" les evenements " survenus entre 1933 et 1945

Publié le 18 Juin 2020

Les " 60 jours qui ébranlèrent l'Occident " de Jacques BENOIST-MÉCHIN constituent certainement l'un des livres les plus intéressants sur l'analyse du processus de décision au cours d'une crise majeure avec peut être le film " 13 jours " sur la crise des missiles de Cuba . C'est en tout cas l'un des documents historiques les plus aboutis sur ce sujet , " 13 jours " n'est qu'un film , et il nous montre au cœur même du " système " comment furent prises - et surtout pas prises - les décisions et non-décisions qui ont forgé notre destin .

Le parallèle avec la situation actuelle de la crise du COVID-19 est des plus évident  et il permet en tout cas de deviner ce qui se peut se dire au cours des " conseils de défense " .

Le 13 juin 1940 Winston CHURCHILL vient rendre visite au gouvernement Français réfugié à TOURS et ses environs depuis le 10 juin 1940  . Comme toute cette période ce fut un mélange de tragédie et de comédie .  L’avion et son escorte atterrissent à l’aérodrome de Parçay-Meslay. Personne n’a été averti de la venue de CHURCHILL qui fulmine. Le commandant de la base prête sa voiture pour conduire le Premier ministre britannique à la préfecture. Là encore, personne n’a été chargé de l’accueillir. Les grilles de la préfecture sont fermées. Churchill a faim. On fait ouvrir spécialement pour lui le restaurant du Grand Hôtel, place de la gare. Dans ses mémoires, Churchill racontera y avoir mangé un « poulet infect ». 

L'essentiel réside toutefois dans ce qui sera dit et ce qui ne sera pas dit et à qui ce sera dit et à qui ce sera caché ! Paul REYNAUD espère que le Premier Ministre Britannique ne va pas délier le gouvernement  Français du serment du 28 mars 1940 - non officiel comme on l'apprendra en 1950 - de ne pas signer d'armistice séparé . Au lieu de cela le premier ministre Britannique va " manifester de la compréhension " face à une telle démarche compte tenu de la situation désespérée des armées Françaises . Ceci provoquera la colère des jusqu'auboutistes comme de GAULLE ou MANDEL .

De retour à CANGÉ où siègent les ministres Paul REYNAUD affirmera même - profitant du fait que M. Winston CHURCHILL n'ait pas souhaité les rencontrer - que " La France et la Grande-Bretagne souhaitent poursuivre le combat commun " et en cachant surtout le fait que le Premier Ministre Britannique n'était pas hostile à une telle démarche , du moins à titre exploratoire .

L'essentiel de l'activité , du vibrillonement , diplomatique Français du Quai d'Orsay et du Président du Conseil des 48 h qui suivront consistera à essayer que Winston CHURCHILL manifeste son opposition à une demande Française d'armistice tout comme il consacra 48h quelque jours plus-tôt à essayer de lui demander d'avoir une attitude hostile vis à vis du roi LÉOPOLD III .

Entre le 10 mai 1940 et le 24 juin 1940 nos chefs politiques auront donc consacré 96 h - quatre journées -  à manœuvrer pour essayer d'obtenir de notre allié qu'il se déjuge de son avis afin de satisfaire un agenda belliciste de politique intérieure . Tout ceci aux dépends de la conduite de la guerre . On peut facilement imaginer le temps consacré par nos chefs politiques à leur survie politique entre le 16 mars 2020 et le 11 mai 2020 ! De la même manière des informations capitales seront cachées aux ministres par le Président du Conseil afin que seule sa vision des choses prévaut . 

Ce sont peut-être ces " 5 jours de perdus " qu'évoque Winston CHURCHILL dans son discours aux Communes du 21 juin 1940 ? 

Une situation comparable adviendra lorsque Paul REYNAUD proposera au général Maxime WEYGAND une capitulation militaire que celui-ci refusera  . Paul REYNAUD reviendra devant les ministres en affirmant que celui-ci a accepté avant de se rétracter lorsque Maxime WEYGAND apprendra ce mensonge . 

