Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 11:13

Je vous invite à consulter les commentaires - en Anglais - de mes  articles sur le Brésil par un de mes lecteurs Brésiliens . Ils apportent un complément toujours pertinent à ces articles .

Repost 0
Published by DanielB - dans BRICS - IBAS
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 20:41

Le blogue " Guerra na selva " propose une série de vidéos sur l'historique de la présence militaire Brésilienne dans cette région et les défis auxquels sont confrontés les Brésiliens pour défendre l'Amazonie . La série fait une impasse sur les " temps héroïques " de la colonisation du Brésil , les guerres contre les Français et les Hollandais , mais elle permet de se rendre compte de la montée en puissance du dispositif militaire Brésilien depuis les années 70 ou seulement 1000 militaires assuraient la défense de cette région . Bon visionnage !

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 16:03

J'avais évoqué il y a quelque temps les difficultés rencontrées par les forces armées Brésiliennes pour remplir ses objectifs de déploiement en Amazonie dans le cadre de la nouvelle stratégie de défense nationale Brésilienne .

 

La nouvelle administration Amorim au Ministère de la Défense semble avoir pris le buffle par les cornes !

Dans le cadre de sa stratégie globale , accession au CS de l'ONU et projection vers l'espace Pacifique , le gouvernement Brésilien veut faire des unités stationnées en Amazonie une référence mondiale pour le contrôle des espaces forestiers tropicaux .

 

Au travers d'un projet pilote dans la Vallée du Paraíba , l'armée Brésilienne va procéder à la validation des technologies utilisées dans le programme de surveillance des frontières SISFRON ( capteurs , drones , satellites ,... ) [ voir video ] .De nouvelles armes individuelles de conception et fabrication nationale  , comme le fusil d'assaut IA2 , destinées aux unités de surveillance des frontières font l'objet de campagnes de validation opérationnelle . Cette expérimentation est menée au sein du peloton Normandia  dans l'état du Roraima. [ 2º Pelotão Especial de Fronteira – Normandia–RR ] .

Ces fusils remplaceront le FAL M964 et le modele FAL M964A1 .

 

D'ici 2030 , le nombre de militaires présents dans la région Amazonienne doit passer de

 27 000 à 40 000 .

Le systéme de contrôle des frontières SISFRON sera adossé à 27 pelotons spéciaux deployés le long de 7 frontières du Brésil .

 

Trois nouvelles brigades seront créés en Amazonie [ Amazonia legal ]  : Une à l'embouchure de l'Amazone , une dans la région de Manaus pour la surveillance des frontières et une dans l'état de l'Acre . Le déploiement de cette troisième brigade permettra le contrôle du corridor routier de projection du Brésil vers la zone Asie-Pacifique . Dans le cadre du dernier sommet de l'ASEAN  le Brésil a signé un Traité d'Amitié et de Coopération avec les états de la région Asie-Pacifique , ce qui souligne sa volonté d'être un co-acteur des décisions qui s'y prennent en même temps que cet espace devient de plus en plus important pour l'économie Brésilienne . La présence d'une brigade à l'embouchure de l'Amazone - Foz do Amazonas - peut s'expliquer par le rôle géostratégique présent - contrôle de l'entrée de cette " autoroute fluviale" qui pénètre au coeur de l'Amazonie - et futur de cette région qui est pressentie pour le stationnement d'une des deux flottes Atlantiques que le Brésil envisage de créer  .

 

Un goulot d'étranglement subsiste pour mettre en oeuvre cette stratégie : Le sous-développement infrastructurel et social de la région Amazonienne dans son ensemble dont l'économie est encore trop dépendante des activités extractivistes .  Comme le souligne le Général Eduardo Villas Bôas , commandant militaire de la région Amazonienne , peu d'agglomérations peuvent supporter dans la région  la présence d'une unité de 600 hommes [ et de leurs familles ] .

L'armée Brésilienne doit donc privilégier la qualité à la quantité , s'appuyer sur les technologies et développer sa mobilité et ses communications .

