agriculture

Publié le 8 Novembre 2022

Mon propos n'est bien sûr pas de défendre la bravitude™ de Mme Ségolène ROYAL "pour l'ensemble de son œuvre" . Je l'ai assez brocardée sur ce forum en tant qu'ambassadrice des pôles ! 

Mme. Ségolène ROYAL a été victime ces derniers jours d'une odieuse campagne de dénigrement sur les RS - en particulier de la Zelenskie ™© * - car elle a eu le tord de lier la recrudescence des vols de nourriture au PORTUGAL à la guerre en UKRAINE et même d'être un " passe-plats " de M.POUTINE .

Or ce qu'elle écrit est fondamentalement juste car le produit qu'elle prend en exemple se trouve au carrefour des hausses de prix liées à cette gue...Opération spéciale  : Les boites de conserves de sardines et de thon à l'huile  .

Depuis le début de l'année  une hausse des prix des produits alimentaires au Portugal qui a atteint 16,9%  a mené à une recrudescence des vols de produits alimentaires particulièrement dans les supermarchés . Cette inflation atteint jusqu'à 40% pour le sucre , les oranges et les produits de la pêche . Selon le magazine Expresso les vols de produit alimentaires - de nécessité comme le lait maternisé - ont augmenté de cette proportion de 40% et le Portugal est devenu le pays Européen où la pauvreté a le plus augmenté depuis le début de l'année  !

Cette recrudescence des vols fait que désormais des produits comme la morue salée - le célébrissime bacalhau et même des boites de thon à 1,79 € - à l'huile de tournesol - sont protégés par des antivols .

Or ce produit "commun" et supposément bon marché  est impacté dans chacune de ces composantes : L'huile de tournesol dont l'Ukraine est un gros producteur , l'acier de la boîte impacté par les couts de l'énergie et bien sûr les produits de la pêche en général .  Notons qu'il est de même si la boite de conserve est en aluminium .  C'est même la combo inflationniste totale liée à cette gu... Opération spéciale  et contrairement à ses détracteurs des réseaux sociaux , ils se reconnaitront ( voir infra )  , on peut même écrire que dans le cas d'espèce Mme. Ségolène ROYAL a non pas raison mais triplement raison ! On pourrait presque écrire qu'elle a quadruplement raison puisque les piments des conserves Portugaises sont souvent importés des ... Pays-Bas où ils sont produits dans des serres ! C'est ainsi qu'il soit " Mexicain " ou " Antillais " ce piment provient le plus souvent d' UTRECHT ou d'EINDHOVEN et est produit sur un modèle qui désormais touche peut-être à sa fin ... 

J'en profite pour vous donner le lien de cet article d'Izvestia sur la situation des produits de la pêche en Russie .

* C'est le pendant de la Poutinie™©  ! Exemple de ces attaques " caustiques " infra . J'invite leurs auteurs à méditer ce qu'est la " géopolitique des ressources " !  : 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Octobre 2022

On s'y achemine lentement mais sûrement !

Un article du " Canard-Enchaîné " sur la fin des " pétro-tomates " en tout cas ... Le " modèle Russe " des Datchas , c'est à dire des exploitations péri-urbaines familiales si souvent raillé n'est en tout cas pas sujet aux fluctuations des cours du gaz naturel et est de plus en plus présenté , y compris par l'USDA , comme un modèle de sécurité alimentaire ...

Je voulais y consacrer un article et c'est l'occasion ici d'en parler ! 

Géopolitique des ressources : Vers la fin des pétro-haricots ?

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique des ressources, #Agriculture

Repost0

Publié le 17 Septembre 2022

En 1977 inspiré - en fait dégouté - par l'échange d'un sénateur Communiste Chilien contre onze prisonniers politi... Subversifs Est-Allemands , Phillipe CLAY compose avec Henri DJIAN et Daniel FAURE et chante " Le temps du troc ". Cet échange faisait suite à l'échange du chef du PC Chilien Luis CORVALAN contre le dissid... L'agent subversif Urssien Vladimir BOUKOVSKI . 

Cet excellent artiste trop tôt disparu n'aurait pas manqué de mettre en chansons cette actualité liée à la géopolitique des flux et des ressources que j'ai déjà abordé sur ce blogue . En échange de prisonniers de guerre aux mains des Russes le Président Ukrainien Volodimir ZELENSKY n'a ni plus ni moins proposé que de reprendre les exportations d'ammoniac de Russie via le port d'ODESSA !

Cette exportation se fait depuis l'usine d'UralChem™ de TOGLIATTI  ( TogliattiAzot™ - TOAZ ™ ) jusqu'à la région d'ODESSA  au moyen d'un pipeline mis en service en 1981 avec des tuyaux achetés en France . Ce pipeline est unique au monde avec une longueur totale de 2417 km dont 1018 km en territoire Ukrainien ( avant le 24 février 2002 - NDLR voir carte ci-dessous ) .  L'Ukraine avait annoncé une augmentation des droits de transit dés janvier 2022 et la Russie recherchait tout comme pour le gaz naturel un tracé alternatif .  L'exportation d'ammoniac via l'Ukraine a été suspendue dés le 24 février 2022 et le producteur PSJC TOAZ™ПАО ТОАЗ™ - a annoncé qu'il cherchait des routes d'exportation alternatives via les voies ferrées et les ports Russes .  Dés octobre 2018 dans une entrevue accordée à Radio Svoboda les responsables Ukrainiens de UKHRYMTRANSAMMANIK ™ ( OUF ! ) , l'opérateur Ukrainien chargé de la gestion de la partie Ukrainienne du pipeline , avaient reconnu que cette infrastructure était " une opportunité d'influence le voisin du nord " et que donc la fixation du prix du transit était politique et non pas économique . . 

