Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 18:57

 

Malgré l' " Instant Polonais " qui a suivi le tremblement de terre de mars 2011 au Japon et le rapprochement qui semblait s'esquisser entre la Russie et le Japon sur les questions énergétiques et malgré un changement de gouvernement au Japon et la volonté affichée du nouveau premier ministre Japonais Yoshihiko Noda de renouer un dialogue avec Moscou , le gouvernement Russe et les chefs militaires Russes ont choisi de ne pas hypothéquer l'avenir en commençant le  programme de réarmement des îles Kouriles .

 

 

Cette volonté de vouloir réarmer les îles Kouriles avait été annoncée lors de la visite du Président Dmitri Medvedev sur l'archipel en novembre 2010 .

Si le déploiement de plusieurs systèmes d'armes avait été envisagé , c'est une fois les analyses d'Igor Korochenko , le directeur de la revue Natsionalnaya Oborona , qui se révèlent être les plus précises et qui permettent d'esquisser le futur schéma de défense que la Russie envisage pour cet archipel .

 

 

Ce 19 octobre 2011 marque le 65 éme anniversaire de la présence Russo-Soviétique sur l'achipel après la Seconde Guerre Mondiale et le 55 émé anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre l'URSS et le Japon . C'est cette date qui a été choisie par la presse Russe pour lever un voile sur les premiers déploiements .

 

 

 

 

 

 

 La suite dans " La lettre d'Ice Station Zebra " du 10 novembre 2011 .[ lien ]  

 

Repost 0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 16:39

Chacun comprend pourquoi j'en parle !

 Le " corridor jaune " fait explicitement référence à " l'accord de la ligne rouge " et à la " zone neutre " ! [ lien ] 

 

 

Bibliographie conseillée pour resituer le film dans son contexte géopolitique et historique   :

- La Guerre secrête pour le pétrole - Antoine Zischka - Payot - Paris - 1933

- Ol-Krieg: Wandlund der Weltmacht Öl - Anton Zischka - NS Verlag - Berlin - 1941

- Ibn Séoud - Jacques Benoist-Mechin

- La guerre du pétrole - Leonard Mosley - 1974

- Les espions de l'or noir - Gilles Munier - Editions Koutoubia -[ lien ] 

 

  

Repost 0
Published by DanielB - dans La cinematheque
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 10:09

Peut-on parler de géopolitique des télécommunications et en particulier d'une géopolitique des câblages par fibre optique ?

Evoquant les projets Brésiliens de maillage internet de l'Amérique du Sud en fibre-optique  le géopolitologue Brésilien Lucas Kerr de Oliveira  emploie le terme dans son blog  .[ lien ] et [ lien vers article ] . On peut aussi parler de " cybergéographie " . [ lien ]  et [ lien ]  

  

On peut en effet voir des liens immédiats avec par exemple la géopolitique des gazoducs et des oléoducs :

 

- Ce sont des " tuyaux " physiques qui transportent des flux : Flux d'hydrocarbures et flux d'informations

 

- Ils sont soumis aux mêmes contraintes que les tubes pour hydrocarbures et en particulier pour les pays de transit . Si l'Ukraine a , se tirant une balle dans le pied , perturbé le transit des hydrocarbures Russes , l'Egypte semble vouloir désormais empêcher toute nouvelle pose de câble sous-marins dans le Canal de Suez [  liaison Europe-Asie ] .

 

- La rupture d'un câble peut avoir désormais des conséquences économiques aussi importantes pour des économies dépendantes de l'information que la rupture d'un olèoduc ou d'un gazoduc

 

- Si à contrario des tubes pour hydrocarbures , les flux d'informations sont censés s'effectuer dans les deux sens , il existe des situations ou des états deviennent des " producteurs " d'informations et d'autres des " consommateurs " , créant les mêmes dépendances . On peut ainsi se poser des questions du rapport des flux Europe-Afrique et Afrique-Europe dans la liaison ACE - Africa Coast to Europe .