 

Source :

 

Exército quer crescer na selva : http://www.ovale.com.br/regi-o/exercito-quer-crescer-na-selva-1.183902

 Novo fuzil é reforço na fronteira : http://www.ovale.com.br/regi-o/novo-fuzil-e-reforco-na-fronteira-1.183905 

 Brazil signs ASEAN’s Treaty of Amity and Cooperation : http://www.thejakartapost.com/news/2011/11/17/brazil-signs-asean-s-treaty-amity-and-cooperation.html

 

Article en consultation libre jusqu'au 10 décembre 2011 . Toute reproduction , totale ou partielle , strictement interdite .

© Daniel BESSON - Novembre 2011

null

 

 

nullnull

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 13:02

 

Le blogue ISAPE publie un portrait - partiel - du Brésil au travers des résultats du recensement 2010 : http://isape.wordpress.com/2011/11/20/pedacos-de-retrato-do-brasil-ibge/

 

On notera la chute spectaculaire du taux d'analphabétisme entre 2000 et 2010 , en particulier dans le Nord du Brésil .

Un élément intéressant à noter , et qui va donner des douleurs aiguës au fondement des " identitaires " , est la diminution du nombre de Brésiliens se déclarant " blancs" qui passe sous la barre des 50% .

C'est une première dans l'histoire du Brésil . Il ne s'agit en effet pas d'un critère totalement

 " objectif " mais " déclaratif " . Alors que la proportion  de Brésiliens  se considérant comme

" blancs " en 2000 était de 53,7 %  , elle n'est plus que de 47.7% en 2010 tandis que la proportion de Brésiliens se considérant comme " pardos " - " basanés " [ avec des guillemets ! ] passe de 38.5% à 43.1 % soit 82 Mio de personnes sur une population totale de 191 Mio . Le Brésil est bien devenu la nation de la " raça cosmica " , la " race de bronze " , que prophétisait le ministre de l'Education Mexicain José Vasconcelos en 1926 .

C'est un sérieux camouflet aux thèses de la " blanchisation " du Brésil que développait l'agent de la CIA Robert Willard dans les années 50 en mettant en avant l'arrêt du flux des esclaves noirs en provenance d'Afrique . Cette " analyse " oubliait de prendre en compte la rencontre  , au fond des lits et dans la moiteur tropicale ,  entre la race de la " Casa Grande " et celle de la " senzala " .

 

Cette " métisation " - pardização pour employer le terme Brésilien -  du Brésil [ lien ]  , y compris dans les " têtes " car il faut rappeler ici que cette classification est déclarative , pourrait avoir de sérieuses conséquences quand à son positionnement vis à vis de l' " Occident " . [ blanc , centré sur l'axe Euro-Atlantique ] . Le rapprochement et la " projection " du Brésil vers le continent Africain ces dernières années , son positionnement au sein du BRICS et de l'IBAS , ont pu modifier la perception des Brésiliens sur leur identité .

 

Le cinéaste Nelson Pereira Dos Santos aime à raconter une anecdote à ce sujet : Lors d'un voyage de la France vers le Brésil en 1947 son navire fait escale à Dakar . Les passagers et les ouvriers du port décident d'organiser un match de football " noirs contre blancs " . Nelson Pereira Dos Santos se met dans l'équipe des " blancs " et un ouvrier du port lui fait remarquer : " Depuis quand les Brésiliens sont-ils des * blancs * ? "

Les " Desouchistes " seront heureux d'apprendre que le nombre de Brésiliens se déclarant comme " indigènes " s'élève à 817 000 .

 

Diminui pela primeira vez o número de pessoas que se declararam brancas

Dos cerca de 191 milhões de brasileiros em 2010, 91 milhões se classificaram como brancos, 15 milhões como pretos, 82 milhões como pardos, 2 milhões como amarelos e 817 mil indígenas. Registrou-se uma redução da proporção brancos de 53,7% em 2000 para 47,7% em 2010, e um crescimento de pretos (de 6,2% para 7,6%) e pardos (de 38,5% para 43,1%).

 

  Bibilographie ( fortement ) conseillèe

 

Pour comprendre la formation de la Volksgemeinschaft  Brésilienne , lire " Casa Grande & Senzala " de Gilberto Freyre  publiè en 1933 .[ lien ]

 

" Todo brasileiro traz na alma e no corpo a sombra do indígena ou do negro."

