80eme anniversaire de la bataille de france

Publié le 23 Juillet 2021

L'année dernière je vous avais gratifié d'une série consacrée au 80 éme anniversaire de la Campagne de France . J'ai depuis mis en sommeil cette série bien que 1941 soit une année importante de ce conflit avec l'entrée en guerre de l'URSS et des Etats-Unis .

Dix ans après ces événements le Maréchal Philippe PÉTAIN nous quittait dans sa prison de l'île d'Yeu le 23 juillet 1951 .

De cette captivité on gardera surtout l'image d'un vieillard mangeant sa soupe dans une écuelle .Un curieux raccourci nous ramène alors en 1917 où il partage cette soupe avec des Poilus ... 

Comme je l'ai déjà évoqué dans ce blogue lors d'un hommage à Marc FERRO , j'ai le souvenir des lectures le soir après des travaux des champs de son " PETAIN " qui reste un ouvrage majeur .

Le Maréchal Philippe PÉTAIN nous quittait il y a 70 ans . Le Maréchal Philippe PÉTAIN nous quittait il y a 70 ans .
Le Maréchal Philippe PÉTAIN nous quittait il y a 70 ans .

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Juillet 2021

A l'occasion du 80éme anniversaire du début de la Grande Guerre Patriotique les services de renseignements Russes viennent de publier des documents du renseignement Soviétique concernant les projets de bombardement des installations pétrolières de Bakou fin 1939-début 1940 .

Cette publication est loin d'être anodine car elle s'inscrit parfaitement dans le context d'un regain de tension en Mer Noire et dans le Caucase ( Guerre Arménie-Azerbaïdjan ) entre l'URSSIE et l'alliance Franco-Anglaise et dans le continuum historique de la Guerre de Crimée et même de l'invasion de la Russie par les hordes Napoléoniennes . Elle est aussi parfaitement raccord avec la nouvelle doctrine de sécurité nationale Russe . 

Ces documents concernent les projets de bombardement des installations pétrolifères de BAKOU connue sous le nom d' " Opération PIKE ". L'historicité de cette opération n'est bien sûr pas à remettre en cause et de nombreux ouvrages ont été publiés sur ce sujet bien qu'ils soient confidentiels . Il faut toutefois rappeler que leur divulgation date de 1942 dans le petit opuscule de Paul ALLARD : " Les plans secrets du GQG pendant la guerre " . Celui-ci a été écrit à partir des archives découvertes par les Allemands dans un wagon à la Charité sur Loire . Cela ne s'invente pas : Au milieu de bouteilles de pinard !

Plusieurs éléments intéressants dans la publication de ces archives Soviétiques  :

- Une flotte d'invasion de la Marine Nationale et de la Royal Navy devait se concentrer à Beyrouth . La concentration des troupes terrestres devait se faire en Syrie alors sous mandat Français . Ceci démontre le caractère stratégique du " Levant " comme plateforme de projection contre l' URSSIE . Lors des projets de bombardement de Damas par l'aviation Française en 2013 des analystes militaires Russes avaient souligné ce caractère stratégique en rappelant le précédent de l' " Opération PIKE " justement . Il faut noter que des vols de reconnaissance ont été effectués par la Royal Air Force à partir de l'aérodrome Irakien d'HABBANIYA .

- Des immigrés des diasporas Caucasiennes en France ( les " Peuples Montagnards " , très probablement des Circacssiens ) leurs noms sont donnés , ont été recrutés par le " Deuxième Bureau " pour à la fois guider les troupes d'invasions Franco-Anglaises et organiser des troubles séparatistes . Ces stratégies continuent d'être actualité avec les liens révélés des SR Français avec des extrémistes Arméniens au Haut-Karabakh  et le soutien du gouvernement Français aux séparatistes " Itchkériens " durant la deuxième guerre de Tchétchénie au début des années 2000. Le " chef " de ce groupe est  identifié comme Henry LÉMERY qui a fondé une association anticommuniste  barbouzarde très probablement Prométhéiste : Société des amis de la Russie nationale .

