Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 14:58

SEVERODVINSK/MOSCOU, 8 février - RIA Novosti

Le quatrième sous-marin nucléaire russe de classe Boreï destiné à embarquer les missiles intercontinentaux Boulava a été mis en chantier en décembre 2009 à l'usine Sevmach, à Severodvinsk (nord), a annoncé lundi par téléphone un responsable de l'administration municipale de Severodvinsk.

"Les travaux de construction du sous-marin ont débuté à la fin de l'année dernière. Les ingénieurs des constructions navales construisent les premiers secteurs du futur bâtiment", a indiqué le responsable. Initialement programmée pour le 22 décembre 2009, la date du 70e anniversaire des chantiers navals de Sevmach, la mise en chantier du quatrième submersible de type Boreï a été reportée au premier trimestre de 2010

"La cérémonie officielle de mise en chantier peut se dérouler à huis clos, probablement vers le 19 mars, Journée des sous-mariniers", a-t-il précisé. La construction du troisième sous-marin de ce type, le Vladimir Monomakh, a aussi officiellement été lancée à l'occasion de la Journée des sous-mariniers, le 19 mars 2006, a rappelé le responsable.

Long de 170 m, le sous-marin de classe Boreï a un déplacement en plongée variant entre 14.720 et 24.000 tonnes et une vitesse de 15-29 nœuds. Son autonomie en plongée est de 100 jours et sa profondeur maximale est de 450 mètres. L'équipage du sous-marin est composé de 107 matelots, dont 55 officiers.

Les trois premiers sous-marins nucléaires de classe Boreï (projet 955) - le Iouri Dolgorouki, l'Alexandre Nevski et le Vladimir Monomakh - sont actuellement en cours de construction ou au stade des essais [ 2 ] . Au total, la Russie envisage de construire huit sous-marins nucléaires de ce type avant 2015.

Le missile intercontinental R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) est un missile à propergol solide et à trois étages. D'une portée de 8.000 km, le Boulava peut être doté de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoire indépendante.

Liens :
[ 1 ]
Russia starts building 4th nuclear sub to carry Bulava missile - Depêche de Ria Novosti du 8 février 2010 .
[ 2 ] Sous-marins nucléaires russes: le Yuri Dolgorouki mis à l'eau à Severodvinsk (Sevmach) - Depêche de Ria Novosti du 13 février 2008 .

Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 12:46
PARIS, 4 février - RIA Novosti et AFP
La Russie a remporté l'appel d'offres sur la vente du terrain hébergeant le siège parisien de Météo France, annoncent lundi les journaux français se référant à un communiqué rendu public par le ministère du Budget.

"A l'issue de cet appel d'offres, l'Etat a retenu la proposition assortie du prix le plus élevé. Celle-ci émane de la Fédération de Russie", lit-on dans le communiqué.

Auparavant, le porte-parole de l'intendance du Kremlin Viktor Khrekov avait annoncé à RIA Novosti que Moscou voulait construire sur l'emplacement du siège de Météo France un centre spirituel et culturel.

Dans le cadre de sa politique de cession de certains bâtiments publics, l'Etat français a décidé de vendre à la Russie le siège parisien du service public de la météo, Moscou comptant en faire un centre spirituel et culturel, a annoncé le ministère du Budget. L'Etat français a choisi "la proposition assortie du prix le plus élevé", affirme le ministère dans un communiqué, sans préciser le montant de la transaction. Il serait, d'après une source proche du dossier, supérieur à 60 millions d'euros. Selon l'édition russe de Newsweek, la Russie a été préférée à l'Arabie saoudite, qui voulait construire une mosquée et des logements pour son personnel diplomatique, et au Canada.

L'ensemble immobilier, d'une surface de 8.470 m2, a été acquis par la présidence russe. Il abritera "un centre spirituel et culturel qui pourrait comprendre une église et un séminaire", a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'ambassade de Russie à Paris. Le bâtiment, construit pour les services de la Météorologie nationale en 1948, est situé dans le VIIe arrondissement de Paris.

Environ 430 personnes y travaillent. Le siège de Météo France doit déménager à Saint-Mandé, près de Paris, au cours de l'année 2011, dans un bâtiment neuf qui abritera aussi l'Institut géographique national (IGN).

L'Etat français vend régulièrement des biens immobiliers pour se désendetter. Au cours des cinq dernières années, cette politique "a rapporté à l'Etat près de trois milliards d'euros", selon le ministère du Budget.
Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 11:27
A l'heure actuelle il est encore difficile d'écrire qui sera le prochain président ou la prochaine présidente Oukrainienne , Viktor Ianoukovitch  ou  Ioulia Timochenko , mais un fait est certain : Un " cadavre politique " encombre la scéne politique de cet " état-pivot " depuis une semaine , celui de " Monsieur 5% " , Viktor Iouchenko .
En effet , celui-ci avec ses exhumations de la dépouille de Youri Dolgorouki , ses Stepan Bandera , ses " Mazeppa-lands "de pactotille  a déja rejoint un endroit qu'il n'aurait jamais du quitter : Les poubelles de l'histoire !
Le résultat des élections Ukrainiennes souligne aussi la fin d'un cycle géopolitique , celui des " révolutions colorées " .
Commencé en Serbie , la méthode à l'égal du " Blitzkrieg " semblait invincible .
Mais c'était oublier que l' " autres camp " dispose aussi de " spécailistes en technologies politiques et sociétales " .
Les échecs ont commencé à s'accumuler aprés la faillite  de la " révolution des maronniers " en Biélorussie : Arménie , Mongolie , Iran , Tibet ,.............
Le processus a été analysé , disséqué et les antidotes ont été trouvées !
Cet échec est aussi le résultat de deux facteurs :

