agriculture

Publié le 28 Avril 2022

Il y a quelques semaines discutant sur un forum de la blogosphère Défense & GP j'avais ironiquement suggéré que si les Européens voulaient boycotter le gaz naturel Russe ,  les engrais Russes et Biélorusses ils n'avaient qu'à s'habituer à aller " fertiliser " les terres en y faisant leurs petits et grands besoins .

Bien sûr je me suis fait agresser par d'autres contributeurs . Or je n'étais pas loin de quelque part " prédire " cet avenir . L'utilisation de l'urine et très certainement bientôt des excréments humains est désormais sérieusement envisagée pour palier un déficit d'engrais azotés .

Ce n'est pas à priori une "idée" à prendre à la légère par ce que sur chaque sujet sur lequel nos chefs politiques veulent nous "bourrer le crâne" le MSM lance une campagne informationnelle , ici et là par exemple ! L'objectif est de nous présenter l'urine comme un engrais " naturel " , et Le Parisien nous parle par exemple des agriculteurs de la région de SACLAY qui épandent sur des terres à blé des urines récoltées dans un festival de musique . On pourrait écrire que c'est ...Stupéfiant !

Quand à France 24 qui donne le " LA " informationnel gouvernemental , les rédacteurs de l'article ne trouvent pas mieux que de nous montrer des coureurs cyclistes en train d'uriner à la lisière d'un champ de blé ... 

Je faisais cette remarque dans le blog en référence à " La Terre " , le roman d'Emile ZOLA où une paysanne Beauceronne connue sous le surnom de " La Mère Caca " récoltait tous ses excréments pour fertiliser ses jardins de légumes destinés au marché .Bien qu'étant issu d'une famille d'agriculteurs cette lecture m'avait marquée . 

Rarement elle en revenait sans deux ou trois pièces de cent sous, surtout à la saison des fruits. Mais sa continuelle doléance était le manque de fumier : ni le crottin, ni les balayages des quelques lapins et des quelques poules qu’elle élevait, ne lui donnaient assez. Elle en était venue à se servir de tout ce que son vieux et elle faisaient, de cet engrais humain si méprisé, qui soulève le dégoût, même dans les campagnes. On l’avait su, on l’en plaisantait, on l’appelait la mère Caca, et ce surnom lui nuisait, au marché. Des bourgeoises s’étaient détournées de ses carottes et de ses choux superbes, avec des nausées de répugnance. Malgré sa grande douceur, cela la jetait hors d’elle. – Voyons, dites-moi, vous, Caporal, est-ce raisonnable ?... Est-ce qu’il n’est pas permis d’employer tout ce que le bon Dieu nous a mis dans la main ? Et puis, avec ça que les crottes des bêtes sont plus propres !... Non, c’est de la jalousie, ils m’en veulent, à Rognes, parce que le légume pousse plus fort chez moi... Dites, Caporal, est-ce que ça vous dégoûte, vous ? Jean, embarrassé, répondit : – Dame ! ça ne me ragoûte pas beaucoup... On n’est pas habitué à ça, ce n’est peut-être bien qu’une idée. Cette franchise désola la vieille femme. Elle qui n’était pas cancanière, ne put retenir son amertume. – C’est bon, ils vous ont déjà tourné contre moi... Ah ! si vous saviez comme ils sont méchants, si vous vous doutiez de ce qu’ils disent de vous ! " 

Il faut noter l'actualité récurrente de ce livre puisqu'en 1990 un mouvement lancé par ce que l'on nommerait " La droite nationale " appelait à " Des Jacqueries partout " au nom de la défense de l'agriculture Française contre les accords de l' OMC et des importations de blé en provenance des Etats-Unis . Il citait le passage de ce livre où un des protagonistes se proposait de prendre d'assaut les navires qui importaient - déjà - ce blé ! 

MAJ du 05 mai 2022 10h45 : Je viens de lire que la Douma de la Fédération de Russie étudie depuis le 5 avril 2022 un projet de loi visant à ne plus considérer le fumier et le lisier comme des " déchets dangereux " et un projet de loi pour le compostage des déchets organiques pour servir d'engrais a été soumis début décembre 2021. On est quand même loin de l'urine et des excréments humains ...

Géopolitique des ressources : Le retour de la " Mère Caca ! "

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 20 Mars 2022

Plus parlant que de nombreux articles - qui ne montrent jamais ce graphique - et une explication sur la neutralité des pays Africains à propos du conflit en cours ! 

