Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 17:11

Ce sont des toponymes qui doivent " sonner " aux moins avertis et moins intéressés en histoire ou géopolitique qui suivent l'actualité de la crise Libyenne : Tobrouk , Benghazi ,...

Bien sûr je fais référence à la campagne d'Afrique entre 1941 et 1943 , aux " rats du désert " , au " renard du désert " .

Comme il y a prés de 70 ans , l'essentiel des combats entre les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi et les forces de la sédition Islamiste se déroulent sur la frange côtière Libyenne , plus précisemment le long de l'ancienne Via Balbia .

Ceci pour plusieurs raisons :

- Les combats sont livrés pour le contrôle des populations et des villes , or toutes deux sont trés majoritairement situées sur le littoral .

- Le réseau routier , comme il y a 70 ans , permet des déplacements plus rapides tandis que le désert est innacessible - ou du moins difficilement accessible - aux véhicules et même aux blindés .

Comme je l'ai déja écrit , je n'ai nullement l'intention de décrire ou d'analyser les combats : Je laisse ce soin aux Clausewitz et aux Le May du clavier , journalistes , directeurs de conscience patentés , " experts " , " intellectuels " et mêmes les " intellectuels assis " chers à Michel Audiart , qui ont déja tous revêtus - notre philosophe national Lévy y compris - qui leur tenues de combat F1 - pardon Félin - qui leurs combinaisons de vol .

Je vous livre juste l'analyse de ces combats d'il ya 70 ans par une " plume " passée à la postérité : Le capitaine Sir Basil Liddel Hart .

Ces documents sont extraits de la sublime série Historia Magazine - 2e guerre mondiale - [ N°336 ] parue dans les années 1970 .

Je vous livre une troisième carte extraite de l'excellent " Les Generaux du desert " de Correlli Barnett .

Bien sûr , et vous l'aurez compris celui qui deviendra maître du Rimland Libyen empochera par accession comme butin de guerre le Hinterland  cad le Fezzan et ses richesses pétrolières . Il aura a sa disposition  les ressources et les corridors d'évacuation de ces ressources .

Mais le Fezzan posséde sa propre valeur géostratégique qui n'avait pas échappée à de Gaulle et à Leclerc : C'est un espace de projection du Sahara -Sahel vers la Mediterranée et inversement , plus particulièremment au travers de la Piste N°5 située dans le Fezzan Tripolitain et que Leclerc voulait conserver à la France aprés la seconde guerre mondiale .

Nos " amis Anglais " - agissant au travers de la monarchie Sénoussie Libyenne , celle dont se réclament les insurgés - nous en opnt expulsés en 1953 .

Lisons la profondeur de la pensée géostratégique du général Charles de Gaulle :

" Le Fezzan doit être la part de la France dans la bataille d'Afrique. C'est le lien géographique entre le Sud tunisien et le Tchad "

  La conquête du Fezzan est une nécessité imposée par l'avancée des Britanniques en Libye : "S'ils réussissaient à atteindre la frontière tunisienne, il serait essentiel que nous y soyons avec eux, ayant, au préalable, aidé à battre l'ennemi. Si, au contraire, celui-ci parvenait à les refouler, nous devrions tout faire pour concourir à l'arrêter avant qu'il ne submergeât l'Egypte."  [ Lien ]

Le Fezzan est une plateforme de projection à partir du Sahel à la fois vers la Tunisie et la Mediterranée Occidentale et vers l'Egypte et la Mediterranée Orientale .

Nul besoin de souligner la valeur de cet espace pour l'exportation des richesses minières de l'espace Sahelien , en particulier l'Uranium !

Cette valeur géostratégique du Fezzan , les services de renseignement Germano-Ottomans l'avaient aussi  parfaitement perçue  lors de la première guerre mondiale lorsqu'ils lancérent la révolte Sénoussie contre le Sahara Français , l' AOF et l' AEF ! D'ou l'importance des " évenements " actuels en Libye : Leur issue va conditionner tout le devenir de l'espace Saharo-Sahelien .

 

 

Panzer rollen in Afrika vor !  Reportage photo de Der Spiegel sur la prise de Ras Lanouf par les forces blindées gouvernementales Libyennes .

 

 

 

 

 

 Und wenn auch noch so wild
Der brit'sche Löwe brüllt,
Es nützt ihm nichts sein großes Maul,
Wir jagen ihn zu Tod.
Denn Jäger, die sind wir
Im weiten Jagdrevier;
Das Gadhafi  Korps in Afrika
Heia, heia Safari!

 

 

Guerredesert10001

Guerredesert20001

 

 Guerredesert30001 

 

 

 

Repost 0
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 12:10

Qu'aurait on appris des archives du Quai d'Orsay détruites par le feu par Alexis Léger le 16 mai 1940 ?

The answer my friend ... is blowin' in the wind !

 

Repost 0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 15:21
MOSCOU, 7 novembre - RIA Novosti

 

Un défilé consacré au 69e anniversaire de la parade militaire de 1941 s'est déroulé dimanche sur la place Rouge à Moscou, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

"Nous nous inclinons devant votre exploit et honorons la mémoire de ceux qui ne sont pas revenus des champs de bataille", a déclaré le maire de Moscou Sergueï Sobianine aux 40 participants de la parade de 1941 réunis aujourd'hui.

"Ce défilé est une manifestation de notre fierté nationale", a insisté M. Sobianine.

Le 7 novembre 1941, jour du 24e anniversaire de la révolution d'Octobre, le gouvernement soviétique a décidé d'organiser un défilé militaire malgré le siège de Moscou par les troupes nazies. C'était justement la date choisie par Hitler pour essayer de s'emparer définitivement de la capitale russe et d'organiser une marche solennelle de ses troupes sur la place Rouge. Après avoir traversé la place, les soldats soviétiques partaient directement au front qui se trouvait à quelques kilomètres. Le défilé militaire des troupes soviétiques est considéré par les historiens comme une étape psychologique cruciale de l'histoire de la Grande Guerre patriotique de 1941-1945.

