Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 11:38

A l'occasion du 3 éme anniversaire de la reconnaissance de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie par la Russie , le régime de Tbilissi planifie une nouvelle action de déstabilisation dans la région .

 Sous le couvert d'une " Marche pour la paix " , le régime de Tbilissi essayera de faire pénétrer le 26 aout prochain des centaines - environ 3000 - de prétendues " personnes déplacées " , dont des réfugiés Tchétchènes en Géorgie , sur le territoire de l'Ossétie du Sud .

Selon des informations publiées par le MAE Russe , les autorités Géorgiennes ont procédé ces dernières semaines à des recrutements massifs de " volontaires " pour cette marche , le plus souvent sous la contrainte .

Le MAE Russe vient de mettre en garde le gouvernement Géorgien contre toute nouvelle " aventure " et qualifie cette tentative de " provocante , irresponsable et dangereuse " .

 

  La Géorgie a achevé le 15 aout dernier  les opérations d'expulsion de centaines de réfugiés des guerre civiles des deux dernières décennies qui ont été relogés en dehors de la capitale Tbilissi, en dépit des protestations d'organisations de défense des droits de l'homme. De nombreux policiers étaient déployés à l'extérieur d'un hôtel du centre de Tbilissi qui accueillait environ 700 réfugiés de guerre civiles , au moment où leurs biens étaient chargés dans des camions de déménagement.

 

Communiqué du MAE Russe du 23 aout 2011 : О грузинском «марше мира»  

 

 

 

 

  

Georgian-Ossetian border

Repost 0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 18:11

Le 21 aout 1911 naissait dans la cité de  Rio Grande ( RS ) le premier géopolitologue Brésilien*  : Golbery  do Couto e Silva ( 1911 - 1987 ) .

Durant la Seconde Guerre Mondiale il est officier de renseignement et de planification stratégique au sein de la FEB ( Força Expedicionária Brasileira ) qui combat en Italie et à ce titre participe à l'envoi d'unités dans le Val d'Aoste aprés la capitulation Allemande le 2 mai 1945 pour empêcher l'annexion de cette région par les Français .

En 1951 il est nommé lieutenant-colonel et travaille au sein du département des études de l'Escola Superior de Guerra .

Si à ses débuts il est considéré comme un des maîtres à penser de la doctrine de Sécurité Nationale Brésilenne , et à ce titre un des théoriciens du coup d'état de 1964 , qui préconise un alignement du Brésil sur les puissances Occidentales face au Bloc Soviétique il développe peu à peu une vision d'un Brésil autonome vis à vis des deux blocs dans le cadre d'un tercerisme Latino-Americain . Dans le cadre de ce projet il préconise l'instauration d'un gouvernement central fort dirigé par des technocrates et une intervention massive de l'état dans l'économie et les projets infrastructurels , le " national- développementisme "  

Nommé par Castelo Branco chef du SNI - Serviço Nacional de Informaçoes - qu'il contribue à créer Golbery do Couto e Silva s'oppose à la " Linha dura " du régime qui prône un alignement total sur les EU et devient l'un des principaux membres du " Grupo da Sorbonne " qui prône une politique indépendante des deux blocs en même temps qu'un éloignement progressif des militaires de l'exercice du pouvoir . De nombreux pamphlets circulant au sein des cercles militaires le traitent de " Communiste " pour ces prises de position . Il " pantoufle " alors dans le privé chez Dow Chemicals .

Il revient dans les cercles du pouvoir en 1974  en tant que Chef du cabinet civil du général Ernesto Geisel [ Lien ] . Il devient alors le théoricien de la politique de distanciation  entreprise par le gouvernement Geisel tant sur le plan intérieur qu'extérieur . Cette politique est marquée par le plan extérieur par une reconnaissance de l'OLP , une critique acerbe du Sionisme et un rapprochement avec la Chine , l'URSS et le monde Arabe .

 

Fortement influencé par les théories organiques de l'état  , Golbery do Couto e Silva considérait les sociétés régies par des loies analogues à celles qui régissent le monde vivant et voyait ainsi les " perturbations " qui s'opposent au renforcement de l'état comme " pathologiques " . Il detestait autant le Communisme que le libéralisme capitaliste et considérait l'Etat-Nation comme le référent en matière de politique internationale .Sur le plan de la politique intérieure , il considérait que les opposants politiques ne devaient pas être " éliminés  " mais affaiblis et controlés . Une opposition politique est selon lui toujours le signe d'un dysfonctionnement dans la construction d'une politique de vie en communauté à l'échelle nationale et à ce titre doit être écoutée  . Il s'oppose ainsi à la répression systématique des mouvements de grêve qui sont dirigés alors par un syndicaliste " qui aura de l'avenir " et est " le membre d'une élite syndicale " : Lula da Silva . Certains analystes présentent Lula da Silva comme la " créature de Golbery " ou  le " projet de Golbery " , destiné à lui survivre et à mettre en oeuvre ses théories géopolitiques et aussi à briser la gauche Marxiste au Brésil au travers d'un mouvement ouvriériste . La réforme politique de 1979 permettera  en tout cas l'émergence de ce " parti ouvriériste  " , le PT , qui ménera Lula da Silva jusqu' à la magistrature suprême .

