arcto-pacifique

Publié le 14 Mai 2022

Comme je l'ai écrit dans cet article dont j'assure le SAV l'exercice de la prévision est une science très - très - difficile.

Ce que j'envisageais d'un point de vue d'un prétexte technique le 27 avril dernier est finalement arrivé sous un prétexte commercial et plus vite que ce que je pensais : La Fédération de Russie vient de suspendre ses livraisons d'électricité à la Finlande .  Ces livraisons se sont arrêtées ce matin à 01h00 .  L'exportation d'électricité de la Russie vers la Finlande s'effectue via une ligne de transport de 400 kV de la sous-station de VYBORGSKAYA (Russie) à la  sous-station de YllIKlÄLÄ  (Finlande). 

Accessoirement les préoccupations d' INTER RAO™ liées à l'imposition d'une taxe Carbone transfrontalière pour ses exportations d'électricité à destination de l' UE perdent tout à coup leur signification ! Cet événement lié à la géopolitique des ressources dénote aussi une cécité de la part de certains planificateurs économiques URSSiens qui pensaient que leur activité pouvait s'exercer dans un espace globalisé consensualisé où la Fédération de Russie serait considérée par ses " partenaires Occidentaux "™© comme un acteur économique " normal" . 

Une fois de plus et sans vouloir jouer les Cassandres il est fort probable que les souhaits d'un " retour à la normalité  "des dirigeants de RAO Nordic Oy™  ne soient qu'une des manifestations de cette cécité . Les lignes et les infrastructures comme la sous-station de VYBORGSKAYA  assurant l'interconnexion entre FORT ROSS et l'Occidentalie sont déjà vétustes ( Elles ont été construites en 1980 avec une modernisation des thyristors du convertisseur AC-DC  en 2013 )  et il est fort probable que la fin des revenus lié à la cessation des exportations n'accélère leur dégradation pour les rendre inutilisables . On peut compter sur les mouvements écologistes pour réclamer leur démantèlements : De commerciale la déconnexion deviendra certainement physique .

Cet arrêt des exportations Russes d'électricité à destination de la Finlande ne provoquera pas de ruptures d'approvisionnement selon les chefs économiques Finlandais cités par le porte-parole de Fingrid™ . Dans un 1er temps il peut toutefois de provoquer une hausse du prix de l'électricité importée en Finlande sur les places de marché , hause des prix qui risque - rien n'est certain NDLR - de se répercuter pour les consommateurs selon les mêmes sources  . 

L'autre élément de la " déconnexion " entre les économies Russes et Finlandaises ce sont le bois et les chantiers navals , en particulier les projets de construction de brise-glaces à propulsion non-nucléaire  . Aker-Arctic™ et Helsinki Shipyard Oy™ ( anciennement Arctech Helsinki Shipyard™ )  pourraient ainsi devenir la principale base du CMI de l'OTAN pour la conception et la fabrication de brise-glaces .Cette dernière société étant en voie de " Dérussification "  et son devenir de toute façon sujet à caution .  Sur le plan de la R&D le bassin de glace de l'université d'ingénierie d'AALTO est le plus grand au monde avec une surface de 1600m2 et une profondeur de 2,8 m  .

Une démarche entamée il y a déjà plusieurs années et que la rentrée de la Finlande dans l'OTAN va priver des dernières (fausses)-pudeurs pour se concrétiser  . La première étape de l'équipement de l'USCG et de l'USN avec ce type de navires pourrait être la location de brise-glaces à la Finlande . 

L'UE a ainsi sanctionné les importations de bois en provenance de Russie et en particulier de Carélie sur laquelle la Finlande prétend avoir un droit moral . Il faudra ainsi bien regarder si les technocrates de Brouchelles seront aussi vigilants à la déforestation de la Baltique qu'à la déforestation de la forêt Amazonienne au Brésil . On peut en douter ... 

Le dernier élément à prendre en compte est le canal de SAIMAA . C'est l'unique territoire que l'URSS ait jamais loué à un état étranger et que la Russie loue à un état étranger .