Je voulais vous donner en lien un article d'Izvestia ou de Kommersant mais pour que cette information soit totalement crédible je vous cite une source Occidentalienne !  

Cette actualité nous montre aussi le rôle des traders Etasuniens dans cette crise au delà du groupe " ABCD " des traders de céréales : L'ammoniac produit par le groupe Russe UralChem™ ( TogliattiAzot™ - TOAZ ™ )  doit être commercialisé par le groupe Etasunien Trammo™ . On s'étonne de pouvoir encore s'étonner ... On comprend ainsi la diligence de la presse financière Anglo-Saxonne a encourager un compromis sur ce dossier entre la Russie et l'Ukraine .

Gageons aussi que M. Bruno Le MAIRE qui nous affirmait doctement que GAZPROM™ pouvait pomper le même débit de gaz naturel vers l'Europe au travers de gazoducs dont le diamètre variait dans un rapport de 1 à 1/8éme trouvera une route alternative ! 

Signalons quand même que le gouvernement Russe a rejeté cette " offre " en précisant - cela semblait nécessaire - que " L'ammoniac et des personnes ce n'est pas la même chose " . La linkage diplomacy cela a aussi ses limites ! Le MSM a quand à lui déjà entamé sa campagne en faveur de ce projet . Ici aussi on s'étonne de pouvoir encore s'étonner ...

Le SAV des articles - Le temps du troc : Echange ammoniac contre prisonniers de guerre ! [ Authentique ]
Le SAV des articles - Le temps du troc : Echange ammoniac contre prisonniers de guerre ! [ Authentique ] Le SAV des articles - Le temps du troc : Echange ammoniac contre prisonniers de guerre ! [ Authentique ]

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Août 2022

C'est bien sûr un sujet que j'ai abordé sur ce blogue plusieurs fois , que ce soit lorsque M. Emmanuel MACRON a voulu nous " libérer " de la "dépendance" aux engrais Moscovites , lors du boycott Européen et Etasunien sur les potasses Biélorusses , dans le cadre des relations Russo-Brésiliennes ou lorsqu'un " blitzkrieg informationnel " cherchait - et cherche toujours -  à nous imposer notre urine comme engrais .

La hausse du prix du gaz naturel engendrée par la politique de sanctions à l'encontre de la Fédération de Russie provoque une annonce de fermetures en chaîne d'unités de productions d'ammoniac ( voir schémas de production sur ce lien ) - mais aussi d'aluminium dans un tout autre domaine - un des composants des engrais azotés . Dans une usine moderne l'engrais azoté est produit à partir de gaz naturel . Après plusieurs étapes de transformation le gaz naturel, essentiellement du méthane, est enrichi par combinaison avec l'azote de l’air pour former l'ammoniac. 80% du gaz naturel est utilisé comme matière première pour fabriquer cet engrais tandis que 20% sert à produire de la chaleur entretenant la réaction ainsi que de l’électricité .

Le fabricant Norvégien YARA™ a ainsi annoncé une réduction de sa capacité de production en Europe d'ammoniac à un niveau de 35% de ses capacités .

" Avec [ cette nouvelle mesure ] YARA aura réduit une capacité équivalente à 3,1  Mtpa [ millions de tonnes par an ] d'ammoniac et 4 Mtpa de produits finis ( 1,8 Mtpa d'urée , 1,9 Mtpa de nitrates et 0,9 Mtpa d'urée ] dans son infrastructure de production en Europe "  

En mars 2022 , YARA™ avait déjà réduit sa production à 45% de la capacité nominale de production . Cette mesure concernait les sites de Le HAVRE en France et de FERRARA en Italie dont les capacités nominale sont de 1Mtpa d'ammoniac et de 0,9 Mtpa d'urée . Ces nouvelles réductions de production concerneront principalement les sites de TERTRE ( Belgique ) et SLUISKIL ( Pays-Bas )

Avec un prix moyen du gaz naturel de 300 Euros/MWh le cout de production  l'ammoniac a été multiplié par 10 ou 15 fois par rapport à une période où il était produit avec un prix du gaz naturel de 20 Euros/MWh.

CF Fertilizers UK™ annonce de son côté le 24 aout dernier la fermeture temporaire " en raison des conditions du marché " de sa ligne de production d'ammoniac dans son complexe de production de BILLINGHAM au Royaume-Uni . CF Fertlizers UK™ qui est une filiale du groupe Etasunien CF Industries Holdings Inc.™ importera désormais de l'ammoniac de ses unités basées aux Etats-Unis - fabriqué majoritairement avec du gaz de schiste* - pour poursuivre sa production locale de Nitrate d'Ammonium et d'acide nitrique . En clair : D'une supposée dépendance au gaz Russe ou autre - GNL importé du Qatar par méthaniers par exemple - l'industrie des engrais Européenne et même l'industrie agro-alimentaire deviendra réellement dépendante des Etats-Unis . Qui nous parlait de souveraineté alimentaire ? 