 

- De la même manière que les gazoducs et olèoducs ont tendance à emprunter d'anciennes routes commerciales [ la géographie a très peu changée en 2000 ans et on retrouve d'ailleurs les mêmes " goulots d'étranglements " ]  , certains réseaux câblés sous-marins empruntent les routes des " grands navigateurs " , à l'image du projet de câble Brésilien des Açores vers l'Afrique du Sud via l'Angola . [ lien vers article ] .

 

Un câble en fibre-optique peut avoir les fonctions géopolitiques suivantes :

 

- Relier un centre à une périphérie isolée . Il se comporte alors comme une route ou une ligne électrique haute-tension . Le câble sous-marin entre l'île de Sakhaline et Kahbarovsk sera ainsi prêt à la fin de cette année . [ lien ]

 

- Réduire les distances par effet d'anamorphose .[ lien ] 

 

- Etre un moyen de projection du " soft power " , via le flux d'informations qu'il véhicule , d'un état ou d'un groupe d'états . C'est entre-autres  pour cette raison que le Brésil cherche à developper le projet de câble Açores - Afrique du Sud afin de d'être reliè " physiquement " aux états membres de la CPLP [ Communauté des Pays de Langue Portugaise ]  en Afrique . [ lien vers article ] .

Le projet Brésilien vient ainsi concurrencer la liaison ACE - Africa Coast To Europe , qui peut-être perçu comme une tentative de " recolonisation numérique " de la région alors qu'il est présenté comme un " désenclavement numérique " . [ lien ] 

 

   

La société Russe Polarnet [ site ] vient d'annoncer un projet de pose d'un câble  le long de la façade maritime Arctique de la Russie . Ce câble qui empruntera le trajet de la " Route Maritime Nord " ou Sevmorput  , entiérement dans la ZEE Russe , que les lecteurs d'ISZ connaissent bien et reliera in fine Londres à Tokyo . Ce projet d'un coût estimé de 2 Mia USD présente plusieurs aspects intéressants qui relèvent bien de la géopolitique de la Russie .Le câble aura une longueur immergée d'environ 17 000 Km et son débit est estimé à  9.6 Tbits/s [ terabits / s ] .

Il sera composé de trois tronçons : Un tronçon occidental de 4600 Km entre l'Angleterre et Mourmansk , un tronçon central Arctique entre Mourmansk et Anadyr  , un tronçon oriental entre Anadyr et Vladivostock de 4900 Km plus trois extensions de1600 Km . A terme , une liaison vers la Chine est projetée , la Russie se créant une " fenêtre internet " vers l'Est et son voisin du BRICS .  

 

 

La première partie du projet estimée à 860 Mio USD reliera Bude [ GB ] à Tokyo via Mourmansk , Anadyr etVladivostock . Il permettera ainsi de " connecter " ces ports de la façade Arctique et de l'Extrême-Orient Russe , de relier via les dorsales internet Russes intérieures le centre à ces périphéries .

 

La deuxième partie du projet sera constituée par la pose des extensions  vers les centres habités de la façade maritime Arctique et de l'EO Russe . [ Ex Dudinka , Dikson , ...] Son coût est estimée à 500 Mio USD .Il s'agit ici de relier à la dorsale du câble sous-marin , ces centres habités .Dans les conditions arctiques , le câble présente des avantages par rapport à la transmission par satellite [ voir documentation ] .

 

La troisième partie sera la pose de la partie terrestre du câble et son lien avec le réseau national Russe . D'un coût estimée à 500 Mio USD , elle se fera en partenariat avec l'opérateur Russe du réseau de gazoducs et d'oléoducs , Transneft .

 

Il s'agit bien ici de compléter le maillage en fibre-optiques de la Fédération de Russie avec tous les aspects géopolitiques que cela comporte [ liaison centre-périphérie et " réduction des distances " par anamorphose ] . Tout comme au Brésil avec l'Amazonie , la Sibérie est ainsi encore un " désert " en matière de communications par fibre-optiques , mais qui dans les deux cas est appellé à disparaître .N'en déplaise aux indigénistes et aux environnementalistes !

