80eme anniversaire de la bataille de france

Publié le 18 Septembre 2022

Comme toujours il faut se méfier des informations dans le cadre d'une guerre , surtout si elles proviennent d'une des parties et ne sont pas corroborées par l'autre ! Je vous livre donc cette information telle quelle ... 

Le transfert de technologies , de lignes de fabrication et de drones démontés  par l'Iran à la Russie semble être un fait établi même si les deux parties concernées nient cette coopération . Contrairement à ce que certains affirment cela ne relève pas d'un " retard " de l'industrie Russe mais plutôt d'une avance de l'Iran dans ce domaine , y compris par rapport par exemple aux nations Européennes Occidentaliennes . Il faut ici se rappeler des atermoiements de l' Eurodrone™ et de discussions liées à l'armement des drones utilisés par l'armée Française au Mali .

  Si l'histoire de l'industrie de ce système d'armes en Israël est connue avec l'importation en 1967 d'un jouet RC des Etats-Unis pour espionner les lignes Egyptiennes , l'industrie du drone Iranien est beaucoup moins connue . Or l'Iran est la deuxième nation a avoir déployé des drones de reconnaissance et de frappe sur un champ de bataille au début des années 80 dés la "Guerre Iran-Irak" .

Les puristes m'excuseront mais je shunterai ici les drones de la guerre de Corée ou du Vietnam .

La question de savoir comment cette " culture dronique " s'est développée en Iran reste posée ? Date t'elle de la coopération militaire entre l'Iran et Israël avant la révolution Islamique de 1979 ou s'agit-il d'une prise de conscience de certains scientifiques et chefs militaires Iraniens de la " révolution dans les affaires militaires " que ce système d'armes introduisait et donc d'une filière entièrement indigène crée ex-nihilo ? 

Toujours est-il que l'Iran a su développer une industrie du drone indigène c'est à dire des procédés de fabrications , des machines spéciales ( pour le moulage des cellules en composites par exemples ) , des lignes de fabrication de sous-ensembles et des lignes d'assemblage , des processus de tests des sous-ensembles et des drones assemblés . Une motorisation thermique a aussi été développée même s'il s'agit apparemment d'une copie d'un moteur Allemand . Ce fut le cas lorsque les constructeurs de moteurs Etasuniens pour ULM comme Cuyuna Engines™ copièrent les moteurs de drones-cibles Chinois et des moteurs Allemands à la fin des années 70 . Je ne saurai trop vous conseiller à titre d' " archéologie technologique " sur ce dossier de lire Ultralight Propulsion de Glenn BRINKS . Un livre vieux de près de 40 ans - et donc assez difficile à trouver -  mais qui relative ces notions de " copiage "... 

L'Iran est même devenu exportateur d'usines " clef en main " de fabrication de sous-ensembles et d'assemblage de drones comme au Tadjikistan .

A ce titre  l'accord - nié par les deux parties il faut le rappeler - entre l'Iran et la Russie sur la livraison de drones et de lignes de fabrication de drones n'est pas si étonnant en soi si l'on considère , par exemple , que la France voulait faire construire une partie de sa flotte aérienne militaire aux Etats-Unis en 1940 et a investi des centaines de millions de franc-or pour ce faire pour y construire des usines . Ces usines serviront effectivement à l'effort de guerre , mais Etasunien à partir de décembre 1941 . 

On peut aussi évoquer les projets d'acquisition de drones " Switchblade™ " par l'armée Française , un pays ou l'on se gausse de cette acquisition de drones Iraniens par la Russie derrière le vocable de " lacune capacitaire " ... Peut-être entrera t'il en service sous la désignation de " Géranium-2 " ? ...

En situation de manque de matériel dans le cadre d'une guer... D'une Opération Spéciale disposer à la fois à l'instant " t " des armes et des infrastructures pour les produire est toujours préférable à développer des produits et des procédés d'un produit non mûr technologiquement . C'est aussi toujours préférable de disposer des machines et des lignes de fabrication dans le cadre de productions stabilisées , des procédures de contrôle et à des mises au point . Les difficultés qui peuvent se présenter dans le cadre de l'intégration de nouveaux matériels dans une structure militaire en opération ne sont en fait qu'un épiphénomène si elles sont surmontées . Ici aussi on pensera au Curtiss H-75 en 1940 et plus encore au Douglas DB-7 . Ce que cet article traduit par " stopgap option " c'est à dire " bouche-trou " est plus communément appelé un " tuilage " . Son point intéressant par rapport à ce que l'on peut trouver dans le MSM et la blogosphère Défense & GP Française est qu'il souligne la nécessité et donc le délai de la formation des personnels . Il cite aussi la construction de l'usine de drones de DOUBNA évoquée sur sur ce blogue .

C'est dans le cadre de ce non-dit que serait la livraison de drones et de lignes d'assemblage de drones par l'Iran à la Russie que sont apparues la semaine dernière dans la blogosphère Ukrainienne les premiers images du drone-suicide " Russe " "Герань-2" qui ne serait qu'un drone Iranien Shaed-136 .

Voir première série de photographies ci-dessous .

Ce matin la chaîne Telegram™ @milifolive (  Военный Осведомитель  )  a publié des images de ce qui pourrait être la première " victoire " opérationnelle de ce drone que l'on hésite encore à baptiser . Ces drones frapperaient par " paire " pour compliquer leur interception . Il s'agirait d'un canon automoteur de 152 mm Акация . Des déclarations similaires auraient été faites par un officier supérieur Ukrainien au WSJ . 

