asie-pacifique

Publié le 2 Novembre 2022

Dans un précédent article j'avais souligné la proximité entre l'évacuation des troupes d'occupation Japonaises de la ville  de VLADIVOSTOCK et de la Marche sur Rome .

Sur une période de quelques jours on peut y inclure l'ouverture d'une des principales plateformes aéroportuaires de France , l'aéroport de MARSEILLE le 22 octobre 1922 et la découverte de momie du Pharaon TOUTÂNKHAMON le 4 novembre 1922 .

L'aéroport de MARSEILLE deviendra une des escales clés des liaisons vers l'INDOCHINE et de la " continuité impériale " avec le mythique PARIS-SAÏGON  . Comme vous pouvez le voir sur ce lien cet aéroport avec son hydrobase possède aussi un rôle géostratégique de premier plan  .  Il est alors question de mener une " patrouille montante " de sous-marins de Marseille vers Mers-El-Kébir et une patrouille descendante pour sécuriser les communications avec l'Afrique du Nord . A l'image des célèbres hydravions PBY " Strawberry " de la bataille de MIDWAY il était prévu de mener des patrouilles en " demi-camembert " depuis la base de MARIGNANE . On peut voir ces hydravions dans le film " Alerte en Méditerranée " . 

La découverte de la momie de TOUTÂNKHAMON fait bien sûr partie de l'imaginaire ... Occidentalien ! Avec sa célébrissime " malédiction " qui peut se décliner sous la forme de films d'horreur ou de manière plus légère dans Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec même si ce film se déroule en 1911 voir Belphégor, le fantôme du Louvre avec une momie retrouvée en 1935 .

J'en profite pour vous recommander , à défaut d'un voyage en Egypte - à partir de l'aéroport de Marseille - de visiter le Musée de Louvre . C'est malheureusement trop tard pour revoir une expostion comme celle du Pavillon de la Villette car il est peu probable que ces merveilles seront de nouveaux accessibles de par chez nous .

Deux centenaires sinon rien ! L'aéroport de Marseille-Provence et la découverte de la momie de TOUTÂNKHAMONDeux centenaires sinon rien ! L'aéroport de Marseille-Provence et la découverte de la momie de TOUTÂNKHAMON

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Août 2022

Le 7 aout 1942* l'USMC débarquait sur l'archipel des îles SALOMON : TULAGI , FLORIDA , GUADALCANAL . Cette campagne de GUADALCANAL fut certainement l'une des plus médiatisées de la Guerre du Pacifique avec particulièrement une filmographie pléthorique et des images devenues iconiques .  

Presque 80 années après , heure pour heure , les autorités Salomonaises viennent de refuser le 23 aout dernier l'escale au port d' HONIARA du patrouilleur Etasunien USCG Olivier HENRY  .  De manière moins médiatisé les autorités Salomonaises ont aussi refusé une escale au navire Britannique HMS SPEY

Dans ce qui semble être une volonté d'émancipation de l'influence Occidentalienne les autorités Salomonaises viennent d'introduire un moratoire sur les escales de navires de guerre - de l'axe AUKUS en fait même s'il concerne tous les états - qui prennent prétexte de missions de surveillance des pêches et de protection des ressources halieutiques pour pratiquer une " politique du garde-côte " qui n'est qu'une reprise de la bonne vieille " politique de la canonnière "  à l'encontre de la RPC .Les esprits spécieux et radicaux iront jusqu'à noter une " certaine ressemblance " entre l' USCG Oliver HENRY et l'USS PANAY , une " Canonnière du YANG-TSE " ... Du moins au niveau de la tente " coloniale " sur la plage arrière ! 

Le 1er Ministre Salomonais M.Manasseh SOGAVARE vient de publier une déclaration où  il est spécifié que ces refus d'escales sont liés à la non-complétion par l' USCG et la RN de documents administratifs requis pour une escale et à l'aune de ces deux " incidents " il invite toutes les marines désireuses de faire une escale aux îles Salomon d'attendre que de nouvelles procédures soit mises en place . [ lien vers le communiqué officiel ] Bien que n'étant pas spécifiquement un " navire de guerre " , les autorités Salomonaises ont clairement manifesté par ce refus d'escale à l'USCG Oliver HENRY et à l' HMS SPEY qu'elles n'étaient pas dupes du prétexte environnementaliste et préservationnel de ses missions . Il faut signaler qu'à la veille de ce moratoire le navire-hôpital USNS Mercy a lui été autorisé à faire escale dans l'archipel  . 

