Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 20:11
Tire deRia Novosti

Les écologues (*) russes ont préparé un rapport sur les cataclysmes naturels et économiques qui s'annoncent avec la fonte de la merzlota, en liaison avec le réchauffement climatique, rapportent les sites rian.ru et nkj.ru.

On constate partout, depuis les années 70, un accroissement de la température annuelle moyenne de la couche supérieure de la merzlota (sol éternellement gelé) de 1,2 à 2,8 ° sur le territoire européen de la Russie, et de 1 à 1,5 ° en Sibérie, relèvent les écologues dans leur rapport. Ces modifications sont dues à des processus climatiques globaux. En témoigne le fait que dans le Nord de l'Alaska et dans le Canada du Nord-Ouest, la température des sols gelés a, là aussi, augmenté de 2 à 4 ° au cours des deux dernières décennies.

Ces modifications climatiques, estiment les auteurs du rapport, favorisent le développement de processus géocryologiques défavorables, qui influent sur la stabilité de l'infrastructure de villes entières. Il s'agit d'un sérieux problème, car environ 65 % du territoire de la Russie se trouvent dans la zone de la merzlota. Il faut également tenir compte du fait que dans les limites de la cryolithozone du pays sont concentrées plus de 30 % des réserves prospectées de pétrole, environ 60 % de celles de gaz naturel, d'énormes gisements de houille et de tourbe, une grande partie des ressources hydrauliques, des réserves de métaux précieux, d'or, de diamants, de bois et d'eau douce. Sur ces territoires se trouvent des villes, des voies ferrées, des gazoducs, des oléoducs, des routes. C'est tout cela qui est menacé d'être endommagé, voire détruit.

Le vice-recteur de l'Université de Tomsk, le docteur en biologie Sergueï Kirpotine, a noté, lors d'une conférence de presse donnée dans les locaux de  RIA Novosti, qu'au cours des dernières décennies, la fonte de la merzlota avait été à l'origine de la multiplication de plusieurs fois de l'érosion côtière sur le littoral arctique russe. Ce processus emporte chaque année environ 30 kilomètres carrés du territoire russe.

La menace provenant du méthane se fait de plus en plus précise - il s'agit, en l'occurrence, de la libération en grandes quantités d'un gaz de serre encore plus "puissant" que le CO2. Dans les lacs qui fondent, en Sibérie Occidentale, il y a des endroits de dégagement concentré de ce gaz, où ce dernier frappe en quelque sorte à la surface sous forme de bulles. Plus la fonte de la merzlota sera intense, et plus importante sera la quantité de méthane rejetée dans l'atmosphère.

Cependant, les informations sur le nombre d'accidents et les pertes entraînés par la dégradation de la merzlota sont présentées dans le rapport de manière assez imprécise. Il est indiqué qu'il se produit environ 1.900 accidents par an. Mais il est extrêmement difficile de déterminer dans quels cas concrets les conditions climatiques ont joué un rôle dans la destruction de tel ou tel ouvrage, relève Fedor Romanenko, un expert en géomorphologie et géocryologie. Il souligne également que certaines photos illustrant des destructions consécutives à la fonte de la merzlota ne sont pas précises. Par exemple, un bâtiment détruit avait été construit au milieu du siècle dernier et était chancelant. Ou bien encore, une voie ferrée ayant été endommagée avait été édifiée dans un secteur difficile. Mais ce chercheur assure toutefois que le problème de la merzlota existe, incontestablement, et qu'il faut absolument continuer de l'étudier.

Le principal auteur de ce rapport, le docteur en géographie Oleg Anissimov, de l'Institut de l'hydrologie de Saint-Pétersbourg, estime qu'il est difficile de chiffrer exactement les dommages économiques causés par la fonte de la merzlota, car en Russie les estimations quantitatives manquent et les méthodes de calcul adéquates font défaut.

Les écologues assurent qu'il est dès à présent indispensable d'élaborer des mécanismes d'adaptation aux modifications climatiques. Pour savoir dans quels secteurs il faut conserver la merzlota, et dans quels autres il faut, au contraire, partiellement dégeler pour assurer la stabilité des bâtiments. Des méthodes modernes de construction sont nécessaires pour édifier les nouveaux ouvrages et rénover en profondeur ceux existant déjà. Les écologues devaient  remettre leur rapport, accompagné de cartes mentionnant les zones à risques, aux responsables des différentes entités de la Fédération et des grosses entreprises industrielles.

(*) L'écologie est une science qui s'occupe des relations entre les êtres vivants et l'environnement. Elle ne doit pas être confondue (comme c'est très souvent le cas) avec l'écologisme, qui est un courant de pensée, rappelle en substance le site wikipedia.fr. Il convient donc d'opérer une distinction entre écologues et écologistes.

Personne ne profiterait d'un changement de climat

Les économies d'énergie et le rétablissement des forêts sont des mesures-clés dans la lutte contre le changement climatique et pour la diminution des risques liés au réchauffement global, estime Viktor Danilov-Danilian, un chercheur russe bien connu, dont les propos sont rapportés sur le site rian.ru. Des modifications climatiques ne seraient utiles à personne, a-t-il souligné lors d'un chat mené de front avec Alexeï Kokorine, responsable du programme climatique russe du WWF.