Je ne peux garantir l'authenticité de cette destruction ,qui plus est par un drone Sha... Герань-2 .

Un des éléments qui accrédite l' " Iranité " partielle ou totale des drones "Герань-2"est la présence de moteurs MADO M550 qui donnent au drone son bruit caractéristique de ... Mobylette . 

La guerre des drones : Premier succès opérationnel d'un drone Ira... Russe "Sahe..." ...  "Герань-2"?
La guerre des drones : Premier succès opérationnel d'un drone Ira... Russe "Sahe..." ...  "Герань-2"? La guerre des drones : Premier succès opérationnel d'un drone Ira... Russe "Sahe..." ...  "Герань-2"?
La guerre des drones : Premier succès opérationnel d'un drone Ira... Russe "Sahe..." ...  "Герань-2"? La guerre des drones : Premier succès opérationnel d'un drone Ira... Russe "Sahe..." ...  "Герань-2"?
La guerre des drones : Premier succès opérationnel d'un drone Ira... Russe "Sahe..." ...  "Герань-2"? La guerre des drones : Premier succès opérationnel d'un drone Ira... Russe "Sahe..." ...  "Герань-2"?
Moteurs MADO M550Moteurs MADO M550
Moteurs MADO M550

Moteurs MADO M550

La guerre des drones : Premier succès opérationnel d'un drone Ira... Russe "Sahe..." ...  "Герань-2"?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Septembre 2022

Voilà un scoop qui coupera l'herbe sous les pieds de quelques " spécialistes " autoproclamés du MSM et des RS ! 

Lorsqu'ils vous présenteront cette couverture de Le Petit Journal comme une " découverte " pour se lancer dans des digressions historico-géopolitiques , notez l'heure de parution de celle-ci sur ce blogue et signalez là à eux : Mardi 6 septembre 2022 08:40 . 

On pourrait en dire autant des armées Occidentaliennes en 1914 et 1939 d'ailleurs !

Tant qu'à faire un Reductio ad Stalino , une photo de frontovikis recrutés en 1941 au GouLag .Ce recrutement fait l'objet de téléfilms récurrents à la télévision Russe depuis quelques années mais malheureusement depuis le 24 février 2022 les bandes annonces disparaissent des sites de partage vidéos Occidentaliens ...

Nota : Je reposte ce jour cet article car il va certainement être de nouveau d'actualité ! [ voir photo ] 

 

 

SCOOP [ MAJ ]  : L'armée Russe recrute jusque dans les bagnes de Sibérie ! SCOOP [ MAJ ]  : L'armée Russe recrute jusque dans les bagnes de Sibérie !
Les unités " suicides "de prisonniers étaient assez nombreuses en 1941-1942

Les unités " suicides "de prisonniers étaient assez nombreuses en 1941-1942

" Premièrement, ils sont patriotes et ne peuvent pas permettre la disgrâce de leur patrie. Deuxièmement, ce sont des professionnels du plus haut niveau "

" Premièrement, ils sont patriotes et ne peuvent pas permettre la disgrâce de leur patrie. Deuxièmement, ce sont des professionnels du plus haut niveau "

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Septembre 2022

Il est toujours très difficile de démêler le vrai du faux dans le " brouillard de la guerre " mais il semble que des " événements " se soient bien déroulés sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ce 1er septembre 2022 et le 2 septembre 2022 : En l'occurrence deux tentatives d'opérations amphibies - avortées à l'instant " t " où j'écris ces lignes - par les forces armées Ukrainiennes afin de s'emparer de la centrale nucléaire de ZAPOROJIA . Ces tentatives rentrent bien sûr dans le cadre de la " Guerre fluviale sur le DNIEPR  " abordée dans ces colonnes début juillet 2022 dans la plus grande indifférence du MSM et de la blogosphère Défense & GP . Mis à part bien sûr quelques articles dont les auteurs se reconnaitront .

Il est difficile de faire le déroulé exact des opérations et nous sommes obligés de nous baser essentiellement sur le narratif officiel Russe et celui du MSM Russe pour essayer d'en établir les grandes lignes par ce que la partie Ukrainienne ne communique pas sur eux  . Ces " événements " coïncident certainement avec la visite de la délégation de l'AIEA à la centrale de ZAPOROJIA . ( carte 3 ) 

Le jeudi 1er septembre 2022

Les descriptions entre parenthèses correspondent à des récits complémentaires .

( - La veille au soir un groupe de FS Ukrainiennes a été déposé ou s'est établi sur les rives du réservoir de KAKHOVKA caché par l'obscurité et des bâtiments de la ville d'ENERGODAR ) . Ce groupe était au complet sur la partie Orientale du réservoir de vers 5h00 le 1er sept .

- Vers 5h20 l'artillerie Ukrainienne a ouvert le feu sur la région d'ENERGODAR.

- Tôt le matin du 1er sept , vers 5h00  Deux groupes distincts de navires se sont dirigés vers les rives du réservoir de KAKHOVKA contrôlées par les forces armées Russes . Le premier groupe était constitué de sept vedettes rapides et/ou de semi-rigides à bord desquels se trouvaient une soixantaine de commandos . Le deuxième groupe était constitué de deux barges automotrices remplie chacune d'environ 140 commandos . Ces barges sont utilisées sur le DNIPER pour le transport des pondéreux ( céréales , ciment , charbon ,sable , ... ) en vrac . Les deux flottilles auraient appareillé depuis la région de NIKOPOL .