- La non préparation de l' " aprés-révolution " : Construire une politique sur l'imitation de l'Américanisme , la  Russophobie et inventer la " Russophobie gazière " ne suffit pas à remplir les caisses de l'état d'un pays où la monnaie a été dévaluée de 60% en quelques mois ou à essayer de laver l'affront d'une défaite militaire .
Faire appel à la mémoire d'un chef militaire  failli qui s'enfuit du champ de bataille aprés une défaite ,  à celle d'un ancien collaborateur Nazi et à quelques restes d'ossements  pour créer des " mythes nationaux " démontre la pauvreté de l' " imagination au pouvoir " .

- La piètre qualité du " matériel humain " mis au pouvoir par ces " révolutions colorées " .
Que ce soient MM. Iouchenko ou Saakachvili , on ne peut que constater  le caractère " brut de décoffrage " de leurs personnalités . Cela amuse le chaland un certain temps mais dés qu'il s'agit de faire face à de véritables problèmes politiques , économiques ou géopolitiques les qualités d'un bonimenteur de foire ne suffisent plus .
A cela il faut ajouter un irrespect total des principes fondamentaux de la politique " politicienne " : Mettre côte à côte deux personnalités comme Mme Timochenko et M. Iouchenko c'était l'échec assuré et c'est ce qui est arrivé . La première n' a eu de cesse depuis cinq ans de glisser des peaux de bananes et de poignarder le second dans le dos pour assouvir son ambition personelle .
La Géorgie dispose par exemple avec Mme Salomé Zourabichvili d'une personne qui propose un agenda similaire à celui de M.Saakachvili avec principalement " l'intégration Euro-Atlantique " mais qui n' jamais pronnoncé une seule parole blessante vis à vis de la Russie pour favoriser son agenda national  . Tout en finesse elle proposait un statut d'autonomie pour l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie qui était presque la reconnaissance d'une indépendance .
Mais non ............




Repost 0
Published by DanielB - dans Opinions
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 20:06

La journée du 6 février est la journée nationale du peuple Same persécuté en Norvège , en Finlande et en Suède ou ils n'ont aucun droit au partage des ressources minières ( gaz , pétrole , fer , cuivre , nickel ) et dont les paturages sont utilisés depuis 1949 pour les manoeuvres de l'OTAN .
Cette journée commémore la première réunion transfrontalière  de la nations Same  en 1917 à Trondheim .
Les Sames sont plus connus sous le terme dérogatoire de " Lapons "  qui est l'équivalent de " Bougnoule " , " Négro " ou " Youpin " .
La population Same est estimée à 40 000 personnes en Novège , 20 000 en Suède , 7000 en Finlande et 2000 sur le territoire de la Fédération de Russie .
En Norvège les dépouilles des Sames ont été utilisées jusqu' à un passé récent comme " matériel d'étude scientifique " . La nouvelle loi minière les prive de tout contrôle sur les ressources minières de leurs territoires et de tout droit de regard sur l'aménagement du plateau continental , demande formulée lors du 18 eme congrés des Sames de Novège en 2004 .
Les seules ressources en minerai de fer dans la province Norvègienne du Finnmark sont estimées à 12 Milliards d'Euros selon une étude du  Norges Geologiske Undersøkelser (NGU)  publiée le 31 janvier 2010 . [ 1 ]
En Suède , dans la région de Kiruna célèbre pour ses mines de fer les agressions racistes à l'encontre des Sames sont monnaie courante par des Suédois " sédentaires " se prétendant " de souche " .
En Finlande des mercantis commercialisent des vêtements fabriqués en Asie sous la dénomination de " Vêtements traditionnels Lapons " dans des centres commerciaux aux allures de " Lap -Park " .
Dans la " Laponie Finlandaise " , terme par lequel les " Non-Sames " de Finlande désignent les territoires peuplés de Sames le taux de chômage atteint un quart de la population active .
Des élus locaux comme Kari Väyrynen , le maire de Salla parlent de la " politique coloniale " de l'Etat Finlandais en faisant référence au peu d'infrastructures sanitaires et au pillage des forêts par les multinationales Finlandaises du bois comme Metsähallitus .  
En 2005 , Maati Vanhanen avait qualifié les activistes Sames de " terroristes " et a délégué le chef de la sécurité ( SUPO ) Seppo Nevala sur place .

De leur côté , la  Norvège et la Suéde contestent aux Sames la possibilité d'utiliser des pâturages de manière indistincte de part et d'autre de la frontière .
La dernière révolte armée  de la nation Same date de 1852 mais de plus en plus de Sames pensent aujourd'hui à s'opposer par la force à la prédation des sociètés minières sur leurs territoires ancestraux .  

 Boycottez toutes les agences de voyage qui proposent des séjours  en " Laponie Finlandaise " , " Laponie Norvégienne " ou " Laponie Suèdoise " le toponyme de cette région dans la langue Same étant " Samieatna  " .
La deuxième vidéo est interpretée par Mari Boine Persen qui en 1994 refusa de chanter aux JO de Lillehammer afin que son peuple ne soit pas instrumentalisé .




