Publié le 2 Novembre 2009

La télévision Russe RTR Planeta va diffuser mercredi 4 novembre à 20h30 ( Rajouter 1h 00 pour l'heure de Paris ) le film " Tarass Boulba " tiré de l'oeuvre éponyme de Nicolas Gogol .
Ce film a grand budget , plus de 20 Mio de dollars , sorti en 2009 pour le jubilé de l'auteur a provoqué un conflit mémoriel entre la Russie et l'Oukraïne ( suivant l'orthographe de Maurice Schumann et de la Revue de Politique Etrangère en 1938 ) .
La Jamestown Foundation , centre d'analyses ultra-conservateur Etasunien ,  voit par exemple une signification géopolitique dans ce film : Tarass Boulba combat les " ennemis occidentaux de la Russie " , thèse admise àdemi-mots par certains responsables politiques Russes [ 1 ]
Comme " 1612 " ( deuxième video ) , ce film n'est pas en effet  particulièrement aimable pour l'occupant Polonais , le héros declarant au cours d'une charge qu'il ne faut pas se contenter de chasser les Polonais d'Oukraïne mais qu'" il faut maintenant aller jusqu' à Varsovie "

Le site du film sur la chaîne RTR Planeta .
[ 1 ] The Ukrainian-Russian Cultural Conflict - Analyse de la Jamestown Foundation du 6 mai 2009 .








Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kulturkampf

Repost0

Publié le 2 Novembre 2009

MOSCOU, 2 novembre - RIA Novosti

Le premier ministre russe Vladimir Poutine considère que l'autorisation du Danemark de poser dans ses eaux territoriales et dans sa zone économique exclusive le gazoduc Nord Stream a contribué à l'amélioration des relations entre les deux pays. [ 1 ]

"En réponse à votre question, je dirai oui, cet accord a contribué aux améliorations des relations bilatérales ", a déclaré lundi Vladimir poutine en répondant aux questions des journalistes.
 
Le Danemark a été le premier pays à autoriser la pose du gazoduc Nord Stream dans ses eaux territoriales (87,7 km) et sa zone économique exclusive (49,9 km).

Long de 1.220 km, Nord Stream reliera Vyborg (Russie) et Greifswald (Allemagne) par la mer Baltique Sa première conduite, longue de 1.200 km, aura une capacité annuelle de 27,5 milliards de mètres cubes.
Le volume des livraisons de gaz au Danemark par le gazoduc en construction Nord Stream peut en perspective passer à 3 milliards de mètres cubes annuellement, a annoncé lundi le premier ministre russe Vladimir Poutine aux journalistes en dressant le bilan des pourparlers avec son homologue danois.[ 2 ]
Le Danemark est membre , comme la Russie , du Conseil Arctique et au travers de la souveraineté exercée sur le Groenland a des revandications , dont la souveraineté sur le Pôle-Nord , sur le plateau continental arctique .

Liens :
[ 2 ]Nord Stream : le Danemark recevra annuellement 3 mds de mètres cubes de gaz (Poutine) -Depêche de Ria Novosti du 2 novembre 2009 .

Articles associés :
[ 1 ] Gazoduc Nord Stream: le Danemark donne le feu vert à sa construction

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Nord-Stream

Repost0

Publié le 2 Novembre 2009

Andrei Smirnov , directeur d'Atomflot , la structure qui opère la flotte de brise-glaces à propulsion nucléaire Russes a annoncé à l'agence AP que la cartographie du plateau continental arctique va s'intensifier et une nouvelle mission est prévue pour le mois de Juin 2010 .[ 1 ]
Cette annonce prouve , comme je l'ai évoqué plusieurs fois dans ce blogue , que les brise-glaces restent un des moyens de projection privilégiés dans l'Ocean arctique .
Les chefs politiques Russes , Serguei Ivanov et Vladimir Poutine , ont a plusieurs reprises apportés leur soutiens à la construction de nouveaux brise-glaces à propulsion diesel-electrique et surtout à propulsion nucléaire . [ 2 ] - [ 3 ]
Cette declaration vient démentir les rumeurs selon lesquelles la cartographie du plataeu continental aurait pâti de la crise économique global et montre que que l'arctique reste une des priorités stratégiques du gouvernement Russe .

Liens :
[ 1 ]
Arctic Research of Oil-Rich Territory Planned - Depêche de The Moscow Times du 2 novembre 2009 .