- Vers 06h00 du matin le groupe des commandos à bord des " vedettes rapides " ( ou des semi-rigides )  a débarqué en totalité ou en partie à 3 km au nord-est de la centrale nucléaire . D'autres sources parlent d'un débarquement à IVANIVKA , dans un centre de loisirs situé à 5km de la centrale et des commandos qui se sont dispersés dans des bungalows d'été situés sur les rives du réservoir .  . ( carte 1 ) 

- Ces commandos ont été pris à partie par les forces Russes à terre appuyées par l'aviation et le commando détruit . ( carte 1 ) 

- Vers 7h00 du matin deux barges automotrices qui appareillé de la région de  NIKOPOL dans la direction du village de VODIANE ont été pris à partie par l'aviation Russe et auraient été détruites ou endommagées . Chacune de ces barges aurait transporté environ 140 commandos . ( carte 2 ).

Un déroulé de cette première journée assez complet est disponible sur ce lien .

De nombreuses supputations peuvent être faites sur la composition de ce commando , parmi lesquelles la présence de militaires ayant déjà participé à la " reconquête " de l'Ile des Serpents et en particuliers de plongeurs de combats . Mais alors à vaincre sans périls , ils ont triomphé sans gloire .

Ce premier échec a fait dire à certains analystes Russes qu'il s'agissait d'une " Baie des Cochons 2.0 " ou d'une " Opération Overlordyunuk " mais d'autres ont mis en avant qu'il pouvait s'agir d'une opération de reconnaissance destinée à tester et découvrir le dispositif Russe et invitent à la considérer avec la plus haute importance . On aurait pu aussi parler de l'Opération de Dieppe dont on commémorait il y a quelques jours le 80éme anniversaire mais que j'ai aussi oublié ... 

Tout comme pour le débarquement sur l'île des Serpents certains commentateurs militaires Russes comme Igor KOROCHENKO voient la participation du MI6 Britannique et même du Commando Hubert Français dans la planification et l'encadrement de cette opération . La participation de militaires des Navy Seals n'est mentionnée nul part . Des rumeurs ont filtré dans la blogosphère Ukrainienne depuis quelques semaines sur un possible minage des rives Orientales de ce réservoir mais cela avait été le cas il est fort inefficace ! Des analystes pensent que le commando débarqué à 6h00 servait d'" appât " aux forces de la Garde Nationale Russe déployées dans la centrale nucléaire et que la force d'assaut principale qui devait prendre le contrôle de la centrale se trouvait à bord des barges . Certaines sources parlent de plus de 700 militaires affectés à cette opération . 

Le vendredi 2 septembre 2022

Le vendredi 2 septembre 2022 vers 23h00 ( Heure de MOSCOU ) les services de veille des forces armées Russes et de la Garde Nationale ont détecté l'approche sur le réservoir de KAKHOVKA de deux groupes de bateaux totalisant 42 unités  naviguant  " à grande vitesse " en direction de DNEPRORUDNY et d'ENERGODAR tous feux éteints .

Les forces locales ont fait appel à l'état major qui a dépêché deux Su-30 et deux hélicoptères Ka-52 . Le nombre d'assaillants a été estimé à 250 combattants .

Après avoir été pris à parti par l'aviation Russe la flottille a fait demi-tour .Le bilan n'est pas précisé . 

SAV des articles : Baie des cochons 2.0 et Baie des cochons 3.0 sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ?
carte 1 - carte 2 - carte 3
carte 1 - carte 2 - carte 3carte 1 - carte 2 - carte 3

carte 1 - carte 2 - carte 3

SAV des articles : Baie des cochons 2.0 et Baie des cochons 3.0 sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ?
SAV des articles : Baie des cochons 2.0 et Baie des cochons 3.0 sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ? SAV des articles : Baie des cochons 2.0 et Baie des cochons 3.0 sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ? SAV des articles : Baie des cochons 2.0 et Baie des cochons 3.0 sur les rives du réservoir de KAKHOVKA ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Avril 2022

Une expression historique est toujours à manipuler avec " précautions " et il arrive que l'on trouve avec les moteurs de recherche des marqueurs de l'époque . Si " Haltbefehl " se réfère bien sûr à l'ordre donné par Adolf HITLER aux troupes Allemandes de ne pas attaquer par voie terrestre la poche de Dunkerque , un moteur de recherches vous donne désormais le nom d'un rappeur Allemand d'origine Turco-Kurde ...

Mon propos n'est pas bien sur non plus de verser dans le " reductio ad Hitlero " mais ce blogue utilise beaucoup de " clins d'oeil " au second voir au troisième degré .

Cet article fait bien sûr allusion au discours - largement mis en scène - du Président Russe Vladimir POUTINE avec son ministre de la Défense Sergueï CHOÏGOU où le chef poltico-militaire Russe enjoint à son second d'arrêter l'offensive militaire contre le bastion en parti souterrain de l'usine AZOVSTAL™ pour la transformer en un - horresco referens - siège . Une tactique militaire que j'ai évoquée sur ce blogue à l'occasion du 150 éme anniversaire de la guerre de 1870-1871.

