Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 15:32

La chaîne publique Russe RussiaToday - RT-  a annoncé dimanche que le bureau à Gaza de son antenne en langue arabe avait été détruit dans la nuit par une frappe sioniste contre un centre de presse , qui n'a pas fait de blessés parmi l'équipe.

"Le bureau de Russia Today à Gaza, situé dans le centre de presse al-Shawa, a été détruit par une frappe aérienne israélienne contre l'immeuble. L'équipe n'a pas été touchée", a indiqué la chaîne dans un communiqué. "L'antenne en langue arabe de RT, Rusiya Al-Yaum, a été frappée par les forces Israéliennes dans la bande de Gaza dans les premières heures du 18 novembre, approximativement à 01H30 en heure locale", a précisé la chaîne."Le reporter de RT Suaeda al-Suerki et le cameraman Mustafa Al-Bayati n'ont pas été blessés car ils avaient quitté l'immeuble une heure avant l'attaque", a-t-elle ajouté.

 

Cette agression sioniste n'est certainement pas un hasard compte tenu des technologies [ GPS , guidage laser ,...] employées par les Israéliens pour le guidage de leurs munitions mais constitue bien une attaque délibérée décidée par les chefs politiques et militaires juifs contre la Russie et ses chefs politiques .

 

 

[ ici le lecteur est prié de s'asseoir ]

La chaîne d'informations Russe  de langue anglaise avait fait l'objet de vives critiques de la part du régulateur Britannique des communications Ofcom  au début du mois de novembre . Celui-ci l'accusait de " partialité " dans le  traitement médiatique de la crise Syrienne . Cette accusation a , bien sûr , été reprise par la coterie merdeuse des plumitifs Français [ Libération , Le monde , Le Figaro , l'Express , le Nouvel Observateur , .... ] .

 

En octobre 2010 Russia Today avait été victime des attaques [ verbales ] de ... Walter Isaacson [ Ca ne s'invente pas ! ] alors membre de la direction du Conseil de la télédiffusion des Etats-Unis . La chaîne avait été  déclarée " ennemi des Etats-Unis " . [ lien vers article ]

 

Russia Today a donc désormais le sextuple brevet d'honorabilité d'être l'ennemi :

1- Des Etats-Unis

2- De l'Angleterre

3- De la coterie merdeuse des plumitifs Français

4- De la Séoudie

5- Des terroristes islamistes

6- De l'entité Sioniste !

 

 

null 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 12:31

Le trajet des gazoducs qataris décide des zones de combat !

De plus en plus, tout porte à croire que le gaz est le vrai fond du problème de la guerre contre la Syrie. C’est à partir de fuites émanant d’un géant pétrolier occidental que le quotidien Al-Akhbara obtenu des informations, fiables, donnant les détails d’un projet Qatari, soutenu par les États-Unis,[ lien ]  et concernant la construction d’un nouveau gazoduc qui transporterait le gaz du Qatar vers l’Europe via la région syrienne de Homs. Cette ville et sa région sont donc le « nœud » ou le « cœur géographique » de ce projet qui, du même coup, offrirait des avantages stratégiques à la Turquie et à Israël dans l’équation du commerce gazier mondial.

Selon toute vraisemblance, le dossier du gaz est « l’arrière-plan » essentiel de la guerre contre la Syrie et plus particulièrement de la guerre qui frappe la région de Homs. Le quotidien Al-Akhbar a obtenu des informations en provenance de sources sûres qui se résument à dire qu’il existe un plan qatari, approuvé par l’administration US, dont l’objectif est la mise en place d’un nouveau gazoduc destiné au transport du gaz qatari vers l’Europe ; la Turquie et Israël étant parties prenantes.

 

 

 

 

 

 

 Ce nouveau gazoduc devrait emprunter une « voie terrestre » qui démarre du Qatar, traverse le territoire Saoudien, puis le territoire Jordanien évitant ainsi le territoire Irakien, pour arriver en territoire syrien et plus précisément à Homs. À partir de Homs le gazoduc devrait bifurquer dans trois directions : Lattaquié sur la côte syrienne, Tripoli au nord du Liban, Turquie.

Le but principal de ce projet est d’acheminer le gaz Qatari et Israélien vers le continent européen pour le distribuer à toute l’Europe, avec un triple objectif. Le premier : casser le monopole gazier russe en Europe.[ lien ] Le second : libérer la Turquie de sa dépendance du gaz Iranien. Le troisième : donner à Israël une chance d’exporter son gaz vers l’Europe par voie terrestre et au moindre coût.

Pourquoi Homs ?

Globalement, les objectifs cités plus haut ne pourraient être atteints si l’itinéraire du gazoduc rêvé ne passait pas par la région de Homs destinée à être « le carrefour principal du projet », parce que le gaz qatari ne dispose pas d’alternative pour rejoindre l’Europe, sinon que de recourir à de gros porteurs par voie maritime ; ce qui serait plus long, d’un coût plus élevé, et non sans danger pour certaines zones du parcours.

Selon les informations issues de cette même compagnie pétrolière occidentale, le Qatar envisage aussi d’acheter mille cargos pour développer sa flotte maritime de transport du gaz avec l’ambition de s’impliquer dans un projet américain beaucoup plus vaste destiné à revoir l’équation du commerce gazier mondial. À la clé, deux modifications significatives. La première est fonction des découvertes de gaz en mer Méditerranée par Israël. La seconde est fonction de l’éventuelle exploitation des événements en Syrie, après création d’une situation politique qui permettrait de faire de Homs le carrefour principal de l’exportation du gaz Qatari et Israélien vers l’Europe.

