Publié le 13 Octobre 2008

MOSCOU, 13 octobre - RIA Novosti. Le vice-président de GDF Suez Jean-François Cirelli a proposé à Gazprom de prendre part à la construction du terminal gazier de Rabaska avec à la clé une part de 27% du projet, lit-on lundi dans les quotidiens Kommersant et RBC Daily.

On avait appris antérieurement que le monopole russe avait signé un accord préalable sur la livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance du gisement de Chtokman, et portant sur la totalité de la capacité de Rabaska. Selon les experts, cette part dans le projet de Rabaska permettra à Gazprom de s'installer durablement sur le marché nord-américain, et ce, même en cas de retard dans la mise en exploitation de Chtokman.

Dans le cas où Gazprom accepterait cette proposition, les parts des trois actionnaires actuels, qui se chiffrent actuellement à 33,3%, se réduiront jusqu'à 23% pour GDF Suez, et à 25% pour les canadiens Gaz Metro et Enbridge.

Selon Maxime Cheïne de BrokerCreditService, 27% de Rabaska pourraient coûter à Gazprom jusqu'à 300 millions d'euros, car le géant gazier russe devrait payer non seulement pour la construction du terminal, mais aussi pour l'accès au marché américain. Le directeur d'East European Gas Analysis Mikhaïl Kortchemkine fait remarquer quant à lui qu'en 2007 les prix du gaz au Canada ont été 45% moins élevés qu'en Europe. Mais le marché européen est sursaturé, et la stratégie d'expansion de Gazprom exige que le monopole s'instaure même dans des régions qui offrent moins de marges.

Selon M. Cirelli, Gazprom pourrait acquérir une part du capital social de Rabaska et livrer du gaz liquéfié ou tout simplement se limiter à un rôle de fournisseur. Le vice-président de GDF Suez a affirmé que le terminal disposerait de plusieurs sources de livraison de gaz liquéfié, parmi lesquelles le gisement de Chtokman. Rabaska doit être terminé en 2014, c'est-à-dire en même temps que la mise en exploitation de Chtokman.

Le projet canadien a déjà reçu l'approbation des autorités fédérales et régionales. Le terminal sera capable de recevoir, stocker et regazéifier du GNL, alimentant ainsi le réseau de gazoducs à hauteur de 500 millions de m3 par jour.

Gazprom Marketing & Trading USA (GM&T), filiale nord-américaine du monopole russe, a signé en mai dernier un accord préalable sur des livraisons de gaz liquéfié en provenance de Chtokman, qui devraient couvrir 100% de la capacité de Rabaska.

Selon Pavel Sorokine, analyste d'UniCredit Aton, il est beaucoup plus avantageux pour Gazprom d'obtenir une part du capital du terminal que de se limiter à un contrat sur les livraisons de gaz naturel liquéfié. Cela garantira au géant gazier un nouveau débouché, et ce, même en cas de retard dans la mise en exploitation de Chtokman. "27% du projet constituent une très bonne proposition. Et ce n'est pas par hasard qu'elle a été faite: une compagnie européenne pourrait obtenir en échange une part dans un projet russe", estime-t-il. Acquérant une part du terminal, qui dépendra entièrement des livraisons de GNL de Gazprom, le monopole russe accède à un consommateur fiable et solvable, dont le besoin en gaz ne cessera de s'accroître, fait remarquer Alexandre Nazarov, analyste de la société d'investissement Metropol.

Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.


  " Nous voulons devenir des partenaires strategiques de la Russie " 
  Jean-François Cirelli

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Economie

Repost0

Publié le 13 Octobre 2008



Visite du président Dmitri Medvedev et du ministre de la défense Anatoly Serdioukov à bord du croiseur PA " Amiral Kouznetsov " .
On notera la " Poutinisation " du President Medvedev ( 1 ) : Celui semble se plaire de plus en plus en compagnie des miltaires , à revêtir la " flight jacket " ou le pull F1 et aller gouter l'ordinaire ou monter dans un cockpit , voir deux .
Au cours de cette visite ( écouter  l'interviouve ) Dmitri Medvedev a assisté au lancement d'un missile " SINEVA " par le SNLE " Tula " qui vient d'établir un record de distance .
Ce qui semble particulièrement plaire au président Medvedev .
Ce dernier a aussi developpé sa vision de la marine Russe du futuren anonçant la mise en chantier de nouveaux PA .

( 1 ) Lire  l'article de " Liberation " du 27 septembre 2008 : " Medvedev se Poutinise " .