Articles associés :
[ 2 ]
La Russie va construire sa troisième generation de brise-glaces à propulsion nucléaire - Mise à jour .
[ 3 ] Brise-glaces atomiques: Poutine veut "un plan à long terme" de développement de leur parc





Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Les Russes dans l'Arctique

Repost0

Publié le 30 Octobre 2009

L'orientaliste Russo-Soviétique Evgueni Maximovitch Primakov a soufflé hier ses 80 bougies .
Il est à l'origine du rapprochement Russo-Chinois et Russo-Iranien de ces dernières années et , volens nolens , de la creation de l'Organisation de Coopération de Schangaï .
Lors de la prise d'otage de la Dubrovka ( " Nord-Ost " ) il a tancé les terroristes de " tueurs " et de " mauvais musulmans " , les mettant en défaut sur la lecture du Coran , ajoutant le courage physique au courage intellectuel dont il a fait preuve en intervenant en faveur de la défense du patriote Serbe Slobodan Milosevic .
Liens :
Евгений Примаков: советы непостороннего



Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0

Publié le 30 Octobre 2009

Veulent condamner certains pays , ici la Russie , à mort !




Forte d'un accord général en son sein sur les efforts financiers à fournir dans la lutte contre le changement climatique, l'Europe se présentera unie à la conférence de Copenhague sur le climat en décembre.

Vendredi, au terme d'un sommet européen où les discussions ont parfois été tendues, les dirigeants des Vingt-Sept se sont entendus sur les objectifs qu'ils défendront dans la capitale danoise et sur la manière dont, en interne, ils compenseront le moment venu les éventuels déséquilibres financiers auxquels pourraient devoir faire face les pays d'Europe de l'Est.
Nous sommes parvenus à un accord. L'Union européenne a maintenant une position très forte en vue des négociations de Copenhague", s'est félicité le Premier ministre suédois, Fredrik Reinfeldt, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE.

"Nous pourrons continuer à exercer notre leadership", a-t-il ensuite ajouté, jugeant que cela serait l'une des clés de la conférence qui vise à mettre au point un texte se substituant au protocole de Kyoto, qui expirera en 2012.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a estimé que l'Europe pouvait désormais "regarder le reste du monde les yeux dans les yeux et dire, nous, Européens, nous avons fait notre part du travail".

"Nous sommes prêts pour Copenhague (...) Nous pouvons porter ce message à Washington, New Dehli, Pékin ou n'importe où ailleurs", a-t-il dit, précisant que ce message serait porté au président américain Barak Obama dès mardi prochain lors d'un sommet entre l'UE et les Etats-Unis.

L'Europe, qui s'est engagée en décembre dernier à réduire ses émissions de CO2 de 20% d'ici 2020, en comparaison avec les niveaux de 1990, et de 30% si un accord ambitieux est trouvé à Copenhague, estime que les autres poids lourds des négociations - Chine , Inde et Etats-Unis notamment - tardent à préciser leurs intentions et leurs engagements en vue de la négociation.

ENGAGEMENTS FINANCIERS

Les conclusions du sommet européen mentionnent ainsi la disposition des Vingt-Sept à contribuer aux efforts globaux selon une clé de répartition universelle basée sur la richesse et le niveau d'émission mais dont le second critère serait appelé à croître avec le temps.

Ils endossent par ailleurs les chiffres mis en avant par la Commission européenne : 100 milliards d'euros par an devront être mis à disposition des pays émergents à l'horizon 2020, entre 22 et 50 milliards d'euros de financements publics devront être trouvés chaque année d'ici cette date, dont environ un quart à la charge de l'UE, et cinq à sept milliards d'euros par an sont nécessaires entre 2010 et 2012.

Enfin, les Vingt-Sept renouvellent leur appel aux pays industrialisés et aux pays en voie de développement les plus avancés à s'engager sur des objectifs comparables à ceux qu'ils se sont fixés en décembre dans leur "paquet" énergie-climat.

Sur le plan interne, les négociations ont longtemps achoppé sur la réticence d'un groupe de neuf pays d'Europe de l'Est à ne pas s'engager sur le financement tant qu'ils n'auraient pas de garanties sur la clé de répartition au sein de l'UE.

"Alors qu'ils sont dans une situation compliquée, ils trouvaient bizarre d'aider les riches de l'Europe à aider les pauvres du monde", a résumé un diplomate européen de haut rang.

"AIR CHAUD"

L'Allemagne, l'Angleterre, la Pologne , la Hongrie , la Roumanie et la France se sont retrouvées pendant une suspension de séance autour de la présidence suédoise pour tenter de trouver un compromis qui n'affaiblisse pas la position de l'UE.

"Il faudra répartir entre les pays membres l'argent que nous allons donner pour aider les pays les plus pauvres à accéder à l'énergie primaire et nous avons donc décidé d'un groupe de travail pour tenir compte des possibilités financières de chacun", a expliqué Nicolas Sarkozy .

Enfin, l'UE a aussi envoyé indirectement un message à la Russie  en estimant que l'"air chaud" - nom donné aux AAUs (Assigned Amount Unit), ces milliards de droits à polluer octroyés aux pays d'Europe de l'Est en vertu du protocole de Kyoto mais qu'ils n'ont pas utilisés du fait de l'effondrement de leur appareil industriel - pouvait "affecter l'intégrité environnementale d'un accord à Copenhague".