Tout comme en 1939 et 1940 des députés et des sénateurs soutiennent aujourd'hui la subversion en Russie et en Biélorussie ! 

- Pour organiser la subversion en URSS et dans le Caucase le " Deuxième Bureau " comptait aussi sur une partie de l'immigration Russe Blanche . Une partie seulement car une autre partie , minoritaire , était ralliée aux thèses Eurasistes .

- Les ports Soviétiques de la Mer Noire de TUAPSE et de BATOUMI devaient être bombardés . Une fois de plus l'actualité de ces documents - des " constantes géopolitiques et stratégiques " - est incroyable ... 

Aujourd'hui le renseignement Français peut toujours certainement s'appuyer sur les réseaux Navalnystes , des " réfugiés politiques " ou des organisations drouâdelômistes . Ceci est bien sûr valable pour la Biélorussie . Tout comme alors une des missions de ces Russes de la diaspora était de trouver des relais au sein de la " société civile " Soviétique - aujourd'hui Russe - pour préparer des sabotages ou des missions d'espionnage   de renseignement . De la même manière on ne peut penser à ces associations qui veulent promouvoir la société " libre " en Russie sans penser au groupuscule fondé par Henri LÉMERY .

Vous trouverez la totalité de ces documents exceptionnels à cette adresse :

http://nakanune.rusarchives.ru/en/node/59

Le message de l'attaché militaire à l'AMBAFRA de Moscou , le général Auguste Antoine PALASSE , provient très probablement des archives de La Charité sur Loire qui ont été transférées à Berlin où elles ont été récupérés par les Soviétiques après tri .... ( ll s'agit très probablement de l'exemplaire du GQG qui est mentionné sur un tampon ) .Il y est question de la destruction des archives de l'AMBAFRA  avant une éventuelle rupture des relations diplomatiques avec l'URSS . Le " syndrome d'Alexis LÉGER : La destruction des archives ! "

Il faut noter qu'il est étonnant que pour le moment ni Mme. PARLY , ni MilliTalleyrand  , ni le CEMA n'en aient demandé la restitution puisque ce sont des documents propriétés de l'Etat Français !

Verbatim : Subversion au Caucase - Comment la France et la Grande-Bretagne ont voulu bombarder Bakou .
Verbatim : Subversion au Caucase - Comment la France et la Grande-Bretagne ont voulu bombarder Bakou .

Voir les commentaires

Publié le 22 Juin 2021

Plusieurs événements marqueront en Russie la commémoration du 80éme anniversaire du début de la Grande Guerre Patriotique ce 22 juin 2021.

L'un d'entre-eux sera une exposition qui se déroulera jusqu'au 29 aout 2021 au Parc Zelonaya Rika et sera constitué par quarante photographies " iconiques "du début de la seconde guerre mondiale en URSS .

Des téléfilms récents ont courageusement montré que derrière l'aspect enthousiaste qu'une certaine propagande a voulu mettre en avant il y avait la réalité de bataillons disciplinaires envoyés au front pour ...Déminer le passage des armées .

D'autres expositions plus confidentielles se focaliseront sur les véhicules militaires de la victoire . 

Le Ministère de la Défense Russe a de son côté déclassifié des documents sur le début de la Seconde Guerre Mondiale en URSS.

Ces documents se trouvent à cette adresse ( lien cassé sur Sputnik )  : http://80yearsofwar.mil.ru/

C'est une démarche qu'il faut souligner alors que la France restreint de plus en plus l'accès à ses archives y compris celles sur cette période .

Parmi les  documents concernés se trouvent une partie du double des archives secrètes - détruites le 16 mai 1940 - du Quai d'Orsay et saisies par les Allemands dans un train abandonné . Un ami Brésilien qui a pu mener il y a quelques années des recherches sur la coopération militaire Franco-Brésilienne durant l'entre deux-guerres et même dans les années 60 s'est ainsi vu refuser l'accès à des documents sur l'année 1935 dans le cadre d'une étude sur la Guerre du Chaco. Ces documents portaient sur la livraison " barbouzarde " à l'Argentine de mortiers , un dossier que j'avais évoqué sur ce blogue 

Sur un autre plan mon ami Ingénieur Basévitch qui organise une exposition sur les jouets militaires Russo-Soviétiques va sortir une boite sur une ambulance militaire Soviétique de 1941 pour commémorer cette date . 

