Publié le 23 Avril 2009



L
es Islandais éliront samedi 25 avril les 63 députés de l'Althing, leur Parlement. Il s'agit d'un scrutin anticipé à la suite de l'effondrement du système bancaire du pays, qui a entraîné en janvier des manifestations de rue violentes et la démission du gouvernement. Une coalition provisoire de gauche (sociaux-démocrates et écologistes de gauche) a été formée jusqu'à l'organisation des élections.

Le journaliste étranger qui atterrit en Islande est généralement déçu. Où est cette crise qui a touché l'Islande bien plus dramatiquement que tous les autres pays d'Europe ? Les 4 × 4 rutilants, même s'ils sont moins nombreux, encombrent toujours les artères de Reykjavik. Certains centres commerciaux rendent l'âme, on sait que leurs fleurons les plus prestigieux sont en cessation de paiement, mais il faut aller dans la rue principale, Laugavegur, pour avoir un avant-goût du désastre. Un magasin sur trois est fermé et seuls les cafés et les restaurants résistent tant bien que mal dans l'attente des touristes que la belle saison ramène aussi sûrement que l'hirondelle des mers, le macareux et autres oiseaux migrateurs.

Interroger les Islandais ? Ils répondront toujours qu'ils sont confiants en l'avenir. "En cas de revers, il faut serrer les dents en attendant que ça s'arrange", dit la sagesse islandaise. Se plaindre, en cette terre luthérienne, est l'équivalent d'un péché mortel chez les catholiques. Les faits pourtant sont là. Quelque 40 % d'Islandais en moins voyagent à l'étranger. Les ventes de meubles ont chuté de moitié depuis l'automne, l'électroménager également. Les achats de voitures, sur les trois premiers mois de 2009, ont baissé de 92 %. Sans parler du marché de l'immobilier, atone au point qu'a cessé de paraître un journal de petites annonces qui, le lundi matin, faisait la joie des Islandais en leur donnant l'impression, en pleine euphorie haussière, qu'ils étaient de plus en plus riches. La Bourse, qui avait perdu 94 % de sa valeur en 2008, continue à descendre. Les faillites d'entreprises se succèdent.

Les conséquences sociales de cette débâcle se cachent encore, ou plutôt n'atteignent que les couches les plus marginales. Mais le mercredi, il est impossible de se garer près de la maison où des sacs de nourriture gratuite sont distribués aux démunis.

Le scrutin intervient trop tôt pour que le paysage politique en sorte bouleversé. Les sondages cependant prévoient un net glissement à gauche de l'électorat. Le Parti de l'indépendance (conservateur), après dix-huit années au pouvoir, a laissé le pays exsangue. Les conservateurs ont en outre du mal à se dépêtrer du renflouement de leur caisse par des entreprises qui étaient leurs obligées, une affaire embarrassante bien que parfaitement légale.

En perte de vitesse, les centristes risquent de perdre leur rôle de charnière. L´électorat rural qui leur faisait confiance a fondu. Ils souffrent aussi d'avoir été longtemps, auprès des conservateurs, la cheville ouvrière de la période 2002-2008, que l'on nomme avec ironie "la prospérité".

Les sociaux-démocrates, requinqués par la présence à la tête du gouvernement de Johanna Sigurdardottir devenue depuis peu la présidente du parti, devraient être les vainqueurs du scrutin. Conserver un niveau de protection sociale comparable à celui des nations scandinaves est, pour les Islandais, une question de dignité, et ce sont les sociaux-démocrates, selon les sondages, qui paraissent le mieux aptes à le faire.

Les "rouges-verts", crédités de 26 % des voix, bénéficient de leur intégrité et d'une opposition constante à la politique des années passées. Leur faiblesse ? Leurs convictions écologiques que l'électorat, en période de crise aiguë, trouve peu prioritaires ou trop idéalistes. Et puis il y a les orphelins de la "révolution des ustensiles de cuisine" qui, jour après jour en janvier, ont tapé en cadence sur des casseroles devant le Parlement. Une nouvelle formation s'en réclame, le Parti des citoyens, espoir pour les uns, récupération pour les autres. Il pourrait faire une timide percée.

La visibilité est nulle. Le Fonds monétaire international ne remettra sa feuille de route qu'après les élections. La couronne islandaise a perdu près de la moitié de sa valeur en quinze mois, le contrôle des devises est total et les avoirs étrangers gelés. Les cours du poisson manifestent des signes de faiblesse et celui de l'aluminium a tellement baissé que l'électricité, dont le prix est indexé, est vendue à perte. Comment repartir ? Aucun parti n'a le courage de dire que la situation ne peut que s'aggraver.

