Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 01:21

Un reportage de Russia-Today en date du 8 septembre sur l'exploitation du pétrole dans le district autonome de Nenetsie , dans la region du champ pétrolifère de Yuzhnoye Khylchuyu.
La région pétrolifère de Naryan-Mar a commencé à être explorée au milieu des années 80 avant d'être abandonnée à l'implosion de l'URSS . Depuis l'exploitation y a repris .
" Avant il n' y avait ici que de la toundra pour les éleveurs de Rennes " commente le géologue Vladimir Romanenko " Nous avons commencé l'exploitation en 2004 et maintenant tout ce que voyez autour de vous est construit sur un sol ferme " .
" Les conditions de travail ici sont trés dures , il y fait trés froid et le vent est trés violent " raconte un opérateur de forage " Mais ici il y a de vrais hommes qui ne font pas attention à ça . On produit de la chaleur pour la Mère Patrie ".
Le développement du pétrole arctique nécessite des technologies de pointe en raison des conditions extrêmes  [ 1 ]
En 2009 la production de pétrole en Nénestsie a augmenté de 30% par rapport à 2008 passant de 14 Mio de tonnes à 20 Mio de tonnes , nottament en raison de la mise en service des couches du gisement de Yuzhnoye Khylchuyu.[ 2  ]
Les possibilités de production sont estimées à 30-37 Mio de tonnes mais le manque d'infrastructures d'évacuation empêche la concrétisation de ces potentialités .
La stratégie pour le développement des transports ferroviaires pour 2030 prévoit la construcation de deux voies de chemin de fer , une en direction de la République des Komis ( investissement de 100 Mio.RUB ), l'autre en direction de la Mer de Kara ( 20 Mio RUB )
Deux ports sont égalemment en projets : l'Un dans l'Oural circumpolaire , l'autre sur la Mer de Barents .


Liens :
[ 2 ] : ДОБЫЧА НЕФТИ В НЕНЕЦКОМ ОКРУГЕ УВЕЛИЧИТСЯ НА 30% - Article de regions.ru du 14 septembre 2009 .

Articles associés :
[ 1 ] Le pétrole dans l'arctique c'est ça !








 

Repost 0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 20:49
A l'heure ou un gouvernement de rencontre vient d'instaurer la " Taxe Carbone " , la décision du gouvernement Groenlandais d'envisager la multiplication de ses émissions de CO2 quatorze fois est un exemple qui montre que le terme " courage" existe en politique , surtout lorsqu'il s'agit de " résister aux pressions de la communauté internationale ®" ou plutôt selon la vulgate officielle " défier la communauté internationale ® " comme un vulgaire Ahamadinedjad .
Dans un entretien au journal Danois Politiken le premier ministre Groenlandais , Kuupik Kleist , a annoncé que son gouvernement refusera de signer un accord global sur le climat à la prochaine conférence de Copenhague si celle ci refuse d'accorder au Groenland une augmentation de ses droits d'émission .
Le premier ministre Groenlandais cherche à se libérer du carcan des émissions imposées par un accord avec le Danemark . A contrario des îles Feroe le Groenland a accepté les obligations résultant du traité de Kyoto .Actuellement les droits d'émission du Groenland sont de 650 000 tonnes mais les projets de développements , en particulier une fonderie d'aluminium de l'Américain ALCOA , nécessitent des droits d'émission avoisinant 10 millions de tonnes .
Lançant un harpon , il a rappellé les mesures de l'Union Européenne concernant l'interdiction de la vente des produits issus de la chasse au phoque qulaifiée de " génocide culturel " par son prédecesseur .[ 4 ]
" On ne veut pas nous laiser vivre selon nos coutumes ancestrales mais on ne veut pas non plus que nous puissions développer de nouvelles industries . Que devons nous faire ? Est ce qu'on veut nous maintenir dans un état de dépendance économique afin que nous continuions à demander des subventions au Danemark ?"

La ministre Danoise chargé des questions climatiques , Connie Hedegaar , a déclaré qu'elle était prête à travailler avec le gouvernement Groenlandais sur cette question mais a indiqué qu'elle refuserait un quota de 170 tonnes par habitant pour le Groenland .Elle n'admet pas que " L'endroit qui endure avec le plus de force les effets du changement climatique soit autorisé à emettre huit fois et demie plus que l'Américain moyen " [ 3 ]

La question de la souveraineté nationale qui placerait le Groenland " indépendant " sous la coupe des subsides Danois , et a fortiori Européens , est la remarque la plus acerbe depuis les dernières elections du premier ministre Groenlandais .
Derrière la question des droits d'émissions et des subsides  se profile la question d'un Groenland indépendant de l'institution Bruxelloise .

