Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 00:35

Abstract :
190 years ago two  Russian sailors and explorers , Fabian Bellingshausen and Mikhaïl Lazarev ,  discovered Antarctica .
If dividing the Arctic is no more a taboo , dividing Antarctica is still one . For how many times ?
Antarctic holds tremendous riches from rare earthes to drinkable water and halieutic ressources .
How many time the International treaty on the Antarctic will be valid as the scramble for the Arctic heats up and as some countries in the Southern hemisphere advance claims on Antacttica  ? Ilia Kramnik raises the question and says Russia must be prepared to defend its claims .


Par Ilia Kramnik, RIA Novosti

Le 28 janvier 1820 eut lieu un événement historique lorsque l'expédition de la flotte russe sous la direction de Faddeï (Fabian) Bellingshausen et de Mikhaïl Lazarev découvrit le dernier continent inexploré : l'Antarctique.

Les marins russes furent les troisièmes et derniers (après la découverte de l'Amérique par les Espagnols et celle de l'Australie par les Hollandais) à avoir découvert un continent jusqu’alors inconnu.

Aujourd'hui, l'Antarctique n'appartient juridiquement à personne, elle n'est pas divisée en zones ou secteurs précis et tous ont y accès. La seule question est de savoir combien de temps durera cet état de choses.

L'Antarctique est aujourd'hui la dernière mine aux trésors inexplorée. Ses glaces et son plateau continental recèlent d'immenses réserves en ressources minérales et les mers qui l'entourent sont particulièrement riches en ressources biologiques. Les glaciers de l'Antarctique détiennent 90% des réserves mondiales d'eau douce dont le déficit se fait de plus en plus sentir en raison de l'augmentation de la population de notre planète, ce qui retient l’attention de façon croissante.

Ce continent est longtemps resté introuvable, ensuite longtemps personne ne voulut y vivre. Le voyage à bord des navires Vostok et Mirny fut la première expédition sous hautes latitudes à être envoyée dans les mers du Sud après l'échec de la tentative du célèbre navigateur britannique James Cook de découvrir le continent austral. Au cours de ses expéditions de 1768-1771 et de 1772-1775, Cook réussit à franchir le Cercle Antarctique (66°33'39" de latitude Sud), mais il conclut à l’impossibilité de poursuivre les navigations plus loin vers le Sud.

L'expédition russe avait pour tâche, dès le début, de pénétrer plus profondément dans le Sud en vue de donner une réponse nette quant à l'existence ou l'absence d’un continent austral. La côte de l'Antarctique fut aperçue pour la première fois le 28 janvier, au point de coordonnées de 69°21'28" de latitude Sud et de 2°14'50" de longitude Ouest. Puis les navires russes effectuèrent une navigation autour de l'Antarctique, découvrant au passage plusieurs îles environnantes et traçant son littoral sur la carte dans plusieurs points.

L'Antarctique suscita vraiment une grande attention au XXème siècle après une série d'expéditions menées à l'intérieur du continent et au cours desquelles l'homme mit le pied pour la première fois sur le pôle Sud (expédition d'Amundsen, 1911-1912) et indiqua sur la carte les régions intérieures du continent.

Au milieu du XXème siècle, des expéditions scientifiques permanentes s'installèrent dans l'Antarctique. Le traité en vigueur depuis 1961 prévoit la démilitarisation de l'Antarctique et son utilisation à des fins exclusivement pacifiques. Dans ce traité, les pays signataires renoncent aux revendications territoriales sur ce continent.

Cependant, ce renoncement ne signifiait nullement la fin de l'élaboration de plans d'exploitation des richesses naturelles de l'Antarctique et les revendications territoriales furent tout simplement reportées à plus tard. Avec le temps, les ressources des mers du Sud et du continent le plus méridional de la Terre commencèrent à présenter un intérêt de plus en plus grand pour de nombreux pays du monde. Certains spécialistes estiment que le Traité sur l'Antarctique, tel qu'il se présente actuellement, vit ses dernières années malgré sa récente prorogation de 50 ans.

Bien que l'Antarctique soit une zone démilitarisée, des conflits armés ont déjà éclaté autour d'elle. On peut citer le long conflit qui a duré entre le Chili et l'Argentine pour les îles situées dans la région du cap Horn ainsi que des pénétrations réciproques de la part de ces deux pays dans les régions de revendications territoriales de l'Antarctique où les deux parties renforcent activement leur présence en passant à l'installation de villages permanents.