 

Son oeuvre majeur publièe en 1967 est " Geopolitca do Brasil " . C'est la première étude du Brésil en tant qu' " Empire " , une " pan-région " ou les régions sont divisées en Hearthlands [ triangle Sao-Paulo - Rio - Brasilia et Nordeste ] et régions périphériques rimlands comme l'Amazonie" le Brésil marginal, inexploré dans sa plus grande partie, dévitalisé par le manque de gens et d’énergie créatrice, que nous devons intégrer réellement à la nation "  . Il analysera pour la premièe fois les rapports socio-économiques entre ces diverses composantes [ Nucleamento geral do Brasil ] de l' " état baleine " continental Brésilien .Le Brésil est encore un " archipel " de pôles qu'il faut d'urgence relier entre eux pour en faire un continent .  Il mettera aussi en évidence la " perméabilité " du Brésil aux attaques extérieures en analysant son processus de formation territoriale .Pour Golbery do Couto e Silva , le Brésil devrait " prendre conscience de sa grandeur " et devenir le chef de file économique , politique et militaire de l'Amérique du Sud . Il est ainsi le premier a avoir préconnisé la projection du Brésil en dehors de son espace continental afin que celui-ci acquière le statut de " super-puissance " * . [ Super-puissance = puissance régionale + capacités de projection ] « Pour le Brésil à l’heure actuelle il n’y a qu’un seul chemin : s’étendre ou périr ».

Cette nécessité de " repousser au delà " les limites du Brésil , l'améne à créer la notion de " frontière vivante " et " frontière mouvante " qu'il développe à partir des travaux de Jacques Ancel et des théoriciens de la Geopolitik . Il propose la création de " pôles de peuplement et de développement " sur les frontières du Brésil qu'il estime vulnérables à l'action d'états étrangers en raison de leurs sous-peuplement et qui garantissent la sécurité de cet " Empire Brésilien " . Cette politique est alors vu avec inquiétude par les voisins du Brésil puisque des centaines de milliers de Brésiliens vont s'installer dans la province Argentine de Misiones , dans le département Bolivien de Santa Cruz et au Paraguay [ Lien ] ou ils constituent désormais des " pôles de Brasilianité " , avant-postes de la défense de " l'Empire Brésilien " .

Golbery do Couto e Silva préconise aussi une géopolitique de collaboration avec le " monde sous-developpé " du continent Sud-Americain et d'outre-mer et à ce titre a  largement influencé la " politique Africaine " du Président Lula da Silva . On peut noter sa vision prophétique lorsqu'il écrit " Le Brésil se doit d'assumer sa responsabilité à l'égard du monde Lusophone que le Portugal est dans l'incapacité d'honorer" et définit l'Afrique de l'Ouest et du Sud comme la frontière avancée de la sécurité nationale Brésilienne .

Son oeuvre influencera grandement les chefs politiques et militaires Brésiliens dans la définition des " fronts pionniers " [ lien ] et des politiques de sécurité nationale , plus particulièrement en ce qui concerne l'Amazonie avec le projet Calha  Norte [ Lien ]  et [ Lien ] . Il reste toutefois encore fidéle dans cette oeuvre à l'idée d'un Brésil aligné dans le cadre de la Guerre Froide aux " puissances Occidentales " , et ce n'est qu'au pouvoir qu'il opérationalisera ses idées terceristes en conseillant Ernesto Geisel .

 

 

 

Citations :

 

"  Si quelqu'un vous raconte une histoire que vous connaissez déja , laissez le parler ! Elle ne sera jamais raconté de la même manière "

 

" Se réclamer de gauche ou de droite est le signe d'une même infirmité : L'hémiplégie politique "

 

" Le jour ou le Brésil produira 400 000 barils de pétrole par jour , il aura une politique étrangère indépendante "

 

  " Il n' y a de géopolitique Brésilienne que si le Brésil est placé au centre du monde "

 

Surnoms :

 

Le Sorcier , le Mage , Le Magicien , Le Conspirateur ,  Son Eminence , Le Satanique , Le Communiste , Le Bradeur ,  Le Kissinger Brésilien , Le Génie de la Race ( Gênio da Raça ; Raça = Raça cosmica = la nation métisse Afro-Brésilienne ) , surnom attribué par le cinéaste Glauber Rocha .

 

* Citons aussi Mario Travassos dont les thèses sur la projection continentale du Brésil furent reprises par Golbery do Couto e Silva .

 

  Jornal do Brasil: Sábado, 19 de setembro de 1987.

 

 

 

 

 

 

 

 

  (JPG)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 16:39

Le gouvernement Venezuelien vient de confirmer son intention de rapatrier l'or déposé à l'étranger , plus particulièrement à la Bank Of England ou sont entreposées 99 tonnes d'or Venezuelien . Le processus pourrait s'accélérer à l'aune de la chute proche du régime du colonel Kadhafi en Libye et se ferait sous la forme d'un " pont-aérien " entre l'Angleterre ,  et les autres pays dépositaires ,  et le Venezuela . Ce transfert serait la plus importante opération de transfert d'or "physique"  depuis la Seconde Guerre Mondiale avec l'évacuation  des réserves de la Banque de France en 1940 . [ Lien ] .

 

 "Nous allons transporter les réserves le plus vite possible. Je ne peux pas encore donner de date car nous sommes en pleine mise en place du processus. Le rapatriement  s'effectuera par voie aérienne" a déclaré hier soir le président de la Banque Centrale du Venezuela (BCV), Nelson Merentes, évoquant "un protocole international très strict". Nelson Merentes a ajouté que " Nous sommes en communication avec la Bank Of England et nous avons commencé la mise en place des protocoles pour conclure cette opération " .

Concrétement , le transfert des 211 tonnes d'or déposées à l'étranger représente le déplacement d'environ  17 000 barres  standards de 400 onces ( 12.4 Kg  ) appelées barres "de Bonne Livraison" . Dans un premier temps les réserves déposées en Suisse , aux Etats-Unis seraient acheminées en Angleterre pour être par la suite transférées au Venezuela par voie aérienne . Afin de répartir les risques d'un transport par voie aérienne les spécialistes de la logistique estiment que le transfert envisagé par le Venezuela nécessitera au moins 40 vols , soit un peu plus de 5 tonnes transportées à chaque vol . La Banque Centrale du Venezuela devra à cette occasion non seulement trouver une société qui assurera la logistique et la sécurité du transfert mais aussi des sociétés d'assurances pour couvrir les risques inhérents à un tel transfert et principalement la perte d'une cargaison .