Les Etats d'Europe de l'Est et la Russie en cumuleraient environ neuf milliards d'unités, pour un montant total estimé à 90 milliards d'euros. Mais le sort de ces droits après 2012 - date à laquelle le protocole de Kyoto doit prendre fin - fait débat au sein de la communauté internationale.

"Il s'agit effectivement de dire que nous ne pouvons pas permettre à ces 'quotas Kyoto', qui ne représentent pas vraiment une réduction des émissions, d'exister dans la période post-2012", a déclaré un responsable britannique. "C'est un message important. C'est un message à la Russie."

Note de l'Editeur :

Le Groenland a desormais un allié au sein de la conférence de Copenhague !
Courage politique : Le Groenland est prêt à divi....MULTIPLIER ses émissions de CO2 par 14 .


Mise à jour du 30/10/2009 - 23h00
Je viens de recevoir trois mels privés , dont deux injurieux à propos de cet article .
J'ai fait ce que l'on appelle un " argumentum ad Nazium " qui est aujourd'hui communément utilsé dans les mediats .( Ahmadinedjad = Hitler ) par exemple .  
A bon entendeur !

Voir les commentaires

Rédigé par Daniel BESSON

Publié dans #Opinions

Repost0

Publié le 30 Octobre 2009

MOSCOU, 30 octobre - RIA Novosti. Pas de cataclysme en vue, mais il faut intensifier la recherche concernant le climat. C'est ainsi que l'on peut résumer la tonalité des interventions faites lors du récent Congrès météorologique russe, résume le site nkj.ru. ( Метеорологи не ожидают катаклизмов, но настаивают на развитии климатической науки - NDLR )

 

Les prévisions apocalyptiques concernant la disparition d'îles entières, voire de continents, ne sont pas de mise, a déclaré en substance le responsable du Rosguidromet (Service météorologique russe), Alexandre Breditski. [ 1 ]  Il s'exprimait а l'occasion du Congrés météorologique russe (*), la première réunion de ce type après près d'une quarantaine d'années d'interruption. Les délégués ont adopté un projet de Stratégie de développement des Services météorologiques et des domaines connexes jusqu'en 2030.

 

S'exprimant devant la presse, Alexandre Breditski a convenu qu'il existe, bien sûr, des processus de réchauffement de la planète, et que ces processus vont se poursuivre. On ne peut nier leur incidence négative, par exemple, sur l'état de la calotte glaciaire des Pôles, de la zone de la merzlota et de la ligne côtière de l'océan Glacial arctique. [ 2 ] - [ 3 ]

 

Cependant, estime le patron du Rosguidromet, ce processus, hétérogène, varie selon les territoires. Il serait, notamment, "imprudent de se prononcer sur le caractère inexorable de la disparition des glaces arctiques, comme le prédisent certains analystes occidentaux et russes". Si l'on prend, par exemple, l'Arctique ou l'Antarctique en tant que continents, dans certaines régions polaires nous constatons effectivement un certain réchauffement, tandis que dans d'autres tout se déroule exactement а l'inverse. On assiste dans ces dernières а un accroissement systématique de la glace, les températures annuelles moyennes minimales évoluent à la baisse ou demeurent à leur niveau antérieur et, dans certains endroits des Pôles, on assiste même à un refroidissement.

 

Le plus probable, estime Alexandre Breditski, est que les anomalies climatiques revêtent un caractère cyclique sur le long terme, comme on a pu l'observer dans le passé, et ont une multitude de causes étalées dans le temps. Si bien que "les déductions par trop hâtives de certains analystes et médias sur la disparition prochaine d'îles entières, voire même de continents, à la suite d'une montée en une seule fois des mers et des océans, me semblent déplacées au sein d'une communauté scientifique qui se respecte". [ 4 ]

 

Ces prévisions apocalyptiques et d'autres seront réfutées par la Décennie polaire internationale, a poursuivi Alexandre Breditski, qui est également président de l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Cette Décennie devrait être organisée après 2010, et s'appuyer sur des complexes d'observation et de recherche des plus performants. Les résultats des études qui seront menées sur les plans d'eau des mers circumpolaires constitueront un instrument majeur pour comprendre les modifications globales du climat.

 

Alexandre Breditski a également indiqué que le Rosguidromet allait, avec le concours de l'Académie des sciences russe, organiser le premier Centre scientifique russe dans l'Arctique, sur l'archipel du Spitzberg.  [ 5  ] [ à Pyramiden - NDLR ] "Ce centre scientifique de la Russie dans l'Arctique, qui jouera un rôle de pionnier, est appelé а réaliser un large éventail de recherches hydrométéorologiques, géologiques, géophysiques", qui seront importantes pour la compréhension de la "cuisine du temps" sur notre planète, a souligné le patron du Rosguidromet.

