Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 19:39
En plaçant des obstacles à la construction du Nord-Stream , sous la pression des Etazuniens et de leurs caniches Baltes , l'Europe est en train de se tirer une balle dans le pied tout en violant le droit de la mer .
Comme je l'ai expliqué dans un post précédent , les Russes ont lagement la possibilité de trouver d'autres clients sur la planète .



MOSCOU, 29 mai - RIA Novosti. La commission des pétitions du Parlement européen s'est ralliée aux Etats de la Baltique, dont la plupart sont catégoriquement opposés à la construction du gazoduc Nord Stream reliant la Russie et l'Allemagne en raison de la menace écologique qu'il représente pour la mer Baltique, indique jeudi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.
Elle a approuvé à une majorité écrasante de voix un rapport invitant à mettre fin à la construction du Nord Stream, si celle-ci n'est pas entérinée par tous les Etats riverains de la Baltique. Les opérateurs estiment que ces nouveaux problèmes ne sont pas critiques et se déclarent certains qu'ils seront bientôt réglés. Quant aux experts, ils mettent l'accent sur la dépendance de l'Europe vis-à-vis du gaz russe qui devrait permettre en fin de compte à Gazprom de réaliser ses projets.
Le vote de la résolution, qui revêt un caractère de recommandation et qui a été élaborée à l'initiative des députés polonais, aura lieu en juillet lors d'une séance plénière du Parlement européen. D'ailleurs, Nord Stream AG (opérateur du projet) estime que les inquiétudes des parlementaires européens pourront être levées dans de brefs délais. "Ce problème n'est pas critique pour nous", a déclaré Irina Vassilieva, porte-parole de la compagnie. L'opérateur prévoit d'informer le Parlement européen bien avant juillet sur l'évaluation des effets du gazoduc sur l'environnement.
Selon les estimations des experts, le gazoduc Nord Stream, dont la première tranche doit être construite en 2011, permettra de satisfaire d'ici 2015 environ 25% des besoins supplémentaires des pays de l'Union européenne en gaz naturel.
D'après les spécialistes, les fondements juridiques sont de toute évidence insuffisants pour pouvoir interdire la mise en oeuvre du projet. "Conformément à la Convention de l'ONU sur le droit de la mer adoptée en 1982, les Etats ont le droit de construire des gazoducs sur le plateau continental des pays riverains. Ceux-ci ne peuvent pas poser de conditions à la construction d'un gazoduc", a expliqué Kamil Bekiachev, chef de la chaire de droit international à l'Académie juridique de Moscou.
Roland Götz, spécialiste des contrats pétrogaziers du département CEI/Russie de la fondation gouvernementale "Science et politique" (Berlin), relève que les firmes qui participent à la construction du gazoduc ont déjà effectué environ 200 études confirmant qu'il est inoffensif sur le plan écologique. "Peut-on parler des effets écologiques désastreux du gazoduc, lorsque des centaines de pétroliers sillonnent la mer Baltique?", demande M. Götz.
Parmi les conséquences éventuelles d'une hypothétique interdiction de la construction du Nord Stream, Alexandre Chtok, directeur du département Due Diligence de la compagnie 2K Audit - Delovye konsoultatsiï, cite la recherche par la Russie de nouveaux itinéraires pour le transport du gaz. Gazprom pourrait opter pour des moyens alternatifs de transport du gaz: une variante de construction d'une usine de gaz naturel liquéfié sera probablement envisagée. Par conséquent, le gaz provenant du gisement Ioujno-Rousskoïe pourra être envoyé non pas en Europe, mais vers d'autres marchés: par exemple, dans les pays d'Amérique du Nord".
Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

Article original
http://fr.rian.ru/business/20080529/108804583.html
Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Nord-Stream
commenter cet article
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 00:29
Les premiers travaux de la station de liquefaction du gisement de Shtokman debuteronr cet été a annoncé le gouverneur de Mourmansk Yuri Yevdokimov.
Terebinka , autrefois un paisible village de pêcheurs , se verra doter d'infrastructures modernes comme un aeroport .
Le gisement de Shtokman est situé à 500 kms au Nord de Mourmansk .
Ce gisement recèle 3,8 trillions de m3 de gaz selon les estimations .
Apres extraction , le gaz sera acheminé sur la côte à Terebinka par un gazoduc ou une partie sera envoyée vers l'Europe au travers du Nord Stream tandis qu'une autre sera liquéfiée pour être exportée par des méthaniers .
La Russie ne sera pas ainsi dépendante d'un seul client pour la vente de son gaz et pourra faire jouer la concurrence à son profit .