"La meilleure chose que l'homme puisse faire pour diminuer les risques liés au réchauffement global et contrecarrer les changements climatiques est de réaliser des économies d'énergie et de replanter les forêts, a déclaré Viktor Danilov-Danilian, membre correspondant de l'Académie des sciences russe, à la veille de la conférence de Copenhague. Il s'exprimait dans le cadre d'un chat organisé par RIA Novosti, après la loi adoptée en Russie sur les économies d'énergie et l'efficacité énergétique.

Le chercheur s'est félicité de l'adoption de cette loi. Elle implique, par exemple, le retrait progressif de la vente des ampoules à incandescence (à compter du 1er janvier 2011, pour celles de 100 watts et plus, de 2013 pour celles de 75 watts et plus, et de 2014 pour celles de 25 watts et plus). "Toute économie d'énergie, au final, débouche sur une baisse des rejets de gaz carbonique dans l'atmosphère, favorise la diminution de sa concentration dans l'atmosphère et, par voie de conséquence, la diminution aussi de l'effet de serre et le ralentissement du réchauffement, estime Viktor Danilov-Danilian."

Pour Alexeï Kokorine, il existe un lien direct entre la diminution des conséquences négatives de la modification du climat et les économies d'énergie. "Le lien est des plus directs entre l'utilisation de technologies économes en énergie et la diminution des conséquences du changement climatique. Et non pas tant les conséquences du changement climatique que la modification du climat en tant que telle, a-t-il dit. Cette modification est provoquée actuellement, pour l'essentiel, par les rejets de gaz à effet de serre, principalement le CO2. Or, la principale source d'émission du CO2 est la combustion des combustibles fossiles."

Un changement climatique ne serait utile à personne, a souligné lors de ce chat Viktor Danilov-Danilian. Selon lui, des prévisions faisant état d'une montée du niveau de la mer d'ici la fin du siècle d'au moins 1,40 m semblent très plausibles. Sans parler d'autres grosses conséquences climatiques que l'humanité peut en quelque sorte s'infliger à elle-même. C'est la raison pour laquelle les dépenses que les analystes, même les plus audacieux, proposent pour faire barrage à ces changements apparaissent comme infimes, comparées aux possibles pertes que pourraient entraîner les changements climatiques, écologiques et autres, estime le chercheur.

Pour Alexeï Kokorine, l'hypothèse la plus plausible est une montée de l'océan mondial de l'ordre de "seulement un mètre". Mais pour bien des pays et villes côtières, ce serait déjà beaucoup. D'autant plus que cette élévation du niveau des eaux ne manquerait pas de s'accompagner d'un accroissement des tempêtes, vents et autres inondations.

Par ailleurs, deux degrés représentent pour Alexeï Kokorine la limite au-delà de laquelle le déficit en eau douce risque de nettement s'aggraver. Une élévation de la température moyenne de deux degrés signifierait déjà une pénurie d'eau pour un demi-milliard d'habitants de notre planète, mais une augmentation de trois degrés et demi toucherait carrément 3,5 milliards d'entre eux (sur les 9 milliards que pourrait compter la Terre au milieu du XXIe siècle).

Gaz à effet de serre : dérèglement oui, réchauffement non, selon un chercheur russe

L'accumulation de CO2 dans l'atmosphère peut conduire à des variations climatiques marquées, mais en aucun cas à un réchauffement de la planète. Telle est, brièvement résumée, l'opinion défendue par un chercheur russe, le professeur Oleg Sorokhtine (*), dont l'opinion est rapportée sur le site ng.ru. Les lois régissant l'effet de serre, estime-t-il, ne peuvent en aucun cas s'appliquer à l'atmosphère.

Les gaz ressemblant au gaz carbonique (CO2) et susceptibles d'être réchauffés par le rayonnement infrarouge ont été baptisés gaz à effet de serre, bien que cette appellation soit totalement inappropriée, explique Oleg Sorokhtine. Dans une serre, il fait chaud non pas parce que le verre ne laisse pas passer le rayonnement infrarouge et que la serre s'emplit elle-même de gaz à effet de serre, mais parce que celle-ci constitue un système fermé, coupé par le verre de l'air extérieur. L'atmosphère, en revanche, forme un système totalement ouvert allant jusqu'au cosmos. C'est la raison pour laquelle les lois applicables à des serres de jardin ne sauraient lui être appliquées.

Il n'en demeure pas moins que le principal argument des écologistes réside dans le réchauffement du climat observé ces dernières années, lié à l'accumulation simultanée dans l'atmosphère du gaz carbonique produit par l'homme. C'est pourquoi cette hypothèse des gaz de serre est considérée comme évidente, pratiquement sans preuves ni vérifications. Ce point de vue, regrette Oleg Sorokhtine, est l'opinion qui prévaut dans tous les grands forums internationaux. Il a été totalement confirmé par les décisions prises lors des conférences écologiques internationales de Rio de Janeiro (1992) et Kyoto (1997).