Sámi soga lávlla , " Le chant de la famille Same " - 1906 - paroles de Isak Saba .
Guhkkin davvin Dávggáid vuolde
sabmá suolggai Sámieatnan.
Duottar leabbá duoddar duohkin,
jávri seabbá jávrri lahka.
čohkat čilggin, čorut čearuin
allanaddet almmi vuostái.
Šávvet jogat, šuvvet vuovddit,
cáhket ceakko stállenjárggat
máraideaddji mearaide.
Dálvit dáppe buolašbiekkat,
muohtaborggat meariheamit.
Sámisohka sieluin mielain
eahccá datte eatnamiiddis:
Mátkálažžii mánuheabit,
giđđudeaddji guovssahasat, -
ruoškkas, ruovggas rođuin gullo,
juhca jávrriin, jalgadasain,
geresskálla máđiid miel.
Ja go geassebeaivváš gollut
mehciid, mearaid, mearragáttiid,
golli siste guollebivdit
suilot mearain, suilot jávrriin.
Gollin čuvget čáhcelottit,
silban šovvot sámieanut,
šelgot čuoimmit, šleđgot áirrut,
luitet olbmát lávllodemiin
geavgŋáid, guoikkaid, goatniliid.
Sámieatnan sohkagoddi –
dat lea gierdan doddjokeahttá
goddi čuđiid, garrogávppiid,
viehkes vearrevearroválddiid.
Dearvva dutnje, sitkes sohka!
Dearvva dutnje, ráfi ruohtas!
Eai leat doarut dorrojuvvon,
eai leat vieljain varat vardán
sámi siivo soga sis.
Máttarádját mis leat dovle
vuoitán vearredahkkiid badjel.
Vuostálastot, vieljat, miige
sitkatvuođain soardiideamet!
Beaivvi bártniid nana nálli!
Eai du vuoitte vašálaččat,
jos fal gáhttet gollegielat,
muittát máttarmáttuid sáni:
Sámieatnan sámiide!

Liens :
[ 1 ]
Trolig malm for 100 milliarder

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/87/Saami_Family_1900.jpg
Repost 0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 00:24

Bien que ce blog soit consacré à la géopolitique de la Russie et des régions polaires , je ne peux pas passer sous silence les choses que j'ai pu voir ou entendre lors de mon voyage en Serbie du 20 au 31 décembre 2009 .
La Russie ne sera pas absente puisque la Serbie est actuellement une région ou se joue une sourde lutte d'influence entre elle et ce qu'il est convenu d'appeller l' Occident  .
J'ai été le témoin au cours de mes rencontres de l'ampleur de cette lutte dont seul quelques titres de manchettes se font le pâle écho .
Cette lutte est culturelle , stratégique , économique , informationnelle et même philosophique .

Si le conflit entre ce qu'il est convenu d'appeler l'Occident et la Russie prend des formes diverses , dans le domaine de la maîtrise des corridors énergetiques par exemple , il se manifeste aussi dans la sphère informationnelle .
A peine arrivé à Belgrade j'apprends que la chaîne Russe Pervyi kanal venait d'être retirée du bouquet cablé SBB contrôlé par George Soros. Officiellement, alors que sa diffusion était gratuite, elle doit désormais payer un " droit d'entrée " sur ce réseau câblé .

Mais la Russie et les forces pro-Russes Serbes restent elles sans réagir ?

Heureusement NON et j'ai été le témoin de la contre-attaque .
Celle ci s'est déroulée dans des circonstances et un lieu que tiens à garder confidentiel pour des raisons de sécurité mais c'est intéressant de vous en décrire l' "ambiance " comme on dit ici dans le Midi .
Je peux tout juste écrire que cette contre-attaque s'est déroulée dans un lieu digne d'un film d'espionnage : Imaginez une belle résidence au milieu d'un parc enneigé. Quelques réverbères éclairent le parc ou patrouillent des gardiens en tenue de combat et berêt. A l'entrée, ces mêmes gardiens vous lancent dans le visage le faisceau d'une lampe torche avant de vous indiquer le parc à stationnement où s'entassent berlines Allemandes et SUV Japonais .

L'intérieur de cette résidence "ressemble au Métro de Moscou" me fait remarquer notre hôte, Marina, une jeune et pétillante Cosaque au verbe haut et à l'allure de barinya.
" Oui , mais il manque des étoiles rouges au plafond "  lui fais-je remarquer vipérin .

Elle fait partie de cette communauté Russe de Serbie qui "s'organise" pour reprendre les termes de Gorchakov .
Des serveurs circulent et vous proposent des zakouskis à base de poisson de la Baltique . Chacun s'épie car nous sommes ici aux portes de l'Orient et il arrive souvent que l'on puisse avoir " un pied dedans et un pied dehors ". Les "socialistes " y côtoient les "nationalistes" et les "socio-nationalistes". Une jeune chanteuse déverse des mélopées slaves au son d'une guitare. Deux demi-mondaines "d'un certain âge", outrageusement maquillées et outrageusement vêtues [pour leur âge! ] rient aux éclats. L'assemblée s'agite soudain et se dirige vers la porte d'entrée .

C'est l'arrivée de son Excellence l'Ambassadeur de la Fédération de Russie en Serbie, Alexandre Konouzine, de son épouse et de leur enfant .
J'attends mon tour pour le saluer. Me reconnaît-il alors que c'est notre première rencontre: "Tiens, vous avez *enflé*! " me lance-t-il... en Français! Je dois encore améliorer mon accent Russe! Je dois aussi surveiller ma ligne car j'ai effectivement "enflé ".