Comme toujours il faut se référer au VERBATIM de la rencontre pour comprendre ce qui s' y est dit et je prends le risque de vous donner le lien vers le site du KREMLIN

Cette rencontre a donné à un nombre incroyables d'exégèses et de commentaires dans l' " ôxpôrtie Occidentalienne " et je vous laisse vous y reporter . Dans le " reduction ad Hitlero " qui est régulièrement fait parmi cette communauté je n'y ai pas pourtant trouvé de références à la bataille de Dunkerque et je vous avoue que je m'en étonne  ? Pas vous ?

Je m'étonne encore plus que les " militaires commentateurs " comme mongénéral PELLISTRANDI ou mon colonel GOYA n'aient pas comparé le major Serhiy VOLYNA au commandant Sylvain RAYNAL ! Venant d'une journaliste comme Aurélie CASSE c'est plus que compréhensible , venant de militaires-historiens cela devient une faute .... Je ne ferai pas à mes - derniers -lecteurs l'affront de leur expliquer pourquoi ! 

Comme je l'ai évoqué dans un article précédent la " guerre souterraine " est une guerre à part et l'annonce de l'arrêt des opérations terrestres " cinématiques " sur le site d'AZOVSTAL™ a donné lieu à quelques commentaires intéressants de la part de personnes qui me semblent habilitées à en faire dont un spéléologue-psychiatre  et un ancien officier des " commandos Alpha " . Ce dernier , le lieutenant-colonel Andreï POPOV affirme que les forces armées Russes disposent d'une grande partie de la cartographie des points d'accès aux réseaux souterrains , complétée par le témoignage de déserteurs et de personnes qui sont enfuies . Il évoque la solution visant à utiliser des munitions thermobariques - particulièrement efficaces pour les souterrains NDLR - pour la rejeter car non discriminatoire .

C'est en effet une nouvelle forme de guerre qui commence avec sa psychologie , ses tactiques et aussi ses matériels , une " guerre des catacombes " comme l'a défini le Président Russe qui est désormais un terme de plus en plus repris par les différents commentateurs URSSIens . Il s'agit certainement d'une référence à la " guerre des catacombes " d'Odessa durant la Seconde Guerre Mondiale .

L'idée d'investir l'usine d'AZOVSTAL™ - c'est l'expression appropriée -  de manière étanche n'est pas en soi ni anachronique ni dénuée de sens sur le plan militaire . A condition bien sûr que cette "étanchéité " soit.... étanche .

Il ne faut pas oublier , par exemple , que ce réseau souterrain sous l'usine AZOVSTAL™ pourrait déboucher dans des bâtiments d'habitation situés en dehors de l'emprise de l'usine , permettant aux retranchés de mener des actions de sabotage au sein de la zone tenue libérée par les forces Russes et de retourner précipitamment sous terre ... Des patrouilles régulières seront donc certainement nécessaires dans un " second cercle " autour de l'usine , ne serait ce que pour essayer de deviner le quartier ou débouchent - car elles existent à coup sûr - ces sorties . Ce type de réseau souterrain défensif qui se prolongerait dans des maisons d'habitation est évoqué dés le début du XX éme siècle par Pierre GIFFARD dans l'opus " Le siège de Londres " de " La guerre infernale " .

Il faut aussi s'assurer que les ressources des assiégés ne soient pas renouvelées , en particulier l'eau ! Si le fort de VAUX et celui de MIDWAY dans " L'Aviateur du Pacifique " tombent c'est par ce que leurs réserves d'eau se sont épuisées . Il n'est pas impossible que le " monde souterrain " de l'usine AZOVSTAL™ soit connecté à la Mer d'AZOV et que des distillateurs ou désalinisateurs d'eau par osmose comme ceux à bord des voiliers y soient présents ? 

L'aspect psychologique de ce siège dans un milieu souterrain confiné est mis en avant par le spéléologue-psychiatre Vladislav KRASIN et l'expert militaire Igor KOROTCHENKO : Les assiégeants vont essayer de créer des lignes de ruptures entre les différentes composantes du groupe humain soumis à des privations et des conditions d'hygiène certainement de plus en plus déplorables . Ces assiégés vont être amenés à mener des actions de plus en plus audacieuses mais aussi désespérées au fur et à mesure que leurs conditions de survie vont se dégrader . 

Sur le plan technologique , des mesures géophysiques permettront certainement de déterminer non seulement des cavités mais aussi des agrégats bétonnés et ferraillés comme les murs des bunkers , du " bon béton Soviétique " comme le commentait un historien  ! La profondeur maximale estimée de 30m est loin d'être rédhibitoire mais il faut se poser la question de l'influence des structures des machines et des bâtiments sur la sensibilité des mesures .

Comme je l'ai indiqué dans l'article précédent , la cartographie des espaces souterrains est essentielle . Le " travail psychologique " des transfuges est ainsi primordial tout en prenant en compte la possibilité d'une opération de désinformation . Izvestia cite le cas d'un employé qui décrit des cachettes possibles en relation avec le processus d'élaboration des produits finis , les tôles en l'occurrence : Les couloirs de circulation souterrains liés au processus de fabrication se trouvent à proximité de conduits d'eau de refroidissement des laminoirs . Ils offrent donc à la fois abri et ressource en eau , même si celle-ci ne doit pas certainement présenter toutes les garanties d'hygiène ! 

Bien sûr il existe d'autres " solutions techniques " pour investir une zone industrielle et des infrastructures souterraines de manière " technologique "  mais  je désire les garder confidentielles ... 

