C'est très probablement ce qui risque d'arriver en Libye .

Comme le disait Primo de Rivera , ce nouveau régime venu par la force des armes de l'étranger ne devra pas être jugé par rapport à l' " Ancien Régime "  - facilité que s'accordent tous les commentateurs , politiques et plumitifs - mais bien par ses fruits :

Ni la dictature, ni la république ni aucun fait révolutionnaire ne se justifient, ni ne se sont jamais justifiés par rapport à l'ordre juridique antérieur. Tout système politique qui existe dans le monde, sans aucune exception, est né d'une lutte ouverte avec l'ordre politique préexistant parce qu'une des choses qui ne sont pas inclues dans les facultés des ordres politiques est celle de tester "

 

 

 

 


NI UN SOLDADO ESPAÑOL FUERA DE NUESTRAS FRONTERAS.
NI UNA GOTA DE SANGRE AL SERVICIO DEL IMPERIALISMO YANQUI.
¡NO A LAS GUERRAS DE ZETAPÉ!

 

 



  * Un intervenant sur ce blogue  décrit ainsi la FE-JONS  comme des " nostalgiques du Franquisme " ...

** Les " colonels révolutionnaires " - Argoud et consorts  - et le " quarteron de généraux " de la Guerre d'Algérie n'apparaissent ainsi que ce qu'ils sont : Des mystificateurs dont le degré de " conscience politique " avoisinait celui du lombric  !

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #" Les evenements " survenus entre 1933 et 1945

Repost0

Publié le 28 Mars 2011

Après le bombardement de Sakhiet Sidi- Youssef , un nouveau glorieux " fait d'armes " de l'Armée de l'Air . Le général Pierre Marie Gallois doit se retourner dans sa tombe , lui qui avait dénnoncé dans une lettre au sénateur Brésilien Darcy Ribeiro le bombardement de la route de Koweit-City par l'Armée de l'Air Us . Cette lettre , le sénateur me l'a montrée peu avant son décés et on pouvait y lire que le général qualifiait ce bombardement de " crime de guerre " Selon l'échelle axiologique de feu Pierre Marie Gallois , ce que l'Armée de l'Air a commis à Tika est donc bien un " crime de guerre " - cad bombarder une armée en retraite dans des véhicules civils - et le ministre Longuet en est complice !

Je croise souvent dans les rues de Salon de Provence un uniforme bleu foncé de l'Armée de l'Air  . J'ai  bien désormais peur d'avoir en face de moi un criminel ou le complice d'un crime ...de guerre ! Le sénateur Charasse avait une trés belle phrase : " Quand on veut parler de la propreté des fesses des autres , il faut soi-même avoir le c[censuré] propre . " Dans un conflit armé , quand on prétend avoir une posture morale face à l'adversaire , il faut faire la guerre " proprement " !

 

 

 

Des " Liberateurs " ?

 

Repris depuis le blog de Jean Guisnel . 

L'intervention française en Libye qualifiée de "jeu de massacre"

 

Les conditions dans lesquelles les frappes se sont déroulées contre les forces fidèles au colonel Kadhafi dans la nuit de samedi à dimanche, sur la route conduisant à Ajdabiya, à 35 kilomètres au sud de Benghazi, commencent à susciter un débat. Dans l'édition du quotidien Libération datée de lundi, l'envoyé spécial du journal, Christophe Ayad, ne décrit pas une opération militaire mais "un vrai jeu de massacre." Il poursuit : "Des dizaines et des dizaines de corps de soldats gisent là, morts dans l'instant, certains presque des enfants dans leur treillis trop grand. Ils ont été foudroyés par les Rafale français entre 5 et 7 heures du matin."

