Publié le 29 Juin 2009

La Presse Canadienne

OTTAWA - La Marine canadienne est la meilleure gardienne des eaux arctiques, même si les brise-glace qui ont été suggérés pour effectuer ce travail ressemblent beaucoup aux navires des garde-côtes, estime le nouveau commandant de la Marine canadienne.

 

Le vice-amiral Dean McFadden a pris ses nouvelles fonctions lundi lors d'une cérémonie officielle qui s'est tenue au manège militaire de la place Cartier, à Ottawa. Dans une longue entrevue accordée à La Presse Canadienne, il a affirmé que la patrouille des eaux arctiques était une question de souverainté et de compétence.

 

Ancien commandant de la flotte de l'Atlantique, le vice-amiral McFadden succède au vice-amiral Drew Robertson. Il entre en fonction alors que la Marine éprouve des difficultés à remplacer les navires d'approvisionnement construits dans les années 1960 et à construire six nouveaux brise-glace légers qui devront intervenir dans l'Arctique.

 

L'épine dorsale de la flotte - ses 12 frégates de patrouille - fera l'objet d'un programme de refonte de 3,1 milliards $, tandis que ses destroyers de commandement devront être remplacés.

 

Les frégates de patrouille suggérées -qui devraient être livrées en 2014-, devraient être plus lentes et munies d'un radar moins puissant et d'un plus petit canon de ce qui avait été prévu à l'origine. Ces changements ont été critiqués puisque certains estiment qu'Ottawa ne prend pas au sérieux la défense de l'Arctique.

 

Dans les cercles militaires, d'autres se demandent pourquoi la Marine canadienne s'équipe de brise-glace, qui sont l'apanage des gardes-côtes depuis des décennies.

 

Le nouveau commandant affirme également que les Forces canadiennes sont la seule institution capable de faire face aux nouvelles menaces en provenance des eaux arctiques qui, bientôt, seront navigables une partie de l'année.

 

Et pour être en mesure de patrouiller le nord du pays, l'armée devra commencer à construire une flotte adéquate, selon le vice-amiral McFadden. Il dit qu'il veut persuader le gouvernement fédéral de construire des navires de guerre à tous les deux ans.

 

Selon lui, la Marine a élaboré un programme afin de construire des navires en utilisant un seul modèle pour la coque. Il a ajouté que le pays devait renoncer à construire des navires selon un cycle en "dents de scie".

 

Le ministre de la Défense, Peter MacKay, avait déclaré, plus tôt cette année, qu'il aimerait établir d'un programme de construction de navire en continu, mais il n'est pas facile de convaincre d'autres ministères ou l'industrie.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Les Canadiens dans l'Arctique

Repost0

Publié le 28 Juin 2009

Les nouvelles alarmistes des effets de la crise economique globale ne semblent pas affecter les deux principaux projets petrogaziers de l'arctique Russe , Shtokman dans la Mer de Barents ( off shore ) et la mise en valeur de la peninsule du Yamal ( on shore ) et de l'intêret que leur portent les multinationales du secteur .

Gaz: la mise en service du gisement Chtokman ne sera pas reportée (Miller)



MOSCOU, 26 juin - RIA Novosti. Les délais de mise en service du gisement Chtokman restent inchangés, a annoncé mercredi lors d'une conférence de presse l'adjoint au président du conseil des directeurs de Gazprom, Alexeï Miller.

"La mise en service du gisement est la fin de 2013 pour le gaz transporté par conduite et 2014 pour le gaz naturel liquéfié, ces dates restent en vigueur", a-t-il indiqué.

Les réserves du gisement de Chtokman, situé dans le secteur russe de la mer de Barents, sur le plateau continental de l'Arctique, s'élèvent à 3.800 milliards de mètres cubes de gaz et à près de 37 millions de tonnes de condensat de gaz.

Nord Stream: les actionnaires allemands céderont une partie de leur part à GDF (Gazprom)

MOSCOU, 26 juin - RIA Novosti. Les partenaires allemands de Gazprom ont accepté de céder à Gaz de France une partie de la part qu'ils détiennent dans le projet de Nord Stream, a annoncé vendredi le PDG adjoint du groupe en charge des exportations, Alexandre Medvedev.

"Les actionnaires allemands l'ont accepté", a-t-il indiqué, précisant que la part "française" serait égale à celle de néerlandais Gasunie (9%).

Nord Stream est un itinéraire foncièrement nouveau pour l'exportation de gaz russe vers l'Europe (avant tout vers les marchés allemand, britannique, néerlandais, français et danois), qui contournera les pays de transit traditionnels.

Sa première conduite, longue de 1.200 km, est d'une capacité annuelle de 27,5 milliards de mètres cubes. L'opérateur du projet est la société Nord Stream AG enregistrée en Suisse et détenue à 51% par Gazprom, à 40% par les allemands Wintershall Holding et E.ON Ruhrgas et à 9% par le néerlandais Gasunie.