Pour la Fédération de Russie des goulots d'étranglements peuvent apparaître dans les semences pour betteraves ( 98% )  , celles des pommes de terre ( 90 % ) , du Tournesol ( 73% ) ,  du maïs ( 58 % ) et de certains produits vétérinaires . Toutefois il ne s'agit pas d'un problème d'offre , en particulier dans la région du Kouban où de nombreuses " fermes semencières " ont été crées , mais de demande de la part des producteurs Russes qui jusqu'à présent préféraient les semences importées . 

Concernant les pommes de terre , ce déficit serait de 30 000 tonnes par exemple . 

Les analystes se montrent confiants pour les campagnes à venir et la sécurité alimentaires des Russes est assurée . 

 

The shape of things to come : La dépendance des pays Africains aux blés Russes et Ukrainiens
The shape of things to come : La dépendance des pays Africains aux blés Russes et Ukrainiens
Moisson dans la région de KHERSON dans les années 50

Moisson dans la région de KHERSON dans les années 50

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 15 Janvier 2022

J'évoque souvent dans ce blogue la géopolitique des ressources et en particulier les efforts de la Fédération de Russie pour acquérir sa souveraineté alimentaire . Ceci surtout depuis la mise en place d'un contre-embargo en réponse aux sanctions Européennes et Etasuniennes consécutif à la réunion de la Crimée à la Fédération de Russie .

A l'abri de ce contre-embargo la Fédération de Russie a su (re)mettre en place des filières souvent délaissés depuis la révolution de 1914.

C'est le cas de la viande de porc où la Russie est désormais auto-suffisante . L'aspect évoqué aujourd'hui dans mon blogue est plus anecdotique dans la mesure où il ne concerne qu'environ 1,5 tonne de saucisse mais j'ose écrire qu'il va faire " couiner " pas mal de personnes . Cette charcuterie  a en effet la particularité de provenir de la République Populaire Autonome du Donbass et est produite par ООО "Енакиевский мясокомбинат"

Les produits de cette société qui seront vendus dans la région de ROSTOV  arborent fièrement un logo " Made in DPR " feront l'objet de contrôles sanitaires renforcés après des campagnes de dénigrement orchestrées sur les réseaux sociaux , très probablement par des officines barbouzardes Oukraïniennes ?  

 

Sdelonounas ( Fait maison ) : Les premières saucisses de la République Populaire Autoproclamée de Donetsk arrivent sur les étals Russes .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique des ressources, #Alimentation, #Agriculture

Repost0

Publié le 10 Octobre 2021

La Révolution Russe est souvent méconnue dans certains de de ses aspects car son histoire a été phagocytée , digérée et recrachée à la fois par les Groucho-Marxistes , par les anticommunistes primaires , secondaires et tertiaires et par les Russophobes .

C'est le cas du " National-Bolchevisme " à partir des années 1935 sous Staline mais c'est aussi le cas de la " NEP religieuse " lancée le 5 octobre 2021 et qui visait à rallier au régime Bolchevique les communautés rurales " sectaires " , c'est à dire des religions " marginales "  - Vieux Croyants  , Doukhobors , Protestants , .... - de l'Empire Russe qui venait de s'effondrer . Ce appel aux sectes de l'URSSIE avait un aspect économique qui transparait dans l'organe émetteur : Le commissariat du peuple à l'Agriculture -  Народный комиссариат земледелия - Narkomzem .

Un mois auparavant un " Congrès Panrusse des associations sectaires agricoles et industrielles " s'était réuni à Moscou du 19 au 26 mars 2021.

Les principales " sectes " de cette URSSIE étaient alors les Chrétiens évangéliques , les Doukhobors , les  Vieux-Croyants , les Moloques , les Soubbotniks ( proches du Judaïsme ) , les Molokans ,... Ce congrès ou conseil était dirigé par Vladimir CHERTKOV que l'on pourrait qualifier d' "Anarchiste Chrétien"  très influencé par les idées de Léon TOLSTOÏ et par des Baptistes et des Adventistes .

Les résolutions du congrès furent envoyées le 29 mars 1921 à VI LÉNINE . Je ne vais pas revenir sur les tribulations et tractations qui se sont déroulées avec plus ou moins de bonne foi entre les représentants des communautés religieuses et les chefs politiques Bolcheviques , les projets de retour des disaporas Doukhobores ou autres , les " fermes modèles " et les artels créés lors de cette période . Tout cela est décrit dans cet article de  Kommersant  qui vous donne en plus le lien vers le décret du 5 octobre 1921 " Aux sectaires et Vieux-Croyants vivant en Russie et à l'étranger " . Je ne reviendrai pas bien sûr sur la - triste - fin de cette aventure " économico-spirituelle " avec les débuts du Stalinisme .