Article original
http://www.rian.ru/realty/promyslennajya_nedvizhimost/20080522/108046669.html

Shtokman sur le site de GAZPROM
http://www.gazprom.com/eng/articles/article21712.shtml
Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Nord-Stream
commenter cet article
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 19:32
Le duché du Grand Fenwick organise demain au Groland , à Ilulissat. exactement , un mini-sommet Arctique qui réunira le Duché , le Canada , la Russie , les Etazunis et la Norvège .
Officiellement on y parlera de réchauffement climatique et de prévention des catastrophes écologiques mais la plupart des discussions risquent de porter sur le partage du gâteau polaire .
Curieusement ce raout est passé sous silence par nos mediats , éclipsé par la rencontre Russie-Ue .
La Russie y sera représentée par son ministre des affaires Etrangères Serguei Lavrov , le Canada par son ministre des mines et énergies Gary Lunn , le Duché et la Norvège par leurs sinistres des affaires étrangères Per Stig Moller et Jonas Gahr Stoere .
Le local de l’étape sera le premier sinistre du Groland , Hans Enoksen .
Les Etazunis , qui n’ont pas encore signé la convention de 1982 sur le droit de la mer , seront représentés par le tristement célèbre John Negroponte .
Signe que les coups tordus vont pleuvoir .
Les positions pour le partage de ce gâteau immaculé , mais qui recèle d’immenses richesses en hydrocarbures , sont , c’est le moins que l’on puisse écrire « tranchées » comme le résume cet article de RIA NOVOSTI .
A priori , tout le monde s’attendait à une alliance « Anti Russe » suite à la spectaculaire expédition polaire qui a vu le drapeau Russe *flotter * au fond de l’Arctique .
Mais il n’en est rien !
La nature humaine étant ce qu’elle est face à l’appât du gain , on a vu tout d’abord les Etazuniens s’opposer aux Canadiens , et maintenant ce sont les Canadiens qui cherchent des noises aux Danois .

Serguei Lavrov peut donc aborder cette réunion de manière sereine : Il sera à Ilulissat pour compter les coups que ne manqueront pas de s’échanger ses adversaires plutôt qu’essayer de les parer .
D’autres éléments risquent de pimenter cette future course à l’échalote polaire .
Tout d’abord la Finlande et la Suède qui rouspètent de ne pas avoir été conviés au festin .
Ensuite les volontés secessionistes du Groland que certains experts « oranges » doivent déja se tenir prêts à appuyer : Une bonne occasion pour nos « amis de 60 ans » d’éliminer le concurrent Danois , et par là l’ « Union Européenne ».
Il semble que cette « perte » du Groland pour le Danemark ne constituera pas un traumatisme semblable à celle du Kossovo pour la Serbie car une grande partie de la population Danoise semble se désintéresser comme de son premier Schleswig- Holstein de ces terres perdues comme autrefois les Français du Sahara Algérien .
Il reste enfin les « petits Peuples » essaimés autour de l’Océan Arctique qui eux non plus n’ont pas été conviés à Ilulissat. . Jamais oubliés lorsque il s’agit de mener des actions Promethéistes , ils sont ignorés par leurs commanditaires lorsqu’il s’agit de partager les richesses : On leur construira , comme en Alaska , un complexe sportif et un centre folklorique communautaire pour solde de tout compte et on les laissera crever dans les vapeurs d'alcool
Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Geopolitique
commenter cet article
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 00:27
MOSCOU, 26 mai - RIA Novosti. Les gisements situés sur les plateaux continentaux de la Russie seront exonérés de taxe sur la production d'hydrocarbures pendant 10 à 15 ans, a annoncé lundi le secrétaire d'Etat et vice-ministre des Finances Sergueï Chatalov à l'issue d'une réunion du présidium du gouvernement russe.
La durée du dégrèvement fiscal doit varier selon les régions, a-t-il affirmé. Cependant, il sera accordé à tous les gisements du plateau continental et prendra effet à partir de 2009, a ajouté M. Chatalov.
"Nous proposons d'exonérer ces gisements de taxe sur la production d'hydrocarbures pendant 10 à 15 ans, en fonction du type de licence acquis par les sociétés productrices", a fait savoir le vice-ministre des Finances.