Liens : Le site de Nord-Stream AG ( En Anglais )

Gaz: Total pourrait s'implanter à Iamal (Kommersant)

 

MOSCOU, 24 juin - RIA Novosti. Le plus grand producteur indépendant de gaz russe Novatek et le français Total pourraient annoncer aujourd'hui à Moscou la création d'une entreprise mixte chargée de la mise en valeur du gisement Ioujno-Tambeïskoïe à Iamal et de la construction d'une usine de liquéfaction de gaz, lit-on mercredi dans le quotidien Kommersant.

Le sort du projet dépend du résultat des négociations qui auront lieu aujourd'hui entre le premier ministre russe Vladimir Poutine et le président de Total Christophe de Margerie.

"La plupart des dirigeants de Novatek ont discuté hier à Paris les derniers détails du contrat, alors que Leonid Mikhelson [fondateur et actionnaire principal de Novatek] n'a même pas accompagné le président [Medvedev] dans sa tournée africaine", explique une source proche de Total. "Tout sera décidé au cours des négociations personnelles de M. de Margerie et M. Poutine", indique une source au sein du gouvernement russe.

Le gisement de gaz à condensat Ioujno-Tambeïskoïe est situé au nord-est de Iamal. Ses réserves de gaz atteignent 1.256 milliards de m3 selon le classement russe (catégories C1+C2). Les actifs russes de Total constituent 25% du projet de mise en valeur du gisement de Chtokman et 50% du gisement de Khariaguinsk (dont 40% appartiennent au norvégien StatoilHydro).

Deux sources proches de Novatek précisent qu'il s'agit d'une entreprise mixte paritaire. Les observateurs divergent cependant sur la contribution de la partie russe. Un interlocuteur estime qu'elle sera constituée des actions de Novatek même, un autre - 51% d'actions de Iamal SPG.

Une troisième source affirme que la transaction "ne recourra qu'à de l'argent". Le conseil des directeurs de Novatek devrait, selon lui, examiner le 29 juin cinq questions, dont une concerne les paramètres de l'accord actuel. "La compagnie envisage d'obtenir un crédit de 30 milliards de roubles (950 millions USD) auprès de Gazprombank. Ces fonds devraient être dépensés sur la mise en valeur du gisement Ioujno-Tambeïskoïe. On utilisera un schéma de financement similaire à celui de Chtokman", indique la source.

"La question est de savoir comment cette entreprise mixte coopérera avec Gazprom qui contrôle toutes les exportations russes de gaz et de GNL", fait remarquer Maxime Cheïn de Brokerkreditservis. Valeri Nesterov de Troïka dialog ajoute pour sa part que Shell et Repsol ont également intérêt à la mise en valeur du gisement Ioujno-Tambeïskoïe, c'est pourquoi une entreprise mixte avec Total pourrait ne pas être la forme définitive du projet.

Ce texte tiré de la presse russe n'engage pas la responsabilité de RIA Novosti.



Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #petrole et gaz dans l'Arctique

Repost0

Publié le 28 Juin 2009

Voici un bien curieux article paru dans le journal de la communauté Russophone juive resident en Israel , Sedmoyi Kanal  [ Arouts 7 ] , sous la plume du journaliste Avraam Chmoulevitch [  né en 1968  Nikita Sergeyevich Demin ] et repris par " The Caucasus Times " du 28 Mai 2009 [ 1 ]

Il preside un centre analytique " Partenariat Oriental " chargé d'élaborer pour le gouvernement Israelien des scenarri pour la region de l'Ukraine , du Grand Caucase et de l'Asie Centrale [ 5 ] .
Sedmoyi Kanal  est proche du ministre des affaires étrangères Israelien  Avigor Liebermann , lui aussi issu de cette communauté juive Russophone , et relance les spéculations sur le rôle trouble d'Israel dans le Caucase et en particulier autour de la Géorgie lors du conflit d'Aout 2008 .[ 2 ]
Afin de ne pas verser dans le " complotisme " , je n'en ferais qu'un récit mais il est assez édifiant .
Pour comprendre la " ligne éditoriale"  de ce journal , il faut toutefois lire cet article ou il est écrit que l'Iran déploie des submersibles lanceurs d'engins , fournis par la Russie bien sûr , au large de l'Erythrée et que selon un sondage 63 % des Etasuniens sont favorables à une attaque de l'Iran .[ 3 ]
La redaction semble se lamenter aussi de la remontée des cours du pétrole .