Plaisantant sur les réactions des opposants au projet de rapatriement qui affirment que la Banque Centrale Venezuelienne ne dispose pas assez de place pour stocker les 365.8 tonnes de réserves en or du Venezuela , le président Hugo Chavez a déclaré : " S'il n'y a pas assez de place dans les coffres de la Banque Centrale , je louerais les caves du Palais Présidentiel de Miraflores " !

L'or Venezuelien qui était gardé " selon les normes internationales " dans les coffres de la Banque Centrale Venezuelienne , a été transféré progressivement à l'étranger entre 1986 et 1992 et le président de la Banque Centrale met en avant le fait qu'il ne fera que retrouver son lieu de dépot originel .

 

Si le gouvernment Venezuelien met en avant la nécessité d'une diversification vis à vis  d'économies en crise pour justifier ce rapatriement , l'une des raisons de celui-ci

serait la volonté de s'affranchir de sanctions décrétées par la " communauté internationale " en cas de tensions internationales , plus particulièrement lors des prochaines élections présidentielles dont le résultat pourrait être contestés par les " observateurs indépendants " .

 

La demande du Venezuela de rapatrier son or " physique " pourrait provoquer de nouvelles tensions sur le cours de l'or .

L'un des dépositaires de l'or Venezuelien , JP Morgan , ne dispose en effet que 338 303 onces soit 10.6 tonnes d'or " physique " dans ses réserves et les analystes prévoient une " course " pour compléter ses réserves !

null

 

 

 

 

 

Repost 0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 15:35

Le pilote d'essai Sergueï Bogdan a du avorter le décollage du chasseur de 5éme génération Sukhoï T-50 lors de la cérémonie de cloture du salon aéronautique MAKS-2011 .

Alors que l'avion était en phase de décollage  un flash est apparu sur le réacteur droit , le pilote a aussitôt interrompu la procédure de décollage et actionné les parachutes de freinage .

L'apparition de flammes à la sortie d'un réacteur est caractéristique d'un phénomène de pompage ( oscillations de pression à l'intérieur du réacteur ) .

Selon les premières constatations , l'incident serait dû à un dysfonctionement du systéme de gestion automatique des réacteurs lors de la phase de décollage . [ Lien ]

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 04:10

Alors que va se dérouler sur le parvis de la Défense une nouvelle opération d' " agit prop " contre le chantier du barrage de Belo Monte , menée en France par l'inénarable Tatie Danielle* , une Amérindienne du Brésil vous parle ! Comme le disait si bien Valéry Giscard d'Estaing à feu son mari François : " Vous n'avez pas le monopole du coeur Mme Mitterand ! "

  

Maria Augusta Xipaia reçue le 22 juin 2009 par le Président Lula Da Silva déclarait :

" Je veux voir la réalité [ quotidienne ]  de mon peuple et du peuple blanc aussi s'améliorer par ce que ce que je fais ce n'est pas uniquement pour les indigènes , je le fais pour les blancs pauvres aussi , pour cette raison je n'ai jamais été contre Belo Monte "

 Maria Augusta Xipaia de mère curupaia et de père xipaia , deux des ethnies soi-disant menacées par le projet de Belo Monte , est la mére de huit enfants .

Elle vit aujourd'hui de l'artisanat et dirige l'association Kirinapãn  :

" Je trouve joli que les gens sachent  des choses . J'ai travaillé jour et nuit et j'ai réussi à acheter un ordinateur pour mes enfants " dit-elle avec orgueil .

  

Bien qu'analphabète , elle sait ce qu'elle veut : " le respect pour les peuples indigénes - ceux qui habitent en ville et ceux qui habitent dans les aldeias  [ communautés dans la forêt  ] , par ce que c'est triste d'arriver dans la maison d'un parent [ les Amérindiens se considérent tous comme parents ] , de n'avoir rien à manger et l'homme blanc pauvre non plus " [ Lien ]  

 

 

   Dans cette autre vidéo  , le Président Lula da Silva explique les avantages de la construction des usines hydroélectriques  : Création d'emplois qualifiés et importance pour le bilan énergétique du Brésil.

Le Barrage de Belo Monte sera le troisième plus gros barrage du monde en terme de puissance installée - 11 000 Mw - derrière ceux des Trois Gorges en Chine et d' Itaïpu au Brésil . Cette centrale est placée au centre du PAC [ Plan d’accélération de la  croissance  ] mis  en place par le gouvernement Lula [ 2007-2010 ] portant essentiellement sur les infrastructures destinées à accompagner le développement de centre économiques existants et  favoriser le développement d'autres .

De nombreuses études de centres analytiques Etasuniens , corroborées par le projet " Brasil 2022 " élaboré par le SAE - Secretariat des Affaires Stratégiques -  montrent que le Brésil malgrés les découvertes pétrolières off-shore de Pré Sal fera face à un goulot énergetique dans cinq à six ans au rythme actuel de croissance .[ Lien ]

 

 D'autres témoignages de Brésiliens en faveur du barrage de Belo Monte sur ce lien .

 

* "Curieusement " - notez les guillemets - certains groupuscules " identitaires " Français liès à Novopress - [ Lien ] et [ Lien ] - s'associent à cette opération de subversion gôchiste ! On ne finira jamais de s'étonner . Toutefois Yann Vallerie et Tatie Danielle côte à côte , cela vaut son pesant de chataîgnes du Para ...  Tatie Danielle reprend le flambeau de feu son mari qui lors d'une escale à Paris en 1989 du président José Sarney avait proposé d' " internationaliser l'Amazonie " en échange de la dette Brésilienne . L'année précédente François Mitterrand avait proposé la création d'un " droit d'ingérence écologique " .

