" les evenements " survenus entre 1933 et 1945

Publié le 17 Avril 2021

 

C'est un film particulièrement intéressant dont la diffusion vient de se terminer sur Cine Classics et pourtant il est peut-être le moins connu de la filmographie d'Humphrey BOGART . Si le héros ne meurt pas à la fin on aurait pu même l'appeler " Casablanca - La première partie " ou " Rick en Syrie " . Le courage de Cine Classics est d'autant plus à souligner que ce film a été au programme sur cette chaîne pour sa dernière diffusion le 17 avril 2021 , c'est à dire pour le 75éme anniversaire de l'indépendance de la Syrie du joug colonial Français  le 17 avril 1946 . Cet anniversaire - connu sous le nom de " la journée de l'évacuation " - a d'ailleurs été fêté en grande pompe sur la base Russe de KHMEIMIN .

Ce film est particulièrement intéressant car il se déroule historiquement 17 années avant "Casablanca" et " 20 années avant " Le Port de l'Angoisse " mais il fut tourné 7 années après ce dernier  ! C'est film c'est aussi au delà de l'amourette une Weltanschauung de l'Hollywood du début des années 50 sur l'armée Française qui se bat alors en Indochine . 

L'action comme le titre ne l'indique pas se déroule à DAMAS durant la révolte Druze de 1925 , un sujet que j'ai déjà évoqué sur ce blogue , et il serait presque une illustration du livre " A Damas sous les bombes " d'Alice PULLEAU. Curieusement si le film semble faire parfois référence au travers de quelques une des scènes à l'occupation d'une ville en Europe par les armées Allemandes : Patrouilles Françaises à pied lors d'un couvre-feu ,  convoi de camions précédés de side-cars , prise d'otages parmi la population civile c'est à la guerre d'Algérie qui va commencer dans quatre ans et plus particulièrement à la bataille d'Alger que ce film fait penser !

Le synopsis en est le suivant : 

En 1925, à DAMAS, lors de la Grande Révolte Syrienne  contre le mandat Français  l'américain Harry SMITH pratique la contrebande d'armes à feux avec les rebelles Syriens.

Du côté français, face à la détérioration de la situation, le général LaSalle ( le général Maurice SARRAIL ) ordonne l’exécution de civils en représailles à l'attaque de soldats Français. Le colonel FEROUD  le persuade d'annuler ce plan et entame des négociations avec le chef rebelle l'émir HASSAN ( probablement l'émir Fuad ARSLAN ) . Mais ces dernières échouent.

En collaboration avec le commandant LEON , FEROUD entame alors une enquête afin d'identifier la filière par laquelle les rebelles se ravitaillent afin de remonter à HASSAN . Il interroge différents commerçants susceptibles de pratiquer la contrebande avec les rebelles. Harry fait alors la connaissance de VIOLETTA la maîtresse de FEROUD . Plus tard, il est dénoncé par le spéculateur  BALOUKJIAN . Informé, Harry tente alors de fuir au Caire et emmène avec lui VIOLETTA  qui souhaite elle aussi échapper à FEROUD et quitter la Syrie.

Cependant, Harry manque de se faire capturer par une patrouille française et doit renoncer à son plan d'évasion, ayant perdu son argent dans sa fuite. Sans moyens, il est dénoncé et termine devant le colonel FEROUD qui lui demande son aide en échange de sa vie. Pour échapper à l'exécution, Harry accepte d'aider FEROUD et une rencontre avec HASSAN est organisé.

 

Le premier des éléments à signaler c'est le début du film pour nous en présenter le contexte : Point de texte en surimpression sur un fond mais deux séquences rapides où l'on voit des journalistes rencontrer le chef de la rébellion émir HASSAN puis le général LaSALLE qui mettent en situation le conflit puis un " DAMASCUS 1925 " avec une ville orientale en feu .

Alors pourquoi faire un lien avec la bataille d'ALGER qui se déroulera six ans après la sortie du film ? Tout d'abord à cause de la topographie des lieux où est censée se dérouler une assez grande partie de l'action , de mythiques catacombes Romaines ! La plupart des plans y sont filmés en contre-plongée et on se retrouve dans une "montée " à l'image des rues tortueuses de la Casbah .