 

" O Brasil do futuro não vai ser o que os velhos historiadores disserem e os de hoje repetem. Vai ser o que Gilberto Freyre disser. Freyre é um dos gênios de palheta mais rica e iluminante que estas terras antárticas ainda produziram ".

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans BRICS - IBAS
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 11:23

C'était l'une des " espionnes Russes " qui ont défrayé la chronique durant l'été 2010 . La militante Péruvienne d'origine Inca Virginia " Vicky " Pelaez vit désormais en Russie ou elle tient des colonnes régulières pour Ria Novosti et The Moscow News . Selon certaines sources le gouvernement Russe lui accorde une pension de 2000 euros par mois pour " services rendus " .

 

Comme vous pouvez le constater sa plume est toujours aussi aiguisée et vipérine , au risque même d'indisposer ses nouveaux hôtes .

En octobre 2011 elle écrivait un article sur le Mexique , " Les nouveaux Conquistadores " ,qui a provoqué un droit de réponse de l'ambassadeur du Mexique en Russie .

Elle commente toujours avec acuité l'actualité internationale , y compris le procés en France de " Carlosdans cet article .

 

Les articles de Virginia " Vicky " Pelaez dans The Moscow Times sont disponibles à cette adresse .

 

Les articles de Virginia " Vicky " Pelaez dans Ria Novosti  sont disponibles  à cette adresse .

 

Cette page vous propose des articles de Virginia " Vicky " Pelaez lorsqu'elle écrivait pour le " El Diario  " . Comme vous pouvez le constater dans cet article consacré au désarmement nucléaire  elle analyse avec finesse cette imposture : Les EU et l' " Occident " cherchent à imposer l' option" global  zero " que dans la mesure ou celle-ci consacre leur supériorité en matière d'armements conventionnels .C'était la thèse du regretté Général Pierre-Marie Gallois qui a toujours été très apprécié * chez les progessistes et les  "nationaux " Latino-Américains . On notera l'actualité de cet article ** écrit en avril 2010 , quelques mois avant son arrestation , alors que les EU viennent de procéder aux essais d'un missile balistique hypersonique !

 

Elle traite ici d'une problématique lièe à la GP des ressources : L'eau , et analyse ainsi l'agression contre la Libye comme une guerre pour le contrôle de l'aquifère Saharien .

 

* Général Pierre-Marie Gallois, "Stratégie de l'âge nucléaire", Editions François-Xavier de Guibert, 2009, 21 euros

 

** El desarme nuclear es un mito, la carrera armamentista sigue intacta. Lo que Estados Unidos logre economizar en el recorte de ojivas nucleares lo destinará a la perfección y la creación de la nueva generación de las armas convencionales, especialmente de misiles intercontinentales balísticos capaces de alcanza cualquier blanco en el mundo en una hora, y destruirlo por completo. Esta es la nueva doctrina de guerra de Obama y se pondrá en marcha en el próximo mayo .

 

Vicky Peláez

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 18:53

Ces images parlent plus qu'un long discours sur la réalité des relations entre l'Armée Brésilienne et les populations Amérindiennes d'Amazonie . Elles sont à comparer à la propagande distillèe par les associations drouâdelômistes et environnementalistes Occidentales .

Elles proviennent du blogue " Guerra na selva "

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 11:11

L'annonce du déploiement de 250 militaires Etasuniens en Australie  présenté par les mediats et analystes Occidentaux comme une stratégie " anti-Chinoise " provoque d'autres réactions négatives dans la région Asie-Pacifique que celle de Pékin .

 

Le Ministre Indonésien des Affaires Etrangères a mis en garde jeudi contre la "défiance" que pourrait créer dans la région Pacifique la décision des Etats-Unis de renforcer leur présence militaire en Australie.

"Je n'aimerais pas que de tels développements provoquent une réaction et une contre-réaction qui créeraient un cercle vicieux de méfiance ou de défiance", a déclaré M. Natalegawa à la radio-télévision Australienne. "C'est pourquoi il est très important qu'une décision de ce type se prenne dans la transparence sur le scénario envisagé et qu'il n'en résulte pas de malentendu," a poursuivi le ministre.

