Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 20:24

Une période de convalescence c'est l'occasion de se ressourcer culturellement .

J'en profite pour consulter des documents liés à la " Grande Dépression " et je viens de découvrir un pan entier de la culture - si elle existe ! -  populaire Etasunienne : L'art " neo-socialiste " des années 20-30 , celles de la " Grande Dépression " , aux Etats-Unis .

Cette culture est souvent réduite dans notre esprit aux " Raisins de la colère " ou " On achève bien les chevaux " voir au " Charleston " ! Or elle est beaucoup plus vaste !

A consulter par exemple sur : http://www.english.illinois.edu/maps/depression/artgallery.htm

On y retrouve le Mexicain Diego Riviera , une des grandes figures du mouvement muraliste . [ lien ] ,  [ lien ] et [ lien ]

 

 C'est aussi un ensemble avec des films comme " I  m a fugitive from a chain gang " ou l'improbable " Gabriel over the white house " ! Dans ce film qui évoque la mise en place d'une " dictature fasciste " aux EU , lire " un gouvernement musclé " qui envoie les gangsters devant un peloton d'execution apres un jugement en cour martiale , on notera le final consacré à la question du désarmement ( à partir de 1h05 )  :

 

 

 

 

 

  Picture of a woman and her three children (close-up) during the Great Depression.

 

  grambs1935.jpg (43477 bytes)

 

burck1934.jpg (70495 bytes)minestrike.gif (65205 bytes)rosenberg1929.jpg (104615 bytes)

 Poster for the San Francisco production of Power

« On a dit que la révolution n'avait pas besoin de l'art mais que l'art avait besoin de la révolution. Ce n'est pas exact. Oui, la révolution a besoin d'un art révolutionnaire. L'art n'est pas pour le révolutionnaire ce qu'il était pour le romantique. Ce n'est ni un stimulant ni un excitant. Ce n'est pas une liqueur pour s'enivrer. C'est l'aliment qui donne des forces au système nerveux. Il donne des forces pour la lutte. C'est un aliment comme peut l'être le blé. » Diego Riviera .

Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 17:59

C'est ce que déclarait Ernest Denis , l' auteur de " La Grande Serbie " , en 1915 [ lien ] . Par là il voulait signifier que les choix en matière de POLEX , nos alliances , conditionnent -sont l'infrastructure - de la politique intérieure ( libertés , social , économie , éducation , défense , ... ) , celle qui nous " touche tous les jours " .

A cette aune j'ai " fait mon choix " aujourd'hui sur cinq critères : Le dossier Syrien , le dossier Iranien , les relations avec la Russie , l'appartenance à l'OTAN et l'adhésion de la Turquie .

Je vous propose ainsi trois choix : Nicolas Dupont-Aignant , Jacques Cheminade et Marine Le Pen .

 

Pour le 2nd tour  , et à moins d'une surprise ce soir , je voterais blanc ( bonnet et bonnet blanc ) !

 

 

Liens :

 

Nicolas Dupont-Aignant

http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120417.OBS6408/politique-etrangere-ce-qu-en-dit-nicolas-dupont-aignan.html

 

Jacques Cheminade

http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120417.OBS6401/politique-etrangere-ce-qu-en-dit-jacques-cheminade.html

 

Marine Le Pen

http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120417.OBS6368/politique-etrangere-ce-qu-en-dit-marine-le-pen.html

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Opinions
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 23:20

Juste quelques lignes  pour dénoncer une nouvelle désinformation du SIPRI sur les dépenses militaires les plus élevées dans le monde :

Les chiffres du SIPRI :

Les chiffres du TSAMTO , centre d'analyse Russe du commerce mondial des armes :

1- USA 2- Chine 3- Grande Bretagne 4 - Japon 5- France 6- Russie 7- Allemagne 8- Séoudie

9- Inde  10- Italie  [ lien ] ,

Notons que l'ex ministre des finances Russe Alexei Koudrine , fervent opposant d'un réarmement de la Russie , évaluait les dépenses militaires Russes pour 2011 à un peu plus de 66 Mia USD alors que le SIPRI les chiffre à 71,9 Mia USD !...

Le rapport du SIPRI ommet aussi de mettre en évidence la militarisation croissante du budget Etasunien .