Souvenons-nous surtout du conflit opposant l'Argentine et la Grande-Bretagne pour les îles Malouines (Falklands). Ne présentant pas un grand intérêt en soi, les Malouines permettent un contrôle sur les richissimes ressources des régions de l'océan. En outre, elles constituent, en fait, avec d'autres îles voisines contrôlées par la Grande-Bretagne, une porte vers l'Antarctique, ce qui explique l'opiniâtreté avec laquelle Londres tient à maintenir sa souveraineté sur les Malouines, ainsi que sur d'autres îles comme l’île de la Géorgie du Sud et les Îles Sandwich du Sud, sans parler des revendications territoriales sur les Shetlands du Sud et les Orkneys du Sud mentionnées dans le traité sur l'Antarctique. [ 1 ]
L'Argentine continue, de son côté, d'insister sur ses droits à ces territoires assurant le contrôle sur d'immenses secteurs du plateau continental et de la surface de la mer. A l’heure actuelle, ce conflit est mis en sommeil, mais de nombreux spécialistes estiment qu'il pourrait parfaitement éclater à l'avenir.

La Russie qui a découvert le continent austral est un des pays le plus largement représentés dans l'Antarctique. Elle y dispose actuellement de cinq stations polaires et d'une base lui permettant de mettre en œuvre un vaste programme scientifique. Des plans de réouverture pour trois autres stations jadis fermées sont en cours d'élaboration.[ 2 ]

La Russie se prononce pour le maintien du statu quo dans l'Antarctique. « La position unique des signataires du traité sur l'Antarctique – à savoir éviter tout acte susceptible de perturber ce traité – est dans l'intérêt de tous les États », a déclaré à ce sujet Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères.

Les pays limitrophes de la région antarctique continuent, oralement, à soutenir le traité mais certaines forces politiques au Chili, en Argentine et en Nouvelle-Zélande estiment que leurs pays ont des droits légitimes à posséder des territoires antarctiques et elles agissent en ce sens.

On peut supposer que le destin des territoires antarctiques dépendra de la position qui sera concertée entre les grandes puissances, y compris la Russie. Au cas où aucune position commune ne serait élaborée, le repartage de l'Antarctique pourrait devenir une réalité politique déjà dans les 2 à 3 décennies à venir. Dans ces conditions, la Russie devra disposer d’arguments valables pour défendre, avec d'autres pays, le statu quo du continent austral ou, si cela s'avère impossible, s’assurer de pouvoir participer à l'exploitation des richesses de l'Antarctique.

Il est impossible de prédire exactement quand il faut s'attendre à une « guerre de l'Antarctique », mais on peut supposer que cela dépend de facteurs comme, par exemple, l'apparition de technologies permettant l'envoi rapide et bon marché d'eau douce des glaciers antarctiques dans les zones de sécheresse et tropicales. Ou bien une nouvelle flambée des prix des hydrocarbures et une hausse des besoins correspondant, ce qui justifierait l'extraction de pétrole sur le plateau continental de l'Antarctique du point de vue économique. Ou bien l'accroissement des besoins en nourriture en raison de l'augmentation de la population de la Terre, ce qui nécessitera une exploration des eaux des mers du Sud par les pêcheurs, etc.[ 3 ]

Pour l'instant, il n’y a aucune convergence d’intérêts mais nous n’en sommes pas si loin.

Dans ce contexte, le renforcement de la présence de la Russie dans l'Antarctique et le développement de son infrastructure polaire sont absolument justifiés. Ces actions assurent à la Russie une base sur laquelle elle pourra s'appuyer en défendant sa position sur le statut du continent austral.

Ce texte n'engage que la responsabilité de l'auteur.

Note de l'Editeur :
Une des images les plus insolites de la " Guerre Froide " est un discours du Général Pinochet défendant la souveraineté Chilienne sur la région avec pour arrière plan des hélicoptères Soviétiques décollant
Petit à petit , le discours du géneral devient innaudible au milieu du vacarme des turbines et des pales et il semble être le seul à ne pas s'en rendre compte .


Liens :
[ 1 ]
The British Are Coming — to Antarctica - Article de Time du 17 octobre 2007 .
[ 2 ]
Achèvement d'une expédition aérienne antarctique unique - Depêche de Ria Novosti du 13 janvier 2007 .
[ 3 ] Le krill antarctique suscite de nouvelles convoitises - Article du Figaro du 28 janvier 2010 .


Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 00:01
http://www.france-russie2010.com/

http://russia-france2010.ru/images/18781/17/187811747.jpg


France-Russie: l'Année croisée a démarré
MOSCOU, 28 janvier - RIA Novosti
Le lancement de l'année croisée France-Russie a été marqué par cinq tables rondes qui se sont tenues les 25 et 26 janvier dans le cadre du forum des étudiants des deux pays au Centre de la Russie pour la science et la culture de Paris, a annoncé l'Agence fédérale russe Rossotrudnitchestvo, organisatrice du forum.

"Cinq tables rondes sur les thèmes "La politique publique dans le domaine de l’emploi", "Cette Europe où nous aimerions vivre", "Possibilités d’une participation élargie des universités russes et françaises aux programmes de la coopération scientifique et technique et à la mobilité académique", "Energies. Ecologie. Développement durable" et "Russie-France-Union Européenne" se sont tenues au Centre de la Russie pour la science et la culture (CRSC)  dans le cadre du forum des étudiants de Russie et de France", lit-on dans le communiqué de l'Agence.