Un autre reporter, Kareem Fahim de l'International Herald Tribune, évoque un "carnage" et précise plus loin que de multiples frappes sont intervenues, "apparemment conduites par les pilotes des avions d'armes français qui ont pris la responsabilité de tirer les premiers coups". Ce même reporter ajoute que les frappes ont visé deux convois. Selon lui, l'un paraît avoir été frappé alors que ses canons et ses mitrailleuses étaient dirigés vers Benghazi, la capitale des rebelles que les Français avaient samedi pour mission de protéger. L'autre, en revanche, aurait été frappée alors que ses véhicules quittaient la zone de combat. L'envoyé spécial du Herald Tribune cite un officier rebelle, le colonel Abdullah al-Shafi : "Ils battaient en retraite. Les soldats [loyaux à Kadhafi, ndlr] avaient volé des véhicules civils et fuyaient. Ils étaient en train d'enlever leurs treillis.

La France confirme avoir détruit quatre véhicules blindés

L'envoyé spécial du Times de Londres, Anthony Loyd, décrit, quant à lui, une première frappe dans l'après-midi de samedi aux abords de Garyouis, banlieue sud-ouest de Benghazi. Et une seconde le dimanche matin, vers 5 h 30 : "Alors que les troupes [loyales à Kadhafi, ndlr] commençaient à faire retraite, frappées par les Français et harcelées par les rebelles, le pire les attendait à Tika, à 30 km de Benghazi. Vers 6 h 30, ils ont été à nouveau frappés par les jets, qui ont touché une concentration de chars, camions, transports de troupes blindés, pick-up", et même un camion du logisticien DHL qui transportait la nourriture des soldats. "Nous remercions l'Angleterre et la France !", confie un rebelle au journaliste, qui emploie lui aussi le terme de "carnage".

Interrogé par Le Point dimanche lors du point de presse quotidien du ministère de la Défense, le porte-parole de l'état-major des armées, le colonel Thierry Burkhard, a indiqué que les avions français avaient frappé samedi après-midi, et qu'ils avaient détruit quatre véhicules blindés. Il nous a précisé ce lundi matin que dimanche, à l'heure des frappes sur le carrefour de Tika, aucun avion français ne se trouvait sur zone. Qui, alors ?

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre de l'information

Repost0

Publié le 28 Mars 2011

Jean Montaldo réclamait les " milliards volés " de Mitran , désormais et alors que la blogosphère et les mediats interventionnistes et Atlantistes - ils se reconnaîteront - essayent par des contorsions sémantiques et pseudo-historiques de justifier l'agression contre la Libye , c'est à " nous " de poser la " question qui fâche " : Ou sont passés les 6000 morts attribués à l'ogre Kadhafi ? Il faut vite la poser avant qu'elle ne devienne un " point de détail " dans l'agression contre la Libye comme le fut l'absence d'ADM lors de l'agression contre l' Irak !

Bien entendu par " morts " il ne faut comptabiliser que :

- Les victimes civiles non armées

- Ayant été tuées lors de manifestations " pacifiques "

Dans cette comptabilité , puisque j'ai la prétention d'avoir assez de cynisme pour en établir une , les combattants armés - même civils - tués lors de combats avec les forces gouvernementales Libyennes ne sont pas à prendre en compte !

 

 

Où sont les 6.000 victimes de Kadhafi ?


La justification de l’intervention militaire occidentale en Libye a reposé sur un seul argument : protéger les populations civiles de la répression des forces du colonel Kadhafi.

Et il faut bien avouer que - même chez ceux qui sont plutôt hostiles aux croisades coutumières des Etats-Unis et de leurs alliés - l’argument a porté.

Mais de quels éléments disposons-nous vraiment pour juger de la réalité de cette répression ? Qui, en France, sait exactement ce qui se passe en Libye ?

M. Hardeep Singh Puri, représentant permanent de l’Inde au Conseil de sécurité de l’ONU a, pour sa part, affirmé qu’il « n’existait pratiquement aucune information crédible sur la situation sur place » qui puisse justifier la décision d’établir une zone d’exclusion aérienne En fonction de quoi, il n’a pas approuvé le projet de résolution. Serait-il un inconditionnel de Kadhafi ?

La suite sur Le Petit Blanquiste . 