La soirée est consacrée au lancement d'une nouvelle revue Roussiya Danas (La Russie aujourd'hui ). Je resterais discret sur l'auteur de cette initiative . Russiya Danas est une revue d'information destinée à présenter la Russie sous un visage attrayant et faire connaître la Russie , le peuple Russe et la civilisation Russe aux  Serbes  alors que la télévision "démocratique " Serbe ne cesse de dénigrer la Russie , les Russes et le pouvoir Russe. Elle ne se cache d'ailleurs pas pour afficher ses préférences : B-92 émet avec pour arrière plan les studios de VOA - Voice Of America - lors des bulletins d'informations .

Son Excellence Alexandre Konouzine prend la parole :
"
Depuis quelques années mon pays la Russie doit faire face à une guerre informationelle sans précédent , ici aussi en Serbie . Au début nous n'avons pas su réagir et nous ne disposions d'aucun moyen .
Depuis quelques années nous avons appris à livrer cette guerre mais nous ne disposons pas encore de tous les moyens nécessaires comme peut en disposer l'autre camp , c'est pourquoi je remercie mes amis Serbes ici présents pour cette initative et je les en remercie en mon nom personnel et en celui de mon pays  " .


Le fils de l'ambassadeur de Russie et celui de " l'auteur de cette initative " se mettent côte à côte et chantent un chant Russe. Sans en révéler d'avantage , il s'agit ici d'un message à la "communauté internationale " afin de lui signifier que la Russie place désormais des Serbes sous sa protection . La scène est filmée par les vrais et les faux journalistes. A la fin de la soirée  certains d'entre eux se précipiteront dans leurs bureaux pour faire le décompte de " ceux qui étaient présents et ceux qui étaient absents " .
Suit un groupe de popes qui entonne a capella des chants religieux orthodoxes .
L'assistance est subjuguée .

Russiya Danas se présente sous la forme d'un luxueux magazine de 305 pages au titre métallisé . La couverture montre d'emblée les priorités :On y retrouve les photos du président du groupe pétrolier Russe Lukoil, fortement implanté en Serbie, et qui y tient tête aux majors occidentales, le président Dmitri Medvedev et le cinéaste Nikita Mikhalkov
Son coût est de 400 dinars (un peu plus de 4.50 Euros ) et manifestement il ne doit pas renter dans ses frais et doit donc être certainement subventionné. Par qui, là est tout le mystère.
Le tout est imprimé sur un luxueux papier trés agréable au toucher... et à l'odeur ! C'est une revue qui " sent bon " . Rien n'a été laissé au hasard !
Ce serait difficile d'aborder tous les thèmes de ce premier numéro aussi je vais en passer seulement quelques uns en revue :
Pêle-mêle on y trouve un article sur " l'énergie de l'espoir " avec une interview de Vagit Alekperov et une présentation de la société LuKoil et de ses activités , une biographie de Sergueï  Mikhalkov le père du cinéaste Nikita Mikhalkov et auteur des paroles de l'hymne Soviètique et de l'hymne Russe  , un article sur la " Nouvelle Russie " et le discours " En avant la Russie " du président Medvedev  totalement travesti en Occident , des photos de Vladimir Poutine en costume et en marin de la Flotte du Nord , un reportage sur les troupes aéroportées et un autre sur les uniformes dans la filmographie Russo-Soviètique [ J'ai déja eu l'occasion d'en dire du bien plusieurs fois sur ce blogue - Les films et séries historiques Russes s'attachent avec les procédés les plus moderners comme les nanotechnologies à redonner la teinte exacte aux uniformes et aux vêtements ] , une interview de son Excellence M.l'ambassadeur Alexandre Konouzine , des recettes de cuisine Russe , un reportage sur le " Grand Constructeur " Kalachnikov , un article sur Malévitch ou le Kremlin et même une présentation des jeux vidéos Soviétiques des années 80 pour salles de jeux !..........
Je suis loin d'avoir épuisé tous les articles .
Russiya Danas est livré avec le " Ruskii - Serpskii jurnal " de 120 pages , le journal Russo-Serbe dont le théme central est la question énergétique avec une interview de Petar Skundric  ministre Serbe de l'énergie qui déclare
" L'énergie , c'est de la politique " .
Le jour ou la Serbie posait sa candidature à l'Union Européenne , celui -ci se rendait à Banatsky Dvor en Voïjvodine pour y inaugurer des infrastructures destinées à devenir le hub du gazoduc South-Stream .
On y retrouve le " Grand Constructeur " Mikhaïl Kalachnikov mais aussi l'encyclopédie de la philosophie Russe ou les 85 ans des studios MOSFILM .
J'y ai trouvé mon grand bonheur en essayant de déchifrer un article sur le comte Sava Vladislavic ( 1668 - 1738 ) qui nous plonge dans la géopolitique du XVII ème et du XVIII ème siècle .
L'article qui lui est consacré est agrémenté de deux magnifiques cartes de la Russie du XVIII ème siècle avec ces fameux " gouvernements " qui épousent les projets contemporains  du Président Dmitri Medvedev de restructurer les fuseaux horaires qui couvrent la Fédération de Russie .( p°94-95 )
L'article pourrait parraître anodin et une simple ode à l'amitié Russo-Serbe puisque le comte Sava Vladislavic fut conseiller du tsar Pierre 1er , dont il organisa les services de sécurité et de renseignements , mais il est important à une autre aune : Le comte Sava Vladislavic a contribué à forger l'image de la Chine dans l'inconscient collectif Serbe et à l'heure ou la Chine elle aussi cherche à borner son terrain dans les Balkans , le rappel de ces vieux liens  Sino-Serbes a aussi son importance [ Voir 
 