HAUT LES CHOEURS , Monsieur Kuupik Kleist et FELICITATIONS !

Liens :
[ 1 ]
Greenland ready to increase CO2 emissions - Depêche de Sermitsiaq.gl du 14 septembre 2009 .
[ 3 ] No climate change deal unless it means more emissions for Greenland - Article de Sikunews du 16 septembre 2009 .
Articles associés :
[ 2 ] Kuupik Kleist vous parle : Le Groenland veut émettre plus  de CO2 .

[ 4 ] Kulturkampf : " meutre culturel "

 
 

Repost 0
Published by DanielB - dans Environnement
commenter cet article
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 19:45
Décidemment , l'auteur du terme " génocide " aurait du déposer un copyright . Il n'en connaissait certainement pas la postérité .
Je me pose une question , le vote par acclamation de la Diète Polonaise va t'il se faire aux cris de
 " HABEMUS GENOCIDAM ! " ???
Là est la question !



MOSCOU, 16 septembre - RIA Novosti. Il est tout à fait illégitime et absurde de qualifier de "génocide" l'entrée des troupes soviétiques en Pologne en 1939, a estimé mercredi l'académicien Alexandre Tchoubarian, directeur de l'Institut d'histoire universelle (Russie).

"L'emploi du terme "génocide" dans ce cas est tout à fait absurde... Un génocide est l'extermination physique, intentionnelle, systématique et programmée d'un groupe ou d'une partie d'un groupe en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales. Et cela n'a rien à voir avec ce qui s'est produit le 17 septembre 1939", a déclaré l'expert dans une interview à RIA Novosti.

La Diète (chambre basse) polonaise se propose d'adopter à sa prochaine réunion une résolution spéciale condamnant l'intervention des troupes soviétiques en Pologne le 17 septembre 1939, a annoncé mardi dernier le président de la Diète Bronislaw Komorowski à l'issue de consultations avec les dirigeants de toutes les fractions parlementaires.

Le Pacte Molotov-Ribbentrop a servi de fondement pour l'invasion de l'Armée Rouge", [ 1 ] lit-on dans le projet.

C'est ainsi qu'a été effectué le 4e partage de la Pologne, indique le document rédigé par M.Komorowski, élu président la Diète polonaise de la Plateforme civique (PO), parti de l'actuel premier ministre Donald Tusk.

La résolution contiendra le terme "génocide". Son texte concerté sera adopté par acclamation, sans vote ni débats.

"Je comprends les sentiments des Polonais qui s'en souviennent aujourd'hui, mais cela n'a aucun rapport avec le génocide", a conclu l'académicien.

Le Pacte germano-soviétique (ou Pacte Molotov-Ribbentrop) est le nom communément donné au Traité de non-agression entre l'Allemagne et l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), signé le 23 août 1939 par les ministres soviétique et allemand des Affaires étrangères Viatcheslav Molotov et Joachim von Ribbentrop. Outre un accord de non-agression, ce pacte définissait aussi la répartition des sphères d'influences de l'Allemagne et de l'URSS dans les pays les séparant.

Les troupes soviétiques sont entrées sur le territoire de l'Ukraine Occidentale et de la Biélorussie Occidentale que la Pologne avaient occupées pendant la guerre contre l'URSS de 1919-1920, en les considérant comme ses anciens territoires. Au moment de l'entrée des troupes soviétiques, le gouvernement polonais avait quitté Varsovie depuis plusieurs jours pour émigrer le 17 septembre en Roumanie puis à Londres. Moscou a déclaré qu'il ne pouvait pas laisser sans défense les peuples frères d'Ukraine et de Biélorussie.

Dans un accord de 1945 avec l'URSS, le gouvernement polonais a approuvé les frontières d'après-guerre.

Articles associés :

[ 1 ] Il y a 70 ans , le 23 aout 1939 , etait signé le pacte Germano-Soviétique : Vyachestlav Nikonov témoigne .

Repost 0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 18:47

MOSCOU, 15 septembre - RIA Novosti. La France pourrait devenir partenaire de la Russie dans le cadre des projets gaziers South Stream et Nord Stream, a annoncé mardi le journal russe Kommersant commentant la rencontre des premiers ministres russe et français, Vladimir Poutine et François Fillon, lundi soir à Moscou.