L'autre élément est le " nervous bréquedaune " de celui qui vient de perdre le poste de Président du Conseil suite à un double-refus le 15 juin 1940 : Celui du Président Etasunien F.D. ROOSEVELT qui refuse de déclarer la guerre à l'Allemagne et du refus du conseil des Ministres de faire de la France un Dominion Britannique dans le cadre du projet d'union Franco-Britannique concocté par Jean MONNET . Le sublime est que ce projet fut projeté dés septembre 1939 par des officines analytico-diplomatiques dans l'hypothèse d'une victoire Franco-Anglaise et qu'il fut proposé à la France alors qu'elle était sous le point de disparaître en temps qu'état.

Ce conseil du 15 juin marque aussi l'influence de la maîtresse de Paul REYNAUD ,  la comtesse Hélène de PORTES . En plein conseil des ministres celle-ci lui fera porter un papier lui enjoignant de ne pas accepter le projet d'union Franco-Britannique . Aujourd'hui on peut légitimement questionner l'influence de Mme. Brigitte MACRON sur la date de reprise des cours dans l'Education Nationale qui est une question de sécurité sanitaire nationale sur laquelle son "avis" n'a aucune valeur . 

Mais revenons à l'état de délabrement physique de Paul REYNAUD ...

Voici ce qu'écrit William Leonard LANGER sur la visite du représentant Etasunien Joseph DREXEL BIDDLE Jr  . 

" Biddle vit Reynaud immédiatement après sa démission . Il le trouva calme et redevenu entièrement lui-même . Il semblait assez clair que le Président du Conseil avait été victime d'une dépression nerveuse - a nervous breakdown "  

Les Tontons flingueurs avant l'heure ...

Du salon de la préfecture de Tours à la Maison Blanche Du salon de la préfecture de Tours à la Maison Blanche

Du salon de la préfecture de Tours à la Maison Blanche

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Juin 2020

" Eh bien ils ont eu tort !

14 juin 1940 - Jour J : Les loups rentrent dans Paris .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 11 Juin 2020

10 juin 1940 : Θάλαττα ! θάλαττα ![ acte 2  ] Rommel prend un bain de mer sur la plage de Les Petites Dalles .

" Peu après la division rencontra l'arrière garde de la 31Division française , qui devait s'embarquer à Fécamp dans l'après-midi . Quelques éléments Britanniques s'y trouvaient dispersés . Cette colonne fut vite rompue et , tandis que nos blindés et nos canons antiaériens arrosaient la route au-devant d'eux , la tête de notre division reprit à grande vitesse sa marche à la mer. Accompagné de mon équipe de signalisation , je partis devant le régiment par les Petites-Dalles ( à 16 kilomètres à l'est de Fécamp et à 9 kilomètres à l'ouest de de Veulettes )  en direction du littoral " 

" La vue de la mer , bordée de falaises de chaque côté , nous enthousiasma , et aussi  l'idée d'avoir atteint le littoral français | Pour la deuxième fois - NDLR ] Nous mîmes pied à terre et descendîmes la plage de galets vers le bord de l'eau , jusqu'à ce que les vagues vinssent se briser sur nos bottes . Plusieurs estafettes en long manteaux imperméables marchèrent ainsi jusqu'à ce qu'elles eussent de l'eau jusqu'au genoux . Il me fallut les rappeler . Derrière nous , le colonel ROTHENBOURG , survenant dans sa voiture de commandement , franchit le talus de la grève et roula jusqu'à l'eau. Nous avions accompli notre mission et fermé à l'ennemi la route vers Le Havre et vers Fécamp "

 

 

Offensive de la division Rommel . Elbeuf sera un échec puisque deux ponts seront détruits par l'armée Française pratiquement sous le nez de Rommel qui voulait s'en emparer

Offensive de la division Rommel . Elbeuf sera un échec puisque deux ponts seront détruits par l'armée Française pratiquement sous le nez de Rommel qui voulait s'en emparer

Les Petites Dalles en 1947

Les Petites Dalles en 1947

Photos extraites du livre d'Yves Buffetaut: "Rommel France 1940", page 145, éditions Heimdal, Bayeux 1985,   et du livre de Max Lemaitre et Jean-Paul Dubosq: "Fécamp 1939-1945", tome I, page 67, Fécamp 1994Photos extraites du livre d'Yves Buffetaut: "Rommel France 1940", page 145, éditions Heimdal, Bayeux 1985,   et du livre de Max Lemaitre et Jean-Paul Dubosq: "Fécamp 1939-1945", tome I, page 67, Fécamp 1994
Photos extraites du livre d'Yves Buffetaut: "Rommel France 1940", page 145, éditions Heimdal, Bayeux 1985,   et du livre de Max Lemaitre et Jean-Paul Dubosq: "Fécamp 1939-1945", tome I, page 67, Fécamp 1994