Cet article a pour sujet la constitution prochaine d'un gouvernement autonome Tcherkesse en exil qui prendrait les armes dans le Caucase en s'alliant à des groupes extrémistes musulmans afin de créer un " Etat Tcherkesse " qui engloberait  l'Abkhazie et les principales républiques du Nord-Caucase Russe et qui s'opposerait à la presence Russe dans la region .
Avraam Schmoumevitch soutient curieusement le " droit au retour " des refugiés Circassiens établis en Jordanie , alors partie integrante de l'Empire Ottoman [ comme le territoire qui allait devenir " Israel "  ] qui avait eu la generosité , beaucoup ne l'ont pas eu , d'accueillir ces " harkis " des guerres Russo-Ottomanes du XIX eme siècle . L'article fustige aussi la tenue des jeux olympiques à Sotchi en 2014 dont les infrastructures seraient construites sur les tombes de " résistants " Circassiens .
Pour lui " l'Insurection Circassienne fera resembler la guerre en Tchetchenie à du chocolat " .
Les JO de Sotchi constituent en effet une " menace " pour les adversaires de la Russie dans le Caucase et dans la region de la Mer Noire car les projets infrastucturels prévus , dont une autoroute 2x2 voies et un tunnel de 3 kms de long , reliraient cette ville du littoral Russe actuellement isolée au " Hinterland " Russe dont le kraï de Krasnodar ( Voir carte ci-dessous ) et la transformeraient en un pôle centripéte s'étendant de la Crimée à Soukhoumi . On assisterait alors à la creation d'une " Riviera Russe " à caractère civilo-militaire ( Sebastopol est souvent comparé à Toulon ) empietant sur des territoires Ukrainiens et Georgiens .

Certains analystes Russes ecrivent [4 ] - [ 5 ] que l'activisme Israelien dans le Caucase et autour de la Mer Noire serait lié à l'influence des extremistes religieux juifs presents dans le gouvernement Israeliens qui chercheraient à reconstituer , avec l'aide des peuples autochtones , le mythique royaume Khazare . Les richesses petrogazieres , et agricoles dans le Kouban par exemple , ne seraient bien sûr pas étrangères à cet activisme Israelien dans le Grand Caucase [ 6 ] - [ 7 ]  qui se traduit par des visites diplomatiques  ou la creation d'instituts de recherches sur cette région .
La Knesset a reconnu l'année dernière la journée du 21 mai comme la " journée de la memoire Tcherkesse et des victimes des guerres du Caucase [ du XIX eme siècle - NDLR ] .( 5 )
La communauté Tcherkesse Israelienne est forte de 4000 membres , repartie dans deux villages [ 8 ]  .

Si bien sur ces articles et ces visites ne constituent pas des élèments de preuve sur l'existence d'un projet geoconstructiviste Israelien pour le Caucase , ils n'en demontrent pas moins l'existence au sein des cercles proches du pouvoir l'existence de dangereux extremistes prêts à transformer leur visions " Grandistes " ( Le désir de territoire. Morphogenèses territoriales. et identités- François Thual ) en politique etrangere officielle . Avec les consequences que l'on imagine : De la création de centres analytiques à la manipulation de groupes séparatistes et terroristes  , il n' y souvent qu'un pas vite franchi !








Liens : ( 1 )
Первый удар ФСБ в черкесском направлении  Article de " The Caucasus Times " du 28 Mai 2009 
              ( 2 )
Guerre en Georgie : La connexion Israelienne 
              ( 3 )
Иран концентрирует силы ВМФ "Стражей революции" в Эритрее
              ( 4)   Что общего между Украиной, Грузией и Чечнёй и причем тут Израи ? 
                     ( Quoi de commun entre l'Ukraine , la Georgie et la Tchetchenie et avant tout Israel ? ) 
               ( 5 )    
Израиль создает новое государство… на Кавказе ( Israel construit un nouvel etat ........dans le Caucase )  Article de Veskavkaz.ru du 21 mai 2009

              ( 6 )
Israeli President's Azerbaijan Trip Breaks New Ground Article de Radio Free Europe du 27 Juin 2009 
              ( 7 )
Russia, Israel need common approach on arms exports - Lieberman Article de Ria Novosti du 1er Juin 2009 .
              ( 8 )
http://bcrfj.revues.org/index5908.html

 null

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0

Publié le 28 Juin 2009

Dans un precedent article traitant de l'accession à l'autonomie du Groenland ( 1 ) je vous avais promis de publier une photo des Royal's Danois en costume folklorique Inuit .
La voilà ! Malheureusement , on n' a pas les bottes ( 2 ) et les pantalons , ni le chechard !




Liens : Greenland gains self-rule article de Sermitsiaq.ql du 21 juin 2009

Articles associés : ( 1 )  Le Groenland celebre son accession à l'autonomie 
                                   ( 2 ) These boots are made for walking
......in Greenland

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Humour

Repost0

Publié le 28 Juin 2009

IRKOUTSK, 25 juin - RIA Novosti. L'intérêt des organisations terroristes pour les gazoducs et les oléoducs va augmenter, et les services spéciaux doivent coopérer pour assurer la sécurité de ces sites stratégiques, a annoncé jeudi Andreï Novikov, directeur du Centre antiterroriste de la Communauté des Etats indépendants (CEI).