 

La Russie est également en train de mettre sur pied tout un système d'observation spatiale de l'Arctique avec un groupe de satellites, baptisé Arktika, évoluant sur une orbite elliptique élevée, a indiqué Vassili Asmous, directeur du Centre de météorologie spatiale. Au premier trimestre 2010, un satellite du système "Meteor" sera placé sur une orbite elliptique, avec une apogée de 40.000 km. Par la suite, des satellites du type Arktika-M seront eux aussi orbitalisés. Avec des orbites d'une telle hauteur, il sera possible d'étudier en détail la région arctique, qui n'est pas suivie de manière systématique par la Russie depuis l'espace, a noté Vassili Asmous. [ 6 ]

 

Vladimir Katsov, directeur de l'Observatoire géophysique général, estime pour sa part que "la Russie a besoin d'un programme national d'étude du climat". En raison de moyens financiers limités et de "commandes" de l'Etat insuffisantes dans le secteur de la météorologie, "chacun étudie ce qu'il peut ou ce qu'il veut". Alors que le climat, le temps, les phénomènes naturels dangereux concernent aussi bien l'Etat tout entier, son économie et sa sécurité, que chaque individu pris isolément, a-t-il noté.

 

Les priorités pour la climatologie russe sont, selon Vladimir Katsov: l'étude de l'Arctique et de la zone de la merzlota éternelle, le niveau de la mer Caspienne, la gestion des risques climatiques spécifiques а la Russie. Par ailleurs, l'évaluation des conséquences économiques des changements climatiques revêt, selon lui, une importance grandissante.

 

La climatologie russe est en crise, actuellement, en raison du retard pris au cours des dernières décennies, poursuit Vladimir Katsov. "Depuis le début des années 90, la climatologie russe vit, pour l'essentiel, sur les acquis des décennies précédentes. Aujourd'hui, ces ressources sont, concrètement, épuisées, et les perspectives de combler ce vide demeurent très modestes." Selon lui, la Russie a perdu au début du XXIe siècle les positions de leader qu'elle occupait précédemment dans la science mondiale sur le climat. Il faudra consentir des efforts а la fois importants et prolongés pour que cette science retrouve une digne place, tant dans le pays que dans le monde. L'augmentation du financement de la climatologie doit, selon lui, être "radical".

 

(*) Le premier Congrès météorologique avait eu lieu en 1900, sur décision du Conseil d'Etat de l'Empire russe. Le cinquième de ces congrès (le dernier, avant celui de cette année) s'était déroulé en 1971 а Leningrad

Note de l'Editeur :
Le " Science et Vie " Russe consacre aussi un article , " l'attraction du Nord " , consacré à l'histoire des expeditions polaires arctiques malheureusement reservé aux seuls abonnés :0(

Liens :

[ 1 ] La calotte arctique fondra totalement en été "dans 20 à 30 ans"
[ 4 ] Maldives: les habitants risquent d'être des "réfugiés climatiques" - Depêche AFP du 22 octobre 2009 .



Articles associés
[ 2 ]
Le réchauffement climatique amplifie le degel de la Merzlota
[ 3 ] Rechauffement climatique : Les villes russes de l'arctique menacées
[ 5 ] Aprés le Pôle-Nord , le " Barbu " va envahir le Spitzberg
[ 6 ]
Un systéme de surveillance satellitaire de l'arctique Russe en projet

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Environnement

Repost0

Publié le 30 Octobre 2009

Le groupe de transport maritime  Russe SOVKOMFLOT vient d'annoncer lors du Forum Economique de Mourmansk qu'il envisage d'utiliser la Route Maritime Nord ( SevMorPut ) pour le transport de pétrole brut au moyen de pétroliers à capacités arctiques . [ 1 ]
Le 10 décembre 2008 entrera en service le pétrolier à capacités arctiques de 70 000 dwt  " Mikhail Uliyanov ” tandis qu'est prévue l'entrée en service pour avril-mai 2010 du " Cyril Lavrov " navire de la même classe .
Ces navires sont construits aux " Chantiers de l'Amirauté " et montrent l'indépendance accrue de la Russie dans le domaine de la technologie maritime arctique .[ 2 ]
Au même moment , Alexei Miller , président de Gazprom , a annoncé que le gazier Russe envisage l'exportation de GNL en provenance de l'usine de liquéfaction de Terebirka ( Champ de Chtokman ) non seulement vers l'Amérique du Nord [ 8 ] mais aussi vers l'Asie ( Chine principalement ) et ce dés 2014 .
Alexei Miller a aussi annoncé que la livraison de GNL vers la Chine à partir du terminal de Sakhaline pourrait commencer des 2010 [ 6 ]
Cet été deux navires de la société Allemande " Beluga Shipping " ont réussi la première traversée commerciale de la Route Maritime Nord .[ 3 ]

Ces nouvelles qui semblent être passées innaperçues et peu commentée sont pourtant lourdes de conséquences et en premier lieu pour l'approvisionnement énergetique de l'Europe .

