Publié le 11 Juin 2008

MOURMANSK (Nord), 11 juin - RIA Novosti. Les gardes-frontières russes ont arraisonné en mer de Barents le vraquier norvégien Tello qui avait enfreint les règles de franchissement de la frontière navale russe, a annoncé mercredi un porte-parole de la direction du Service fédéral de sécurité (FSB) pour la région de Mourmansk.
"En franchissant la frontière Le vraquier s'est déplacé de 40 milles par rapport au point autorisé", a expliqué le porte-parole.
Selon lui, le navire norvégien a été repéré par l'aviso russe Ladoga. Le Tello n'a pas répondu à la demande d'identification envoyée par le bâtiment russe et a été escorté au port de Mourmansk. Son capitaine a expliqué l'incident par le fait qu'il se reposait dans sa cabine et que son assistant n'avait pas pu s'orienter correctement dans cette situation.
Le capitaine norvégien a reconnu sa faute et consenti à verser une amende administrative, a ajouté le porte-parole.
Article original :
http://fr.rian.ru/russia/20080611/110151178.html

Bien entendu , il s'agit d'une " agression injustifiée " de la Garde Cotière Russe .

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #guerre navale Russo-Norvegienne

Repost0

Publié le 11 Juin 2008

MOSCOU, 11 juin - RIA Novosti. Des appareils de l'Aviation russe à long rayon d'action sont en patrouille au-dessus de l'océan glacial Arctique, a annoncé à RIA Novosti mardi le porte-parole par intérim de l'Armée de l'air russe, Vladimir Drik.
"Aujourd'hui quatre Tu-160 ont quitté la base d'Engels (Volga) pour accomplir un vol régulier au-dessus de l'océan", a-t-il précisé.
Mardi, des porte-missiles stratégiques ont déjà accompli un vol de près de 20 heures en Arctique. Deux Tu-95 ont volé en suivant "le grand rayon" de l'Arctique, d'après le plan de patrouille aérien au-dessus de régions arctiques reculées, a annoncé le porte-parole.
Les avions ont été ravitaillés en vol. Après avoir rempli leur mission, les équipages ont regagné la base d'Engels. Les avions ont été escortés par des chasseurs de l'OTAN.
Les vols des avions russes se déroulent en stricte conformité avec les Règles internationales d'utilisation de l'espace aérien au-dessus des eaux neutres, sans violer les frontières des autres Etats, a encore annoncé le militaire.

Article original :
http://fr.rian.ru/defense/20080611/110044837.html

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 11 Juin 2008

MOURMANSK, 11 juin - RIA Novosti. La frégate Tourville de la Marine nationale française rend une visite de courtoisie dans le port russe de Severomorsk (région de Mourmansk), base principale de la Flotte du Nord de la marine russe, annonce mercredi le service de presse de la Flotte dans un communiqué.
"Ce n'est pas la première rencontre entre les marins russes de la Flotte du Nord et l'équipage du Tourville. En 2004, la frégate avait déjà participé à des exercices russo-français dans le bassin de l'Atlantique, au cours desquels la Russie était représentée par les navires de guerre de la Flotte du Nord", stipule le communiqué.
Dans le cadre de cette visite, les marins français seront accueillis par le commandement de la Flotte du Nord, visiteront les musées de la Flotte et des forces aériennes, et réaliseront une excursion à travers la ville de Mourmansk.
"Le grand navire anti-sous-marin russe Admiral Tchebanenko servira de navire-hôte et ira accueillir la frégate française. Des compétitions sportives entre les marins des deux navires de guerre sont aussi au menu", indique le communiqué. En outre, une réunion consacrée à l'organisation d'exercices conjoints entre les deux pays aura lieu.

Le Lt. Gen. Vladimir Shamanov a annoncé un renforcement de la Marine Russe dans l'Arctique , l'Atlantique et le Pacifique

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 1 Juin 2008

Les chemins de fer Russes ( RZD ) viennent de signer un accord de financement avec diverses autorités administratives régionales Russes ( Oblast d'Arkhangelsk , Republique des Komis , kraï de Perm ) pour la réalisation , pres de 80 ans apres la pose des premiers rails , du projet " Belkomur " .
" Belkomur " est l'abreviation de " Beloyo More - Komis - Ural " ( Mer Blanche - Republique des Komis - Oural ) .
Ce projet , un " Magistral " * en Russe , a été initié en 1932 sur ordre de Joseph Staline et a été arrêté en 1953 avec la mort de celui-ci et le retour des prisonniers du " Goulag " .
En 1996 et 2002 des tentatives de reactiver ce projet par les administrations locales ont été faites mais n'ont pas eu de suites , faute de financements .
La venue de RZD a permis de boucler le " tour de table " necessaire à sa realisation .
Des sociétés privées comme Komi Aluminum, Severstaltrans, Lukoil et Rosneft participent à ce projet .