 

Washington va déployer dans un premier temps 250 Marines dans le nord de l'Australie à partir de la mi-2012, afin de renforcer l'alliance militaire entre les deux pays, avait annoncé mercredi la Premier Ministre Australienne Julia Gillard, lors d'une conférence de presse conjointe avec le président Barack Obama en visite en Australie.


Le nombre des Marines grimpera peu à peu jusqu'à 2500.



Ce n'est pas la première fois que les projets bellicistes Etasuniens dans la région Pacifique et le suivisme de l'administration Australienne qui agit comme proxy du Pentagone sont dénoncés à Jakarta .



La livraison par les Etats-Unis à l'armée de l'air Australienne - RAAF - en 1973 de bombardiers stratégiques General Dynamics F-111 avait été perçue à Jakarta comme une posture visant à donner à l'Australie des capacités de frappe contre l'Indonésie , principal compétiteur de l'Australie dans la région .Le rayon d'action des F-111 donnait la capacité à la  RAAF de bombarder la capitale Jakarta et des documents déclassifiés ont montré que le choix des F-111 par l'Australie s'inscrivait dans le cadre d'une stratégie  visant à avoir la capacité de bombarder avec une arme nucléaire la capitale Indonésienne .



L'armée de l'air Australienne fut le seul opérateur avec l' US Air Force du F-111 et en septembre 1999 lors de la crise du Timor-Oriental  le bombardement de centres de commandements de l'armée  Indonésienne  et d'infrastructures civiles comme des ponts et des barrages , et ceci aux abords de la capitale Jakarta , fut envisagé  par les chefs politiques et militaires Australiens .[ lien ]



Durant trois décennies , de 1973 à 2006 ,  la RAAF recevra pour ses F-111 les munitions les plus performantes mises au point par le CMI Etasunien et dont la livraison à des alliès comme Israël et Taïwan a soulevé des débats aux EU : Missiles anti-navires Harpoon , munitions guidées [ vidéo , laser , GPS ]  .



Le discours de Barack Obama et de la Première Ministre Julia Gillard sur la base de la RAAF de Darwin - Territoires du Nord - annonçant le déploiement de 2500 Marines ainsi que celui possible de SNA  n'est pas anodin . Cette base constitue , comme la souligné dés 1933  le géopolitologue Allemand Karl Haushofer , un des deux ancrages d'une " chaîne navale et aérienne " - à l'image d'une chaîne et d'un filet d'acier barrant l'accés d'un port ,  destinée à contrôler les communications entre l'Océan Indien et le Pacifique Nord . L'autre ancrage de cette chaîne étant la base navale de Singapour . L'adversaire potentiel d'alors était le Japon .

Ce rôle géostratégique de la base de Darwin explique qu'elle fut le principal objectif des bombardements Japonais contre l'Australie durant la SGM .[ lien ]

Karl Haushofer considérait déja la base de Darwin comme un des sommets des  " zones de force " navales  de l'Us Navy dans le Pacifique .

 

La présence du président Etasunien dans les Territoires du Nord a été marquée par des actions de protestation de la part de pacifistes Australiens brandissant des pancartes " Les habitants de Darwin contre la guerre " .

 

L'amiral Agus Suhartono   , CEMA Indonésien , considère que la présence militaire Etasunienne dans cette région est lièe à l'existence de gisements d'hydrocarbures off-shore dans la Mer de Timor . Selon l'amiral Indonésien les Etats-Unis cherchent à appuyer les revendications Australiennes dans cette région pour devenir par la suite bénéficiaire de l'exploitation de ces hydrocarbures pour lesquelles des sociètés Chinoises et Indonésiennes sont en compétition .[ lien ] Il a aussi souligné qu'une présence militaire Etasunienne , et en particulier une présence navale , si proche du territoire Indonésien était infondée alors que les EU n'ont pas encore ratifié la CNUDM-UNCLOS  . [ lien ]   et[ lien ] .