 

 

Repost 0
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 15:11

Alors que ce que les mediats présentent comme la " communauté internationale " mais qui en réalité désigne l'Occident Americano-centré composé du microcosmique état failli Portugais vient de se livrer à une nouvelle ingérence inadmissible dans les affaires intérieures de la Syrie en réclamant le départ du Président légitime Bachar al-Assad , la Russie et le groupe IBAS viennent de réafirmer leur soutien à la souveraineté  , l'indépendance et l'intégrité territoriale de la Syrie et à la légitimité du Président Syrien .

 

Le 10 aout 2011  , une délegation du groupe IBAS [ Inde - Brésil - Afrique du Sud ] s'est rendue en Syrie pour rencontrer les chefs politiques Syriens et se rendre compte de-visu de la réalité de la situation sur place . Elle était composée de l'Ambassadeur * Ebrahim Ebrahim , Vice-Ministre des Relations Internationales et de la Coopération de l'Afrique du Sud , de l'Ambassadeur Paulo Cordeiro de Andrade Pinto , Sous-secrétaire Général pour l'Afrique et le Moyen-Orient ** du MAE Brésilien et par l'Ambassadeur Dilip Sinha , Secrétaire Général Adjoint pour les Organisations Internationales du MAE de l'Inde .

  Dans le communiqué N°298 de l' Itamaraty [ Lien ] , la diplomatie Brésilienne , se portant fort pour le groupe IBAS , aprés avoir pris acte de la volonté réformatrice des chefs politiques Syriens réafirme son soutien à la souveraineté  , l'indépendance et l'intégrité territoriale de la Syrie . La délégation de l'IBAS a condamné la violence  en provenance de toutes les parties et enjoint l'opposition à coopérer au processus de dialogue national mis en place par le gouvernement Syrien .

 

Le communiqué de l'IBAS relayé par le canal de la diplomatie Brésilienne marque l'échec patent des tentatives dirigéespar M. Alain Juppé et  par les représentants de la France au CS  de l'ONU , le pitoyable et pathétique Ambassadeur Gérard Arnaud [ Lien ] et son équipe [ Lien ] , pour essayer de créer une césure au sein du groupe BRICS afin que la Russie et la Chine adhérent à une résolution condamnant la Syrie .

  

Dans un communiqué un responsable du MAE Russe vient de rejeter les appels à la démission du président Bachar al-Assad lancés hier par la " communauté internationale " .[ Lien ]

"Nous ne soutenons pas ces appels et nous pensons qu'il est nécessaire à présent de donner du temps au régime du président Assad pour réaliser toutes les réformes annoncées".

  

Une délégation Russe, composée de responsables politiques et religieux, rencontrera en Syrie le président Bachar al- Assad ainsi que des représentants de l'opposition pour se faire une idée objective de ce qui s'y passe, a annoncé vendredi à RIA Novosti le sénateur Aslambek Aslakhanov, membre de la délégation.[ Lien ]

 

 

"Nous avons une envie sincère de savoir ce qui se passe réellement en Syrie, les sources extérieures fournissant des informations très contradictoires: pour les uns, la situation dans le pays dégénère à cause des terroristes, alors que les autres affirment que la population civile fait l'objet de représailles",  a indiqué le sénateur.

"Nous souhaitons obtenir des informations les plus objectives possibles, nous entretenir avec la population afin de tirer nos propres conclusions", a affirmé l'interlocuteur de l'agence.

 

 

"Au terme de notre visite, je soumettrai toute les informations recueillies aux dirigeants Russes et nous les rendrons publiques lors d'une conférence de presse", a conclu le sénateur.

 

 

 

La visite de la délégation Russe commencera samedi 20 août

 

La Syrie fait face à une guerre acharnée de l'information, a annoncé vendredi à RIA Novosti Yasser Houria, membre de la direction régionale du Baas, le parti au pouvoir dans le pays.

"Nous avons déjà l'occasion de voir des reportages vidéo sur des événements qui n'ont jamais eu lieu en Syrie, se déroulant, le plus probablement, à Yémen. Certaines chaînes télévisées possédant une bonne réputation ont cessé de dire la vérité", a affirmé le responsable. Selon lui, ces chaînes se réfèrent très souvent à des appels téléphoniques de témoins qui prennent des pseudonymes ou préfèrent garder l'anonymat.

M.Houria a déclaré avoir la certitude que l'objectif de la guerre de l'information déchaînée contre son pays était de renverser le régime actuel.[ Lien ]

"Depuis le début, il est clair qu'ils veulent exercer une pression sur la position de la Syrie. La Syrie est un pays souverain qui prend lui-même ses décisions. Aucun parti, aucun pays n'ont le droit de s'ingérer dans nos affaires intérieures", a conclu l'interlocuteur de l'agence.

 

* Les majuscules figurent dans le  communiqué original .

** Pour le Brésil , cet Orient est en effet " moyen " ! Ce n'est pas la traduction servile de " Middle-East " reprise par notre diplomatie et les perroquets savants de la coterie journalistique .

 

Communiqué de presse n°298 de l'Itamarty - original Portugais

Delegação do IBAS composta pelo Embaixador Ebrahim Ebrahim, Vice-Ministro das Relações Internacionais e Cooperação da África do Sul, pelo Embaixador Paulo Cordeiro de Andrade Pinto, Subsecretário-Geral para África e Oriente Médio, e pelo Embaixador Dilip Sinha, Secretário Adjunto para Organizações Internacionais do Ministério dos Negócios Estrangeiros da Índia, reuniram-se com o Presidente da República Árabe da Síria, Bashar Al-Assad, e com Ministro para os Negócios Estrangeiros e Expatriados da República Árabe da Síria,Walid Al-Moualem, em 10 de Agosto de 2011, para discutir a atual situação na Síria e sua evolução.