En 2003 les dépenses militaires Etasuniennes représentaient 46,74 % des dépenses militaires mondiales et 46,54% en 2010 , soit une proportion - la moitiè - inchangée . Le PIB Etasunien représentait en 2003 , 29,9% du PIB mondial , presque le tiers , alors qu'il n'est plus que de 23,2% - moins du quart - en 2010 !

On peut aussi plus que se poser des questions sur les chiffres mis en avant  par le SIPRI alors que beaucoup d'états n'ont pas encore  publié leurs comptes officiels définitifs  pour 2011 ...

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 22:23

En raison de petits problèmes de santé liès à une vie dissolue ( tabac , bonne bouffe ,bons vins ,  ... ) l'activité du blogue sera suspendue jusqu'au 27 avril 2012 .

La parution de La Lettre d'Ice Station Zebra d'Avril 2012 - N°6 - initialement prévue pour le 15 avril 2012 est reportée au 25 avril 2012 .

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Opinions
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 00:29

C'est désormais le Qatar qui joue la " Carte Circassienne " contre la Russie  . La Chaîne de propagande Islamiste Qatari Al-Jazeera vient de consacrer un article au " Génocide Circassien" .[ lien ]

 

Les Ciracssiens tués , " génocidés " selon Al-Jazeera , lors des guerres Russo-Caucasiennes du XIX éme siècle sont ainsi présentés comme des " shahids " , c'est à dire des " martyrs " . C'est une justification on ne peut plus claire d'un possible " Jihad" contre la Russie dans le Caucase avec l'appui de la Géorgie , portée aux nues dans cet article.  Ce sont bien-sûr les JO de Sotchi de 2014 qui sont dans la ligne de mire des Islamistes Qataris . Le véritable objectif de la politique d'émigration des Circassiens de Syrie à destination du Caucase , promue déja par la Géorgie et la Turquie , apparaît ici explicitement : Déséquilibrer ethniquement et confessionellement  la région en y " réimplantant" à l'occasion des " événements " de Syrie une minortité ethnique et religieuse disparue et ceci au nom d'un " droit au retour " plus que douteux historiquement ( Les " Circassiens " en question provienent de plusieurs républiques Caucasiennes et certainement pas de la région de Sotchi , cad actuellement  le kraï de Krasnodar ) .

Il ne reste donc plus qu'à attendre et observer l'apparition de ces " troubles " qui sont planifiès à Doha , Ankara , Tblissi et Riyad et de voir si des " amis de la Circassie " vont financer et armer une " Armée Ciracssienne Libre " !

Les services de sécurité Russes doivent en tout cas se préparer sans délai à de nouveaux attentats en Russie , plus particulièrement dans le kraï de Krasnodar et dans le Kouban .  

On notera aussi dans cet article  la manière dont le professeur d'anthropologie  Akbar Salahuddin Ahmed  [ voir photo ] dédouane les gouvernements Etasuniens et Australiens pour les génocides Amérindiens et Aborigènes alors qu'il exige des chefs politiques Russes une reconnaissance pour les descendants des Circassiens qui ont quitté le Caucase il ya 150 ans !On notera aussi le fait que que l'article mentionne " la politique brutale Russe en Sibérie "( sic ! ) ...   

 

 

null

Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 10:54

 

Le " Grand nettoyage de printemps " semble avoir commencé à Moscou dans la communauté expatriée . Antti Rautiainen, un citoyen Finlandais de 33 ans résidant en Russie depuis 13 ans ,  vient de se voir signifier sa " feuille de route " pour sa Finno-Ougrie natale par le FSB la semaine dernière . [ lien ]

 Il dispose de 15 jours pour quitter le territoire de la Fédération de Russie . Ce citoyen Finlandais a participé de manière active aux manifestations subversives des mois de décembre 2011 - mars 2012 en Russie au sein du mouvement anarchiste Russe Avtonom.org , le " Mouvement des Communistes libertaires " ![ lien ]

 

Comme je l'ai déja signalé à propos des émeutes subversives de Mejdorouchensk en Sibérie , des émeutes des " Oranges-Bruns " de décembre 2011 à Moscou , le " mouvement anarchiste " Russe fait partie d'une galaxie de groupuscules internationaux liès à l'indigénisme , l'"antifascisme " et l'environnementalisme radical  que l'on retrouve jusqu'à ...Marseille ![ lien ]

 

Il est d'autre part intéressant de noter que Antti Rautiainen est un mathématicien et un analyste-programmeur spécialiste des réseaux neuronaux  qui ont des applications en matière de sécurité intérieure et de subversion .[ lien ]  