Gérard Lemarquis

Note de l'Editeur :
Les partis qui se présentent aux élections doivent faire face à un cruel dillemme comme je l'ai déja signalé sur ce blogue : Concilier leurs idéologismes  environnementaliste et Européiste avec les revandications identitaires et économiques des Islandais que l'on pourrait qualifier selon nos critères de " populistes " .
On voit mal en effet , malgres des émissions de propagande pro-Europeistes comme celle diffusée hier soir sur ARTE DESINFO (1) ,  comment un agenda Européen peut se concilier avec les aspirations d'un peuple qui veut retourner à une économie basée sur la pêche et qui considére la chasse à la baleine comme un fait identitaire .
Le fait que ce gouvernement " Rouge-Vert " a déja autorisé la poursuite de la chasse à la baleine et envisage d'accorder des permis d'exploration sur son plateau continental à des sociétés pétrolières montre le fossé qui existe entre l'idéologisme et l'exercice effectif du pouvoir .
 La " révolution des casseroles " et ses mots d'ordre ont  donc été peu reliès par les mediats occidentaux , et beaucoup moins en tout cas que les agissements des hordes barbares Daces dans les rues de Kichniev .
La constitution d'un " Parti des citoyens" est en tout cas une trés bonne nouvelle .

(1 ) Cette émision se concentrait sur une association baptisée " La République des femmes " qui bien sûr considére que la parité homme-femme au sein des listes électorales est l'enjeu essentiel du scrutin . Vous vous doutez que cette " République des femmes " prône l'adoption de l'Euro , l'arrêt de la chasse à la baleine et dénonce le " patriarcat " que génére une société de pêcheurs !


Liens : Eva Joly chargée de traquer les capitaux islandais évadés dans les paradis fiscaux  ( Voilà une nouvelle qui devrit faire plaisir à Enrico Macias ! )

Articles associés : Islande , ne pas se tromper de manifestations


Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0

Publié le 22 Avril 2009

Abstract - Russia to built third generation of nuclear powered icebreakers - Update - 500 Mio USD of federal budget were allocated for the building of the third generation of nuclear powered icebreakers . The design should be completed by Iceberg design bureau before 2010 and the launching is schedulded for 2015 . The ship will be built by Baltic Shipyards in Sankt-Petersburg . Ice-breakers are crucial for projection of power and sovereignity in arctic regions and premier Vladimir Putin is watching closely on the issue .
Baltic Shipyards also announced that the world's first nuclear floating power plant will be launched in Q4 of 2012 . This nuclear floating power plant will be used on the arctic rim of Russia for isolated communities on the Northern Maritime Route .Today Zvedeochka shipyards have announced that the Prirazlomnoya paltform will be ready for 2010 and will began its tests in arctic ice conditions . This is a crucial step for the technological independance of Russian oil and gas sector in arctic technolgies .
Russian shipbuilding is experiencing crucial mutations  in order to improve its efficiency , the merger of 33 design bureau and shipyards in the " United Shipbuilding Corporation" ( OCK ) is one of them . Russia hopes to strenghen this sector with high added values ships like ice-breakers , nuclear floating power plants , arctic class ships and arctic oil and gas plateforms . This sector suffers from a lack of skilled manpower and majors shipyards are looking for workers of other Russian regions and even from abroad .

17 milliards de roubles [ 500 Mio$]  du buget fédéral viennent d'être alloués pour la construction de la  troisième génération de brise-glaces à propulsion nucléaire .
Le bureau d'études Iceberg aura la responsabilité de la conception finale de ce brise-glaces qui est destiné à opérer dans les mers et les fleuves , une maquette de la coque ayant été testée avec succés dans des conditions de navigation arctiques  au mois d'octobre dernier  à l'institut Krylov de Saint-Petersbourg . Ce brise-glaces sera à double coque . Sa conception devra être terminée en 2010 et son lancement est prévu pour 2015 . ll est probable qu'il sera construit aux chantiers de la Baltique à Saint-Petersbourg .
Actuellement la Russie met en oeuvre deux classes de brise-glaces : Deux brise-glaces fluviaux , Le Taiymir et le Vaigach dont la mission est l'assistance à la navigation entre le fleuve Ienissei et le port de Dudinka .
Elle met en oeuvre égalemment quatre brise-glaces Océaniques : Le NS  50 let Pobedy , NS Yamal , NS Rossyia , NS Sovietskyi Soyuz . Le premier , le NS Arktika , a été retiré du service actif en octobre 2008 .
Les brise-glaces sont des élements essentiels pour la projection de souveraineté et de puissance dans les eaux arctiques avec l'aviation  .Des associations environnementallistes comme Bellona ont tenté de relayer auprés de l'opinion publique Russe l'idée que les brise-glaces à propulsion nucléaire ne sont pas rentables dans un contexte d'utilisation commerciale en raison de nombreuses opérations de maintenance nécessaires lors du rechargement du combustible , toutefois tous les experts sont d'accord  pour conclure que la puissance  des brise-glaces de la classe" Arktika " donne à la Russie une capacité de projection inégalée dans les eaux arctiques . Outre leur puissance de pénétration , ces brise-glaces bénéficient d'une autonomie qui peut atteindre 400 jours . Des projets de brise-glaces de 2x110 Mwe  existent , ceux ci seraient capables de briser des glaces de 2.5 m à 3m d'épaisseur et rendre la Route Maritime du Nord praticable toute l'année .
Le premier ministre Vladimir Poutine a fait de la construction des brise-glaces un des éléments clefs de la revitalisation de la construction navale Russe qui traverse actuellement une phase de restructuration ( article à venir ) .
Le gouvernement Russe vient d'annoncer que la création de  " United Shipbuilding Corporation "- Объединенной судостроительной корпорации (ОСК ) " qui resulte de la fusion de 33 chantiers navals et bureaux d'études est terminée .
Selon un decrêt présidentiiel du 30 mars 2009 , quatre chantiers navals militaires seront inclus au conglomérat .