Totalement inconnue de la " Géopolitologie " médiatique cette voie d'eau relie le lac de SAIMAA à la Mer Baltique et connecte les centres industriels de la région aux clusters industriels Européens . En 1962 l' URSS  a loué une portion de 19,6 Km sur une longueur totale de 43 km . L'accord portait sur une période de 50 ans et en 2013 un bail a été renouvelé jusqu'en 2063 . Les principaux produits impactés pourraient être les grumes , le papier , le ciment et les engrais . 

Selon Dmitri NOVIKOV , 1er vice-président de la commission des affaires étrangère de la Douma , s'exprimant dans les colonnes d' Izvestia Il est normal que les accords conclus dans des périodes de relations diplomatiques apaisées soient revus lors des périodes de tensions . Chacune des parties dispose d'un délai de 12 mois pour manifester sa volonté du retrait de l'accord . C'est la base de ce que l'on appelle la linkage diplomacy : Lier des concessions  économiques à des concessions politiques . Après , une péniche chargé de grumes , de balles de papier  , de ciment ou d'engrais qui coule cela arrive aussi ... Surtout de ciment ! 

Depuis janvier 2022 le trafic global de ce canal a diminué de 60% dont Russes et Finlandais envisageaient en 2019 l'agrandissement ! Un projet qui vient d'être " gelé "

 

Les importations et exportations d'électricité de la Finlande début 2022

Les importations et exportations d'électricité de la Finlande début 2022

Et là bougre d'animal , nous allons construire un canal !
Et là bougre d'animal , nous allons construire un canal !

Et là bougre d'animal , nous allons construire un canal !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Mars 2022

Une image - une caricature publiée par The Global Times™ en l'occurrence - vaut souvent mieux que mille discours ! La Fédération de Russie vient de suspendre - peut être définitivement - les négociations de paix avec le Japon et la rétrocession éventuelle de une ou plusieurs îles dans le cadre de la signature d'un éventuel accord de paix . Cette annonce a été faite suite aux sanctions imposées par le Japon à la Fédération de Russie et à l'activisme diplomatique " anti-Russe " des chefs politiques Japonais dans le cadre du QUAD .

Négociations qui de toute façon  étaient devenues un " rituel " et qui n'avaient aucune chance d'aboutir selon l'ancien Président Russe Dimitri MEDEVEV s'exprimant sur son compte Telegram™Celui-ci a en outre souligné l'inaltérabilité constitutionnelle de cet archipel . 

On peut supposer que les diplomates et politiques Japonais qui ont participé à ces négociations ont "apprécié" cet " aveu " , surtout M. Shinzo ABE qui avait beaucoup capitalisé sur la signature d'un traité de paix  ...

Le gouvernement Russe a en outre supprimé le régime sans visa à destination de l'archipel pour les anciens habitants encore en vie et leurs familles et tous les projets de coopération économique communs sur cet archipel ont été annulés . 

Le Président MEDVEDEV a surpris tout son petit monde - et en particulier les analystes et politiques Japonais - lorsqu'il s'est rendu sur l'archipel  en novembre 2010 ( voir photo )  . Il y avait alors souligné la légitimité historique de la présence Russe sur ces îles comme je l'avais rappelé sur ce blogue  . Dimitri MEDVEDEV s'y est par la suite rendu plusieurs fois en tant que Premier-Ministre , suscitant les mêmes crises à TOKYO .

Après le retour de la Crimée à la Russie en 2014 le Japon s'est montré réticent à appliquer les sanctions occidentales à l'encontre de la Russie alors que depuis le début des opérations militaires en Ukraine il fait partie des états les plus en pointe dans les sanctions et même agissant auprès d'autres états pour les faire appliquer , comme c'est le cas avec l'Inde .

Selon plusieurs sources concordantes , MITSUI™ et MITSUBISHI™, qui détiennent ensemble 22,5 % des parts du projet  Sakhalin-2 ne se retireront toutefois de ce projet ce qui pourrait augmenter de 35 % les prix d'importation du GNL pour le Japon. Une telle mesure coûtera au pays 15 milliards de dollars selon NIKKEI Asia  . Mais ici encore les choses peuvent évoluer très vite et ce que j'écris ce soir peut ne pas être d'actualité demain ... 