Près de 5.000 jeunes moscovites, membres de diverses associations militaires, ainsi que 160 musiciens ont pris part au défilé de ce dimanche.

Dimanche matin, le maire de la capitale russe Sergueï Sobianine, des députés du parlement de la ville, des représentants de l'administration présidentielle et du ministère russe de la Défense, ainsi que des anciens combattants ont déposé des gerbes devant la Tombe du soldat inconnu.

 

Repost 0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 13:39

L'intervention d'Annie Lacroix-Riz à la bibliothèque de l'Alcazar à Marseille le 30 octobre 2010 sera diffusée sur les ondes de Radio Galère en deux parties :

 


Mercredi 10 Novembre de 10h à 11h
Mercredi 17 Novembre à la même heure

 

 

Les émissions radio de Comaguer  mode d'emploi :

http://comaguer.over-blog.com/article-les-emissions-radio-de-comaguer-53283900.html







Repost 0
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 00:46

La visite du Président Dmitri Medvedev sur une des îles Kouriles du Sud a relancé le débat sur la " légitimité " de la présence Russe aux Kouriles . Cela donne lieu à des débats qui font appel à des arguments pseudo-historiques sur l'appartenance ou non de telle ou telle partie de l'archipel au cours du XIX éme siècle au Japon voir dans le cas les plus extrêmes à la théorie du " premier occupant " lorsque l'on remonte à l'antiquité et même à la préhistoire comme n'hesitent pas à le faire certains milieux extrémistes Japonais . Le terme " retour " est aussi distillé ad nauseaum par certains " experts " de la question et l'on invoque le " droit au retour " des Japonais sur ces îles .

Or la légitimité Russe sur cet archipel résulte de deux actes :

1- La capitulation sans condition du Japon le 2 septembre 1945 .

La capitulation n'est que la reconnaissance d'une défaite militaire et ne remet pas en cause le statut de l'état défait sur le champ de bataille qui continue à exister en tant que sujet de droit international capable de négocier les conditions d'une reddition ou d'une paix .  

Une capitulation sans condition a pour effet premier la disparition du " vaincu " en tant que sujet de droit international . Le Japon et l'Allemagne au travers de la RFA et de la RDA ne sont que des états créés ex-nihilo à partir du Japon de 1945 et du III éme Reich par les " vainqueurs " et dont l'autonomisation progressive ne s'est  faite qu'avec l'accord des " puissances occupantes " , le plus souvent à l'aune des considérations géopolitiques de la " Guerre Froide " et avec la fin de celle-ci lorsque l'Allemagne par exemple a retrouvé le plein exercice de sa souveraineté en 1990 . Ils ne peuvent en aucun cas être considérés comme des états successeurs .

Ces états ne peuvent prétendre à aucune legitimité sur les droits d'états qui n'existent plus dans le droit international . C'est le cas de l'Allemagne avec les Sudètes ,  Koenigsberg , sur les territoires situés au delà de sa frontière orientale sur la ligne Oder-Neisse et du Japon avec les îles Kouriles .

Si il y a bien eu une occupation des îles Kouriles par l'URSS aprés la seconde guerre mondiale , celle-ci rentre parfaitement dans la legitimité du pouvoir discrétionnaire des vainqueurs de la guerre dans le Pacifique - dont faisait partie l'URSS - aprés la capitulation sans condition du Japon  et qui sont mentionnés dans la déclaration de Potsdam . Une déclaration de guerre en bonne et due  forme ayant été adressée de plus par l'URSS à l'Empire du Japon en 1945 .

De la même manière le Japon ne peut se prévaloir de l'existence légale d'une continuité historique avec le Japon impérial de 1939 ou de 1905 et à plus forte raison avec une structure étatique datant du XIX éme siècle  au travers du maintien au pouvoir de l'Empereur

Hiro-Hito qui relevait aussi du pouvoir discrétionnaire d'un des belligerants victorieux  .

En signant les actes de capitulations sans condition , les chefs politiques et militaires du III éme Reich et du Japon Impérial écrivaient de manière implicite Finis Reichiae et Finis DaiNipponTeikokuiae au bas du document et rompaient toute continuité légale avec le passé .

La déclaration de  Potsdam stipule le caractère discrétionnaire des capitulation sans conditions de 1945 :

(7) Until such a new order is established and until there is convincing proof that Japan's war-making power is destroyed, points in Japanese territory to be designated by the Allies shall be occupied to secure the achievement of the basic objectives we are here setting forth.

 (8) The terms of the Cairo Declaration shall be carried out and Japanese sovereignty shall be limited to the islands of Honshu, Hokkaido, Kyushu, Shikoku and such minor islands as we determine



Les termes de cette déclaration ont été clairement acceptés par les représentants du Japon Impérial qui acceptaient ainsi la fin de l'existence légale de leur état et du caractère discrétionnaire de l'existence de la structure qui se créait :

 « Agissant par ordre et au nom de l'Empereur, du Gouvernement japonais et du Quartier général impérial japonais, nous déclarons, par ces présentes, accepter les conditions posées dans la déclaration qui a été publiée par les Chefs des Gouvernements des États-Unis d'Amérique, de la Chine et de la Grande-Bretagne, le 26 juillet 1945, à Potsdam et à laquelle a adhéré, par la suite, l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques, lesquelles quatre Puissances sont ci-après désignées sous le nom de « Puissances Alliées ».

Nous proclamons par ces présentes la reddition inconditionnelle aux Puissances Alliées du Quartier général impérial japonais, de toutes les forces armées japonaises et de toutes les forces armées sous contrôle japonais, partout où elles se trouvent .