Investir une place comme AZOVSTAL™ nécessite donc la collaboration d'une équipe pluridisciplinaire comme on pourrait en rencontrer lors d'une prise d'otages : Militaires , psychologues , médecins , ingénieurs de diverses spécialités , architectes , historiens , ...

Pour les amateurs d'histoire et pour ceux qui voudraient bâtir un raisonnement politique pour interpréter ce " Хальтбефель " de manière un peu plus sérieuse que celles que l'on peut trouver dans le MSM et la blogosphère Défense &GP Francophone  je vous propose cet excellent livre de François DELPLA !

Je vous livre aussi ce lien sur notre imaginaire collectif des " résistances souterraines " tel qu'il a pu être formaté par certaines de nos lectures , par exemple " Blake et Mortimer " .

 

 

Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication .

UNDERGROUND : Le Haltbefehl© de la poche d'AZOVSTAL™
Reductio ad Dunkerquio

Reductio ad Dunkerquio

Reductio ad Verdunio
Reductio ad Verdunio

Reductio ad Verdunio

Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif ! Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif !
Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif !

Mon eau pure à domicile : Le pays de la soif !

La guerre souterraine , à ne pas confondre avec la guerre des mines de la première guerre mondiale , est un sujet largement traité tant sur le plan historiographique que dans la littérature militaire de science-fiction .La guerre souterraine , à ne pas confondre avec la guerre des mines de la première guerre mondiale , est un sujet largement traité tant sur le plan historiographique que dans la littérature militaire de science-fiction .

La guerre souterraine , à ne pas confondre avec la guerre des mines de la première guerre mondiale , est un sujet largement traité tant sur le plan historiographique que dans la littérature militaire de science-fiction .

Une idée de ce que pourraient être les " catacombes d'AZOVSTAL™ " ?
Une idée de ce que pourraient être les " catacombes d'AZOVSTAL™ " ?

Une idée de ce que pourraient être les " catacombes d'AZOVSTAL™ " ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Avril 2022

L'actualité contemporaine occulte l'histoire militaire . Si je n'ai pas traité , par manque de temps , les 80 ans de la chute de Singapour -" Japanese greatest victory , Britain greatest defeat " - je profite de quelques minutes de disponibilité pour parler de la chute de BATAAN le 9 avril 1942 dans les Philippines pour plusieurs raisons :

- Je me souviens des Historia Magazine™  de mon grand-père ainsi que de " Banzaï  "de John TOLAND - en particulier dans sa couverture de Le livre de Poche™  - qu'il lisait  et de " Nous sommes restés des hommes "

- La chute de BATAAN fut marqué par un biais ethnique puisque à la fois les documents Etasuniens parlent de manière discriminatoire du " péril jaune " tandis les chefs militaires Japonais ont traité de manière différenciée les prisonniers Philippins et les prisonniers Etasuniens . Du moins dans un premier temps puisque les militaires Philippins furent eux-aussi contraints de participer à la " Marche de la mort " .

- Ce biais fut marqué dans les productions Olivoudiennes de la guerre et aussi de l'après-guerre malgré le début de la " Guerre-Froide " et l'insertion du Japon dans la sphère Occidentalienne .

- Cette bataille est plus restée célèbre par la " Marche de la mort " des prisonniers Etasuniens que par les combats .

- Ce sont des troupes Soviétiques qui ont sauvé en Mandchourie à la fin de la guerre le général Jonathan WAINWRIGHT qui capitula à CORREGIDOR 

- L'un des criminels de gue ... responsables militaires Japonais à BATAAN , le colonel Tsuji MASANOBU , fit parti de ces chefs militaires et politiques " recyclés " au sein de l'appareil politico-militaire Japonais de l'après guerre dans le cadre de l'affrontement avec l' URSSIE .   Sa carrière militaire a d'ailleurs commencé en Mandchourie dans le cadre de cet affrontement . 

- Les chaînes câblées diffusent en ce moment " Le pont de la rivière KWAÏ " 

BANZAÏ :  Les 80 ans de la chute de BATAAN .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Décembre 2021

Comme tous les jubilés d'un événement historique se pose la question de savoir ce que l'on peut en tirer de nos jours . Le 80 éme anniversaire de l'attaque Japonaise sur Pearl-Harbor le 7 décembre 1941 n' y fait exception alors que les tensions dans le ( Indo)-Pacifique ne font qu'augmenter . 

Curieusement on y retrouve presque les mêmes acteurs mais bien sûr les alliances ont changé . Le " méchant Jaune " n'est plus l'Empire du JAPON mais la République Populaire de Chine , l'Urssie est désormais dans le camp des " méchants " face à l'Australie .

  Le thème de l'année c'est la naissance du pacte AUKUS et c'est donc à travers ce prisme qu'on se doit de l'analyser .

Le 27 décembre 1941 , le Premier-Ministre Australien John CURTIN publie dans les colonnes de The HERALD une tribune dans laquelle il écrit que l' AUSTRALIE REGARDE VERS L'AMÉRIQUE ( AUSTRALIA LOOKS TO AMERICA ! ) 

Aujourd'hui ce parallèle est d'autant plus pertinent que le gouvernement Australien vient de rejoindre l'administration US dans le boycott politique des JO de PÉKIN de 2022 . 

Bien que ce discours est postérieur de 20 jours à la date de l'attaque Japonaise il est de coutume dans la communauté analytique Anglo-Saxonne ( voir supra ) de l'évoquer à la date jubilaire du 7 décembre Cette date commémorative est l'occasion ou jamais aussi de re(re) voir      " TORA ! TORA !  TORA ! " et de (re)lire " La lutte pour le Pacifique" de Grégory BIENSTOCK dont j'ai déjà parlé dans ce blogue . Il y évoque pour la première fois le caractère géostratégique de l'Australie .