 

 

Comme le montre la video de la société Polarnet , les études bathymétriques pour la pose du tronçon maritime ont débuté en 2002  profitant d'une baisse de l'épaisseur de la banquise .Elle ont toutefois nécessité pour l'étude du tronçon central la mobilisation d'un brise-glace à propulsion nucléaire , le " Sovietsky Soyuz " ,  une classe de navire que seule la Russie posséde et qui prouve encore une fois ,  si-besoin en est , sa necessité !  Ces études bathymétriques ont été complétées par des études de glaciologie pour vérifier qu'un iceberg ne puisse détruire le câble en raclant le fond . De telles études ont aussi été conduites pour le gazoduc qui doit relier les plateformes du projet gazier Chtokman aux installations terrestres  .

 

 

L'un des avantages d'une liaison Arctique Londres-Tokyo via la façade maritime Arctique Russe est la diminution du temps de latence de la transmission . [ voir documentation ]

Il sera de 190 ms via le câble Arctique alors qu'il est de 340 ms via l'Océan Indien et de 310 via les Etats-Unis . [ voir carte ]

Le projet Russe n'est pas le premier projet de câble Trans-Arctique . Comme il existe deux voies maritimes septentrionales , une société Etasunienne avait envisagé des 2002 un projet de liaison par fibre-optique via le Pasasge du Nord-Ouest Canadien . [ lien ] et [ lien ] 

Avec ce câble posé le long de sa façade maritime Arctique , la Russie va démontrer une fois de plus son rôle pionnier dans le développement de l'espace Arctique .  

 

 

 La Russie n'est pas considérée comme un pays de transit " à risques " . Ce câble sera posé dans la ZEE Russe , de la même manière que le câble terrestre EPEG -  Europe Persia Express Gateway - qui relie Oman à l'Europe via l'Iran  et passe par le territoire de la Fédération de Russie  à la lisière du Caucase  .[ lien ]  , [ voir carte ] et [ video ]

 

 Un rapport du Boston Consulting Group publié en mai 2011 montre que l'économie numérique Russe est appellée à des très fortes croissances dans les années à venir , de l'ordre de 20% - 30% par an . Alors qu'elle ne représentait en 2009  que 2% du PIB - hors hydrocarbures - les projections montent qu'elle représentera 4% - 5% du PIB en 2015 .

C'est ce qui explique aussi que des projets de cette envergure soient désormais rentrés en phase opérationelle . En matière de " cyberguerre " , la société Russe Kaspersky a joué un rôle historique en développpant ses logiciels anti-virus . [ lien ] 

 

L'acronyme Russe de ce projet de câble Trans-Arctique est ROTAX : российской трансарктической кабельной системы

 

 

  © Daniel BESSON d'aprés matériel ITAR-Tass et ComNews.ru - Octobre 2011 .

 

Source :

 Polarnet to build trans-Arctic cable line for almost $2 billion  [ titre corrigé ! ]

 "Поларнет" обрел второе дыхание 

Россия построит собственную трансарктическую кабельную систему : http://www.3dnews.ru/news/618470

 

 

Documentation :

Article expliquant les avantages de la fibre-optique  par rapport au satellite

  http://www.opt.pf/groupe_opt/honotua/indexprojet-fibre.php

  Competition Between Satellite and Fiber Optic Carriers … -

 

Les câbles sous-marins dans le monde

  http://www.submarinecablemap.com/

 

  

Video sur le site de Polarnet

 

Se rendre sur le site de Polarnet  [ site ]  et cliquer sur Our Surveys pour lancer la video

  null

 

null

 

null

 

 null

Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 13:26

L'interview du Premier Ministre Russe Vladimir Poutine sera accessible aux télespectateurs Français sur le site de RTR Planeta à partir de 18:30 [ Paris ] . Une fois de plus , ce sera le " document de référence " qui seul fera foi et qu'il sera intéressant de comparer à l' " expertise " qu'en donneront nos " spécialistes " patentés par La Sorbonne et l'IEP .