Toujours selon ces mêmes sources, les zones du territoire syrien où les bandes armées de la dite « opposition syrienne » bénéficient du soutien US, Qatari et Turc – c’est-à-dire, le nord, Homs, et les envions de Damas – se superposent à celles du trajet que devrait suivre le gazoduc dans sa route vers la Turquie et Tripoli, si jamais elles finissaient par tomber sous le contrôle des forces de l’opposition inféodée aux trois parties. En effet, la comparaison de la carte des zones de combat avec celle du tracé du gazoduc Qatari démontre bien la relation entre l’activisme armé et l’objectif de contrôler, coûte que coûte, ces zones Syriennes.

Une fois arrivé en Syrie, le gazoduc devrait suivre deux lignes. La première irait des environs de Damas pour arriver à une trentaine de Kms de deux carrefours qui seraient An-Nabk et Al-Kussayr, puis de Homs il se dirigerait vers Tripoli et Lattaquié via Talbisseh et Al-Rastan. La deuxième ligne devrait parcourir le nord de la Syrie en allant de Homs vers Maarat al-Nu’man puis Idlib, avant de rejoindre la Turquie. Autant de villes syriennes que l’opposition armée cherche effectivement à contrôler.

Les mêmes sources affirment que de leur point de vue, Robert Ford [ambassadeur des USA en congé de la Syrie, NdT] et Frederick Hoff [le chargé du dossier gaz au Levant] sont tous deux membres de la « Cellule de crise syrienne aux USA » et se partagent les rôles. Le premier organise les activités de l’opposition armée antisyrienne sur le terrain, de manière à ce qu’elles répondent aux exigences de la mise en place du gazoduc qatari, dont le tracé a été préalablement concocté par le second. De plus, Robert Ford a reçu une nouvelle charge consistant à mettre en place un mini-gouvernement syrien, à l’étranger, ayant des ramifications au sein des groupes et organisations armées sévissant dans le nord de la Syrie, à Damas et à Homs dans le but de réussir la partition de la Syrie selon une carte superposable à celle des deux lignes du gazoduc, celle allant vers la Turquie, et celle allant vers Tripoli au Liban ; tout en ménageant d’autres régions pour le « régime » [! ? ; NdT]

 

Avantages pour la Turquie

Ce projet de gazoduc procure à la Turquie de multiples avantages stratégiques et économiques. Un : elle deviendrait un passage vital pour l’Europe qui pourrait ainsi diversifier ses sources de gaz pour ne plus dépendre que du gaz russe ; ce que les USA encouragent vivement. Deux : elle pourrait réaliser son vœu d’entrer dans le club européen. Trois : elle serait soulagée de ne plus dépendre quasi-totalement du gaz iranien ; ce qui ajouterait à sa valeur géostratégique. Quatre : elle réduirait sa facture énergétique exorbitante et toucherait, en plus de tout le reste, les dividendes payés par le Qatar et Israël pour le droit de passage de leur gazoduc à destination de l’Europe.

Avantages pour Israël

Du même coup, Israël serait candidate à devenir à son tour un « Émirat gazier majeur » en l’espace de cinq ans environ, du fait de son exploitation du gaz des deux champs « Leviathan » et « Tamar » partagés avec le Liban. Selon des études françaises, les capacités de ces gisements dépassent celles de « North Dome-South Pars » commun au Qatar et à l’Iran, et considéré comme le plus grand champ gazier du monde… Israël et le Qatar ont donc besoin d’emprunter la route de Homs vers l’Europe, parce que les alternatives sont très coûteuses, d’autant plus que le canal de Suez n’est pas adapté à recevoir les gros cargos de pétrole et de gaz prévus à cet effet.

Avantages pour le Liban ?

Il n’est pas inintéressant de noter la remarquable transformation positive de l’attitude de Doha à l’égard du Premier ministre libanais Najib Mikati, lors de sa dernière visite au Qatar. Non seulement le boycott diplomatique et économique est levé, mais l’ouverture est totale. On ne menace plus d’expulser les libanais travaillant sur le territoire qatari. On propose la mise en place de projets de développement pour soutenir et renforcer la stabilité économique du pays. Encore mieux, on se propose d’offrir une assistance financière au port de Tripoli, lequel est destiné à suppléer au port syrien de Lattaquié en cas de nécessité. Il n’est pas inintéressant, non plus, de noter que la raffinerie de Tripoli ne fonctionne plus depuis des années, mais qu’existent toujours des réservoirs de stockage de pétrole, non de gaz. Mais il est parfaitement possible de réhabiliter le port et d’y amener les installations nécessaires à la liquéfaction et au stockage du gaz. En même temps, ce serait l’une des options d’expédition du gaz qatari vers l’Europe !

Et la Russie dans tout ça ?