La fermeture de la ligne de production d'ammoniac de BILLINGHAM entrainera à terme des tensions - et donc une importation probable des EU - sur la fourniture de gaz carbonique qui est un sous-produit de la fabrication de l'ammoniac . Cette pénurie de COimpactera fortement l'industrie agro-alimentaire Britannique et même Européenne où il est utilisé de l'euthanasie du bétail dans les abattoirs à la chaîne du froid en passant - horresco referens - par le brassage de la bière et aux tireuses de bière dans les pubs ainsi que pour les eaux et boissons gazeuses ! Sauf bien sûr pour celles naturellement gazeuses ! 

Dans le processus de brassage de la bière ce gaz carbonique injecté intervient au niveau de la carbonation forcée . 

 On s'étonnera enfin de pouvoir encore s'étonner en observant l'évolution du cours des actions de CF Industries Holdings Inc.™

L'annonce du groupe YARA™ est survenue un jour après que le groupe Polonais Grupa Azoty™ a arrêté la production de son usine de TARNOW et fortement réduit - à 45% des capacités de production -  la production de son usine de KEDZIERZYN tout en maintenant la charge de son usine de POLITSE. l'arrêt des lignes de production de Caprolactame et de Nylon-6 a été aussi annoncé par Grupa Azoty™

 L'arrêt des lignes de production d'ammoniac a provoqué ici aussi une baisse de l'approvisionnement du CAI ( Complexe Agriculturo-Industriel ) Polonais en CO. Pour le Grupa Azoty la production actuelle a été réduite à 30% de la capacité nominale . L'arrêt - temporaire - de la production d'ammoniac par un autre agrochimiste Polonais , ANWIL™ filiale du groupe PNK ORLEN™ , a contraint le brasseur CARLSBERG Polska™  d'annoncer - rehorresco referens - la possibilité d'une cessation du brassage ... 

Ces annonces de fermetures que l'on nous annonce temporaires concernent bien sûr toute l'Europe : ACHEMA AB annonce la fermeture - temporaire cela va de soi - de sa ligne de production en Lituanie à partir du 1er septembre 2022 , en France l'unité de production du groupe BOREALIS™ de Grandpuits devrait arrêter sa production en septembre et octobre selon certaines sources

Selon un analyste Russe cité par le journal Kommersant  , 70% des capacité Européennes de production d'ammoniac ( 24 Mtpa ) et d' urée-carbamide ( 13Mtpa ) ont été réduites ou arrêtées . 

Ici je vais me risquer à peu de prospective ! De manière modeste bien sûr et certainement pas à l'image d'un sinistre des finances qui nous annonçait il y a six mois que ses sanctions " allaient mettre à genoux l'économie Russe " pour avaliser six mois plus tard " la fin de l'abondance " mais en France .

Ces arrêts de production sont officiellement pour le moment temporaires mais l'on voit se dessiner une partie de la stratégie avec l'importation d'ammoniac produit avec du gaz de schiste à bas cout des Etats-Unis . Il n'est pas exclu que dans un " nouveau normal " ces lignes de production soient définitivement fermées sauf peut-être dans des pays comme la Norvège . Une fois ces lignes de production d'ammoniac définitivement fermées un argumentaire économique sera très probablement développé pour cesser la production des engrais azotés en Europe et se rabattre sur des... Importations Etasuniennes ! Ce n'est bien-sûr qu'une hypothèse à un instant " t " et l'actualité nous montre que les prévisions sont très difficiles dans ce domaine .

Bien-sûr la production d' "engrais vert" à partir d'"hydrogène vert" ( obtenu par électrolyse de l'eau et non pas par craquage du méthane , le gaz naturel  )  est une réalité scientifique et même économique que ce soit en Europe ou en Asie. Mais réorganiser une filière industrielle ne se fait pas sur un claquement de doigts et d'un coup de menton . Se pose la question du " tuilage " lors de la transition , si elle devient une réalité , entre ce " nouveau normal " avec de l'ammoniac importé des Etats-Unis et  produit à partir de gaz de schiste et la production de cet " hydrogène vert " . Se poseront aussi les questions du cout de l'électricité pour produire cet " hydrogène vert " mais surtout de l'existence d'une production d'engrais azotés en Occidentalie Européenne au moment de cette transition hypothétique . 

Il faut noter qu'en ce qui concerne la production Russe les experts interrogés par Kommersant notent que pour les pays où le gaz naturel est bon marché la production se maintient à un niveau de 80% à 90%. Pour la Russie le principal problème est logistique et même le " problème " posé par le 5éme paquet de sanctions concernant l'interdiction d'exportation des catalyseurs est résolu puisqu'il n'est même pas mentionné . C'est ce que m'ont confirmé des sources personnelles en relation avec le CAI Russe et le complexe pétrochimique Russe .