Si l'on en croit ces prévisions, poursuit le chercheur, d'ici 2100 le réchauffement climatique pourrait être de l'ordre de 2,5 à 5 °, et la fonte des glaciers polaires induite par celui-ci pourrait engendrer une élévation du niveau des océans de 0,6 à 1 m. Sans compter bien d'autres prévisions catastrophiques pour la nature découlant de ce réchauffement (extension des déserts, disparition de la merzlota, érosion des sols, etc.).

Bien des spécialistes des sciences physiques défendent un autre point de vue. Ainsi, la théorie du climat de la Terre élaborée à l'Institut d'océanologie de l'Académie des sciences russe montre que la température de la troposphère (la couche inférieure de l'atmosphère terrestre), de même que celle de la surface du globe, dépendent non pas d'un, mais de plusieurs facteurs.

Il importe de noter que cette théorie fournit des données chiffrées et permet de mesurer l'influence sur le climat de chacun des facteurs énumérés, pris ensemble ou séparément. Il s'avère que le processus dominant, celui qui régit les transferts de chaleur et la répartition de la température dans la troposphère, est la convection des masses d'air.

Qui plus est, cette théorie a permis de déterminer et de vérifier d'après des données géologiques l'évolution du climat terrestre tout au long des quatre derniers milliards d'années. Il s'avère que durant cette période, dans un contexte de luminosité croissante du Soleil, il s'est produit un refroidissement régulier du climat, la température étant passée d'environ +70 ° à l'époque archéenne à +15 ° (température annuelle actuelle moyenne à la surface du globe). Le principal facteur de ce refroidissement a été la baisse de la pression atmosphérique, qui est passée de 4 à 5 atmosphères à l'époque archéenne à 1 atmosphère aujourd'hui. Ce refroidissement continuera de se produire à l'avenir.

Cette théorie montre clairement que l'accumulation du gaz carbonique dans l'atmosphère ne conduit en aucune manière à un réchauffement du climat. Bien au contraire, à des concentrations élevées, elle ne fait que favoriser son refroidissement. Comment cela s'explique-t-il ? En absorbant le rayonnement infrarouge, l'air chaud se dilate, devient plus léger et s'élève rapidement vers les couches supérieures de l'atmosphère. Il est alors remplacé par de l'air froid qui descend de la stratosphère. Si bien que la température au sol de l'air ne bouge pratiquement pas, ou baisse même légèrement.

A la différence de ce que fait l'approche classique, il faut tenir compte du fait que sur les planètes ayant une atmosphère dense (une pression de plus de 0,2 atmosphère), le principal mécanisme de transfert de chaleur à partir de leur surface est le transfert par convection de masses d'air dans la troposphère.

Les calculs montrent que l'apport de la composante convection dans le transfert de chaleur est de 66,5 %, celui des processus de condensation de 25 % et celui des gaz à effet de serre de seulement 8,5 %.

Dans une troposphère ayant une teneur élevée en gaz carbonique, les échanges de masse de gaz atmosphériques par convection doivent s'accélérer sensiblement. C'est pourquoi il n'est pas exclu que l'intensification des processus synoptiques (mais pas l'élévation de la température) observée ces dernières années dans la troposphère puisse être liée précisément à l'accumulation en son sein du gaz carbonique produit par l'homme.

Il s'avère donc, conclut Oleg Sorokhtine, que les idées communément admises sur le réchauffement du climat de la Terre en raison de l'accumulation dans l'atmosphère du CO2 produit par l'homme relèvent du mythe. Ce qui est beaucoup plus réaliste, c'est d'envisager que l'accumulation de gaz carbonique puisse conduire, toutes choses égales par ailleurs, à un refroidissement du climat et à un certain renforcement de l'activité synoptique dans la troposphère de la Terre.

Quant au réchauffement climatique de ces dernières années, il revêt, à l'évidence, une origine naturelle. Le professeur Sorokhtine en veut notamment pour preuve les travaux menés aux Etats-Unis par une équipe de chercheurs sous la direction de A. Robinson. Ces travaux ont montré qu'il existait une corrélation assez marquée, au cours des 120 dernières années, entre les variations de température dans l'Arctique et l'activité solaire, alors qu'il n'y a pratiquement pas de lien avec l'accumulation de CO2 produit par l'homme.

Ces travaux, ajoute enfin le chercheur russe, ont démontré sans équivoque que la concentration de gaz carbonique dans l'atmosphère terrestre n'influe aucunement sur le climat de la Terre. Bien plus : si l'on tient compte des cycles d'environ 60 ans de l'activité solaire, et du fait que le dernier cycle d'oscillation a débuté approximativement en 1970, on peut s'attendre, dans les 20 ou 30 prochaines années, à de nouveaux refroidissements climatiques.

(*) Le professeur Oleg Sorokhtine, géologue-physicien et docteur ès sciences physiques et mathématiques, est chef du Laboratoire de géodynamique théorique de l'Institut océanographique Chirchov, relevant de l'Académie des sciences russe. Cette opinion du professeur Sorokhtine est tirée de la livraison du 02/12/2009 de la Nezavissimaïa Gazeta.