 

La lutte pour le Pacifique : Le 7 décembre 1941 l'Australie commençait  - déjà - à se tourner vers l'Amérique !

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Décembre 2021

La date du 5 décembre 1941 marque le début de la contre-offensive Russo-Soviétique dans la Bataille de Moscou . Plusieurs images sont associées à cette phase de la Grande Guerre Patriotique : Des unités d'éclaireurs-skieurs en tenue blanche tirés par des T-34 bien sûr mais aussi des Popes bénissant les chars avant la bataille ou des babouchkas bénissant ces mêmes tankistes dans les villages reconquis . A partir de décembre 1942 le Patriarcat de Moscou ouvrir un compte à la Banque Nationale et lancera une souscription auprès de ses fidèles . Celle-ci récoltera 8 millions de Roubles et le 7 mars 1944 l'Armée Rouge prit possession de 19 chars T34-85 et chars lance-flammes 21 OT-34 qui porteront le nom de Dimitri DONSKOÏ .

Je n'ai malheureusement pas pu retrouver ce numéro du Soyuzkinojurnal que le regretté Marc FERRO avait diffusé en décembre 1991 - il y a donc trente ans - dans son " Histoire parallèle " et qui marque la reconnaissance par le pouvoir Soviétique du rôle de l' Eglise Orthodoxe Russe dans la " Guerre Sainte " .

 Peut-on parler d'" instrumentalisation " de l'EOR  ou de réelle prise de conscience par le pouvoir Soviétique d'un " National-Bolchevisme Chrétien Orthodoxe Russe " tel qu'il est apparu chez les moines iconistes de l'école de PAVEK au milieu des années 30 ?  Je penche pour la deuxième hypothèse ! 

La " Bataille de Moscou " est divisée en trois phases selon les historiens : La défense ( 30 septembre 1941 - 4 décembre 1941  ) , la contre-offensive ( 5 décembre 1941 - 7 janvier 1942 ) et l'offense ( 7 janvier 1942 - 20 avril 1942 ) 

Le journal Kommersant consacre une série d'articles à cette période . 

5 décembre 1941 : La Guerre Sainte sous le signe du sabre et du goupillon .
5 décembre 1941 : La Guerre Sainte sous le signe du sabre et du goupillon .
5 décembre 1941 : La Guerre Sainte sous le signe du sabre et du goupillon .
5 décembre 1941 : La Guerre Sainte sous le signe du sabre et du goupillon .

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Décembre 2021

Si l'essentiel de l'actualité militaire et géopolitique concernant la Russie se focalise sur ses marches Occidentales et l'Oukraïne je préfère diriger le projecteur sur le théâtre de l'Arcto-Pacifique et en particulier l'archipel des Kouriles .

Comme je l'ai déjà écrit dans ce blogue la Fédération de Russie a décidé de protéger l'ensemble de ses approches maritimes au moyen de systèmes de défense côtiers . Si cette défense concerne Kaliningrad et la Baltique , la Mer de Barents , la Crimée et la Mer Noire ce système intégré de défense concerne en particulier la Route Maritime Nord et l'Arcto-Pacifique .

Un élément de ce dispositif de protection vient d'être mis en place sur l'île de MATUA -  松輪島 - située au milieu de la chaîne de l'archipel des Kouriles .

 Dans un paysage désolé qui n'est pas sans rappeler l'île d'IWO-JIMA le Ministère Russe de la défense vient de publier les images d'un complexe modulaire permettant le stockage de systèmes de défense côtiers " Bastion" ainsi que le logement des personnels destinés à les servir .

Le déploiement de ce système de missiles anti-navires dans le cadre d'une opération amphibie - c'est aussi un élément stratégique très intéressant , voir la 1ére vidéo - permettra à la Russie de couvrir désormais un espace compris entre la Mer des TCHOUKTCHES et la Mer du JAPON et en particulier de la Mer d'OKHOTOSK . Associés aux systèmes S-400 déployés à SAKHALINE depuis mars 2021 , ces systèmes anti-navires permettront de protéger les ressources pétro-gazières de SAKHALINE , les ressources halieutiques du KAMTCHATKA ( crabes géants ) et de la Mer d'OKHOTOSK ( Colin d'Alaska ) mais aussi le " Bastion naval " de la Mer d'OKHOTSKH afin que les SNLE Russes puissent s'y déployer à l'abri des flottes du pacte AUKUS ! A terme cet " écran " des îles Kouriles pourrait aussi servir à une flotte de la MAPL pour se déployer dans le Pacifique-Nord et l'Océan Arctique  . Cet " rideau " défensif des îles Kouriles permettra aussi de protéger la dernière portion de la Route Maritime Nord sur l'axe Arcto-Pacifique .