The Image of China in Serbian Culture ]
Le comte Saava Vladislavic fut l'architecte du traité de Kyakhta entre l'Empire Russe et l'Empire du Milieu et c'est toute les questions des relations Russo-Chinoises qui ressurgissent à l'évocation de son nom .
Tout comme la Yougoslavie de Tito a joué un rôle dans le mouvement des " non-alignés " , la Serbie a ainsi , volens nolens , contribué à la construction des relations Russo-Chinoises  et peut être qu'elle aspire aujourd'hui à jouer un rôle auprés du BRIC ?
Cela ne se fera pas en tout cas avec le gouvernement aux ordres des intêrets étrangers qui est le sien , malheureusement , à l'heure actuelle . Mais des forces existent , je les ai rencontrées , qui aspirent au changement .
Sava Vladislavic nous emmène aussi vers les steppes d'Asie Centrale , lieu ou se déroule l'action du film " Tulpan " du réalisateur Kazakh Sergueï  Dvortsevoy dont un DVD est offert gracieusement au lecteur de Russiya Danas et du Ruskii - Serpskii jurnal  .
Enfin , un calendrier Orthodoxe complète cette magnifique livraison de " contre-propagande " offerte à tous les personnes présentes et que j'ai vu dés le lendemain , en " tête de gondole " , dans les kiosques de Belgrade .


http://www.novosti.rs/upload/images/2010/02feb/0402/pol-Konuzin.jpg

 Rudanas1.jpg

 
Repost 0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 19:41
MOSCOU, 5 février - RIA Novosti

L'élargissement de l'Otan et le déploiement de systèmes de défense antimissile (ABM) constituent les principales menaces pour la Russie, stipule la nouvelle doctrine militaire russe approuvée vendredi par le président Dmitri Medvedev.

Le document énumère les principales menaces militaires pour la Russie, notamment "la tendance à conférer aux forces de l'Otan des fonctions mondiales en violation des normes du droit international, à rapprocher l'infrastructure militaire des pays membres de l'Alliance des frontières de la Fédération de Russie, y compris par l'élargissement du bloc".

La nouvelle doctrine militaire russe considère aussi comme une menace la mise au point et le déploiement de systèmes de défense antimissile (ABM) stratégiques "torpillant la stabilité internationale et perturbant l'actuel rapport de forces dans le domaine balistique nucléaire, ainsi que la militarisation de l'espace et le déploiement de systèmes d'arme conventionnelle stratégique de haute précision".

Par ailleurs, on constate toujours dans le monde des tentatives de déstabilisation dans certains Etats et régions, visant également à saper la stabilité stratégique. Le document considère comme une menace le déploiement ou le renforcement de contingents militaires d'Etats étrangers (de groupes d'Etats) sur les territoires limitrophes de la Fédération de Russie et de ses alliés, ainsi que dans les eaux bordant son territoire.

Note de l'Editeur :
La doctrine militaire de la Federation de Russie est disponible sur ce lien .
Les principaux points seront présentés dimanche soir sur ce blogue  avant mon départ en vacances .
On y parle aussi des tentatives d'ingérences extérieures et de l'atteinte à l'unité de la Fédération de Russie
.
L apublication de cette doctrine survient au moment ou la Roumanie vient d'annoncet son intention d'accueillir des élèments du bouclier ABM .

Doctrine militaire Russe 2020
Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 19:37

MOSCOU, 5 février - RIA Novosti
Le président russe Dmitri Medvedev a annoncé vendredi lors d'une réunion avec les membres permanents du Conseil de sécurité de Russie qu'il avait approuvé la nouvelle doctrine militaire du pays, a annoncé la porte-parole du chef de l'Etat russe Natalia Timakova.[ 1 ]

"Au cours de la réunion, le président Medvedev a déclaré qu'il avait approuvé deux documents, notamment la nouvelle doctrine militaire et la politique d'Etat en matière de la dissuasion nucléaire à l'horizon 2020", a-t-elle déclaré.

Le premier ministre russe Vladimir Poutine, le chef de l'administration présidentielle Serguei Narichkine et le secrétaire du Conseil de sécurité de Russie Nikolaï Patrouchev assistaient notamment à cette réunion.

Elaborée sur demande du président et chef suprême des armées russe Dmitri Medvedev, la nouvelle doctrine militaire stipule notamment que la Russie est en droit de effectuer des frappes nucléaires préventives et tient compte de nouveaux risques, dont la lutte pour les ressources énergétiques, l'élargissement de l'OTAN, la prolifération des armes de destruction massive, dont nucléaires, et le terrorisme international.


Liens :
[ 1 ]
Дмитрий Медведев утвердил Военную доктрину и «Основы государственной политики в области ядерного сдерживания до 2020 года»
http://news.kremlin.ru/media/events/photos/big/41d2db0c9b79065713a7.jpeg?rand=956511484

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 00:45

L'info est parue le 21 janvier dernier mais à cause du retard pris je n'ai pu terminer l'article que ce soir mais ça valait le coup d'attendre . Vous verrez pourquoi à la fin de l'article ! J'ai même été obligé d'en modifier le titre .

Le groupe pétrolier BP a annoncé qu’il était intéressé par des investissements dans l’arctique Russe et est prêt à apporter ses technologies les plus avancées pour le développement de cette région. [ 1 ]

Parlant au cours d’une réunion  le 21 janvier dernier  , Tony Hayward , le CEO du groupe BP  a annoncé que celui-ci  était prêt à apporter son expertise en matière de travaux pétroliers dans les régions polaires , off-shore et on shore  , pour participer au développent de l’arctique Russe .