Les chefs de gouvernement russe et français se sont penchés sur la participation des sociétés françaises à la construction des gazoducs sous-marins South Stream et Nord Stream qui relieront la Russie à l'Europe respectivement via la mer Noire et la mer Baltique, indique le journal se référant à une source au sein du gouvernement russe.

La France s'est montrée intéressée par les gazoducs russes après avoir été exclue en 2008 du gazoduc européen Nabucco qui doit relier la mer Caspienne à l'Union européenne à l'horizon de 2012. En février 2008, les actionnaires de Nabucco ont retenu l'électricien allemand RWE comme sixième partenaire du consortium qui réunit désormais l'autrichien OMV, le hongrois Mol, le roumain Transgaz, le bulgare Bulgargaz et le turc Botas. Le français GDF Suez a déclaré qu'il étudierait d'autres projets dont South Stream. Ensuite GDF Suez a décidé de se joindre à Nord Stream dont la construction commencera en 2010. [ 1 ] 
 GDF Suez obtiendra 9% du gazoduc d'ici octobre, d'après Alexandre Medvedev, vice-président du conseil d'administration du russe Gazprom.

Le gazoduc Nord Stream reliera Vyborg (Russie) à Greifswald (Allemagne) par le fond de la mer Baltique. Le système comprendra deux pipelines. Le premier, d'une longueur d'environ 1.200 km et d'une capacité annuelle de 27,5 milliards de m3 de gaz, doit entrer en service en 2011.

Toutefois, la France ne renonce pas au projet South Stream. La source du Kommersant affirme que Gazprom mène des négociations avec Électricité de France sur sa participation au projet. Gazprom et EDF se sont abstenus de tout commentaire, mais un responsable haut placé du groupe russe a confirmé cette information. Les négociations ont commencé il y a six mois, selon les sources du Kommersant.

"Gazprom et EDF signeront bientôt un mémorandum de coopération paraphé la semaine dernière", a déclaré une source au sein du gouvernement russe. Un autre responsable russe affirme que le document sera signé fin septembre, lors d'une visite du PDG de Gazprom Alexeï Miller en France. "Le document prévoit notamment l'acquisition d'au moins 10% de South Stream par EDF en échange de contrats à long terme sur la livraison de gaz aux centrales électriques situées le long du gazoduc", selon lui.

Pour le moment, l'italien Eni est le seul partenaire de Gazprom pour South Stream. Le groupe italien a refusé de commenter l'éventuelle adhésion d'EDF au projet.

Un responsable proche des négociations russo-françaises indique qu'EDF a besoin de gaz supplémentaire pour ses centrales italiennes (EDF contrôle 19,36% de la société italienne EDISON) et hongroises (95,57% de Budapesti Eromu Zrt) qui seront desservies par le gazoduc South Stream.

D'une capacité de 63 milliards de mètres cubes de gaz par an, le projet South Stream, promu depuis 2007 par le russe Gazprom et l'italien Eni, reliera la Russie à l'Europe méridionale et centrale sous les mers Noire et Adriatique. Le gazoduc sera mis en service en 2013.

Articles associés :

[ 1 ]
GDF Suez bientôt actionnaire de Nord-Stream

 



Repost 0
Published by DanielB - dans Nord-Stream
commenter cet article
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 17:26

Daprés Reuters et La Presse Canadienne

La coalition de centre gauche du Premier ministre Jens Stoltenberg a remporté les élections législatives en Norvège, avec une légère avance sur le centre droit .

C'est la première fois depuis seize ans qu'un gouvernement norvégien est reconduit aux affaires à l'issue des élections.

Après dépouillement de 99,9% des voix exprimées dimanche et lundi, la coalition sortante - Parti travailliste de Stoltenberg, Parti socialiste de gauche et Parti du centre - obtient la majorité absolue avec 86 des 169 sièges du Storting, le parlement, un élu de moins que lors de la précédente législature.

"Nous allons commencer à travailler sur une nouvelle plate-forme de gouvernement. Je suis confiant dans notre succès car nous avons quatre années d'expérience", a déclaré Jens Stoltenberg lors d'une conférence de presse.

"Le grand triomphe de Stoltenberg", titre mardi le quotidien Dagsavisen. L'Aftenposten publie en "une" la photo du Premier ministre, tout sourire, sous le titre "Le vainqueur". Le Dagbladet reprend une phrase de l'épouse du leader travailliste - "(Nous sommes) fiers de toi, Jens".

Le journal VG, lui, regarde vers l'avenir en annonçant: "Jens veut de nouvelles têtes dans son gouvernement".