 

Sirocco : Il y a 75 ans la Syrie se libérait du joug colonial Français .
La Casbah de DAMAS
La Casbah de DAMASLa Casbah de DAMAS

La Casbah de DAMAS

Ensuite on peut penser aux modus operandi de la résistance Syrienne - un modeste petit vieux qui vend des fleurs - qui pose des grenades dans le restaurant " MOULIN-ROUGE " ou Harry dîne et où il sauvera VIOLETTA .On pense immédiatement aux attentats du " MILK-BAR " ou du " Casino de la Corniche " . Bien sûr rien de tel en Syrie en 1925 mais les scénaristes ont du certainement penser aux actions de la Résistance en France durant la Second Guerre Mondiale contre les Allemands. Enfin ce sont les camions remplis de prisonniers civils les mains sur la tête  encadrés par des militaires qui sont emmenés " pour interrogatoire " . Une scène que l'on reverra dans " Les Centurions " de Mark ROBSON . Le dernier élément c'est un des éléments centraux de ce film : Les livraisons d'armes aux rebelles par Harry qui les dissimule dans ses charrettes d'abricots secs . On pense aussitôt aux trafics qui ont eu lieu sur la côte Algérienne , par exemple à bord du Slovenija .

Le point de vue sur l'armée Française est assez intéressant ! Tout d'abord c'est une armée métissée qui est décrite dans ce film , ce qui était historiquement le cas en Syrie et comme l'a montré un reportage de Life Magazine dans les années 30.

Une superbe scène lorsque le colonel FEROUD tance VIOLETTA après une nouvelle soirée au " MOULIN-ROUGE  " nous fait penser un peu au " Le rôle social de l'officier " de Philippe LYAUTEY . 

" Tu m'as humilié [ en parlant à Harry au restaurant ] Je suis un officier Français et tout ce que je dis et je fais est ausculté par tout le monde . Tu dois te comporter dignement en ma compagnie ." 

Le sommet est atteint lorsque Harry se rend en voiture en compagnie du commandant LEON pour payer à HASSAN la rançon du colonel FEROUD : 

"- C'est quoi l'équivalent chez vous de notre West-Point ? 

- Saint-Cyr ! 

- Vous avez des enfants ?

- Oui , j'ai un fils .

- Et je suppose qu'il suivra les traces de son Père et qu'il ira dans cette école où l'on apprend tout plein de choses du genre " Pour la Patrie * "

* En Français dans le texte .

Je terminerai la critique de ce film par souligner la magnifique interprétation "Levantissime" et " Raminagrobienne " de Zero MOSTEL - mondialement connu pour " Les Producteurs " - dans le rôle du spécu... Marchand BALOUKJIAN qui précipitera la chute de Harry et celle de David BOND - avec son fez et sa paire de lunettes rondes - dans le rôle d'ACHMET , l'aide de camp taciturne au regard de tueur d'émir HASSAN . 

Ce film n'est pas une défense de la résistance Syrienne face aux militaires Français lors de l'insurrection de 1925 , il est finalement neutre puisqu'on peut déceler une critique de la radicalité des insurgés Syriens lors du dialogue entre le colonel FEROUD et HASSAN à la fin du film lorsque le chef Syrien commence par refuser la trêve proposée par FEROUD , mais il a le mérite qu'on en parle en ce jubilé  de l'indépendance Syrienne . On peut se poser la question de savoir si les scénaristes du film ont articulé le narratif sur le rendez-vous entre le colonel FEROUD et émir HASSAN sur les projets de capture des chefs de la rébellion Syrienne par le renseignement militaire Français - la branche que dirige FEROUD dans le film - lors de la révolte de 1925 ? 

[ Article en cours de rédaction ] 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Mars 2021

Il n'a fait que reculer vers l'Est en direction de l' " URSSIE " !

C'est la constatation réaliste de Dimitri PESKOV à l'occasion du 75 éme anniversaire du discours de FULTON . Une réalité géopolitique et géostratégique dont laquelle les chefs politiques et militaires Russes tiennent compte pour leur planification avec l'existence de l' OTAN .