"Actuellement, les menaces contre la sécurité des tubes et des réseaux énergétiques sont extrêmement actuelles pour l'Europe et les pays de la CEI", a déclaré M. Novikov intervenant lors de la huitième conférence internationale des directeurs des services spéciaux et des forces de l'ordre qui se tient à Irkoutsk (Baïkal).

Comme en témoigne le pronostic de l'Université des Nations unies intitulé "Scenarios énergétiques globaux", le monde est entré dans une époque de lutte pour les ressources, un phénomène d'ores et déjà constaté par les représentants de nombreux services de renseignement, a-t-il poursuivi.

Série d'attentats contre des stations services au Pakistan en 2003, explosion sur le gazoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan en Turquie en 2008, attentat à l'explosif contre un oléoduc en Ingouchie en février 2007, tels sont quelques exemples cités par le directeur du centre.

Selon lui, "les actes terroristes contre des sites gaziers et pétroliers peuvent provoquer des conflits interétatiques, surtout s'ils touchent des gisements faisant l'objet de litiges".

Seule une "alliance antiterroriste" des pays fournisseurs, transitaires et consommateurs de l'espace eurasiatique peut permettre de venir à bout de cette menace, a-t-il poursuivi.

"Je pense que c'est d'une importance fondamentale pour la mise en place de l'architecture globale de protection des oléoducs et gazoducs dans l'espace eurasiatique", a-t-il conclu.

Note de l'Editeur :  La protection des installations et des corridors de transport fait aussi l'objet de la preoccupation des nations riveraines de l'arctique , particuliéremment en ce qui concerne les infrastructures liées au gaz particuliérement vulnérables ( plateformes d'exploitation , usines de liquefaction ) .
Cette préoccupation securitaire est un des arguments avancés par l'OTAN pour justifier sa presence dans la region .
A la fin du mai dernier les unités spéciales de la police Norvègienne et de l'armée stationnés à Hammerfest ont mené des exercices de lutte anti-terroriste sur l'île de Melkoya ou est batie la sation de gazeification du champ gazier de Snohvit . Cette station est considérée comme l'objectif le plus sensible en Norvège à une attaque terroriste .( 1 )
Curieusement , les partisans du " Tout GNL " , qui sont aussi les opposants au projet " Nord-Stream " , evoquent peu ce risque terroriste en ce qui concerne les stations de regazeification ! ( 2 )



Liens : ( 1 ) People are worried about terrorist target statement
            ( 2 ) Proposed Rabaska LNG port vulnerable to attack, expert says Article de The Gazette du 24 juillet 2007 .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 28 Juin 2009

Le bateau fantoche passe par Aleria en juillet prochain

La réplique d'une birème (construite au 6e siècle avant Jésus-Christ par des archéologues navals turcs) a quitté en mai le port de Foça (ex-Phocée) pour mettre le cap sur Marseille. Le navire et ses 20 rameurs vont tenter de refaire la traversée mythique qui avait permis au marin Massaliote Protis et à son équipage de fonder la ville de Marseille (Massalia), il y a 2600 ans, en épousant Gyptis, la fille du souverain local.  Le navire est attendu en juillet
dans le Vieux Port.  Avant d’y arriver, il  va faire escale à Aléria en Corse.


Marseille, la " Massalia " des Grecs, fondée par les phocéens en 600 avant J.-C., est née de la volonté des grecs de promouvoir des comptoirs commerciaux afin de rivaliser avec les Carthaginois et les Etrusques pour la domination de la Méditerranée occidentale.

La fondation de la cité est-elle même mythologique. Au moment où le jeune Phocéen, Protis, chef d’une expédition abordait dans une calanque, il fut reçu par Nannos, roi des Ségobriges et épousa sa fille Gyptis. Le Grec reçut comme dot une calanque autour du Lacydon, port naturel situé à l’emplacement du Vieux Port actuel. Marseille n’est absolument pas une création celtique ou gauloise et appartient au monde grec.

Grâce à sa métropole, la colonie se développa et au début des guerres médiques (494-479 avant J.-C.) reçut un appoint de population venant de sa métropole avec des gens qui fuyaient le danger perse. Les Grecs qui maîtrisaient parfaitement les règles de navigation maritime et le goût du commerce implantèrent des comptoirs ou colonies sur les côtes occidentales de la Méditerranée d’Emporium (Aumpurias) à Nikaia (Nice) en passant par Agathè (Agde), Olbia (Hyères) et Antipolis (Antibes), sans oublier celui d’Alailia (Aléria, Corse), fondé en 565 avant J.-C Ils venaient du golfe de Smyrne sur la côté égéenne de l’actuelle Turquie.