Le 80éme anniversaire du début de la Grande Guerre Patriotique en 40 photographies
Le 80éme anniversaire du début de la Grande Guerre Patriotique en 40 photographies Le 80éme anniversaire du début de la Grande Guerre Patriotique en 40 photographies
Le 80éme anniversaire du début de la Grande Guerre Patriotique en 40 photographies
Le 80éme anniversaire du début de la Grande Guerre Patriotique en 40 photographies Le 80éme anniversaire du début de la Grande Guerre Patriotique en 40 photographies
Le 80éme anniversaire du début de la Grande Guerre Patriotique en 40 photographies

Nota : Les articles de ce blog sont modérés avant publication 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Mai 2021

27 mai 1941 : Ich Ich hatt' einen Kameraden !

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 17 Avril 2021

 

C'est un film particulièrement intéressant dont la diffusion vient de se terminer sur Cine Classics et pourtant il est peut-être le moins connu de la filmographie d'Humphrey BOGART . Si le héros ne meurt pas à la fin on aurait pu même l'appeler " Casablanca - La première partie " ou " Rick en Syrie " . Le courage de Cine Classics est d'autant plus à souligner que ce film a été au programme sur cette chaîne pour sa dernière diffusion le 17 avril 2021 , c'est à dire pour le 75éme anniversaire de l'indépendance de la Syrie du joug colonial Français  le 17 avril 1946 . Cet anniversaire - connu sous le nom de " la journée de l'évacuation " - a d'ailleurs été fêté en grande pompe sur la base Russe de KHMEIMIN .

Ce film est particulièrement intéressant car il se déroule historiquement 17 années avant "Casablanca" et " 20 années avant " Le Port de l'Angoisse " mais il fut tourné 7 années après ce dernier  ! C'est film c'est aussi au delà de l'amourette une Weltanschauung de l'Hollywood du début des années 50 sur l'armée Française qui se bat alors en Indochine . 

L'action comme le titre ne l'indique pas se déroule à DAMAS durant la révolte Druze de 1925 , un sujet que j'ai déjà évoqué sur ce blogue , et il serait presque une illustration du livre " A Damas sous les bombes " d'Alice PULLEAU. Curieusement si le film semble faire parfois référence au travers de quelques une des scènes à l'occupation d'une ville en Europe par les armées Allemandes : Patrouilles Françaises à pied lors d'un couvre-feu ,  convoi de camions précédés de side-cars , prise d'otages parmi la population civile c'est à la guerre d'Algérie qui va commencer dans quatre ans et plus particulièrement à la bataille d'Alger que ce film fait penser !

Le synopsis en est le suivant : 

En 1925, à DAMAS, lors de la Grande Révolte Syrienne  contre le mandat Français  l'américain Harry SMITH pratique la contrebande d'armes à feux avec les rebelles Syriens.

Du côté français, face à la détérioration de la situation, le général LaSalle ( le général Maurice SARRAIL ) ordonne l’exécution de civils en représailles à l'attaque de soldats Français. Le colonel FEROUD  le persuade d'annuler ce plan et entame des négociations avec le chef rebelle l'émir HASSAN ( probablement l'émir Fuad ARSLAN ) . Mais ces dernières échouent.

En collaboration avec le commandant LEON , FEROUD entame alors une enquête afin d'identifier la filière par laquelle les rebelles se ravitaillent afin de remonter à HASSAN . Il interroge différents commerçants susceptibles de pratiquer la contrebande avec les rebelles. Harry fait alors la connaissance de VIOLETTA la maîtresse de FEROUD . Plus tard, il est dénoncé par le spéculateur  BALOUKJIAN . Informé, Harry tente alors de fuir au Caire et emmène avec lui VIOLETTA  qui souhaite elle aussi échapper à FEROUD et quitter la Syrie.