Sur le strict plan militaire l'adoption par les forces d'autodéfense Japonaises de missiles de croisière à longue portée ( pour leurs composantes navales , terrestres et aériennes ) s'il vise à frapper - à priori - des infrastructures continentales Chinoises et Nord-Coréennes deviendrait une menace pour l'Extrême-Orient Russe .

" Diplomatie " : Pendant ce temps là dans l'Archipel des Kouriles...
Visite du Président MEDVEDEV dans l'archipel de Kouriles en 2010
Visite du Président MEDVEDEV dans l'archipel de Kouriles en 2010

Visite du Président MEDVEDEV dans l'archipel de Kouriles en 2010

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Février 2022

Article supprimé par erreur et réécrit .

C'est peut-être le premier épisode de la guerre entre le " Monde Libre " ou du moins entre la France et la Russie qui vient de se dérouler sous une forme de " guerre navale "  au large du PAS-DE-CALAIS 

Le navire-roulier Russe BALTIC LEADER a été arraisonné alors qu'il venait quitter de quitter la veille le port de ROUEN à destination de SAINT-PETERSBOURG par une armada composée , excusez du peu , du Patrouilleur de Service Public [ PSP ] " Cormoran " de la Marine Nationale , de la Vedette Côtière de Surveillance Maritime [ VCSM ]  " Scarpe " de la Gendarmerie Maritime - ce n'est pas celle commandée par le premier maître CRUCHOT ( voir photo infra ) - et par le patrouilleur des Douanes " Jacques OUDART FOURMENTIN " . Bref , du gris , du blanc et du BBR .

Tout ce beau monde agissait selon les injonctions de la " communauté internationale "™ afin de saisir un navire placé sur la liste des " sônctiôns " . Il est la propriété d'une banque qui finance le CMI Russe .

Cela a été confirmé par , excusez toujours du peu , le capitaine de vaisseau Éric LAVAULT porte-bafouille du CEMA de la Marine Nationale , monamiral Pierre VANDIER .

Notons ici qu'un ou deux fonctionnaires civils , dont très probablement au moins une jeune femme , auraient pu notifier l'injection de saisie et d'immobilisation à quai au port de ROUEN mais les " autorités Françaises" ™© ont certainement eu peur pour leur intégrité physique ? On ne sait jamais avec " those Russians ! " Les Danois eux pourtant n'ont pas employé la force militaire avec l' Akademik IOFFE ...

On s'étonne juste ici l'absence de la composante aérienne avec un ATL-2 pour vérifier les indications du site MarineTraffic™ , probablement truquées par ces fourbes Moskals . De la même manière on s'étonne de la l'absence d'au moins deux commandos de prise héliportés , un à la proue et l'autre à la poupe ! En fait dans de telles circonstances il en aurait même fallu un troisième commando supplémentaire pour la timonerie comme ce fut le cas lors de l'arraisonnement du PASCAL  PAOLI en 2005 , un fait d'armes qui restera lui aussi dans les annales militaires de la nation aux côtés de l'arraisonnement du BALTIC LEADER  .

Cela aurait été aussi une bonne occasion de vérifier face à ces dangereux terroristes Moscovites le RETEX de l'exercice Rhéa en Méditerranée . Il faut signaler que la descente en rappel héliportée se pratique aussi - devant les caméras bien sûr - en Guyane par des commandos de " Marsouins " sur les chantiers d'orpaillage , face aux femmes et aux enfants lorsque les garimpeiros se sont enfuis .

Face à des hommes d'âge mûr que sont des marins je conviens que c'est beaucoup plus risqué . D'autant plus que ce navire est un navire roulier et que c'est donc un " navire dual " qui peut être déployé dans le cadre d'une opération amphibie . On n'est jamais trop prudent ... 

Maintenant il y d'autres navires Russes de cette société à saisir : Ils font du cabotage dans l'Extrême-Orient Russe . Une expédition conjointe de la Marine Nationale et de la Royal Navy , ça ça aurait de la gueule au moins . Par exemple du côté de PETROPAVLOVSK-KAMCHATSKY ! ;0) 

MAJ : J'ai lu ce matin que cet exploit militaire mettait en pâmoison M. Jean-Claude TANGUY ! Les admirateurs sont à la hauteur de la grandeur du spectacle offert ... Il ne s'en cache d'ailleurs pas . Son exposé techniciste des événements ridiculise en fait encore plus cette " bataille navale " et confirme mon analyse sur le caractère " postural " de cet arraisonnement .