Les marchés financiers ont réagi calmement aux résultats du scrutin, la Bourse d'Oslo en légère hausse et la monnaie locale, la couronne norvégienne, inchangée.

"Ce qui est le plus important maintenant pour les marchés, c'est le budget 2010 car il faut savoir combien d'argent du pétrole va être dépensé. Et savoir aussi si cela va influer sur les taux d'intérêt et sur la couronne", a déclaré Camilla Villand, analyste à la plus grande banque norvégienne, DnB NOR.

Jens Stoltenberg a déclaré qu'il allait poursuivre la politique économique menée depuis 2005 et a refusé de parler du projet de budget 2010, qui sera présenté le 13 octobre.

PAS D'ADHESION A L'UE

La Norvège, qui n'est pas membre de l'Union européenne, a traversé sans gros dommages la récente crise financière mondiale, grâce en grande partie à ses immenses ressources pétrolières et gazières de la mer du Nord. Ce pays scandinave, l'un des plus riches du monde avec une population de moins de cinq millions d'habitants, a l'un des taux de chômage les plus faibles d'Europe (environ 3%). La question d'une adhésion à l'UE n'est pas d'actualité dans cette nation qui a déjà rejeté par deux fois cette idée par référendum.
Les représentants Norvégiens au Conseil Arctique se sont pronnoncés contre l'adhésion de l'Ue au sein de cette institution en tant que membre observateur en raison de l'interdiction au sein de l'institution Bruxelloise de la vente des produits issus de la chasse au phoque .


NOUVELLES PROSPECTIONS PÉTROLIÈRES ?


Sa victoire laisse présager le maintien d'une forte action gouvernementale et un recours modéré à la manne pétrolière du pays comme moyen de combler les déficits budgétaires.

La coalition reconduite s'est élevée contre les baisses d'impôts et les privatisations envisagées par l'opposition de centre droit, estimant que celles-ci réduiraient les dépenses consacrées à la santé, à l'éducation et aux personnes âgées.

Se pose également la question de l'ouverture de nouvelles zones arctiques à la prospection pétrolière et gazière.

Au sein de la coalition, le Parti socialiste de gauche est hostile à des forages au large des îles Lofoten, dans l'Arctique, pour des raisons écologiques et pour défendre les intérêts des marins-pêcheurs.[ 1 ]

"Nous devons discuter de tout cela. Nous avons trouvé une solution pour la mer de Barents, je pense que nous pourrons en trouver une également sur les Lofoten", a déclaré Jens Stoltenberg lors de sa conférence de presse.

A l'exception du Parti du progrès, formation d'extrême droite, la totalité des formations politiques représentées au parlement militent pour une limitation des dépenses financées par le fonds public alimenté par la manne pétrolière, afin que la Norvège ne passe pas à côté de réformes jugées nécessaires et qu'elle limite sa "pétrodépendance".

En temps normal, l'Etat peut utiliser 4% des réserves du fonds - en gros le taux de rentabilité annuel des placements effectués par ses gestionnaires - pour financer des dépenses budgétaires.

Ce plafond vise à éviter à la Norvège de subir ce que l'économie néerlandaise a vécu dans les années 1960 après le "boom du gaz" qui avait poussé inflation, taux d'intérêt et taux de change et nui au final à la production économique.

Cette année, compte tenu de la crise, ce plafond a été relevé à 7%. Mais le Parti travailliste de Stoltenberg n'entend pas poursuivre indéfiniment sur cette voie.

Selon Christine Bremer Neben du Directorat Norvégien du pétrole " Notre postion immédiate est que ce vote est un pas qui nous rapproche pour l'ouverture de ces zones [ au forage , au large des Lofoten - NDLR ] "
" Il y  a une majorité claire pour cela au parlement . Il y a eu signal fort et clair de la part des électeurs qui n'ont pas apporté leur soutien aux deux principaux partis qui s'opposent à ce projet " . [ 2 ]

L'ARCTIQUE RUSSE COMME SOLUTION DE REPLI POUR StatoilHydro ASA .