En voulant imposer à la Russie une " Charte de l'Energie " qui s'apparente aux " Traités inégaux " imposés à la Chine à la fin du XIX eme siécle , en s'alignant sur la politique Russophobe et le terrorisme pipelinier de l'admnistration Kyiévienne , en cédant aux sirénes des centres d'analyses Anglo-Saxons qui lui conseillaient une " liquéfaction " de ses approvisionnement gaziers , l'Europe a clairement montré à la Russie et à Gazprom qu'elle n'était pas un partenaire energetique fiable et que la Russie et Gazprom n'ont pas l'intention , pour reprendre l'expression Reagano-Thatchérienne , de " s'étrangler avec un fil d'acier " que constitue un gazoduc ou un oléoduc . 
Desormais avec la liquefaction du gaz provenant des champs gaziers de la partie occidentale de l'Arctique Russe ( Chtokman , Yamal ) , Gazprom a la possibilité de se trouver des débouchés en Asie alors que les clients " naturels " de ces champs gaziers se trouvaient en Europe :
" Toute goutte de pétrole , toute molécule de gaz qui partira vers l'Est ne partira pas vers l'Ouest " .
Seules les nations Européennes désireuses d'une réelle entente et d'un partenariat d'égal à égal avec la Russie
, comme l'Allemagne , auront ainsi accés aux ressources petrogazières Russes de l'arctique et pourront béneficier d'un approvisionnement sécurisé sur plusieurs décennies  [ 7 ]

En exportant son gaz arctique vers l'Asie , Gazprom se libère aussi de l'activisme compulsif des organisations drouâdelômistes , indigènistes et environementalistes Occidentales toujours promptes à venir au secours des " pôvres éleveurs de rennes Nenets de la peninsule du Yamal vivant sous la dictature Gazpromo-Poutinienne ".
On imagine en effet mal l'Université de Pekin et même celle de New-Delhi allouer des fonds pour une étude d'impact du " colonialisme petro-gazier Russe " dans l'arctique .[ 4 ]

Ces declarations remettent aussi d'actualité , en bien plus tôt qu'on ne l'avait envisagé puisque le scénario est envisagé en aout 2045 , les scénarii sécuritaires envisagés pour la région et en particulier celui-ci de l" Institute of the North " . 
Un incident naval entre un convoi constitué de méthaniers Chinois escortés par des brise-glaces Russes et des frégates Chinoises ouvre le feu sur  un navire de la Marine Japonaise .[ 5 ]
In August, 2045, after loading at newly developed fields in the Kara Sea, Beijing’s latest pair of Arctic LNG
tankers, escorted by an ice-capable Chinese frigate, followed a Russian icebreaker east along the Northern Sea
Route for homeport. While crossing the Sea of Japan, a maneuvering misunderstanding resulted in the frigate
firing across the bow of a Japanese patrol vessel. The Japanese, claiming international rights, mobilized their
fleets, and for several days it appeared as if the one-hundredth anniversary of Japan’s surrender following World
War II would also be the first time since then that Japan engaged in Pacific warfare. Russia intervened, however,
feverishly shuttling political envoys through negotiations that diffused the situation and prevented an escalation
to war. Clashes and flare-ups continued with regularity, but threadbare diplomacy and bilateral agreements
helped to maintain relative peace. Although no nation supported universal standards that they had not originated,
the Arctic states pushed maritime technology and design forward.


Liens :
[ 1 ]
«Совкомфлот» планирует начать перевозки нефти по Севморпути в 2010 году - Depêche de MB News du 20 octobre 2010 .
[ 6 ]
La Russie lancera l'exportation de GNL vers la Chine dès 2010 (Gazprom) - Depêche de Ria Novosti du 23 octobre 2010 .

[ 7 ] Gaz: possible coopération Gazprom-E.ON dans le nord de la Sibérie (Miller) - Depêche de Ria Novosti du 30 octobre 2009 .

[ 8 ] Gazprom renforce ses positions en Amérique du Nord (compagnie) - Depêche de Ria Novosti du 30 septembre 2009 .



Articles associés :
[ 2 ]
La Russie va construire son premier méthanier
[ 3 ] Mission accomplie pour Beluga Fraternity et Beluga Foresight : La Route Maritime Nord est ouverte .
[ 4 ]
Yamal : L'Indigènisme frappe en Nenetsie tandis qu'un " méchant pétrogazier Russe " finance la culture Same .
[ 5 ] " The great arctic war "





Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #petrole et gaz dans l'Arctique

Repost0

Publié le 28 Octobre 2009

 Notre gentleman-Tchékiste est à Vladivostok sous la couverture d'un journaliste .
Il est invité dans le bureau du colonel Yacinthe , responsable des services de contre-espionnage de la république factieuse d'Extrême-Orient :

Colonel Yacinthe :
- " Venez travailler chez nous , Maxim Maximovitch  "
Issaïev : - " Mais je suis journaliste , je ne suis pas un espion ! "
Colonel Yacinthe : - " Journaliste , espion ! Il y a des professions qui se ressemblent tellement que l'on ne se rend même pas compte lorsque l'on passe de l'une à l'autre ."

