Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 21:19

ILULISSAT (AFP) - La France, qui préside l'UE, a prôné mercredi au Groenland une vision commune de l'Arctique pour répondre aux défis et menaces qui pèsent sur cette région particulièrement sensible aux changements climatiques.

"Ce dont nous avons clairement besoin, c'est d'une vision partagée sur ces questions afin de définir des politiques pour y faire face dans une région particulièrement sensible à l'impact de l'influence de l'homme sur son environnement" a déclaré l'ambassadeur Laurent Stefanini.

Le responsable s'exprimait à Ilulissatlors d'une conférence sur les enjeux de l'Arctique, organisée par le Conseil des ministres nordiques.

"Nous sommes tous conscients que ce qui se passe dans cette région est une affaire qui concerne l'humanité entière" a-t-il dit, notant que "pour cette raison, les changements climatiques sont l'une des priorités de la présidence française de l'Union Européenne .

Le réchauffement climatique est deux fois plus rapide dans l'Arctique qu'ailleurs dans le monde.

Le recul accéléré de la banquise pose un risque pour l'écosystème local, notamment pour l'ours blanc, mais ouvre aussi des perspectives concernant l'ouverture de nouvelles routes maritimes et l'exploitation des ressources d'hydrocarbures.

Selon les géologues américains de l'USGS, la région recèle 13% des réserves de pétrole et 30% des réserves de gaz naturel non-découvertes de la planète.

"Pour la France, la priorité pour l'Arctique c'est surtout mieux coordonner la recherche, car pour pouvoir agir dans de bonnes conditions contre les menaces qui pèsent sur cette partie du monde, il faut avoir une évaluation précise de ces menaces", a indiqué M. Stefanini à l'AFP.

Outre un partage des observations, mieux coordonner la recherche, c'est aussi "mieux coordonner la recherche géologique, car il y a des espaces qui vont être plus accessibles dans les années à venir qui ne l'étaient avant", a-t-il ajouté.

"Relativement négligé pendant longtemps", l'Arctique suscite l'intérêt en raison de "tout ce qu'il représente potentiellement en ressources minérales, en transport maritime, en matière de pêche et en raison de toutes les menaces qui pèsent sur lui comme la fonte des glaces plus rapide que prévu", a-t-il dit.

Signe de cet intérêt, la présidence française de l'UE y consacrera une conférence les 9 et 10 novembre à Monaco.

L'UE, rappelle-t-il, a "une fenêtre arctique". "Il faudrait plutôt qu'elle ait une porte pour qu'elle ne soit plus observatrice, mais qu'elle soit de plain-pied dans l'Arctique, et elle doit avoir cette dimension-là dans sa politique étrangère et de sécurité plus que par le passé".

Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 01:26

Une conference qui reunit une quarantaine de juristes à l'Université d' Akureyri ( Islande ) essaye d'imposer un cadre legislatif international plus contraignant pour les activités dans l'Arctique sous pretexte ( réel ) de nouvelles menaces ( polution par le petrole , par les eaux des ballasts des navires transitants dans les passages du Nord Est et du Nord Ouest , surexploittaion des reserves halieutiques ) .
Cette conference est en fait un tentative d'internationaliser par la bande l'Arctique qui sur le plan legal n' " appartient " qu'au Canada , aux Etats Unis , à la Russie , à la Norvege , au Danemark  dans des proportions qui restent à definir par un consensus entre ces cinq etats ou à defaut " par la force militaire " si l'on tient compte des evénements survenus dans la nuit du 7 au 8 Aout dans le Caucase et qui ont renvoyé aux poubelles de l'Histoire le " droit international " et les " accords d'Helsinki " si chers à ceux qui s'en réclament apres les avoir baffoués .

Si l'on ne peut nier le " role global " de l'Arctique à l'echelle planétaire pour le climat , ce rôle ne peut pas servir de pretexte à cette " internationalisation" de la même manière que le " role global " de l'Amazonie , le " poumon du monde  ", ne peut remettre en cause la souveraineté du Bresil , de la Colombie , de l'Equateur , du Venzuela ou de la France sur leurs " portions d' Amazonie " .
Comme le dit si bien Christovan Buarque : " Si on veut internationaliser l'Amazonie [ l'Arctique , les ressources petrogazières Russes , ......] pourquoi n'internationaliserait on pas les reserves monetaires des * grandes puissances *? "