Dans un autre domaine le cas spécifique des catalyseurs au Vanadiumévoqué dans cet article de Kommersant du 21 juin 2022 - destiné aussi à la production d'acide sulfurique utilisé pour la lixiviation des minerais d'Uranium a été résolu . Cet acide sulfurique est utilisé dans la production d'engrais , de précurseurs et de bases par les sociétés Russes PHOSAGRO™ ; EuroChem™  une société qui dans une galaxie lointaine se proposait de racheter en février 2022 BOREALIS™  ,  URALCHEM™ et KUBYSHEVAZOT™

Pour être complet sur ce dossier , il faut se souvenir que l' "Azovstal™ de l'Est du Donbass  " , l'usine AZOT™ de SEVERODONETSK passée sous le contrôle des forces Alliées Russes et de la RPL le 25 juin 2022 était le troisième producteur d'engrais azotés d'Ukraine . Les chefs politiques de la République Populaire de Lougansk annoncent régulièrement leur intention de relancer la production mais se refusent à donner des dates . Les lignes de production ne semblent qu'avoir souffert modérément des combats et les dégâts seraient en cours de réparation . La plupart des équipes ont pu être conservées ou sont en cours de reformation . Si l'alimentation électrique - en particulier la sous station Lisichanskaya 110 - du site a été fortement endommagée , les unités de production d'ammoniac et d'acide nitrique semblent avoir été relativement préservées , ou du moins sont réparables sous un délai de quelques semaines . Conquérir ce site industriel sans le détruire comme ce fut le cas d'AZOVSTAL™ a été une des préoccupations des chefs militaires Russes . On verrait ainsi des unités de production d'ammoniac fermer en série en Occidentalie Européenne et rouvrir dans le Donbass ... 

* " Most of our nitrogen fertilizer manufacturing facilities are located in the United States and Canada. As a result, the price of natural gas in North America directly impacts a substantial portion of our operating expenses. Due to increases in natural gas production resulting from the rise in production from shale gas formations, natural gas prices in North America have declined over the last decade, but are subject to volatility . " ( Cf INDUSTRIES ™ annual report 2020 p° 33

Géopolitique des ressources : Ammoniac manquant is the new " Salpêtre sanglant "!
Les principaux types d’engrais : aperçu de leurs process chimiques. Source :https://blog.wika.fr/applications/principaux-types-d-engrais-apercu-de-leurs-process-chimiques/

Les principaux types d’engrais : aperçu de leurs process chimiques. Source :https://blog.wika.fr/applications/principaux-types-d-engrais-apercu-de-leurs-process-chimiques/

Le site AZOT™ de Severodonetsk

Le site AZOT™ de Severodonetsk

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique des ressources, #Agriculture, #Guerre urbaine

Repost0

Publié le 14 Août 2022

Cette gue... Opération spéciale aura au moins le mérite de nous faire prendre conscience de ce que nous mangeons et des circuits de commercialisation de nos " produits du terroir " ! C'est aussi pour le MSM l'occasion de se livrer à son habituel numéro d'équilibrisme informationnel en essayant - comme d'habitude - de tenter d' " expliquer " ce que notre " bon sens " refuse à admettre . En fait d' " explication" il s'agit SURTOUT de nous faire gob...Accepter l'inacceptable : Au nom de la spéculation et d'une réglementation phytosanitaire nous devons consommer des " produits du terroir " élaborés avec des matières premières importées des berges du DNIEPR et réserver à l'exportation des " produits du terroir " élaborés avec des matières premières récoltées sur les berges de la SAÔNE et de l'OUCHE  Malassol sur le Koulitch ( cerise sur le gâteau ) , les sanctions frappant l'agriculture Russe s'ajoutent à l'interruption des importations en provenance d'Ukraine et de la faible récolte Canadienne liée à un phénomène de " dôme de chaleur " .  Reste désormais à se poser la question légitime de connaître le cahier des charges des productions Canadiennes , Ukrainiennes et Russes en particulier en ce qui concerne le respect de la non-utilisation de certains produits phytosanitaires interdits en France . 

Voici ce que j'ai pu photographier en plein centre de DIJON au début de la semaine dernière . Pour le coup j'ai refusé d'acheter ce " produit du terroir "™©  .  

Géopolitique des ressources : Pénurie de moutarde de DIJON à DIJON !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Août 2022

Ils vont bien sûr en AFRIQUE  Subsaharienne et de l'Ouest  pour y livrer le blé et éviter la famine provoquée par la gue... L'opération spéciale Russe ! En fait c'est ce que le " bourrage de crânes " du MSM relayé par la blogosphère Défense & Géopolitique essaye de vous faire croire ! 

Pour le moment ces vraquiers ils transportent surtout du maïs et des tourteaux de tournesol ( 45 000 tonnes à bord du STAR HELENA vers le PIRÉE ) à destination de l'Europe ( Italie , Irlande , Grèce et Croatie ) , de la Turquie et à destination du Proche-Orient ! Dans la liste de l'infographie ci-dessous seul le GLORY parti de CHERONMORSK à destination de PORT-SAÏD avec une cargaison de 66 000 tonnes de maïs rentre dans le cadre du narratif officiel ( sources : ONU ) .