Toujours selon les mêmes sources, la Russie aurait informé le Liban qu’elle ne sera pas d’accord avec ce dernier projet d’exploitation du gaz Méditerranéen avant d’obtenir des garanties de l’Occident lui attestant qu’il ne chercherait pas à changer le « régime » en Syrie ; exigence qui ne serait nullement incompatible avec la poursuite des travaux de prospection gazière par des sociétés russes dans le secteur. Ceci, parce que ces sociétés ne doivent pas s’absenter au moment du boom gazier méditerranéen ; sans oublier que l’Iran, l’Irak, et la Syrie ont un projet commun partant de leurs propres territoires. Il consiste tout simplement à ce qu’un gazoduc iranien, traverse l’Irak pour arriver à Homs, avant de bifurquer vers Lattaquié et Tripoli…

 

 

Source :  Al-Akhbar [Liban] via Egalité & Réconciliation  

Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 00:54

Un nouvel article de nezavissimaïa gazeta sur le refroidissement des relations Russo-Turques que j'avais analysé sur ce blogue il y a quelques jours . [ lien vers article ]

 Российско-турецкое охлаждение
Подробнее - : http://www.ng.ru/courier/2012-11-12/9_rus_turk.html

  Je n'ai pas la primeur de cette thèse . Voici un des articles fondateurs datant d'avril 2012 : RUSSO-TURKISH DIVERGENCE (PART I): THE SECURITY DIMENSION

http://www.gloria-center.org/2012/04/russo-turkish-divergence-part-i-the-security-dimension/

 

 

 En vidéos , deux chants  [ lien vers paroles ] et [ lien vers paroles ] sur la guerre Russo-Turque de 1877-1878 que les lois en vigueur en France m'interdisent de traduire ainsi que l'histoire des relations Russo-Turques en images de synthèse . Au XVIII éme siècle il était déja question de Tatars , mais de ceux de Crimée . Les guerres Russo-Turques commencent avec un incident de frontière , à l'image de l'incident du " Pont de Marco-Polo " , et vont permettre à l'Empire Russe de se doter de frontières naturelles : Les rivages de la Mer Noire .

To Erdogan , with love ...

Quelques photos des boîtes de figurines Strelets et Zvezda pour les amateurs de dioramas ! On y trouve même les Bachi-Bouzouks !

  

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 21:40

Le 29 octobre dernier , grâce à l'extrême dévouement des membres d' Egalité & Réconciliation Aquitaine , le géopolitologue Alexandre Douguine  a été invité en France pour présenter son livre " La Quatrième  théorie politique " .[ lien vers article ]  

A cette occasion j'ai pu discuter avec Alexandre Douguine de la situation géopolitique internationale : La Russie est bien à l'extrémité d'une chaîne de dominos qui commence par la Syrie , l' Iran , puis le Daghestan et le Tatarstan .

Pour le professeur Douguine , la véritable attaque contre la Russie commencera non pas au Tatarstan [ lien vers article ] mais bien au Daghestan ou une politique d' " asssasinats ciblés " des chefs religieux traditionnalistes est mise en oeuvre . [ lien ]

Il considére ainsi que par rapport aux années 90  , les services de renseignements Turcs ont perdu une partie de leur capacités opérationelles et de leur " savoir faire " en ce qui concerne le Tatarstan . [ lien vers article ]  

 J'ai pu aussi à cette occasion valider - ou invalider - certaines des sources que je cite sur la Russie : Alexandre Douguine a ainsi plebiscité l' Institut Russe d' Etudes Stratégiques - RISI - Российский институт стратегических исследований  . http://www.riss.ru/

 

 

L'interview réalisée par les membres d' E&R -Aquitaine :

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Entretien-avec-Alexandre-Douguine-sur-la-4eme-theorie-politique-14793.html

 

L'analyse du livre par Claude Bourrinet : http://www.voxnr.com/cc/dh_autres/EFVkpupkFlFvJTsxDL.shtml

 

Quand à moi , je vais désormais essayer de ne pas manger ma promesse : Retrouver les articles d'  Ebenezer Kotto Essomé publiés en 1978 dans " Science & Vie " : L' Afrique et l'Identité perdue ! Car on  a aussi parlé de " ça " !

Enfin , un morceau de Bossa Nova qu'Alexandre Douguine apprécie beaucoup avec la  MPB ! Le Brésil est d'ailleurs pour le géopolitologue Russe un " pays frère " culturellement et géopolitiquement . Vous comprendrez que je partage son analyse .[ lien vers article ]  

 

  Alexandre DOUGUINE ; LA QUARIEME THEORIE POLITIQUE ; La Russie et les idées politiques du XXIème siècle. Pour recevoir le livre, s'adresser aux Editions Ars magna, BP 60426, 44004 Nantes cedex 1, en accompagnant cette demande d'un chèque de 32€ franco

 

 

Docudip 1052

 

 

 

 

 

 

numérisation0001-copie-1

Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 19:09

Deux  reportages sur la fête identitaire " Dia do Saci " au Brésil . Ce " Jour du Saci " a été créé à l'initiative de la gauche nationale Brésilienne : Chico Alencar (PSOL/RJ) et Ângela Guadagnin (PT/SP)

 

Entidades comemoram Dia do Saci valorizando o folclore brasileiro : http://www.vermelho.org.br/mt/noticia.php?id_secao=11&id_noticia=197892

 

 

'Dia do Saci' contrapõe as 'bruxas': internautas fazem campanha por raízes brasileiras :

http://www.paraiba.com.br/2012/10/31/13632-dia-do-saci-contrapoe-as-bruxas-internautas-fazem-campanha-para-resgatar-raizes-brasileiras

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 13:57
Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 22:29

 La Russie a demandé mercredi l'autorisation de déployer deux avions de reconnaissance Il-38 sur la base militaire Française de Djibouti afin de lutter contre la piraterie en mer Rouge et dans l'océan Indien, a déclaré mercredi à Paris le ministre Russe de la Défense Anatoli Serdioukov.