Notons pour l'occasion que ce " discours de FULTON " du 5 mars 1946 qui a donné naissance à l'expression " Rideau de Fer " se situe à égale distance de la date d'aujourd'hui et de la Commune de Paris , ou d'une autre manière nous sommes autant éloignés du début de la Guerre Froide que ce début de la Guerre Froide l'était de la Commune de Paris dont nous allons faire bientôt la " Critique des Armes " !

 

 

 

Depuis 75 ans le " Rideau de Fer " sépare toujours l'Eurasie ...
Depuis 75 ans le " Rideau de Fer " sépare toujours l'Eurasie ...

Voir les commentaires

Publié le 1 Mars 2021

Cessez de rire charmante Elvire ...

Déjà présents à Paris en 1815  ils ont l'occasion de revoir cette ville du 1er au 3 mars 1871 avec une nouveauté architecturale : l'Arc de Triomphe .

 Ils referont une nouvelle visite en juin 1940 , le 14 juin 1940 exactement , mais cette fois ils resteront un peu - beaucoup -  plus longtemps . En 1914 puis en 1918 ils furent par contre privés de défilé sur cette avenue ... Cela n'empêche pas d'imaginer une uchronie ( voir image ci-dessous ). 

Fait peu connu , parmi les officiels Alle... Prussiens qui assistent au défilé des troupes d'occupation se trouve le général Etasunien Philip Henry SHERIDAN . Celui-ci a été envoyé comme observateur militaire auprès de l'Etat-Major Prussien par le président Ulysses Simpson GRANT qui avait quelques comptes à régler avec Badinguet III et ses velléités expansionnistes au Mexique .

Philip SHERDIAN outrepassera vite ses fonctions d'observateur pour conseiller l'Etat-Major Prussien , en particulier dans l'adoption d'une politique de répression impitoyable contre les Francs-Tireurs à l'image de celle qu'il a mené lors de la Guerre de Sécession dans le Sud des Etats-Unis . Philip SHERIDAN manqua d'être abattu par une sentinelle Bavaroise lors d'une tournée d'inspection des positions de siège de Paris qui avait confondu son uniforme de l' US CAVALRY avec celui d'un officier Français . Pourtant au niveau de l'allure la confusion est difficile ! ... ( C'est à prendre comme vous voulez ! ) 

Le défilé des troupes Prussiennes - et désormais Allemandes - sur les Champs-Elysées est le fruit d'un continuum historique de la montée en puissance des " armées Germaniques " et ce depuis les Chevaliers Teutoniques . Ce continuum a fait l'objet d'un magnifique dossier dans l'avant dernier numéro de la regrettée revue Champs de Bataille . Je vous en livre les principales pages dont la grande qualité est de faire la synthèse des innovations stratégiques , opérationnelles et tactiques aux différents époques .

La commémoration de ce " zénith militaire Allemand " de 1871 nous donne l'occasion de relire bien sûr :

- " L'histoire de l'armée Allemande " de Jacques BENOIST-MECHIN 

- " Le drame de l'armée Allemande " de Sir John WHEELER WHEELER-BENNETT 

Je vous conseille aussi comme d'habitude les livres de Lilian et Fred FUNCKEN .

 

Les Prussiens sont entrés dans Paris le 1er mars 1871.
Les Prussiens sont entrés dans Paris le 1er mars 1871. Les Prussiens sont entrés dans Paris le 1er mars 1871.
Les Prussiens sont entrés dans Paris le 1er mars 1871.

Les Prussiens sont entrés dans Paris le 1er mars 1871.

"C'est fou ce que le cheval a l'air intelligent ! " ( Phrase célèbre ) "C'est fou ce que le cheval a l'air intelligent ! " ( Phrase célèbre )

"C'est fou ce que le cheval a l'air intelligent ! " ( Phrase célèbre )

Une occasion manquée ...

Une occasion manquée ...

Ils finissent par devenir envahissants !
Ils finissent par devenir envahissants ! Ils finissent par devenir envahissants !

Ils finissent par devenir envahissants !