La meilleur solution pour le devenir de l'Arctique reste donc un partage le plus rapide possible de celle ci entre les Etats qui y ont un droit de souveraineté  , selon les regles du droit international existant . Car comme toujours ,avant d'edicter de nouvelles lois il suffit de bien appliquer celles existantes et surtout il faut que tous les acteurs les appliquent ( Suivez mon regard ! ) . Tant qu'il en est encore temps ...............
Les Etats sont des institutions capables de gérer " en bon Père de famille " le capital qu'ils ont à leur disposition malgres le flot de propagande qui cherche à nier cette réalité .
La plupart des legislations nationales ( securité , environnement , .......... ) sont d'ailleurs souvent plus contraignantes que les legislations globalistes pour la même et simple bonne raison  qu'on entretient  toujours mieux sa maison si on en est  le propriétaire .
Cette gestion doit se faire bien sûr au nom des intêrets nationaux de chacun mais ceci n'exclut nullement une gestion qui ne lése pas les intêrets des etats voisins ou même de la sacro-sainte " communauté internationale " .
En quoi un contrôle militaire des Canadiens sur le passage du Nord-Ouest et des militaires Russes sur le passage du Nord-Est porterait il prejudice au Burkina-Fasso et à la France ?
Mais en quoi le Burkina -Fasso ou la France auraient ils un droit de regard sur la police du traffic dans ces artères maritimes à partir du moment ou leurs droits de passage sont respectés ?

Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Opinions
commenter cet article
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 22:45

GELENDJIK, 6 septembre - RIA Novosti. Le croiseur lourd porte-avions Admiral Kuznetsov ( 1) (Flotte du Nord russe) sera doté de nouveaux chasseurs après 2016, a annoncé samedi à Gelendjik (mer Noire) l'adjoint au commandant de l'Aviation embarquée de la Marine russe Nikolaï Kouklev.

"Nous prendrons une décision sur l'entrée en service de nouveaux chasseurs embarqués après 2016. A l'heure actuelle, nous envisageons de moderniser et de prolonger la durée de vie des chasseurs Sukhoi-33 qui resteront opérationnels au moins jusqu'à 2015. Ensuite nous procéderons au rééquipement" de l'armée, a indiqué le général lors du Salon international de l'hydraviation de Gelendjik.

Un appel d'offres pour un nouvel avion embarqué sera lancé après 2010, selon lui. L'armée devra choisir entre le Su-27KUB et le MiG-29K. Chacun des appareils présente ses avantages et inconvénients. Le Sukhoi-27KUB a une grande portée, alors que le MiG-28K est plus léger, a conclu le général Kouklev

( 1 ) Cette designation permet aux navires Russes de satisfaire aux clauses de la Convention de Montreux .

Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Defense
commenter cet article
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 22:19
Comme je l'ai annoncé dans ces colonnes , c'est le gouvernement Russe qui designera desormais les compagnies chargées du développement  des nouveaux gisements petrogaziers ., et sans adjudication .
Sans surprises , GAZPROM va  recevoir le contrat pour la mise exploitation des gisements de Chayanda en Yakoutie , Kirinskoye, Semakovskoye .


Repost 0
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 14:13
Repost 0
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 13:36

Afin de contrer les actions " Prometheistes " des Sr occidentaux et de renforcer la " verticale du pouvoir " , le parti " Russie Unie " est en train de s' " ethniciser " .
" Russie Unie " vient d'ouvrir une section representant directement les intêrets des " Petis peuples " du Nord , les Nenets en l'occurence .
C'est dans cette region que la parti avait obtenu ses plus mauvais resultats lors des dernières elections legislatives : 48 % .
Cette demarche" justicialiste  " vise à " court-circuiter " les revandications des " Petits Peuples " qui ne passeront plus par les autorités admnistratives dont ils dépendent , évitant ainsi des retards et des " pertes en ligne " , et permettera en retour à " Russie Unie "  , par retroaction , de prendre directement la " temperature " et d'adapter sa politique . Une demarche utilisée en son lieu et en son temps par Eva Duarte de Peron .


Repost 0
Published by P@lp@tine - dans La cause des peuples
commenter cet article
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 13:09
Apres la Russie , les Etazunis , la France , l'UEO , la " doctrine Arctique " de l'UE :
Tout est dans le lien :

http://norden.org/pub/miljo/miljo/sk/ANP2008729.pdf
Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Geopolitique
commenter cet article
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 12:27

Ca on l'ecrit depuis le debut de ce blog !

PARIS (AFP) - La fonte des glaces de l'océan Arctique, qui pourrait atteindre cet été un nouveau record, est constatée par les satellites, mais également par les navires de plus en plus nombreux qui sillonnent ses eaux pendant la période estivale .