On apprend  que l' " affaire " est remontée jusqu'au bureau du Premier-Ministre Jean CASTEX et a été pilotée par , excusez encore du peu , le chef du cabinet militaire du PM , mongénéral Franck BARERRA himself . Quand à la partie opérationnelle de cette " Action de l' Etat en Mer " elle n'a été conduite ni plus ni moins que par un vice-amiral d'escadre , Nicolas VAUJOUR ! Les coc** de l'histoire , car il y en a toujours dans ces démonstrations d'autorité , ce sont le préfet maritime de BOULOGNE SUR MER et surtout les autorités judiciaires de la ville de ROUEN qui sont dans ce type de situation compétentes .  L'absence de réaction de Maître Éric DUPONT-MORETTI est éloquente quand à sa servilité face aux " ministères de force " ! 

Contrairement à ce qu'affirme doctement - et certainement pstiacciquement - M.TANGUY du haut de son clavier il n'y a rien de " douanier " dans l'exécution de la saisie - à terre qui plus est - d'un navire suite à la mise en œuvre d'une sanction internationale ! C'est judiciaire et certainement pas militaire ... 

Guerre navale Franco-Russe : A vaincre sans périls , on triomphe sans gloire !
                                                    France vs
                                                    France vs                                                     France vs

France vs

                                                      Russie

Russie

Guerre navale Franco-Russe : A vaincre sans périls , on triomphe sans gloire ! Guerre navale Franco-Russe : A vaincre sans périls , on triomphe sans gloire !
La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT  La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT
La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT  La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT  La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT

La belle équipe : Tout ça pour ça ... Le Premier Sinistre Jean CASTEX ( notez le regard ! ) , mongénéral Franck BARERRA , monamiral Pierre VANDIER ,monamiral Nicolas VAUJOUR , monpitaine Éric LAVAULT

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Février 2022

La " marche des éléphants de mer " : Précédés par un brise-glace dont la route est reconnue par un hélicoptère Ka-27PS une vingtaine de navires de la Flotte du Pacifique s'engagent dans un champ de glace dans le détroit de La Pérouse - Пролив Лаперуза -  .

Cette vidéo confirme la nécessité pour la VMF de " griser " certains brise-glaces en les armant sur le modèle des navires de la classe " Ivan Papanine " . Dans le cadre de la coopération Russo-Chinoise renforcée à la veille des JO de Pékin cet exercice prend toute sa signification dans la mesure où il pourrait très bien s'agir d'une escadre Russo-Chinoise comme lors des exercices " Interaction maritime 2021 " !

Ces exercices interviennent dans le cadre de la protection des intérêts économiques Russes dans la région - vis à vis du Japon et des Etats-Unis NDLR  - en particulier dans la Mer d'Okhotsk . Celle-ci au delà d'être un " Bastion naval " pour la Flotte du Pacifique  est l'une des principales réserves halieutiques de la Fédération de Russie avec le Colin de l'Alaska

Cet exercice est aussi destiné à assurer la sécurité des lignes de communication maritimes le long de l'axe Arcto-Pacifique

Lors de ces exercices un submersible Etasunien de la classe Virginia a été détecté par les navires de la flotte du Pacifique dans les eaux territoriales Russes dans l'archipel des KOURILES près de l'île d'OUROUP  . Le submersible ayant refusé de répondre à une Injonction de Quitter les Eaux Territoriales Russes - IQETR - la frégate " Maréchal CHAPOCHNIKOV " a été dépêchée sur place et a utilisé un " équipement approprié " ( des charges de profondeur de type RGB-60 РГБ-60  d'exercice ? ) pour l'obliger à quitter les eaux Russes , ce qu'il a fait  " à vitesse maximale " La frégate " Maréchal CHAPOCHNIKOV " est armée du nouveau de système de lutte ASM " Otvet " . 