Pour l'ASIE ce n'est pas l'INDONÉSIE - qui a maintenue l'invitation des chefs politiques Russes au sommet du G20 - mais cet état nécessiteux qu'est la CORÉE du SUD ! On s'étonne de pouvoir encore s'étonner ... Ceux qui doutent des sources Russes peuvent toujours consulter des sources Etasuniennes . 

Le maïs - avec le soja qui constitue la cargaison du SACURA qui se dirige vers le port de RAVENNE en ITALIE et les tourteaux de tournesol du STAR HELENA  - à destination de l'Europe c'est très probablement - presque à coup sûr - du maïs grain destiné à l'alimentation animale bovine , porcine ou avicole des élevages Européens . C'est à dire que c'est pour votre filet de poulet , votre jambon , pas pour la nourriture des Africains ... Du moins pas pour le moment : Il faut hiérarchiser les priorités ! De mauvaises langues parlent même d'un programme " armes contre céréales et tournesol " ™© .

Que les Ethiopiens qui sont si loin de nos cœurs et de nos yeux se rassurent :  Un vraquier de blé qui doit leur apporter la manne salvatrice doit faire escale incessamment pour charger sa cargaison !  Gageons que le MSM qui est si peu disert sur les destinations de ces premiers vraquiers fera ses " choux gras " du départ de ce navire. 

MAJ du 14:08:2022 à 23h50 : L'actualité fait parfois un pied de nez , à défaut d'un pied de cochon , assez savoureux . Le vraquier RAZONI dont le départ a été tant médiatisé vient ainsi d'être localisé au large de port Syrien de TARTOUS après que sa cargaison ait été refusée par son premier acheteur Libanais . 

J'écris ces lignes avec un sourire en coin car que je viens de passer quelques jours en BOURGOGNE et dans la BRESSE où j'ai eu - déformation de bloguiste - l'occasion de discuter avec des producteurs de volaille de Bresse , de bovins de race Charolaise qui exploitent aussi des parcelles de maïs et de tournesol ( des fleurs grosses comac des soupières dans la région de BUFFON ! ) .

L'histoire n'est jamais loin puisque lors d'une étape à SEURRE pour piqueniquer sur les bords de la Saône j'ai appris qu'un lieutenant BUONAPARTE y avait été envoyé en avril 1789 pour mat.. Raisonner les habitants de cette ville qui étaient excédés de voir des barges chargées de blé passer sous leur nez vers CHALON , MÂCON et LYON  alors qu'eux et leurs enfants mourraient de faim ( au 1er degré ! ) Qui a parlé de spéculateurs et d'agioteurs ? Il est en effet question de pénuries cet hiver  à ...ODESSA alors que le programme d'exportation est maintenu 

Un passage à VERDUN SUR LE DOUBS m' a permis tout en dégustant un bon vin avec vue sur la Saône de contempler une " icône " de l'architecture industrielle Française : Le silo à grains de VERDUN SUR LE DOUBS qui date de 1930 ! 

Vous voyez que même en vacances je pense à ce que je vais écrire pour vous à mon retour chers derniers lecteurs et dernières lectrices ... 

Mais où vont-ils donc les vraquiers quand ils s'en vont ?

Mais où vont-ils donc les vraquiers quand ils s'en vont ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Août 2022

Comme vous devez le savoir si vous lisez ce blogue l'inspection des vraquiers qui iront charger des céréales en Ukraine se fait au retour mais surtout à l'aller !

Pour ceux qui ont eu l'occasion de côtoyer des navires c'est un espace où les possibilités de caches sont presque infinies : On peut ainsi reprendre des éléments de structure creux pour y dissimuler de la drogue ou des armes . Lors du dossier de la vente des BPC Classe MISTRAL à la Marine RUSSE* j'avais évoqué sur ce blogue la possibilité que les " services " Français " fourrent " la structure du navire avec des transpondeurs pour missiles ou pour torpilles déclenchables à distance en cas de conflit .

Voici les photos du Ministère de la défense Turc nous montrant ces inspections à ISTAMBOUL :Il s'agit ici du FULMAR S battant pavillon des BARBADOS  et qui doit charger des céréales au port de CHERNOMORSK.

Personnellement je suggérerai aux inspecteurs d'utiliser un ROV pour vérifier l'absence de " poches " sous la ligne de flottaison permettant de camoufler des missiles par exemple . 

* Figurez vous que la France a voulu vendre ces navires à la Russie il y a quelques années , il y a longtemps , très longtemps dans une galaxie éloignée ! 

HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 2 ] HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 2 ]
HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 2 ] HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 2 ]

HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 2 ]

HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 3 ] HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 3 ]
HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 3 ] HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 3 ]

HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 3 ]

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Août 2022

Il y a les images que le MSM et la blogosphère Défense & GP Francophone vous diffusent ad nauseam . Il y en a d'autres qu'ils se garderont de montrer ou alors à doses homéopathiques comme celles du premier contrôle du vraquier RAZONI par la Commission Mixte Conjointe à ISTAMBOUL .