 

Alors que les mediats et les analystes Occidentaux - et plus particulièrement la coterie mediatique [ex :  Laure Mandeville dans Le Figaro et Lorraine Millot dans Libération ] et analytique Française [ lien ] connue pour sa servilité à propager les thèses bellicistes Us , la blogosphère Défense et GP Française - essayent de propager l'idée dun consensus anti-Chinois dans la région et d'une adhésion aux projets bellicistes Etasuniens , ceux-ci y rencontrent une opposition de plus en plus grande . Le Premier-Ministre Malaisien Najib Razak a ainsi déclaré , en faisant allusion au projet de déploiement Us , que " La Malaisie ne soutiendra aucun projet qui vise à déstabiliser la région " .

 



 Documentation : Bases navales et bases d'hydravions dans le Pacifique 

  Politique étrangère  lien   Année   1938   lien Volume   3   lien Numéro   3   lien pp. 250-265

sur le site Persée.fr : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/polit_0032-342x_1938_num_3_3_5664

 

 

 

Source : Agência Angola Press , The Jakarta Post , et blogosphère Défense et GP Brésilienne

 

 

   Encerclement du Japon0001 

Fichier:Coming South (AWM ARTV09225).jpg

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 20:03

Hier  j'écrivais un article  présentant une émission de la télévision Russe ou le Dr Sergueï Kurginyan décrivait le scénario d'une attaque nucléaire contre la Russie par l'OTAN . Il concluait son intervention par " Nous - la Russie - devons être fort ! Nous devons devenir de plus en plus fort " .

 

Présente dans la nouvelle doctrine de sécurité Russe et la nouvelle doctrine militaire Russe , l'hypothèse d'un conflit nucléaire avec l'OTAN a été qualifièe de " paranoïa " par le Secrétaire Général de l'OTAN  Anders Fogh Rasmussen . Or , comme toute menace perçue par des analystes  celle-ci repose sur des faits objectifs  . Si les propos d'un analyste politique s'exprimant avec exhalation sur un plateau de télèvision dans le cadre d'un débat  doivent être modérés ,on ne peut pas dénier aux nombreux analystes Russes qui ont élaboré cette doctrine la capacité de penser rationnellement et d'avoir une perception non déformée de certaines postures et actions militaires  .

C'est désormais le chef d'Etat-Major général  Russe , le général  Nikolaï Makarov ,qui évoque la possibilité d'un conflit nucléaire dans lequel la Russie serait impliquée . Une fois de plus , c'est l'OTAN qui est désigné comme l'adversaire potentiel et comme " ennemi systémique " .

Les pitoyables tentatives de l'Alliance visant à convaincre les chefs politiques et militaires Russes  de l'existence de " nouvelles menaces "  et à agiter devant eux des fantômes sécuritaires semblent avoir échouées ! Derrière ces tentatives il y a la volonté d'essayer de faire reformater l'appareil militaire Russe qui pour le moment s'articule toujours autour de la triade nucléaire . Comme le souligne l'universitaire Jean Geronimo , l'existence de cette menace , bien réelle , contraint la Russie a se recentrer sur des critères Soviètiques de puissance : Etat , Atome , Energie . Je vous invite à ce titre à lire , si vous ne l'avez pas déja fait , son  livre :  : La pensée stratégique Russe .

 

MOSCOU, 17 novembre - RIA Novosti

La Russie pourrait se voir impliquée dans un conflit dans lequel des armes de destruction massive seraient utilisées, a déclaré jeudi à Moscou le chef d'Etat-major général russe Nikolaï Makarov, intervenant devant la Chambre civile russe (organe consultatif auprès du Kremlin).

 

La Russie pourrait être impliquée dans un conflit nucléaire (Etat-major)

 

"Si l'on regarde de près ce qui se passe à nos frontières à l'heure actuelle, il devient évident que le risque d'implication de la Russie dans des conflits locaux a augmenté", a indiqué M.Makarov, évoquant les "tentatives d'intégrer l'Ukraine et la Géorgie au sein de l'Alliance Atlantique".