Il est envisageable de penser par exemple, bien que la spécialité d' Antti Rautiainen soit la sécurité des réseaux électriques ,  que ses " recherches " et ses liens avec la mouvance anarchiste libertaire " Russe " avaient pour objectif de déterminer les moyens de créer des " aides à la pénétration " de la société Russe aux messages subversifs ou d'analyser les facteurs qui facilitent cette pénétration .[ lien ] et [ lien ]

Dans le document qui lui signifie l'ordre de quitter le territoire de la Fédération de Russie , il est mentionné que ses activités  " portent atteinte à la sécurité intérieure de la Russie ".

 

 

 

 

 

 

 

Finnish National Antti Rautiainen was given 15 days to leave to country.

 

  null

Fichier:ArtificialNeuronModel francais.png

Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 09:47

Une excellente analyse sur les conséquences géopolitiques de la nouvelle loi électorale Russe . On comprend pourquoi beaucoup en Occident souhaitent une " libéralisation" de cette loi électorale et critiquent déja celle qui vient d'entrer en vigueur .

Par Pavel Prianikov, RIA Novosti

Le président Russe Dmitri Medvedev a signé le mardi 3 avril la loi sur les partis politiques. Le document simplifie considérablement la procédure de leur enregistrement. D'ici la fin d'année près de 100 nouveaux partis pourraient faire leur apparition en Russie. On connaît déjà la liste de 68 partis prêts à faire leur entrée dès aujourd'hui sur la scène politique. Mais qu'espèrent ces nouveaux arrivants? Existe-t-il la moindre chance pour ces partis de rester dans la politique, en accédant au moins aux parlements régionaux, à défaut de pouvoir rejoindre la Douma (chambre basse du parlement russe)? Et surtout, existe-t-il encore une idéologie en Russie qui ne soit pas représentée par les organisations politiques existantes?

L'étude détaillée des groupuscules prétendant à l'enregistrement a mis en évidence le spectre entier des courants politiques présents en leur sein: du monarchisme et de l'environnementalisme à la social-démocratie et l'anarchisme. Une seule idéologie n'est pas encore représentée dans cette fourmilière, le régionalisme.

En effet, le régionalisme n'est pas une idéologie, mais plutôt un moyen pour les organisations régionalistes d'atteindre leur objectif. Néanmoins, il y a 7-8 ans, des dizaines d'associations en Russie se réclamaient de cette idée – l'obtention de larges droits pour leur propre territoire. D'ailleurs, pratiquement partout cette exigence était accompagnée du slogan "Nous survivrons sans Moscou!". En fait, il était question de la restructuration de l'ensemble de l'Etat russe et du rejet de sa base, l'hypercentralisme.

 

A l'époque, les alliances et les blocs régionaux représentaient l'unique véritable force capable de vaincre localement le parti au pouvoir Russie Unie.

Aujourd'hui l'opposition se réjouit de voir Russie Unie n'obtenir que 40-50%, en s'appropriant le mérite d'une telle réussite. Mais en 2004-2007, aux élections régionales le parti au pouvoir se contentait de 20-30% en s'inclinant face aux alliances régionales formées à la va-vite.

Voici seulement quelques exemples des élections législatives régionales. Dans la Région de Sakhaline en octobre 2004, le bloc Notre patrie – Sakhaline et les Kouriles obtenait 20%, contre 17,7% pour Russie Unie. Khakassie, décembre 2004: 23,2% pour Russie Unie, 18,3% pour le parti communiste et 16,7% pour le bloc Khakassie. Mars 2005, Région du fleuve Amour: 17,7% pour le bloc Nous sommes pour le développement de la région de l'Amour, contre 16,6% pour Russie Unie.

L'appellation des blocs ne reflétait pas toujours leur caractère régional, mais parfois personnaliste, comme lors des élections de décembre 2003 dans la région d'Oulianovsk: 27,3% pour Russie Unie contre 11,9% pour le Peuple pour Frolytch. Quelqu'un se rappelle-t-il aujourd'hui qui était ce "Frolytch"?