1er mars 1871 : Il y a 150 ans les loups - Prussiens - sont entrés dans Paris ( Pour la seconde fois ... ) 1er mars 1871 : Il y a 150 ans les loups - Prussiens - sont entrés dans Paris ( Pour la seconde fois ... )
Guides pour éviter de tirer sur un officier de l'US Cavalry .
Guides pour éviter de tirer sur un officier de l'US Cavalry . Guides pour éviter de tirer sur un officier de l'US Cavalry .

Guides pour éviter de tirer sur un officier de l'US Cavalry .

Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .

Histoire de l'armée Allemande .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Janvier 2021

Je poursuis cette - très petite - chronique sur la guerre de 1870-1871 qui est complétement occultée alors qu'elle est d'une modernité incroyable comme le soulignait le CBA Jean-Baptiste BLANDENET dans la revue Conflits  ! 

Il y a 150 ans , le 28 janvier 1871 , la garnison et la ville de Paris capitulaient devant les forces Prussiennes devenues Allemandes depuis très peu .

Mon intention n'est pas de vous faire le bilan de ce siège de 4 mois et 9 jours mais juste d'en souligner le lien par exemple avec " les événements survenus entre 1933 et 1945 " il y a 80 ans ou plus récemment le conflit au Haut-Karabakh . Comme lors de ces situations historiques on vu les partisans de la lutte à outrance s'affronter avec ceux de l'armistice avec l'ennemi et ce dés le début du siège .

Ce débat est aujourd'hui malheureusement pollué par des histrion-ne-s gauchistes comme Mme. Mathilde LARRÉRE autour du conflit mémoriel  sur la " Commune de Paris " car les tenants de la lutte à outrance sont les " Républicains " et ceux de l'acceptation de la " trahison face à l'ennemi " sont les " Non-Républicains " et les arguments des uns et des autres sont travestis .

Un petit peu d'histoire des techniques militaires aussi : Si le Siège de Paris est connu pour l'utilisation des ballons-captifs avec la naissance d'une " industrie aéronautique " ( voir photo ci-dessous )   et des " Boules de Moulins " , il verra naître une autre arme , la DCA ! ( voir photo ci-dessous ) 

 

 

28 janvier 1871 : Il y a 150 ans Paris capitulait ( pour la deuxième fois ) ! 28 janvier 1871 : Il y a 150 ans Paris capitulait ( pour la deuxième fois ) !
28 janvier 1871 : Il y a 150 ans Paris capitulait ( pour la deuxième fois ) !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Décembre 2020

C'est une nécrologie que j'avais voulu publier il y a déjà un mois mais que des contraintes personnes personnelles, de temps et d'actualité ont retardé .

J'avais déjà évoqué dans les colonnes de blogue la mémoire de Jean ROCHEFORT au travers de ses rôles de militaires .

C'est une démarche semblable que j'entreprends de manière modeste avec Sean CONNERY . Jouer un rôle militaire est certainement l'un des rôles de composition les plus difficiles si l'on veut échapper aux stéréotypes du genre , à la sycophantie gauchiste ou au panégyrique militariste . C'est d'autant plus difficile lorsque ce personnage est un personnage historique : Le rôle du général de GAULLE est un cas d'espèce .

Sean CONNERY a interprété trois grands rôles de militaires dont l'un a été un personnage historique , le général Robert " Roy " URQUHART qui a commandé la 1ére Division Aéroportée Britannique lors de l'opération aéroportée " Market Garden " sur ARNHEM et les ponts du Rhin du 17 au 25 septembre 1944 .

Il existe un fil conducteur à ces trois rôles de militaires : Ce sont des militaires en rébellion contre l'institution militaire puisque l'un deux est un militaire condamné au bagne , le troisième déserte son pays et le second est un officier général qui critique les décisions de ses chefs .