Mes amitiés à Mme Lorraine Millot










Le site de la série Issaïev

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Humour

Repost0

Publié le 28 Octobre 2009

Malgres un rapport publié en début d'année qui conditionnait l'adhésion de la Finlande à l'OTAN à une approbation populaire [ 1 ] , les chefs politiques et militaires Finlandais continuent leur rapprochement avec l'Alliance en développant la compatibilté des matériels et des procédures .
Aprés une série d'exercices qui se sont déroulés en Allemagne au mois de septembre , les forces aériennes Finlandaises sont la première composante à satisfaire aux standards de l'OTAN parmis les membres du programme du " Partenariat pour la Paix " .[ 2 ]
Selon le Major-General Jarmo Lindberg , l'objectif avait été fixé dans un rapport sur la défense de 2004 d'atteindre ces capacités pour  2010 .
Les operations de mise aux normes de l'OTAN des capacités d'interception de l'armée de l'air Finlandaise ont duré deux ans et ont couté six millions d'euros .
Des exercices de ravaitaillement en vol ont déja été mené avec l'Us Air Force au moi de mai 2009 [ 3 ]
La composante aérienne des forces armées Finlandaises peut desormais participer aux missions internationales de l'Alliance .
L'étape suivante qui devrait être atteinte avant la fin de cette année est un accord avec le SHAPE ( Supreme Headquarters of Allied Powers in Europe ) sur le partage d'informations relative à la situation de l'espace aérien .
Dans un premier temps ce paratge d'informations se fera avec la Suéde via la Norvége ou la Lithuanie ( avec le " h " ) , deux nations membres de l'OTAN .
L'accroissement de la compatibilité des Forces Aériennes Finlandaises avec les standarts OTAN se fera aussi au travers de la modernisation de l'avionique et de l'armement , principalement des capacités Air-Sol ,  des HORNET équipant les FAF .
La modernisation de la flotte aérienne Finlandaise devrait être terminée en 2013 et son montant est estimé à un milliard d'euros .

La Finlande a longtemps pratiqué une politique d'équilibre entre l'URSS et l' "Occident " pour ses achats d'armement . Depuis deux ans on assiste à un " virage vers l'Ouest " . La Finlande a ainsi décidé de remplacer ses systémes de défense anti-aériennnes Russo-Soviétiques par des systèmes Etsauniens [ 4 ] .
En adoptant cette politique , elle met à mal le rapport Stoltenberg ou l'ancien ministre Norvégien qui préconisait une mutualisation des moyens des pays scandinaves mettait aussi l'accent sur la necessité de favoriser les productions nationales comme le chasseur Suédois Gripen .
Les équipements des forces armées scandinaves se mutualisent , deviennent de plus en plus inter-opérables mais cette réorganisation se fait au seul bénefice du complexe militaro-industriel Etasunien :
Les accords de compensation , qui accompagnent desormais la plupart des contrats d'armement,  laissent une part congrue aux industriels locaux et la plupart du temps sur des composants non-stratégiques et font de plus en plus penser aux ventes d'armes entre " nations du premier monde " et " nations du tiers-monde " [ 5 ]
Le ministre Suédois Olof Palme , assassiné dans des circonstances  encore controversées , avait fait de la capacité industrielle dans le domaine militaire de son pays un des leviers pour développer une politique extérieure indépendante .
L'idée d'un " pôle Scandinave " de défense indépendant sur l'axe Ocean Arctique - Mer Baltique s'estompe pour faire face à un commandement régional de l'Alliance qui englobe , volens nolens , deux nations encore " indépendantes " .
Mais a t'il été question de créer à un moment un pôle de défense Scandinave indépendant ( de l'OTAN ) ou possédant un degré d'autonomie , on peut se poser la question ?

Pour participer aux opérations extérieures de l'Alliance la Finlande devra aussi procéder à une révision constitutionelle .
Au mois d'avril 2009 , le Lieutenant-General Matti Ahola avait déja souligné que les engagements Européens de la Finlande en matière de défense violaient cette constitution [ 6 ] .
Mais "  l'adhesion de la Finlande à l'OTAN vaudra bien un réferendum " , au besoin deux si le resultat du premier n'est pas à la hauteur des espérances . Cela devient une habitude dans " l'espace démocratique Européen " .