O Presidente assegurou à delegação o seu compromisso com o processo de reforma, que tem como objetivo conduzir a uma democracia multipartidária, inclusive mediante revisão constitucional. Disse que reformas políticas estavam sendo concluídas em consulta com o povo sírio e que o diálogo nacional continuaria a fim de elaborar as novas leis e definir um modelo adequado para a economia. O processo de revisão constitucional seria concluído até fevereiro/março de 2012. Reconheceu que alguns erros foram cometidos pelas forças de segurança no início dos distúrbios e que esforços estavam em curso para impedir que voltassem a ocorrer.

O Ministro Moualem informou a delegação a respeito da situação atual no país, os motivos por trás dos distúrbios e da violência e explicou as medidas tomadas pelo Governo sírio para controlar a situação. Classificou a oposição na Síria em três categorias: setores economicamente desfavorecidos; intelectuais e acadêmicos; e grupos armados. Descreveu em detalhes as reformas políticas em processo de implementação e disse que eleições parlamentares, livres e justas, serão realizadas na Síria até o final de 2011. Lembrou a declaração do Presidente da Síria em que prometeu reescrever a Constituição, se considerado necessário.

A delegação instou o Governo a considerar positivamente a Resolução adotada pelo Conselho de Direitos Humanos da ONU em 29 de abril de 2011. Destacou que é fundamental que o Governo sírio mantenha seus esforços e dê seguimento ao processo de diálogo nacional e reformas políticas com o objetivo de efetivamente considerar as legítimas aspirações e preocupações da população. Isto contribuirá para o pleno exercício das liberdades fundamentais pela população síria, inclusive a liberdade de expressão e de reunião. Manifestou esperança de que os grupos opositores cooperem neste processo.

O Ministro Moualem reiterou que a Síria será uma democracia livre, pluralista e multipartidária antes do final do ano.

Ao recordar a adoção da Declaração Presidencial do CSNU de 3 de agosto, a delegação visitante reafirmou o compromisso de Índia, Brasil e África do Sul com a soberania, a independência e a integridade territorial da Síria. Manifestou grande preocupação com a presente situação na Síria e condenou a violência de todas as partes. Lamentou as perdas de vidas e mostrou preocupação com o impacto humanitário da violência. Pediu o fim imediato de toda violência e instou as partes a agir da forma mais moderada possível, respeitando os direitos humanos e o direito internacional. Ao tomar nota do estabelecimento de um comitê jurídico independente para investigar a violência, a delegação visitante destacou a importância de garantirem-se sua credibilidade e imparcialidade, ao que o Ministro Moualem respondeu que, uma vez disponível o relatório do Comitê, aqueles responsáveis pela violência seriam punidos.

 

 

Bashar al-Assad

 

Repost 0
Published by DanielB - dans Geopolitique
commenter cet article
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 15:23

Le président Venezuelien Hugo Chavez vient de confirmer l'information selon laquelle les réserves internationales Venezueliennes et les réserves d'or en dépot dans des banques Occidentales vont être transférés au profit d'institutions financières au Brésil , en Russie et en Chine ou vont être rapatrièes au Venezuela .

" Les économies Us et Européennes sont en train de s'effondrer et il est temps de vérifier la solidité des économies Russes , Chinoises et Brésiliennes " . Le chef politique Venezuelien a aussi confirmé le rapatriement progressif des dépots d'or .

" L'or [ déposé à l'étranger ] doit retourner à notre Banque Centrale  et ce retour doit constituer un exemple pour nos voisins " " Nous allons le faire progressivement selon une procédure deja utilisée pour les transferts d'or entre états par ce que ce sont des lingots " physiques " et nous devons nous assurer que les lingots rapatriès sont ceux que nous avons déposé " .

 

Le 8 aout 2011 les réserves d'or Venezueliennes étaient de 365.8  tonnes pour une valeur de 18.3 Milliard USD [ 15 éme réserve mondiale ] . Cet or représente 63% des réserves  Venezueliennes estimées à 29.1 Milliard USD . Plus de la moitiè de cet or [ 11 milliard USD ] est déposé à l'étranger . Le dépot à la Bank of England - 99 tonnes - est estimé à 4.6 Milliard USD . Les autres détenteurs des réserves d'or Venezueliennes sont J.P. Morgan Chase , Barclays , HSBC , Standard Chartered Plc , BNP Parisbas et Bank of Nova Scotia .

 

Les réserves internationales Venezueliennes déposées à l'étranger , devises et obligations ,  représentent un montant de 6.3 Milliard USD dont 59 % dans des banques Suisses , 17.9 % sont en dépot en Grande-Bretagne , 11.3 % aux EU et 6.5 % en France .

 

Au delà de la justification donnée par le président Venezuelien pour ces mouvements de fonds il existe trois autres motifs :



1-  Le danger de gel des comptes étrangers du Venezuela par la " communauté internationale " en cas de troubles orchestrés par l'opposition ou en cas de tension internationale , principalement avec les EU . Les exemple de la Libye et aujourd'hui de la Syrie  montrent  que cette " communauté internationale "  n'hésite pas à s'approprier de la manière la plus illégale qui soit et sous le couvert de prétendues " sanctions économiques " les dépots des " états voyoux " ou du moins considérés tels . La Russie ,  la Chine et le Brésil bien qu'étant des états respectant les décisions du CS de l'ONU n'ont pas le zéle de l'Occident en la matière .