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Verbatim
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 12:10

Une expédition Russo-Etasunienne à bord de l' " Akademik Lavrentiev " a découvert des émissions de méthane sous-marins géantes dans la Mer de Laptev .

Ces émissions en provenance des sédiments du  plateau continental de l'Arctique Orientale seraient comprables au reste des émissions de méthane de toutes les mers et océans du globe .

Une de ces " fontaines de méthane " atteindrait ainsi la taille de 1 km de diamétre . Ces émissions de méthane ne sont pas visibles à l'oeil nu et sont seulement décelables à l'aide d'instruments de mesure . Cette découverte pourraît remettre en cause , compte-tenu de l'ampleur des émissions ,  les modèles du - controversé - " réchauffement climatique " et en particulier l'influence sur celui-ci des activités humaines comme l'élevage .[lien ]  

 

 L'article de vesti.ru : http://www.vesti.ru/doc.html?id=603112

© Daniel BESSON - 17 octobre 2011

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Environnement
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 16:34

La candidate aux élections présidentielles Françaises représentant le Front National a accordé une interview au journal Russe Kommersant le 13 octobre 2011 ou la politique étrangère a tenu une place importante .

 

Elle se prononce clairement pour une réorientation de la politique étrangère Française en direction de la Russie . Elle évoque ainsi le fossé culturel existant entre d'un côté  les Etats-Unis et d'autre part l'Europe et la France  - " Американская культура далека от французской и европейской, так исторически сложилось "
et dénonce le fait que M. Sarkozy ait détourné la France de la Russie au profit des EU :

" Поэтому я не могу не переживать, когда вижу и чувствую, как наш президент по наводке американцев поворачивается к русским спиной. И не только он
Подробнее " .

Pour Mme Marine Le Pen la France doit développer ses relations plutôt avec Moscou qu'avec Washington et considére que la France a plus d'interêts communs sur les plans  culturels et stratégiques avec la Russie qu'avec les EU :

"  Я давно говорю, что нам необходимо развивать отношения с Москвой, а не с Вашингтоном, поскольку у нас с ней и в цивилизационном, и в стратегическом плане много общих интересов."
 

Pour Mme Marine Le Pen , la France doit fonder sa POLEXT à l'aune de ses propres interêts stratégiques et non la soumettre à ceux d'autres puissances , en particulier les  EU . Démarche semblable à celle entreprise par le Général de Gaulle :

" Как и он, мы выступаем за независимую, сильную и влиятельную Францию. Францию, которая выстраивает политику, исходя из собственных стратегических интересов, а не желаний других стран, таких как США."

  Sur le plan de la sécurité , Mme Marine le Pen se prononce pour une sortie de la France de l'OTAN et un renforcement de la coopération en matière de sécurité entre la France et l'Europe d'une part et la Russie d'autre part . Elle se considére comme étant la continuatrice de la POLEXT du Général de Gaulle :

" — Да, я изначально была против участия Франции в альянсе. В этом смысле я полностью согласна с мнением генерала де Голля, который был против подчинения национальных интересов Франции любой другой иностранной силе. В том числе и такой силе, как США. При этом я убеждена, что европейские государства должны сотрудничать в области безопасности, но не вижу ни одной причины, почему Россия не может быть частью этого процесса. Европейским странам стоит совместно с Россией выработать план построения Европы будущего"

 

Mme Marine le Pen réaffirme son attachement à un monde multipolaire et dénonce la diabolisation de la Russie :

" — Да, это правда, ведь демонизация России поддерживается на уровне руководства ЕС, и происходит это с подачи США, пытающихся построить однополярный мир. Я верю в многополярный мир " .
 