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 13 Octobre 2008



Comme l'explique la présentatatrice de RED STAR TV : " Combattre dans l'Arctique n'est pas donné à toutes les armées du monde "
Reportage sur aérodrome militaire de Vorkuta dans la Républqiue des Komis ( on remarquera  le visage " joliement typée " de la reporter Antonina Baroncheva )
Le pilote de l' " AWACS " ( A 50 , version modifié de l' Il 76 ) Russe , Vladislav Soloviev , explique les difficulltés liées au pilotage dans les régions polaires : Faible durée diurne , caractère aléatoire des previsions météo , difficultés de repérage visuel .............
L'A 50dispose d'un radar centimétrique capable de detecter des cibles jusqu' à 400 kms pour transmettre leurs coordonnées à un centre de commandement .
Les equipages aiment à rapeller leur " Polarité " avec des decorations ad-hoc ! Bon ! Ce n'est pas aussi agreable à regarder que " Lulu Belle " .................

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 12 Octobre 2008

Comme l'écrit ce vétéran dans les colonnes de l'IHT :  Une " expérience internationale " iremplaçable !





PS : Ces commentaires des " actualités " des années 50-60 , directement inspirés de ceux de la sgm , sont irremplaçables . Ca change de Laurence Ferarri .
On peut toutefois se poser des questions sur la necessité de livrer des véhicules de transport chenillés , visibles dans le premier reportage , à Franco ?
Ah ! Cette expression " free world " , le " Monde libre " .............................

Les premiers combats de blindés à grande échelle dans des conditions approchant les conditions Arctiques n'eurent pas lieu durant l' " Operation Barbarossa " mais durant la guerre de Corée . Ce conflit montra aux belligérents la nécessité de développer des aciers à basse température de transition . La température de transition est celle ou la capacité des aciers à resister à des chocs , comme l'impact d'un obus , ( résilience ) diminue brusquement  . Ce sont ces aciers qui sont utilisés dans la fabrication des brise-glaces et des navires destinés à évoluer dans les eaux polaires .

Source TI ; " Métallurgie "




Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 12 Octobre 2008

Deux sous-marins russes tirent des missiles contre des cibles d'entraînement (Marine)

MOSCOU, 12 octobre - RIA Novosti. Deux sous-marins atomiques russes des Flottes du Nord et du Pacifique ont effectué avec succès des tirs de missiles balistiques en plongée, a annoncé à RIA Novosti le porte-parole de la Marine de guerre russe, Igor Dygalo.

Le porte-missiles sous-marin nucléaire Zelenograd de la Flotte du Pacifique a tiré depuis la mer d'Okhotsk "contre une cible d'entraînement sur le polygone Tchija situé dans le nord de la Russie", a annoncé le militaire.

"Pour sa part, le porte-missile sous-marin nucléaire Ekaterinbourg* . de la Flotte du Nord, a tiré en plongée depuis la mer de Barents contre une cible d'entraînement sur le polygone de Koura au Kamtchatka", a-t-il précisé.

"Les ogives des deux missiles ont atteint avec succès leurs cibles sur les polygones", a noté le représentant de la Marine russe.

Le missile intercontinental Topol a atteint sa cible dans le Kamtchatka ( RSVN )

MOSCOU, 12 octobre - RIA Novosti. Le missile intercontinental RS-12M Topol lancé dimanche depuis le site de Plessetsk en présence du président Dmitri Medvedev a atteint sa cible d'entraînement sur un polygone dans le Kamtchatka, appris RIA Novosti auprès des Troupes des Fusées stratégiques russes (RVSN).

"L'ogive du missile a atteint avec la précision prévue sa cible d'entraînement", a indiqué un porte-parole des RVSN.

Selon lui, ce tir avait pour objectif de confirmer la stabilité des principales performances du missile dont la durée de service constitue maintenant 21 ans. Le délai de garantie initiale était de 10 ans, a expliqué le militaire.

Selon lui, la fiabilité et l'état technique du missile Topol rendent possible d'envisager la prorogation de sa durée de service à 23 ans. La réalisation de cette possibilité permettra d'assurer, avec des frais minimum, le maintien des capacités de combat du groupement terrestre des forces nucléaires stratégiques russes. "La prorogation de la durée de service des missiles Topol permet, en minimisant les dépenses financières, de procéder à un remplacement régulier des missiles réformés par des missiles de nouvelle génération, sans que le budget militaire éprouve des charges de pic", a précisé le représentant des RVSN.

Le complexe Topol constitue le noyau des Troupes russes des fusées stratégiques. D'une très grande manoeuvrabilité et discrétion, le complexe met très peu de temps pour préparer un tir. Actuellement, les RVSN sont équipés de complexes Topol stationnaires et mobiles.