.......

Nous ordonnons par ces présentes à tous les fonctionnaires civils et à tous les officiers de l'Armée et de la Flotte d'obéir et de faire porter effet à toutes les proclamations, à tous les ordres et à toutes les instructions que le Commandement Suprême des Puissances Alliées jugera propres à assurer l'exécution effective des conditions de cette reddition, et qui seront publiés par lui ou sous son autorité, et nous leur ordonnons de rester à leur poste et de continuer à assurer leur service comme non-combattants, à moins d'en être spécialement relevés par lui ou par son ordre



Mieux encore ! Cette capitulation engage les successeurs des signataires  :

Nous nous engageons par ces présentes, au nom de l'Empereur, du Gouvernement japonais et de ceux qui lui succéderont, à exécuter de bonne foi les clauses de la Déclaration de Potsdam et à donner tous les ordres et prendre toutes les mesures qui pourront être exigées par le Commandant Suprême des Puissances Alliées ou par tout autre représentant qualifié des Puissances Alliées pour en assurer l'exécution.



2- L'existence de la Russie en tant qu'état successeur de l'URSS .

Renfermant 51% de la population de l'URSS et représentant 77%de son territoire la Russie a été reconnue comme l'état successeur de l'URSS par les Nations-Unies :

the membership of the Union of Soviet Socialist Republics in the United Nations, including the Security Council and all other organs and organizations of the United Nations system, is being continued by the Russian Federation (RSFSR) with the support of the countries of the Commonwealth of Independent States.In this connection, I request that the name 'Russian Federation' should be used in the United Nations in place of the name 'the Union of Soviet Socialist Republics'. The Russian Federation maintains full responsibility for all the rights and obligations of the USSR under the Charter of the United Nations, including the financial obligations. . I request that you consider this letter as confirmation of the credentials to represent the Russian Federation in United Nations organs for all the persons currently holding the credentials of representatives of the USSR to the United Nations.

 

A ce titre il ne peut être question de " restitution " des îles Kouriles mais bien éventuellement d'une " cession " ou de " transfert " de la part de la Russie dans le cadre d'un traité de paix par exemple .

Tout autre interprétation reviendrait à remettre en cause les traités et actes signés lors de la fin de la Seconde Guerre Mondiale . Cela s'appelle du révisionnisme !

 

 

 

Repost 0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 13:02

L'Historienne Annie Lacroix-Riz sera à Marseille le 29 et le 30 octobre 2010 pour évoquer ces sujets .

 

Vendredi 29 Octobre 2010 à 19 H 00

Annie Lacroix-Riz à la Librairie « L’Odeur du temps »

35 Rue Pavillon - 13001 Marseille

Présente la nouvelle édition de son livre « Le Vatican, l’Europe et le Reich »

 

 

 

Samedi 30 Octobre 2010  à 14h30

Signification et portée de l’assassinat dur roi Alexandre I° de Yougoslavie et du Ministre des Affaires Etrangères Louis Barthou le 9 Octobre 1934 sur la Canebière

Annie Lacroix-Riz à la BMVR – Alcazar de Marseille

Repost 0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 23:33

Aprés avoir été emprisonné des années durant dans des culs de basse fosse de Camp Croper malgrés une maladie cardiaque qui le menera , comme le Président Slobodan Milosevic  à l'article de la mort , un tribunal affidés aux interêts des occupants vient de condamner l'ex-diplomate  du Président Saddam Hussein à la peine capitale .

Cette condamnation pourraît prêter au mepris pour ceux qui l'ont pronnoncé si elle n'intervenait pas au milieu d'une campagne relayée principalement par la mouvance philosioniste et la propagande Israélienne concernant le triste sort des Chrétiens d'Orient et en particulier des Chrétiens Chaldéens  Irakiens , communauté à laquelle appartient Tarek Aziz .

Né en 1936 dans une modeste famille Chrétienne chaldéenne de Mossoul (nord), Tarek Aziz  est devenu membre du Conseil de commandement de la révolution, la plus haute instance du régime, à 43 ans, après l'accession de Saddam Hussein  à la présidence.

Le 14 février 2003 , peu avant l'agression de l'Irak par l'armée Etasunienne , Tarek Aziz se rend en visite au Vatican pour aller prier pour la paix en compagnie de Jean Paul II sur la tombe de Saint François d’Assise.

  Le Saint-Siège vient d'appeller  à la clémence envers l’ex-ministre de Saddam Hussein . 

. [ 1 ]

  Le vice-président de la commission des Affaires internationales de la Douma Leonid Sloutski qualifie de "politisée" la peine de mort prononcée mardi contre l'ancien vice-premier ministre irakien Tarek Aziz et estime qu'elle vise à détourner l'attention des critiques dirigées contre l'occupation américaine de l'Irak.

"La peine de mort contre Tarek Aziz est inhumaine et politisée. Il s'agit d'une tentative de détourner l'attention de la communauté internationale des problèmes qui se posent à l'occasion de la guerre dans ce pays. Je pense en premier lieu au rapport récemment publié sur Internet, qui présente les détails de l'opération américaine en Irak", a déclaré M. Sloutski.[ 2 ]

Selon plusieurs analystes , M. Tarek Aziz qui uarit mené des négociations avec des responsables Etasuniens à la veille de l'agression de 2003 serait un " homme à abbatre " , détenant des informations confidentielles sur ces négociations .

 

  Tarek Aziz est Chaldéen ! Voici comment et par qui cette communauté a été exterminée et paupérisée au début des années 30 . Voici la situation dans la région de Mossoul ou est né Tarek Aziz trois ans aprés les " événements " décrits dans ce reportage . Qui se sent morveux , se mouche !