Photos extraites du livre d'Yves Buffetaut: "Rommel France 1940", page 145, éditions Heimdal, Bayeux 1985, et du livre de Max Lemaitre et Jean-Paul Dubosq: "Fécamp 1939-1945", tome I, page 67, Fécamp 1994

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Juin 2020

C'est un parallèle que j'avais déjà évoqué lors de la guerre civile en Libye et lors de l'agression Occidentale qui l'a suivi : Le théâtre d'opération de la guerre civile Libyenne nous incite à nous remémorer la campagne d'Afrique entre 1940 et 1943 .

La dernière péripétie à savoir l'entrée de chars Égyptiens en territoire Libyen me conforte dans cette nécessité d'avoir à l'esprit ce qui s'est passé sur ce théâtre d'opérations  il ya près de 80 ans .Je vous propose donc le résumé qu'en a fait Basil Henry LIDDELL HART dans les colonnes de Historia Magazine™  .  

On notera qu'en 2011 le colonel Mouammar KADHAFI s'était inspiré d'un projet de d'opération amphibie du KampfGruppe HECKER pour mener le 10 mars 2011 une opération amphibie couronnée de succès sur RAS'LANOUF   avec 150 hommes et trois blindés . 

Ce serait beaucoup plus difficile aujourd'hui pour l'armée Égyptienne - qui s'est entraînée  à ce type d'opérations ( voir photo ) - en raison de la présence de navires Turcs , y compris en déployant les BPC acquis auprès de la France . C'est par contre désormais  parfaitement possible pour le GNA et ses alliés Turcs . Ceux-ci n'auraient même pas besoin de leur futur LHD TCG Anadolu pour appuyer ce type d'opérations . 

Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor . Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor .
Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor .
Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor .
Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor .
Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor .
Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor .
Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor .
Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor .
Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor .
Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor . Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor . Libye : HEIA SAFARI ! Ägyptische Panzer rollen in Afrika vor .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Juin 2020

Dans son ouvrage " 60 jours qui ébranlèrent l'Occident " Jacques-Benoist MÉCHIN cite souvent le général Erwin ROMMEL .

A partir du 5 juin 1940 l'adoption par le général Maxime WEYGAND de la " stratégie en profondeur " et la constitution des " hérissons " amène les troupes Allemandes à évoluer au milieu d'un véritable réseau de petits points d'appui de la " France profonde  ". Aujourd'hui avec Wikipédia et Google Maps™ cela devient un plaisir - intellectuel -  de suivre les combats de mai-juin 1940 avec ces outils et avec auprès de soi le livre de BENOIST-MÉCHIN . C'est une invitation à de futurs voyages ou des regrets sur le fait qu'on ne pourra jamais y aller de son vivant .

 Cette idée de cartographier les combats de mai-juin 1940 avait été adoptée dés 1973 par Gérard SIMON dans ses souvenirs publiés dans " Décrochages " .    

Voici donc cette France où m'ont entraîné les offensives des 5et 7Panzerdivisionen  : HORNOY , MONTAGNE-LE-FAYEL , CAMP-AMIÉNOIS , HARBONNIÉRES , PROYART , la forêt de PINON , ...

Parfois même des cartes postales permettent de s'imaginer comment les combattants Français ou Allemands ont vu ce qui était la dernière image de leur vivant ...

Je profite de cet article de blogue pour vous présenter d'autres livres et en particulier celui de Léon MOUSSINAC dont je vous ai déjà parlé ... ( voir photos ) 

Dans la série " treize à la douzaine " , je vous conseille aussi un livre écrit par un non-historien : " Miracle à Dunkerque " de Richard COLLIER . Publié en 1961 aux Presses de la Cité il a cet avantage de faire appel aux souvenirs récentes - à peine plus de 20 ans - de ceux qui ont vécu cet événement . 

Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française
Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française
Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française
Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française
Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française
Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française
Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française Juin 1940 : En promenade avec Rommel à travers la " cambrousse " Française

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Juin 2020

A l'heure où même le gouvernement lance une commission d'enquête pour analyser ses manquements on ne peut pas s'empêcher de faire une comparaison avec les événements qui se sont déroulés il y a 80 ans . Elle sera faite et on a commencé de le faire en évoquant " l'étrange défaite " de Marc BLOCH .