Cependant, Harry manque de se faire capturer par une patrouille française et doit renoncer à son plan d'évasion, ayant perdu son argent dans sa fuite. Sans moyens, il est dénoncé et termine devant le colonel FEROUD qui lui demande son aide en échange de sa vie. Pour échapper à l'exécution, Harry accepte d'aider FEROUD et une rencontre avec HASSAN est organisé.

 

Le premier des éléments à signaler c'est le début du film pour nous en présenter le contexte : Point de texte en surimpression sur un fond mais deux séquences rapides où l'on voit des journalistes rencontrer le chef de la rébellion émir HASSAN puis le général LaSALLE qui mettent en situation le conflit puis un " DAMASCUS 1925 " avec une ville orientale en feu .

Alors pourquoi faire un lien avec la bataille d'ALGER qui se déroulera six ans après la sortie du film ? Tout d'abord à cause de la topographie des lieux où est censée se dérouler une assez grande partie de l'action , de mythiques catacombes Romaines ! La plupart des plans y sont filmés en contre-plongée et on se retrouve dans une "montée " à l'image des rues tortueuses de la Casbah .

 

Sirocco : Il y a 75 ans la Syrie se libérait du joug colonial Français .
La Casbah de DAMAS
La Casbah de DAMASLa Casbah de DAMAS

La Casbah de DAMAS

Ensuite on peut penser aux modus operandi de la résistance Syrienne - un modeste petit vieux qui vend des fleurs - qui pose des grenades dans le restaurant " MOULIN-ROUGE " ou Harry dîne et où il sauvera VIOLETTA .On pense immédiatement aux attentats du " MILK-BAR " ou du " Casino de la Corniche " . Bien sûr rien de tel en Syrie en 1925 mais les scénaristes ont du certainement penser aux actions de la Résistance en France durant la Second Guerre Mondiale contre les Allemands. Enfin ce sont les camions remplis de prisonniers civils les mains sur la tête  encadrés par des militaires qui sont emmenés " pour interrogatoire " . Une scène que l'on reverra dans " Les Centurions " de Mark ROBSON . Le dernier élément c'est un des éléments centraux de ce film : Les livraisons d'armes aux rebelles par Harry qui les dissimule dans ses charrettes d'abricots secs . On pense aussitôt aux trafics qui ont eu lieu sur la côte Algérienne , par exemple à bord du Slovenija .

Le point de vue sur l'armée Française est assez intéressant ! Tout d'abord c'est une armée métissée qui est décrite dans ce film , ce qui était historiquement le cas en Syrie et comme l'a montré un reportage de Life Magazine dans les années 30.

Une superbe scène lorsque le colonel FEROUD tance VIOLETTA après une nouvelle soirée au " MOULIN-ROUGE  " nous fait penser un peu au " Le rôle social de l'officier " de Philippe LYAUTEY . 

" Tu m'as humilié [ en parlant à Harry au restaurant ] Je suis un officier Français et tout ce que je dis et je fais est ausculté par tout le monde . Tu dois te comporter dignement en ma compagnie ." 

Le sommet est atteint lorsque Harry se rend en voiture en compagnie du commandant LEON pour payer à HASSAN la rançon du colonel FEROUD : 

"- C'est quoi l'équivalent chez vous de notre West-Point ? 

- Saint-Cyr ! 

- Vous avez des enfants ?

- Oui , j'ai un fils .

- Et je suppose qu'il suivra les traces de son Père et qu'il ira dans cette école où l'on apprend tout plein de choses du genre " Pour la Patrie * "

* En Français dans le texte .

Je terminerai la critique de ce film par souligner la magnifique interprétation "Levantissime" et " Raminagrobienne " de Zero MOSTEL - mondialement connu pour " Les Producteurs " - dans le rôle du spécu... Marchand BALOUKJIAN qui précipitera la chute de Harry et celle de David BOND - avec son fez et sa paire de lunettes rondes - dans le rôle d'ACHMET , l'aide de camp taciturne au regard de tueur d'émir HASSAN . 