Le premier rôle est celui  de Joe ROBERTS dans " La colline des hommes perdus " - " The Hill " de Sidney LUMET en 1965 .  L'action se déroule dans un " Biribi " Britannique en 1942 dans le désert de Libye . Sean CONNERY et quatre de ses camarades y sont envoyés pour avoir volé ou refusé de se battre , Sean CONNERY en cognant sur son supérieur . Il s' y opposera dans le cadre d'une révolte à la cruauté de ses geôliers . Le genre de film de guerre devient celui où des militaires d'un même camp s'affrontent au lieu d'affronter un adversaire d'une autre armée pour faire prévaloir la justice face à l'arbitraire . L’idée d’adapter La Colline des hommes perdus (1965) vient de Sean CONNERY lui même qui venait de tourner trois "James BOND "  et souhaitait ne pas se trouver enfermer dans ce rôle, c’est pourquoi il a proposé l’idée à Sidney LUMET . Le nom du film vient d'une colline de sable au milieu du fortin que les détenus sont obligés de gravir à titre de châtiment  . C'est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands films antimilitaristes avec " Les sentiers de la gloire " avec en particulier les images des visages des géôliers hurlants filmés en contre plongée ( voir le second plan de l'affiche du film ) . L'aspect le plus subversif de ce film provient bien du fait qu'au lieu de combattre unis l'ennemi comme le voudrait la morale militaire et patriotique , ces militaires s'affrontent jusqu'à la mort au sein du même camp .  

 

Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat !
Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat ! Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat !

 

Le second film est " Un pont trop loin " ( 1977 ) de Richard ATTENBOUROUGH . C'est le film de guerre " classique " de cette époque , tout à fait dans la lignée de " La bataille de MIDWAY " ( 1976 ) . Comme toute les productions de cette veine il regroupe une pléiade de stars qui font - il faut le signaler - l'immense effort de rester dans le rôle du personnage historique qu'ils incarnent tout en y ajoutant leur talent mais aussi l'interprétation qu'a le réalisateur de cette bataille . Richard ATTENBOUROUGH est en effet connu pour avoir été un pacifiste et ce film qui décrit une défaite , ou une " non-victoire " , le laisse clairement transparaître . Aux côtés de Sean CONNERY je signalerai l'immense Gene HACKMAN dans le rôle du général Polonais Stanislaw SOSABOWSKI et sa tirade " Que Dieu bénisse le général MONTGOMERY " au moment où il saute en parachute , à interpréter de manière ironique bien sûr .

Sean CONNERY y interprète le rôle du général Robert " Roy " URQUHART qui d'officier d'Etat-Major devient officier commandant de troupes sur le terrain et apprend le saut en parachute . Tout comme le rôle joué par Gene HACKMAN  , Sean CONNERY y joue un officier général proche de ses hommes sur le terrain très critique des plans de l'Etat-Major et ce dés la planification de l'opération où il s'aperçoit que la drop-zone qui est allouée à la 1ére DA se situe en dehors de la photographie de préparation . Au delà des scènes d'action où il est traqué dans ARNEHM au cours d'une tentative de liaison avec des unités parachutées en ville , je retiendrai ses allusions à son Ecossité lorsqu'il dit que " Dieu doit être Ecossais " ou quand il voit l'évacuation des positions sur le Rhin comme " une cornemuse qui se dégonfle " . Ce qui marque le film ce sont bien ses critiques répétées contre ses supérieurs et en particulier la scène finale avec ce dialogue vipérin qui résume assez bien son interprétation :

Lt. General Frederick "Boy" BROWNING ( Dirk BOGARDE ) : "They've got a bed for you upstairs, if you want it. "

Major General URUQUART ( Sean CONNERY )  : " I took 10,000 of our finest troops to Arnhem; I've come back with less than 2,000. I don't feel much like sleeping ! "

Certains critiques ont jugé Sean CONNERY " peu convaincant " dans ce film ! Peut-être justement car il se fait le porte-parole des jugements portés par les historiens - militaires - sur la planification et l'exécution de cette opération militaire que le véritable général URUQUART n'aurait jamais osé formuler . Mais n'est ce pas aussi là le rôle d'un grand film de guerre historique et le talent d'un acteur ? 

Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat !
Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat ! Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat !
Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat !

Le troisième film c'est bien sûr " A la poursuite d'Octobre rouge " ( 1990 ) de John Mc TIERNAN où il incarne le rôle du commandant Marko RAMIUS . Si dans les deux films précédents Sean CONNERY interprétait un militaire en rébellion ou un officier général critique de ses supérieurs , il incarne dans ce film le tabou suprême dans le monde militaire : Un militaire qui déserte et qui " passe à l'ennemi " , avec une arme secrète qui plus est ! La boucle est bouclée . C'est bien sûr un tabou qui transcende les clivages politiques et les pays et le fait que ce traître - y compris pour la "bonne cause " - soit un officier Soviétique n'est pas le plus important ! 