 

Je laisse la plume à Antoine Zischka , grand reporter à Paris-Soir  :

 

" Pétrole de Mesopotamie , pétrole de Mossoul .Pendant des années il
est question de ces terrains , mais ce n'est qu"en aout 1933 lorsque
les Kurdes et les soldats de Fayçal massacrent les Assyriens et les
Chaldéens qu'on se souvient que les ancêtres de la plupart des
ouvriers du pétrole de l'Irak avaient leurs evêques à Babylone aux
temps ou cette cité était une metropole 4 fois plus grande que Paris
, que les ouvriers du pétrole en Mesopotamie parlent la langue
chaldéenne , emploient les mêmes mots d'il y  a 5000 ans .

 

 

Pétrole de Mossoul .Lorsque je voulus visiter les nouveaux champs ,
les Assyro-chaldéens , descendants des premiers Chrétiens , et les
Kurdes recommençaient la lutte .Le sang et le pétrole n'ont pas
cessé de couler du même flot dans les plaines brulantes du Tigre
Nous dûmes attendre 3 jours à Bagdad  , autrefois ville des mille et
une nuits , maintenant colonie anglaise bruyante , pleine d'autos ,
dechirée par le son des sirenes des canots automobiles qui remontent
le Tigre chargés de soldats .
Nous traversons en auto le paysage mélancolique la zone du grand et du
petit Zab , des champs desséchés et de petits villages dont les
habitations ne sont que de misérables huttes de terre .

Soudain surgissent des hommes coiffés de hauts chapeaux pointus ornés
de longues plumes , de grands hommes bruns qui portent des gants de
fer et des boucliers ronds en métal .
Ce sont des Chaldéens , rentrant de leurs champs , ou ils ont coupé
le blé avec des faucilles .Ils portent cet attirail antique , à
défaut d'autres armes , contre les brigands Kurdes .
Partout on fait disparaître peu à peu ces ultimes descendants des
Babyloniens .Les banquiers Chaldéens et Assyriens sont ruinés par les
impôts , et leur établissements  rachetés par les Israélites . Ceux-ci
bénéficient de toutes les largesses de la part du gouvernement du roi
Fayçal  .
Les paysans périssent sous les balles de leur ennemis religieux .Les
ouvriers Assyriens de Kirkouk  ne resistent pas aux vapeurs des
raffineries .
Personne ne s'en soucie .Le pétrole en Mésopotamie coule .La sonde de
BABA GUERGOUR  livre à elle seule 36 000 tonnes en 3 jours "

  

 

Interview de Tarek Aziz

 

 

Repost 0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 20:58

Sans être spécialiste du droit ni historien , il est interessant de constater certains curieux raccourcis de l'histoire et montrer que la connaissance des événements historiques permet de comprendre le présent .

C'est en en se basant sur une loi édictée en 1938 par des ministres Radicaux du Front Populaire devant " la montée des périls à nos frontières " ©  que le prefêt de Seine et Marne a ordonné , de manière totalement illégale , la réquisition des ouvriers en grêve de la raffinerie de Grandpuits .

Cette loi , c'est la " loi du 11 juillet 1938 relative à l'organisation générale de la nation pour le temps de guerre " qui dans son article XIV précise les conditions et les modalités des réquisitions .

A la mobilisation, ou dans les cas prévus à l'article 1 de la présente loi, les Français et ressortissants français du sexe masculin, âgés de plus de dix-huit ans, même soumis aux obligations militaires définies par la loi de recrutement et par l'article 11 de la présente loi, sous réserve qu'ils ne soient pas utilisés par les ministres intéressés, peuvent être requis dans les conditions fixées par la loi du 3 juillet 1877, modifiée par la loi du 21 janvier 1935 (sous réserve des dispositions prévues à l'article 27 de la présente loi), par la loi du 31 mars 1928 et par la présente loi. L'appel sous les drapeaux fait cesser la réquisition.

Dans son article I elle décrit les conditions d'application et en particulier le fait qu'elle peut s'appliquer ... en dehors du " temps de guerre " en " periode de tensions internationales " !

 

Comme le précise Maître André Icard dans son blogue [ 1 ]  , ce n'est pas cette loi sui generis qui est appliquée mais l' l'article L.2215-1 4° du code général des collectivités territoriales qui en fait " civilise " et " démilitarise " cette loi d'exception particulièrement liberticide votée dans les mois qui précédent la seconde guerre mondiale et qui n' a apporté strictement rien aux capacités de défense de notre pays face à ces " périls à nos frontières " ©. Le seul objectif de ce dispositif législatif  étant de museler l'opposition Communiste et les mouvements ouvriers qui s'opposaient aux " decrêts Reynaud " [ 2 ] remettant en cause les acquis sociaux de 1936  comme le soulignent aussi bien François-Georges Dreyfus dans son " Histoire de Vichy " [ 3 ]  ou Annie Lacroix-Riz dans " De Munich à Vichy " .[ 4 ]

La loi du 11 juillet 1938 permettera par une simple pluie de decrêts

 

de promulguer la tutelle administrative sur les conseils municipaux [ 26 septembre 1939 ] , les mutations , revocations ou suspensions des fonctionnaires [ 18 novembre 1939 ] , les délégués des mineurs [ 29 novembre 1939 ] , les conseils de prud'hommes [ 29 novembre 1939 ] ... pour se terminer par le decrêt Sérol d'avril 1940 .

 Cette loi d'exception permettera avec les decrêts de l'automne 1939 et du printemps 1940 la mise en place des lois d'exception du gouvernement de Vichy qui contrairerement  à une légende populaire savamment entretenue ne sont pas des " ovnis legislatifs " d'un " gouvernement de rencontre " mais bien des lois basées sur la " légalité Républicaine " , celle du corpus législatif mis en place entre juillet 1938 et avril 1940 !