 

 

Alors Messieurs les blogueurs et publicistes patentés , donnez nous vos sources !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre de l'information

Repost0

Publié le 27 Mars 2011

 

 Desde Falange Española de las JONS condenamos con firmeza la decisión del gobierno socialista de hacer participar a España y sus Fuerzas Armadas en la guerra de Libia. Los militares españoles (a quienes damos nuestro respaldo) deben estar para salvaguardar la seguridad e independencia nacional, no para participar en aventuras militaristas al servicio de intereses de multinacionales y países extranjeros.

Exigimos el regreso cuanto antes de nuestros hombres, buques y aviones a España, así como el bloqueo de las bases de Morón y Rota para cualquier tipo de operaciones militares nacionales o extranjeras relacionadas con el conflicto libio.

El ataque de la coalición de París no se realiza para proteger a la población civil, puesto que los bombardeos aliados también están ocasionando muertes civiles.

 

 Se trata de una verdadera agresión bélica instigada por intereses económicos y materialistas que constituye en la práctica la participación directa en una guerra civil de tipo interno que, a partir de ahora, puede internacionalizarse de manera extremadamente peligrosa, en pleno corazón del Mediterráneo.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Opinions

Repost0

Publié le 27 Mars 2011

Je vous invite à vous rendre sur le blogue Mistralenc qui commente l'agression contre la Libye vue par un " Mistralien " ! [ Rien à voir avec un membre de l'équipage du BPC Mistral - NDLR ] . Un point de vue d'autant plus pertinent que les forces coloniales Françaises de l'Empire ménent cette agression en grande partie à partir de l'aire Occitano-Provençale de l'entité Française : Istres , Toulon , ...

Le taulier - Felibre d' Auvernho - y  a , entre autres , analysé le rôle des Sénoussis .

  Je vous invite en première partie à écouter La coupo santo - L'hymne national de la Provence - dont les paroles n'ont rien à voir avec celles de l'hymne belliciste et  interventionniste baptisé "  La Marseillaise " !

  Plus que jamais aujourd'hui je me sens fier d'être Provençal [ d'adoption ] et Brésilien [ d'adoption ] avant d'être Français [ de naissance ] .

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Opinions

Repost0

Publié le 27 Mars 2011

Je remercie l'ensemble des lecteurs pour l'intêret porté à mes articles sur la Libye .

Je ne répondrais cependant à aucun commentaire concernant l'aspect " chiffons " , cad sur l'aspect " militaro-militaire " de la question . Je vous prie de vous reporter aux " blogs-experts " !

Ils ne manquent pas ...

Tres Cordialement .

 

" Parler pour ne rien dire ou ne rien dire pour parler sont les deux principes fondamentaux et indissociables de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir "

Pierre Dac

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre de l'information

Repost0

Publié le 27 Mars 2011

 

  1. L'ennemi provoque sciemment des atrocités, et si nous commettons des bavures c'est involontairement

 

Tripoli. Hôtel Rixos.10h du matin, et le rituel du petit-déjeuner. Nous sommes quelques dizaines de journalistes - accrédités par les autorités libyennes - attablés à la cafétéria. Soudain, un cri de détresse perce le brouhaha des cuillères à café. « A l'aide ! A l'aide ! Regardez ce que m'ont fait les miliciens de Kadhafi ! Regardez ! ». Un foulard marron sur la tête, une Libyenne au visage griffé de cicatrices vient de faire irruption devant le buffet.

A la vitesse de l'éclair, elle soulève sa longue abbaya noire pour nous montrer sa jambe droite : rouge de sang. Ses mains et ses pieds portent également d'inquiétantes ecchymoses. Sous son foulard, qu'elle arrache d'une traite, il y a d'autres cicatrices. Nous restons bouche bée. C'est la première fois, en un mois de reportage en Libye, qu'une personne ose « cracher » sur le régime en public. Invitée à rejoindre l'une de nos tables, elle explose : « Ils m'ont ligoté les mains et ont abusé de moi pendant deux jours ! », hurle-t-elle, en tendant ses poignets, rougis par les contusions.