En janvier 1676, une petite colonie de 600 Grecs issus du village de Vitylo (actuellement Oytilo) situé au sud du Péloponnèse dans la presqu'île du Magne, fuyant l'occupation turque, s'établirent dans l'arrière-pays de Sagone, à Paomia, situé à 2 kilomètres à l'est de l'actuel Cargèse

 

Le clone turc du bateau phocéen est parti de l’Ancienne Phocée en Turquie et suivra le même trajet que jadis le bateau grec, jusqu’à Marseille, tout en battant pavillon turc. Il devrait accoster Quai de la Fraternité où se trouve la plaque commémorative de la fondation de Massalia par les Grecs en juillet prochain, 2 600 ans après, la rencontre entre Gyptis et Protis!

Quai de la fraternité ? Quel symbole pour un bateau qui représente un déni historique et, après l’occupation des territoires de  peuples massacrés, l’appropriation de leur histoire revue et corrigée.


L’année 2009 est l’année de la « saison de la Turquie en France », pays qui n’accepte pas l’adhésion de la Turquie dans l’Union Européenne.

 

Les Turcs  utilisent la civilisation hellénique afin d’obtenir leur passeport pour adhérer à l’Union Européenne, sans se démocratiser, sans reconnaître le génocide arménien et en conflit avec les Grecs à Chypre.  

 

Après leur escale à Marseille, leur navire sera acheminé vers Paris où ils fêteront les 320 ans de la Révolution française, pour faire oublier que la Turquie n’est pas une démocratie et qu’elle cache des cadavres dans les placards de son histoire.

 

Ironie ou cynisme ? Les Turcs vont représenter les Grecs de Phocée qu’ils ont massacrés et chassés de chez eux, comme ils l’ont fait pour les Arméniens en Anatolie et pour d'autres Grecs d’Asie Mineure et du Pont-Euxin.  

 

A Cargese, des Corses sont d’origine grecque. Aléria a été choisi comme dernière résidence par le philosophe Marcel Conche, élu à l’Académie d’Athènes et surnommé « Le Grec »  qui s’y est installé à 86 ans pour penser avec le pré-socratique Héraclite ( 540-480 avant Jésus-Christ)  « l’absolu de la Nature infinie »...  

Le nouveau Phocée, symbole de la nature infinie de l'absolutisme turc, fera 18 escales en commençant par le port du Pirée.  Il passera par l’Italie, sera reçu en France à Aléria , à Nice, Antibes, Cannes, Saint-Tropez, Toulon et Cassis. La Turquie a transformé le bateau historique grec de Phocée en bateau turc. Quel accueil devra-t-on faire à cette croisière qui apparaît comme un vol culturel ? La "Saison de la Turquie en France" est déjà obscurcie par sle négationnisme d'Etat et ses sombres ombres dans l’histoire de l’humanité !...

 

Voilà comment le centre culturel Izmir présente le projet sans référence à l’identité grecque des Phocéens et au nom grec du navire : « La birème Kybele, réplique d'un navire antique, quittera Foça le 2 mai pour rallier Marseille le 1er juillet, date de l'ouverture de " la Saison de la Turquie en France (juillet 2009-mars 2010) ". Ce projet à l'initiative de l'Association 360 degrés, a reçu le soutien du Centre Culturel Français d'Izmir. L'Association 360 degrés, basée à Urla, assure la conception et la réalisation du bateau Kybele. Véritable reconstitution d'un bateau antique, la birème Kybele a été façonnée d'après les connaissances actuelles en archéologie maritime. Elle empruntera l'itinéraire des colons phocéens en l'an 600 avant Jésus-Christ, se référer à la carte maritime jointe. Le bateau poursuivra son périple en remontant le Rhône, la Saône et la Seine pour aller jusqu'à Paris, seconde grande étape du voyage. Après les manifestations de la Saison de la Turquie en France, il prendra la route du retour jusqu'à Istanbul en naviguant sur le Danube. Kybele devrait participer aux activités prévues dans le cadre de l'évènement " Istanbul, capitale européenne de la culture " en 2010. Ce projet qui devrait toucher un large public sera l'occasion d'attirer l'attention sur les enjeux de sauvegarde de ce patrimoine commun : la Méditerranée. Il permettra aussi de présenter en France les différentes facettes de la culture turque, tout en contribuant aux relations amicales établies entre les deux nations depuis des siècles. »


Quelques élements historiques:

Au cours du 6e siècle avant notre ère, les Perses attaquèrent Phocée. A leur tête Arpagos, général de l'armée Perse. Mais il n'attaqua pas Phocée directement. Il en fit le siège. Phocée résista longtemps puis, voyant leur fin approcher, les Phocéens chargèrent leurs bateaux avec hommes, femmes, enfants et biens personnels en une nuit pour fuir Phocée. Au matin Arpagos découvrit donc une ville fantôme offerte a lui. Cependant, les Phocéens n'allèrent pas bien loin. Ils demandèrent refuge a leurs cités voisines telles que Chios et autres. Ils furent héberges mais pas acceptes par leurs hôtes, jaloux de la puissances passées de Phocée et trop heureux de pouvoir maintenant dicter leur lois a ces Phocéens. Apres quelques années, vivant dans ces conditions, les Phocéens décidèrent de revenir dans leur cite natale, ne pouvant vivre loin d'elle. Ayant reçu l'autorisation d'Arpagos, ils revinrent donc à Phocée, mais étaient considérés comme une sous-classe. N'étant pas traités comme citoyens à part entière et vivant difficilement dans leur propre cité, ils demandèrent une dernière fois l'autorisation à Arpagos de quitter Phocée. Cependant, alors qu'ils quittaient Phocée par bateau, ils jetèrent un morceau de fer à l'eau dans la baie de Phocée, prédisant que lorsque ce fer ressortira des eaux, tous les Phocéens reviendront vivre à Phocée. Ils quittèrent ainsi Phocée et allèrent s'installer dans leur colonies-comptoirs, la plupart décidant de s'installer à Marseille.

Le Massacre de Chios fut perpétré par les Ottomans contre la population grecque de l’île de Chios en avril 1822. Il constitue un des épisodes les plus célèbres de la guerre d'indépendance grecque. L'île était une des plus riches de la mer Égée et les insurgés grecs tentèrent de la rallier à leur cause. L'Empire ottoman ne pouvait l'accepter. Il désirait faire un exemple qui impressionnerait ses sujets insoumis, voire aussi venger le massacre de Turcs par les Grecs lors du siège de Tripolizza. Après un débarquement d'un millier de partisans grecs, la Sublime Porte envoya près de 45 000 hommes avec ordre de reconquérir puis raser l'île et d'y tuer tous les hommes de plus de douze ans, toutes les femmes de plus de quarante ans et tous les enfants de moins de deux ans, les autres pouvant être réduits en esclavage. Le bilan est estimé à 25 000 morts tandis que 45 000 Grecs auraient été vendus comme esclaves. Seulement 10 000 à 15 000 personnes auraient pu s'enfuir et se réfugier principalement dans les autres îles de l'Égée. Ce massacre de civils par les troupes ottomanes marqua l'opinion publique internationale et participa au développement du philhellénisme. Ensuite le massacre de Psara fut perpétré par les Ottomans contre la population grecque de l’île de Psara en juillet 1824 (source : Wikipédia)

Plus près de nous, au moment du génocide arménien, les Grecs ont été martyrisés par l’Etat turc. Quelques dates...

1911 : octobre, assassinat de l'évêque de Grevena Emilianos par des agents turcs 

1914 : expulsion de 250 000 Grecs de Thrace Orientale

1914 : mai, rapide expulsion de la population chrétienne de Pergame, qui se réfugie à Lesbos

1914 : juin: massacre de Grecs par les Turcs à Foça ( Phocée) et Cesme.

1914 : juillet: création des bataillons de travaux forcés pour les mobilisables orthodoxes et arméniens, qui permettent leur élimination progressive.

1914 : novembre: déclaration de jihad par les Ottomans proclamée à Constantinople, et reprise par tous les imams de l'empire.

1915 : début de déportation et du génocide des Arméniens d'Anatolie.

1922 : Smyrne, les massacres, l'incendie.

 

Site de la diaspora grecque en France sur Phocée 1913-1920 :

Ce site rend hommage  à Félix Sartiaux (1876-1944), ingénieur et archéologue, qui fut chargé par le gouvernement français de plusieurs missions de fouilles sur le site de l’Ancienne Phocée (Asie Mineure). Il y dirigea trois campagnes, en 1913, 1914 et 1920. En juin 1914, il fut non seulement témoin des événements tragiques qui conduisirent à l’expulsion des Phocéens grecs de leur patrie mais il y prit une part active : avec ses compagnons, il hissa les couleurs de la France sur quatre maisons, plaçant sous la protection française un grand nombre de Phocéens qu’il réussit ainsi à sauver. Par la suite, il chercha à faire rendre justice à cette population et, pour cela, publia des textes sur les événements et donna des conférences. En 1919, les Phocéens regagnent leur ville, Félix Sartiaux les accompagne. Il poursuivit ses travaux tout en immortalisant leurs moments de joie et de peine. Mr Sartiaux ne se départit jamais du soutien qu’il avait accordé à ce peuple et consacra l’essentiel de ses œuvres à l’Asie Mineure, et en particulier, à Phocée.

Pour revenir sur le massacre de Chios (ou Chio), Victor Hugo a écrit un magnifique poème dans Les Orientales…

 

Les turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil.

Chio, l'île des vins, n'est plus qu'un sombre écueil,

Chio, qu'ombrageaient les charmilles,

Chio, qui dans les flots reflétait ses grands bois,

Ses coteaux, ses palais, et le soir quelquefois

Un chœur dansant de jeunes filles.