"On peut confirmer qu'il y a un retrait important de la banquise pour une deuxième année consécutive, et que +l'accident+ de l'an dernier n'est pas un accident", affirme Jean-Claude Gascard (CNRS), joint par courriel par l'AFP à bord du brise-glace chinois Xuelong croisant dans la mer de Beaufort.

Avec seulement 4,25 millions de km2 de glaces restantes à la fin de l'été, 2007 marquait un record de fonte.

Le Centre national américain de la neige et de la glace (National Snow and Ice Data Center/NSIDC) avait annoncé fin août que les données satellites montraient alors une superficie de la banquise de 5,26 millions de kilomètres carrés, soit moins que les 5,32 millions de km2 enregistrés le 21 septembre 2005.

Coordinateur du programme européen Damoclès chargé notamment d'identifier les changements de la glace de mer, M. Gascard, présent sur place, explique que par rapport à l'été 2007, "la différence est aussi que sur de vastes étendues, il reste une très fine couche de glace". "Ce qui reste est vraiment très peu et la fonte n'est pas terminée", témoigne-t-il en craignant des températures élevées en septembre.

Ce phénomène est particulièrement suivi pour les "passages" du Nord-Est et du Nord-Ouest, qui pourraient à terme devenir des routes maritimes importantes, faisant économiser aux cargos plus de 5.000 km entre l'Atlantique et l'Asie .

Celui du Nord-Est, le long des côtes de la Sibérie, est à peu près dégagé au vu des images satellites. Quant aux deux voies du passage du Nord-ouest, la branche sud est ouverte depuis plus d'un mois, celle plus au nord l'a été récemment.

Un constat confirmé par Olivier Pitras, skipper français du voilier Southern Star qui vient de le franchir. "Nous sommes entrés dans le passage le 8 août par le détroit de Lancaster (côté mer de Baffin) et nous n'avons pas rencontré de problème avec la glace", raconte-t-il à l'AFP dans un courriel.

"Le plus formidable, c'est que nous n'avons même pas eu besoin de surveiller la glace entre Gjoa Haven et Tuktoyaktuk, tant les bassins sud de l'archipel canadien étaient libres de glace", ajoute-il.

Olivier Pitras, qui l'avait déjà franchi en 1999, est abasourdi : "Les deux passages à 9 ans d'intervalle n'ont rien de commun concernant les conditions de glace. C'est un autre monde".

Et s'il était le seul voilier dans la zone en 1999, cette année il en a croisé 7 autres, dont un espagnol, un australien, un américain.

Le skipper français Eric Brossier, qui hiverne depuis plusieurs années à bord de son voilier Vagabond au large du Spitzberg dans le cadre du projet Damoclès, a noté cet été au nord de l'île norvégienne "plus de glaces dérivantes: beaucoup de croisières ont été modifiées voire annulées".

Joint également par courriel, il a rappelé qu'il y a désormais "beaucoup de navires l'été au Spitzberg : plus de 50 voiliers par an, des paquebots, des chalutiers, des navires militaires, des brises-glaces..."

La goélette polaire Tara avait traversé cette zone en janvier dernier après 507 jours de dérive dans la banquise arctique, entre Sibérie et Groenland.

L'Arctique devient libre de glaces l'été, confirment ainsi les navigateurs. "On peut s'attendre à ce que cette situation perdure, voire s'amplifie avec l'effet de serre", assure Jean-Claude Gascard.



Note : Franco-Français , cet article oublie de parler de la station derivante Russe SP-35

MONTRÉAL (AFP) - D'immenses plateaux de glace, dont un de 50 km2, se sont détachés cet été de la côte dans le Grand Nord canadien et dérivent dans l'océan Arctique, une nouvelle indication de la la rapidité des changements climatiques dans cette zone, ont annoncé des chercheurs  .

Le plateau de glace Markham, d'une superficie de 50 km2, l'un des cinq de l'Arctique canadien, s'est détaché au début du mois d'août de la côte de l'île d'Ellesmere et dérive maintenant dans l'océan Arctique.

Le plateau de glace Serson a aussi perdu deux vastes morceaux, ce qui l'a amputé de 60%, soit 122 km2.

"Cet été, au cours des deux derniers mois, nous avons perdu une surface de plateaux de glace de 214 km2", ce qui équivaut à trois fois la superficie de l'île de Manhattan, a déclaré à l'AFP l'un des scientifiques, le Dr Luke Copland, directeur du laboratoire de recherche sur la cryosphère de l'université d'Ottawa.