Dans la première partie de son tome 1 des " 60 jours qui ébranlèrent l' Occident " l'historien Jacques-Benoist MÉCHIN fait une analyse des causes de notre défaite et liste la dyarchie au sein de notre commandement militaire constituée par les généraux Maurice GAMELIN et Alphonse GEORGES

Un problème semblable s'est manifesté à la tête de notre exécutif durant la crise du COVID-19 entre le Président de la République Emmanuel MACRON et le Premier Ministre Edouard PHILIPPE sur la forme de la conduite de la guerre , comme en mai 1940 .

Comme l'écrit le politologue Alain DUHAMEL : Le président aime le risque, le Premier ministre préfère la méthode. L’un choisit de s’exposer, l’autre préfère exposer. La hiérarchie est toujours respectée mais la décision n’en est pas moins partagée. Le président est créatif, voire téméraire, le Premier ministre est réaliste, voire vétilleux. Le confinement n’avait pas évité les couacs, le déconfinement relatif ne les évite pas plus.”

On pourra aussi noter comme analogie - j'y reviendrai -  le changement de ministre de la santé : Olivier VÉRAN - Maxime WEYGAND pour Agnés BUZYN - Maurice GAMELIN . Les leçons de la déroute de 1940 sont multiples en terme de gestion de crise !

Ce problème de l'unicité du commandement a fait l'objet de nombreux débats dans les années 30 . Dans l'un d'entre eux on rencontre parmi les débatteurs un certain Paul REYNAUD qui pourtant ne mettra pas en oeuvre ce qu'il préconisait dans les colonnes de Paris-Soir du 14 février 1937 face à Guy LA CHAMBRE.

Pour Paul REYNAUD y emploie l'expression " improviser sous les bombes " qui s'applique parfaitement au processus de décision politico-militaire entre le 10 mai 1940 et le 18 juin 1940 mais malheureusement tout autant à la manière dont la France a été conduite entre février et mai 2020 !

 

 

Improviser sous les bombes !

Improviser sous les bombes !

Improviser sous les bombes : De la débâcle de mai 1940 à la crise du Covid-19 , le problème du commandement unique ! Improviser sous les bombes : De la débâcle de mai 1940 à la crise du Covid-19 , le problème du commandement unique !
Improviser sous les bombes : De la débâcle de mai 1940 à la crise du Covid-19 , le problème du commandement unique ! Improviser sous les bombes : De la débâcle de mai 1940 à la crise du Covid-19 , le problème du commandement unique !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Juin 2020

Si le rôle des géographes et historiens Etasuniens fut particulièrement délétère dans l'élaboration des traités de paix consécutifs à la première guerre mondiale avec principalement le colonel HOUSE et The Inquiry , le rôle des géographes Français le fut tout autant avec Emmanuel de MARTONNE et le " Comité d'études " , alter-ego Français de The Inquiry .Ce sont eux qui sont principalement à l'origine du démembrement de l'Autriche-Hongrie et du démembrement consécutif de la Hongrie lors du Traité du Trianon signé le 4 juin 1920 . Ils agiront de concert avec les cercles Franc-Maçons qui feront tout pour réduire à l'impuissance économique et stratégiques des états Catholiques . 

Par le traité de Trianon, la Hongrie perd des territoires au profit de tous ses voisins sans exception, et sa superficie diminue de deux tiers, passant de 325 411 km2 en  à 93 028 km2 à la signature du traité. Le pays perd aussi son accès à la mer en Croatie , rattachée au royaume des Serbes , Croates et Slovènes . Elle perd, de plus, la totalité de ses mines d'or, d'argent, de mercure, de cuivre et de sel, cinq de ses dix villes les plus peuplées et entre 55 % et 65 % des forêts, ainsi que des voies ferrés, usines, canaux, institutions bancaires et terres cultivables .

Si, avant la Première Guerre Mondiale , plus de la moitié des 21,5 millions d'habitants du royaume de Hongrie ne sont pas Magyars (lesquels sont au nombre de 9 549 000), l'une des conséquences du traité de Trianon est qu'après-guerre un Magyarophone sur trois vit en dehors des frontières de la nouvelle Hongrie  : 3,3 millions de Hongrois se retrouvent avec une nationalité Roumaine, Tchécoslovaque ou Yougoslave . Le Musée des Invalides avait consacré une exposition à cette période trouble " A l'Est , la guerre sans fin "  dont je vous avez fait la recension .