Le journal Kommersant a d'ailleurs consacré un article à ce film lors du décès de Sean CONNERY . Il y relate comment l'ex-officier Valery SABLINE a essayé le 8 novembre 1975  de s'emparer d'un navire de la flotte de la Baltique , la frégate Storjevoï  qui est devenue le Potemkine du Tsar rouge BREJNEV , afin de " restaurer le vrai Communisme " en URSS en ... Désertant à l'ennemi . Les parallèles avec le film " A la poursuite ... " existent sauf qu' à la fin de la vraie histoire Valéry SABLINE fut fusillé . La morale - militaire - est restée sauve ! 

  

Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat !
Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat ! Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat !

Avec son immense talent Sean CONNERY a su interpréter de manière critique ces rôles de militaires et plus que de nombreux ouvrages il a su nous amener à nous interroger sur l'institution militaire . Il a su aussi interpréter l'immense de rôle du " moine des Lumières " , le frère Franciscain Guillaume de BASKERVILLE ,  dans le film " Le nom de la rose " ( 1986 ) de Jean-Jacques ANNAUD. Tout comme il a critiqué l'institution militaire aux travers de ses interprétations de militaires , son rôle dans ce film est critique de l'institution Eglise Catholique mais il nous amène à considérer que si cette institution a connu ses heures sombres avec l'Inquisition elle est source de libertés avec ses clercs qu'il cite . Dans ce film il rencontre l'immense Michael LONSDALE qui nous a aussi quitté quelques jours avant Sean CONNERY  le 21 septembre 2020 et qui porta sur ses épaules le rôle de Frère LUC dans " Des hommes et des dieux " ( 2010 ).

Quels immenses talents humains nous ont quittés cette année et combien ils ont bien servi le 7éme art , l'institution militaire et l'Eglise Catholique ...

Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat ! Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat !
Sean CONNERY . Profession : Moine-soldat !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Novembre 2020

Les années passent et le souvenir s'estompe au profit de la " mêmouâre " qui remplace de plus en plus l'histoire et sutout l' Histoire .

Une constatation d'autant plus vraie que l'opus dont vient de nous gratifier France 2 ces deux dernières semaine relève de la caricature de caricature :  Même L'Immonde si prompt de lancer de louanges sur ce type de diarrhées télévisuelles est obligé de se distancier de cette production .

A cet article vipérin je rajouterai la fatigue de voir un Samuel LABARTHE se dandiner la tête et pincer la bouche en cul de poule devant un micro ou au cours d'un repas en brâmant " La VRÔNZE ! " ( zôvrônzais ! ) à un moment où elle est devenue plus que jamais la Vrounze de Louis Ferdinand CÉLINE ! La photo choisie par Thomas SOTINEL est à ce titre particulièrement explicite pour illustrer  ce cabotinage .

 Que dire aussi de ces réflexions spiritualo-Catholicistes qui ponctuent les rencontres entre Mongénéral et l'amiral Georges Thierry D'ARGENLIEU ou des exercices d'extension des doigts des mains pour Parkinsoniens au stade terminal d'André MALRAUX  ? 

On regrettera bien sûr ici Lambert WILSON et même Bernard  FARCY qui ont réussi de véritables biopics en se " fondant " dans le personnage de Mai 1940 .

Notons que TCM Cinema a eu le courage de diffuser dans la nuit du 8 novembre 2020 au 9 novembre 2020 le film " Chacal " où il est interprété par Adrien CAYLA-LEGRAND ! ( voir dernière photo ) 

Sur le plan politique on retiendra l'article de Süddeutsche Zeitung qui nous dit qu' " Il est temps d'enterrer de Gaulle ! " Il souligne l'incapacité du modèle d'état Napoléo-deGaullien à faire face à des crises comme celles du Coronavirus . On ne peut qu'adhérer à cette conclusion , j'en ai assez parlé sur ce blogue , même si les éditoriaux d'Outre-Rhin ne sont pas dénués de sous-entendus . 