  "Nous avons demandé à la partie Française l'autorisation de déployer sur la base de Djibouti deux avions de reconnaissance pour lutter contre la piraterie maritime", a déclaré lors d'une conférence de presse M.Serdioukov, en visite en France pour une réunion du Conseil de coopération Franco-Russe sur les questions de sécurité réunissant les ministres des Affaires étrangères et de la Défense des deux pays.

 

Trois appareils Français y étant déjà déployés, la Russie souhaite porter à cinq les avions de reconnaissance déployés dans la région, a expliqué le ministre. [ source Ria Novosti ] .

 

 Il est difficile d'interpréter cette demande du ministre Serdioukov dans un contexte de relations Franco-Russes particulièrement dégradées  sur la question Syrienne et même d'affrontement géopolitique et géostratégique  Franco-Russe dans le bassin Mediterranéen et aussi le Golfe Persique . Les articles rassurants de Kommersant [ lien ] ou de Rossiskaya Gazeta [ lien ]  sur l' " excellence " des relations Franco-Russes ne peuvent pas occulter cette triste réalité et il faut bien se reporter à une agence Chinoise pour y accéder ![ lien ]  

 

 L'une des interprétations possible et plausible , au delà de la " lutte contre la piraterie " , serait que cette demande constitue un piège des chefs politiques Russes destinée à " compromettre " la France dans une coopération militaire avec la Russie alors que les deux états s'affrontent quasi-militairement  par " proxys " interposés en Syrie .

De la même manière , cette présence aérienne donnerait des capacités de surveillance aérienne sur les approches du Golfe à une puissance non-occidentale [ France , EU , Japon ] et en particulier à la Russie dans un contexte de crise avec l' Iran . Il faut ici signaler que si les agences comme Ria Novosti illustrent la nouvelle avec une photo d'un avion de PATMAR et de lutte ASM Iliouchine Il-38 , d'autres agences tout aussi sérieuses n'hésitent pas à fournir en illustration un ... bombardier stratégique Tu-160 !

  

   Cette demande intervient aussi dans un contexte général d'affrontement France - BRIC , ici Franco-Russe , en Afrique . Les deux derniers fronts de cet affrontement ayant été la Côte d' Ivoire [ lien ] , [ lien ] et la Libye et la France jouant le rôle de " sous-impérialisme " [ lien ]  pour l' Impérialisme Etasunien dans cette région du monde .

 On peut ainsi noter que cette demande Russe survient alors que la Russie  a annulé 20 milliards de dollars de dette de pays Africains [ lien ] ,dont Djibouti , et que des contrats d'armement sont en discussion entre la Russie et Djibouti depuis un an .[ lien ]

Le Blogfinance ne s'est d'ailleurs pas trompé sur le sens profond de cette annulation de la dette Africaine .[ lien ] , [ lien ] , [ lien ] Les perspectives de coopération Franco-Russe en Afrique sont donc bien des chimères et il semble d'ailleurs que l'espace Francophone Africain soit un " terrain de chasse " privilégié de la Russie en Afrique ![ lien ]  

 

null

 

Il sera donc très intéressant de surveiller les attermoiments de la diplomatie Française et des chefs militaires Français sur ce dossier et in fine leur acceptation ou rejet de la demande Russe . Il sera en effet assez cocasse de voir si la France est prête à accorder un " pied à terre " à la Russie dans cette région hautement stratégique sans susciter des remarques et des critiques de ses alliés , par exemple de l' OTAN !

Un refus Français serait  particulièrement difficile à argumenter * sachant qu'il est fort probable que les chefs politiques Russes ont déja demandé l'autorisation préalable à ce déploiement de moyens aériens aux chefs politiques Djiboutiens , et ceci sans demander le blanc-seing de l'ancienne puissance coloniale  , dans le cadre des relations bilatérales entre ces deux pays [ lien ] et plus particulièrement dans le cadre de leur coopération militaire . [ lien ] 



Stratégiquement  la demande Russe peut s'interpréter comme la necessité de disposer d'un " stationnement aérien " sur l' axe Mer Noire - Océan Indien et elle renvoie à une tentative Russe d'implantation d'un " stationnement naval " sur le même axe au ... XIX éme siècle .

Déja à l'époque la France et la Russie , au delà des clichés réducteurs et des images d' Epinal sur " L'Alliance Franco-Russe "™  , furent sur le point de s'affronter militairement en 1889 à propos  ce qui fut nommé " l'affaire de Sagallo " - Сагалло .

Le site stratisc.org a consacré une page érudite , mais partiale puisqu'elle fait l'impasse du meurtre de trois civils Russes ( une femme et deux enfants  et non pas de Cosaques " armés " )  dans un bombardement de la Marine Nationale , à cet événement des relations Franco-Russes .[ lien vers article sur le site de stratisc.org ] et [ lien - voir année 1889 ]  . Une analyse , en Anglais , des considérations stratégiques et géopolitiques de l'époque - non dépourvue d'intérêts pour la période contemporaine - est donnée sur ce lien . [ lien ] Je n' y reviendrais donc pas sauf pour signaler les points suivants :

 

  1- La presse Française de l'époque se distinguait peu des mediats  Français contemporains  dans son traitement de la Russie et des chefs politiques Russes . l'Ataman Achinoff  était ainsi présenté comme un " chef de bande " . [ voir photo ci-dessous ] Deux journaux proches de la " Droite Nationale " Boulangiste et Déroulédienne ont toutefois ouvert une souscription pour les familles des victimes . File:Achinoff article.jpg