La pétrostatale Norvégienne StatoilHydro ASA qui detient 80% des exportations Norvégiennes de pétrole et de gaz et qui est confrontée à une baisse du taux de renouvellement de ses réserves en raison de la chute des réserves de ses gisements de la Mer du Nord voit comme solution de repli des investissements accrus dans l'arctique Russe .
Deja partenaire de GAZPROM dans le projet Shtokman , la société multiplie ses contacts  avec diverses sociétés Russes dans la peninsule du Yamal principalement .[ 3 ]
La gestion du plateau continental Russe a été confiée au mois d'aout 2008 au services du premier ministre Vladimir Poutine , ce qui signifie que les perspectives pour StatoilHydro ASA dans cette région sont grandement liées à la bonne tenue des realtions bilatérales Russo-Norvégiennes  et surtout aux liens personnels que le premier ministre Russe entretiendra avec son homologue Norvégien .
Les deux chefs de gouvernement se sont rencontrés à plusieurs reprises ces dernières années et le dossier arctique , dont les investissements Norvégiens dans le secteur petrogazier de l'arctique Russe , ont toujours figuré au programme de leurs rencontres .  

Lundi les actions de la société pétrogazière ont chuté de 0.2% , passant de 131.6 à 131.4 Couronnes .

Liens :
[ 2 ] Norway Government Win May Prolong Curb on Arctic Oil - Depêche de Bloomberg du 15 septembre 2009 .
[ 3 ]
StatoilHydro joins punter line for Yamal - Depêche de Upstreamonline du 5 février 2009 .



Articles associés :

[ 1 ]
Le pétrole et le gaz de l'arctique au centre des élections Norvégiennes du lundi 14 septembre .



Repost 0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 16:44

EDMONTON - Des scientifiques canadiens et américains estiment couronnée de succès leur expédition conjointe [ 1 ] menée afin de cartographier les fonds marins de l'Arctique, mission qui, disent-ils, les a menés dans des secteurs qui n'avaient jamais été cartographiés auparavant.

 

Les chercheurs à bord des brise-glaces américain Healy et canadien Louis St-Laurent étaient ravis jeudi des résultats de leur expédition, qui leur a permis de se rendre plus loin qu'ils ne l'avaient au départ prévu, et de découvrir des accidents géographiques sous-marins jusqu'alors inconnus.

 

C'était la deuxième fois que les deux pays unissaient leurs ressources dans les eaux glacées au large des rives nordiques que se partagent les deux pays, afin de dessiner la carte des limites les plus éloignées du continent nord-américain. La nouvelle expédition, d'une durée de 40 jours, devait permettre de poursuivre la collecte de données amorcée durant une mission similaire, l'été dernier.

 

Cette expédition ne permettra cependant pas de régler le différend de longue date qui oppose les gouvernements américain et canadien au sujet du secteur de la mer de Beaufort riche en ressources naturelles. [ 2 ]

 

Le Canada se prépare à présenter une demande à la Commission des limites du plateau continental des Nations unies. Ottawa compte faire établir les limites extérieures de son plateau continental au-delà de la limite de 200 milles marins à partir du rivage et du même coup, déterminer la zone où il pourra exercer ses droits souverains dans la région.


Cette expédition a été marquée par des incidents dont la défaillance des systèmes de mesures sismiques Etasuniens .
Selon David A.Balton , secrétaire d'état Canadien aux Océans et aux pécheries , cette expédition ne servira pas à résoudre les éventuels conflits de souveraineté mais plutôt à determiner les limites du plateau continental .
Selon Maggie Hayes qui préside la commision Etasunienne sur l'extension du plateau continental , les données recueillies permetteront de définir quelles ressources pourront être exploitables et quelles ressources devront être protégées .[ 3 ]


D'aprés La Presse Canadienne

Liens :

[ 3 ] U.S., Canada Map Edges Of Continent On Seafloor - Article de Oil&Gas Eurasia du 14 septembre 2009 .

Articles associés :

[ 1 ] Canada , Etats Unis , Russie : La cartographie du plateau contiental se poursuit
[ 2 ] Un parlementaire Canadien de l'arctique dénonce le " Joujou-Nationalisme " de Stephen Harper



Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 13:35

MOSCOU, 10 septembre - RIA Novosti. Deux bombardiers stratégiques Tu-95MS russes ont effectué une mission de patrouille au-dessus de l'océan Glacial Arctique, a annoncé jeudi le porte-parole du Commandant en chef de l'Armée de l'air russe Vladimir Drik.

"Les pilotes ont survolé les eaux neutres de l'océan Glacial Arctique et le Pacifique. Ils se sont entraînés à voler au-dessus de zones sans repères. Les avions ont décollé d'un aérodrome dans la partie orientale de la Russie et ont réalisé leur mission avec succès", a indiqué M. Drik.

Les bombardiers russes ont été escortés par deux F-15 américains pendant leur vol de plus de 10 heures.