2- Ces dépots serviront de garanties pour les prêts accordés par la Chine , la Russie et le Brésil au Venezuela ces dernières années . Selon les informations fournies par les organismes financiers internationaux, Pékin a déjà prêté à Caracas 32 milliards de dollars pour la mise en œuvre d’importants projets d’infrastructure. Le Venezuela rembourse en pétrole en envoyant en Chine près de 200.000 barils par jour. En ce qui concerne la Russie et le Brésil, ces pays sont également en négociations pour accorder au Venezuela d’importants prêts . Le Venezuela négocie actuellement un prêt de 4 Milliard USD avec la Russie pour moderniser ses forces armées .

 Le retrait des réserves internationales Venezueliennes - qui servent de garanties aux préteurs internationaux - des banques Occidentales signifie que le Venezuela manifeste sa volonté de se tourner vers ces trois " pays amis  " pour se financer et qu'il désire de ne pas recourir aux autres institutions financières internationales . Le risque de voir les taux d'interêts pratiqués par celles-ci augmenter - spectre agité par les opposants Venezueliens à Hugo Chavez  - en raison de ce retrait  est donc tout relatif .

 

3- Le Venezuela cherche à se préserver de possibilités de saisies par des sociétés transnationales - majoritairement Anglo Saxonnes - qui s'estiment lésées par la politique économique progressiste de la Révolution Bolivarienne et en particulier les nationalisations ou l'octroi préférentiel de concessions minèresou pétrogazières  à des sociètés Chinoises , Russes ou Cubaines . Le montant estimé des " dommages " que ces sociétés pourraient réclamer au travers de procédures internationales  est estimé entre 10 et 40 milliard USD .

 

Ces deux décisions du Président Hugo Chavez  ont , on pouvait s'en douter , déja provoqué une réaction hystérique officieuse - sinon officielle - du Département d'Etat Etasunien . Roger Noriega , un ex-assistant Secrétaire d' Etat , a ainsi appellé sur son blog de l' American Enterprise Institute les Venezueliens à " descendre dans la rue pour s'opposer au pillage de l'épargne nationale " !

 

Outre la décsion visant à rapatrier les réserves internationales  , le Président Hugo Chavez a annoncé la promulgation d'un decrêt privatisant le secteur minier et l'industrie aurifère au Venezuela .

 

 

Venezuelan President Hugo Chavez

 



 



 

 

 

 



.

 

Repost 0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 18:56

" However, considering the current economic recession and the track record of delayed deadlines, the Russian fifth-generation fighter may stay on paper for a longer time. This would give Washington and its allies sufficient time to launch mass production of F-35s, deploy them on American bases and fulfill orders from international customers such as Britain, the Netherlands and Israel."

 

Ariel Cohen senior research fellow in Russian and Eurasian studies at the Heritage Foundation le 21 janvier 2009 , bref un " expert " !

Repost 0
Published by DanielB - dans Defense
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 11:55

L'intervention colonialiste Française en Côte d'Ivoire inspire les universitaires Brésiliens . Conjontura Austral , la revue du Centre de Stratégie et de Relations Internationales de l'Université du Rio Grande do Sul qui n'est pas connue pour ses prises de position progressistes  , vient de publier une analyse au titre  transparent sur le " neo-interventionisme " Français en CDI [ et en Libye ] :

A CRISE DA COSTA DO MARFIM: A DESCONSTRUÇÃO DO PROJETO NACIONAL E O NEO-INTERVENCIONISMO FRANCÊS.

http://seer.ufrgs.br/ConjunturaAustral/article/view/20643

 

La conclusion est claire et sans appel : C'est dans le cadre d'une lutte pour le contrôle des ressources de la région , plus particulièrement contre le BRICS [ Exemple avec la Chine : Lien ]  avec lesquels Laurent Gbagbo commençait à travailler dans la sphère des hydrocarbures , que la France est intervenue en CDI . De la même manière la présence économique  coloniale de la France dans cette région était menacée par des acteurs régionaux comme la Libye et l'Angola qui y investissaient de plus en plus leurs revenus pétroliers .

On ne s'étonnera donc pas que l'Angola ait confié peu aprés l'intervention Française la cartographie de sa plateforme continentale à une société Brésilienne lièe au CMI Brésilien plutôt qu'à l'IFREMER ! Il faudra d'autre part observer la manière dont le Russe LUKOIL qui a depensé près de 1Milliard d'USD dans la cartographie 3D de 3000 Kmplateau continental Ivoirien accordera des partenariats à des sociétés pétrolières Françaises en Russie .

 

La politique extérieure de Nicolas Sarkozy est fustigée : Alliance stratégique contre nature avec l'Angleterre qui refuse la monnaie commune Européenne , bellicisme et interventionisme compulsifs qui deviennent la caractéristique majeure de la POLEXT Française . La France essaye ainsi de récupérer les espaces d'influence politico-économiques perdus depuis la fin de la Guerre Froide . Quand à l'avenir  de la CDI , il est parsemé de goulots d'étranglements et l'unité du pays est loin d'être assurée par la nomination du Roi-Nègre Ouattara , quoiqu'en dise la propagande de l'International Crisis  Group relayée par la feuille de chou électronique Atlantiste slate.fr [ Lien ]  !Pis , l'intervention coloniale  Française a compliqué une situation initiale perturbée .

 

  Le Centre de Stratégie et de Relations Internationales de l'Université du Rio Grande do Sul est avec l' Instituto Rio Branco , le principal centre de formation des diplomates Brésiliens . L'intervention coloniale Française en CDI est perçue comme une rupture du pacte de développement que le Brésil proposait à la France pour l'Afrique et que le président Lula Da Silva a évoqué lors de sa visite à Paris . Invité spécial du 17éme sommet ordinaire des chefs d'état et de gouvernement de l'Union Africaine qui s'est tenu à partir du 30 juin 2011 à Malabo , l'ex-président Brésilien a enflammé la salle de conférences  avec ses attaques contre l'Occident colonialiste .