 

Tout est désert. Mais non ; seul près des murs noircis,

Un enfant aux yeux bleus, un enfant grec, assis,

Courbait sa tête humiliée ;

Il avait pour asile, il avait pour appui

Une blanche aubépine, une fleur, comme lui

Dans le grand ravage oubliée.

 

Ah ! Pauvre enfant, pieds nus sur les rocs anguleux !

Hélas ! Pour essuyer les pleurs de tes yeux bleus

Comme le ciel et comme l'onde,

Pour que dans leur azur, de larmes orageux,

Passe le vif éclair de la joie et des jeux,

Pour relever ta tête blonde,

 

Que veux-tu ? Bel enfant, que te faut-il donner

Pour rattacher gaîment et gaîment ramener

En boucles sur ta blanche épaule

Ces cheveux, qui du fer n'ont pas subi l'affront,

Et qui pleurent épars autour de ton beau front,

Comme les feuilles sur le saule ?

 

Qui pourrait dissiper tes chagrins nébuleux ?

Est-ce d'avoir ce lys, bleu comme tes yeux bleus,

Qui d'Iran borde le puits sombre ?

Ou le fruit du tuba, de cet arbre si grand,

Qu'un cheval au galop met, toujours en courant,

Cent ans à sortir de son ombre ?

 

Veux-tu, pour me sourire, un bel oiseau des bois,

Qui chante avec un chant plus doux que le hautbois,

Plus éclatant que les cymbales ?

Que veux-tu ? Fleur, beau fruit, ou l'oiseau merveilleux ?

- Ami, dit l'enfant grec, dit l'enfant aux yeux bleus,

Je veux de la poudre et des balles.

 

8-10 juillet 1828, Les Orientales

 

 

Liens : Article original

             Lettre adressée par les communautés Grecques aux ediles Marseillais

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kulturkampf

Repost0

Publié le 22 Juin 2009

ARKHANGELSK, 19 juin - RIA Novosti. La délimitation du plateau continental russe en Arctique "avance bien trop lentement", a déclaré vendredi le vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov au cours d'une réunion du Collège maritime de Russie.

En outre, l'exploitation des ressources de l'Arctique russe est elle aussi peu fructueuse.

"Force est de constater que ces derniers temps nous n'avons réussi à découvrir un seul gisement pétrolier dans les bassins de la mer de Barents et de la mer de Kara, et n'avons pas creusé un seul puits paramétrique dans les bassins de la mer de Laptev, de la mer de Sibérie orientale et de la mer de Tchoukotka", a martelé le vice-ministre russe.

M.Ivanov a rappelé que selon les experts, le montant de ressources énergétiques et minérales prospectées et pronostiquées dans la zone russe de l'Arctique dépasse 15 milliards de dollars. Actuellement, la région assure près de 20% du PIB et près de 22% des exportations russes. ( 1 )

La Russie a été le premier Etat riverain de l'Arctique à déposer une demande auprès de la Commission des limites du plateau continental de l'ONU fondée conformément à la Convention de l'ONU sur le droit de la mer (UNCLOS) de 1982. Les Etats, dont la souveraineté s'étend jusqu'à 200 milles marins des côtes, peuvent accroître cette distance jusqu'à 350 milles en démontrant que leur plateau continental s'étend au-delà de cette limite, ce qui a ouvert la porte à de nombreuses réclamations.

1,2 million de km2 de fonds marins contenant le quart des réserves mondiales de pétrole sont en jeu. La demande russe a été en partie appuyée par la Commission, mais certaines questions restent en suspens.

Liens : ( 1 ) Russia likely 'winner' in Arctic resource dispute: Study article de Canwest du 28 mai 2009 .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0

Publié le 22 Juin 2009

MOSCOU, 15 juin - RIA Novosti. Le premier ministre russe Vladimir Poutine a annoncé avoir signé une ordonnance gouvernementale portant création du parc national Rousskaïa Arktika (Arctique russe) dans l'archipel de Nouvelle-Zemble.

"Je viens de signer l'ordonnance gouvernementale portant sur l'institution du parc Rousskaïa Arktika qui sera situé dans la région d'Arkhangelsk, sur l'archipel de Nouvelle-Zemble", a indiqué lundi le premier ministre devant le gouvernement.