Le premier brise-glaces à propulsion nucléaire , le " Lénine " qui a été desarmé est actuellement en cours de transformation pour devenir un musée et un hôtel de luxe à Mourmansk . Lancé le 5 décembre 1957 , il a parcouru pendant 30 ans ,654 400 milles nautiques .
La construction des brise-glaces est un élèment identitaire Russe -C'est en observant la proue métallique en fonte des embarcations des Pomores , une communauté établie sur les rives de la Mer Blanche,  que Mikhail Bretniev a eu l'idée de construire le premier brise-glaces de l'ére moderne , le Pilot - Пайлот - en 1864 .



L'autre
trés bonne nouvelle pour le Cluster Maritime Russe de l'arctique est l'annonce de la livraison à Energoatom pour le dernier trimestre 2012 de la centrale nucléaire flottante " Akademik Lomonossov " par les chantiers de la Baltique .  Cette centrale nucleaire flottante est destinée à fournir de l'énergie à des régions éloignées comme la Yakoutie . La construction de cette centrale nucléaire flottante a commencé en 2007 aux chantiers Sevmash à Severodinsk et a été transférée aux chantiers de la Baltique à Saint-Petersbourg en Aout 2008 . A terme quatre centrales nucléaires de ce type sont destinées à renforcer le réseau energétique du littoral arctique de la Russie sur les " Stutzpunkten " de la Route Maritime du Nord . Avec les brise-glaces à propulsion nucléaire , les centrales nucléaires flottantes sont les " joyaux technologiques " destinés à revitaliser  le secteur de la construction navale Russe . Il va sans dire que ce projet soulève des " cris d'orfraies " (1 ) de la part des associations environnementalistes comme Bellona .
Les centrales nucléaires flottantes Russes intéressent de nombreux pays désirant avoir des unités de production énergetique dans des endroits isolés . Une location pour des chantiers est aussi envisagée . La société Brésilienne Eletronorte  utilise des barges de débarquement équipées de groupes turbo-alternateurs diesels pour alimenter des communautés isolées en Amazonie sur le modèle de celles utilisées lors du débarquement en Normandie .

Mise à jour du 22 Avril 2009

La troisième bonne nouvelle qui touche le secteur de la construction navale Russe est l'annonce de la livraison pour 2010 à Gazprom de la plateforme de Prirazlomnaya par les chantiers Zvedochka à Severodinsk . Le début de la construction de cette plateforme a commencé en 1998 . En 2002  l'opérateur du champ de Prirazlomnoye  ,Sevmorneftegaz , a acquis la plateforme Hutton TLP dont les superstructures ont été intégrées au projet . Gazprom maintient que l'exploitation du champ de Prirazlomnoye commencera en 2011 , démentant les pronostics pessimistes . La production annuelle maximum sera de 6 Mio de tonnes pour une durée de 22 ans . La complétion de cette plateforme est essentielle pour le secteur petrogazier Russe en matière d'autonomie technologique .Cette plateforme sera la première au monde à opérer par des tempéraures de -50°C et à supporter les contraintes d'une banquise pouvant atteindre 2m d'épaisseur .  Tout comme les brise-glaces et les centrales nucleaires flottantes , les plateformes à capacité arctique sont les élèments clefs de la revitalisation de la construction navale Russe . Des experts , pour la plupart Norvègiens , estimaient que les chantiers navals du cluster maritime Russe de l'arctique étaient incapables de produire sans assistance étrangère ces plateformes .Une coopération avec la socièté Aker Kvaerner  a toutefois été necessaire pour les grues :  Celles ci doivent être capables de compenser les effets de la houle lors des opérations de chargement et de déchargement
Le principal goulot d'étranglement des chantiers navals Russes n'est pas le manque de fonds ou de commandes mais celui de personnel qualifié . Ceux-ci sont obligé de rechercher ce personnel dans d'autres régions de Russie ,plus sévéremment touchées par la crise , et même à l'étranger .

( 1) - Un(e) orfraie siffle car c'est un aigle !