L'expert naval Alexandre MOZGOVOÏ avait déjà souligné à la fin du mois de novembre 2017 que ces systèmes permettront de " fermer " l'accès du bastion de la Mer d'OKHOTSK à une Task-Force ennemie

Ce faisant la Fédération de Russie vient de compléter ce que Gregory BIENSTOCK appelait une "tranchée navale" : Une ligne défense appuyée sur des îles et incluant des navires et des submersibles . Il n'est pas impossible que ce réseau de défense anti-navire et anti-aérien soit complété par des capteurs dans le cadre du "seabed warfare" . Si aucun pays n'est en particulier désigné dans le cadre de ce déploiement il est clair qu'il est mis en place pour contrer les visées expansionnistes du JAPON vis à vis de la RUSSIE . La remilitarisation de cette île par la Flotte du pacifique va aussi certainement raviver de tristes souvenirs à l' US NAVY et à l' US AIR FORCE qui ont perdu au moins deux submersibles - dont l' USS HERRING coulé par des batteries côtières - et de nombreux avions dans les attaques contre cette île au cours de la Seconde Guerre Mondiale . Comprenant leur caractère stratégique le Président Harry TRUMAN avait demandé lors de la conférence de POTSDAM au " Vojd " STALINE une présence militaire Etasunienne sur cette " clef de voûte " de l'archipel des Kouriles ( voir carte infra ) . Celui-ci a alors proposé un échange contre une île de l'archipel des Aléoutiennes , ce que TRUMAN a bien sûr alors refusé . 

Lors de la dernière guerre mondiale la garnison Japonaise de l'île de MATUA s'est rendue sans combats aux forces Soviétiques . Les Japonais , la Marine Impériale Japonaise et l'Armée Japonaise , avaient fait de l'île de MATUA une " île-forteresse " comparable à l'île d'IWO-JIMA avec un " gruyère " de points fortifiés reliés par des souterrains . Il faut ici noter que ce creusement fut fait essentiellement par une main d'œuvre servile Chinoise et non pas par des militaires Japonais . Seul un point d'appui surnommé par les Russes " le blockhaus kamikaze " n'était pas relié à ce réseau souterrain . En 2015 et 2016 une expédition commune de la Société Russe de Géographie et du Ministère de la Défense avait exploré ce paradis pour amateurs d'URBEX . Cette expédition avait donné lieu à une exposition - fort documentée et comme toujours très didactique - sur le système de défense Japonais et la vie quotidienne des soldats au musée " POBEDA " de Sakhaline .  L'élément le plus intéressant  fut la découverte de bidons d'acier ayant contenu de l'huile et du carburant frappés du sigle de la Kriegsmarine et de la Wehrmacht ainsi que des bouteilles de Cognac Français . On peut donc penser que des submersibles Allemands aient approché cette île pour s'y ravitailler ? Une autre hypothèse serait liée à l'importation de moteurs diesel Allemands par le Japon et dont certains ont été retrouvés dans l'épave d'un cargo Japonais par des plongeurs Russes lors de l'expédition militaro-scientifique de 2016 . 

Il n'est pas impossible qu'une partie des infrastructures Japonaises soient réhabilitées dans le cadre de ce déploiement et il est très probable que cette expédition présentée comme " historique " ait été utilisée pour planifier ce déploiement .

Une fois de plus histoire militaire et problématiques de défense contemporaines sont liées ! C'est en tout cas le point de l'historien militaire Dmitri BOLTENKOV  qui intervient de manière régulière dans les colonnes d'Izvestia sur ce dossier de la " Bastionisation" du littoral de la Fédération de Russie et de l'Arcto-Pacifique en particulier . Les personnes qui seraient amenées à regarder avec mépris cette réutilisation d'une infrastructure militaire Japonaise par l'armée Russe ne feraient preuve que d'ignorance . Ainsi l'aérodrome construit dans les années 30 par les Japonais avait ses trois pistes " chauffées " par des résurgences thermales du volcan SYACHEV et leur orientation permettait une utilisation optimale selon la direction des vents ( voir deuxième video ) . L'eau chaude était amenée des pentes du volcan par des caniveaux qui longeaient les pistes et passait sous les pistes en béton dans des tuyaux en acier . Cette infrastructure dont la qualité du béton et des " patches " de réparation après les bombardements Etasuniens étonne encore tous les visiteurs pourrait être très rapidement réhabilitée ainsi que les " entaigous " ou abris bétonnés pour avions . Un aérodrome y a été (re)construit, le premier avion AN-26 y a atterri fin 2017. ( voir vidéo ) Les chercheurs Russes se sont aussi penchés sur l'autonomie dans l'approvisionnement en eau de la garnison Japonaise et la manière dont les solutions trouvées alors - stockage de la neige fondue des pentes du volcan canalisée dans des lacs artificiels - pourront aider une futur garnison Russe . 

Interrogé par l'agence TASS ™sur le déploiement de ces systèmes de missiles anti-navires , le porte parole du Kremlin Dimitri PESKOV a signifié de manière " forte et claire " la position Russe : " La Russie dispose du droit souverain de déployer dans les régions Russes où elle  le désire ces systèmes . C'est notre droit souverain , c'est le droit de tout état et il ne peut être contesté par personne . " ( Tout comme prés des frontières de l'Oukraïne - NDLR )  Le porte-parole a aussi confirmé que ce déploiement s'est fait avec l'accord explicite du Président Vladimir POUTINE en coordination avec les planificateurs militaires Russes .

Il faut noter ici que ce déploiement a été annoncé alors que le Secrétaire d'Etat à la Défense Lloyd AUSTIN a eu un entretien téléphonique  avec le Ministre de la Défense Japonais Nabuo KICHI . Ce déploiement survient aussi à la veille de la date symbolique de l'anniversaire de l'attaque sur PEARL-HARBOR  Une rencontre au format " 2+2 "  des MAE et MD Japonais et Etasuniens a été planifiée . 