 

 

Il y a cinquante ans : Bal tragique à Colombey .Il y a cinquante ans : Bal tragique à Colombey .
Il y a cinquante ans : Bal tragique à Colombey .
Il y a cinquante ans : Bal tragique à Colombey .
Il y a cinquante ans : Bal tragique à Colombey .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Juillet 2020

J'arrive aujourd'hui au bout de ce voyage vers la nuit en compagnie de Jacques-BENOIST-MÉCHIN avec la création de l'Etat Français .

Je l'ai entamé le 10 mai 2020 , à la veille du déconfinement . Je le termine le 11 juillet 2020 alors qu'une nouvelle vague épidémique menace la France et qu'une impréparation complice associée à une insouciance collective fait craindre le pire . J'ai souligné par deux fois combien il convenait de faire le parallèle entre ce que nous venons de vivre et ce que nous avons vécu il y a 80 ans .

C'est toujours un immense plaisir comme toutes les années jubilaires de le refaire car à chaque fois je découvre des éléments nouveaux . Le premier voyage je l'ai fait en 1990 au beau milieu de la jungle Amazonienne en expliquant à des membres du personnel de l'UHE de BALBINA ( AM ) ce que fut l'exode de mai 1940 . J'avais emmené avec moi le Paris-Match N°2133 du 17 mai 1990 acheté la veille à l'aéroport de ROISSY CDG .

J'ai encore le souvenir de mes amis contemplant incrédule ces photos . Bien sûr ils n'ignoraient pas " les événements survenus en France et dans le monde entre 1933 et 1945 " car l'éducation Brésilienne en matière d'histoire a toujours été beaucoup plus poussée qu'en France mais ce fut pour eux un choc . 

Certains d'entre-eux me demandèrent même de l'emporter chez-eux pour le montrer à leurs enfants , à leurs parents ou à leurs amis .

Je me permets de vous conseiller ici " Histoire de Vichy " de François-Georges DREYFUS - Perrin - 1990 

 

10 juillet 1940 : Naissance de l'Etat Français .
10 juillet 1940 : Naissance de l'Etat Français .
10 juillet 1940 : Naissance de l'Etat Français .
10 juillet 1940 : Naissance de l'Etat Français .
10 juillet 1940 : Naissance de l'Etat Français . 10 juillet 1940 : Naissance de l'Etat Français .
10 juillet 1940 : Naissance de l'Etat Français .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 6 Juillet 2020

J'arrive en compagnie de Jacques BENOIST-MÉCHIN au terme du Tome 3 de ces " 60 jours ...." Un livre acheté aux Editions ALBIN-MICHEL pour 24 NF par celui a qui je l'ai acheté ....

Après l'agression de MERS - EL -KÉBIR , les six derniers jours sont la fin de ce toboggan infernal de l'histoire qui a commencé le 10 mai 1940 . Cela a commencé par une légère pente , une lègère glissade du 10 au 14 mai , puis la descente aux enfers s'est accéléré avec l'espoir d'un répit illusoire autour du 5 juin 1940 . Cette glissade a repris de plus belle pour nous précipiter dans les ténèbres dont l'entrée est marquée par cette attaque du 3 juillet 1940 .

La conclusion ce sera la fin de la IIIéme république . Cette étape représente donc 10% de cet espace de temps compris entre le début de l'offensive Allemande en Occident et la naissance de l'Etat Français . Il est toujours bon d'avoir ces notions de proportions , je vous en avez déjà parlé à propos des 96 heures passées par nos chefs politiques à essayer de convaincre les chefs politiques Anglais de changer d'opinion sur Léopold III ou une demande d'armistice de la part de la France . 

" Article Unique : - L'Assemblée Nationale donne tous les pouvoirs au gouvernement de la République , sous la signature et l'autorité  du Maréchal Pétain , Président du Conseil , à l'effet de promulguer , par un ou plusieurs actes , la nouvelle constitution de l'Etat français .