La rapidité de la détection de ce submersible ce samedi à 10h40 ( Heure de Moscou ) par la Marine Russe pourrait laisser supposer l'existence d'un réseau d'hydrophones immergés . Selon un expert interrogé par Izvestia la détection de ce submersible particulièrement furtif laisse supposer que les systèmes hydroacoustiques Russes ont atteint un " nouveau niveau " . Celui des fonds marins ?   L'hypothèse d'un réseau d'hydrophones immergés dans cette région a été évoquée en 2019 dans " Россия в современной геополитике " du professeur Guenady NOURICHEV . De tels réseaux existent sous une forme " civile " et active pour la surveillance de l'épaisseur des glaces et le profilage des colonnes d'eau dans la Mer d'Okhotsk ainsi que dans les équipements immergés du champ de .

 Au cours de sa fuite le submersible Etasunien aurait utilisé des leurres .

Toujours sur Izvestia , l'ancien commandant de submersible Igor KURDINE a affirmé que la Fédération de Russie était dans son droit d'utiliser des armes contre le submersible intrus dans la mesure où il avait violé les eaux territoriales Russes .

Cet incident survient quelques dizaines d'heures après que lors de l'auto-proclamée " Journée des territoires du Nord " le 7 février dernier l'ambassadeur Etasunien au Japon Emmanuel RAHM a assuré le Japon de son soutien sur ses revendications sur une partie des îles Kouriles . . Bien que la mission d'un SNA soit programmée à l'avance depuis des semaines il n'est pas impossible que un ou des observateurs militaires Japonais aient été présents à bord de ce SNA pour témoigner de la " réassurance " des Etats-Unis . Ils n'ont pas du être déçus du voyage !

MAJ du 13 février 2022 :

1- Il semble que le SNA Etasunien ait été détecté lors d'un exercice ASM au cours de ces manœuvres par un avion PATMAR Illiouchine  Il-38 associé à un navire dont le type n'a pas été précisé .

2- L'hypothèse d'un "tir de sommation " au moyen de munitions spéciales est de plus en plus évoquée par la presse Russe . 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Janvier 2022

L'actualité militaro-diplomatique c'est bien sûr en ce moment le bassin de la Mer Noire et le détroit du Bosphore . Cela ne veut pas dire que la zone Arcto-Pacifique est délaissée par les planificateurs militaires Russes , loin de là . Elle ne l'est donc pas sur Ice Station Zebra .

Si tout le monde connaît l'expression " Rideau de Fer " , l'expression " Rideau de Glace " ou Ice Curtain l'est beaucoup moins . Sauf bien sûr des derniers lecteurs de ce blogue . Elle désigne l'affrontement le long du détroit de Béring entre les ETATS-UNIS et l'URSSIE .

Dans un contexte de retour à ce qu'il faut appeler une Nouvelle Guerre Froide , la Russie a décidé de renforcer ses forces terrestres le long de ce détroit de Béring en complément de l'installation de systèmes de défense anti-navires le long de la Route Maritime Nord et de l' axe Arcto-Pacifique .

Ce renforcement se manifestera sous la forme d'un passage du niveau régimentaire au niveau divisionnaire des troupes stationnées sur place . Cette division en cours de création comprendra le 50 éme régiment de défense côtière - 50-й полк береговой обороны qui sera certainement la colonne vertébrale de cette nouvelle structure . Ce régiment est actuellement stationné au Kamtchatka et une des ses missions est la côte de la Choukotka . La structure divisionnaire créée aura pour mission de protéger un espace qui s'étend de l'archipel des Kouriles à la zone centrale du détroit de Béring ainsi que le bastion naval de la Flotte du Pacifique .

Sur le plan tactique les missions de cette division seront de s'opposer à toute tentative de débarquement , à des missions contre-subversives . Elles devront ainsi assurer des patrouilles terrestres régulières le long du littoral .  De nombreux experts militaires Russes à l'image de Dimitri BOLTENKOV s'exprimant dans les colonnes d'Izvestia soulignent que l'hypothèse d'une opération amphibie  - Nippone et Occidentale NDLR - en Choukotka ne relève plus du scénario impossible et que les Forces Armées Russes doivent s'y préparer .