Liens :   
Chantiers de la Baltique 
                 Etude  sur la flotte de brise-glaces Russes et Soviétiques 
                   To the North Pole : Russian Nuclear icebreakers 
                   Le projet de Prirazlomnoye ( en Russe
                   Russia's Putin tours new rig in Arctic oil drive
                   Construction navale: une profonde modernisation nécessaire ( Article de Ria Novosti du 6 Mars 2009 )
                   Construction navale: la Russie mise sur l'exclusivité ( Article de Ria Novosti du 6 Mars 2009 ) 
              Russia to build new-generation nuclear icebreaker by 2015 


Articles associés : Grand Nord : la Russie rétabliera sa flotte de brise-glaces 
                             La Russie fabrique des brise-glaces comme des saucisses

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Marine marchande

Repost0

Publié le 22 Avril 2009

Le pétrole, « maître du monde » ? Oui, mais comment en est-on arrivé là ? Des rivalités pour contrôler la route des Indes à l’émergence des Etats-Unis comme puissance mondiale, les pays anglo-saxons ont su étendre leur influence en Asie centrale, dans le Caucase et au Proche-Orient, avec, au final, leur mainmise sur les principales ressources pétrolières mondiales.

Gilles Munier remonte aux origines du Grand jeu et de la fièvre du pétrole pour raconter la saga des espions de l’or noir et la malédiction qui s’est abattue sur les peuples détenteurs de ces richesses. Il brosse les portraits des agents secrets de Napoléon 1er et de l’Intelligence Service, du Kaiser Guillaume II et d’Adolphe Hitler, des irréguliers du groupe Stern et du Shay - ancêtres du Mossad - ou de la CIA, dont les activités ont précédé ou accompagné les grands bains de sang du 19ème et du début du 20ème siècle.

Parmi d’autres, on croise les incontournables T.E Lawrence dit d’Arabie, Gertrude Bell, St John Philby et Kermit Roosevelt, mais aussi des personnages moins connus comme Sidney Reilly, William Shakespear, Wilhelm Wassmuss, Marguerite d’Andurain, John Eppler, Conrad Kilian. Puis, descendant dans le temps, Lady Stanhope, le Chevalier de Lascaris, William Palgrave, Arthur Conolly et David Urquhart.

« On dit que l’argent n’a pas d’odeur, le pétrole est là pour le démentir » a écrit Pierre Mac Orlan. « Au Proche-Orient et dans le Caucase », ajoute Gilles Munier, « il a une odeur de sang ». Lui qui a observé, sur le terrain, plusieurs conflits au Proche-Orient, montre que ces drames n’ont pas grand chose à voir avec l’instauration de la démocratie et le respect des droits de l’homme ( 1 ) . Ils sont, comme la guerre d’Afghanistan et celles qui se profilent en Iran ou au Darfour, l’épilogue d’opérations clandestines organisées pour contrôler les puits et les routes du pétrole.

330 pages, avec photos, cartes et index - 22,60 euros - Editions Koutoubia - Groupe Alphée-Editplus
Les espions de l’or noir, par Gilles Munier (Ed. Koutoubia)
Dédicace : le mercredi 29 avril, à 19 heures
Galerie Arcima : 161, rue St Jacques, à Paris (métro : Luxembourg)