Note de l'Editeur :
Il ne s'agit pas ici de prendre parti pour ou contre les prévisions parfois alarmistes et controversée d'organismes comme le GIEC .
Il s'agit de présenter des conséquences géo-politiques et géo-stratégiques dans l'hypothése d'un tel réchauffement . Le viel adage " prévoir , c'est gouverner " étant plus que jamais d'actualité .
Outre les éttas riverains de l'arctique , la planification climatique et ses conséquences sur la sécurité ( compétition  accrue pour les ressources , migrations - N'annonce t'on pas des " guerres du climat "  ) doit desormais être prise en compte par tous les chefs politiques et militaires


http://fr.beta.rian.ru/images/18565/67/185656737.jpg

Liens :
[ 1 ] ] Изменение климата: что это означает для России и каждого из нас - Conférence on-line de Ria Novosti du 3 décembre 2009 .
Article associé
Climatgate : Un chercheur Russe conteste la thèse technogène du réchauffement global .

Repost 0
Published by DanielB - dans Environnement
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 14:54

Le tir du missile balistique russe Boulava effectué le 9 décembre depuis le sous-marin nucléaire stratégique Dmitri Donskoï en immersion dans la Mer Blanche , s'est soldé par un échec  a annoncé jeudi le service de presse du ministère russe de la Défense.[ 1 ]

"Les deux premiers étages du missile ont fonctionné en régime normal, toutefois, le troisième étage a subi une défaillance technique, les spécialistes ayant constaté l'instabilité du fonctionnement de son propulseur", a précisé le service de presse.
Le missile intercontinental R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) est un missile à propergol solide et à trois étages. D'une portée de 8.000 km, Boulava peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoire indépendante.
Le missile Boulava-30 doit équiper le sous-marin stratégique modernisé Dmitri Donskoï (projet 941 de classe Akoula) et les sous-marins Iouri Dolgorouki, Alexandre Nevski, Vladimir Monomakh et d'autres submersibles de classe Boreï (projet 955). Au total, la Russie envisage de construire huit sous-marins nucléaires de ce type avant 2020.
Sur les 11 tirs précédents seuls cinq ont été des succès. L'échec le plus récent remonte au 15 juillet 2009, lorsqu'un missile s'était autodétruit suite à une défaillance technique du premier étage .
La défaillance avait alors été imputée à un défaut de conception du servoteur du premier étage [ 2 ]
 Comme le souligne le commentateur militaire de Ria Novosti, Ilya Kramnik , cet échec pourrait remettre en cause la force de dissuasion Russe en la privant de sa composante maritime .[ 3 ] 
Celle ci repose desormais sur le missile Sineva qui donne entière satisfaction mais qui ne posséde pas les capacités de pénetration d'un bouclier DAM  attribués au
Boulava.
Certains experts envisagent le lancement d'un nouveau concours pour la conception d'un nouveau missile devant équiper les submersibles projet 955 .Cela permettrait d’aboutir dans quelques années à un armement capable de remplacer le Boulava – au cas où l’on n’aurait pas réussi à en améliorer la fiabilité.

D'autres commentateurs militaires réclament dés à présent l'abandon pur et simple du projet .[ 4 ]

Malgres les difficultés lièes à la spécificité du programme , seuls des tests in situ soumettent le missile aux contraintes aérodynamiques réelles et aux vibrations du vol ( voir diagramme de lancement ci-dessous ) , à la difficulté de contrôler plus de 600 sous-traitants , il est peu probable que le programme Boulava soit abandonné même si d'autres échecs sont à envisager . 
Privé de sa composante maritime  de dissuasion stratégique , la Russie se trouverait placé en posisition difficile dans les nouvelles négociations START et dans la réorganisation de ses forces stratégiques qui en réusultera . Il semble raisonnable d'envisager  que cet essai avait été retradé non seulement pour des raisons techniques mais pour coïncider avec ces négociations .[ 5 ]

L'échec du tir du Boulava vient occulter un nouveau succés de son ( lointain ) cousin terrestre le Topol .
Les Troupes de missiles stratégiques (RVSN) ont réalisé jeudi un tir d'essai réussi d'un missile balistique intercontinental RS12M Topol, a annoncé à RIA Novosti le porte-parole des RVSN, Vadim Koval.[ 6 ]

"Le tir a été effectué avec succès à 15h35 heure de Moscou (12h35 GMT) depuis le polygone Kapoustin-Iar, dans la région d'Astrakhan (basse-Volga)", a indiqué le militaire, ajoutant que "l'ogive factice du missile a atteint avec précision une cible située sur le polygone de Sary-Chagan (Kazakhstan)".  

Le test du missile Boulava avant le lever du jour mercredi a coiïcidé avec l'apparition d'un objet volant non identifié dans le ciel du nord de la Norvège.

"On ne peut pas le confirmer à 100%, mais il est fort possible qu'il s'agissait d'un missile, compte tenu du caractère de rotation", a affirmé Odd Eric, professeur à l'Institut norvégien d'étude de l'aurore boréale, cité par le journal Kommersant .