L'actualité internationale récente a fait l'objet de commentaires et Mme Marine le Pen rappelle qu'elle s'est toujours opposée aux interventions en CDI et en Libye :

"    Я была против интервенции в Ливии, против вмешательства в ситуацию в Сирии и в Кот-д`Ивуаре"

 

Mme Marine Le Pen met en évidence la politique de " double-standard " pratiquée par les diplomaties Occidentales : Nous avons nos " bons dictateurs " comme ceux d'Arabie-Séoudite ou du Quatar mais nous intervenons contre " ceux qui ne veulent pas nous donner leur pétrole " :

 "  Но на Западе восточных диктаторов делят на хороших и плохих. Хорошие — это, например, Саудовская Аравия и Катар, а плохие — все те, кто не потакает нам во всем и не отдает нам свою нефть "

 

Enfin qualifiant la démocratie Française d' " imparfaite " , elle récuse le droit à la France de donner des leçons à Russie en la matière :

" — У нас во Франции тоже не идеальная демократия, и мы в этом плане не имеем права давать России уроки демократии."

 

Note de l'Editeur : Ceci ne constitue en aucune manière une transcription VERBATIM des propos de Mme Marine le Pen mais une sélection personnelle - et réordonnée - de quelques élèments de son interview .L'original - plus complet - qui seul fait foi et relète les propos de Mme Marine Le Pen se trouve à l'adresse : http://www.kommersant.ru/doc/1793754

 

Pour les Anglophones , une traduction compléte en Anglais faite par Russia Today est donnée sur ce lien :

http://rt.com/politics/press/kommersant/france-nato-secede/en/

 

 

Ice Station Zebra n' a aucun lien avec le Front National ni d'ailleurs avec un autre parti . Les propos publiès dans ISZ ne peuvent en aucune manière être associès ni au FN , ni à Mme Marine Le Pen et réciproquement  .  Si mon statut de fonctionnaire m'oblige à un devoir de réserve , je ne cache pas que le programme de politique étrangère des différents candidats sera un des élèments clefs de mon choix lors des prochaines élections présidentielles car comme l'écrivait Ernest Denis [ " La Grande Serbie " - 1915 ] , " Il n' y a de politique que la politique étrangère " . Mme Marine Le Pen est la seule candidate a avoir jusqu'à présent définie de manière claire les orientations de sa POLEXT et je ne peux que les approuver ! De la même manière , son Père M.Jean Marie Le Pen  avait accordé  en mai 2002 une interview au journal Brésilien " Dinheiro " ou il préconisait avec une vision politique peu commune un rapprochement entre la France et les états du MERCOSUL dont le Brésil et ou il dénonçait l'hégémonie Etasunienne . Il y dénonçait aussi bien avant M.Montebourg les effets pervers de la globalisation  : http://www.istoedinheiro.com.br/noticias/11664_LE+PEN+NAO+SE+ALIEM+AOS+EUA

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 16:37

Contrairement à la nouvelle diffusée par certaines agences de presse et leurs relais d'opinions que sont les media  du systéme , dont une certaine agence de presse " de référence " Française , les exportations de pétrole Russe à destination de la Chine via l'oléoduc Asie-Pacifique - ESPO - ont repris selon un dernier communiqué de l'opérateur Russe Transneft . [ lien ]

Ces exportations ont été interrompues quelques heures suite à tremblement de terre d'une magnitude de 6.1 qui a touché la région de l'Amour, dans l'Extrême-Orient Russe .

Gageons que les " experts " et " analystes " - spécialistes de la Russie , ils se reconnaiteront - y verront une " intimidation " de la part de la Russie vis à vis de la Chine et ne manquerons pas de la relier au pseudo-rapport du SIPRI sur les relations Russo-Chinoises . Rapport auquel la récente visite du Premier Ministre Russe Vladimir Poutine en Chine vient d'apporter un démenti cinglant tant dans le domaine de la coopération énergetique que dans celui de la coopération technologique .[ voir analyse de Dmitri Kossyrev ]

 De la même manière la reprise rapide des exportations de pétrole via l'ESPO souligne la qualité de cette infrastructure et la sécurité d'une voie d'acheminement terrestre par rapport aux voies maritimes soumises aux attaques de pirates et au bon vouloir de l'Us Navy .