"Et sous certaines conditions, les conflits régionaux risquent de dégénérer en conflits d'envergure avec un possible emploi d'armes nucléaires", a déclaré le général Russe

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 10:50

La télévision Russe vient de diffuser un chef d'oeuvre de " géostratégie grand public " : Une animation montrant l'encerclement de la Russie par les EU et l'OTAN et les conséquences d'une  attaque nucléaire , principalement à partir d'éléments navals , contre la Russie . Les éléments de la DAMB sous la forme de destroyers AEGIS sont bien destinés à empêcher une riposte Russe . Le magnifique exposé du Dr Sergueï Kurginyan recueille  l'approbation de 94 % des télespectateurs ! Ceci explique aussi pourquoi l'ex-ministre Russe des finances Alexeï Koudrine , limogé le 26 septembre dernier , qui préconisait une réduction des dépenses militaires Russes était si apprécié en Occident !

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 13:33

Le sommet 2011 de l'APEC -Coopération Economique Asie-Pacifique- à Hawaii se déroule sur un territoire dont nul à priori ne peut contester l' " Etasunité " . Cet archipel est aussi associé à une des symboles de la puissance navale des EU dans le Pacifique , la base de Pearl-Harbor . Or , l'histoire aurait pu être tout autre : De 1804 à 1824 , de nombreux navires Russes font escale sur l'archipel dont deux navires de guerre . [ lien ]

La Russian-American company - Под высочайшим Его Императорского Величества покровительством Российская-Американская Компания  - y construit à l'image de Fort Ross en Californie un fortin : Fort-Elisabeth .[ lien ]

Il existait alors de réelles possibilités d'une alliance Russo-Espagnole dans le Pacifique qui aurait empêché l'expansion des Etats-Unis dans cette région et ce fut l'une des raisons principales de la publication  de la Doctrine Monroe en 1823 .

Le sort des Hawaïens , annexés en dehors de tout cadre légal par un accord avec un gouvernement fantôche local , aurait été tout autre !

Il suffit de voir la vitalité des traditions et des langues des différents peuples constitutifs de la Fédération de Russie et de la comparer aux restes de la culture Hawaïenne qui subsiste ,sous la forme d'un folklore , pour s'en convaincre .

 

Quittons l'uchronie pour l'actualité .

 

L'un des objectifs des EU dans le cadre du sommet de l'ASEAN 2011 est de créer un

 " partenariat Trans-Pacifique "  qui n'est en fait qu'un faux-nez destiné à rechercher des alliès pour affronter la Chine et à agiter des fantômes sécuritaires imaginaires pour justifier une présence militaire . Au delà de la propagande officielle du Département d'Etat qui commence à être relayée en France par nos petits  plumitifs de service et " géopolitologues " du sérail via l'AFP et RFI , je ne citerais que Mme Laure Mandeville dans Le Figaro , je vous invite à prendre connaissance du point de vue Chinois dans cet article du " Quotidien du Peuple " .[ lien ]

 

C'est une des " constantes géopolitiques " de la politique Etasunienne dans cette région du globe .

 

- De 1853 , arrivée du Commodore Perry au Japon [ lien ] à 1899 , annexion des Philippines après la guerre d'agression des " Saucissoniers de ChicagoOs salsicheiros de Chicago "

contre l'Espagne l'ennemi principal est l'Empire Russe qui s'est implanté en Mandchourie .

De nombreuses voix se font entendre aux EU pour que le gouvernement Etasunien s'oppose par la force à la montée en puissance de la Russie dans la région , que ce soit dans le cadre d'un conflit direct ou en soutenant et en armant l'Empire Japonais. Je vous invite ici à consulter les archives en ligne de The New-York Times et en particulier celles couvrant la période 1851- 1904  .

Cet article par exemple est représentatif du sentiment Russophobe qui avait alors cours aux EU : DANGER TO AMERICAN TRADE IN MANCHURIA - William Barclay Parsons Discusses the Effects of Russian Control .

 

- Aprés la Guerre Russo-Japonaise de 1904-1905 , ou les Etats-Unis développent une " neutralité pro-active " en autorisant les emprunts Japonais et en interdisant l'accés de la Russie au système financier Us ,l'ennemi n'est plus l'Empire Russe  puis l'URSS mais le Japon .