Bibliographie conseillée :
- " La guerre secrête pour le pétrole " - Antoine Zischka - PAYOT - 1933     INDISPENSABLE , le précurseur toujours d'actualité !
Méprisé en France , " La guerre secrête .......... " est avec " La guerre secrête pour le coton " un livre scolaire et universitaire en Amérique Latine ( Bresil , Venezuela ) .
- " Ölkrieg - Wandlung der weltmacht öl " - Anton Zischka - NS Verlag ou Wilhelm Goldmann Verlag - 1941 
Le même mais beaucoup moins " politiquement correct " - Actualisé en 1941 à l'aune des " événements survenus en Europe et dans le monde entre 1933 et 1940 " (c) - Mis à l'index par les troupes d'occupation alliées en 1945 mais disponible sur les sites de vente en ligne .
-" Agyptens weg zur freiheit   " - " All-Islam " - " Frankreich in Nord-Afrika " - " Die Arabische Revolution"- " Politiker und propheten am Roten Meer " - Paul Schmitz-Kairo - Wihlem Goldmann Verlag - de 1937 à 1942 .
Décrit sans concessions la situation au proche et au moyen-orient durant l'entre deux guerres - Férocement Anglophobe et Francophobe mais une analyse lucide et prémonitoire des enjeux dans la région par un specialiste Allemand - A l'époque ou le livre est écrit , les potentialités pétrolières de l'Afrique du Nord Française et Italienne sont inconnues , toutefois Paul Schmitz -Kairo prohétise " Si jamais du pétrole est découvert dans cette région , les Anglo-Saxons s'activeront à en chasser les Français et ceci même au large de la Riviera Française , de l'autre côté de la Méditerranée  "  - Voir supra mais disponible dans toutes les bonnes crémeries  ( lien temporaire ) .
- " Cette guerre a cinquante ans - C'est la guerre du pétrole " - Paul Vallot - Librairie Nationale - 1943
Encore un livre trés " politiquement incorrect " - Ecrit par un collaborationiste , il actualise le livre de Zischka
et présente les dessous de la conference de San-Remo et les enjeux au proche et au moyent-orient vue de la France de Vichy .
-  " Sieg der Arbeit : Geschichte des fünftausendjährigen Kampfes gegen Unwissenheit und Sklaverei " - Anton Zischka - Wilhelm Goldmann  Verlag - 1941 - Voir supra - Décrit les tentatives Allemandes pour mettre au point un carburant synthétique et du  " Widia " précurseur des outils de coupe synthètiques utilisés par les industries mécaniques .- Utilisé dans un mémoire de fin d'études .
- " Paris- Match " - Reportages de Raymond Cartier dans les années 50 sur la " Guerre du Pétrole " - Excellente couverture du coup d'état contre le Dr Mossadegh - Un temoignage pour l'histoire .
- " Power play , Oil in the Middle East " - Leonard Mosley - Random House - 1973
Présente de manière neutre et détaillée la révolution Irakienne de 1941 - Des élèments trés interressants sur les tentatives d'implantations Japonaises en Arabie Séoudite à la veille de la sgm -  Beaucoup de documents sur l'ARAMCO - Se termine à la veille du choc pétrolier de 1974 .
- " Le pétrole et la haine - Choses vues en terre d'islam " - François Quilici - Anthème Fayard - 1957
Point de vue d'un Français qui a " mal à l'Algérie " - Violente critique de Nasser .
- " Ibn Seoud ou la naissance d'un royaume " - Jacques Benoist-Mechin - Plusieurs editions - 
On ne présente plus l'auteur de " l'Histoire de l'Armée Allemande " - Se lit d'une seule traite comme une épopée  . Prevoir une apres-midi entière .
- " Lawrence d'Arabie " - Jean Loup Julien -  Editions Chronique Dargaud - 2006
Superbement illustré avec des cartes et des photos - présente les événements contemporains de la vie de TE LAWRENCE .
- " Geopolitique - Constantes et changements dans l'histoire " - Aymeric Chauprade - Ellipses - 2007
- " Le Grand Jeu - Les enjeux gépolitiques en Asie centrale " - Collectif - Autrement - 2009
Déja présenté sur ce blogue . 




(1 ) " Während dieses buch in druck ging , bracht der krieg der " Demokratien " gegen das nationalsozialistische Deutschland aus . Wie der Weltkrieg wurde dieser krieg Englands vom ersten tag an als " Krieg für freiheit und recht " getarnt , hetzte England unzälige in den tod , nur " um die ideale der menschheit aufrechtzuerhalten "
Diese geschiechte des rohstoffes öl ist nun zu einer antwort auf die mit allen mitteln in der welt verbreitete hetzpropaganda geworden"
Préface de " ôlkrieg " par Anton Zischka
 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #La bibliothèque

Repost0

Publié le 22 Avril 2009

BERLIN, 21 avril - RIA Novosti. Le projet de construction du gazoduc Nord Stream, censé relier sous la mer Baltique les réseaux russe et ouest-européen, avance comme prévu, a annoncé mardi devant la presse le secrétaire d'Etat du ministère allemand de l'Economie et de la Technologie, Bernd Pfaffenbach.

"Le projet avance bien, il y a un débat, mais on est sur la bonne voie  ", a-t-il indiqué à l'issue de la quatrième réunion du groupe de travail stratégique russo-allemand à Berlin.

Institué en 2000, le groupe a pour mission de créer un cadre pour la coopération bilatérale et d'améliorer le climat d'investissement. Le groupe se penche, au cas par cas, sur l'élimination des problèmes entravant les liens économiques bilatéraux.

Nord Stream est un itinéraire foncièrement nouveau pour l'exportation de gaz russe vers l'Europe (avant tout vers les marchés allemand, britannique, néerlandais, français et danois), qui contournera les pays de transit traditionnels.

Sa première conduite, longue de 1.200 km et d'une capacité annuelle de 27,5 milliards de mètres cubes, doit entrer en exploitation en 2011. L'opérateur du projet est la société Nord Stream AG enregistrée en Suisse et détenue à 51% par Gazprom, à 40% par les allemands Wintershall Holding et E.ON Ruhrgas et à 9% par le néerlandais Gasunie. Gazprom affirme que les partenaires ont abordé les négociations sur l'adhésion de Gaz de France Suez au projet.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Nord-Stream