 Il-38null

2- La seule partie de la classe politique Française à condamner le bombardement meurtrier par la Marine Nationale du stationnement Russe de Sagallo fut ce que l'on nomme aujourd'hui la " Droite Nationale "  et qui était représentée à l'époque par les Boulangistes [ lien ] , [ lien ] et la Ligue des Patriotes de Paul Déroulède .L'appui de la Ligue des Patriotes aux Cosaques Russes de la corne de l'Afrique servira même de pretexte aux chefs politiques Socialistes et Radicaux Français pour prendre des mesures répressives particulièrement *  démocratiques * contre les " nationaux " .[ lien ]

Toute ressemblance avec la situation politique actuelle en France est loin d'être fortuite ! [ lien ]  et [ lien ]   Fichier:Paul Deroulede 1877.jpg

  

 

   null

 



 

 1967: le dernier duel. dans coups de coeur pj73518121904



 

   Mise à jour du 1er novembre 2012 23h00 GMT :

Il semble que la proposition Russe a reçu le soutien du MD Français Le Drian . Jusqu' à quand ?

http://ria.ru/world/20121101/908496397.html

http://volgograd.kp.ru/online/news/1285753/

Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 20:24

mattei1.jpg

Repost 0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 02:55

" De nouveau Petersbourg et Stamboul sont sur le chemin de la guerre ! "

C'est le refrain de la bande musicale Идём на Восток  du film " Le Gambit Turc " , tiré du roman éponyme de Boris Akounine , qui a marqué en 2005 le renouveau du cinéma national-patriotique Russe .

 

C'est aussi volens nolens l'évolution des relations Russo-Turques dont j'ai marqué à plusieurs reprises déja la dégradation constante depuis un an et demie sur ce blogue .

Tout comme la fin de la mission de l'USAID en Russie a marqué l'étiage des relations Russo-Etasuniennes au cours de ces dernières années , l'acte de piraterie aérienne - car c'en est un ! - de l'armée de l'air Turque contre l'AIRBUS Syrien  assurant le vol Moscou-Damas va marquer un étiage des relations Ruso-Turques , et pas uniquement sur le dossier Syrien .

 

Il faut d'ailleurs ici souligner dés le début que si depuis une vingtaine d'années les relations Russo-Turques se sont réchauffées  , ce rapprochement est une incongruité historique et géopolitique  à l'échelle des deux derniers siècles : L'antagonisme entre le monde Russo-Soviétique et le monde Otomano-Turc a été ainsi autrement plus belligène au cours de cette période que l'antagonisme Franco-Allemand et ce rapprochement Russo-Turc est loin d'atteindre le niveau et la nature des relations Franco-Allemandes : Il ne repose que sur des intérets économiques mutuels qui ne peuvent éclipser des ambitions stratégiques concurrentes , en particulier dans des régions comme le Caucase [ lien ] et désormais le Proche-Orient , ou combler des fossés civilisationnels séculaires ...

 Il est utile de rapeller comme le fait le général (2s) Jean-Bernard Pinatel dans Russie , Alliance vitale [ Lien que le monde Russo-Soviétique et le monde Ottomano-Turc ont été en guerre 60 ans sur une période de 4 siècles [ XVII éme - XX éme ] ce qui constitue un taux de conflictualité record - 15% - dans l'histoire Eurasienne et même mondiale  avec un pic au cours du XIX éme siècle .

Les dégradations des relations au sein de ce "  partenariat stratégique " sont telles que le récent changement de majorité parlementaire en Géorgie laisse envisager que Moscou puisse jouer la carte Géorgienne pour arrêter ce qui est décrit en Russie comme la " Marche Turque vers le Caucase " ! [ lien ]  

 

 

Les points de crispation - pour rester urbain et diplomate - se multiplient entre Moscou et Ankara et englobent une région qui s'étend de la Caspienne à la Mer Noire et de la Syrie à la région Volga-Oural . Cette dégradation accéléré des relations Russo-Turques ne semble d'ailleurs pas avoir été perçue par la communauté analytique Turque  dont la cécité n' a d'égale que la suffisance . Citons pour mémoire l'interview le 9 octobre 2012 du Dr. Mesut Hakkı Caşın , " expert de la Russie et de l'OTAN " , par la journaliste Fadime Özkan  , qui affirmait que " Pour la Russie , la Turquie est plus importante que la Syrie " , laissant croire à une dépendance sur la question de la " plomberie " gazière et pétrolière [ South-Stream et Samsun-Ceyhan ] de la Russie vis à vis de la Turquie .[ lien ] 

  Or des événements récents viennent de démontrer  tout le contraire ! [ lien ]

 

Quelles sont les élèments de cette dégradation des relations Russo-Turques ces derniers mois  ?