 

Une lumière blanche est apparue dans le ciel au-dessus de Tromso, ville norvégienne située au nord du Cercle polaire arctique, non loin de l'endroit où sont effectués les tests de missiles Russes.[ 7 ] 

Liens :
[ 1 ]Tir de Boulava: nouvel échec (Défense) - Depêche de Ria Novosti du 10 décembre 2009 .
[ 2
] Boulava: un servomoteur défectueux à l'origine de l'échec du test en juillet (industrie) - Depêche de Ria Novosti du 26 octobre 2009 .
[ 3 ]
Drame pour le Boulava: échecs en série - Article de Ria Novosti du 10 décembre 2009 .
[ 4 ]
"Булава" рухнула на своих - Article de Nezavissimaya Gazeta du 10 décembre 2009 .
[ 5 ]
START: poursuite des négociations la semaine prochaine à Genève (diplomatie) - Depêche de Ria Novosti du 11 décembre 2009 .
[ 6 ]
Tir d'essai réussi d'un missile balistique Topol (armée) - Depêche de Ria Novosti du 11 décembre 2009 .
[ 7 ]
Un mystérieux phénomène lumineux apparaît dans le ciel nocturne norvégien


http://fr.beta.rian.ru/images/18555/43/185554358.jpg
http://en.rian.ru/images/15720/41/157204107.jpg

http://img.maxisciences.com/spirale/gros-plan-sur-le-phenomene_9552_w560.jpg 

Repost 0
Published by DanielB - dans SNLE et missiles
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 00:57
La sénatrice (Rep.) de l'Alsaka  Lisa Murkowski vient de soumettre un projet de resolution pour lancer les études préliminaires à la construction d'un port en eaux profondes dans l'arctique avec pour objectif la défense des intêrets Etasuniens dans la région . [ 1 ]
Cette mesure fait certainement suite à l'annonce par le gouvernement Canadien de la désignation de   WorleyParsons Westmar Ltd. pour la phase préliminaire des études d'un port militaire arctique , Nanisivik Naval Facility (NNF) au Nunavut , destiné à assurer une présence militaire accrue de la marine Canadienne dans la région .
La base de Nanisivik est destinée à devenir un hub logistique pour les missions de la marine Canadienne dans le grand nord durant la saison navigable . Sa construction doit commencer en 2011 et la disponibilté opérationnelle est prévue pour 2014. [ 2 ]

Liens :
[ 1 ] Murkowski proposes study of Arctic port sites - Depêche Associated Press du 8 décembre 2009 .
[ 2 ]  Canada's Government Awards Contract for Arctic Infrastructure Project - Depêche de Marketwire du 26 novembre 2009 .
Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 00:23
Le père du " Gentleman Tchèkiste " Maxime Maximovitch Issaïev , devenu agent infilitré au sein de la SS sous le pseudonyme de " Von Stirlitz " , l'acteur Vyacheslav Tikhonov est décédé le 4 décembre dernier . Il a été enterré au cimetière de Novodivetchi le 8 décembre dernier selon une depêche  Izvestya .
Merci à " Camille " pour cette triste nouvelle .

Articles associés :
[ 1 ]
Des Diamants pour la dictature du proletariat
[ 2 ] Issaïev est de retour


 

 

http://images.izvestia.ru/216974.jpg

Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 23:14
Alors que nos chaînes de télèvision semblent avoir retrouvé leur aspect " Soviétique " datant des débuts des campagnes contre le SIDA avec la re-(re-re ) diffusion du film climatiste " Home " , un chercheur Russe conteste l'origine humaine du réchauffement climatique .


L'activité technogène de l'homme n'est pas à l'origine des changements climatiques globaux, a déclaré mercredi Mikhaïl Roukine, expert russe en climatologie, au cours d'un duplex Moscou-Pékin organisé par RIA Novosti.

L'expert a indiqué que l'actuel changement climatique est un processus naturel faisant partie des oscillations cycliques des températures globales. "Si l'on examine l'histoire millénaire du climat, on peut se rendre compte du caractère cyclique des changements climatiques, ce que l'on observe actuellement", a indiqué M.Roukine.
Toutefois, les participants au Sommet de l'ONU sur le réchauffement climatique à Copenhague  s'en tiennent à un point de vue différent, estimant que le réchauffement  est provoqué par les gaz à effet de serre, rejetés  en énormes quantités par les entreprises industrielles, ainsi que par l'activité technogène de l'homme.[ 1 ]
L'agence Ria Novosti a tenu à la veille du sommet de Copenhague un forum sur les changements climatiques et ses conséquences pour la Russie , plus particulièrement dans l'arctique et en Sibérie . [ 2 ]
Celles ci sont les mêmes que nous avons vu pour le Canada ,[ 3 ]  en particulier les conséquences économiques :
"La disparition du pergélisol augmente les risques de d'endommagement de l'infrastructure des régions du Grand Nord et ainsi met en danger l'économie russe", indique le professeur Oleg Anissimov de Greenpeace Russie dans un rapport présenté à Ria Novosti le 20 novembre dernier . [ 4 ]
L'autre danger qui menace la Russie dans l'arctique est " L'effet Titanic " : [ 5 ]
Des icebergs se détachant en plus grand nombre qui pourraient compromettre l'utilisation de la Route Maritime Nord en tant qu'artère commerciale et menacer les plateformes de forage off-shore
Il faut ici signaler que les Russo-Soviétiques ont déja procédé à des bombardements d'icebergs ainsi qu' à des remorquages d'icebergs .En mai 2005 , le "  Mikhail Somov "  a remorqué un iceberg de 200 000 tonnes dans la Mer de Barents dans le cadre des travaux exploratoires du champ gazier de Shtokman  [ 6 ]