Entre deux sanglots, elle s'assied sur une chaise et raconte son histoire, haletante. Elle s'appelle Eman al-Obeydi. Elle est originaire de Ben Ghazi, la capitale des rebelles, à l'Est. Jeudi, les miliciens pro-Kadhafi l'ont arrêtée à un poste de contrôle, près d'une base militaire, sur la route de Salaheddin, à la périphérie de Tripoli. Détenue dans un lieu inconnu, elle se retrouve au cachot avec 12 autres personnes. « Les miliciens avaient bu, ils ont pissé sur moi. Ils m'ont violé à plusieurs reprises ! », hurle-t-elle, en ajoutant, à notre attention : « Filmez, filmez, montrez au monde ce qu'ils m'ont fait ! ».

Aussitôt, les caméras se mettent en marche, les micros se tendent, les carnets de notes se remplissent. Son témoignage est bouleversant, intenable. Les yeux hagards, les serveurs et les serveuses du restaurant se rapprochent de notre petit groupe qui l'entoure. Très vite, certains d'entre eux font tomber leur masque de simples employés d'hôtel. « Mais qu'est-ce qui te prend ? Tu n'as pas honte ! Ferme ta gueule ! », s'emporte une serveuse en foulard blanc, en l'accusant de déshonorer le régime de Kadhafi. Un peu plus tard, la même femme tentera de la faire taire en lui masquant le visage avec un blouson. « Je n'ai peur de rien », surenchérit la jeune femme. Un journaliste du Financial Times qui tente de la protéger est violemment écarté.

 

Source : Chroniques Orientales . 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre de l'information

Repost0

Publié le 22 Mars 2011

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre de l'information

Repost0

Publié le 22 Mars 2011

On connaissait l'EN pour ses perles comme le " référentiel bondissant " [ ballon - NDLR ]  , voici venu le temps du "niveau d'activité cinétique " pour ... bombardements !

 

"Les importantes frappes militaires en cours devraient diminuer d'intensité dans les prochains jours (...) Dans la mesure où nous parvenons avec succès à supprimer les systèmes de défense aérienne, le niveau d'activité cinétique  devrait baisser".

Robert Gates

 

N'étant pas un " expert " je suppose dans ce cas que " niveau d'activité cinématique " signifie " nombre d'opérations aériennes " ?   Et quid de l' " activité dynamique " ?

 

  Il est bien entendu qu'il faut faire le distingo entre les deux : A chaque " activité cinématique " [ mouvement d'un aéronef ] ne correspond pas forcément une " activité cinétique " [ largage d'une munition gravitationnelle ou guidée aka " bombe "  ] .

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre de l'information

Repost0

Publié le 22 Mars 2011

 

La puissante force aérienne du Khemed - connu aussi sous le nom de Qatar ou Entité Qatariote - est intervenue cet aprés midi en larguant des tracts au dessus de Tripoli  .

 

 

 

 

 

 

Des missions de straffing ont d'autre part permis de faire reculer les forces gouvernementales pro-Kadhafi :

 

Gangsters

  Des opérations auquelles a pris part l'Armée de l'Air

 

 

 

 

Les largages d'armes et de munitions effectués par l'OTAN ont permis aux forces rebelles de reprendre leur marche vers Tripoli .

 

  Les forces de la coalition ont toutefois eu à déplorer aujourd'hui la perte d'un F-15

 

 

  Ces opérations militaires ont déclanché une vague de réfugiés sans précédent .

Manifestant sa sollicitude envers eux , le chef de l'Etat Français Nicolas Sarkozy les a autorisé à planter leurs  tentes [ Une vieille coutume bédouine ]  non pas dans le jardin mais dans le Grand Salon de l'Elysée .

Une décision qui a toutefois surpris le CEMA , l'amiral Édouard Guillaud , venu faire le point des opérations avec le président .

  Sur le plan politique , il faut signaler l'apparition de divergences au sein du Conseil National Libyen réuni à Benghazi .

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0