 

 

 

Repost 0
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 22:44

L'excellente revue " Champs de bataille " propose dans son numéro de Juin-Juillet 2011 [ N°40 ]- [ Lien ] - sous la plume de Fréderic Ortolland un excellent article - du point de vue de l'histoire bataille - sur la guerre Russo-Turque ou Russo-Ottomane de 1877-1878 . Il n'est pas besoin de souligner ici l'importance de ce conflit à l'aune de la géopolitique Européenne du XIX ème siècle et même du XX ème siécle puisque le traité de San-Stefano signé le 3 mars 1878 , qui sera revu lors du Congrés de Berlin , voit la naissance de la Bulgarie en tant que puissance Balkanique tandis que la reconnaissance par la Russie d'un " droit d'occupation et d'administration " de l'Autriche-Hongrie sur la Bosnie-Herzegovine séme les prémices du premier conflit mondial . Signalons aussi la question de la Bessarabie dévolue à la Russie qui n'est pas encore résolue avec les projets Roumains récurents d'Anschluss avec la Moldavie . Evoquer ce conflit Russo-Ottoman n'est pas anachronique car la géopolitique s'étudiant sur les temps longs , il est utile de rapeller comme le fait le général (2s) Jean-Bernard Pinatel dans Russie , Alliance vitale [ Lien ]  que le monde Russo-Soviétique et le monde Ottomano-Turc ont été en guerre 60 ans sur une période de 4 siècles [ XVII éme - XX éme ] ce qui constitue un taux de conflictualité record - 15% - dans l'histoire Eurasienne et même mondiale  avec justement un pic au cours du XIX éme siècle .

Les récents rapprochements entre la Russie et la Turquie sur la question du nucléaire avec la vente de quatre centrales et le dossier South-Stream n'étant peut-être à cette échelle qu'une embellie passagère .

Signalons le retour actuel en Turquie d'un neo-Turcisme qui voit Ankara à la tête d'un Empire s'étendant des Balkans au Sinkiang en passant par l'Oural , ce neo-Turcisme s'exprimant par exemple par des reportages plus que suspects de la chaîne de propagande d'état TRT [ Türkiye Radyo Televizyon ] sur le " Baskurdistan " , le " Bulgaristan " et le " Cuvasistan "[ Lien ] , sur l'activiste et propagandiste Tataro-Criméen  Ismail Bey Gasprinski ( 1851- 1914 ) ou la terroriste séparatiste Turkistainaise [Sic ! ] Rebiya Kadeer .La condamnation d'officiers Turcs liès au réseau Ergenekon étant un autre aspect de cette résurgence de l'expansionisme Anatolien .

 

Si il y aurait une " critique" à porter sur l'article de Fréderic Ortolland , c'est d'avoir oublié de resituer la guerre Russo-Ottomane de 1877-78 dans la perspective du Grand-Jeu et de l'alliance scellée par la France et l'Angleterre contre la Russie . Une erreur que commet aussi Peter Hopkirk dans son livre Le Grand Jeu , officiers et espions en Asie-Centrale . Car ce conflit géopolitique ne se limite pas dans l'espace à l'Asie Centrale mais s'est bien déroulé , et continue , des Balkans à l'Océan Pacifique .

L'aspect le plus intéressant de l'article de Fréderic Ortolland est le choix des illustrations . Il utilise les tableaux de deux peintres Orientalistes Russes : Nicolas Dmitriev-Orenburgsky et Vassili Verechtchaguine  ainsi que du réaliste Russe Konstantin Makovsky [ Les martyres Bulgares - 1877 ] qui représente le viol et le meurtre des femmes Bulgares par la soldatesque Ottomane . Ayant séjourné à Paris au contact de leurs collègues Orientalistes Européens [ lien vers article ] , Dmitriev-Orenburgsky et Verechtchaguine n'en présentent pas moins une vision totalement opposée de cet Orientalisme avec un aspect beaucoup plus conflictuel tant dans leur description du monde Ottoman - les harems sont décrits comme des lieux d'esclavage et de violence sexuelle et non pas de volupté - que dans des  tableaux décrivant des batailles contre cet empire Ottoman en déliquescence  .A contario de Delacroix qui nous présente les orientales se promenant au dehors avec une chemise échancrée laissant deviner leurs poitrines , Verechtchaguine peint la femme orientale en Burqua[ Lien ] , des Derviches sournois et comploteurs et n'hésite pas à humilier les ennemis vaincus et prisonniers [ Deux aigles ] [ lien ]  

 Vassili Verechtchaguine est même vu comme le peintre du Grand Jeu avec ses tableaux sur la conquête Russe de l'Asie-Centrale ou les répressions du colonisateur Britannique contre les Cipayes en révolte et dans l'attente du " médecin qui viendra du nord " . Curieusement , mais est-ce vraiment une erreur , l'article de Fréderic Ortolland commence par un tableau lié justement à la guerre en Asie-Centrale , la prise de Khiva .  [ Lien ] [ Laissez les rentrer ! ou Sous les remparts de la forteresse- vers fin 1873  ] . Vassili Verechtchaguine ne se contentera pas de peindre les combats héroïques de l'Armée Russe sur le Danube ou dans le Caucase lors du conflit Russo-Ottoman de 1877-1878 mais évoquera tous les aspects de ce Grand Jeu et notoirement la guerre du renseignement avec sa toile L'espion - 1878-1879 . [ Lien ]

Si la guerre Russo-Ottomane de 1878- 1879 a fortement inspiré les peintres Orientalistes Russes , elle a aussi constitué une source d'inspiration pour le cinéma Russe muet balbutiant , le cinéma Soviétique et le cinéma national-patriotique Russe contemporain tant raillè en Occident mais qui est comme je l'ai déja signalé d'une excellente qualité que ce soit dans les productions télèvisuelles [ Likvidastaya , Diversant , ... ]  sous forme de séries , de téléfilms ou des films pour le grand écran .[ 1612, Tarass Boulba , Alexandre-la bataille sur la Neva , Admiral , Kandahar , Operatsaya Razvarodka , ...] .Signalons que l'initiative de l' " opposition démocratique Russe " visant à instaurer le boycott de ces productions a pitoyablement échouée , les plus grands noms du cinéma Russe continuant de tourner ou de réaliser ce genre .