Plusieurs éléments unissaient tous ces blocs régionaux. Premièrement, ils étaient tous des blocs. Ils rassemblaient des partis minuscules qui n'avaient aucune chance en restant désunis d'entrer non seulement à la Douma, mais également aux parlements régionaux. Illustration parfaite de la prochaine vie de parti en Russie. Le rassemblement en blocs permettait aux partis (ou plutôt à leurs représentants), tels que Volonté du peuple, Parti russe pour la paix, Parti communiste de l'avenir, Eurasie, Slon (Eléphant), etc, d'entrer aux parlements régionaux. De la même manière que Frolytch, personne ne se rappelle aujourd'hui ce qu'étaient ces partis, qui était représenté par eux et qui étaient leurs leaders.
Deuxièmement, des hauts fonctionnaires et des hommes d'affaires qui obéissaient à la volonté des gouverneurs régionaux plutôt qu'aux directives de Moscou faisaient partie de ces blocs. D'ailleurs, à l'époque ce sont des gouverneurs élus qui dirigeaient les régions, et les budgets régionaux dépendaient moins des subventions du centre qu'à l'heure actuelle.

Le durcissement ces dernières années de la législation électorale par le centre fédéral visait précisément à vaincre le régionalisme, et non pas du tout les libéraux, le parti communiste ou autres partis systémiques. Les blocs ont été interdits, puis pratiquement dans toutes les régions le vote par circonscriptions au scrutin uninominal a été abrogé. Toutes les voies légales pour entrer dans la politique ont été fermées aux régionalistes.

Et aujourd'hui, la nouvelle loi sur les partis, aux apparences libérales, ne prévoit pas la possibilité de former des blocs. Les mini-partis resteront livrés à eux-mêmes, au niveau des régions les fonctionnaires et les hommes d'affaires frondeurs ne pourront pas extorquer au centre fédéral des avantages pour eux-mêmes en effrayant le gouvernement avec le spectre du séparatisme, et pour eux le seul moyen d'entrer dans la politique sera, comme aujourd'hui, de devenir membre de Russie Unie avec approbation de leurs candidatures à Moscou.

La norme de "42 et plus" antennes régionales d'un parti (même avec l'annulation du nombre minimal de membres de ce parti dans les sections, mais avec un minimum fixé pour chaque région de 2 délégués pour un congrès constitutif) contribue également à la "consolidation des forces politiques", comme disent les rapports politiques écrits dans la langue bureaucratique.

Mais est-ce que cela signifie qu'une barrière législative est définitivement placée en Russie sur le chemin vers le régionalisme, qui plus est vers le séparatisme? L'expérience mondiale montre que rien n'empêche de créer des alliances suprarégionales.



Le meilleur exemple est la Ligue du Nord italienne, qui prône une large autonomie pour 11 régions du nord (ce qui représente la majorité des 20 régions de l'Italie), et dont les députés arrivent régulièrement à entrer dans les organismes législatifs locaux et au Parlement européen. Peut-on imaginer en Russie un parti en faveur, par exemple, de la sécession de la Russie d'avec le Caucase du Nord (or ceux qui professent cette idée font partie de la liste de nouveaux partis)? Et ils pourraient facilement former des sections dans 60 et même 70 régions du pays.

De la même manière, rien n'empêche les "patriotes de la taïga" de concentrer leur activité dans leur région et de trouver dans les 41 autres entités de la Fédération 2 "compatissants."

Assisterons-nous ou non à la renaissance des alliances politiques régionales? Cela dépendra, comme toujours, du Kremlin. Mais cette fois pas des astuces des juristes gouvernementaux (il est possible, si on le veut, de contourner ces barrières), mais du changement d'attitude du centre fédéral envers les régions.

Le parachutage de Moscovites aux postes clés des régions (des gouverneurs aux chefs de police et aux maires), la dépendance des régions vis-à-vis des subventions allouées par le centre et la coopération entre les régions par l'intermédiaire du gouvernement central – l'affaiblissement de cette tutelle excessive serait le meilleur vaccin contre le séparatisme.



 

Les partis régionaux, cauchemar de la politique russe
Repost 0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 21:41
MOSCOU, 4 avril - RIA Novosti

  

La Chine est devenue le premier marché alimentaire du monde (963,73 milliards de dollars) en 2011, devançant les Etats-Unis (908 mds USD), a annoncé mercredi le cabinet d'études britannique IGD (Institute of Grocery Distribution).

Selon les analystes d'IGD, le marché Chinois de l'alimentation devrait augmenter d'ici 2015, pour valoir plus de 1.450 milliards de dollars, alors que le marché alimentaire américain progressera à 1.000 milliards de dollars.