Ce film n'est pas une défense de la résistance Syrienne face aux militaires Français lors de l'insurrection de 1925 , il est finalement neutre puisqu'on peut déceler une critique de la radicalité des insurgés Syriens lors du dialogue entre le colonel FEROUD et HASSAN à la fin du film lorsque le chef Syrien commence par refuser la trêve proposée par FEROUD , mais il a le mérite qu'on en parle en ce jubilé  de l'indépendance Syrienne . On peut se poser la question de savoir si les scénaristes du film ont articulé le narratif sur le rendez-vous entre le colonel FEROUD et émir HASSAN sur les projets de capture des chefs de la rébellion Syrienne par le renseignement militaire Français - la branche que dirige FEROUD dans le film - lors de la révolte de 1925 ? 

[ Article en cours de rédaction ] 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Avril 2021

Un nouveau grand du cinéma vient de nous quitter le 25 mars dernier  , Bertrand TAVERNIER . Il est toujours difficile de faire le bilan d'une carrière aussi riche et chacun aura à cœur de choisir tel ou tel film selon sa sensibilité ( politique et non pas artistique ) .

Les deux premiers films nous replongent dans le centenaire de la première guerre mondiale . Bertrand TAVERNIER avait toujours manifesté de réaliser une trilogie sur la Première Guerre Mondiale et " Capitaine CONAN " en fut le premier OPUS . 

Le premier c'est " Capitaine CONAN "-1996  avec Philippe TORRETON . et Bernard Le COQ qui interprète avec le même immense talent un lieutenant qu'un général de cette guerre ( Joyeux Noël -2005  ) . L'un des intérêts de ce film qui en possède beaucoup réside dans la (re)découverte d'un front oublié , celui des Balkans et de la genèse des " forces spéciales " . Au delà de la violence , CONAN crée ce mythe que les chefs militaires de ces unités continuent d'entretenir : " Eux - la biffe - ils font la guerre , nous nous la gagnons ! " 

Ce film aborde aussi l' immédiate après guerre qui a fait l'objet récemment d'une exposition au musée des Invalides : La mission BERTHELOT en Roumanie et l'utilisation des troupes non démobilisées pour lutter contre la nouvelle menace , le Bolchevisme . Je retiendrai deux scènes : L'assaut de la " biffe " contre les positions des " Bulgs " sur le Mont SOKOL , tels des animaux allant à l'abattoir , et la violence inhérente aux armées en campagne avec l'attaque contre le music-hall de la ville de garnison et le meurtre de la caissière . La brutalisation des armées en campagne accompagne la brutalisation des combats que ce film évoque avec les " coups de main " de CONAN et ses hommes . Ce film je le considère aussi comme un hommage à un de mes parents , Ernest B. , décédé à l'hôpital militaire de FLORINA . 

L'autre film c'est " La vie et rien d'autre " avec Phillipe NOIRET et Sabine AZÉMA . Ce film nous raconte le traumatisme de l'après-guerre avec la recherche des disparus et nous rappelle que nos chefs politiques et militaires ont tout fait dans un premier temps pour empêcher de rendre les dépouilles des soldats tombés à leurs familles au prétexte que ces militaires n'étaient pas des ... Civils et devaient donc être inhumés dans une nécropole nationale .

Ce sujet est particulièrement d'actualité alors que des députés et des sénateurs veulent obliger les communes à entretenir la tombe des militaires " morts pour la France " . Il faut ici leur rappeler que ces dépouilles ont été ramenées dans une sépulture privée - le cimetière communal - à l'initiative des familles des militaires tombés et que donc ces dépouilles sont " privées " et non plus " propriété de l'état " comme sont celles qui reposent dans une nécropole nationale .Dans ce film dense je retiendrai une réplique - vipérine - du commandant DELAPLANE à Irène de COURTIL alors qu'ils visitent une usine qui semble détruite : " Regardez cette usine , elle semble détruite mais il suffit de nettoyer les débris et de remettre des carreaux pour qu'elle recommence à produire pour ses propriétaires ! " 

Vient ensuite " Coup de torchon " -1981 qui est une description vipérine de l'Ômpire™©  et de ses " rednecks coloniaux  " qui le peuplaient à la veille de la Seconde Guerre Mondiale . Il aurait pu aussi très bien figurer dans les articles que je consacre à cette période et lorsqu'on le regarde l'odeur et le gout du Picon-Bière™ viennent à notre rencontre , s'échappant de l'écran tant il semble criant de vérité .

