aeronautique

Publié le 3 Mai 2020

La crise épidémiologique du Covid-19 a mis en évidence avec la pénurie de masques l'interdépendance internationale des économies et des " supply chains " , les chaînes d'approvisionement .

Si notre dépendance vis à vis de la Chine dans le secteur médical a fait la une de l'actualité , d'autres dépendances sont apparues en particulier dans le secteur de la défense aux Etats-Unis . Depuis une quinzaine d'années le CMI Etasunien a de plus en plus délocalisé des productions au Mexique et il devient donc de plus en plus dépendant pour les composants de ses productions militaires en particulier dans le domaine aérospatial . Selon la fédération des Industries Aérospatiales  Mexicaines - FEMIA - les exportations du Mexique vers les EU dans le domaine aérospatial sont passées de 1,3 milliard d'USD en 2004 à 9,6 milliards d'USD en 2019 et concernent tous les domaines comme les cellules , la voilure ,  les trains d'atterrissage et l'avionique . Le Mexique est rentré ainsi parmi les dix fournisseurs les plus importants du CMI Etasunien et plus particulièrement de son secteur aérospatial . 

Les entreprises les plus concernées , sans limitation dans la liste , seraient  : LOCKHEED MARTIN™ , TEXTRON™ , GENERAL DYNAMICS™ , GENERAL ELECTRIC™ HONEYWELL™, ROCKWELL COLLINS™ ( RAYTHEON TECHNOLOLGIES™ ) ,....

Il faut noter que cette délocalisation au Mexique des productions lièes au secteur aérospatial et de la défense ne concerne pas seulement les Etats-Unis mais aussi des entreprises Françaises comme AIRBUS™ ou SAFRAN™ . Depuis 1996 le groupe aéronautique et de défense y a investi plus d'un milliard d'Euros dans 10 usines et pour une seule raison : Une main d'oeuvre qualifiée et à bas cout . La fabrication d'une aube de turbine de réacteur y est ainsi de 20 % à 30% moins chère qu'en France . 

Dés l'annonce de l'épidémie de COVID-19 les ouvriers Mexicains des industries travaillant pour le CMI Etasunien ou les sociétés médicales Etasuniennes ont demandé à exercer leur droit de retrait en organisant des piquets à l'entrée des usines pour exiger l'arrêt du travail . Ce à quoi le gouvernement fédéral Mexicain et les autorités locales ont répondu en décrétant le 26 mars dernier la fermeture des usines non-vitales au pays dans lesquelles figurent les industries du secteur aérospatial  .

La FEMIA réclame de son côté que le gouvernement Mexicain déclare les industries du secteur aérospatial comme " vitales" et qu'il coordonne ses décisions avec le gouvernement des Etats-Unis et du Canada. 

Le gouvernement Etasunien a annoncé par la voix de sa sous-secrétaire d'état responsable des acquistions au DoD Ellen LORD qu'une lettre allait être écrite au MAE Mexicain Marcelo EBRARD pour lui demander la réouverture des usines - maquilas - travaillant pour le CMI Etasunien ou les entreprises Etasuniennes de la santé

En acceptant de réouvrir ces usines sous la pression de la diplomatie Etasunienne , que ce soit à Cidad-Juarez ou Tijuana pour pour les industries liées au secteur de la santé ou à Chihuahua pour les entreprises liées au secteur de la défense , le gouvernement Mexicain et AMLO risquent très gros auprès de la population qui refuse de retourner au travail dans un contexte d'épidémie et pour des activités non-essentielles ( au Mexique et aux Mexicains !  ) . De telles pressions des autorités Etasuniennnes sur le gouvernement Mexicain ont été confirmées par Francisco SANTINO RAMOS , président du Conseil des Entreprises de Chihuahua qui fournissent le secteur aérospatial civil et de la défense Etasunien

Déjà treize employés d'une une usine de composants pour l'industrie automobile Etasunienne , Lear Corporation , sont décédés à Chihuahua des suites du Covid-19 . 

C'est pour cette raison qu'il y a encore 48 h les autorités sanitaires de l'état du Chihuahua , dont la ville de Chihuahua est la capitale ,  ont rejetté les demandes Etasuniennes de réouvrir les maquilas fournissant le secteur aérospatial de la défense aux Etats-Unis .

C'est dans cette ville que SAFRAN™ produit des siéges éjectables pour le programme F-16 . 

On notera juste le titre du WaPo : " Les Etats-Unis veulent que le Mexique maintienne ses industries de défense et de santé ouvertes . Les ouvriers Mexicains tombent malade et meurent " 

Le NPA en aurait révé , il ne l'a même pas fait !

 

 

Ouvriers Mexicains organisant des piquets de grêve devant leurs maquilas pour en exiger la fermeture Ouvriers Mexicains organisant des piquets de grêve devant leurs maquilas pour en exiger la fermeture

Ouvriers Mexicains organisant des piquets de grêve devant leurs maquilas pour en exiger la fermeture

Voir les commentaires

Repost0