 

- Le 13 mai 2012 s'est déroulé à Istamboul une réunion intitulée - МЕЖДУНАРОДНАЯ КАВКАЗСКАЯ КОНФЕРЕНЦИЯ - ULUSLARARASI KAFKASYA KONFERANSI - International Conference of the Caucasus  . Le slogan y était on ne peu plus clair :  "Кавказ без России" - " Le Caucase sans la Russie ! " [ lien ]

Moscou a jugé inadmissible la tenue en Turquie de cette conférences antirusse , dont "  les participants constituent une menace directe pour l'intégrité territoriale de la Russie et ses habitants ", a déclaré le porte-parole de la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch lors d'un point de presse . A cette occasion le chargé d'affaires de l'ambassade de Turquie à Moscou  a été convoqué au MAE Russe tout comme il a été convoqué lors de l'acte de piraterie Ottoman contre l'AIRBUS Syrien .  [ lien ]  , [ lien ] et[ lien ]

 

-  En visite officielle en Azerbaïdjan, le 12 septembre, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan s’est rendu sur le site hautement sensible de Gabala, abritant une station militaire de radar héritée de l’époque soviétique, et que Moscou a proposé un temps d'intégrer à un projet commun de DAMB avec l' OTAN .  Il y a rencontré le président Azéri Ilham Aliev. Le conflit du Haut Karabagh aurait été au coeur des discussions, le président Aliev remerciant M.Erdogan pour le soutien indéfectible de la Turquie sur ce dossier . Cette visite a provoqué une forte " irritation " en Russie  - qui soutient l'Arménie sur le dossier du Haut Karabagh -  qui si elle ne s'est pas manifestée diplomatiquement a parfaitement été perçue par la communauté analytique ! [ lien ] 

 

- Le 8 octobre dernier , les séparatistes Islamistes Tatars du mouvement " Azatlyk"[ lien vers article ] ont organisé une manifestation devant le consulat général de Turquie à Kazan - Tatarstan - demandant " une reconnaissance du génocide Tatar à la grande nation frère et démocratique Turque , membre de l'OTAN " . Un membre du consulat Turc est descendu à la rencontre des manifestants et a discuté avec eux puis a pris des photos .

Les manifestants ont demandé au représentant Turc d' " exercer des pressions sur la Russie " en faisant remarquer que l'année dernière ils n'avaient pas eu de contacts avec les diplomates Turcs !  [ lien ]

Comme l'a soulilgné un colloque du RISS- Institut Russe d' Etudes Statégiques - du mois d'avril 2012 , le séparatisme " Tatar " est un fait essentiellement exogène [ lien ] et  la nouvelle vague qui a pris forme il y a deux ans semble  essentiellement d'inspiration Grand-Touranienne , lièe très probablement aux services de renseignement Turcs et Turco-Otaniens .

 

Les services spéciaux Russes ont porté ces derniers jours des coups importants au milieu séparatiste Tatar avec l'arrestation de l'imam  Rustem Safin [ lien ] lié au mouvement Hizb-ut Tahrir et ...à Serguei Oudaltsvov [ lien vers article ] ainsi qu'avec la destruction des membres d'une cellule terroriste Islamo-séparatiste  . [ lien ] 

Il faut ici souligner qu'il est probable que  les procédures judiciaires en cours contre Serguei Oudaltsov [ lien ] et des membres de son entourage comme Léonid Razvozjaev  ne soient pas étrangères aux coups portés contre l'Islamo-séparatisme Tatar d'inspiration Grand-Touranienne : Il s'agirait de deux fronts terroristes qui apparemment  sans aucun rapport seraient les composantes d'une " strategia della tensione "  exogène  dont l'objectif est un changement de régime en Russie  . [ lien ]  

Новости (№ 37 2012 г.)

  Спецоперация по уничтожению группы боевиков в Казани

 

Уничтожение боевиков в Казани. Кадры спецоперации

 

 

 

L'annonce du report de la visite du Président Vladmir Poutine en Turquie prévue pour le 14 octobre prochain au 3 décembre , sauf "imprévus " , est bien consécutive à l'acte de piraterie neo-Ottoman contre un aéronef Syrien transportant des ressortissants Russes .[ lien ] Les dénégations du Kremlin ne trompent personne et surtout pas Ankara . Les media Russes " officiels " ne se privent pas d'ailleurs d'évoquer les conditions précaires des passagers Russes pendant 8 heures ainsi que le refus des autorités Turques d'autoriser la visite d'un représentant consulaire Russe .

Le 23 octobre , le MAE Russe Serguei Lavrov a accordé une longue entrevue au journal Rossiskaya Gazeta ou il est revenu de manière détaillée sur l'incident de l'AIRBUS Syrien en fustigeant  le comportement des autorités aéroportuaires et diplomatiques Turques . Il apparaît que l' " incident " de l'AIRBUS est loin d'être clos à la date d'aujourd'hui entre la Russie et la Turquie et que la diplomatie Russe va continuer d'exiger des explications détaillées d'Ankara ainsi qu'une reconnaissance officielle de cet acte de piraterie aérienne  ! [ lien ] , [ lien ] 

  

 Ce report de la visite de Vladimir Poutine est ainsi la conclusion logique de cette période de tensions croissantes entre la Russie et la Turquie , un aboutissement plus que logique qui est loin de constituer un coup de tonnerre dans un ciel bleu .