La conception du complexe a commencé en 1977, ses tests en 1983. Les premiers Topol sont devenus opérationnels en juillet 1985. La portée maximale du complexe est de plus de 10.000 km. La masse du missile à l'envol est de 45 tonnes. Les RS-12M sont des missiles monoblocs.

Des bombardiers de l'aviation stratégique tirent des missiles de croisière .

Des bombardiers de l'aviation stratégique à long rayon d'action TU 95MS ont effectué des tirs de missiles de croisière au dessus de la région arctique dans le cadre des exercices " Stabilité 2008 " a annoncé le Lieutenant Colonel Vladimir Drik , aide de camp du Chef d'Etat Major des Forces Aériennes Russes ( VVF ).


( * ) Le SNLE " Ekaterinbourg " avait provoqué la stupéfaction en " Occident " en lançant en Février 2005 un ICBM depuis le Pôle Nord .
Labévière et Thual évoquent ce lancement dans leur livre .


Note de l'Editeur : Au delà de l'aspect " festif " évoqué ci -dessus , le point le plus important à retenir de ces manoeuvres est la prise de position du président Dmitri Medvedev qui semble
avoir tranchédans le débat stratégique qui oppose au sein de la Marine Russe les partisans d'une marine d'une marine océanique aux tenants d'une marine de défense cotière .
Ses précédents propos sur " la necessité stratégique de relier les ports du littoral de l'Arctique aux régions intèrieures Russes pour en assurer notre souveraineté " laissant penser le contraire , tant ils étaient proches de ceux exprimés par les partisans d'une marine de défense cotière .A  moins que , comme s'en était plaint le précédent Chef d'Etat Major de la VMF , " Le gouvernement multiplie les déclarations contradictoires pour ne pas avoir à trancher dans ce débat " .

Visitant le croiseur PA Amiral Kouznetsov le président Russe a déclaré , aprés avoir annoncé la mise en chantier d'un nouveau PA :

" Nous allons construire de nouveaux Porte Avions . L'Etat dépensera l'argent nécessaire pour moderniser les forces armées Russes "
" Toutes les marines qui comptent dans le monde disposent au moins d'un PA , sinon de plusieurs "
" La construction d'un PA prend plusieurs années . La décision de lancer ce programme et de trouver les fonds nécessaires doit être prise dés à présent pour disposer de ces PA à l'horizon 2015-2020 "






Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 11 Octobre 2008

Rédigé par P@lp@tine

Repost0

Publié le 11 Octobre 2008

SEVEROMORSK, 11 octobre - RIA Novosti. Le missile balistique intercontinental russe Sineva tiré samedi depuis le sous-marin nucléaire Toula en mer de Barents, a établi un record de distance de 11.547 km, a annoncé le président russe Dmitri Medvedev.

"Un missile balistique Sineva a été tiré à une distance maximale de 11.547 km pendant les exercices tactiques Dvina de la flotte du Nord russe. C'est la meilleure performance jamais réalisée par ce missile", a indiqué le chef suprême des armées devant les membres d'équipage du croiseur lourd Admiral Kouznetsov après la fin des manoeuvres.

Livré à l'armée en 1986, le missile balistique de troisième génération RSM-54 Sineva (Skiff SSN-23, selon la classification de l'OTAN) est long de 14,8 m avec le diamètre de 1,9 m, son poids de départ est de 40,3 t et la charge de combat de 2,8 t. Le missile peut être tiré d'une profondeur allant jusqu'à 55 m et porter quatre ou dix têtes nucléaires de 100 kt chacune.

Le président et chef suprême des armées russe Dmitri Medvedev a suivi le déroulement des manoeuvres à bord du croiseur lourd porte-avions Admiral Kouznetsov. Plus de 5.000 hommes dont 1.000 marins du croiseur lourd porte-avions Admiral Kouznetsov, ainsi que huit bâtiments de surface, cinq sous-marins, onze avions de la flotte du Nord (Tupolev-142, Iliouchine-38, avions embarqués Su-33 et Su-25 du croiseur Admiral Kouznetsov) et des hélicoptères Ka-27 et Mi-8 ont été engagés dans les exercices Dvina.


par ailleurs le president Russe a annoncé la mise en chantier d'un nouveau PA .
Dmitri Medvedev serait il ainsi en train de trancher
dans débat stratégique qui oppose , au sein de la VMF , les partisans d'une marine oceanique à ceux d'une marine de défense côtière ?