Note de l'Editeur :
Il ne s'agit pas ici de prendre parti pour ou contre les prévisions parfois alarmistes et controversée d'organismes comme le GIEC .
Il s'agit de présenter des conséquences géo-politiques et géo-stratégiques dans l'hypothése d'un tel réchauffement . Le viel adage " prévoir , c'est gouverner " étant plus que jamais d'actualité .
Outre les éttas riverains de l'arctique , la planification climatique et ses conséquences sur la sécurité ( compétition  accrue pour les ressources , migrations - N'annonce t'on pas des " guerres du climat "  ) doit desormais être prise en compte par tous les chefs politiques et militaires

Liens :

[ 1 ] Réchauffement climatique: l'homme hors de cause (expert) - Depêche de Ria Novosti du 10 décembre 2009 .
[ 2 ] Изменение климата: что это означает для России и каждого из нас - Conférence on-line de Ria Novosti du 3 décembre 2009 .
[ 4 ] Réchauffement climatique: une menace pour l'économie russe (Greenpeace) - Depêche de Ria Novosti du 20 novembre 2009 .
[ 5 ] Эффект "Титаника" - Россия пытается выработать арктическую политику - Article de Vremya  Novosti du 16 novembre 2009 .

Articles associés :
[ 3 ] " Franc Nord ":Le Nord du Canada n'est pas prêt pour le changement climatique .
[ 6 ] Le "' Mikhaîl Somov " de retour dans l'arctique .

Repost 0
Published by DanielB - dans Environnement
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 00:03

Le service de gestion des ressources minérales du département de l'intérieur Etasunien vient d'accorder son feu vert à Shell pour mener trois forages exploratoires dans la Mer des Tchouktches  à la pointe Nord-Ouest du continent Nord-Américain , en face des côtes de l'Alaska .[ 1 ]
Cette autorisation est délivrée pour la période de Juillet à Octobre .
La société Shell compte utiliser quatre navires dont un navire de lutte anti-pollution pour mener à bien cette prospection  .
Selon le secrétaire d'Etat Ken Salazar ,
" Notre accord avec les projets de Shell s'est fait avec la condition d'un contrôle renforcé des activités de Shell afin de nous assurer qu'elles sont conduites de manière respectueuse des conditions de sécurité et de l'environnement "
" Ces puits permetteront au département de l'Intérieur de recueillir de nouvelles données et évaluer la faisabilité de futurs projets dans la Mer des Tchouktches "
Cette décision réjouit la sénatrice (Rep. ) de l'Alaska Lisa Murkowski [ Trés en pointe sur les questions lièes à l'arctique au Sénat - NDLR ] et provoque la consternation des représentants des populations autochtones Inuits .
Le bruit généré par les activités de forage pourraît en effet  faire fuire les baleines à bosses et les Inuits mettent en doute  l'efficacité des méthodes de dépollution .Les risques de pollution existenta ussi lors de la phase de prospection .
Qu'ils se rassurent !
Selon une étude , financée par Shell et six autres sociétés pétrolières (BP, Chevron, Conoco Phillips, Statoil Norway, Eni et Total )  , réalisée dans la Mer de Barents en mai dernier la pollution des nappes d'hydrocarbures serait plus facile à combattre dans les eaux froides de l'arctique que partout ailleurs dans le monde alors que beaucoup d'experts pensaient le contraire .[ 2 ]  
La semaine dernière des fuites dans la région de Prudohe Bay sur un oléoduc transportant du pétrole , du gaz et de l'eau appartennant à la société BP ont été détectées [ 3 ] .

Le plan de cinq ans de l'administration Bush visant à développer les forages sur le plateau continental est actuellement réexaminé par l'administration Obama .
Le secrétaire à l'intérieur Ken Salazar a tenu au mois d'avril 2009 des auditions à Anchorage en présence de l'ex-gouverneur Sarah " Caribou Barbie " Palin et de son succeseur Sean Parnell qui se sont déclarés tous deux favorables aux forages sur le plateau continental .
Ce plan visait à augmenter l'indépendance énergétique des Etats-Unis .