Une fois terminé , le " Belkomur " reduira de 800 kms les voies de communication entre la Siberie occidentale et la Mer Blanche . Il contribuera aussi à reafirmer la presence Russe dans cette région et à créer un corridor " Nord -Sud " pour l'exploitation des richesses de ces régions et leur industrialisation . Au programme figure un mega-projet d'exploitation de Bauxite dans la Republique des Komis .

On s'imagine sans peine les reactions de certains de nos " drouâdelômistes " à la reactivation d'un " projet [ferroviaire qui plus est ] Stalinien "par le gouvernement du " fasciste Poutine " , construit avec le sang des " damnés du goulag " !

Article original
http://www.pravdasevera.ru/200/?id=1051770350

* Un " Magistral " est un corridor à haut debit . Il peut aussi bien designer un chemin de fer ( BAM = Baïkal - Amour Magistral ; Turksib ) qu'un pipeline ( Druzhba ) .
Le terme Français le plus proche est " corridor "( multimodal ) ou " artère " .
En Anglais , il est traduit par " Mainline "


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le " Belkomur " sans jamais oser le demander
http://www.belkomur.com/en/belkomur/

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique de la Russie

Repost0

Publié le 31 Mai 2008

Grinnepisse , c'est à dire le Gouvernement Britannique , n'est pas content sur un projet de partage de l'Arctique sous l'egide de l'ONU comme en sont convenus les " cinq de l'Arctique "
Comme d'habitude , on fait appel au " petits peuples " * spoliés *
Il est vrai que la " Royal Navy " n'est plus que l'ombre d'elle même , et a de plus en plus de mal à concretiser sur le terrain les velléités expansionistes Britanniques à travers le monde et plus aprticulièrement aux pôles .
On notera , par contre , le silence assourdissant de Grinepisse sur un " land grab " , bien constitué celui-ci , par une o"n"g organiquement liée au gouvernement Britannique .

Article original
http://www.guardian.co.uk/environment/2008/may/29/fossilfuels.poles

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Repost0

Publié le 31 Mai 2008

le lancement d'un navire [ de guerre ] est toujours un acte politique majeur "
Eleanore Roosevelt - 1937

http://fr.rian.ru/photolents/20080529/108760500.html

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Marine marchande

Repost0

Publié le 30 Mai 2008


Face aux agressions répétées de la Garde Côtière Norvégienne à leur encontre , les pêcheurs Russes demandent l'appui de la Marine Russe dans une lettre à Vladimr Poutine .
Ce qui à l'air d'inquiéter les Gustavsons .


http://www.barentsobserver.com/russian-captains-demand-russian-presence.4487174-16179.html

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #La cause des peuples

Repost0

Publié le 30 Mai 2008

BICHKEK, 30 mai - RIA Novosti. La Russie poursuivra les essais du nouveau missile balistique Boulava ("massue") en 2008, a annoncé vendredi à Bichkek le commandant de la Marine russe Vladimir Vyssotski, en visite au Kirghizstan.
"Les essais du Boulava seront poursuivis cette année. Le missile sera homologué après que nous aurons mené à bien sa conception. La Russie investit des sommes colossales dans la création de cette nouvelle arme stratégique et nous devons obtenir une arme parfaite", a indiqué l'amiral.
Le missile balistique à carburant solide Boulava, unifié au maximum avec le complexe stratégique terrestre Topol-M, est destiné à équiper les sous-marins modernes de type Borée (dits du projet 955). Les submersibles de ce projet constitueront le fer de lance des Forces nucléaires stratégiques russes au XXIe siècle, selon le commandement de la Marine de guerre russe.
Le premier tir d'essai du Boulava (R-30 selon l'index russe), d'une portée de plus de 8.000 kilomètres et pouvant emporter dix ogives autoguidées, s'est déroulé le 27 septembre 2005 depuis le sous-marin porte-missiles stratégique Dmitri Donskoï de la Flotte du Nord.

Article original
http://fr.rian.ru/defense/20080530/108898973.html

" Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y a des statistiques là-dessus.              Michel Audiard

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 29 Mai 2008

En plaçant des obstacles à la construction du Nord-Stream , sous la pression des Etazuniens et de leurs caniches Baltes , l'Europe est en train de se tirer une balle dans le pied tout en violant le droit de la mer .
Comme je l'ai expliqué dans un post précédent , les Russes ont lagement la possibilité de trouver d'autres clients sur la planète .