Par la suite ce texte de 1938 servira de base juridique à tout une série de decrêts durant la Guerre d'Algérie restreignant les libertés publiques dont la dernière application a été decrêtée lors des émeutes de 2005 par le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy . [ 5 ]

 

 S'il est souvent hasardeux de se livrer à des comparaisons à travers le temps , il est toutefois intéressant de constater qu'un dispositif legislatif conçu pour faire face à des menaces extérieures réelles , ces " périls à nos frontières " , n'était en fait dirigé que contre " l'ennemi intérieur " et que plus de 70 ans aprés un de ses petit-cousins issus de germains est de nouveau réactivé en justifiant des " périls " comme les " troubles à l'ordre public " ou " la sécurité enérgetique" voir " sanitaire " à Marseille .

Un travail de reflexion serieux ne peut s'embarraser d'un " reductio ad Petainio " , toutefois les declarations de certains syndicalistes évoquant cette période - celle de la " montée des périls " - à l'aune des decrêts de réquisition ne peuvent que nous inciter à la reflexion en particulier sur les grêves de novembre 1938 .

Tout comme à l'époque le pouvoir a voulu " passer en force " pour briser des acquis sociaux et se croyait vainqueur . Il a au contraire montré sa faiblesse

L'essentiel de ce travail de reflexion doit tourner autour de l'abrogation des dispositions héritées de la loi de de juillet 1938 qui plus de 70 ans aprés sa promulgation menace nos libertés et qui donne comme alors au pouvoir l'arsenal legislatif pour réprimer le mouvement ouvrier .

Si bien sûr la " chienlit " n'est pas tolérable , le législateur doit veiller à encadrer l'exercice de ces dispositions en précisant la notion d' " ordre public " et de " menace sur la sécurité " qui ne peut être laissée à la discrétion d'un prêfet agissant sous les ordres directs du pouvoir .

Il convient en particulier d'en limiter strictement  l'exercice lors de mouvements sociaux comme vient de le demonter le cinglant camouflet infligé par le tribunal admnistratif à l'ukase préfectoral .

De la même manière doivent être portées à la connaissance des citoyens les mesures qui autorisent le recours à l'armée non pas sous le pretexte fallacieux de " sécurité intérieure " mais bien dans l'optique de briser des mouvement sociaux comme cela fut le cas durant le dernier quart du XIX éme siècle ,au début du XX éme siècle et ce jusqu'en 1949 .

La période de la " montée des périls " étant là aussi une période qui nous amène à la reflexion .

C'est en tirant les conclusions des " événements " du 6 février 1934 que le trés socialiste Leon Blum crée un corps spécialisé de la Gendarmerie Nationale dotés de moyens blindés pour assurer l'ordre public - L'Escadron Blindé de la Gendarmerie Nationale de Satory - et qui interviendra aux côtés de l'Armée de l'Air pour briser le mouvement ouvrier de novembre 1938 particulièremment à Boulogne-Billancourt .Pendant ce temps là ,sur l'autre rive du Rhin  , un gouvernement exerçait son armée de l'air et ses unités blindées mais pas pour transporter le courrier des Postes en grêve ou pour réprimer un mouvement ouvrier .

C'est aussi un socialiste , Jules Moch , qui organisera la répression militaire contre les grêves des Charbonnages en 1948 en utilisant non seulement la " troupe " - les forces d'occupation en Allemagne - mais ce nouvel instrument de répression du mouvement ouvrier  transformé en " garde prétorienne du régime " pour reprendre l'expression de Leon Blum lorsqu'il s'opposait ... à la constitution d'unités blindées . [ 6 ] - [ 7 ]

Pour mémoire c'est encore un socialiste , Paul Quilès , qui  en 1992 va envoyer des chars AMX - et mobiliser le COTAM - pour dégager les routes de France obstruées par les routiers protestant contre l'instauration du  permis à points

L'utilisation des militaires dans un contexte de contestation sociale ou pour assurer le maintien de l'ordre si elle peut être " pacifique " dans le cas du déblaiement des ordures dans Marseille [ 8 ] peut conduire à des dérapages dont on peut imaginer les conséquences : Lors du sommet de l'OTAN à Strasbourg , un militaire qui s'est senti " menacé " par des protestataires n'avait pas hesité à dégainer son arme de service et en menacer les manifestants ! [ 10 ]

Il n'est d'ailleurs pas sûr que l'institution elle-même soit prête et formée à ce genre de missions comme le montre l'incident de Strasbourg et qu'elle soit demandeuse de ces missions .

 

 

 

 

  http://www.gerard-verhoest.com/images/1907%2006%2019%20A%20Beziers%20le%2017eme%20régiment%20met%20crosses%20en%20l'air%20face%20aux%20viticulteurs.jpg

 

 

 

 

 

 

Articles associés :

[ 1 ] Comment s'exerce le droit à réquisition en cas de grève ?
[ 2 ] La grêve générale du 30 novembre 1938 .

[ 5 ] Instauration de l'état d'urgence en France

[ 6 ] 1948 : Grêve des mineurs .

[ 8 ] Face à la grève des éboueurs à Marseille, le préfet envoie les militaires . 

[ 9 ] BLINDES CONTRE ROUTIERS:EPREUVE DE FORCE EN FRANCE

 

Bibliographie conseillée :

[ 3 ] Histoire de Vichy - François Georges Dreyfus - Perrin

Plus particulièremment Titre 1 - " Vichy avant Vichy " - Chap III L'Anticommunisme Républicain

[ 4 ] De Munich à Vichy - Annie Lacroix-Riz - Armand Collin

Plus particulièremment Chap 8 Vichy avant Vichy

 

  Loi n°1938-07-11. du 11 juillet 1938 sur l'organisation générale de la nation pour le temps de guerre et textes de substitution .