Au delà des problèmes techniques et des problèmes environnementaux se posent aussi des problèmes juridiques .
Le gouvernement Canadien a reconnu avoir envoyé une note de protestation à Washington (SI ! ) début avril aprés que le gouvernement de l'Etat de l'Alaska ait publié son projet initial de mise aux enchères de licences d'exploration dans une zone du plateau continental dont la souveraineté est contestée entre le Canada et les Etas-Unis ( Tract 001 )
La version finale de ce document ( Beaufort Sea Areawide Oil and Gas Lease Sale ) contient une mise en garde du Departement d'Etat concernant les revandications Canadiennes [ 4 ]

http://www.dog.dnr.alaska.gov/oil/products/publications/beaufortsea/bsaw2009_final_finding/BS%20FinalBIF%20Chap00-CoverPages.pdf

Liens :
[ 1 ]
Interior OKs offshore drilling in Arctic - Article du Anchorage Daily News du 7 décembre 2009 .
[ 2 ]
Icy oil spill easier to clean, scientists say - Article du Anchorage Daily News du 17 novembre 2009 .
[ 3 ] BP leak under scrutiny - Article de Siku.News du 4 décembre 2009 .
[ 4 ]
International spat over the Beaufort's oil and gas? - Article de Siku.News du 25 novembre 2009 .

Documents
Beaufort Sea Areawide Oil and Gas Lease Sale - Novembre 2009

Repost 0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 21:46
A quoi reconnaît on qu'une mesure prise ou decidée par un responsable politique Russe renforce la Russie ?
Au niveau des hurlements et des critiques qu'elle sucite dans la " presse libre " Occidentale , Anglo-Saxonne en particulier .
Passée presque innaperçue des mediats occideataux qui se focalisaient sur les " critiques " vis de la gestion du ministère Poutine , le projet du président Medvedev de réduire les nombres de fuseaux horaires commence à inquiéter ceux qui en ont mesuré la portée en " Occident " .[ 1 ]
D'ou le magnifique article du " The New York Times " qui considère que ce projet " merite un débat " ! [ 2  ]
Il va même jusqu' à affirmer que ce projet " suscite des suspicions dans l'extrême orient Russe " , chose curieuse car les " Extrêmes Orientaux " Russes sont les premiers à soutenir cette mesure !
Horresco referens pour le NYT ( s'exprimant par la voix d'un Russe certainement imaginaire ) , ce projet qui sera " centralisé " sera donc " totalitaire "  
Il faut en effet se poser la question : Qui a suggéré aux NYT de s'intéresser au " débat " en Russie à propos des fuseaux horaires ?
En tout cas : BRAVO M.MEDVEDEV !

Liens :
[ 2 ]
In Russia, New Times Are Reason for Debate - Article du NYT du 7 décembre 2009 .

Articles associés :
[ 1 ]
M.Dmitri Medvedev annonce une "révolution géopolitique "de l'espace Russe .

 



Repost 0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 21:42


Repost 0
Published by DanielB
commenter cet article
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 12:47

C'est une " tempête dans un verre d'eau " qui s'est emparée du petit monde de la bienpensance et des bonnes âmes.
 Au cours d'un concert qu'il donnait dans le cadre d'un festival de rock à Munich en Allemagne, le chanteur Pete Doherty a entonné "Deutschland, Deutschland über alles", le premier couplet du Chant des Allemands. Sur une musique de Joseph Haydn et avec des paroles écrites par August Heinrich Hoffmann von Fallersleben, le Deutschlandlied est une chanson dont le premier couplet est directement associé à la période nazie, le troisième couplet étant l'hymne national allemand.[ 1 ]
Or le problème , c'est que le " Deutschlandlied " n'a rien de " nazi" même dans son premier couplet !


Deutschland, Deutschland über alles,
über alles in der Welt,
wenn es stets zu Schutz und Trutze
brüderlich zusammenhält.
Von der Maas bis an die Memel,
von der Etsch bis an den Belt,
Deutschland, Deutschland über alles,
über alles in der Welt!

Allemagne, Allemagne avant toute chose,
avant toute chose au monde,
quand sans cesse, pour sa protection et sa défense,
fraternellement elle est unie.
De la Meuse jusqu'au Niémen .
de l'Adige  jusqu'au Petit Belt,
Allemagne, Allemagne avant toute chose,
avant toute chose au monde !

 

Car " über alles " signifie bien " avant tout " et n'implique pas une volonté de domination mondiale .
De la même manière la référence à des lieux géographiques comme la Meuse ou l'Adige ( Italie )
 traduit une réalité ethnolinguistique du milieu du XIX eme siècle :
L'extension des regions Germanophones avant les nettoyages ethniques des années 1920-1921
en Haute Silésie et les nettoyages ethniques des populations Allemandes apres 1945 , avec les " Decrets Bénes " par exemple .
À l'époque de Fallersleben, ce texte avait aussi une connotation révolutionnaire et libérale, car l'aspiration à une Allemagne unie allait souvent de pair avec
la réclamation de la liberté de la presse , de la liberté d'expression  et d'autres droits de l'homme. Ainsi, les frontières de la « patrie allemande » que décrivent le premier couplet ne sont nullement considérées
comme frontières politiques, mais décrivent les limites de la langue et de la civilisation allemandes à l'époque.[ 2 ]