Conseillés par Vladimir BONCH-BROUÏEVITCH , les chefs politiques Bolchéviques ont pourtant mesuré l'intérêt de s'allier les communautés agricoles de Vieux-Croyants et de Protestants qui étaient une " élite paysanne " , voir une élite urbaine en raison de leur instruction plus développée que le reste de la paysannerie et des artisans Russes . Cet intérêt concernait aussi les communautés exilées à l'étranger , plus particulièrement en Amérique du Nord du fait des persécutions Tsaristes 

Je signale juste le projet en 1926 de la " ville du Soleil "Sibérienne d'EVANGELSKI . Cette  " Cité Radieuse " qui se voulait être un phalanstère agricole , évangélique et socialiste était proposée par Ilya PROKHANOV . 

Cette ville idéale devait se trouver au confluent des rivières BIYA et KATUN dans la République de l'ALTAÏ . Son histoire , celle de la NEP religieuse revêt un interet particulier à l'aune des projets du Ministre de la défense SERGUEÏ CHOÏGOU d' " ensemencer " la Sibérie de nouveaux centres urbains ainsi que du retour de la Russie comme puissance agricole de premier plan . L'histoire de la NEP religieuse est instructive dans la lutte d'influence pour les " cœurs et les esprits " que se livrent les Occidentaux et les chefs politiques Russes  sur la " diaspora Russe " contemporaine . Signalons ainsi l'existence de la Maison Russe des Sciences et de la Culture de Paris .

 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Socialisme et Solarisme

Socialisme et Solarisme

VI Lénine et Vladimir BONCH-BROUEÏVITCH  ; famille de Vieux-Croyants
VI Lénine et Vladimir BONCH-BROUEÏVITCH  ; famille de Vieux-Croyants

VI Lénine et Vladimir BONCH-BROUEÏVITCH ; famille de Vieux-Croyants

La cité d' EVANGELSKI devait se trouver au confluent des rivières BIYA et KATUN dans la République de l'ALTAÏ

La cité d' EVANGELSKI devait se trouver au confluent des rivières BIYA et KATUN dans la République de l'ALTAÏ

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Décembre 2020

C'est encore un " petit métier " qui est en train de  disparaître : Celui de trader en " commodities " agricoles à Moscou , même si l'on est Sud-Américain .

Suite à l'embargo mis en place par l'Union Européenne contre la Russie après l'annexion de la Crimée , la Russie avait mis en place des contre-sanctions visant plus particulièrement le secteur agricole Français et s'était tournée principalement vers l'Amérique du Sud pour ses importations en protéines animales . 

Si l'influence de ces contre-sanctions sur l'auto suffisance alimentaire de la Russie et le développement du secteur agricole Russe fait l'objet de débats * il n'en demeure pas moins qu'à l'abri de ces contre-sanctions il a largement prospéré ces six dernières années . Après le développement spectaculaire du secteur céréalier on a assisté au développement des élevages bovins et porcins et contrairement à la France le caractère industriel de ces exploitations est revendiqué et même encouragé .

On annonçait depuis plusieurs années l'auto-suffisance de la Russie en matière de viande porcine , c'est désormais une réalité . 

La Russie vient de pratiquement cesser cette année toute importation de viande de porc du Brésil dans un contexte où la production nationale de 4,3 Mio de tonnes surpasse une consommation en progression de 4Mio de tonnes . La Russie concurrence désormais le Brésil dans les pays de l'Ex-URSS mais aussi en Asie et même à la frontière Brésilienne ... Au Venezuela !

Le principal marché du porc Brésilien reste la Chine avec 35% des exportations et qui est pour le moment non-accessible à la Russie . Mais ce n'est probablement que partie remise car tout comme pour le soja , eh wi , la Chine pourrait se rapprocher de la Russie pour ses importations ( article en cours de rédaction ) . Ces bouleversements sont abondamment commentés par la presse spécialisée Brésilienne et certains ex-ambassadeurs recommandent même au fils du Président Jaïr BOLSONARO - Eduardo BOLSONARO - de modérer ses propos vis à vis de la RPC afin que ceux-ci ne portent pas trop préjudice au commerce de soja entre le Brésil et la Chine . 

* Je cite cet article de " The Moscow Times " repris par " The Barents Observer " à titre d'information . " The Moscow Times " étant tout sauf une source journalistique d'analyse crédible ! 

 

Géopolitique des ressources : La Russie cesse d'importer de la viande de porc du Brésil .

Voir les commentaires

Repost0