Parmi la production cinématographique Soviétique , il faut signaler Les héros de Chipka - Герои Шипки - produit en coopération avec la Bulgarie en 1954 et qui remporta le Prix de la mise en scène au festival de Cannes 1955 .

Ce film fait référence à la défense héroïque de la passe de Chipka par les troupes Russo-Bulgares lors de la deuxiéme bataille de la passe de Chipka . Comme chacun pourra le constater , ce film ne parle en aucune manière de fraternité prolétarienne internationaliste  mais des " patriotes slaves Bulgares dont la révolte est noyée dans un fleuve de  sang par les esclavagistes Turcs qui ont envahi l'Europe depuis 1352" ! Alors que l'Europe Occidentale reste sourde aux appels des nations Slaves des Balkans , et elle l'était en effet , le secours ne peut venir que de la Russie . Cette ode aux troupes impériales Russes - et aux tsars Russes - est la mise en image des tableaux de Nicolas Dmitriev-Orenburgsky et de Vassili Verechtchaguine dans le contexte de la Guerre Froide - alors à son apogée - et ou la Turquie , pilier de l'OTAN dans la région , est le sucesseur de l'ennemi hériditaire Ottoman . L'Armée Rouge devenue Soviétique garantit la liberté des peuples Slaves Balkaniques comme autrefois l'armée impériale Russe . La scéne finale du film fait le lien direct entre les deux époques : La libération des Balkans en 1878 par les armées impériales Russes et la libération par l'Armée Rouge de la région en 1944 , non pas par les Soviétiques mais par les Russes . Par association , les Turcs de 1878  deviennent les Nazis de 1944 . L'allusion à Adrianople dans l'avant dernière scéne du film fait référence à l'ambition frustrée de l'Urssie de contrôler , que ce soit en 1878 [ le Haltbefhel imposé par les Franco-Anglais à

la Russie devant Adrianople ] , lors de la Conférence de Montreux ou en 1945 , les détroits .  Cette vision se retrouvera dans l'historiographie Soviètique des années 60 à 80 avec par exemple les " essais sur l'histoire de la Russie  " de Boris Krotkov dans la revue Spoutnik .[ lien ]   

 

L'autre film  marquant qui évoque ce conflit est le Gambit Turc - Турецкий гамбит - tourné en 2005 . Il balise , est-ce un hasard , le début de ce cinéma national-patriotique Russe contemporain . Basé sur le roman éponyme de l'écrivain Judéo-Géorgien Boris Akounine , il raconte l'histoire d'Erast Pétrovitch Fandorine qui vient d'échapper au bagne quand il rencontre Varvara Andréevna, une jeune femme qui se rend sur le front pour y retrouver son fiancé. D'aventures en aventures, les deux jeunes gens se retrouvent à l'Etat-major Russe où un agent secret Turc sème le trouble. Ne reste donc à Erast Pétrovitch qu'à faire preuve de son irremplaçable talent d'enquêteur pour déjouer les plans sournois de l'agent infiltré . Varia Souvorova, une jeune Russe intrépide, a décidé de rallier le front Russe pour y retrouver son fiancé Pétia, officier du chiffre. Son convoyeur lui ayant volé ses bagages et son argent, elle se retrouve démunie dans une auberge Bulgare peu accueillante. C’est là qu’elle rencontre Eraste Fandorine, un jeune policier Russe perspicace qui lui procure une monture en jouant la jeune femme aux dés. Après avoir échappé à une horde de Bachi-Bouzouks, le couple parvient jusqu’au campement militaire où Varia retrouve Pétia. La joie des fiancés est de courte durée car un important message du haut état-major a été mystérieusement trafiqué.L'un des grands moments de ce film est le premier assaut sur la forteresse de Plevna ou la fuite devant un groupe de Bachi-Bouzouks . Comme la plupart des films nationaux-patriotiques Russes , le Gambit Turc a pu béneficier d'un financement de l'Etat ce qui a permis par exemple le tissage des uniformes dans un tissu se raprochant de celui de l'époque , le tournage sur les lieux mêmes de l'action [ les villages Balkaniques sont magnifiques ] et de nombreux effets spéciaux qui donnent au film ce rythme qui manque parfois aux films Russes . null

Alors que les ordres étaient de s’emparer de la ville de Plevna, haut lieu stratégique, les troupes ont été dirigées vers Nikopol, une place sans intérêt, ce qui a permis à l’armée Turque de se réorganiser. Pétia, accusé d’avoir modifié le message, est mis aux arrêts. L’astucieux Fandorine, qui le croit innocent, tente de piéger le vrai traître.[ Lien ]

[ site du film ]

 

Alors que les ordres étaient de s’emparer de la ville de Plevna, haut lieu stratégique, les troupes ont été dirigées vers Nikopol, une place sans intérêt, ce qui a permis à l’armée Turque de se réorganiser. Pétia, accusé d’avoir modifié le message, est mis aux arrêts. L’astucieux Fandorine, qui le croit innocent, tente de piéger le vrai traître.[ Lien ]

[ site du film ]

 

 

  

 

null 

 null 

 

 

File:У крепостной стены.jpg

  

 

военное кино турецкий гамбит

Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article

Liens