Le courage politique du Premier Ministre Viktor ORBAN nous montre que ce combat mémoriel se doit d'être poursuivi !

 

4 juin 1920 : Le traité du Trianon ampute la Hongrie du tiers de son territoire .
4 juin 1920 : Le traité du Trianon ampute la Hongrie du tiers de son territoire .4 juin 1920 : Le traité du Trianon ampute la Hongrie du tiers de son territoire .4 juin 1920 : Le traité du Trianon ampute la Hongrie du tiers de son territoire .
4 juin 1920 : Le traité du Trianon ampute la Hongrie du tiers de son territoire .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Juin 2020

La date du 4 juin 1940 marque la fin de la bataille de Dunkerque . C'est aussi la fin du Tome 1 des " 60 jours qui ébranlèrent l'Occident " de Jacques BENOIST-MECHIN.

Celui-ci cite Pertinax - André GÉRAUD dans Les fossoyeurs .

" Dunkerque , laisse derrière lui de lourdes conséquences militaires , politiques et psychologiques " " Désormais les vies de la France et de l'Angleterre vont diverger de plus en plus . Pour l'Angleterre , Dunkerque représente * la fin du commencement * ; pour la France , il marque * le commencement de la fin * " 

4 juin 1940 : La " fin du commencement " ou le " commencement de la fin "
4 juin 1940 : La " fin du commencement " ou le " commencement de la fin "

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Juin 2020

 

Ce confinement qui s'est terminé le 11 mai dernier m'a permis de voir et revoir au cours du mois d'avril 2020 trois films de guerre . Je vous les conseille car chacun dans leur genre ils permettent de donner un regard nouveau sur trois faits de guerre et trois périodes différentes.

Le premier est " Dunkerque " de  John MILLS et Richard ATTENBOROUGH  sorti en 1958 . C'est le premier grand film sur cette bataille dont nous sommes en train de commémorer le 80 éme anniversaire . Le film commence par suivre la retraite d'un groupe de combattants Britanniques à travers la campagne Britann... dans le Dunkerquois reconstitué en Grande-Bretagne et ses opérations de harcèlement de l'avance Allemande. En soi ce caractère "intimiste" préfigure quelque part la trame du film de Christopher NOLAN de 2017 .  Le " manque de moyens " de ces films* par rapport aux grandes productions Hollywoodiennes des années 60 et 70 est habilement contourné en nous montrant la guerre à son véritable niveau , celui du combattant , de la section , de la famille , de l'individu et finalement on s'identifie beaucoup mieux aux protagonistes et l'on est plus vite pris par l'action que si l'on regarde des vagues de soldats déferler sur un plage normande ou des centaines de parachutistes envahir la campagne Hollandaise !  Vous voyez bien de quoi je veux parler . C'est sans oublier les souffrances des civils Français que seul ce film de la " trilogie Dunkerquoise " évoque . On commence même à avoir des doutes où Steven SPIELBERG a bien pu avoir cette idée d'un groupe de soldats en " vadrouille " dans la cambrousse Française et de faire passer une campagne Irlandaise pour une campagne Française ... 

Le film atteint presque un niveau documentaire lorsqu'il suit cette patrouille qui s'établit la nuit dans une maison abandonnée pour devoir s'enfuir à potron minet le lendemain matin devant l'arrivée des Allemands ou qu'il nous montre l'exode des populations civiles .

Mais rassurez-vous ! Les jetées artificielles et les plages sous le feu des Stukas et de l'artillerie Allemande sont au rendez-vous ! Un civil meurt même sur ces plages ce qui en soi est un hommage avant l'heure rendu à leur sacrifice.On notera aussi la présence d'un jeune civil tout comme dans le " Dunkerque " de Christopher NOLAN .

L'autres élément intéressant c'est l'une des " scènes d'Etat-Major " où l'on voit le général GORT ordonner le retrait de la 5éme division d'infanterie et de la 50 éme division d'infanterie alors que l'un de ses subordonnés lui rappelle qu'il est sur les ordres du général Maxime WEYGAND qui lui demande de poursuivre son effort sur ARRAS . Cette scène semble tirée des " 60 jours ... " de Jacques BENOIST-MÉCHIN et fait écho aux thèses des historiens Français . Il faut le rappeler , j'y reviendrai , que ce film est tourné juste au moment ou un peu après l'expédition Franco-Anglaise de SUEZ !...