Vous les avez sur ce reportage de RIA NOVOSTI . Vous pourrez voir l'équipe d'inspecteurs monter à bord , mesurer , jauger , prélever , consulter , fureter , questionner ... ! Il ne manquerait plus qu'ils fassent la " grève du zèle " ! 

Pourquoi ce " blocus photographique " ?

Par ce que la réalité géopolitique est qu' ISTAMBOUL est devenu pour les exportations de céréales en provenance d'Ukraine* un avant-port géré en partie par les "douanes" Turques et Russes ou du moins par des fonctionnaires civils et/ou militaires Turcs et Russes ! 

* Elles sont stricto-sensu la propriété des acheteurs ou de sociétés de courtage . Comme le pétrole vendu par l'URSS  à l'Allemagne en 1940 était propriété d'une multinationale Etasunienne ou Anglo-Hollandaise . Je profite de cet article pour signaler un " mensonge par imprécision " de Le Monde .Si le port d'ODESSA "concentrait avant l' Opérat... La guerre 60% de l'activité portuaire du pays"    il n'intervenait que pour ...13% dans l'exportation des céréales comme le confirme le graphique ci-dessous , au même niveau que le terminal céréalier d'OLVIYA prés de MYKOLAÏV - NIKOLAÏEV  ( 22% ) Le port d'ODESSA est précédé par CHERNOMORSK ( 28% ) et YUZHNY ( 18% ) . Bien sûr pour ces deux derniers ports l'air de la Mer Noire y souffle aussi fort ! Ça c'est une information que vous ne trouverez pas ni dans le MSM , ni dans la blogosphère Défense & GP Francophone ... 

Un peu de ré-information .

Un peu de ré-information .

HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 1 ] HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 1 ]

HALT ! ...KONTROLL ! PAPIER BITTE ! [ 1 ]

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Août 2022

Vous m'auriez reproché de ne pas en parler puisque tout le MSM en parle  ! J'ai donc trouvé 15 minutes pour vous écrire cet article . 

Le vraquier  " Razoni " vogue donc sur les eaux de la Mer Noire avec sa cargaison de céréales . Comme autrefois les vaches regardaient passer les trains , les journalistes et " experts " observent donc aujourd'hui les vraquiers chargés de céréales quitter les ports Ukrainiens . Un chargement de céréales sur un quai perdu au fond de la Mer Noire est même devenu aujourd'hui un événement politico-mondain relayé par toute la blogosphère Défense & GP et on ne peut s'empêcher de penser à un certain film quand on regarde certaines photos . 

 

Et vogue le navire - DEBLOCUS : Oh mon vraquier , tu es le plus beau des vraquiers !
Et vogue le navire ! Et vogue le navire !

Et vogue le navire !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Juillet 2022

Quelques semaines après la perte du croiseur " MOSKVA " et après que l'OTAN veuille faire de la Mer BALTIQUE une " Mer Intérieure " avec l'adhésion de la FINLANDE et de la SUEDE il est intéressant de voir quel est le contenu de la nouvelle doctrine navale de la Fédération de Russie que le Président Vladimir POUTINE vient de signer et dont vous avez le VERBATIM sur ce lien .

Je ne vous en ferai pas une exégèse complète mais pendant que les imbéciles du MSM regarderons vers le doigt en vous parlant des missiles hypersoniques ZIRCON le sage que je suis vous montrera quelques lunes ! Il faut quand même ici avoir l'honnêteté intellectuelle de vous dire qu'il s'agit d'un document de 55 pages dont je vais vous extraire quelques centaines de caractères ... 

Cela se fera de manière un peu décousue à l'aune des problématiques que je traite dans ce blogue . Je terminerai cet article demain mais  je tiens à démonétiser dés ce soir les analyses de personnes comme M. Jean-Sylvestre M. qui très certainement voudront en faire une exégèse... A leur manière ! 

Seabed warfare 

Le " seabed warfare " n'est pas mis en avant de manière techniciste comme dans la dernière publication DrOID de l'Agence de l'Innovation mais sous une forme on ne peut plus succincte : L'accès à la colonne d'eau et aux fonds marins de l'Océan Global et à leurs ressources fait parti des intérêts nationaux de la Russie . Cet accès comprend l'espace aérien au dessus de la colonne d'eau puisqu'il y est question des " survols " des espaces maritimes  .  Les marins Russes ne sont pas ceux décrits par Maître FOLASSE : Ils ne font pas de longues phrases . 

"Les intérêts nationaux de la Fédération de Russie dans l'Océan Mondial  sont (...) le développement du potentiel maritime et le renforcement de la capacité de défense de la Fédération de Russie dans l'Océan Mondial , la liberté de la haute mer, qui comprend la liberté de navigation, les survols [ des espaces maritimes ] , la pêche, la recherche scientifique, le droit de poser des câbles et pipelines sous-marins, le droit d'étudier [ " L'Océanographie cela sert ,surtout à faire la guerre " ] et de mettre en valeur les ressources minérales de la zone internationale des fonds marins." [ NDLR : Il aurait été bon d'y rajouter les ressources biologiques ] . ( Item 9-5 ) 

Ce dernier aspect entre en collision particulièrement avec la doctrine Française qui cherche à créer des " réserves extractivistes "  sur toute la hauteur de la colonne d'eau et les fonds marins dans certains espaces maritimes et en particulier dans l'Arctique : La Russie comme d'autres états ( RPC , Brésil , ... ) affirment leur droit à pouvoir extraire des ressources de toute cette colonne d'eau ( pêche et exploitation des fonds marins ) . 