Un élément intéressant : Comme toute terre Russe qui se respecte l'île de MATUA possède désormais sa chapelle Orthodoxe avec en prime une statue - moderniste - de l'archange Michel terrassant le dragon ! 

MATUA , l' IWO-JIMA des Kouriles .
MATUA , l' IWO-JIMA des Kouriles . MATUA , l' IWO-JIMA des Kouriles . MATUA , l' IWO-JIMA des Kouriles .

MATUA , l' IWO-JIMA des Kouriles .

Capitulation de MATUA : Le professeur sermonne les élèves turbulents devant ses collègues !

Capitulation de MATUA : Le professeur sermonne les élèves turbulents devant ses collègues !

Débarquement des complexes BASTION sur l'île de MANTUA

ultima ratio regnum russia kurilli ultima ratio regnum russia kurilli
ultima ratio regnum russia kurilli

ultima ratio regnum russia kurilli

L'île de MATUA est la " clef de voute " de l'archipel des Kouriles . Un " joyau stratégique " dont on se demande pourquoi il n' a pas été estimé plutôt à sa juste valeur par les planificateurs militaires Russes . Elle est située à 1700 Km de TOKYO et à 1500 Km de l'île d'ATTU dans l'archipel des Aléoutiennes . L'île de MATUA est la " clef de voute " de l'archipel des Kouriles . Un " joyau stratégique " dont on se demande pourquoi il n' a pas été estimé plutôt à sa juste valeur par les planificateurs militaires Russes . Elle est située à 1700 Km de TOKYO et à 1500 Km de l'île d'ATTU dans l'archipel des Aléoutiennes .

L'île de MATUA est la " clef de voute " de l'archipel des Kouriles . Un " joyau stratégique " dont on se demande pourquoi il n' a pas été estimé plutôt à sa juste valeur par les planificateurs militaires Russes . Elle est située à 1700 Km de TOKYO et à 1500 Km de l'île d'ATTU dans l'archipel des Aléoutiennes .

Des " visiteurs " ont laissé des traces . Cette seule présence de bidons de carburant suggère le caractère hautement stratégique de cette île .
Des " visiteurs " ont laissé des traces . Cette seule présence de bidons de carburant suggère le caractère hautement stratégique de cette île .

Des " visiteurs " ont laissé des traces . Cette seule présence de bidons de carburant suggère le caractère hautement stratégique de cette île .

URBEX ou plutôt MILURBEX dans l' IWO-JIMA des Kouriles

Carte des objectifs des bombardements US

Carte des objectifs des bombardements US

La nouvelle piste de l'île de MATUA . Elle ne permet pas le déploiement de bombardiers Tu-22 ou Tu-95 .
La nouvelle piste de l'île de MATUA . Elle ne permet pas le déploiement de bombardiers Tu-22 ou Tu-95 .

La nouvelle piste de l'île de MATUA . Elle ne permet pas le déploiement de bombardiers Tu-22 ou Tu-95 .

MATUA est désormais une terre Russe et Orthodoxe !

MATUA est désormais une terre Russe et Orthodoxe !

Lloyd AUSTIN et Nabuo KICHI

Lloyd AUSTIN et Nabuo KICHI

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Publié le 2 Octobre 2021

Comme je l'ai souligné dans un article précédent à propos du " 11 septembre " les mémoires Russes et Occidentales s'entrechoquent lors de dates symboliques . En fait elles ne s'entrechoquent même plus , elles regardent chacune dans une direction différente !  

Les journées du " 29 septembre - 1er octobre " 1941 sont ainsi marquées par un nouveau schisme mémoriel  qui traduit l'éloignement respectif de ces deux mondes , y compris au travers de leurs imaginaires respectifs . Pour les Russes ces dates correspondent au début de la " Bataille de Moscou " dont on commémore le 80éme anniversaire , pour le reste du monde c'est la date anniversaire du Massacre de Babi-Yar . Ainsi les univers mentaux des uns sont remplis d'éclaireurs-skieurs allant vers le front , ceux des autres le sont de personnes menées vers leur exécution . 

Sputnik consacre un reportage photo au 80 éme anniversaire du début de la bataille de Moscou .

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Kulturkampf : Babi-Yar vs Bataille de Moscou .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 23 Juillet 2021

L'année dernière je vous avais gratifié d'une série consacrée au 80 éme anniversaire de la Campagne de France . J'ai depuis mis en sommeil cette série bien que 1941 soit une année importante de ce conflit avec l'entrée en guerre de l'URSS et des Etats-Unis .

Dix ans après ces événements le Maréchal Philippe PÉTAIN nous quittait dans sa prison de l'île d'Yeu le 23 juillet 1951 .

De cette captivité on gardera surtout l'image d'un vieillard mangeant sa soupe dans une écuelle .Un curieux raccourci nous ramène alors en 1917 où il partage cette soupe avec des Poilus ... 

Comme je l'ai déjà évoqué dans ce blogue lors d'un hommage à Marc FERRO , j'ai le souvenir des lectures le soir après des travaux des champs de son " PETAIN " qui reste un ouvrage majeur .

Le Maréchal Philippe PÉTAIN nous quittait il y a 70 ans . Le Maréchal Philippe PÉTAIN nous quittait il y a 70 ans .
Le Maréchal Philippe PÉTAIN nous quittait il y a 70 ans .

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés .

Voir les commentaires

Repost0