 

Transneft

 

 

La visite du premier ministre russe Vladimir Poutine à Pékin

 

 

 

Repost 0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 11:52

Je continue de vous signaler certains blogues concernant la GP et les RI analysées  par une sensibilité Brésilienne . Aujourd'hui il s'agit du blog Geografia  et Geopolitica dont le rédacteur est Lucas Kerr de Oliveira , Docteur en sciences politiques et professeur de géographie , géopolitique et Relations Internationales .[ lien ] et [ CV sur ce lien ] .

 Si j'ai déja parlé de la blogosphère Défense et GP Brésilienne [ voir les liens à droite ] , il faut aussi signaler l'excellence de la blogosphère GP et géographie dont le blog Geografia e geopolitica est un digne représentant .

Dans son blogue Lucas Kerr de Oliveira développe la notion de " géopolitique des ( télé)communications " avec par exemple un sujet abordé sur Ice Station Zebra sur le maillage internet du Brésil .[ lien vers article ] et [ lien ] . [ voir carte 1 ]

 Les cartes des dorsales internet Brésiliennes fournies dans cet article et que je n'avais pas pu trouver permettent de comprendre le rôle de ces dorsales  dans le contrôle de l'espace de cet état-continent . On notera le " vide internet " de l'état d'Amazonas et de certains états frontaliers , et la raison pour laquelle le gouvernement Brésilien cherche à relier par un " lien physique " constitué par les fibres optiques ces états au " corps " du Brésil .

La fibre optique , bien plus qu'une liaison satellitaire , constitue le moyen idéal  tout comme une ligne à haute-tension ou une route Transamazonienne de relier les périphéries Brésiliennes au centre .

Le rédacteur souligne aussi l'importance pour le Brésil et la maîtrise de son espace des liaisons ferroviaires à grande vitesse , tout comme je l'avais fait pour la Russie avec le Sapsan  et les projets de LGV en Russie . [ lien ] et [ lien ]

Lucas Kerr de Oliveira semble aborder  la coopération Russo-Brésilienne dans le domaine de l'armement [ Mil Mi-35 livrés à la FAB ] et spatiale [ Glonass ] d'un point de vue favorable , comme les analystes Brésiliens qu'il cite , et je ne saurais l'en blâmer ! [ lien ]  

 

Les grands projets infrastructurels Brésiliens sont bien-sûr abordés , et d'un point de vue favorable . Lucas Kerr de Oliveira donne ainsi la parole à des universitaires sur le dossier de l'usine hydroélectrique de Belo-Monte  ce qui démontre , à contrario de ce qu'affirme la propagande Raoniste , qu'une grande partie des clercs Brésiliens soutiennent ce projet . De la même manière on y apprend , mais ça vous le saviez déja en lisant Ice Station Zebra , que " Raoni " n'est en rien représentatif de la communauté Amérindienne Brésilienne et que de nombre de ces communautés soutiennent ce projet [ lien ] et [lien ]  et [ video 2 ]

 

Lucas Kerr de Oliveira donne la parole dans son blogue au député Aldo Rebelo [  PC do B ]  qui a été le rapporteur du nouveau " Code Forestier Brésilien " .[ voir video 1  ]  

Le député Aldo Rebelo s'est déja signalé au Brésil en demandant la publication par l'ABIN de son rapport sur le financement par des entités privées ou publiques étrangères des différentes associations " Brésiliennes " qui s'opposent au projet de barrage de Belo-Monte . [ lien vers article ] .

Ce Code Forestier Brésilien a fait l'objet d'une intense campagne de désinformation par les blogosphères environnementaliste et indigénistes Françaises et Anglo-Saxonnes aux premiers rangs desquels les Raonistes . Bien entendu , aucun de ces articles ne détaille les mesures de ce code car la plupart de leurs auteurs ne parlent , ni ne lisent le Portugais et ont encore moins des notions sur la ruralité Brésilienne ! [ exemple ici   , ici  et ici chez nos amis Raonistes  ]

Comme je l'ai signalé dans une réponse à un commentaire d'un des lecteurs de ISZ , il faut que je me trouve un espace de travail pour rétablir la vérité sur ce dossier , du moins pour les Francophones . C'est aussi l'un des objectifs de ISZ .