L'accent est mis particulièrement ici sur les gazoducs en Mer NOIRE et dans la Mer D'AZOV .

" Dans la Mer Noire et dans la Mer d'Azov : Poursuite du développement du système de transport de gaz d'exportation, y compris un système de gazoducs sous-marins " 

Le seul aspect technique est " Le développement de complexes robotiques marins et de systèmes pour la recherche océanique, y compris les véhicules aériens sans pilote pour surveiller les paramètres de la couche supérieure de la mer ( colonne d'eau )  "  ( Item 42-4 ) 

Le Président Russe et les rédacteurs de la doctrine ont souligné la nécessité de renforcer la construction de navires de recherches océanographiques avec des technologies nationales . Un dossier abordé dans ce blogue . Le caractère dual de l'Océanographie est ainsi illustré par la mission de carottage du plateau continental par un navire de la société pétrolière ROSNEFT™ qui est relatée dans les colonnes de TV ZVEZDA . 

Création de "milices maritimes"

 Il s'agirait plutôt de créer une " Affection Maritime de Défense " avec une " dualisation " et une " hybridation " des marines marchandes , de pêche et des infrastructures maritimes - et certainement fluviales dans le cours du processus - civiles pour une mise sous commandement militaire en cas de conflit . Bref de faire ce que font les états non enclavés depuis l'Antiquité : Se servir des compétences maritimes de leurs populations qui ont " du sel de mer dans le sang " et d'utiliser des navires civils comme navires auxiliaires ! Cette mise sous tutelle des flottes et des infrastructures civiles par les forces armées pourra aussi se faire en dehors de périodes de guerre ,en période de tensions internationales . 

"La formation à la mobilisation et la préparation à la mobilisation dans le domaine des activités maritimes sont d'une importance stratégique pour accroître le potentiel naval de la Fédération de Russie et visent à assurer l'introduction de navires et d'équipages civils préformés dans les forces armées de la Fédération de Russie, comme ainsi qu'à la préparation des installations maritimes pour les opérations en temps de guerre". ( Item 84 et Item 85 ) .

Il n'est pas interdit -par exemple - qu'un état utilise les navires civils battant son pavillon pour effectuer des relevés hydrographiques des fonds marins et une cartographie optique des approches maritimes . Cela a toujours été le cas y compris dans la Marine Nationale  !  

Le Président Russe et les rédacteurs de cette doctrine ont toutefois souligné la vulnérabilité de la Russie dans son recours aux marines marchandes étrangères pour son commerce ( hydrocarbures , céréales , porte-conteneurs,... ) et à la nécessité de développer la construction navale Russe dans ce secteur.

Arcto-Pacifique 

L' Arcto-Pacifique* avec la Route Maritime Nord est bien sûr , vous vous en doutez , évoqué dans cette doctrine ! Le terme Arctique intervient 55 fois dans ce document ( sous réserve d'erreurs de comptage ) .

Il s'agit bien sûr d'affirmer son rôle central dans la dimension sécuritaire Russe : " Bastion Naval " des SNLE Russes , zone de survol des missiles balistiques - vers l'Amérique du Nord - et zone de patrouille des bombardiers Stratégiques TU-160 et son rôle économique central avec des ressources énergétiques , minérales mais aussi biologiques et halieutiques et bien sûr la Route Maritime Nord .

Il s'agit  aussi de " tracer des lignes dans la neige " aux états qui voudraient au travers de " FONOPs " contester à la Russie la souveraineté sur cette région et en particulier sur le Sevmorput . Quelques jours avant la publication de cette doctrine , une grosse centaine d'heures ,  les autorités Russes ont annoncé leur intention de décréter une période de préavis de trois à quatre mois pour tout navire militaire - d'une " puissance hostile" ? - voulant emprunter cette route maritime . Une initiative législative initiée par le Ministère de la Défense qui veut modifier la loi Russe sur les eaux intérieures et riveraines de la Fédération de Russie . Cette modification prévoit aussi que l'état Russe puisse refuser le passage à des navires civils et militaires étrangers le long de cette route maritime . Elle a été approuvée par la commission des lois de la Douma , le Ministère des Affaires Etrangères , le FSB et le Ministère des transports . Les tensions sur ce dossier du transit le long de la Route Maritime Nord se sont aggravées depuis mars 2019  et on peut la voir comme une " réponse asymétrique " à l'interdiction d'escale des navires battant pavillon Russe ou transportant des marchandises à destination de la Fédération de Russie . 