Lien vidéo

L'intervention de l'armée lors des grêves de 1948 : http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/AFE85002178/les-greves-a-valenciennes-et-vieux-conde.fr.html

Incidents à Starsbourg

Repost 0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 02:53

Apres avoir évoqué le Soudan dans un article précédent , restons un peu en Afrique avec l'Ethiopie .

Si pour beaucoup d'Européens la Seconde Guerre Mondiale a commencé en 1939 , pour d'autres peuples elle a commencé beaucoup plus tôt , le 2 octobre 1935 en l'occurence pour l'Ethiopie qui est la " grande oubliée " des manuels d' histoire si ce n'est quelques secondes d'images de l'Empereur Hailé Sélassié s'adressant à la tribune de la SDN .

La situation géopolitique de l'Ethiopie des années 20-30 est particulièrement complexe avec la constitution d'alliances "contre-nature " au vu des événements qui vont secouer le monde quelques années plus tard .

C'est ainsi que l'on voit apparaître dés les années 30 - en fait des le début du XX éme siècle - un acteur totalement étranger à la région , le Japon , qui cherche à y acquérir des terres - plusieurs centaines de milliers d'hectares - pour y développer la culture du coton nécessaire à ses filatures .

Cet " entrisme " Japonais en terre Africaine dans un schéma d'acquistion de terres arables tout à fait contermporain se double d'ailleurs d'une première délegation Japonaise auprès d' Ibn Seoud pour tenter d'arracher des concessions pour la prospection et l'exploitation pétrolière .

Aussitôt l'Angleterre qui a investi dans l'exploitation de cultures de coton dans l'actuel Soudan et en Ouganda , construit un premier barrage sur le Nil à Assouan en 1904 ne cesse d'essayer de nouer des alliances avec l'Italie pour essayer de s'opposer à la pénetration Japonaise qui pourrait à terme mettre en péril toute son industrie textile .

Les chefs politiques Ethiopiens voyaient dans la présence Japonaise la possibilité de développer une industrie des cotonnades destinée à la consommation nationale mais aussi à l'export vers l'Afrique , projet qui suscite les inquiétudes de la France et de l'Angleterre :  Le marché Africain étant alors reservé soit à la France , soit à l'Angleterre dans le cadre du commerce Impérial ou du commerce colonial .

L'URSS de son côté essayait de monter un systéme de " sécurité collective " destiné à s'opposer en Europe  à la montée en puissance du Nazisme qui venait de prendre le pouvoir en Allemagne et aux chefs militaires Japonais dans le Pacifique . Cette alliance reposait non seulement sur ce qu'il etait convenu d'appeller les " démocraties occidentales " mais aussi l'Italie Fasciste .

Les Japonais bénéficiaient en Ethiopie d'un préjugé favorable , leur victoire dans la guerre Russo-Japonaise de 1904-1905 les ayant positionnés en tant que " nation anti-impérialiste " et défendant avec succés par la force des armes la cause des " peuples non-blancs " .

La diplomatie Japonaise à d'autre part été trés vite attirée par ce peuple Africain qui avait dés

1896 infligé une défaite à la puissance coloniale Italienne à Adoua .

Cet intêret mutuel qui prend naissance au début du XXéme siècle est marqué par la présence d'une importante délegation Japonaise lors du couronnement de l'Empereur Hailé Sélassié en 1930 et en 1931 l'Ethiopie adopte une constitution calquée sur la constiution du Meiji de 1898 .

En Europe , l'Italie et l'Allemagne pourtant encore loin d'être alliés partagent le même point de vue avec l'Angleterre : La présence Japonaise en Ethiopie est une menace aux fondements de la " civilisation occidentale " comme le titraient l'Italia Marinara  , Azione coloniale , Völkischer Beobachter , The Morning Post  et même Le Temps en France .

  

Les Etats-Unis n'étaient pas en reste dans la crainte de voir ceux qui allaient devenir leur adversaire dans la Guerre du Pacifique envoyer une ambassade navale composée de deux cuirassés en Ethiopie en 1934 et prospecter le pétrole en Arabie des 1935 .  

Quand à l'URSS , la Moskovskaya Pravda  considérait que in fine une présence Italienne dans la région contribuerait à la stabiliser et à y empêcher la mainmise du militarisme Japonais .

Cette alliance Nippo-Ethiopienne sera marquée par des visites ministérielles réciproques mais elle va trés vite déboucher sur un malentendu : Alors que les ultras du Pan-Asiatisme Japonais à l'image de l'avocat SumiokaTomoyoshi et la Société du Dragon Noir continuent à oeuvrer pour un rapprochement militaire et politique avec l'Ethiopie en tentant d'organiser un mariage entre deux familles des noblesses  Impériales Ethiopiennes et Japonaises , les chefs politiques Japonais décident d'abandonner leur soutien aux entreprises Japonaises desirant s'établir en Afrique pour se tourner vers un modus vivendi avec l'Italie dans la région .

Le Japon est en guerre en Chine depuis 1933 et ne peut pas s'offrir le luxe d'une guerre en Afrique avec une puissance Européenne voir même contre une coalition de puissances hostiles à sa présence en Afrique .

En Ethiopie une élite surnommée les Japonisateurs voulait donner à son pays un modéle de développement calqué sur celui du Japon depuis l'Ere Meiji .

Pour ce faire elle faisait du lobbying auprés des chefs politiques Ethiopiens et de l'Empereur Hailé Sélassié afin d'aller jusqu' à accorder 500 000 hectares de terres arables aux sociétés Japonaises pour la culture du coton , du thé et des plantes medicinales et pour favoriser en la subventionnant l'immigration Japonaise à laquelle venaient de se fermer les portes des Etats-Unis , du Mexique , du Pérou et du Brésil .