Il est intéressant de noter que les unités de cette Infanterie Arctique  qui effectueront les patrouilles côtières seront équipées dans un esprit " Forces Spéciales " et TAP avec des quads ou buggy à 4 et 6 roues en complément des chenillés-motorisés " Aleut " ou Vityaz " . Si au départ les véhicules les plus utilisées étaient des marques YAMAHA™ et BRP™ les autorités Russes ont pour des raisons évidentes de sécurité poussé à l'émergence de constructeurs indigènes et à des productions militaro-civiles comme le " TUCHANKA  " .

La défense du détroit de Béring et de la Choukotka pourra aussi s'appuyer sur une composante aérienne modernisée et renforcée . Ce renforcement a commencé par la remise à niveau et la modernisation de l'aéroport civilo-militaire d' UGOLNY à ANADYR . Pratiquement tombé en déshérence sur le plan militaire au début des années 2000 , il accueille désormais des avions de transports IL-76 pour le ravitaillement ainsi que des aéronefs de l'aviation stratégique Russe comme les Tu-95MS ou les Tu-160 .

Des chasseurs Su-35 sont aussi déployés au KAMTCHATKA pour assurer la couverture de cette vaste zone aérienne avec très probablement des avions de ravitaillement en vol . La base de YELIZOVO est elle aussi en cours de modernisation avec par exemple la construction d'abris en béton pour les avions ainsi que la modernisation des systèmes de navigation et de communication . Tous ces aéroports sont bien sûr désormais équipés de drones de reconnaissance et certainement bientôt de drones de frappe . L'expression " Hub militaire du Kamtchatka " commence ainsi à apparaître aux côtés de " Arcto-Pacifique " . 

Comme le soulignent en effet les responsables militaires Russes , et j'ai oublié de le préciser au début de cet article , ce renforcement des capacités de défense Russes dans la zone du détroit de Béring est bien sûr lié à la nécessité de donner force de loi à la souveraineté Russe sur la Route Maritime Nord dans sa partie Extrême-Orientale où désormais la Russie doit faire face aux forces du pacte AUKUS

 

La Russie va étendre son " Rideau de Glace " sur le détroit de Béring
La Russie va étendre son " Rideau de Glace " sur le détroit de Béring
La Russie va étendre son " Rideau de Glace " sur le détroit de Béring
La Russie va étendre son " Rideau de Glace " sur le détroit de Béring La Russie va étendre son " Rideau de Glace " sur le détroit de Béring La Russie va étendre son " Rideau de Glace " sur le détroit de Béring

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Janvier 2022

Il n' a pas encore revêtu sa célébrissime livrée anti-flash blanche mais cela ne saurait tarder !

Le  " Cygne Blanc " dans sa version remotorisée et équipée de nouveaux équipements et avionique - au " standard F4 " ou " Block 60 " si l'on oserait une comparaison  - a effectué son premier vol le 12 janvier 2022 dans le ciel de KAZAN .

Ce premier vol d'essai est important car la remise en service des lignes de fabrication de ce bombardier stratégique *, digne héritier de l' Ilya MUROMETS d'Igor SIKORSKY , était un vrai défi industriel qui vient d'être relevé en particulier dans la remise en service de centres de soudage sous-vide de structures en titane . L'usine de KAZAN disposerait ainsi  désormais de la plus grande installation au monde de soudage par faisceau d'électrons sous vide .  Celle-ci sert particulièrement à la soudure de la poutre centrale en titane qui est la " colonne vertébrale " de l'aéronef . 

On peut vraiment le qualifier de " Phénix industriel " car il s'agit par exemple d'une cellule nouvelle conçue avec des moyens nouveaux de CAO et avec un outil industriel modernisé .

Si l'on peut mettre en doute la pertinence du concept de " bombardier stratégique " celui-ci peut lors de tensions internationales , comme c'est le cas actuellement , servir de " guet aérien armé " et être un des éléments d'un chant... D'une discussion diplomatique . Il est aussi évident qu'armé de missiles de portée accrue cet avion prend toute sa place dans l'exercice de la souveraineté de la Russie sur l'espace Arcto-Pacifique . Il peut aussi servir à valider des technologies qui seront implantées sur le futur bombardier PAK-DA .

 

* En fait la désignation Russe est " porte-missiles stratégique стратегический ракетоносец .

 

Le Phénix a volé .
Le Phénix a volé . Le Phénix a volé .

Le Phénix a volé .