Ayant réuni des centaines d'étudiants et les recteurs de 30 principaux établissements d'études supérieurs des deux pays, le forum à pour objectif d'aider la jeunesse russe et française à acquérir de nouveaux savoirs et à ouvrir la voie d'une meilleure compréhension mutuelle.

"A part les manifestations officielles, l'année croisée s'accompagnera de nombreuses activités organisées pour la jeunesse, telle que la fête de Maslenitsa (équivalent de Mardi gras) à Paris (semaine de crêpes célébrée la semaine précédant le Grand Carême orthodoxe, ndlr) accompagnée d'une kermesse et de danses. Au début de cette semaine, un concert de gala organisé dans le cadre du forum a réuni la jeunesse des deux pays dans un même élan de créativité. Nous estimons que tout cela est très important pour les buts que nos deux pays se sont fixés en lançant l'année croisée France-Russie ", a déclaré le président de Rossotrudnitchestvo Farit Moukhametchine cité dans le communiqué.

La cérémonie d'inauguration du forum a rassemblé le président de Rossotrudnitchestvo, l'ambassadeur de Russie en France, Alexander Orlov, le président du Conseil exécutif de l'UNESCO et la déléguée permanente de la Fédération de Russie auprès de l'UNESCO, Eleonora Mitrofanova.

Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 10:05

Le directoire du projet Chtokman ( Shtokman Development AG ) ,se réunira de nouveau le 5 février prochain pour étudier une nouvelle stratégie de commercialistion du GNL destiné à être produit sur le champ gazier de la Mer de Barents . Cette réunion pourrait aussi être marquée par l'annonce d'un report des investissements du projet .[ 1 ]
Une décision du report avait déja été annoncée en décembre par Total SA , la décision finale devant être prise à la fin de 2010 au lieu de mars 2010 .
Gazprom et ses deux partenaires du projet de Chtokman , Total SA et StatOil ASA , envisageaient de vendre 90% du GNL issu du champ de Chtotkman aux Etats-Unis et d'y conquérir 10% du marché intérieur .

Mais une production intérieure croissante avec l'arrivée sur le marché du gaz issu des schistes gazéifères oblige Gazprom , mais aussi tous les exporateurs de GNL , a dévier leur cargaisons vers d'autres marchés comme la Chine . [ 2 ]
Gazprom méne actuellement une politique volontariste pour s'équiper en méthaniers de classe arctique .[ 3 ]
Le maintien ou l'annulation de ces commandes sera un bon indicateur du devenir du champ gazier de Chtokman et de l'usine de liquéfaction devant être construite à Teriberka .
Concernant le gazoduc Nord-Stream destiné à alimenter  l'Allemagne et l'Europe avec le gaz issu du champ de Chtokman , les travaux se poursuivent ainsi que les adjudications pour les diverses fournitures comme les tubes et aucun report du projet n'est annoncé .[ 4 ]
Des analystes , majoritairement Norvègiens , spéculent déja sur un possible abandon du projet . C'est parfaitement compréhensible : Le projet de Chtokman pourrait concurencer le projet Norvégien de Snøhvit .
Comme cela était prévu au début pour Chtokman , le GNL produit à l'usine de liquéfaction de Melkøya est majoritairement exporté vers les Etats-Unis et cette production doit désormais elle aussi trouver de nouveaux débouchés .
Les décisions  de la société StatOil ASA qui exploite le champ de Snøhvit et qui est partenaire du projet Chtokman seront donc importantes à observer , celle-ci devant desormais faire face à des interêts contradictoires : Assurer la rentabilité de Snøhvit et participer au développement de Chtokman qui peut devenir un concurrent de Snovit en Europe ( gazoducs ) et sur le marché global du gaz ( GNL ) .
Outre leurs caractères économiques , les projets Chtokman et Nord-Stream présentent un caractère géopolitique évident : Une grande partie du futur énergetique de l'Europe et des relations Ue-Russie sont associés à la réalisation de ces infrsatructures énergetiques . Les Etats-Unis ne s'y sont pas trompés en mobilisant toutes leurs ressources , y compris leur coterie d' " intellectuels " gravitant autour de M. André Glucksmann , pour s'opposer à leur développement .


Liens :
[ 1 ] Gazprom May Divert Shtokman LNG Away From U.S., Delay Project - Depêche Bloomberg du 27 janvier 2010 .
[ 4 ] Nord Stream Decides on Second Pipe Tender - Communiqué de Nord-Stream AG du 22 janvier 2010 .
Articles associés :
[ 2 ] Le gaz de l'off-shore arctique Russe menacé par les schistes gazéifères ?
[ 3 ] Gazprom renforce sa flotte de méthaniers afin de diversifier ses clients .

Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 01:01

Bien que ce blog soit consacré à la géopolitique de la Russie et des régions polaires , je ne peux pas passer sous silence les choses que j'ai pu voir ou entendre lors de mon voyage en Serbie du 20 au 31 décembre 2009 .
La Russie ne sera pas absente puisque la Serbie est actuellement une région ou se joue une sourde lutte d'influence entre elle et ce qu'il est convenu d'appeller " l'occident " .
J'ai été le témoin au cours de mes rencontres de l'ampleur de cette lutte dont seul quelques titres de manchettes se font le pâle écho .
Cette lutte est culturelle , stratégique , économique , informationnelle et même philosophique .
Mis à part de rares  exceptions  je serais obligé de taire le nom de mes interlocuteurs Serbes , que ce soient  des universitaires ou des réfugiés du Kossovo , afin de protéger leur vie privée et même leur sécurité car ceux ci appartiennent pour la plupart à ce qu'il est convenu de nommer " l'opposition Nationale-Patriotique " .

1389.org , dont voici le site internet [ Comme beaucoup de sites " dérangeants " celui-ci est "parasité" par un site au lien approchant - Le lien est http://1389.org.rs/ et non pas "1389.org" signature de l'organisation sur les murs de Belgrade ]    est une organisation patriotique Serbe qui milite pour la cause des Serbes du Kossovo mais qui a élargie son domaine d'intervention à d'autres sujets comme la lutte contre l'activisme et le prosélytisme homosexuel ou  la participation du gouvernement Serbe à l'intégration Euro-Atlantique .
Ses militants ont manifesté 416 jours de suite dans Belgrade aprés que la " communauté internationale " ait déclaré de manière unilatérale l'indépendance de la province Serbe du Kossovo .
J'ai eu la chance de rencontrer son jeune et charismatique chef " Rade " , il m' a autorisé à citer son nom , à la sortie d'une église traditionnaliste de Belgrade . Je fus tout d'abord marqué par son regard  à la fois empreint de fermeté mais aussi de timidité et d'humilité . Spectacle peu courant de nos jours de voir  un aussi  jeune homme , à peine plus de 20 ans , s'agenouiller et se signer avec tant de dévotion en sortant de l'église .
Nous sommes allés prendre un café et nous avons commencé à discuter .
Contrairement à l'image véhiculée par les médiats Occidentaux la résistance identitaire Serbe n'est pas le fait de vieux Milosevites mais est en grande partie composée de jeune agés à peine d'une vingtaine d'années .
Ceux-ci n'vaient donc qu'une petite dizaine d'années lors de l'agression de l'OTAN contre la Serbie en1999.
Comme me le fait remarquer Rade  à qui je dépeinds cette vision occidentale de la resistance identitaire Serbe " Ce ne sont pas des vieux qui vont taguer les murs de Belgrade " .
Les murs de Belgrade sont en effet constellés d'inscriptions " NE DAME O KOSSOVO " - " NOUS NE DONNERONS PAS LE KOSSOVO " .
La première de ses questions fut " Mais qu'arrive t'il donc à la France ? " .  En effet beaucoup de Serbes se posent des questions sur " l'Etat de la France " depuis l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République et la nomination de Bernard Kouchner , ex Gauleiter du Kossovo , comme MAE . Pour beaucoup de Serbes  l'image de la France , outre d'être l'alliè de la première guerre mondiale , est associé à  figure de Charles de Gaulle . On comprend leur étonnement et leur désaroi en observant notre pays à l'heure actuelle .
Je lui ensuite décrit la manière dont les medias Français ont travesti le conflit en Ex-Yougoslavie et la cause identitaire Serbe .
Puis Rade m'a demandé de transmettre quelques messages à la France , les voici :
" Nous avons été horrifiés par la manière dont des voyoux ont battu jusqu' à la mort un jeune supporter Français .
Nous à 1389.org , nous avons été les premiers à condamner cet acte ignoble et nous présentons nos condoléances à la famille et aux proches de la victime ".


1389.org milite de manière active contre le prosélytisme homosexuel et s'est opposé de manière vigoureuse à la dernière parade des " fiertés homosexuelles " . Finalement devant la réaction des militatnts de 1389.org , les autorités Belgradoises ont déplacé le parcours du centre historique vers le quartier excentré de Novi-Beograd .
Ce choix ne convenant pas aux activistes de la cause homosexuelle , la " parade des fiertés homosexuelles " s'est terminé à l'ambassade de Suède ![ 1 ]
L'activisme de 1389.org contre cette parade permet aussi de mettre à la lumière du jour les méthodes avec lesquelles  le " régime démocratique Serbe " combat la résistance identitaire .
Un ex-militant de 1389.org  , probablement débauché par les Services de Renseignements Serbes , fait de manière publique des déclarations à caractère raciste ou pouvant être poursuivies par la loi .
Ceci permet aux autorités " démocratiques " de poursuivre l'association 1389.org devant les tribunaux même si cette personne n'est plus enregistrée comme membre actif de l'organisation .