Repost0

Publié le 21 Avril 2009

Dans son dernier numéro d'Avril-Juin 2009 la revue " éléments pour la civilisation européenne  " consacre un dossier à la Russie intitulé " Demain les Russes " . Aprés un éditorial de Robert de Herte qui esquisse une histoire de la Russophobie , ou il met en évidence le lien entre anti-Soviètisme , anti-Bolchevisme et Russophobie , la revue consacre un dossier à la Russie avec trois interviews ; Une du géopoliticien Aymeric Chauprade , une du philosophe-géopoliticien Alexandre Douguine et une autre avec le chercheur Claude Karnoouh . Ce dernier explique les raisons pour lesquelles Joseph Staline bénéficie toujours d'une trés forte popularité au sein du peuple Russe ( " Les Russes n'ont pas oublié Staline " ) : Le théocentrisme Russe , la conduite de la Grande guerre patriotique qui fut un " Choc des civilisations  " entre Germains et Slaves avant d'être l'affrontement de deux régimes et doctrines politiques .
Il note avec justesse que malgrés sa modernité affiché , le Soviétisme Russe a laissé subsister des pans entiers de traditions populaires . Il cite le cas de la Moldavie , aspect particulièrement intéressant à l'aune des événements qui s'y déroulent actuellement .
En conclusion il n'hésite pas à affirmer que les régimes Communistes ont plus préservé les traditions populaires , y compris la religion , que le libéralisme qui les a suivi . Il s'oppose aussi à la " légende noire " propagée en Occident sur la période Stalinienne .

Le géopoliticien Aymeric Chauprade consacre l'essentiel de son exposé à l'analyse des facteurs de puissance de la Russie ainsi qu'au " Nouveau Grand Jeu " qui l'oppose à l'Occident Americano-centré en Asie Centrale et au travers des " révolutions colorées " .
Le sujet de l'arctique  est évoqué . Pour comprendre l'analyse d'Aymeric Chauprade , il faut raisonner en terme de projection polaire . Il faut aussi considérer les travaux de Karl Haushofer qui s'est livré à l'analyse de diverses " Mediterranées " : La " Méditerranée Danoise en 1035 ", "la Mediterranée Japonaise ".

" Dans la confrontation que lui imposent les Etats-Unis et ses proches alliès de l'Ouest , la Russie dispose toutefois de nombreux atouts . La Russie reste une puissance importante , dotée d'une industrie militaire performante , capable de moderniser les équipements de son armée . Ensuite , dans un monde ou émergent de nouveaux pôles économiques ( en Asie et en Amérique Latine nottament ) , les ressources naturelles de la Russie constituent une carte formidable , tout comme l'ouverture sur l'Océan Arctique , lequel pourraît devenir une sorte de Mediterranée si les prévisions concernant la fonte des glaces du pôle Nord s'avèrent exactes ; la Russie deviendrait alors une sorte de centre du monde entre l'Europe , Asie et Amérique "










Bibliographie  :

" Géopolitique - Constantes et changements dans l'histoire " - Aymeric Chauprade - Ellipses - 2007
" Toute la géographie du monde " - Jean Claude Barreau et Guillaume Bigot - Fayard - 2007

" Weltmeere und weltmächte " - Karl Haushofer - Zeitgeschichte verlag - 1936
" Japan baut sein reich " - Karl Haushofer - Zeitgeschiechte verlag - 1941

" National Bolshevism Stalinist Mass Culture and the Formation of Modern Russian National Identity, 1931-1956 "

David Brandenberger - Harvard University Press  - 2005

 

Liens : élèments pour une civiisation Européenne

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Les Russes dans l'Arctique

Repost0

Publié le 21 Avril 2009

Avec un peu de retard , les cérémonies Pascales en Russie .  Pour des problèmes de connexion je n'ai pu présenter mes voeux sur ce forum . Mes amitiés à Tamara , Irina et Mila et à leurs familles .
Le reportage complet sur le site de Ria Novosti .
Le feu sacré de Pâques constitué par 33 bougies allumées sera pour la première fois ammené jusqu'au Pôle Nord . Aprés avoir été accueilli par le patrirache Kirrill , il sera mis dans un conteneur étanche et acheminé via le Spitzberg jusqu'à la station polaire de Barneo .





Liens : Le Koulitch ( L'inscription XB que l'on retrouve sur le Koulitch ou la Paskha signifie Hristos Voskres : Christ Ressucité ) 
            
La Paskha
                Russian Orthodox believers to take Holy Fire to North Pole


Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kulturkampf

Repost0

Publié le 21 Avril 2009

L'ambasadeur extraordinaire et plenipotentiaire de France en Russie Jean de Gliniasty a rencontré  le PDG de Gazprom Alexei Miller mardi 14 avril au siège de la société à Moscou . La discussion a porté essentiellement sur les perspectives de coopération Franco-Russes dans le domaine de l'énergie . L'ambassadeur De Gliniasty et Alexei Miller se sont félicités de la coopération entre Total et Gazprom dans le projet  Shtokman dans la Mer de Barents .
L'ambassadeur De Gliniasty à égalemment souligné au cours de cete rencontre l'importance du projet Nord-Stream pour la sécurité energétique Européenne .
Au cours de cette rencontre l'ambassadeur de France a souligné que l'accord récent de modernisation du réseau gazier signé entre l'Ue et l'Ukraine pour la modernisation de son réseau gazier ne pouvait se faire sans la participation de la Russie . Un point de vue déja exprimé par la Russie lors de la signature de cet accord ainsique par les principaux partenaires Européens , EON et ENI , de Gazprom .
Au même moment le PDG de GDF Suez , Gérard Mestrallet , a  annoncé l'intêret du groupe dans l'acquisition d'une part minoritaire dans le projet Nord-Stream de gazoduc sous la Baltique . Cette participation pourrait provenir de la cession par EON de 4.5% des parts du projet .
L'opérateur du projet est la société Nord Stream AG enregistrée en Suisse et détenue à 51% par Gazprom, à 40% par les allemands Wintershall Holding et E.ON Ruhrgas et à 9% par le néerlandais Gasunie.Les premiers contacts entre GDF Suez et Gazprom ont commencé au mois de décembre 2008 , avant la crise gazière Russo-Oukraïnienne de janvier 2009 .

Note de l'Editeur :
La visite de l'ambassadeur De Gliniasty ainsi que la prise de participation de GDF Suez dans le projet Nord-Stream sont importants à plusieurs titres .

- Malgres ses difficultés financières liées à la baisse des exportations et du prix des hydrocarbures , c'est une reconnaissance du rôle diplomatique de la société Gazprom , un MAE-bis de la Russie .
- L'ambassadeur de France a désavoué au siège même de Gazprom , le principal objectif visé de l'accord Ue-Ukraine , l'accord passé entre l'Ue et l'Ukraine qui excluait la Russie de la modernisation du réseau gazier Ukrainien . .
- La présence de GDF au sein du projet Nord-Stream est une reconnaissance , au delà des déclarations , du caractère prioritaire de ce gazoduc pour l'indépendance énergétique Européenne . Mis à part l'Allemagne et l'italie , la France qui importe une partie importante de son gaz de Russie était la dernière grande nation Européenne à ne pas s'être prononcé dans ce débat . Il ne reste plus que l'Espagne peu concernée par les importations de gaz Russe . Le soutien de la France sera un élèment de pression important vis à vis de la Suède qui reste le principal opposant au projet .




Liens : On working meeting between Alexey Miller and Jean de Gliniasty ( Communiqué de presse de Gazprom 
             Gaz: la modernisation du réseau ukrainien impossible sans la Russie (ambassadeur de France)
                 GDF Suez in talks with Gazprom on Nordstream stake
             Nord Stream: E.ON pourrait céder 4,5% des parts à GDF

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Nord-Stream

Repost0

Publié le 20 Avril 2009

Abstract - Russia to present new datas on the arctic continental shelf -
Russia has announced it will present new datas in front of the commission on the limits of the continental shelf to bolster its claims in the arctic .Russia is also not planning to deploy special  troops  in  the  Arctic,  according  to  the  Russian  Foreign Ministry's special envoy Anton Vasilyev who outlined that the august 2007 submarine expedition on the North Pole was not a territorial claim .


MOSCOU, 20 avril - RIA Novosti. La Russie présentera à la Commission appropriée de l'ONU de nouvelles données concernant l'extension de son plateau continental dans l'océan glacial Arctique, a annoncé lundi à Moscou l'ambassadeur itinérant de la Russie et membre du Conseil euro-arctique de Barents Anton Vassiliev.

"Nous devons persuader les 21 membres de la Commission pour les limites du plateau continental de l'ONU que les secteurs du fonds considérés (...) constituent le prolongement de notre plateau continental", a indiqué M.Vassiliev.

Selon lui, c'est l'unique moyen de prouver que la Russie a raison. "C'est un énorme travail d'étude géologique et géophysique du fonds marin", a précisé le diplomate.

La Russie a été le premier État côtier à déposer une demande auprès de la Commission des limites du plateau continental de l'ONU fondée conformément à la Convention de l'ONU sur le droit de la mer (UNCLOS) de 1982. La Commission comprend des spécialistes en géographie et en hydrographie sous-marines.

Aux termes la Convention, les États côtiers peuvent exploiter les ressources naturelles, y compris pétrogazières, jusqu'à 200 milles marins au-delà des côtes. Toutefois, les pays peuvent demander à étendre cette zone d'exclusivité jusqu'à 350 milles s'ils démontrent que leur plateau continental se prolonge au-delà des 200 milles. La demande russe a été en partie appuyée par la Commission, mais certaines questions restent en suspens.