Le ministère des Ressources naturelles projetait de créer un parc national dans la région qui héberge un des foyers de reproduction des ours blancs des mers de Barents et de Kara. La superficie du parc devait, selon la proposition du ministère, dépasser 8 millions d'hectares.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Environnement

Repost0

Publié le 22 Juin 2009

La journée du solstice d'été marque le début du statut d'autonomie élargie pour le Groenland , une conséquence du referendum qui s'est tenu dans l'île il y a six moisd et qui a vu la victoire du " OUI " à l'autonomie par plus de 75% des votants ( Un score digne d'Ahmadinedjad ! ) .
Ce statut met fin à 300 ans de pouvoir Danois sur l'île , mais il est aussi l'aboutissement d'un long processus entammé au début de la seconde guerre mondiale avec la separation de la metropole et la prise de contrôle de l'île par l'Armée Américaine . Ce chemin vers l'autonomie a été aussi marqué par le statut de 1979 qui accordait la gouvernance locale .
Au sein de la population Danoise , le chemin du Groenland vers l'indépendance n'est contesté que par quelques politiques d'extrême-droite alors que la question Groenlandaise est marquée par un profond desintêret de la part de la garnde majorité population Danoise .
Lors des ceremonies dans la capitale Nuuk , le nouveau premier ministre Groenlandais Kuupik Kleist a declaré
" Ce matin nous nous sommes reveillés avec un nouvel espoir dans nos coeurs . Alors que d'autres nations obtiennent l'auto-determination au travers de nombreux sacrifices , nous avons pu obtenir ce statut au travers du dialogue , de comprehension et de respect mutuel avec le Danemark  . A partir d'aujourd'hui commence une nouvelle ére dans l'histoire de notre nation , une ére d'espoirs et d'opportunités "
Interrogé sur la possibilité d'une accession à l'indépendance , il a ajouté
 " Nous serons indépendant un jour c'est sûr ! Si le peuple le veut ! Mais ce n'est pas en tout cas au programme de mon gouvernement pour les quatre années à venir  "
Le premier ministre Danois Loekke Rasmussen a indiqué qu'il esperait que le Groenland resterait partie intégrante du Danemark :
" La question de l'indépendance du Groenland n'est pas un dossier d'actualité et c'est au peuple Groenlandais de decider s'il veut faire partie du royaume Danois ou devenir un état indépendant "

Le statut d'autonomie élargie va permettre au Groenlandais d'avoir un contrôle plus important sur la gestion des ressources minières et halieutiques et de beneficier d'une plus grande part des revenus . Le plateau continental Groenlandais recèle  selon de nombreux experts des ressources petrolières et gazières . L'île recelerait des gisements d'Uranium , d'or , de diamants .
Le Groenland posséde en outre 10% des reserves d'eau douce de la planète au travers de ses glaciers et une exploitation commerciale de cette ressource est aussi envisageable .
Selon ce statut , l' Inuit Kalaallisut , en fait une des trois langues inuits parlées sur l'île , devient la langue officielle au depends du Danois ce qui déja provoque quelques tensions avec les " Pieds Glacés " Danois et les locuteurs des autres dialects
Le facteur linguistique risque ainsi de devenir la première source de tensions au sein de l'île .
Les Groenlandais , au nombre de 57 000 , devront en outre légiferer en matière d'immigration afin de permettre la mise en valeur des ressources minières de l'île ce qui va necessiter de revoir la question des relations aeriennes avec la metropole et de la place de l'île dans l'espace Schengen .
Le gouvernement Groenlandais devra faire face dans un premier à des problèmes liés à la crise economique globale et nottament des cas de famine parmis les populations vivant du tourisme .L'alcoolisme endémqiue qui frappait l'île s'est aussi aggravé ainsi que la maltraitance infantile .
Ce gouvernement  doit aussi " réduire " la taille de certaines communautés afin de diminuer les charges liées à l'entretien des infrastructures ou les charges de chauffage , un sujet qui soulève un large débat alors que le nouveau premier ministre s'est engagé à développer les services publics . Le problème des liaisons exterieures de l'île a été rendu aussi plus aigu et le gouvernement doit financer la principale compagnie aerienne qui dessert l'île au Danemark afin d'eviter son dépot de bilan .
Le Danemark continue de diriger la politique étrangère de l'île .

Ce statut d'autonomie élargie correspond à un changement majeur dans la vie politique Groenlandaise .
Lors des dernières elections legislatives le parti Social Democrate Simiut a été chassé du pouvoir qu'il detenait depuis le statut de 1979 en raisons de rumeurs de malversations au profit du Inuit Ataqatigiit ( Gauche Independantiste ) dirigé par Kuupik Kleist qui a remporté 44% des suffrages . L'Inuit Ataqatiggit a formé une coalition avec le Demokratiit  et le Kattusseqatigiit Partiiat qui detient 19 des 31 sièges du parlement Groenlandais .

La ceremonie de dévolution a été marquée par la présence dans la capitale Nuuk de la Reine Margarethe et de son epoux le Prince Henrik qui se sont rendus habillés dans des costumes inuits à la messe d'action de grâce .
Photos du couple princier  non disponibles pour l'instant mais que le redacteur du blogue s'engage modicus à mettre en ligne dés que possible !





Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0

Publié le 22 Juin 2009

Les examens me laissant un peu de repit , je reprends la plume !

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Repost0