Ma rencontre avec Rade a eu lieue deux jours après la candidature de la Serbie à l'UE . Celui ci venait juste de déposer auprés de la cour constitutionelle Serbe une demande pour que l'intégration éventuelle de la Serbie ne se fasse pas par ratification parlementaire mais fasse l'objet d'un référendum .
Sur l'Ue qui pour beaucoup de Serbes apparaît comme un faux-nez de l'OTAN , Rade m' a demandé de transmettre le message suivant :
" Nous ne voulons pas adhérer à l'UE .Celle ci va détruire nos traditions comme elle le fait partout .
Nous les Serbes , nous voulons seulement vivre selon nos traditions , comme ont vécu nos Pères et nos Grand-Pères "


1389.org est une des nombreuses associations Serbes qui milite pour un rapprochement de la Serbie avec la Russie .

Liens :
[ 1 ] Analyse sur la parade des " fiertés homosexuelles " sur le site du magazine " Geopolitika " .


http://1389.org.rs/slike/krstni-hod/Znak%20Krstnog%20hoda.JPG

http://1389.org.rs/slike/Gruzija/Stop-NATO-Gruzija-29.04.2009..JPG

Repost 0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 20:18

Abstract :
Russia may export as much as 25 Mio tons of cereals  in 2010 . As its traditional markets in North Africa and in the Middle-East are shinkring , Russia looks for other markets for its cereals in Asia ,  mainly in South-East Asia .
The built-up of Russian agriculture and its capcaity for exportation raises concerns in the West which fears the birth of a " CerealProm " which could give Russia political leverage on some countries .


BERLIN, 16 janvier - RIA Novosti

En 2010, les exportations céréalières russes pourraient atteindre 25 millions de tonnes, a annoncé aux journalistes le premier vice-premier ministre russe Viktor Zoubkov.
"S'agissant de nos exportations de céréales, leur niveau varie peu depuis quelques années: 23 millions de tonnes en 2008 et 20 millions en 2009. Cette année, elles doivent se situer dans les limites de 23 à 25 millions de tonnes",  a-t-il affirmé, ajoutant que Moscou ne se bornerait pas à exporter ses céréales vers les pays qui les achètent traditionnellement, mais se lancerait également sur de nouveaux marchés.
Les marchés traditionneldu blé Russe sont l'Egypte, l'Arabie saoudite, la Tunisie, le Maroc ,....
Mais une baisse de consommation dans ces pays oblige la Russie a rechercher de nouveaux débouchés , principalement en Asie .
D'après le président de l'Union céréalière russe Arkadi Zlotchevski, les exportateurs russes devraient poursuivre sans doute leur expansion vers les marchés d'Asie du sud-est.  L'année dernière, la Russie a effectué ses premières livraisons de céréales au Japon et à la Corée du sud. "C'est un très vaste marché", a-t-il constaté, rappelant que sa conquête était aggravée par des problèmes logistiques. [ 1 ]
Pour faire face à ces problèmes logistiques comme le manque de terminaux d'exportation et de navires , la Russie pourrait faire appel à des partenaires étrangers .
La société japonaise Sojitz Corp. envisage de lancer en 2010 des livraisons de céréales russes sur les marchés asiatiques et d'investir dans la construction de terminaux céréaliers en Extrême-Orient,
"L'Union céréalière de Russie a conclu un accord de coopération avec la maison de commerce et d'investissement japonaise Sojitz Corp. Il s'agit du premier accord signé par l'Union avec une société asiatique. Sojitz Corp. a l'intention de réaliser des investissements afin de construire, conjointement avec ses partenaires russes, des terminaux céréaliers dans les ports extrême-orientaux de la Russie" selon un communiqué publié par  l'Union céréalière de Russie (RZS).[ 2 ]
RZS et Sojitz envisagent également d'organiser avec le concours du ministère russe de l'Agriculture une conférence internationale consacrée aux perspectives du commerce de céréales russes en Asie du sud-est. La conférence doit avoir lieu à Singapour les 24-27 février 2010.

Les autorités russes ont abordé l'élaboration d'un accord spécial visant à lancer les exportations de céréales russes vers le Bangladesh, a annoncé lundi 25 janvier aux journalistes le directeur généra de la Société céréalière unifiée, Sergueï Levine lors de la visite d'une représenattion diplomatique Bangladaise .[ 3 ]

Lors d'une conférence de presse à L'Aquila le 10 juillet dernier lors du sommet du G8 , le président Medvedev a déclaré que la Russie pourra dans 5 à 10 années exporter tous les ans jusqu'à 50 millions de tonnes de céréales . [ 4 ]
La montée en puissance de l'agriculture Russe et de ses capacités exportatrices fait redouter en Occident l'émergence d'un " CerealProm " .[ 5 ]


Liens :

[ 1 ] Moscou en quête de nouveaux marchés pour ses céréales (expert) - Dêpeche de Ria Novosti du 27 juillet 2009.
[ 2 ]
Céréales russes: le japonais Sojitz lancera en 2010 des livraisons vers l'Asie (producteurs) - Depêche de Ria Novosti du 10 novembre 2009 .
[ 3 ]
La Russie prête à livrer au Bangladesh des céréales - Depêche de Ria Novosti du 25 janvier 2010 .
[ 4 ]
La Russie capable d'ici 5-10 ans d'exporter jusqu'à 50 M de tonnes de céréales (Medvedev) - Depêche de Ria Novosti du 10 juillet 2009 .
[ 5 ]
L'Occident redoute un "Céréalprom" - Editorial de Vlad Grinkevitch pour  RIA Novosti du 7 aout 2008 .