En juillet dernier deux blocs s'étaient détachés de la plateforme de glace Ward Hunt dans la même région. Ce plateau a poursuivi sa désintégration et perdu 22 km2 supplémentaires. Les morceaux à la dérive se sont eux-mêmes brisés en multiples "îles de glace" (icebergs tabulaires).

Et, en 2005 une plateforme de 66 km2, "l'île de glaces Ayles", s'était déjà détachée de l'île d'Ellesmere située dans l'extrême-nord canadien.

"Ces vêlages soulignent la rapidité des changements" qui interviennent dans l'Arctique, a déclaré le Dr Derek Mueller de l'université Trent, dans la province d'Ontario.

"Ces changements sont irréversibles dans le climat actuel et indiquent que les conditions environnementales qui ont préservé l'équilibre de ces plateaux de glace pendant des milliers d'années ont changé", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Les plateaux de glace de l'île d'Ellesmere sont formés de glace marine, de neige accumulée et, dans certains cas, de glace glaciaire. Comptant jusqu'à 4.500 ans d'âge et d'une épaisseur d'environ 40 mètres, ces formations naturelles sont très différentes de la glace marine ordinaire.

Dans une conversation téléphonique avec l'AFP, le Dr Copland a souligné que les pertes de plateaux de glace étaient 10 fois supérieures à ce qui avait été constaté en juillet dernier.

Il en a attribué la responsabilité à une hausse de la température et à la baisse de la quantité de glace sur l'océan. Celle-ci appuie normalement contre les plateformes de glace de l'île. Le retrait de la couverture glaciaire de l'océan arctique a "permis aux vents et aux vagues de provoquer des fissures qui ont fini par entraîner des ruptures", a-t-il expliqué.

Le réchauffement est plus rapide aux pôles et la température a augmenté en moyenne de 2 degrés Celsius au cours des cinquante dernières années dans la zone d'Ellesmere. Et ce réchauffement est encore plus net en hiver - 5 degrés Celsius - note le Dr Copland.

Cela a pour conséquence que les plateaux glaciaires qui se reconstituaient en hiver après les fontes d'été ne peuvent plus le faire désormais.

"On a atteint un seuil. Il fait trop chaud pour que ces plateformes continuent à exister et elles se brisent", dit-il.

Au cours du siècle dernier, le Canada a perdu plus de 90% de ses plateaux de glace, surtout lors d'une période chaude au cours des années 1930 et 1940.

Mais les températures actuelles dans l'Arctique sont encore plus élevées qu'elles ne l'étaient à l'époque et les plateaux de glace sont entrés dans une nouvelle période de ruptures en 2002, notent les scientifiques.

L'un des membres de l'équipe de chercheurs, le Dr Warwick Vincent du centre d'études nordiques de l'université Laval, vient de rentrer d'une mission dans la région au cours de laquelle il a constaté les changements intervenus.

Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Geopolitique
commenter cet article
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 11:24
C'est ce que vient d'annoncer le ministre de la défense Peter Mac Kay .
Cette force  sera déployée  dans la ville de Yellowknife et sera  constituée  par une centaine d'hommes qui opereront en coordination avec les Rangers .
Des problèmes de recrutement peuvent toutefois se poser selon certains experts , l'Armée étant en concurrence avec le secteur privé pour " les éléments de valeur " .Mac Kay a égalemment annoncé le retour au sectif actif de la plus ancienne unité de reserve de l'Armée Canadienne , les " Halifax Rifles " .
Le " Dossier Arctique " est  un des élements forts de la palteforme  electorale des Conservateurs .


Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Defense
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 18:24
Paul Goble  va en manger son chapeau .
Des representatnts des sectes protestantes , baptistes et  "Neo-Orthodoxes" Americaines auraient tenté de semer la discorde entre la communauté Orthodoxe et la Communauté Musulmane au sein de la Republique des Komis .
Les représentants de ces sectes auraient pris contact avec les chefs spirituels musulmans de la Republique  des Komis afin
d'engager une action aupres du Chef de la Republique  contre l'enseignement des bases de la culture Orthodoxe .
Les relations amicales entre les deux communautés Religieuses ont permis de déjouer cette tentative .
L'Eglise Orthodoxe et le gouvernement de la Republique des Komis vont " prendre des mesures " afin d'eviter la penetration des " religions non-traditionelles "
"
Certains " vont apprecier !
L' Histoire et les bases de la foi Musulmane seront aussi enseignés dans cette Republqiue qui compte de nombreux pratiquants , ce qui selon un dignitaire Orthodoxe contibuera au " sursaut moral de la société " .






Repost 0

Liens