Ceci se concrétise par l'adoption par l' Us Navy du " war plan orange " [ lien ] qui fait du Japon le compétiteur principal des EU dans la région et l'adversaire militaire le plus probable .

Cette situation perdure jusqu'en 1945 .

 

- Durant cette période et à partir de 1899 , les EU développent vis à vis de la Chine la doctrine de la " porte ouverte " - Open door policy - d'abord dirigée contre l'Empire Russe puis contre le Japon . Cette doctrine ne vise nullement à protéger la Chine du pillage mais marque la volonté d'être partie prenante au dépeçage de celle-ci . C'est le pendant économique de l'agressivité militaire des Etats-Unis dans la région . Je vous invite ici à consulter les archives en ligne de The New-York Times et celle de Time Magazine , en particulier celles couvrant la période 1923-1945 .

 

 

 

- Au cours de la Guerre Froide , les EU s'appuient de nouveau sur le Japon et d'autres états-clients pour lutter contre l'URSS et la Chine devenue communiste .

 

 

Depuis la montée en puissance de la Chine ces dernières années , les EU renouent avec leurs habitudes  . La principale tactique des EU consiste désormais à s'immiscer dans le réglement de conflits de souveraineté entre la Chine et divers états bordant la Mer de Chine Méridionale et le conflit de souveraineté entre le Japon et la Russie concerant l'archîpel des Kouriles . Il ne s'agit pas bien-sûr pour eux d'agir en tant qu'" honnêtes courtiers " mais bien d'être des boutefeux en prenant parti afin de justifier leur présence militaire dans la région et en y agitant des fantômes sécuritaires . Comme l'a démontré l'accord de conduite conclu en juillet 2011 entre la Chine et les autres états riverains de la Mer de Chine Méridionale -Declaration On the Conduct of parties in the south china sea  , la présence des EU n'est nullement nécessaire pour stabiliser la région , bien au contraire !

 

  America's Pacific Century : http://www.foreignpolicy.com/articles/2011/10/11/americas_pacific_century?page=0,0

 

Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis sur le site du " Quotidien du Peuple " .

 

La Chine et l'ASEAN adoptent un Code de Conduite pour régler les conflits de souveraineté en Mer de Chine .

 

 

Bibliographie conseillée :

 

* " La lutte pour le Pacifique " - Grégory Bienstock - Payot - Paris 1936

* " Le problème du Pacifique " - " La Chine face aux puissances " - André Duboscq - Delagrave - Paris - 1928

*" Weltmeere und Weltmachte " - Karl Haushofer

* " Geopolitik des Pazifischen Ozeans: Studien über die Wechselbeziehungen zwischen Geographie und Geschichte" - Karl Haushofer

* " Japan baut sein reich " - Karl Haushofer

* Article : Le monde de 1937 selon la Geopolitik Allemande : http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-le-monde-de-1937-selon-la-geopolitik-allemande-80667513.html

 

© Daniel BESSON - Novembre 2011 - Toute reproduction partielle ou totale strictement interdite sauf aux abonnés à La Lettre d'Ice Station Zebra .

 

 

 

 

 

Русская крепость на Гавайях. Indonesian President Susilo Bambang Yudhoyono (6th from L) poses for a photograph with ministers from ASEAN countries during the opening of 44th ASEAN Foreign Ministers' Meeting in Nusa Dua, in Indonesia's resort island of Bali July 19, 2011. From left, the ministers are: Myanmar's Foreign Minister U Wunna Maung Lwin, Philippines' Foreign Affairs Secretary Albert del Rosario, Singapore's Foreign Minister K. Shanmugam, Thailand's Deputy Permanent Secretary for Foreign Affairs Chitriya Pinthong, Vietnam's Foreign Minister Nam Pham Gia khiem, Indonesia's President Susilo Bambang Yudhoyono, Indonesia's Foreign Minister Marty Natalegawa, Cambodia's Secretary of State for the Ministry of Foreign Affairs Kao Kimhourn, Brunei's Minister for Foreign Affairs and Trade Prince Mohamed Bolkiah, Laos' Foreign Minister Thongloun Sisoulith, Malaysia's Deputy Foreign Minister Kohilan Pillay and ASEAN Secretary General Surin Pitsuwan REUTERS/Widodo S/ANTARA/Handout