Articles associés :

Robert Louis Dreyfus , Marseille , la Mer Noire , le blé , un " CerealeProm " et la lutte pour les ressources agricoles .

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Economie
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 00:47

Abstract :

Gazprom maybe re-thinking its plans to develop the massive Stockman gas field in the arctic as falling demand and increased competition question the economic viability of the project.

Decreasing demand and competition from other sources are calling into question the need to press ahead with the expensive project. The company's board has been meeting to consider its options.
Gapzrom's plans to conquer not just the European gas market, but also to expand into the US have hit a setback. The huge energy company had ambitions to supply 10% of America's needs within two years.

The US is planning to cover their needs on their own.

Extraction of gas from shale and coal deposits has become more efficient and more economically viable.

It is possible these new sources will mean the US will be self-reliant in gas within six years. ( Russia Today )


Aujourd'hui s'est tenue au siége du géant gazier Russe une réunion extraordinaire de crise dont pour le moment  peu de choses ont filtré  .
Selon le journal " Kommersant " qui a réussi à se procurer des informations auprés de l'encadrement  les nouvelles annoncées ne seront pas bonnes . [ 1 ] - [ 2 ]
Le CEO de la société , Alexandre Medvedev qui va faire le bilan de l'année 2009 va annoncer une baisse de production de 11,4%  en raison de la baisse de la demande due à la crise économique globale . Cette baisse de production conjuguée à une chute des prix va ramener les revenus de l'exportation du gaz de 64 Milliard USD en 2008 à 40-45 Milliard USD en 2009 .
L'autre raison de la baisse des ventes de Gazprom en Europe est la montée en puissance du Qatar dont le volume de vente de GNL ont augmenté de 67% pour passer à 167 Milliard m3 .
Le Qatar a mis en service ces derniéres années plusieurs trains à gaz destinés à liquéfier le gaz et alimente , par exemple , de manière régulière l'Angleterre par des méthaniers jusqu'au terminal de regazéification de South Hook, situé à Milford Haven au Pays de Galles (Royaume-Uni),
Opérationnel depuis le deuxième trimestre 2009, ce terminal est le plus grand d'Europe pour l'importation et la regazéification de GNL, avec une capacité de 15,6 Mt/an.
Selon le journal , le gaz liquéfié à bon marché du Qatar a envahi le marché spot Européen de mai à décembre alors que le gaz livré par gazoducs sur des marchés à long-terme restait deux fois plus cher .
La plus mauvaise surprise pour Gazprom est venue des Etats-Unis qui pour la première fois depuis 2002 ont repris la place à la Russie comme premier producteur mondial de gaz . L'accroissement de la production de gaz aux Etats-Unis est essentiellement provenu  des schistes gazéifères (shale gas ) .[ 3 ]
D'une situation de pénurie , le marché gazier Us est devenu s'achemine vers l'auto-ssufisance dans les cinq ou six ans à venir et desormais les producteurs Qataris dévient leur chargement vers l'Europe et même vers la Chine [ 4 ] .
En Europe , cette arrivée de GNL provoque une chute des prix tandis que seul le marché Chinois garde une attractivité .
Les huit terminaux méthaniers des Etats-Unis , dont celui de Sabine en Louisiane , ne fonctionnent plus qu'à 10 % de leurs capacités et la situation pourrait être identique en Europe d'ici quelques ( dizaines ) d'années si des découvertes prometteuses de schistes gazéifères sont effectuées rapidement .[ 5 ]
Toutefois , selon les premières données , le potentiel en schistes gazéifères sur le territoire Européen semble bien en deça des réserves Etasuniennes , 1:8 des réserves Us selon les premières données , et les premiers développements dans ce domaine n'auront une influence ( minime ) sur le bilan energetique Européen pas avant 2020 . [ 8 ]
Cette nouvelle donne sur le marché mondial du gaz enlève desormais tout espoir à Gazprom de pénétrer le marché Etasunien du gaz à la hauteur de 10% comme le prévoyaient encore il y a peu ses dirigeants et la situation pourrait s'avérer encore plus grave pour le pétrogazier Russe si une surcapacité de production en schistes gazéifères associée à une surcapacité de production de GNL maintiendrait les prix à un niveau bas . Si les gisements comme Bovanenkovo au Yamal ( Arctic on-shore ) seraient peu touchés , il en serait tout autre chose pour des projets gaziers off-shore comme Chtokman dans la Mer de Barents .