article original
http://fr.rian.ru/business/20080526/108485273.html
Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Nord-Stream
commenter cet article
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 20:19
La conference qui se deroule à l'heure actuelle au Groland donne lieu à un silence radio géné des mediats Européenns , Danois exceptés . Elle illustre le peu d'intêret de cette " Union Européenne " pour la question , ou plutôt le fait que cette Union Européenne se décharge sur le Danemark pour la représenter à la conférence .
Or cette attitude est illusoire : La souveraineté du Danemark sur le Groland est précaire et de plus en plus sujet à caution .
Les ( Vrais ) Européens se doivent donc de soutenir la ( les ) position(s) Russe en ce qui concerne le partage de l'Arctique .
Pour mémoire , rappellons les ici :
- Un partage " en camembert " à partir du Pôle Nord au prorata du developpement du littoral .
- Un partage basé sur des considérations géologiques avec nottement l'appartenance de la dorsale Lomonossov au territoire de la Federation de Russie .

Pour comprendre une telle position , il faut partir de trois postulats deterministes sur la future Geopolitique de la region Arctique et de l'Eurasie :
- Le "decoupage" de l'Arctique aura lieu .
- L'indépendance à terme du Groland et sa chute dans l'orbite du Canada , c'est à dire des Etazunis .
- Une partition inévitable de l'Oukraïne au profit de la Polaquie et de la Russie .

La seule possibilté actuelle pour l'Union Européenne d'avoir accés aux richesses Arctiques de manière indépendante c'est le Danemark au travers du Groland .
Or ce Groland reclame de manière de plus en plus pressante son indépendance et un Groland indépendant tombera à coup sûr , avec ses richesses , dans l'orbite Etazunienne pour au minimum deux raisons
- Une presence militaire Etazunienne depuis plus de 60 ans sur la base de Thule .
Les Grolandais se sont depuis fort bien accoutumés à la chaîne et à la soupe Etazunienne et ne vont pas les changer pour une hypothètique " Defense Européenne " .
- L'appartennance à la même aire ethno-culturelle des inuits du littoral occidental du Groland , le " Kallalit Nunaat " dans l'idiome local , à celle de leurs compatriotes du Nounavoutte .
Un " Anschluss " des deux nations est possible , le Nunavutt phagocytant les territoires Grolandais .
Or le " Nounavoutte " , c'est le Canada , c'est à dire le 52 eme etat de Etazunis .

L'Europe n'aura alors plus qu' à passer sous les fourches caudines du " Big Oil " Etazunien ou d'essayer de retablir un dialogue avec un Gazprom qu"elle méprise et dénigre et qui est de plusen plus courtisé par une Asie énergivore .

Si l'Europe se doit de soutenir les revandications Russes sur l'Arctique pour avoir accés de manière indépendante à ses richesses , elle devrait tout autant soutenir le projet " Nord Stream " plutôt qu'essayer de lui mettre des bâtons dans les roues .

Quelles sont les prétendues " alternatives " à ce projet de gazoduc ?
- Une voie terrestre par les duchés du Petit , du Moyen et du grand Fenwick totalement asservis culturellement et militairement aux Etazunis .
- Le doublement du gazoduc actuel qui passe par la Polaquie , asservie elle aussi culturellement et millitairement aux Etazunis .

Face à cette pusillanimité " Européenne " , Gazprom prend les devants en prevoyant de construire sur le terminal terrestre du champ gazier de Shtokman une usine de liquefaction .
Si les Zéropéens font la fine bouche devant le gaz Russe , les Chinois , les Indiens , les Japonais ,les Quebecois , voir les " autres " , seront bien contents de le brûler !
Le réchauffement climatique rend de plus en plus viables des convois methaniers vers l'Asie par le passage du Nord-Est .
Ces convois ne nécessiteront pas la construction de ce " fil à la patte " couteux qu'est un gazoduc et permetteront aux Chinois de s'affranchir des menaces Etazuniennes sur la " veine jugulaire maritime " qui passe par le detroit de Malacca .
Pour les Russes la solution du GNL permettera de s'affranchir de la dépendance liée à un seul client et de profiter des prix " spot " en lieu et place de contrats sur 20 à 30 ans .
C'est à cette aune qu'il convient d'analyser le peu d'empressement des Russes et des Chinois sur la construction d'un gazoduc et la restructuration de l'industrie navale Russe sous la houlette de Vladimir Poutine .
Pour l'instant dependants des " technologies occidentales "dans le domaine de la liquefaction et du transport du GNL , les Russes et les Chinois s'activent à développer ces secteurs .