MOSCOU, 29 mai - RIA Novosti. La commission des pétitions du Parlement européen s'est ralliée aux Etats de la Baltique, dont la plupart sont catégoriquement opposés à la construction du gazoduc Nord Stream reliant la Russie et l'Allemagne en raison de la menace écologique qu'il représente pour la mer Baltique, indique jeudi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.
Elle a approuvé à une majorité écrasante de voix un rapport invitant à mettre fin à la construction du Nord Stream, si celle-ci n'est pas entérinée par tous les Etats riverains de la Baltique. Les opérateurs estiment que ces nouveaux problèmes ne sont pas critiques et se déclarent certains qu'ils seront bientôt réglés. Quant aux experts, ils mettent l'accent sur la dépendance de l'Europe vis-à-vis du gaz russe qui devrait permettre en fin de compte à Gazprom de réaliser ses projets.
Le vote de la résolution, qui revêt un caractère de recommandation et qui a été élaborée à l'initiative des députés polonais, aura lieu en juillet lors d'une séance plénière du Parlement européen. D'ailleurs, Nord Stream AG (opérateur du projet) estime que les inquiétudes des parlementaires européens pourront être levées dans de brefs délais. "Ce problème n'est pas critique pour nous", a déclaré Irina Vassilieva, porte-parole de la compagnie. L'opérateur prévoit d'informer le Parlement européen bien avant juillet sur l'évaluation des effets du gazoduc sur l'environnement.
Selon les estimations des experts, le gazoduc Nord Stream, dont la première tranche doit être construite en 2011, permettra de satisfaire d'ici 2015 environ 25% des besoins supplémentaires des pays de l'Union européenne en gaz naturel.
D'après les spécialistes, les fondements juridiques sont de toute évidence insuffisants pour pouvoir interdire la mise en oeuvre du projet. "Conformément à la Convention de l'ONU sur le droit de la mer adoptée en 1982, les Etats ont le droit de construire des gazoducs sur le plateau continental des pays riverains. Ceux-ci ne peuvent pas poser de conditions à la construction d'un gazoduc", a expliqué Kamil Bekiachev, chef de la chaire de droit international à l'Académie juridique de Moscou.
Roland Götz, spécialiste des contrats pétrogaziers du département CEI/Russie de la fondation gouvernementale "Science et politique" (Berlin), relève que les firmes qui participent à la construction du gazoduc ont déjà effectué environ 200 études confirmant qu'il est inoffensif sur le plan écologique. "Peut-on parler des effets écologiques désastreux du gazoduc, lorsque des centaines de pétroliers sillonnent la mer Baltique?", demande M. Götz.
Parmi les conséquences éventuelles d'une hypothétique interdiction de la construction du Nord Stream, Alexandre Chtok, directeur du département Due Diligence de la compagnie 2K Audit - Delovye konsoultatsiï, cite la recherche par la Russie de nouveaux itinéraires pour le transport du gaz. Gazprom pourrait opter pour des moyens alternatifs de transport du gaz: une variante de construction d'une usine de gaz naturel liquéfié sera probablement envisagée. Par conséquent, le gaz provenant du gisement Ioujno-Rousskoïe pourra être envoyé non pas en Europe, mais vers d'autres marchés: par exemple, dans les pays d'Amérique du Nord".
Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

Article original
http://fr.rian.ru/business/20080529/108804583.html

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Nord-Stream

Repost0

Publié le 28 Mai 2008

Les premiers travaux de la station de liquefaction du gisement de Shtokman debuteronr cet été a annoncé le gouverneur de Mourmansk Yuri Yevdokimov.
Terebinka , autrefois un paisible village de pêcheurs , se verra doter d'infrastructures modernes comme un aeroport .
Le gisement de Shtokman est situé à 500 kms au Nord de Mourmansk .
Ce gisement recèle 3,8 trillions de m3 de gaz selon les estimations .
Apres extraction , le gaz sera acheminé sur la côte à Terebinka par un gazoduc ou une partie sera envoyée vers l'Europe au travers du Nord Stream tandis qu'une autre sera liquéfiée pour être exportée par des méthaniers .
La Russie ne sera pas ainsi dépendante d'un seul client pour la vente de son gaz et pourra faire jouer la concurrence à son profit .

Article original
http://www.rian.ru/realty/promyslennajya_nedvizhimost/20080522/108046669.html

Shtokman sur le site de GAZPROM
http://www.gazprom.com/eng/articles/article21712.shtml

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Nord-Stream

Repost0