Malgres ces previsions alarmistes , le groupe Gazprom envisage d'augmenter progressivement ses livraisons de gaz vers l'Europe pour atteindre 170,9 milliards de m3 en 2012, a appris RIA Novosti auprès du géant gazier russe.[ 6 ]
"Le calendrier des livraisons pour 2010-2012 a été conçu compte tenu de la crise financière et économique. Il est fondé sur un scénario moyennement optimiste de rétablissement de la demande de gaz en Europe. Le groupe envisage de fournir à l'Europe 160,8 milliards de m3 de gaz en 2010, et de porter ce volume à 163,5 milliards en 2011 et à 170,9 milliards en 2012", indique le communiqué publié mardi à l'issue de la réunion du directoire de Gazprom.
Le russe Gazprom est la dixième des 50 plus grandes compagnies pétrogazières du monde en termes de capitalisation boursière au 31 décembre 2009, selon un classement publié mardi par la société d'analyse américaine PFC Energy sur son site internet.[ 7 ]

Liens :
[ 1 ]  

Газпром" закрыл Америку - Article de Kommersant du 26 janvier 2010 .
[ 2 ]
Gazprom to discuss strategy as U.S. market set to slip away -Article de Ria Novosti du 26 janvier 2010 .
[ 3 ] U.S. Dethroning Russia as Gas King - Article de The Moscow Times du 13 janvier 2010 .
[ 4 ]
Qatar diverts LNG to higher-paying China from U.S.- Depêche Reuters du 27 octobre 2009 .
[ 5 ]
Shale gas blasts open world energy market - Article de Timesonline du 1er novembre 2009 .
[ 6 ]
Gazprom entend porter ses livraisons de gaz vers l'UE à 170,9 mds m3 d'ici 2012 - Depêche de Ria Novosti du 26 janvier 2010 .
[ 7 ]
Le russe Gazprom, dixième société pétrogazière du monde (PFC Energy) - Depêche de Ria Novosti du 26 janvier 2010 .
[ 8 ] Europe and Shale Gas, Lots of Unanswered Questions  - Article de Energy Tribune du 17 novembre 2009 .

Repost 0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 23:55
Repost 0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 22:00
MOSCOU, 26 novembre - RIA Novosti
Près de 900 militaires d'une division aéroportée déployée dans la région d'Ivanovo (au nord-est de Moscou) ont effectué mardi un débarquement aérien massif, a annoncé un porte-parole des Troupes aéroportées.

"Malgré le froid - moins 28°C sur l'aérodrome - près de 900 parachutistes ont réalisé mardi un saut depuis des avions de transport  Il-76", a indiqué le militaire sans préciser le nombre d'avions mobilisés.

"Il s'agit d'un premier débarquement aérien depuis des Il-76 en 2010", a-t-il ajouté, signalant que "tout le personnel des troupes aéroportées effectuera des sauts en parachute avant la fin de janvier et en février".

Note de l'Editeur :
Le Général Chamanov commandant les troupes aéroportées Russes prévoit de réaliser un parachutage au Pôle-Nord ce printemps pour comémorer le 60 eme anniversaire de la première opération aéroportée au Pôle-Nord .[ 1 ]
Aujourd'hui les parachutages polaires sont un "classique " en Russie , nottament lors de la construction des stations-polaires dérivantes [ 2 ]

Articles associés :
[ 1 ] Vladimir Chamanov : Des parachutistes Russes au Pôle-Nord en avril 2010 .
[ 2 ] La Russie dans l'arctique c'est ça !

http://fr.beta.rian.ru/images/18593/70/185937020.jpg

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 10:57
Des communautés  d'Inuits Groenlandais et Canadiens ont décidé d'intenter une action en justice contre l'Union Européenne suite à sa décision d'instaurer l'interdiction des produits , et plus particulièrement des peaux  , issus de la chasse au phoque .
Cette décision a été votée par le parlement Européen l'année dernière et doit entrer en vigueur au mois d'Aout 2010 .
Les produits issus de la chasse traditionelle , dont les produits Groenlandais , ne sont pas concernés mais les communautés Inuits dénoncent cette loi comme " des tactiques de terreur organisées par des activistes de la cause animale" .