 

Enfin , geopolitica e geografia nous propose une " géopolitique en bandes-dessinées " qui se passe de commentaires !

[ palavrao = gros mot ]

 

L'institutrice : " Voyons Manolito , un mot qui commence par un * P * "

La petite fille : " Tu vas voir qu'il va le dire ce gros mot "

Manolito : " Politique "

La petite fille : " Il l' a bien dit ! "

 

 La petite fille lisant un dictionnaire " Démocratie ( du grec demos , peuple et kratos , autorité ) - Gouvernement dans lequel la souveraineté est exercée par le peuple "

  null

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans BRICS - IBAS
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 19:46
Par Maria Selivanova, RIA Novosti

Les nombreux litiges entre la Russie et les pays européens sur la question gazière s’expliquent par la perception radicalement opposée des parties concernée de la situation sur le marché mondial du gaz et de ses perspectives de développement, estiment les experts.

Dans moins d’un mois, le 8 novembre, le gazoduc Nord Stream sera mis en service. "La construction du premier tube est terminée, on effectue les travaux de remplissage du tube en gaz", a déclaré la semaine dernière Alexeï Miller, président de Gazprom, lors de l’entretien avec le premier ministre russe Vladimir Poutine.

Par ailleurs, le thème gazier demeure l’un des plus complexes dans les relations entre la Russie et l’Union européenne. Qui plus est, les experts russes et européens évaluent très différemment les divers aspects du problème gazier.

L’UE cherche à diversifier les fournitures de gaz…

Les principaux objectifs de la politique énergétique de l’Union européenne consistent, en particulier, à diversifier les sources d’hydrocarbures, à diminuer la dépendance du pétrole et du gaz, ainsi que la sujétion envers les plus gros fournisseurs. En 2009, le Parlement européen a adopté le Troisième paquet énergie, qui interdit aux sociétés vendeuses de gaz de posséder des réseaux d’acheminement. Ainsi, les Européens s’efforcent de séparer les ventes et les fournitures, ce qui va à l’encontre des intérêts de Gazprom.

Stephan Kohler, directeur de l'Agence allemande de l'énergie, estime qu’en Europe la stratégie énergétique vise à limiter les fournitures de gaz russe. "Bien sûr, d’ici 2015 nous auront réussi à économiser une quantité significative de gaz naturel, et au final la consommation de gaz en Allemagne et en Europe diminuera au profit du gaz naturel liquéfié et du gaz produit sur le plateau continental", a-t-il déclaré lors d’une vidéoconférence Moscou-Berlin sur le thème "Gaz pour l’Europe. Coopération Russie-UE dans le secteur gazier." C’est la raison pour laquelle les experts allemands estiment que la Russie dépend de l’Allemagne, et pas le contraire, car les hydrocarbures sont le principal élément des exportations russes. Actuellement, près de 80% du gaz russe sont exportés vers l’Union européenne.

"L’UE a une stratégie de diversification", confirme Claudia Kemfert, responsable du département Energie, transports et environnement à l'Institut allemand de recherches économiques.

Actuellement, la dépendance de l’UE vis-à-vis du gaz russe pourrait augmenter en raison d’un abandon progressif de l’énergie nucléaire, estime Claudia Kemfert. Toutefois, selon elle, le charbon pourrait être une alternative au gaz naturel. "L’Europe construit des centrales thermiques au charbon, dont les émissions des gaz à effet de serre sont supérieures à celles de centrales au gaz, tandis que leurs capacités sont deux fois moindres, confirme Leonid Grigoriev, directeur adjoint de l’Agence russe pour l’Energie. Mais compte tenu des pronostics mondiaux et du climat, le gaz c'est l’avenir."