En toute immodestie je ne peux que lui suggérer de s'inspirer du projet de loi en cours de discussion à la Douma concernant l'accès de navires Occidentaliens à la Route Maritime Nord .

Cet " incident " s'inscrit bien-sûr dans le cadre de la lutte d'influence qui s'exerce entre l' Occidentalie ( AUKUS + France ) et la République Populaire de Chine dans cette région du monde et qui s'est déjà manifesté lors du Forum des Îles du Pacifique qui s'est terminé le 15 juillet dernier . Cette " politique - anti Chinoise - du garde-côte " y a été d'ailleurs présentée explicitement par la Vice-Présidente Etasunienne Mme.Kamala HARRIS . Celle -ci a profité d'une sous-commission économique des pêcheries pour faire de l'entrisme dans une organisation où les EUA ne sont pas partie-prenante  et y intervenir par téléconférence !

L'archipel des îles Salomon représenté par M. Manasseh SOGAVARE et la RPC ont signé un pacte de sécurité au mois d'avril 2020 qui est perçu comme une menace . La multinationale Chinoise HUAWEI™ vient d'autre part d'annoncer un investissement de 66 Mio USD pour construire 161 tours d'espio... De télécommunications sur l'archipel .

Cette " politique du garde-côte " n'est finalement qu'un avatar de la géopolitique des ressources et plus précisément de la " géopolitique de la pêche au thon " ! Cela ne date pas d'hier puisqu'un autre état qui échappe de plus en plus à l'orbite Occidentalienne les îles KIRIBATI - dont le retrait du FIP a été très commenté  - avait déjà signé en 1985 un accord de pêches avec ...L 'URSS!  L'USCG Oliver HENRY et le HMS SPEY participaient justement à des missions liées à cette ressource dans le cadre de la Pacific Islands Forum Fisheries Agency basé à HONIARA . 

J'ai évoqué au début de cet article l'anniversaire de la bataille de Guadalcanal et les chefs politiques Etasuniens tout comme les chefs politiques Australiens ne se privent pas de faire de l'historicisme pour faire avancer leur narratif . 

Ce fut le cas justement  lors de la visite de la vice MAE Etasunienne Mme. Wendy SHERMAN aux îles Salomon pour la commémoration de l'anniversaire de la bataille de GUADALCANAL . L'absence du 1er ministre Salomonais à cette cérémonie a été particulièrement remarquée par la blogosphère Défense & GP Etasunienne    mais aussi très certainement par les chefs politiques et militaires de l' axe AUKUS . 

 

* Encore un anniversaire de loupé mais j'étais en vacances ! 

La lutte pour le Pacifique : Guadalcanal 2.0
La lutte pour le Pacifique : Guadalcanal 2.0

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Juillet 2022

Le " seabed warfare " concerne toute la colonne d'eau et à ce titre la " guerre des torpilles " relève bien de ce " seabed warfare " .

La nature des technologies employées dans le cadre du seabed warfare a une conséquence immédiate sur les stratégies et même sur le droit maritime et le doit de la guerre  . C'est le cas actuellement avec les systèmes d'armes dont le développement est annoncé dans certaines publications .

Je vous ai déjà parlé dans ce blogue des " mines torpilles " de type Hammerhead que l'USN se propose de déployer le long des lignes de communications maritimes Chinoises , plus particulièrement prés des " goulots d'étranglements " constitués par exemple par le Détroit de Malacca Ce déploiement est annoncé depuis plus deux ans et a été suivi d'une intense campagne de promotion idéologique dans le MSM et la blogosphère Défense&GP . Il faut ici noter que ce concept n'est pas nouveau et date au moins des années 1970 ( " sonar lanceur de torpille à tête chercheuse " ) sinon des années 1960 avec les torpilles destinées au minage du port de Haïphong en 1972 . 

  L" Hypocri-sea " Etasunienne en ce domaine considère que miner des voies de communication civiles même en temps de paix est parfaitement légal tout comme déclarer une guerre de course contre le commerce civil Chinois  . Un dossier que j'avais bien-sûr évoqué sur ce blogue  .Une " version Russe " de cette guerre de course a récemment été envisagée ce qui semble particulièrement réjouir certains blogueurs comme le rédacteur de Lignes de défense .