Le dernier film c'est enfin " Quai d'Orsay "-2013  

Là aussi il s'agit d'une description au vitriol de ce qui est devenu un " Département d'Etat " à la Française avec ses conseillers néo-cons comme Philippe ERRERA ou Nicolas ROCHE . C'est à eux que je pense chaque fois que je regarde le comédien Niels ARESTRUP dans le rôle du DirCab Claude MAUPAS . Le rôle du MAE Alexandre TAILLARD de WORMS interprété par l'excellent et ridiculissime Thierry LHERMITTE semble toutefois en décalage avec l'actuel MAE , MilliTalleyrand aka Le roquet Breton

Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins . Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins .
Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins . Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins .
Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins .
Bertrand TAVERNIER : Le capitaine CONAN et le commandant DELAPLANE sont orphelins .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Mars 2021

Il n'a fait que reculer vers l'Est en direction de l' " URSSIE " !

C'est la constatation réaliste de Dimitri PESKOV à l'occasion du 75 éme anniversaire du discours de FULTON . Une réalité géopolitique et géostratégique dont laquelle les chefs politiques et militaires Russes tiennent compte pour leur planification avec l'existence de l' OTAN .

Notons pour l'occasion que ce " discours de FULTON " du 5 mars 1946 qui a donné naissance à l'expression " Rideau de Fer " se situe à égale distance de la date d'aujourd'hui et de la Commune de Paris , ou d'une autre manière nous sommes autant éloignés du début de la Guerre Froide que ce début de la Guerre Froide l'était de la Commune de Paris dont nous allons faire bientôt la " Critique des Armes " !

 

 

 

Depuis 75 ans le " Rideau de Fer " sépare toujours l'Eurasie ...
Depuis 75 ans le " Rideau de Fer " sépare toujours l'Eurasie ...

Voir les commentaires

Publié le 1 Mars 2021

Cessez de rire charmante Elvire ...

Déjà présents à Paris en 1815  ils ont l'occasion de revoir cette ville du 1er au 3 mars 1871 avec une nouveauté architecturale : l'Arc de Triomphe .

 Ils referont une nouvelle visite en juin 1940 , le 14 juin 1940 exactement , mais cette fois ils resteront un peu - beaucoup -  plus longtemps . En 1914 puis en 1918 ils furent par contre privés de défilé sur cette avenue ... Cela n'empêche pas d'imaginer une uchronie ( voir image ci-dessous ). 

Fait peu connu , parmi les officiels Alle... Prussiens qui assistent au défilé des troupes d'occupation se trouve le général Etasunien Philip Henry SHERIDAN . Celui-ci a été envoyé comme observateur militaire auprès de l'Etat-Major Prussien par le président Ulysses Simpson GRANT qui avait quelques comptes à régler avec Badinguet III et ses velléités expansionnistes au Mexique .

Philip SHERDIAN outrepassera vite ses fonctions d'observateur pour conseiller l'Etat-Major Prussien , en particulier dans l'adoption d'une politique de répression impitoyable contre les Francs-Tireurs à l'image de celle qu'il a mené lors de la Guerre de Sécession dans le Sud des Etats-Unis . Philip SHERIDAN manqua d'être abattu par une sentinelle Bavaroise lors d'une tournée d'inspection des positions de siège de Paris qui avait confondu son uniforme de l' US CAVALRY avec celui d'un officier Français . Pourtant au niveau de l'allure la confusion est difficile ! ... ( C'est à prendre comme vous voulez ! ) 

Le défilé des troupes Prussiennes - et désormais Allemandes - sur les Champs-Elysées est le fruit d'un continuum historique de la montée en puissance des " armées Germaniques " et ce depuis les Chevaliers Teutoniques . Ce continuum a fait l'objet d'un magnifique dossier dans l'avant dernier numéro de la regrettée revue Champs de Bataille . Je vous en livre les principales pages dont la grande qualité est de faire la synthèse des innovations stratégiques , opérationnelles et tactiques aux différents époques .