 

Avec ce report , et peut-être avec son annulation ,  la Russie signifie clairement à Ankara qu'elle n'hésitera pas à remettre en question et à sacrifier les dossiers énergétiques Russo-Turcs  quelque soient leur importance [ South-Stream ,  [ lien ]  et [ lien ] , ventes de centrales nucléaires[ lien ]  ] face à ses intérets stratégiques dans l'espace Caspienne - Mer Noire et Volga Oural - Syrie .De la même manière la " solidarité Orthodoxe " pourrait ranger Moscou aux côtés de Chypre sur la question de l'exploitation des ressources pétro-gazières du plateau continental face à la Turquie et Israel . [ lien ] 

Quelle peut être la suite de l'escalade car c'est une hypothèse que beaucoup envisagent désormais à Moscou et comment répondre à ce qui est considéré comme un " politique anti-russe "  ? [ lien ]



- La Russie organise régulièrement des vols " humanitaires " à destination de la Syrie qui survolent l'espace aérien Turc . Il n'est pas impossible d'ailleurs que faute d'avoir osé intercepter le vol en date du 6 octobre d'un aéronef de l'état Russe , les chefs politiques et militaires Turcs se soient " rabattus " sur le vol Moscou-Damas de l'AIRBUS Syrien .[ lien ]

Il faudra donc examiner ce qui se passera lors du prochain vol " humanitaire " du MSU Russe à destination de la Syrie , les services Russes pouvant parfaitement laisser fuire l'information sur un éventuel transport de " contrebande de guerre "pour provoquer une réaction - ou une non réaction - des chefs politiques Turcs .



- La Russie peut procéder à un déploiement effectif de missiles ISKANDER - M sur son flanc Sud . Le déploiement annoncé des ces missiles dans la région de Krasnodar dans l'éventualité d'un échec des négociations  sur la DAMB [ lien ]  a provoqué un véritable vent de panique dans la presse de l'Entité Anatolienne qui a aussitôt listé les régions qui pourraient être frappées par les missiles Russes : Trabzon, Artvin, Rize, Giresun, Ordu, Samsun, Gümüşhane, Bayburt, Erzurum, Erzincan, Sivas, Tokat, Amasya, Kars, Bingöl, Tunceli, Ağrı, Van, Bitlis, Muş, Malatya et Elazığ ! 

 Leur déploiement effectif provoquera certainement une réflexion à Ankara chez les chefs politiques Turcs qui seront soumis à la pression des populations concernées ![ lien ]

Dans son entrevue du 23 octobre au journal RG , le MAE Lavrov ne s'est d'ailleurs pas privé de mentionner le dossier de la DAMB " en Mediterranée " , faisant directement allusion au déploiement de ses composantes sur le territoire Turc . [ lien ]

L'annonce du déploiement de systèmes de missiles S-400 sur le flanc méridional de la Russie peut être considéré comme la première étape de ce dispositif de riposte asymétrique Russe . Ce sont des systèmes d'armes défensifs mais à capacités pré-stratégiques dans la mesure ou ils sont capables de " porter le fer " en dehors de l'espace aérien Russe . Il faut noter ici que les chefs politiques Russes  n' ont pas les prévenances stratégiques et diplomatiques avec la Turquie qu'ils ont  eu avec le Japon sur le dossier des Kouriles : Le déploiement de systèmes S-300 ou S-400  un temps envisagé sur l'archipel asiatique Russe a été abandonné justement par ce qu'il avait des capacités d'interception dans l'espace aérien Nippon ! [ lien ]  ,  [ lien ]  et [ lien ]

 

- Frapper Ankara au porte-monnaie : Réorienter le flux de touristes Russes de la Turquie vers deux états Orthodoxes : Chypre et Grèce . [ lien ]  Cette réorientaion du flux des touristes Russes vers les nations Orthodoxes Grecques et Chypriotes de la Méditerranée sera d'autant plus facile que même s'ils représentent un marché important , les touristes Russes sont traités comme des touristes  de seconde zone par les hôteliers et tour-operateurs Turcs . [ lien ]    

Des personnalités marquantes de la communauté analytique Russe comme l'expert militaire  Igor Korotchenko n'hésitent plus à formuler cette option et il semble d'ailleurs qu'une agence de tourisme Russe - Grand-Travel Group - a décidé un boycott  de la Turquie et des Etats-Unis .[ lien ]   et [ lien sur site ] ,[ site ]

 

 

- Imposer des restrictions à la compagnie Turkish Airlines  sur le territoire de la Fédération de Russie . L'incident de l'AIRBUS Syrien a été une occasion manquée pour les autorités Russes d'imposer , à l'image de la Syrie , des restrictions de vol et des restrictions commerciales aux compagnies aériennes Turques  . La presse Russe s'est fait l'écho de l'hypothèse selon laquelle des représentants de la compagnie Turkish Airlines à Moscou auraient été à l'origine de la " fuite " sur la nature de la cargaison de l'AIRBUS Syrien . [ lien ]

Cette compagnie aérienne ,  lorsque l'on analyse son réseau commercial Russe [ Oufa[ lien vers site TA ] , Kazan [ lien vers site TA ] , Novosibirsk [ lien vers site TA]  , ... ] , semble bien être d'autre part un " âne de Troie " des ambitions géopolitiques Touraniennes en Russie .

 

 

 

- La carte majeure dans les mains de la Russie reste la question du PKK car elle est la moins visible " extérieurement " , et donc in fine moins " couteuse " diplomatiquement , mais tout aussi efficace . Moscou refuse toujours de considérer ce mouvement Kurde comme un mouvement terroriste à contario de Bruxelles et Washington . Plus de 85 % de l'armement du PKK est de fabrication Russo-Soviétique . Même  si ce ne sont pas des armes  achetées " officiellement " à une agence d'état Russe mais provenant de sources " noires ou grises " , il n'en demeure pas moins que comme le montrent certains analystes Turcs qu' une grande partie de ces armes proviennent bien de Russie , surtout pour les missiles anti-chars les plus modernes ,  les systèmes de communication et de vision nocturne .