Dans une iinterview à l'agence INTERFAX , Anton Vassiliev a égalemment ajouté que la Russie ne comptait pas déployer de troupes spéciales dans l'arctique mais seulement renforcer la surveillance de ses frontières .
" Nous ne voyons pas de problèmes à brêve échéance dans l'arctique qui nécessiteraient une solution militaire .Nous espérons que tout le monde agira raisonnablement [Dans la région ]
" a t'il ajouté .
Il a égalemment ajouté que l'expedition Russe d'Aout 2007 ne constituait pas une revandication territoriale
" Un drapeau a été planté et nous en sommes trés fier . Ce fut un triomphe de la technologie Russe et de l'esprit Russe mais cela ne constitue pas une revandication territoriale  "

Les déclarations de M.Vassilev sont en retrait par rapport aux propos de M. Artur Chilingarov le chef de l'expédition et envoyé spécial du président Medvedev sur l'arctique et l'antarctique
.


Lien : Russia doesn't deem militarization of Arctic necessary - diplomat

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0

Publié le 16 Avril 2009


Un reportage de " Zvezdanews " ( La chaîne de l'Armée Russe ) consacrée à une base de défense anti-aérienne ( PVO = Protiv Vozdushnaya Oborona ) équipée de missiles S-300 prés de la ville de " Polarnyi " .
La mission principale de cette base , située dans la ville de Polarnyi non loin de la frontière Norvègienne , est de protéger les installations et les navires de la flotte du Nord .
Polarnyi est devenu le chef-lieu de la conurbation d'Aleksandrovsk , une " ville réservée " fermée aux étrangers comprenant les municipalités de Polarnyi , Snezhnegorsk ( " La ville enneigée " ) et  Skalisty.
Ce sont les " objets urbains " évoqués par Nicolas Patrouchev
.
Le début du reportage simule une alerte : Un aéronef [ en provenance de la Norvège - NDLR ] se dirige vers les installations de la Flotte du Nord à une vitesse de 2500 Km/h .
Le complexe S-300 peut aussi bien intercepter des missiles balistiques en phase de rentrée que des hélicoptères . La PVO  peut aussi faire appel à la chasse pour l'appuyer .
La base de Polarnyi assure la défense anti-aérienne de la Flotte du Nord depuis le début de la seconde guerre mondiale [ en URSS ] , le premier aéronef fut abattu le 21 Juin 1941 .


Note de l'Editeur : Ru Tube autorisant de nouveaux l'insertion de videos , vous allez vous régaler !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 16 Avril 2009

Abstract - Nunavut wants EU barred from Arctic Council- Nunavut Premier Eva Aariak says the European Union should not be allowed to join the Arctic Council, given its proposal to ban the import of seal products.
Harsh critics from inuit communities ,Greenland and Iceland against  Eu's cultural and economic hegemonism are musherooming on issues like seal and bear hunting and whaling .


La première ministresse du Nuanavut , Eva Aariak , s'oppose à la présence de l'Union Européenne avec le statut de membre observateur au sein du Conseil Arctique .
Des états ou des organisations non gouvernementales peuvent prétendre au statut de membre observateur au sein du Conseil Arctique ce qui leur permet d'assister aux débats mais pas de prendre part aux votes .
Eva Ariak a annoncé qu'elle a entammé des pourparlers avec le gouvernement Canadien afin que celui-ci s'oppose à la candidature de l'Union Européenne car celle-ci envisage d'interdire la commercialisaton des produits issus de la chasse au phoque .
Le projet de loi de l'Ue envisage une autorisation de produits de la chasse Inuit uniquement pour des raisons culturelles , educatives et cultuelles .
La premier ministre considère que ces restrictions sont trop limitatives et pourraient mettre en danger le mode de vie des Inuits .
" Le conseil arctique a été créé afin de promouvoir la coopération et la coordination entre ses membres dans l'Arctique . Ce que fait l'Union Européenne , c'est tout le contraire "
Le MAE Canadien Lawrence Cannon assistera à la prochaine réunion du Conseil Arctique qui doit se réunir à Tromsoe le 29 Avril prochain de même que Eva Aariak mais en tant qu'observatrice .
Karsten Klepsvik , ambassadeur Norvègien pour les questions polaires ,est conscient des contreverses succitées par la position de l'Ue et que le sujet des candidatures au poste d'observateur au sein du Conseil Artique sera débattu .
" L'Union Européenne est un acteur important et on ne peut pas l'exclure des activités dans . Au même instant nous avons ces préoccupations que l'UE arrive avec ses points de vue que nous n'aimons pas . On doit donc trouver un compromis "

Outre le Nunavut , le Groenland et l'Islande ont fermement critiqué les positions de l'UE sur des sujets comme la chasse au phoque , à l'ours ou à la baleine .

Liens :
Nunavut premier wants EU barred from Arctic Council

Articles associés : L'Union Européenne menace la culture Groenlandaise 
                             L'Islande va continuer à chasser la baleine .



Errartum : Dans mes précédents articles , j'avais écrit que l'Allemagne et l'Italie desiraient obtenir le statut de membre observateur au sein du Conseil Arctique . L'Allemagne , de même que l'Espagne et la Pologne , a déja ce statut depuis Novembre 2007 . Le statut de l'Italie est transitoire et doit être établi de manière définitive lors du prochain conseil .










Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kulturkampf

Repost0