La commémoration de ce " zénith militaire Allemand " de 1871 nous donne l'occasion de relire bien sûr :

- " L'histoire de l'armée Allemande " de Jacques BENOIST-MECHIN 

- " Le drame de l'armée Allemande " de Sir John WHEELER WHEELER-BENNETT 

Je vous conseille aussi comme d'habitude les livres de Lilian et Fred FUNCKEN .

 

Les Prussiens sont entrés dans Paris le 1er mars 1871.
Les Prussiens sont entrés dans Paris le 1er mars 1871. Les Prussiens sont entrés dans Paris le 1er mars 1871.
Les Prussiens sont entrés dans Paris le 1er mars 1871.

Les Prussiens sont entrés dans Paris le 1er mars 1871.

"C'est fou ce que le cheval a l'air intelligent ! " ( Phrase célèbre ) "C'est fou ce que le cheval a l'air intelligent ! " ( Phrase célèbre )

"C'est fou ce que le cheval a l'air intelligent ! " ( Phrase célèbre )

Une occasion manquée ...

Une occasion manquée ...

Ils finissent par devenir envahissants !
Ils finissent par devenir envahissants ! Ils finissent par devenir envahissants !

Ils finissent par devenir envahissants !

1er mars 1871 : Il y a 150 ans les loups - Prussiens - sont entrés dans Paris ( Pour la seconde fois ... ) 1er mars 1871 : Il y a 150 ans les loups - Prussiens - sont entrés dans Paris ( Pour la seconde fois ... )
Guides pour éviter de tirer sur un officier de l'US Cavalry .
Guides pour éviter de tirer sur un officier de l'US Cavalry . Guides pour éviter de tirer sur un officier de l'US Cavalry .

Guides pour éviter de tirer sur un officier de l'US Cavalry .

Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .
Histoire de l'armée Allemande .

Histoire de l'armée Allemande .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Janvier 2021

Je poursuis cette - très petite - chronique sur la guerre de 1870-1871 qui est complétement occultée alors qu'elle est d'une modernité incroyable comme le soulignait le CBA Jean-Baptiste BLANDENET dans la revue Conflits  ! 

Il y a 150 ans , le 28 janvier 1871 , la garnison et la ville de Paris capitulaient devant les forces Prussiennes devenues Allemandes depuis très peu .

Mon intention n'est pas de vous faire le bilan de ce siège de 4 mois et 9 jours mais juste d'en souligner le lien par exemple avec " les événements survenus entre 1933 et 1945 " il y a 80 ans ou plus récemment le conflit au Haut-Karabakh . Comme lors de ces situations historiques on vu les partisans de la lutte à outrance s'affronter avec ceux de l'armistice avec l'ennemi et ce dés le début du siège .

Ce débat est aujourd'hui malheureusement pollué par des histrion-ne-s gauchistes comme Mme. Mathilde LARRÉRE autour du conflit mémoriel  sur la " Commune de Paris " car les tenants de la lutte à outrance sont les " Républicains " et ceux de l'acceptation de la " trahison face à l'ennemi " sont les " Non-Républicains " et les arguments des uns et des autres sont travestis .