La scène de l'hôpital de campagne a aussi son importance . Lorsque les médecins y tirent au hasard ceux qui seront évacués et ceux qui iront en captivité , le Dr LEVY - dont on peut supposer qu'il soit juif - accepte de rester avec les blessés . 

La deuxième partie de ce film c'est la mobilisation de la " poussière navale" Britannique et seulement treize années après la fin de la guerre le mythe Churchillien et consensuel de la nation Britannique en armes est légèrement écorné. A l'ordre de réquisition de l'Amirauté Britannique tous les possesseurs d'un petit bateau souvent acquis au prix d'une vie de labeur n'ont pas répondu avec un " PRÉSENT " si franc que la mythologie liée à cet événement le laisse croire. C'est l'occasion pour le réalisateur d'égratigner - très légèrement - la société Britannique en nous montrant les plus modestes qui sacrifient sans rechigner leur bien et les plus aisés qui hésitent. La légende est toutefois sauve puisque ce sont les civils qui cherchent à s'imposer auprès des militaires pour piloter leur navire mais là aussi ce conflit apparaît !

Il faut quand même enfin noter que ce film est réalisé à peine plus d'un an après une opération amphibie , Franco-Anglaise elle aussi , beaucoup moins glorieuse : L'opération sur le Canal de Suez .;0) 

Notons aussi que l'affiche Anglaise reprend comme accroche en partie le titre Anglo-Saxon du livre de Jacques BENOIST-MECHIN , " 60 days that shook the world " qui devient " Days that shook the world "  .

Bref un des trois grands films de la trilogie Dunkerquoise avec " Week-end à Zuydcoote " et " Dunkirk " , peut-être en fait le meilleur ?

Signalons qu'à l'occasion de la commémoration de de ce 80éme anniversaire de la bataille au moins deux  localités Britanniques ont organisés des projections en plein-air de ce film - pour cause d'épidémie  - et qu'il a été diffusé le 30 mai dernier sur BBC Two . 

" Dunkirk " a bénéficié d'un budget de £ 400 000 soit à peine $ 3,5 mio en 2020 ! Ce film a toutefois permis le développement de technologies comme des caméras semi-étanches pour filmer au ras de l'eau . Notamment les scènes d'embarquement et d'évacuation des navires touchés par les bombes Allemandes . 

 

The original Dunkirk: A look back at the Ealing classic

 

 

Du 26 mai au 4 juin 1940 : Regarder " Dunkirk " ( 1958 )
Du 26 mai au 4 juin 1940 : Regarder " Dunkirk " ( 1958 )
Du 26 mai au 4 juin 1940 : Regarder " Dunkirk " ( 1958 )
Du 26 mai au 4 juin 1940 : Regarder " Dunkirk " ( 1958 )
Du 26 mai au 4 juin 1940 : Regarder " Dunkirk " ( 1958 ) Du 26 mai au 4 juin 1940 : Regarder " Dunkirk " ( 1958 ) Du 26 mai au 4 juin 1940 : Regarder " Dunkirk " ( 1958 )
Du 26 mai au 4 juin 1940 : Regarder " Dunkirk " ( 1958 ) Du 26 mai au 4 juin 1940 : Regarder " Dunkirk " ( 1958 )
Du 26 mai au 4 juin 1940 : Regarder " Dunkirk " ( 1958 ) Du 26 mai au 4 juin 1940 : Regarder " Dunkirk " ( 1958 )
The March of the little ships  : La fiction et la réalité
The March of the little ships  : La fiction et la réalité

The March of the little ships : La fiction et la réalité

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Mai 2020

La France avachie ... 

30 mai 1940 - 30 mai 2020 : Un week-end à Bray-Dunes.
30 mai 1940 - 30 mai 2020 : Un week-end à Bray-Dunes.  30 mai 1940 - 30 mai 2020 : Un week-end à Bray-Dunes.
30 mai 1940 - 30 mai 2020 : Un week-end à Bray-Dunes.  30 mai 1940 - 30 mai 2020 : Un week-end à Bray-Dunes.

Voir les commentaires

Repost0