Dés le début de la gue... De l'opération spéciale le gouvernement Russe a annoncé la pérennité des financements des infrastructures et des navires - en particulier les brise-glaces de la classe LK-60 -  à destination de l'Arctique , en fait de l'Arcto-Pacifique  . Un financement de 151 milliards de Roubles d'une constellation de satellites destinés à la couverture cartographique et des communications 24h/24 du Sevmorput a aussi été annoncé. [ MAJ du 6 aout 2022 ] .   Le statut stratégique du hub de transport de  MOURMANSK a été réaffirmé lors d'une réunion du Conseil de Sécurité de la Fédération de Russie par Nicolaï PATROUCHEV himself le 25 juillet dernier . 

Le secrétaire du Conseil de Sécurité y a souligné un point abordé dans ce blogue il y a tout juste un an à propos de l'exportation des potasses Biélorusses : La prochaine expansion de l'OTAN transforme en fait la Baltique en une mer intérieure de l'Alliance de l'Atlantique Nord. Dans ces conditions, le transbordement de marchandises via Mourmansk, comme dans les années de la Grande Guerre Patriotique, peut devenir l'une des principales artères de transport [ De la Fédération de Russie - NDLR ]  "

Des brise-glaces armés ? 

Si le MSM s'est concentré sur le déploiement des missiles " ZIRCON " il est probable que cette nouvelle doctrine permette - on en a aussi beaucoup parlé sur ce blogue - l'armement des brise-glaces avec le concept de " poupe ouverte " ou  " открытой кормы ": Il s'agit en fait de permettre de déployer sur la plage arrière des brise-glaces des spots pour hélicoptères , des dispositifs ASM , un aménagement pour missiles conteneurisés avec leurs blocs de commande selon la nature de la mission . Selon l'expert militaire Dimitri LITOVKINE s'exprimant dans les colonnes de TASS ces agencements modulaires seraient déjà pris en compte pour les nouveaux brise-glaces en construction , en particulier les bise-glaces à propulsion nucléaire . 

On peut se douter que de tels développements ne datent pas du 24 février 2022 et encore moins du 31 juillet 2022 . 

Extension du domaine maritime de la lutte .

D'autres régions d'intérêt stratégique majeur  sont bien sûr répertoriées comme l'Archipel des Kouriles et l'Océan  Pacifique , mais aussi l' Océan Indien , la Méditerranée Orientale -MEDOR  , le Golfe Persique et la Mer Rouge . ( Item 14 et item 15 ) 

Le Président Russe a ainsi déclaré ce jour en assistant à une parade navale :

"Une nouvelle doctrine maritime de la Russie a été approuvée. Nous avons ouvertement désigné les frontières et les zones d'intérêts nationaux de la Russie , économiques et stratégiques. Tout d'abord, ce sont nos eaux arctiques, les eaux des mers Noire, d'Okhotsk et de Béring, les détroits de la Baltique et des Kouriles. Nous assurerons leur protection avec fermeté et par tous les moyens " 

A ce titre la Marine Russe devra se doter de bases navales dans ces régions , sinon de possibilités de mouillage pour le ravitaillement . Si des états " normaux " sont envisagés pour ce partenariat comme l' INDE , d'autres sont beaucoup plus " borderline " comme l'ARABIE SÉOUDITE et le SOUDAN et enfin d'autres sont des " états sponsors du terrorisme "™© comme l' IRAN et la SYRIE

"Les priorités de la politique maritime nationale dans la direction régionale de l'Océan Indien sont <...> le développement d'un partenariat stratégique et d'une coopération navale avec la République Indienne ainsi que l'élargissement de la coopération avec la République islamique d'Iran, la République de l'Irak, le Royaume d'Arabie saoudite et d'autres États de la région " ( Item 59-1 ) 


Une doctrine Schmittienne 

On s'en doutait cette doctrine ne parle pas de " compétiteurs " . Une menace - un ennemi - est clairement désigné : Les ETATS-UNIS  qui sont la principale puissance qui cherche à entraver le développement de la Fédération de Russie dans l'espace maritime mondial , qui lui conteste sa souveraineté dans l'Arctique le long de la Route Maritime Nord . ( Item 22 )  L'évocation du détroit de Béring par le Président POUTINE lors de la présentation de cette doctrine qui si elle n'est pas une revendication sur l'Alaska comme le MSM la présentera - s'il en parle -  est plus probablement une remise en cause de la Ligne BAKER-CHEVARDNADZE qui y délimite la frontière . Cet accord n'a en effet jamais été ratifié par la Douma et depuis deux ans les appels se multiplient du côté Russe pour une renégociation voir à sa remise en cause par un " fait accompli " à la manière de la RPC en Mer de Chine sur des zones maritimes contestées . 

Comme toujours pour ce genre de documents vous trouverez sur ce blogue un original provenant de sources officielles au format .pdf . Les personnes désireuses de mener leur propres investigations pourront le faire et ne pas se contenter du " filtre " du MSM et de ses experts . Je signalerai juste ici cet article mais ce n'est pas à priori un media Francophone ce qui explique sa qualité et son impartialité . L'auteur a très bien saisi le concept d' " Arcto-Pacifique " sans le nommer : * Un concept introduit sur la blogosphère Défense & Géopolitique Francophone par vos serviteurs ! 

Le SAV des articles : Publication de la doctrine navale de la Fédération de Russie

Doctrine navale de la Fédération de Russie 2030

Voir les commentaires

Repost0