Même les defenseurs des " drouâdelôm " trouveront leur compte dans une présence accrue de la Russie , qu'ils ont pris pourtant pour habitude de diaboliser , en Arctique .
Contrairement à ce qu'affirme le Prometheiste Paul Golbe , et pour paraphraser feu Georges Marchais ;
" Il vaut mieux être aujourd'hui Zyriane ( Komi ) ou Nenets en Russie que Sami en Finlande ou en Norvege , Inuit en Alaska ou * autochtone * au Canada "
Il suffit de lire Jean Malaurie par exemple pour le comprendre .
Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Opinions
commenter cet article
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 00:23
Le duché du Grand Fenwick organise demain au Groland , à Ilulissat. exactement , un mini-sommet Arctique qui réunira le Duché , le Canada , la Russie , les Etazunis et la Norvège .
Officiellement on y parlera de réchauffement climatique et de prévention des catastrophes écologiques mais la plupart des discussions risquent de porter sur le partage du gâteau polaire .
Curieusement ce raout est passé sous silence par nos mediats , éclipsé par la rencontre Russie-Ue .
La Russie y sera représentée par son ministre des affaires Etrangères Serguei Lavrov , le Canada par son ministre des mines et énergies Gary Lunn , le Duché et la Norvège par leurs sinistres des affaires étrangères Per Stig Moller et Jonas Gahr Stoere .
Le local de l’étape sera le premier sinistre du Groland , Hans Enoksen .
Les Etazunis , qui n’ont pas encore signé la convention de 1982 sur le droit de la mer , seront représentés par le tristement célèbre John Negroponte .
Signe que les coups tordus vont pleuvoir .
Les positions pour le partage de ce gâteau immaculé , mais qui recèle d’immenses richesses en hydrocarbures , sont , c’est le moins que l’on puisse écrire « tranchées » comme le résume cet article de RIA NOVOSTI .
A priori , tout le monde s’attendait à une alliance « Anti Russe » suite à la spectaculaire expédition polaire qui a vu le drapeau Russe *flotter * au fond de l’Arctique .
Mais il n’en est rien !
La nature humaine étant ce qu’elle est face à l’appât du gain , on a vu tout d’abord les Etazuniens s’opposer aux Canadiens , et maintenant ce sont les Canadiens qui cherchent des noises aux Danois .

Serguei Lavrov peut donc aborder cette réunion de manière sereine : Il sera à Ilulissat pour compter les coups que ne manqueront pas de s’échanger ses adversaires plutôt qu’essayer de les parer .
D’autres éléments risquent de pimenter cette future course à l’échalote polaire .
Tout d’abord la Finlande et la Suède qui rouspètent de ne pas avoir été conviés au festin .
Ensuite les volontés secessionistes du Groland que certains experts « oranges » doivent déja se tenir prêts à appuyer : Une bonne occasion pour nos « amis de 60 ans » d’éliminer le concurrent Danois , et par là l’ « Union Européenne ».
Il semble que cette « perte » du Groland pour le Danemark ne constituera pas un traumatisme semblable à celle du Kossovo pour la Serbie car une grande partie de la population Danoise semble se désintéresser comme de son premier Schleswig- Holstein de ces terres perdues comme autrefois les Français du Sahara Algérien .
Il reste enfin les « petits Peuples » essaimés autour de l’Océan Arctique qui eux non plus n’ont pas été conviés à Ilulissat. . Jamais oubliés lorsque il s’agit de mener des actions Promethéistes , ils sont ignorés par leurs commanditaires lorsqu’il s’agit de partager les richesses : On leur construira , comme en Alaska , un complexe sportif et un centre folklorique communautaire pour solde de tout compte et on les laissera crever dans les vapeurs d'alcool .
Repost 0
Published by P@lp@tine - dans Opinions
commenter cet article
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 18:20
Pour paraphraser le célébrissime " Colonel DANRIT " , la region qui risque voir se déclancher le prochain conflit opposant les Etazunis à la Russie est l'Arctique .
C'est là que se prépare la " guerre de demain " .
L'auteur de " La guerre au dessus du continent noir " aurait de nos jours pu écrire " La guerre au dessus du continent blanc " .
Le blog tire son nom du film éponyme de John Sturges
Ce blog a pour objectif de suivre l'actualité de cette région ainsi d'autres " points chauds " ou se déroule la lutte pour le contrôle des matières premières . Il a aussi pour objectif , plus modeste , d'être un contrepoids à l'activisme de Robert " Amsterdam " en présentant des informations alternatives


                                          La guerre de demain ????
Repost 0
Published by DanielB - dans Page d'accueil
commenter cet article

Liens