SEVEROMORSK, 11 octobre - RIA Novosti. Le président russe Dmitri Medvedev a chargé samedi le ministère russe de la Défense de lancer la construction de nouveaux croiseurs porte-avions d'ici deux ans à l'issue d'exercices tactiques de la flotte du Nord russe à Severomorsk.

"Nous élaborerons prochainement un programme de renaissance des navires porte-aéronefs et désignerons les usines qui construiront de nouveaux croiseurs" pour mettre en cale les premiers navires dans un ou deux ans", a indiqué le chef suprême des armées à bord du croiseur lourd Admiral Kouznetsov où il avait suivi le déroulement des exercices. Il faut environ cinq ans pour construire un croiseur porte-avions, des nouveaux croiseurs arriveront donc en 2013-2015, a estimé le président russe


Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 11 Octobre 2008

L'actualité récente a vu une empoignade entre le premier ministre Britannique Gordon Brown et le gouvernement  Islandais  à propos des dépots des citoyens de sa gracieuse majesté " nationalisés " par ce gouvernement Islandais .
Les deux nations se sont déja opposées , et pas seulement verbalement , au cours des années 50 à 70 à propos des droits de pêche dans l'Atlantique Nord . Une situation qui n'est pas sans rapeller les tensions actuelles entre la Norvège et la  Russie ou le conflit Franco-Anglais à propos de la Mer d'Iroise .
Un excellent résumé sur la page "Wikipedia " .

Une démonstration que dans les situations de crises extrêmes , les vieilles rancoeurs que l'on coyait enfouies dans l'inconscient collectif des peuples finissent toujours par ressurgir .......................

On peut aussi noter le parrallèle saisissant des deux situations :
- Un conflit Anglo-Islandais dans une situation de tensions , " guerre froide et " reactions apres la guerre dans le Caucase " entre l' " Occident " et l'URSS-Russie
- C'est l'Islande qui se tourne vers la l'URSS- Russie pour obtenir des navires- un prêt bancaire , ce qui la met en porte à faux  vis de l'OTAN et amène ses partenaires occidentaux à lui octroyer des concessions .

Reste à savoir si l'Islande utilisera  sa situation geostrategique dans le GIUK gap  pour monayer une aide auprés de l' " Occident " , de la même manière qu'une " menace " d'alliance ARCELOR - SEVERSTAL a été utilisée pour amener MITTAL  à effectuer plus de concessions , ou si le gouvernement Islandais est prêt à " franchir la mer de Norvége " et à accepter le prêt Russe ................aux conditions Russes ?





Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Geopolitique

Repost0

Publié le 11 Octobre 2008

Une dépêche datant déja de quelques jours qui concerne l'Antactique et non pas l'Arctique .
Elle montre tout de même quela conquête des regions polaires reste une activiité dangereuse et quele cout humain  de la mise en valeur de ces régions reste élevé .

MOSCOU, 9 octobre - RIA Novosti. Un important incendie survenu dans la station antarctique russe Progress dans la nuit du 4 au 5 octobre a fait un mort et deux blessés, a annoncé jeudi par téléphone à RIA Novosti le chef de l'expédition antarctique russe Valeri Loukine.

"Un membre des brigades de construction est mort, deux autres ont subi des fractures graves. L'équipement radio a été intégralement détruit", a-t-il indiqué.

Selon lui, le délai entre l'incident et l'annonce de la nouvelle est dû aux problèmes de liaison avec la station

IN MEMORIAM

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Les Russes dans l'Arctique

Repost0

Publié le 11 Octobre 2008

SEVEROMORSK, 11 octobre - RIA Novosti. Le sous-marin nucléaire russe Toula a tiré samedi un missile balistique Sineva à la distance maximale lors des exercices tactiques Dvina de la flotte du Nord russe en mer de Barents, a annoncé l'assistant du commandant en chef de la Marine russe Igor Dygalo.

"Notre cible se trouvait dans la partie équatoriale de l'océan Pacifique au lieu du polygone Koura au Kamtchatka pour la première fois dans l'histoire de la Marine de guerre russe", a indiqué le responsable avant de préciser que le missile avait été tiré depuis le sous-marin en plongée.

Le président et chef suprême des armées russe Dmitri Medvedev suit le déroulement des manoeuvres qui se déroulent dans le cadre des exercices d'état-major stratégiques Stabilité 2008 lancés en Russie en septembre dernier. Plus de 5.000 hommes dont 1.000 marins du croiseur lourd porte-avions Admiral Kouznetsov, ainsi que huit bâtiments de surface, cinq sous-marins, onze avions de la flotte du Nord et des hélicoptères Ka-27 et Mi-8 sont engagés aux exercices en mer de Barents.

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Defense

Repost0