Il a mis en exergue la présence du groupe en Alaska, au Canada et dans l’arctique off-shore Norvégien :

«  Construisant sur cette expérience, nous accueillerons avec plaisir toute occasion pour déployer notre technologie et nos compétences pour explorer et exploiter de la même manière les ressources de l’arctique Russe »

Le groupe BP est déjà présent en Russie avec la société TNK-BP , joint venture à parts égales entre le pétrolier occidental et quatre oligarques Russes .

Cette joint-venture assure  le quart de la production du groupe pétrolier BP .

L’année dernière le groupe TNK-BP a démarré des projets sur le site de  Verkhnechonskoye

en Sibérie Orientale et les sites d’Uvat et de Kamennoe en Sibérie Occidentale .

A Kamennoe le groupe utilise sa technologie «  field of the future  » qui consiste à câbler par des fibres optiques des capteurs placés à divers endroits du puits de forage . [ 2 ]

 Les données recueillies sont ensuite transmises par une liaison sans fil à un centre de contrôle.

«  Ces technologies ainsi que d’autres permettent de développer des gisements qui sinon ne seraient pas rentables . Je pense que l’industrie du pétrole et du gaz doit être considérée comme une industrie de pointe . Au cours des années nous avons fait des progrès extraordinaires qui repoussent les frontières techniques et physiques , que ce soit dans le domaine de l’off-shore profond , les structures gazeuses complexes [ schistes gazéifères – NDLR ] ou les conditions de glace de l’Arctique  » 

Dans ses gisements Sibériens le groupe BP utilise aussi la cartographie sismique  3D et l’injection d’eau pour augmenter la quantité de pétrole récupéré ainsi que pour augmenter la durée de vie des gisements .

 

Note de l’éditeur .

Il est intéressant de noter que malgré la dispute qui a opposé le groupe BP aux actionnaires Russes de TNK-BP , [ 3 ]  le groupe pétrolier Britannique ne cherche pas à se désengager du secteur pétrolier Russe et veut au contraire continuer à y investir .

De la même manière , après l’appel lancé par le premier ministre Vladimir Poutine aux investisseurs occidentaux pour mettre en valeur les gisements gaziers du Yamal [ 4 ] , la presse Anglo-Saxonne , The Financial Times , The Wall-Street journal , The Economist , The New-York Times , The Telegraph , The Guardian …[ 5 ] ont appelé les sociétés pétrolières occidentales à ne pas répondre à cette offre , la Russie étant selon ces médias «  en position de demandeur  »  ou «  au désespoir    », une situation dont il fallait profiter pour «  exercer des pressions » et exiger une libéralisation du secteur et des droits accrus pour les investisseurs occidentaux .
 " But Western companies should pause and think. They’ve been burnt before – as when Shell was bullied out of the Sakhalin-2 gas project three years ago. Since then, the legal framework under which Western companies operate hasn’t improved a bit. "

Cette offensive était relayée par la blogosphère traitant de l’actualité énergétique de la Russie : Citons le blog de Robert Amsterdam , l’avocat de l’escroc Mikhail Khodorkovsky qui avait essayé de céder à vil prix des pans entiers du secteur pétrogazier Russe à des multinationales Anglo-Saxonnes  , ou The Streetwise professor .[ 6 ]

"Like the Telegraph says, absent credible, enforceable legal safeguards, western investors should avoid Putin’s blandishments like the plague.  The existence of a resource is a necessary, but by no means a sufficient, condition for a profitable investment.  To profit, you must be able to protect the asset against the predations of the state.  These protections are completely absent in Russia.  STAY AWAY."
Malgré le «  nihilisme légal  » que dénoncent tous ces organes , le secteur pétrogazier Russe de l’arctique reste donc attractif et les sociétés occidentales sont prêtes à y investir et ceci aux conditions proposées par l’Etat Russe [ 9 ] .
 

   Il semble  que l'attitude de BP soit motivée par la récente pénurie de gaz survenue en Grande Bretagne qui a obligé celle-ci à importer du gaz Russe .[ 7 ]
S'exprimant dans les colonnes de The Guardian hier [ 8 ] , Tony Hayward enjoint le gouvernement Britannique à renoncer à ses rêves ambitieux  des parcs éoliens en haute mer qui selon lui ne délivreront au mieux que 15 Gigawatts au lieux des 25 Gigawatts attendus .
Pour faire face à ses besoins énergétiques la Grande-Bretagne doit développer les économies d'énergie et l'efficacité énergétique , des voitures plus lègères et des bio-carburants .Ce sont pour lui les voies les plus économiques pour accroîre l'indépendance énergetique tandis que les solutions les plus médiatisées sont beaucoup moins efficaces économiquement .
Pour Tony Hayward l'éolien restera encore longtemps une énergie non rentable ou que ce soit et qui  va réquérir l'intervention des états .
Il considère aussi que la Grande-Bretagne doit d'avantage se tourner vers le gaz naturel , y compris le gaz Russe .
L'approvisionnement gazier de la Grande-Bretagne doit se composer d'un mélange des ressources restantes dans la Mer du Nord et d'importations .
Le Royaume-Uni doit cesser d'avoir une vision " paranoïaque " , ce sont ses propos , des importations de gaz en provenance de Russie et que du gaz acheminé par des gazoducs ou par des méthaniers est la meilleur solution pour faire face aux défis du réchauffement global et de la pénurie énergétique .
" Il y a beaucoup  gaz dans le monde . Il ya plusieurs sources d'approvisionnements dans le monde .
Il ya eu une paranoïa vis à vis de la Russie mais elle était  déplacée . Nous avons actuellement 0% de gaz Russe importé et si vous regardez le reste de l'Europe les importations de gaz Russe y ont diminué de moitié depuis les années 80 "