 

Welt30001

 

 

 

 

 

DECLARATION ON THE CONDUCT OF PARTIES IN THE SOUTH CHINA SEA

 

The Governments of the Member States of ASEAN and the Government of the People's Republic of China,

REAFFIRMING their determination to consolidate and develop the friendship and cooperation existing between their people and governments with the view to promoting a 21st century-oriented partnership of good neighbourliness and mutual trust;

COGNIZANT of the need to promote a peaceful, friendly and harmonious environment in the South China Sea between ASEAN and China for the enhancement of peace, stability, economic growth and prosperity in the region;

COMMITTED to enhancing the principles and objectives of the 1997 Joint Statement of the Meeting of the Heads of State/Government of the Member States of ASEAN and President of the People's Republic of China;

DESIRING to enhance favourable conditions for a peaceful and durable solution of differences and disputes among countries concerned;

HEREBY DECLARE the following:

1. The Parties reaffirm their commitment to the purposes and principles of the Charter of the United Nations, the 1982 UN Convention on the Law of the Sea, the Treaty of Amity and Cooperation in Southeast Asia, the Five Principles of Peaceful Coexistence, and other universally recognized principles of international law which shall serve as the basic norms governing state-to-state relations;

2. The Parties are committed to exploring ways for building trust and confidence in accordance with the above-mentioned principles and on the basis of equality and mutual respect;

3. The Parties reaffirm their respect for and commitment to the freedom of navigation in and overflight above the South China Sea as provided for by the universally recognized principles of international law, including the 1982 UN Convention on the Law of the Sea;

4. The Parties concerned undertake to resolve their territorial and jurisdictional disputes by peaceful means, without resorting to the threat or use of force, through friendly consultations and negotiations by sovereign states directly concerned, in accordance with universally recognized principles of international law, including the 1982 UN Convention on the Law of the Sea;

5. The Parties undertake to exercise self-restraint in the conduct of activities that would complicate or escalate disputes and affect peace and stability including, among others, refraining from action of inhabiting on the presently uninhabited islands, reefs, shoals, cays, and other features and to handle their differences in a constructive manner.

Pending the peaceful settlement of territorial and jurisdictional disputes, the Parties concerned undertake to intensify efforts to seek ways, in the spirit of cooperation and understanding, to build trust and confidence between and among them, including:

a. holding dialogues and exchange of views as appropriate between their defense and military officials;

b. ensuring just and humane treatment of all persons who are either in danger or in distress;

c. notifying, on a voluntary basis, other Parties concerned of any impending joint/combined military exercise; and

d. exchanging, on a voluntary basis, relevant information.

6. Pending a comprehensive and durable settlement of the disputes, the Parties concerned may explore or undertake cooperative activities. These may include the following:

a. marine environmental protection;
b. marine scientific research;
c. safety of navigation and communication at sea;
d. search and rescue operation; and
e. combating transnational crime, including but not limited to trafficking in illicit drugs, piracy and armed robbery at sea, and illegal traffic in arms.

The modalities, scope and locations, in respect of bilateral and multilateral cooperation should be agreed upon by the Parties concerned prior to their actual implementation.

7. The Parties concerned stand ready to continue their consultations and dialogues concerning relevant issues, through modalities to be agreed by them, including regular consultations on the observance of this Declaration, for the purpose of promoting good neighbourliness and transparency, establishing harmony, mutual understanding and cooperation, and facilitating peaceful resolution of disputes among them;

8. The Parties undertake to respect the provisions of this Declaration and take actions consistent therewith;

9. The Parties encourage other countries to respect the principles contained in this Declaration;

10. The Parties concerned reaffirm that the adoption of a code of conduct in the South China Sea would further promote peace and stability in the region and agree to work, on the basis of consensus, towards the eventual attainment of this objective.

Done on the Fourth Day of November in the Year Two Thousand and Two in Phnom Penh, the Kingdom of Cambodia.

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Géohistoire
commenter cet article

Liens