L'unité de soudage par faisceaux d'électrons des éléments en titane

L'unité de soudage par faisceaux d'électrons des éléments en titane

Le Tu-160 au ...Venezuela !
Le Tu-160 au ...Venezuela !

Le Tu-160 au ...Venezuela !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Janvier 2022

C'est ce qui se passe actuellement dans la ville de PEVEK dans l'Arctique Russe : Le plus grand brise-glace à propulsion nucléaire au monde , l' ARKTIKA , vient d'arriver dans la ville où est amarrée l'unique centrale nucléaire flottante au monde : L'Akademik LOMONOSSOV .

" Le nucléaire cela ne sert pas uniquement à faire la guerre" 

Quand un réacteur nucléaire flottant rencontre un réacteur nucléaire flottant ! Quand un réacteur nucléaire flottant rencontre un réacteur nucléaire flottant !

Quand un réacteur nucléaire flottant rencontre un réacteur nucléaire flottant !

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Décembre 2021

C'est un vote qui est passé discrètement au Conseil de Sécurité de l'ONU mais qui sera lourd de conséquences : La Fédération de Russie vient de mettre un veto à un projet de résolution présenté par la France - le Niger - et la Grande-Bretagne et les Etats-Unis  - l'Irlande - visant à lier de manière automatique les questions environnementales et les questions de sécurité .

Si bien sûr des crises climatiques peuvent engendrer des crises sécuritaires , l'adoption de cette résolution aurait permis mutatis mutandis de mettre en place un " droit d'ingérence environnemental " au nom d'une atteinte à la sécurité , un axe central de la diplomatie Française comme on a pu le voir à propos des incendies en Amazonie avec le Brésil et de la volonté d'internationaliser les régions polaires . On peut dire que avec la décision de la Finlande de s'équiper de F-35 pour le renouvellement de sa flotte aérienne en lieu et place des Rafale c'est un deuxième échec de la " composante Polaire " de la diplomatie environnementale Française qui espérait avoir un " strapontin " dans l'Arctique via l'assistance militaire à la Finlande que l'achat de Rafale aurait permis . Ces dernières années , l'AAE incarnait cette approche à pas de loup - des neiges - de la diplomatie Française sur ce théâtre d'opérations  au travers de sa participation aux exercices les plus variés . En fait de " strapontin " pour sa politique environnementale  Polaire , la France vient de gagner ... Deux sièges éjectables en très peu de temps . 

Bien sûr il ne faut pas prendre au pied de la lettre l'argument développé lors de ce vote par le représentant de la Fédération de Russie au Conseil de Sécurité de l'ONU Vassily NEBENZYA qui affirme qu'une telle résolution aurait pu entraîner une confusion avec d'autres d'autres organismes dépendant des Nations-Unies traitant des questions d'environnement et entraver leur action . Dans la dernière mouture de sa doctrine de sécurité nationale les responsables sécuritaires Russes ont identifié le prétexte de la protection de l'environnement , en particulier dans l'Arctique , comme un moyen des " puissances Occidentales " d'entraver le développement économique de la Russie et de développer les ingérences intérieures via des associations environnementalistes . " L'attention accrue de la communauté internationale aux problèmes du changement climatique et à la préservation d'un environnement favorable servent de prétexte pour restreindre l'accès des entreprises Russes aux marchés d'exportation , freiner le développement de l'industrie Russe , établir un contrôle sur les voies de transport , et entraver le développement de l'Arctique par la Russie "    II. Россия в современном мире: тенденции и возможности - Item 16 ) 

 Ce point a été souligné dans le commentaire de l'attaché de presse du Président Russe Dmitri PESKOV qui a qualifié cette déclaration d' " inacceptable " . " L'agenda climatique ne peut pas être un facteur qui limite le droit des pays au développement " Réfutant la position de l'ambassadrice Etasunienne qui a accusé la Fédération de Russie d' " avoir laissé tomber la communauté internationale " il a souligné que la position Russe était soutenue par au moins 80 états . Il a enfin noté que " Les restrictions - environnementales - ne peuvent pas être imposées par des pays qui a une époque on gravement endommagé le climat , s'assurant une croissance élevée et une économie hautement industrialisée " .