Liens :
[ 2 ] Finnish Air Force tightens cooperation with NATO - Article du Helsingin Sanomat du 27 octobre 2009 .
[ 3 ] US pilots train Finnish Air Force in aerial refueling operations - Article de Defense Talk du 15 mai 2009 .
[ 4 ] Decision Due on Arms Deal Worth Hundreds of Millions - Article de YLE du 23 avril 2009 .
[ 5 ] Finnish Radar and Missile System Deal Worth Over EUR 500 million - Article de Defense Talk du 1er mai 2009 .
[ 6 ] Finnish General Says EU Mutual Defence Would Clash With Constitution - Article de Defense Talk du 27 avril 2009 .

Articles associés :
[ 1 ] Le livre Blanc de la défense Finlandais



Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #l'OTAN dans l'arctique

Repost0

Publié le 27 Octobre 2009

Je reproduis  sur mon blogue l'article de Christian Bouchet de " Geostrategie.com " .
Mon Beau-Frère , Antonio Jesus Matos Da Silva , était à l'époque de la Guerre des Malouines appellé dans la Marine Brésilienne et s'est porté volontaire pour assurer le secours en mer aux aviateurs Argentins de l'Aeronavale à partir de la base de Comodore - Rivadavia .Il avait juste 17 ans . Il y contracta une pneumonie .
Ce fut lui qui me parla le premier de la figure du Colonel Mohamed Ali Seineldin .

CORONEL MOHAMED ALI SEINELDIN  ? PRESENTE !

Le 2 septembre dernier, à Buenos Aires, le colonel Seineldin, cadre de réserve de l’armée argentine, est décédé à l’âge de soixante-quinze ans après une vie militaire et politique bien remplie. Cette disparition inattendue a fait la une de tous les quotidien sud-américain et les obsèques de ce héros de la guerre des Malouines ont réunies une foule dense où les anciens combattants côtoyaient les militants péronistes et les activistes de l’extrême gauche marxiste léniniste. Totalement inconnu en Europe, Mohamed Ali Seineldin était considéré, en Amérique, latine à la fois comme une des sources d’inspiration d’ Hugo Chavez dans les années 1980-1990 et comme l’incarnation la plus pure du nationalisme argentin.

Arabe libanais d’origine, chiite de naissance, Seineldin s’était converti au catholicisme durant son adolescence. Il avait fait alors le choix de ne pas christianiser ses prénoms par respect pour ses parents. En 1957, à vingt-quatre ans, à l’issue de ses études, il choisit la carrière militaire. Officier sans histoire, il ne se caractérisa pendant longtemps que par sa foi religieuse vive et par ses conviction péronistes affichées.

Après le retour d’exil du général Peron et de son épouse, en 1973, il fut des militaires qui eurent la difficile tache de réduire la guérilla trotskiste qui d’était développée dans la province de Tucuman, ce qu’il fit d’une manière « propre », sans massacres ni tortures. Le coup d’État de mars 1976, lors duquel une junte de généraux renversa la présidente Isabelle Peron, mit un terme à sa carrière : considéré, à juste titre, comme un péroniste, il n’eut plus aucun avancement et fut cantonné dans des garnisons obscures au fin fond de la Patagonie. Ce positionnement géographique eut comme conséquence qu’il fut un des officier envoyés occuper les îles Malouines en mai 1982. Lors de la contre-offensive britanniques de juin, il organisa avec brio la résistance des troupes argentines, se couvrit de gloire et acquis soudain une notoriété importante qu’il consolida par des déclarations nationalistes répétées. Nommé, deux ans plus tard, à Panama comme attaché militaire à l’ambassade d’Argentine, il apporta une aide importante au général Noriega quand celui-ci déclara « l’état de guerre » envers les Etats-Unis. Faisant cela contre l’avis de son gouvernement, il fut démis de son poste et rappelé à Buenos Aires. Il y trouva les officiers et les sous-officiers en ébullition car soumis à des enquêtes et des procès humiliants pour la manière dont ils avaient réduit les tentatives d’insurrection de l’extrême gauche dans la seconde partie des années 1970. Alors que rien ne lui était reproché et qu’aucune charge ne pesait contre lui, Mohamed Ali Seineldin, déclarant qu’il était inacceptable que ceux qui n’avaient fait qu’obéir aux ordres soit poursuivis et sanctionnés, devint le porte parole de la contestation militaire. A la tête des carapintadas, il organisa deux coups d’État, en 1988 et 1990, qui échouèrent mais qui eurent comme conséquence qu’une loi d’amnistie fut votée.