Le rythme de croissance du marché Chinois atteindra 10,9% par an pendant la période 2011-2015, tandis que le marché américain grossira moins vite, de 4,2% par an.

Tous les pays de la zone BRIC - Brésil, Russie, Inde, Chine -  se retrouveront parmi les cinq plus importants marchés alimentaires du monde d'ici 2015.

La Russie, le 6e marché alimentaire mondial devant la France (7e) en 2011, montera au 4e rang mondial vers 2015.

L'Inde atteindra le 3e rang mondial vers 2015 et le Japon reculera du 3e au 6e rang, d'après un rapport d'IGD.

  

What the commodity markets are telling us is that we’re living in a finite world,... the rapid growth of emerging economies is placing pressure on limited supplies of raw materials, pushing up their prices....

 It’s demand from China and other emerging economies. As more and more people in formerly poor nations are entering the global middle class, they’re beginning to drive cars and eat meat, placing growing pressure on world oil and food supplies....

 It is, as I said, a sign that we’re living in a finite world, one in which resource constraints are becoming increasingly binding



Paul Krugman - Décembre 2010

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 14:18

De nouveaux documentaires de la télèvision Russe sur l' " opposition démocratique " Russe .

Le financement de cette opposition par les Etats-Unis  : Des FAITS , des DOCUMENTS !  

Via le " Journal de Guerre " d'Igor Korotchenko , directeur du TSAMTO et rédacteur en chef de " Défense Nationale ".  

 

 

Repost 0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 02:48

Alors que la " conférence des amis de la Syrie " se réunit à Istamboul , les sites pro-Circassiens basés en Turquie comme Cerkes.net  et Cherkessia.net redoublent d'un activisme anti-Syrien et anti-Russe .

 Les articles appelant à l'émigration des Circassiens vivant en Syrie , ceux traitant Bachar El-Hassad et le parti Baas de " fascistes " se multiplient de même que les appels à manifester pour commémorer un prétendu " Génocide Tcherkesse " orchestré par l'Armée Russe en 1864 .

Certains articles réclament même un " printemps Caucasien " 2012 , en écho au " printemps Arabe " de 2011 , qui devrait avoir lieu le 21 mai prochain date anniversaire de ce prétendu " génocide " . Si le gouvernement Turc est toujours prompt à réprimer l'activisme Kurde sous toutes ses formes , y compris en empêchant la tenue des festivités du Nouvel An Kurde , sa complaisance face à l'activisme de certains chefs politiques Tcherkesses résidant en Turquie est des plus suspecte ,  les appels à une insurrection générale dans le Caucase provenant en effet de responsables Circassiens résidant à Istamboul .  De la même manière , les manifestations des Circassiens résidants en Turquie [ voir video ] semblent bénéficier d'une curieuse mansuétude des autorités Turques

 

 Comme le soulignent certains intervenants , les " lignes de fractures " du XIX éme siècle réapparaissent dans la région , d'un côté Paris , Londres et Istamboul et de l'autre Moscou [ Saint-Petersbourg ] .

La France , l'Angleterre et l'Empire Ottoman ont en effet armé la " rébellion Circassienne " dans les années 1850-1865 .

 

Dans la ligne de mire de ces activistes il y a aussi les JO de Sotchi en 2014 : Dés l'annonce de la nomination de la cité balnéaire Russe , des manifestations se sont déroulées en Turquie , en Israël et à ...New-York . Il faut savoir que l'activisme anti-Soviétique et anti-Russe de la part de la communauté Circassienne y a pignon sur rue depuis la reconnaissance par les autorités de la ville de ce prétendu " génocide " en 1976. [ lien ]

Les " événements " en Syrie pourraient donc à terme concerner non seulement la Syrie mais aussi tout le Caucase avec pour centres de destabilisation Ankara et Tbilissi .

On explique de diverses manières l'attitude des chefs politiques Russes face au dossier Syrien mais la " carte Tcherkesse " est toujours oubliée . Or ce dossier Tcherkesse et une éventuelle déstabilisation de tout le Caucase dans la perspective des JO de Sotchi doit certainement être prise en compte à Moscou pour se positioner face aux " événements " de Syrie . Et avec raison ...

 

 

 

 

 

 

 

null

 

 

 

Repost 0

Liens