"Les équipages ont effectué un ravitaillement en vol grâce à des avions de ravitaillement Il-78, ce qui constitue un élément de pilotage très difficile", a noté l'officier.

Les équipages de l'Aviation russe à long rayon d'action réalisent régulièrement des missions de patrouille au-dessus des eaux neutres de l'Arctique, de l'Atlantique, de la mer Noire et du Pacifique.

"Les vols sont réalisés en stricte conformité avec les règles internationales d'utilisation de l'espace aérien au-dessus des eaux neutres, sans violer les frontières aériennes des autres États", a précisé l'Armée de l'air
russe .





Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 12:50

MOSCOU, 14 septembre - RIA Novosti. En septembre ou en octobre prochain, le groupe français GDF Suez se joindra aux actionnaires de la société opératrice du gazoduc Nord Stream en cours de construction au fond de la Baltique entre la Russie et l'Allemagne, a confié à RIA Novosti le vice-président du conseil d'administration de Gazprom Alexandre Medvedev.

"Toutes les questions relatives à la participation du groupe français au capital de Nord Stream seront réglées en septembre ou en octobre", a-t-il déclaré lundi.

Repost 0
Published by DanielB - dans Nord-Stream
commenter cet article
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 22:58

NIJNI NOVGOROD, 11 septembre - RIA Novosti. La Russie a toujours besoin d'armes nucléaires pour garantir sa souveraineté, a déclaré vendredi le Patriarche Cyrille de Moscou et de Toutes les Russies devant des jeunes réunis au Palais des sports de Nijni Novgorod.

"Les armes conçues au (centre nucléaire fédéral de) Sarov (dans la région de Nijni Novgorod) sont un facteur de dissuasion. Nous devons oeuvrer pour un monde dénucléarisé, mais ces efforts ne doivent pas nuire à notre pays, nous devons rester un État souverain", a indiqué le chef de l'Église orthodoxe russe.

"La menace d'une guerre pèse toujours sur l'humanité. Les hostilités locales n'ont jamais cessé malgré un système sophistiqué de relations internationales", "on peut avoir des systèmes du droit international et des organisations internationales bien établis et tomber dans l'abîme d'une guerre", a estimé le Patriarche russe.

La création d'un centre de recherches nucléaires à Sarov, près du monastère Saint-Séraphin de Sarov, a permis de créer un facteur de dissuasion nucléaire et d'éviter la Troisième Guerre mondiale, estime le Patriarche Cyrille.

Note de l'Editeur : Le Saint-Patron des Forces nucléaires Russes est Saint-Séraphin de Sarov



bibliographie :
- Stalin's Holy War: Religion, Nationalism, and Alliance Politics, 1941-1945 - Steven Merritt Miner - 2003

Liens :
[ 1 ]
Eglise russe: développer les traditions orthodoxes dans l'armée (patriarche) - Article de Ria Novosti du 24 juin 2008

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 22:11

La modiste Russe Nadejda Lamanova avait pour habitude de dire :
" Le vêtement est une des manifestations les plus fines du mode de vie d'un groupe humain , de son organisation sociale  , de sa mentalité . Il est une émanation du corps qui le porte et de la pensée qui s'y développe "

On l'a vu sur ce blogue avec la polémique née de la commercialisation de bottes Inuites Groenlandaises [ 1 ]
Le journal régional  Finnmark Dagblad est l'un des rares quotidiens Norvégiens a donner la parole , souvent lors de tensions avec les " Gadjos " sédentaires Norvégiens , les sociétés minières ou avec les forces armées Norvégiennes , à la communauté Same .
Je vous propose à l'occasion des élections législatives Norvégiennes ou la " Question Same " a été totalement éludée par les principaux partis de vous présenter un défilé de vêtements traditionnels ( et " modernes " ) Sames .
L'occasion de signaler que l'arctique ce n'est pas seulement du pétrole , du gaz , de l'or , de l'uranium , des submersibles , des missiles ou des bombardiers stratégiques mais aussi des hommes , des femmes et des enfants qui souvent cherchent à préserver leur modes de vies traditionnels y compris dans leur manière de se vêtir .
On peut regardrer ces images en pensant qu'au début du XXeme siècle , les Norvègiens " Européanisés " ou " civilisés " profanaient les sépultures Sames pour " étudier scientifiquement " leurs squelettes .


Articles associés :
[ 1 ] These boots are made for walking ........in Greenland
Liens :
[ 2  ]
Samisk Moteshow









Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article

Liens