"L’Europe pourrait importer plus de gaz liquéfié", déclare Behrooz Abdolvand, coordinateur du Centre de recherches énergétiques et écologiques de la région caspienne de l’Université Libre à Berlin. De plus, selon lui, il est possible d’utiliser le gaz azerbaïdjanais.

La Russie sous-estime considérablement les changements sur le marché du gaz, déclare Behrooz Abdolvand.
… mais il n’existe aucune alternative au gaz russe
Les experts russes ne croient pas en la possibilité d’une diversification des fournitures de gaz en Europe.

La production de gaz de schiste ne permettra pas aux Européens de réduire la part de Gazprom, estiment les experts de la société Wintershall Russia. De plus, la France a interdit la production de gaz de schiste sur son territoire pour des raisons environnementales. D’autres pays pourraient suivre son exemple.

La situation change très rapidement sur le marché du gaz liquéfié, le marché asiatique croît rapidement et il ne faut pas espérer qu’il y aura beaucoup de gaz liquéfié bon marché pour l’Europe, déclare Tatiana Mitrova qui dirige le département du développement du secteur pétrogazier russe de l'Institut de l’Energie de l'Académie des sciences de Russie. Konstantin Simonov, directeur général de la Fondation russe de la sécurité énergétique nationale, est plus catégorique dans ses prévisions: "En Europe il existe beaucoup de terminaux pour le gaz naturel liquéfié, mais ils seront tous vides."

"Le mythe du gaz turkmène bon marché est tenace, mais ce n'est qu’un mythe", ajoute Tatiana Mitrova.

Il n’existe pas non plus d’importantes ressources de gaz dans la mer Caspienne, sur lesquelles comptent les partisans de la diversification. "Actuellement, tout le monde se jette sur le gaz azerbaïdjanais. La demande dépasse déjà les capacités de l’Azerbaïdjan, déclare Konstantin Simonov. Hélas, il n’y a pas beaucoup de gaz azerbaïdjanais. Il n’y aura aucune nouvelle découverte [de gisements] dans la mer Caspienne, arrêtons de croire à ces affabulations."

Les nouveaux gisements prévus pour l’Asie
L’offre de gaz est limitée dans le monde, insistent les experts russes. "Actuellement, les investissements dans seulement dix projets pour 85 milliards de mètres cubes de gaz par an ont été approuvés. D’ailleurs, ces projets sont principalement concentrés en Australie et en Nouvelle-Guinée, et tous sont destinés au marché asiatique. Il en reste très peu pour l’Europe, moins de 25 milliards de mètres cubes", déclare Konstantin Simonov.

Très probablement, le gaz en provenance des nouveaux gisements ne sera pas envoyé en Europe, mais en Asie, car les Asiatiques sont prêts à acheter le gaz plus cher que les Européens.

"Actuellement, le gaz qatari en Chine vaut plus de 500 dollars les 1.000 mètres cubes", a déclaré en guise d'exemple Konstantin Simonov. A titre d’information, l’Allemagne paye actuellement 403 dollars les mille mètres cubes de gaz russe.

L’Europe ne doit pas non plus compter sur l’augmentation des fournitures de gaz norvégien et qatari. Le Qatar a déjà décrété un moratoire sur la réalisation de nouveaux projets gaziers jusqu’en 2014. En Norvège, selon les experts, le plafond des ressources ne permet pas de continuer à augmenter la production au même rythme qu’auparavant. "Dans cette situation, la politique d'évincement de la Russie du marché gazier de l’Europe est absurde", a ajouté Konstantin Simonov

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 13:21

null

 

Le 12 octobre 1931 , innauguration officielle de la satue du Christ Rédempteur en présence de Getulio Vargas , le " Père des pauvres " et futur chef politique de l'" Estado Novo " .

 

Site officiel

 

“Minha alma canta, vejo o Rio de Janeiro, estou morrendo de saudades. Rio, seu mar, praias sem fim. Rio, você foi feito prá mim.Cristo Redentor, braços abertos sobre a Guanabara...”.

 

 

Repost 0

Liens