L'Inde - qui ne possède pas de droit de veto - a voté contre cette résolution et la RPC s'est abstenue . Depuis le début de l'année 2021 , Emmanuel MACRON et  Boris JOHNSON ont mené une intense campagne de lobbying pour l'adoption d'une telle résolution que leurs " faux-nez " Irlandais et Nigériens ont porté fort devant le CS de l'ONU . La nouvelle doctrine du renseignement Britannique prévoit quand à elle la possibilité de mener des actions de renseignement - et de subversion ? - vis à vis d'états soupçonnés de ne pas respecter leurs engagements internationaux en matière d'environnement .  C'est du moins la première agence de renseignement Occidentale à l'admettre ... 

 

L'interventionnisme environnementaliste bloqué par la Russie au Conseil de Sécurité de l'ONU

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Décembre 2021

Ce 11 décembre 2011 , l'analyste  Alexandre MOZGOVOÏ est revenu dans la revue " Natsionalaya Oborona " sur la signification stratégico-historiques  des manœuvres " Interaction Maritime 2021 " que j'ai évoqué dans ce blogue . Parmi les nouveautés sur cet exercice on apprend qu'il n' a pas été précédée d'une planification préliminaire afin de se se rapprocher le plus possible d'une situation de combat réelle . Les états-majors et les équipages n'ont pas eu de contact physiques mais ont communiqué entre eux ( dans quelle langue ? )  par radio et sémaphores .

Cet article paraît  au lendemain du 80éme anniversaire de l'attaque Japonaise contre PEARL-HARBOR . Attaque qui fut précédé on le sait d'une concentration de la flotte Japonaise dans l'archipel des Kouriles .

Taquin , Alexandre MOZGOVOÏ évoque la présence de navires Russes au large des îles Hawaï en juin 2021 et propose pour les prochains exercices Russo-Chinois dans le Pacifique le nom de " Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï " ! ( Встретимся восточнее Гавайских островов ! )

 

Nota : Alexandre MOZGOVOÏ est l'auteur de " Sous-marins soviétiques et US Navy - De la conquête du pôle à Cuba " paru en 2003 chez Marines Editions . 

Chine-Russie : Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï !
Chine-Russie : Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï !
Chine-Russie : Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï ! Chine-Russie : Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï !
Chine-Russie : Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï !

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Décembre 2021

Comme tous les jubilés d'un événement historique se pose la question de savoir ce que l'on peut en tirer de nos jours . Le 80 éme anniversaire de l'attaque Japonaise sur Pearl-Harbor le 7 décembre 1941 n' y fait exception alors que les tensions dans le ( Indo)-Pacifique ne font qu'augmenter . 

Curieusement on y retrouve presque les mêmes acteurs mais bien sûr les alliances ont changé . Le " méchant Jaune " n'est plus l'Empire du JAPON mais la République Populaire de Chine , l'Urssie est désormais dans le camp des " méchants " face à l'Australie .

  Le thème de l'année c'est la naissance du pacte AUKUS et c'est donc à travers ce prisme qu'on se doit de l'analyser .

Le 27 décembre 1941 , le Premier-Ministre Australien John CURTIN publie dans les colonnes de The HERALD une tribune dans laquelle il écrit que l' AUSTRALIE REGARDE VERS L'AMÉRIQUE ( AUSTRALIA LOOKS TO AMERICA ! ) 

Aujourd'hui ce parallèle est d'autant plus pertinent que le gouvernement Australien vient de rejoindre l'administration US dans le boycott politique des JO de PÉKIN de 2022 . 

Bien que ce discours est postérieur de 20 jours à la date de l'attaque Japonaise il est de coutume dans la communauté analytique Anglo-Saxonne ( voir supra ) de l'évoquer à la date jubilaire du 7 décembre Cette date commémorative est l'occasion ou jamais aussi de re(re) voir      " TORA ! TORA !  TORA ! " et de (re)lire " La lutte pour le Pacifique" de Grégory BIENSTOCK dont j'ai déjà parlé dans ce blogue . Il y évoque pour la première fois le caractère géostratégique de l'Australie .

 

La lutte pour le Pacifique : Le 7 décembre 1941 l'Australie commençait  - déjà - à se tourner vers l'Amérique !

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0