Selon Mary Simon présidente de la communauté Inuit Canadienne Tapiriit Kanatami
" Aucune personne honnête et objective ne peut affirmer que les phoques sont menacés ou que les techniques  de chasse Inuits sont moins humaines que d'autres techniques dans le monde , y compris en Europe " en ajoutant qu'elle considère cette interdiction comme " hypocrite " [ 1 ]
Le gouvernement Canadien et le gouvernement Norvègien ont  déposé un recours devant l'OMC au mois de Novembre 2009 .
Le gouvernment local Groenlandais de son côté ne peut pas entamer d'action en justice ou de recours devant les organisations internationales car il fait partie , malgrés son statut d'autonomie , du Royaume du Danemark qui est membre de l'UE. C'est ce que precise Christian Wennicke du MAE Groenlandais .
[ 2 ]
Le Groenland se trouve aussi en contreverse avec l'UE au sujet de la chasse à la baleine : Les autorités Groenlandaises souhaitent développer cette activité tandis que le Danemark se voit obliger de soutenir la ligne de l'UE .
La morgue de l'UE vis à vis des populations indigènes circumpolaires , manifestée par la décision de bannir les importations des produits issus de la chasse au phoque , a décidé le Canada , la Norvège , la Russie et les représentants des communautés indigènes à mettre leur veto à la demande de l'UE d'une admission comme membre observateur au sein du Conseil Arctique .[ 4 ]
Notons que dans la " dimension septentrionale " de sa politique , L'UE s'engage à se concerter avec ces populations indigènes .
Voici sa propre vulgate :
-

The Northern Dimension policy will continue to address some objectives of specific relevance in the North,i.e. its fragile environment, indigenous peoples’ issues, cultural diversity, health , and social well-being, etc.
- The Northern Dimension policy will be characterised by transparency and
openness towards all its actors and will take due regard of the subsidiarity
principle. It will be based on the internationally recognized principles, such as
good governance, transparency and participation, sustainable development, gender
equality, the rights of persons belonging to minorities, cultural diversity, social
cohesion, fair working conditions and corporate social responsibility, nondiscrimination,
the protection of indigenous peoples and supports the furtherstrengthening of civil society and democratic institutions.
- The Northern Dimension will be a regional expression of the Common Spaces
EU/Russia. Russia and the European Union will make the Northern Dimension policy a cross-cutting topic and a tool where appropriate for the implementation of
the road maps for the Common Spaces with full participation of Iceland and
Norway in matters relevant to Northern Dimension. The Northern Dimension
policy will continue to address some objectives of specific relevance in the North,
i.e. its fragile environment, indigenous peoples’ issues, cultural diversity, health
and social well-being, etc.

Cette arrogance on la retrouve dans les Balkans ou elle est aussi cruellement ressentie par les populations . Rencontrant à Belgrade Rade le jeune et charismatique chef du mouvement identitaire Serbe 1389.org celui-ci m' a prié de transmettre le message suivant alors que la Serbie entame un processus d'adhésion à l'UE :
" Nous ne voulons pas adhérer à l'UE .Celle ci va détruire nos traditions comme elle le fait partout .
Nous les Serbes , nous voulons [ comme les Inuits - NDLR ] seulement vivre selon nos traditions , comme ont vécu nos Pères et nos Grand-Pères " .


Le rédacteur du blogue apporte son soutien total au combat identitaire des Inuits et au combat identitaire des Serbes .



http://sermitsiaq.gl/multimedia/archive/00037/ICC_s_lskindsforbud_37151l.jpg
Liens :
[ 1 ]
Suit brought over ‘hypocritical’ EU import ban - Depêche de Sermitsiaq.gl du 21 janvier 2010 .


[ 2 ]  Administration powerless to protest seal ban to WTO - Depêche de Sermitsiaq.gl du 20 janvier 2010
[ 3 ]
Sealskin ban the "work of activists". -

Articles associés
[ 4 ]
L'UE déboutée de sa demande de statut d'observateur au conseil arctique
Repost 0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 00:01
C'est l'article à lire actuellement sur la géopolitique des ressources , un " must read " paru initialement le 8 janvier 2010 dans l'" Asia Times "[ 1 ] et qui peu à peu s'empare de toute la blogosphère GP .
Le voici en portugais sur le site de Virgilio Freire , traduit initalement sur Vi o Mundo de Luiz Carlos Azenha  ( lire les commentaires ) , en Russe sur Geopolitika.ru .
Il ne semble pas avoir eu de traduction Française , avis aux amateurs car je suis actuellement " surbooké ".
Son principale intêret est qu'il tord le cou à la thèse propagée par la blogosphère et les mediats Anglo-Saxons sur l'existence d'une rivalité Russo-Chinoise ou Russo-Iranienne sur la question de l'énergie en Asie Centrale .
L'article embrasse toute la question des conduites à l'échelle Eurasiatique puisqu'il évoque les projets " Nord-Stream"  , souvent évoqué dans ce blogue , et " South-Stream" .
Le tout , bien sûr , agrémenté d'excellentes cartes .
Du Pepe Escobar , sans Pepe Escobar ! [ 1 ]

Articles associés :
[ 1 ] Pepe Escobar : Bienvenue au Pipelineistan !( Le" Nouveau Grand Jeu ")


 http://www.atimes.com/atimes/Central_Asia/images/pipelines2070110.gif



Liens :
[ 1 ] Russia, China, Iran redraw energy map - Article de l'Asia Times du 8 janvier 2010 .

Repost 0

Liens