Un petit peu d'histoire des techniques militaires aussi : Si le Siège de Paris est connu pour l'utilisation des ballons-captifs avec la naissance d'une " industrie aéronautique " ( voir photo ci-dessous )   et des " Boules de Moulins " , il verra naître une autre arme , la DCA ! ( voir photo ci-dessous ) 

 

 

28 janvier 1871 : Il y a 150 ans Paris capitulait ( pour la deuxième fois ) ! 28 janvier 1871 : Il y a 150 ans Paris capitulait ( pour la deuxième fois ) !
28 janvier 1871 : Il y a 150 ans Paris capitulait ( pour la deuxième fois ) !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Novembre 2020

Je ne reviendrai pas sur l'utilisation des drones suicides lors du conflit du Haut-Karabakh !

Je l'ai déjà développé sur Ice Station Zebra ... En avril 2016 soit il y a plus de quatre ans . Tout le monde semblait avoir oublié que les Azéris testaient alors avec succès cette technologie , en particulier les planificateurs militaires Arméniens .

L'élément les plus intéressant reste la manière dont le gouvernement Arménien a du capituler sous la pression des armes . Ce ne sera certainement pas la première fois et certainement pas la dernière fois qu'un gouvernement doit " gouverner sous des bombes " . Nous devons nous en rappeler en cette année où nous commémorons le 80 éme anniversaire du désastre militaire de mai 1940 . 

Ce qu'ont vécu les chefs politiques et militaires Arméniens ces dernières semaines ce fut le quotidien des chefs politiques et militaires Français en mai-juin 1940 comme je l'ai déjà rappelé . On ne peut pas d'autre part ne pas être frappé par les images de l'exode des habitants du Haut-Karabakh et celles de l'exode de mai 1940 . 

On peut aller encore plus loin puisque " Infiniment plus que le nombre des Azéris, ce sont les drones des Azéris qui ont fait  reculer les Arméniens . Ce sont les drones des Azéries qui ont surpris les chefs militaires Arméniens au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui. " ( phrase célèbre ) 

Dame Galina ACKERMAN a beau déverser son fiel sur les réseaux sociaux contre M. Vladimir POUTINE qu'elle accuse d'être responsable de cette défaite , ce sont bien les chefs politiques et militaires Arméniens et leur doctrine militaire sclérosée des tranchées face aux drones qui sont responsables de cette déroute militaire 

Il faut juste espérer que les décisions qui ont été prises à Erevan en signant ce cessez le feu  l'ont été avec plus de sens de l'intérêt du bien commun qu'à Paris  . Mais la conclusion fut la même :  Faute de disposer d'une intervention massive extérieure associée à un appui politique ( Etats-Unis en mai 1940 , Russie en octobre 2020 ) une fois que le point de rupture militaire est franchi la première mission des chefs politiques est de préserver les populations civiles à défaut de préserver l'intégrité de l'Etat et son extension territoriale . Ce ne semble pas être la voie qu'emprunte le Premier Ministre Nikol PACHINIAN . 

C'est aussi à ce moment que les chefs militaires doivent s'effacer devant les chefs politiques . 

L'autre élément intéressant ce sont les conséquences politiques . Ici je me permettrai de faire un parallèle avec le Japon d'aout 1945 . L'annonce de l'armistice - défaite militaire a provoqué un mouvement de protestation contre le premier ministre Arménien Nikol PACHINIAN  que certaines sources affirment être dirigés par des militaires Arméniens opposés au cessez le feu  .

Au Japon , le 14 aout 1945 , un groupe d'officiers opposés à la capitulation a tenté - lui aussi - un coup d'état en cherchant par exemple à se saisir de l'annonce de cette capitulation par l'Empereur HIRO-HITO sur un disque destiné à la radio NHK . Ce coup d'état qui a échoué , sinon cela se saurait su , est connu sous le nom d' " Incident de KYUJO " . Son histoire est développé dans cet article ( en Anglais ) .

 

 

La discorde chez l'ennemi : "Gouverner sous les bombes " en Arménie !
La discorde chez l'ennemi : "Gouverner sous les bombes " en Arménie ! La discorde chez l'ennemi : "Gouverner sous les bombes " en Arménie !
La discorde chez l'ennemi : "Gouverner sous les bombes " en Arménie !
La discorde chez l'ennemi : "Gouverner sous les bombes " en Arménie !

Voir les commentaires

Repost0