" Cette constitution devra garantir les droits du travail , de la famille et de la Patrie . Elle sera ratifiée par les assemblées qu'elle aura crées . " 

TRAVAIL - FAMILLE - PATRIE : Du 4 au 10 juillet 1940 , les six derniers jours qui ont ébranlé l'Occident

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Juillet 2020

Les 80 ans de l'opération CATAPULT , c'est à dire l'attaque contre la flotte de la Marine Nationale basée à Mers-El-Kébir par la Royal Navy font l'objet d'une " curieuse " omerta médiatique. Je n'ai en fait trouvé que le blog de Colonel Cassad qui en parle pour la Russosphère . C'est ma fois logique dans un pays a-historisé et gangrené par l'idéologie Européiste .

Ce site présente d'une manière didactique la disposition de notre escadre et les photos permettent de suivre un texte descriptif comme celui de Jacques BENOIST-MECHIN .

Cette attaque fut aussi l'objet d'une propagande anti-Anglaise aux travers d'affiches et je signale ici le courage éditorial en son temps de la série " Journaux de Guerre " . Dans ce silence complice  des familles Françaises des descendants des 1300 victimes réclament désormais à ce que l'Angleterre contribue au financement des tombes du cimetière militaire de Mers-El-Kébir !

De la même manière un projet de mémorial à BREST est toujours en suspends ! Financé avec quel argent ?

 

Opération CATAPULT- Mers-El-Kébir : Un anniversaire passé sous silence , pas pour les familles des disparus !
Opération CATAPULT- Mers-El-Kébir : Un anniversaire passé sous silence , pas pour les familles des disparus ! Opération CATAPULT- Mers-El-Kébir : Un anniversaire passé sous silence , pas pour les familles des disparus !
Opération CATAPULT- Mers-El-Kébir : Un anniversaire passé sous silence , pas pour les familles des disparus !
Opération CATAPULT- Mers-El-Kébir : Un anniversaire passé sous silence , pas pour les familles des disparus ! Opération CATAPULT- Mers-El-Kébir : Un anniversaire passé sous silence , pas pour les familles des disparus !
Opération CATAPULT- Mers-El-Kébir : Un anniversaire passé sous silence , pas pour les familles des disparus !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Juillet 2020

Comme je l'ai déjà écrit à propos de la campagne de Rommel du 10 mai 1940 au 5 juin 1940 - et après dans le Cotentin - il faut souvent s'imprégner des lieux pour " vivre l'histoire " . Cela concerne aussi des événements non-militaires stricto-sensu comme la fuite à destination de CASABLANCA des parlementaires et de ministres comme Edouard DALADIER  , Georges MANDEL , Pierre MENDES-FRANCE et Jean ZAY ( Liste non exhaustive ) à bord du paquebot MASSILIA .

Cette fuite commença par un embarquement à partir du môle du VERDON , l'avant-port de BORDEAUX . Celui-ci fut malheureusement en grande partie détruit en 1944 . Notons que ce paquebot fut rebaptisé le paquebot Trouillacity par allusion à la pièce devenue film en 1934 , Le paquebot Tenacity . Notons que le scénario du film correspond très bien avec ce qui se passe en 1940 ! ;0) 

Je vous propose aussi des photos de PORT-VENDRES . Vous y noterez que comme sur le Vieux-Port de MARSEILLE on pouvait y trouver des submersibles à quai.

 

Le môle du VERDON
Le môle du VERDON Le môle du VERDON Le môle du VERDON

Le môle du VERDON

21 juin 1940 - 10 juillet 1940 : Les lieux de la fuite .
21 juin 1940 - 10 juillet 1940 : Les lieux de la fuite . 21 juin 1940 - 10 juillet 1940 : Les lieux de la fuite .
Port-Vendres faut aussi un " hub " vers l'Afrique du Nord , autant que Marseille .Port-Vendres faut aussi un " hub " vers l'Afrique du Nord , autant que Marseille .
Port-Vendres faut aussi un " hub " vers l'Afrique du Nord , autant que Marseille .
Port-Vendres faut aussi un " hub " vers l'Afrique du Nord , autant que Marseille .Port-Vendres faut aussi un " hub " vers l'Afrique du Nord , autant que Marseille .

Port-Vendres faut aussi un " hub " vers l'Afrique du Nord , autant que Marseille .

Voir les commentaires

Repost0