Parmi cette élite  il faut citer la figure du MAE Heruy Welde Sellasié qui effectua deux visites au Japon  . En 1931 , il revint avec la conviction d'équiper l'Armée Ethiopienne sur le modéle et avec des armes Japonaises [ voir photo ] et les visites qu'il effectua lors de ses escales dans des possessions Anglaises et Françaises en Asie du Sud-Est [ voir carte ] le renforcérent dans l'idée de créer une " alliance anti-coloniale " contre les " puissances occidentales " [ France- Angleterre - Italie ] avec le Japon .

 Sa seconde visite date de début octobre 1935 afin de procurer à l'Ethiopie des armes pour s'opposer à l'agression Italienne qui a commencé le 2 octobre . Elle se soldera par un échec .

Le Gaimusho - Le Ministère des Affaires Etrangères Japonais -  avait dés le 16 juillet 1935 par la voix de son ambassadeur à Rome le Dr. Sugimura Yotaro assuré Mussolini  de la neutralité du Japon dans l'éventualité d'un conflit avec l'Ethiopie , ouvrant la voie pour la signature du pacte Anti-Komintern .

Signalons ici que l'Ethiopie des années 30 qui se cherche un modéle de développement Japonais est pour le mouvement Afro-Américain dirigé par l'activiste Marcus Garvey l' Athénes Noire .

C'est dans ce contexte qu'apparaît la figure de Mikhail Ivanovich Babitchev descendant de diplomates Russes en Ethiopie à la fin du XIXéme siècle - l'Ethiopie est une nation à majorité Orthodoxe - qui devient en 1929 le premier commandant des Forces Aériennes Ethiopiennes . Celle-ci sont composées de volontaires Français , Anglais , Americains et de pilotes Ethiopiens et disposent d'une douzaine  de biplans de type Potez 25 .

 Elles s'opposeront avec courage à l'armada de la Regia Aeronautica , infligeant des pertes à celle-ci sans compter un seul avion abattu dans ses rangs .

 

Aprés la guerre Mikhail Ivanovich Babitchev  va faire parti du corps diplomatique Ethiopien en URSS et épousera une citoyenne Soviétique . [ voir video ] .

Dans le contexte de la Guerre Froide , Mikhail Ivanovich Babitchev est renvoyé en Ethiopie en 1947 alors que  son épouse et son fils sont obligés de rester en URSS .

Mikhail Ivanovich Babitchev  décéde en 1955 . Son fils Alexandre qui habite aujourd'hui en Russie ainsi que sa mère essayeront plusieurs fois - sans succés - d'établir des contacts avec leur famille Ethiopienne y compris durant la présence d'un régime pro-Soviétique en Ethiopie durant les années 70-80 .

 

  75 ans aprés le déclanchement de la guerre en Ethiopie , le doute subsiste sur l'attitude et la responsabilité de l'Angleterre dans ce conflit .

S'il apparaît que le Japon a clairement donné son " feu vert " à l'Italie pour lui permettre de déclancher son agression contre l'Ethiopie en l'assurant de sa neutralité , l'attitude passive de la Royal Navy en Mediterranée , sur le canal de Suez et dans la Mer Rouge vis à vis des convois Italiens de ravitaillement peut permettre de nous laisser douter à l'image d' André Demaison dans Le sens du conflit et d'Anton Zischka dans Japan in der Welt que cette passivité était destinée à favoriser la présence Italienne dans la Corne de l'Afrique  au détriment du Japon  et ceci pour des considérations économiques mais aussi géostrategiques : Il était inconcevable pour les Britanniques , alertés eux-aussi par l'ambassade navale de 1934  , de voir la Flotte Impériale Japonaise s'installer au débouché de la Mer rouge et contrôler l'aorte de l'Empire Britannique , la Route Maritime des Indes .  

Les tentatives de justification de cette passivité par une impréparation de la Royal Navy en Mediterrarnée et plus plus particulièremment celle d'Arthur Marder en 1970 dansThe Royal Navy and the Ethiopian Crisis of 1935-36  ont depuis été réfutées :  La Regia Marina n'était pas prête à affronter une flotte Française ou Anglaise et à plus forte raison une flotte  combinée en Mediterarnée .

La Royal Navy disposait ainsi de deux porte-avions sur zone alors que l'Italie ne pouvait aligner que le Giuseppe Miraglia , incapable de récupérer ses aéronefs et en cours d'essais .

  

 

Liens :

 

ETHIOPIA’S NON-WESTERN MODEL FOR WESTERNIZATION: FOREIGN MINISTER HERUY’S MISSION TO JAPAN, 1931

 

JAPAN AND ITALY SQUABBLE OVER ETHIOPIA: THE SUGIMURA AFFAIR OF JULY 1935


 http://www.vesti.ru/doc.html?id=400408

 

 

Bibliographie conseillée

La guerre secrête pour le coton - Antoine Zischka - Payot - 1936

Japan in der welt - Anton Zischka - Wilhelm Goldmann Verlag - 1937

Italien in der Welt - Anton Zischka - Wilhelm Goldmann Verlag - 1937

Abessinien, "das letzte ungelöste Problem Afrikas" - Anton Zischka - Wilhelm Goldmann Verlag - 1936

  http://www2.hu-berlin.de/sachbuchforschung/CONTENT/SBDB/pix/PDF/Zischka-Abessinien-Inhalt.pdf

Le sens du conflit - André  Demaison - 1942

 

Power Play: Oil in the Middle East 1890- 1973 - Leonard Mosley - Random House- 1973

Repost 0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 15:10

La visite du Président Russe en Chine qui a pour objectif principal les questions énergetiques et l'approvisionnement de la Chine avec du pétrole et du gaz Sibérien a été marquée par un geste hautement symbolique dans le contexte actuel des tensions maritimes Sino-Japonaises .