Tony Hayward a d'autre part souligné que la possibilité d'utilisation du gaz naturel comme une arme énergétique par la Russie  a été " massivement exagéré  "  !
Pour Tony Hayward , le fait que le Royaume-Uni puisse importer jusqu' à 10% de gaz Russe en provenance de Sibérie [ Et pourquoi pas du Iamal - NDLR ] ne pose pas de problèmes si 90 % des importations proviennent d'autre pays comme le Qatar , l'Algérie ou la Norvège .
Apparament , Mr Tony Hayward ne prend M. Vladimir Poutine pour un comique !

Le CEO de BP a aussi admis que le Royaume-Uni était à un tournant de son histoire énergétique et que les nouvelles structures d'approvisionnement et de production qui se metteront en place ne pourront l'être sans une intervention massive du gouvernement .

Liens :


[ 1 ] BP offers technology, expertise to develop Russia's Arctic deposits – Depêche de Ria Novosti du 21 janvier 2010.

[ 2 ]Field of the future -  Exploiting digital technologies that build on the vast amount of knowledge petroleum engineers already possess about production assets can improve performance and optimize production

[ 3 ] Of all BP’s businesses in Russia, TNK-BP is by far the most material - the 3rd largest vertically integrated oil and gas company (in terms of liquids production) with operations in both Russia and the Ukraine

[ 5 ] Putin call to Western gas groups shows desperation – Article de The Telegraph  du 24 septembre 2009.

[ 6 ] Vladimir Putin, Comic – Editorial de The Streetwise Professor ( ! )

[ 8] Dash for gas is UK's best energy strategy, says BP chief - Interview de Tony Hayward à The Guardian du 4 février 2010 .


Articles associés :
 
[ 4 ]Yamal: feu vert aux investissements étrangers dans les gisements gaziers du " Qatar arctique " .

  [ 7 ] Sécurité énergétique Européenne : On a tous besoin du gaz Russe , même l'Angleterre !

  [ 9 ] Youri Troutnev : 40 milliards de Roubles pour l'exploration géologique du plateau continental Russe d'ici 2020 .

 

 

  Documents

 
Le groupe BP dans l'arctique ( En )
 

Repost 0
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 19:47

Le Grand Nord canadien accueille le G-7-Finances

 

Asociated Press

Au programme: chaudes doudounes, promenades en traîneaux et froid glacial. Les ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales du G-7 se retrouvent vendredi et samedi à Iqaluit, la capitale du territoire inuit du Nunavut, dans le grand Nord canadien. Un lieu choisi par Ottawa pour souligner sa souveraineté sur cette région, à l'heure où l'Arctique aiguise les convoitises.
Bourgade de 7 000 habitants, Iqaluit, sur l'île de Baffin, constitue a priori un lieu improbable pour une réunion des grands argentiers des pays du G-7 (États-Unis, Japon, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Canada).

La capitale du Nunavut, territoire de 35 000 habitants grand comme l'Europe de l'Ouest, affronte à cette période de l'année des températures moyennes de -32 degrés Celsius. Les blizzards (tempêtes de neige) peuvent frapper sans crier gare et durer une semaine.

Les hôtes canadiens de la réunion remettront aux ministres et gouverneurs des banques centrales de chaudes parkas. Les capacités d'hébergement seront suffisantes pour les délégations, mais les journalistes qui n'ont pas pu trouver de chambre d'hôtel seront logés dans des dortoirs scolaires ou chez des familles.

Une météo calme et ensoleillée est annoncée pour la fin de la semaine. Le gouvernement canadien a toutefois prévu de déplacer la réunion à Ottawa, à 3200 kilomètres au sud, si jamais les conditions climatiques l'exigeaient.

Le ministre canadien des Finances Jim Flaherty reconnaît qu'outre le fait de montrer les charmes du Nunavut (`Notre terre' en inuit), le Canada veut envoyer un message diplomatique avec ce G-7. «C'est l'une des priorités de notre gouvernement, l'affirmation de notre souveraineté dans l'Arctique», explique-t-il.

La fonte des glaces liée au réchauffement climatique libère des couloirs dans l'océan offrant un nouvel accès à des ressources naturelles et à des routes maritimes arctiques. Le Premier ministre canadien Stephen Harper a fait de l'Arctique une priorité et veut accroître la présence militaire canadienne le long du Passage du Nord-Ouest, entre l'Atlantique et le Pacifique, pour le cas où il deviendrait une voie navigable régulière.

Le Canada estime que ce passage, qui serpente entre les îles arctiques du grand Nord canadien, lui appartient, alors que les États-Unis et d'autres pays le considèrent comme une zone internationale. Par ailleurs, le Canada et le Danemark revendiquent chacun l'îlot de Hans à l'entrée orientale du Passage. De l'autre côté de l'Amérique du Nord, la frontière maritime entre l'Alaska et le Canada est également la source d'un contentieux.