Emprisonné, Seineldin fut d’abord condamné à mort. Après une intervention du pape Jean Paul II, il fut rejugé, en 1991, et condamné à la prison à vie. De sa géôle, il adressa alors de manière régulière à ces concitoyens des manifestes dénonçant l’impérialisme des USA, le Nouvel ordre mondial et la destruction de l’économie argentine par les multinationales et le FMI. Déjà populaire lors de son incarcération, il devint une véritable icône pour les anciens combattants de la guerre des Malouines, les militaires démobilisés, la jeunesse péronistes et, du fait de son anti-impérialisme, une partie de la gauche radicale. Une organisation politique, le Parti populaire de la reconstruction, fut même crée pour faire la promotion de ses idées et demander sa libération. En mai 2003, après treize années d’emprisonnement, il fut gracié et libéré. Nommé alors président d’honneur du Conseil suprême péroniste – une sorte de conseil des sages qui chapeaute toutes les organisations péronistes existantes – il joua un rôle idéologique non négligeable dans la vie politique argentine tout en s’engageant résolument, malgré son âge, dans de multiples actions caritatives jusqu’à son décès.

Christian Bouchet

Norberto Ceresole, un révolutionnaire argentin

On sait, par de nombreux témoignages, que Mohamed Ali Seineldin et ses carapintadas furent une référence tant idéologique que stratégique pour Hugo Chavez et que c’est à leur exemple qu’il organisa au sein de l’armée vénézuélienne son Movimiento Bolivariano Revolucionario et qu’il tenta ses coup d’États de février et novembre 1992. Ce qu’on sait moins, c’est qu’à l’époque, un même homme conseilla Mohamed Ali Seineldin et Hugo Chavez. Il se nommait Norberto Ceresole. Sa vie, relativement courte (il décéda à 60 ans en 2003), mérite d’être contée, tant elle est symptomatique de l’engagement d’hommes qui, s’ils avaient vécu en Europe, y auraient été des militants de la droite populaire et nationale.

Né en Argentine en 1943, Norberto Ceresole fit de brillantes études en Europe où il fréquenta les groupes de l’extrême droite extraparlementaire et nationale-révolutionnaire. Rentré en Amérique latine, il fut, de 1969 à 1971, le conseiller de Juan Velasco Alvarado, un général nationaliste et populiste, très anti-américain, qui par un coup d’État heureux avait prit le pouvoir au Pérou. Il devint ensuite, un des dirigeant des Montoneros, un groupe de guérilla péroniste qui joua un rôle central dans le retour au pouvoir du général Peron en octobre 1973. Forcé à l’exil par le coup d’État anti-péroniste de mars 1976, il s’installa en Espagne où il fréquenta les militants de la Phalange authentique (c’est à dire les partisans de Manuel Hedilla qui refusa l’inféodation de la Phalange des JONS au franquisme) tout en publiant de nombreux ouvrages de géopolitique où il prônait une alliance de l’Amérique latine et de l’URSS contre les USA et une défense inconditionnelle de Cuba. Ces livres lui donnèrent une forte audience dans le corps des officiers de plusieurs pays d’Amérique du Sud et, tout naturellement, quand il rentra en Argentine en 1987, il devint le conseiller politique tant des colonel argentins Aldo Rico, Raul de Sagastizabal et Mohamed Ali Seineldin, que des officiers supérieurs vénézuéliens Luis Davila, Manuel Quijada et Hugo Chavez. Son importance fut telle qu’il fut arrêté, et emprisonné quelques temps, en 1995 par les services secrets du Venezuela qui l’accusèrent de préparer un nouveau coup d’État pro-chaviste.

Norberto Ceresole salua la victoire électorale d’Hugo Chavez en 1988 en publiant « Le Caudillo, l’armée et le peuple : le Venezuela du commandant Chavez ». Il fut rapidement invité à occuper un poste officieux dans l’entourage du nouveau président dont il était devenu l’ami (Chavez insista publiquement à plusieurs reprise sur l’amitié qui les liait). Il lui prodigua des conseils de géopolitique et participa à la réorganisation des services secrets du pays. Après quelques années d’un travail discret à Caracas, il rentra en Argentine où il devint cette fois le conseiller d’Adolfo Rodriguez Saa, le leader de l’aile gauche du mouvement péroniste, puis de l’ex-colonel Aldo Rico, un ami de Seineldin et un chef carapintadas, qui se tentait de se faire élire gouverneur de la province de Buenos Aires. C’est peu de temps après l’issue décevant de cette campagne électorale que Ceresole décéda prématurément usé par le stress du militant.

GRACIAS HÉROES!!!, ¡¡¡GRACIAS A MIS HÉROES DE MALVINAS HOY PRESOS EN LAS DISTINTAS CÁRCELES DEL PAÍS!!!

Note de l'Editeur :
Nous présentons , moi et mon épouse Sonia , nos sincéres condoléances à la famille , aux proches , aux compagnons d'arme du colonel Mohamed Ali Seineldin .
PAZ !

Daniel BESSON et Sonia MATOS-BESSON

Voir les commentaires

Rédigé par Daniel BESSON

Publié dans #Opinions

Repost0