L'" affaire Doherty " , si il y a affaire , illustre bien la manière dont l'histoire et la géographie sont aujourd'hui manipulés par les directeurs de consciences mediatiques . Tout est desormais pesé , soupesé , jugé à l'  aune " des événements survenus en Europe et dans le Monde entre 1933 et 1945 "
Avant ces " événements " il était  parfaitement légitime de considérer des régions comme la côte Est de la Baltique entre le Danemark et le Nièmen comme des régions Germanophones et de civilisation Allemande pluri-séculaires .
L'ensemble recevant même un toponyme Allemand , le Baltikum .[ 3 ]

Sur un autre plan , cette escroquerie intellectuelle de nos auto-proclammés directeurs de conscience vise à empêcher l'expression de la territorialité comme élèment identitaire . Or il n' y pas que le Deutschlandlied qui fait référence à des lieux géographiques sans compter les hymnes qui font référence  à l'extansion territoriale vue comme élément de fierté et d'identité nationale .

C'est le cas , entre autres , de l'Hymne Brésilien :
" Gigante pela própria natureza,
És belo, és forte, impávido colosso,
E o teu futuro espelha essa grandeza "


" Géant par ta propre nature,
Tu es beau, tu es fort, intrépide colosse,
Et ton avenir reflète cette grandeur "

De l'hymne Russe :( Sans évoquer les " polémiques " sur son caractère " Stalinien " .)
Les esprits les plus chagrins y verront l'expression d'une " Destinée Manifeste " ou d'un Sonderweg Russe - Tu es seule sur la terre! Tu es unique! Terre natale gardée par Dieu. On retrouve cette idée de Sonderweg dans l'Hymne national Brésilien -  Entre outras mil, És tu, Brasil,)

Pete Doherty chante "Deutschland über alles" à Munich - Article de Deglutition  du 30 novembre 2009 .
[ 2 ]
Deutschlandlied - Wikipedia ( En )

[ 3 ] Latvia : Das Baltikum - Article de Time Magazine du 28 Mai 1934 .
" Beyond the Polish Corridor and East Prussia, the Eastern shore of the Baltic is edged with little countries born of the War. Going north, they are Lithuania, Latvia, Estonia, and vast lake-riddled Finland. All of them were Russian provinces before 1917 and in all of them still goes on a constant struggle of German v. Russian influence. Latvia is mostly an agricultural country. The Letts are an amiable, broad-faced people. Russian for more than 100 years, the country was dominated for 700 years before that by German barons, holding the Lettish peasants as serfs. Today the upper classes and "best people" are still mostly of German descent."






J'aurais pu pour illustrer cet article utiliser des vidéos des hymnes nationaux Bresiliens et Russes montrant des images lièes à la géographie du pays . Elles abondent . J'ai préféré des versions a capella : L'Hymne Brésilien interprété par Fafa de Belem et l'Hymne Russe par des choeurs de soldats lors des cérémonies du 9 mai .
En prime , je vous offre la " canção do expedicionário  " , chant de la FEB , Force  Expeditionaire Brésilienne , qui dans chacune de ses strophes évoque des élèments de la Terre Brésilienne ,  de de la géographie Brésilienne  ( Les plantations de café , la jungle , les plages du Nordeste ,les montagnes " grandioses " !  ................ ) , ou de la " Brasilianité " ( La " choupana " , la maison natale ou l'on suçait son pouce ( choupar o dedo ) et ou un enfant n'est pas assez , deux est considéré comme " bon " et " trois " est " trop " ) .
La " Maria " fait réference à " Maria aparecida " , cad Sao Paulo et son nom apparaît  dans " la paume de la main " ( regardez le " M " qui est dessiné dans la paume de votre main ! )

" От южных морей до полярного края
Раскинулись наши леса и поля.
Одна ты на свете! Одна ты такая —
Хранимая Богом родная земля!


Широкий простор для мечты и для жизни
Грядущие нам открывают года. "

" Des mers du sud au cercle polaire
S'épanouissent nos forêts et nos champs.
Tu es seule sur la terre! Tu es unique!
Terre natale gardée par Dieu.


Espaces étendus pour les rêves et la vie
Nous ouvrent l'avenir. "

Les esprits les plus chagrins y verront l'expression d'une

Liens :
[ 1 ]






 

 

 


La dernière vidéo est la plus émouvante , il s'agit de l'enregistrement de l'Hymne National Brésilien réalisé par le corps expéditionaire Bresilien à Pise ,sous les bombardements Allemands puisqu'il faut tout ramener " aux événements survenus en Europe et dans le monde entre 1933 et 1945 " .
Vous l'aurez aussi deviné , cet article est placé dans la rubrique " Kulturkampf " !


 

 







Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 19:36
Une petite vidéo datant du 4 septembre 2008 . Dick Cheney vient alors rendre visite à Mikhaïl Saakachvili pour l'assurer de son soutient plein et entier .Il est alors filmé par la télèvision GEORGIENNE . L'extrait a été diffusé par " Vesti " .
Un visiteur vient de le précéder , il a oublié une partie de sa tenue ( visible au dessus de l'épaule de " S " , à la fin du reportage ) .
Devinez son grade et son arme d'origine ! Une petite aide avec Wikipedia .
Repost 0
Published by DanielB - dans Humour
commenter cet article

Liens