Iqaluit «est un lieu idéal pour accueillir un G-7 afin de montrer à la communauté internationale que l'Arctique canadien fait partie du Canada», déclare la ministre canadienne de la Santé Leona Aglukkaq, premier membre inuit du gouvernement fédéral. «Il existe une menace sur la souveraineté du Canada dans l'Arctique», note de son côté le professeur Robert Bothwell, de l'université de Toronto.

Le Canada prend la question au sérieux. Ottawa compte étoffer sa flotte de brise-glaces et construire de nouvelles installations militaires dans l'Arctique, dont un port en eaux profondes. Une réunion du gouvernement s'est tenue l'an dernier à Iqaluit et l'armée conduit des manoeuvres dans la région.

La Russie, qui ne cache pas son intérêt pour l'Arctique, n'a pas été conviée dans la capitale du Nunavut, alors qu'elle assiste parfois aux G-7 comme observateur. Des responsables russes ont exprimé en privé leur déception de ne pas avoir été invités. Aucune raison n'a été avancée pour expliquer cette non-invitation.

Jim Flaherty espère renouer avec l'ambiance informelle des premiers G-7 des années 1970. Il souhaite emmener ses homologues ministres des Finances faire du traîneaux à chiens et les réunir autour d'un feu de cheminée pour une conversation décontractée.

«Cela peut sembler surprenant d'aller là-bas en hiver, mais c'est en fait la plus belle période de l'année pour y aller car c'est tellement spectaculaire», a-t-il souligné. «J'ai hâte de les emmener faire du traîneau à chiens».

Le dépaysement sera peut-être aussi être culinaire. De la viande de phoque devrait en effet être au menu des grands argentiers, même si l'Union européenne a interdit l'importation des produits dérivés du phoque pour des raisons éthiques. «J'espère qu'elle sera servie et que les gens auront un aperçu de ce que nous mangeons dans le nord', a déclaré Mme Aglukkaq.

Suivi par un A-5

Au même moment le MAE Canadien Lawrence Cannon a annoncé la tenue d'un A-5 regroupant les cinq nations riveraines de l'arctique afin d' y promouvoir le " développement responsable " .[ 1 ]
Cette réunion se tiendra le 29 mars à Chelsea , Québec , prés d'Ottawa  à laveille de la rencontre du G-8 qui se tiendra à Gatineau les 29 et 30 mars 2010 .
" Cette rencontre va fournir une opportunité pour les nations riveraines de l'océan arctique à se préparer et à promouvoir un mode de développement qui ne procure que des bénéfices , y compris économiques
et environnementaux "
" Elle va renforcer la coopération dans la région , y compris au sein du Conseil Arctique" .


Liens :
[ 1 ]
Canada to host Arctic summit in March - Depêche de l'Ottawa Citizen du 2 février 2010 .

Repost 0
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 01:45

La Presse Canadienne - Dimanche 31 janvier 2010

EDMONTON - Une petite équipe de scientifiques installera cet été dans le passage du Nord-Ouest des appareils d'écoute expérimentaux qui pourraient un jour permettre de surveiller tout ce qui se passe au-dessus en-dessous des eaux de l'Arctique canadien, 24 heures sur 24.

 

Selon le lieutenant-commandant Bruce Grychkowski, chargé de projet pour le programme Surveillance du Nord, l'objectif est de détecter tout navire ou submersible se déplaçant dans la région.

 

Entamant sa troisième année d'existence, le programme prévoit mettre en place six dispositifs de surveillance dans l'anse Gascoyne sur l'île Devon, un point de passage obligé du détroit de Barrows. [ 1 ]

 

Un groupe de capteurs surveillera ce qui se passe sous l'eau dans un rayon de 11 kilomètres. Deux autres traqueront les émissions du système d'identification automatique qui est maintenant obligatoire pour les grands navires et les avions.

 

Un système d'interception décèlera la présence de radars de navigation, alors qu'un radar spécial de conception canadienne détectera les petites embarcations et les icebergs.

 

Finalement, un système optique utilisera des imageurs laser et infrarouges pour jeter un coup d'oeil à la côte au-dessus des eaux glacées. Une station météorologique complètera le tout.

 

Les appareils fonctionneront sans personnel et transmettront les données à un satellite. En octobre, des chercheurs situés à Halifax commenceront un test de 12 mois pour voir comment l'équipement réagit au climat rigoureux de l'Arctique.

 

Le trafic dans le passage du Nord-Ouest augmente à mesure que la glace marine fond et cesse de représenter un obstacle à la circulation. Selon les statistiques de la Garde côtière, 62 bateaux commerciaux et de ravitaillement ainsi que trois minéraliers ont emprunté le passage en 2008, soit plus que les 54 navires, incluant les embarcations récréatives et vouées à la recherche, qui étaient entrées dans ces eaux quatre ans plus tôt.

 

Si tout se passe bien, M. Grychkowski affirme qu'un système de surveillance complet sera en service d'ici 2012.
Selon Rob Huebert spécialiste en question de défense à l'université de Clagary , ces nouveaux équipements traduisent une militarisation de la région .
Les planificateurs militaires Canadiens envisagent aussi l'utilisation de robots pour surveiller , et éventuellement combattre , dans l'arctique [ 2 ]
On verra en tout cas si " CANDISS " detectera aussi bien les submersibles Etasuniens qui empruntent régulièrement cette voie maritime que les submersibles Russes auquel il est destiné bien que ce ne soit pas affiché de manière officielle ![ 3 ]

Liens :

http://www.westislandchronicle.com/imgs/dynamique/cp/n071335A.jpg

Repost 0

Liens