Le Président Russe s'est rendu dans la ville de Dalian  pour y honnorer la mémoire des soldats Russes tombés lors de la guerre Russo-Japonaise de 1904-1905 et plus particulièrement lors de la défense de Port-Arthur . [ 4 ] -[ 5 ]

A côté du cimetière Russe sont enterrés des soldats et civils - dont des enfants en bas âge -  Soviétiques décédés durant la présence de l'armée Soviétique sur la péninsule de Liaotong .

Cette proximité confirme la vision Soviétique de l'affrontement Soviéto-Japonais de 1939 et de 1945 comme de la " guerre de continuation " de la guerre Russo-Japonaise de 1904-1905 .La péninsule de Liaotong constitue aussi un écueil mémoriel entre la Chine et le Japon puisque ce dernier l'a arraché à la Chine suite à la guerre Sino-Japonaise de 1894-1895 et au traité de Shimonoseki .

En 1898 , l'Empire Russe signe une convention avec la Porte de la Paix Céleste pour la location pour 25 ans de deux bases navales dont Port-Arthur . [ 1 ] Celle ci devient selon la convention [ Art VI ] une base navale Sino-Russe fermée à toute puissance étrangère et non pas uniquement une base navale Russe située sur un territoire arraché à la Chine et les combats Russo-Japonais de Port-Arthur comme une bataille pour la  défense de la Chine face à un ennemi commun en plus de la défense des seuls intêrets Russes dans la région  . [ 2 ] De ce fait la convention Russo-Chinoise de 1898 apparaît plus comme un pacte de défense commun contre le Japon qu'un " traité inégal " à l'image de ceux imposés par l'Occident à la Chine au cours du XIXéme siècle et la présence de Dmitri Medvedev à Dalian  n'est pas une manifestation de nostalgie coloniale mais bien  un symbole de cette coopération Russo-Chinoise . De la même manière et pour ces raisons  la présence Russe et Soviétique sur la péninsule ne semble pas être perçue par l'historiographie Chinoise comme une occupation coloniale à contrario des concessions de Shangaï , de Honk - Kong et de Macao et le depot de fleurs de Dmitri Medvedev s'est fait avec la pleine acceptation des autorités Chinoises .

La convention Russo-Chinoise de 1898 explique en grande partie le soutien accordé par les Etats-Unis de Théodore Roosevelt au Japon durant la guerre Russo-Japonaise de 1904 - 1905 et on ne peut que faire le lien avec le soutien apporté à l'heure actuelle par la diplomatie Etasunienne aux revandications maritimes Japonaises face à la Chine dans la région . Dans cette région du monde , les " constantes géopolitiques " existent aussi ! [ Voir caricature Etasunienne de 1898 ]

Y sont égalemment inhumés des militaires Soviétiques tombés lors de la Guerre de Corée .

 

Le Président Russe a ensuite rencontré un groupe d'anciens combattants Russes et Chinois de la Seconde Guerre Mondiale et il a souligné , tout comme il l'avait fait deja le 9 mai dernier devant un auditoire semblable , la necessité de lutter contre le révisionnisme concernant ce conflit , une allusion à peine voilée au contentieux mémoriel qui existe entre la Chine et le Japon ou une politique révisionniste est menée aux plus sommets de l'état  . Ce révisionnisme concerne aussi les rapports Russo-Japonais et la question des îles Kouriles :

" Nous devons travailler ensemble pour prendre soin de la mémoire des générations futures en évitant toute distorsion des faits historiques , nous devons défendre la vérité sur les événements de cette guerre surtout depuis qu'il ya des forces qui essaient de changer cette vérité historique "

 

La Russie et la Chine ont tous deux des contentieux territoriaux et maritimes avec le Japon et ceux-ci , au delà de la question energetique , pourraient servir à un à un rapprochement des relations entre les deux états alors que les revandications Japonaises face à la Chine sont soutenues au nom de la " liberté des mers " , autrefois de la " porte ouverte " contre l'alliance  Russo-Chinoise  au travers du Japon , par la diplomatie Etasunienne dans le cadre de l'ASEAN . [ 3 ]

 

  Sur materiel Ria Novosti [ Ru et Fr ] et Pervyi Kanal .

 

  Documents :

[ 1 ] Конвенция между Россией и Китаем о Ляодунском полуострове, Пекин, 15/27 марта 1898 г.

[ 2 ]  Оба правительства    соглашаются,    что   Порт-Артур,   какисключительно военный  порт,  будет  предоставлен  в  пользованиетолько  русским  и  китайским  судам.

  Le traité est particulièrement respectueux des droits des ressortissants Chinois à contrario des " concessions " Occidentales .

Art IV : В случае совершения китайским подданным   преступления в пределах  арендуемой  территории,  виновный  будетпрепровождаем ближайшим китайским властям для суда и наказания покитайским  законам,  как  сказано  в  восьмой  статье  Пекинскогодоговора 1860 года.

 

 

Sur l'Alliance Anglo-Japonaise lire

http://vonarx.biz/hist3/resume/L%20alliance_anglo-japonaise_1902_resume.pdf

 

Bibliographie :

 

La lutte pour le Pacifique - Gregory Bienstock - PAYOT - 1936

 

 

Liens :

 

[ 3 ]Obama to signal to China at ASEAN summit in New-York

[ 4 ] Medvedev rend hommage aux défenseurs de Port-Arthur- Depêche de Ria Novosti du 25 septembre 2010 .

[ 5 ] Медведев почтил память защитников Порт-Артура - Depêche de Ria Novosti du 25 septembre 2010 .

 

 null

 

Repost 0

Liens