Le soutien de plus en plus explicite d'Ankara aux séparatistes Tatars amène certains analystes Russes " radicaux " à envisager la réactivation des liens qui existaient entre le renseignement Soviétique et le PKK dans les années 80 . Les combats meurtriers livrés par le PKK ces dernières années n'ont pas décimé  toute une génération d'activistes et de militants qui ont " fait leurs armes " , j'allais écrire leurs humanités , en Union Soviétique à cette époque et réactiver cette coopération ne posera pas de problèmes majeurs . Il n' y aura pas en particulier de problèmes " relationnels " entre les responsables Kurdes et le monde du renseignement Russe post-Soviétique : Les " passerelles " ne sont pas toutes rompues .

L'extradition d'un combattant du PKK réfugié en Russie au mois de juillet 2012 constitue à cette aune une erreur stratégique majeure de la part des chefs politiques Russes mais qui peut être mise sur le compte d'une mauvaise appréciation de la dégradation des relations Russo-Turques .[ lien ]

 

Ces liens entre l' Urssie  et le PKK sont d'ailleurs une crainte récurrente en Turquie comme le révèle la question de Fadime Özkan dans son interview du 7 octobre 2012 . [ lien ]  

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 17:28

Les deux activistes du groupe " Pussy Riot "™  condamnées à deux ans d'enfermement  pour des actes blasphématoires  dans une cathédrale sont arrivées dans leurs lieux de détention respectifs .

Une fois de plus les mediats internationaux et en particulier les médiats Français travestissent la réalité en parlant de " camps [ lien ]  [ lien ] ,[ lien ]  alors qu'il s'agit de " colonies " pénitentiaires ! L'objectif de cette manipulation sémantique est bien de faire un Reductio ad Stalinum et assimler ce qui ressemble presqu'en tout points à des pénitenciers Etasuniens à des camps du " Goulag " . [ lien ]  Il ne s'agit pas en effet de " camps " [  lager - лагерь et de son GULag -Главное Управление Лагерей ]  mais de " colonie " [ kolonia - Исправительная колония - колония общего режима ] .[ lien ]  

 " Lager " vient , époque Tsariste  ,  de l'Allemand et " kolonia " vient du " penal colony " Anglais : C'étaient des .... colonies dont l'une des missions au delà de la répression etait le peuplement des régions lointaines de Sibérie et d' Asie Centrale [ lien ] , [ lien ]  à l'image des " colonies of convicts " en Australie comme celle de Botany bay . [ lien ]

 

Il faut ici signaler que les mediats Anglo-Saxons sont toutefois moins réducteurs que les pitoyables mediats Français , qui à chaque article sur la Russie se surpassent de plus en plus dans l'ignominie et la désinformation , car pour décrire le lieu d'enfermement des " Pussy-Riot " ™  le terme de " penal colony " est quand même plus employé que " camps " .

 

Au delà de ce travestissement sémantique , les articles consacrés au " camps de femmes " en Russie jouent sur les images subliminales que chacun peut avoir sur une promiscuité carcérale féminine qui pourrait évoluer vers des viols dans le cadre d'un lesbianisme forcé ,  des violences de " women catfights "[ lien ] ,[ lien ]  ,[ lien ] ou des sévices infligés par des gardien(ne)s sadiques . Cette imagerie de la propagande Occidentale est bien sûr associée  à tout une filmographie Etasunienne et Japonaise des années 50-80 : Les films grindhouse du genre " women behind bars " ! [ voir videos ]

Cette réalité existe . Nos deux dignes représentantes de la Bougeoiso-Bohémie Moscovite seront en effet confrontées certainement  pour la première fois de leur existence au lumpenprolétariat carcéral Russe : Des droguées , des trafiquantes de drogue , des femmes qui ont tué  parfois leurs époux ou parfois leurs enfants ...!

C'est d'ailleurs cette confrontation avec une certaine réalité Russe qui semble indigner au plus haut point les défenseurs Occidentaux des " Pussy-Riot " ™ .[ lien ]

Au delà de cette réalité , les colonies pénitentiaires Russes pour femmes sont toutefois loin des " camps " du Goulag et de leur imaginaire carcéral  associé .  

Beaucoup d'entre elles  disposent de sites internet institutionnels et elles ressemblent en fait surtout aux casernes de l'Armée Française de années 80 : De vieux bâtiments peints et repeints :  C'est un " vieux triste  qui est propre " .  Les détenues y portent des uniformes et des fichus pas trés affriolants , dans  les dortoirs ce sont encore de vieux lits en fer et le rata , tout comme dans les casernes que j'ai connu lors de mon SN [ lien ] et [ lien ] , n' y semble pas trés appétissant ! Mais nos deux activistes pourront toujours y organiser un ... " concours de miss " ! [ voir video Ria Novosti ]

J'ai  trouvé ce reportage photo sur une colonie pénitentiaire pour femmes sur ce lien pour que chacun puisse  se faire une idée : http://trinixy.ru/76847-zhenskaya-koloniya-obschego-rezhima-29-48-foto.html       

    

 

Женская колония общего режима № 29 (48 фото)

Женская колония общего режима № 29 (48 фото)

Женская колония общего режима № 29 (48 фото)

Женская колония общего режима № 29 (48 фото)

Женская колония общего режима № 29 (48 фото)

 

 

L'un des dortoirs de la prison pour femmes de Mauzac en février 1950.

Repost 0

Liens