Un article du South-China Morning Post - SCMP - vient d'évoquer le développement en Chine d'un nouveau système d'armes : Une torpille à propulsion nucléaire qui est en fait conceptuellement une " torpille rôdeuse " .

D'entrée les concepteurs font la différence avec la torpille stratégique Russe POSEIDON : Il s'agit d'une torpille " old school " mais dont la propulsion est assurée par un réacteur nucléaire miniaturisé lui assurant une autonomie de 8 jours à 22 nœuds ou environ 10 000 km. Selon un article publié par le concepteur dans le Journal of Unmaned Sea Systems le développement du réacteur nucléaire pourrait se baser sur le modèle de réacteurs nucléaires thermoélectriques destinés à l'exploration spatiale ( pdf )  et afin de limiter  les couts ce développement pourrait se faire avec des composants civils . Ces blocs-réacteurs pourraient être manipulés sans précautions particulières par les équipages de même que les torpilles . Il faut signaler ici que depuis deux ans les publications sur des mini-réacteurs et de piles à combustible pour drones - et pour torpilles - se multiplient , un signe des temps . 

Comme le souligne Interesting Engineering ces torpilles peuvent être employées en essaim , ou plutôt en banc , pour " boxer " des submersibles ennemis - de l'alliance AUKUS pour ceux qui n'auraient pas encore compris - à la sortie de leur base d'attache .  On se souviendra ici de cette publicité de la fin des années 90 devenue iconique ! 

A la grande différence de la mine-torpille Hammerhead il s'agit d'une torpille qui doit être lancée à partir d'un submersible ou d'une autre plateforme et dont l'obsolescence est programmée après le tir . Il ne s'agit donc pas d'une arme qui " pollue " de manière dangereuse des voies de communication maritime en temps de paix et dont le déclenchement en temps de guerre déclarée peut frapper des cibles de manière aléatoire mais d'une arme destinée à patrouiller des espaces maritimes sous contrôle ennemi après le déclenchement d'un état de guerre - entre la Chine et l'AUKUS pour les mal comprenant - et à y frapper des cibles probablement identifiées dans une bibliothéque de signatures numériques . 

 

Tout le monde saisira la différence ! 

Comme je l'expliquais à un ami c'est la différence entre un pays qui la nuit envoie des groupes de saboteurs miner vos autoroutes , l' A6 ou l'A7 sur laquelle vous allez peut-être partir en vacances avec votre famille ,  et les postes de péage avec des MIACAH F1 déclenchables en cas de conflit et un pays qui une fois la guerre - ou l' Opération Spéciale - déclarée envoie des drones suicides au dessus de ces voies de communication avec une bibliothéque de cibles . 

 

Mine-torpille Hammerhead vs torpille rôdeuse . Mine-torpille Hammerhead vs torpille rôdeuse .

Mine-torpille Hammerhead vs torpille rôdeuse .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Juin 2022

Ne pouvant pas être " sur le pont " 24h/24 et 7j/7 j'ai manqué à mes devoirs les plus élémentaires vis à vis de vous mes derniers lecteurs et dernières lectrices en ne vous parlant pas du 80éme anniversaire des batailles de la Mer de Corail , de MIDWAY et de BIR-HAKHEIM qui ont la particularité de se dérouler dans des espaces ...Désertiques ! 

J'ai déjà abordé la bataille de MIDWAY dans ce blogue pour dire tout le mal que je pensais du dernier film éponyme . Il est intéressant de noter que le MSM Etasunien se pose la question de savoir si l'USN serait capable aujourd'hui de gagner une nouvelle bataille de MIDWAY , toujours face à des Asiatiques mais Chinois ce coup-ci ! Il faut noter que les militaires et les historiens Chinois étudient aussi cette bataille de MIDWAY ! 

Sans verser dans l'historicisme , l' US Naval Institute se pose la question des leçons de la Seconde Guerre Mondiale pour dénier l'accès du Pacifique à la MAPL .   Quand à la bataille de la Mer de Corail qui s'est déroulé du 4 au 8 mai 1942 elle a surtout donné lieu dans la presse Australienne à des articles  justifiant la signature du pacte AUKUS ....

En 2018 sur ce blog je vous avais scanné un numéro d' HISTORIA MAGAZINE™ des années 70 que je trouve des plus complets

Je tiens à publier cet article car ces visions " historicistes " sont courantes dans le MSM Anglo-Saxon et ne sont pas parfois dénuées d'intérêt , loin de là . C'est comme invoquer "les périodes les plus sombres de notre histoire " ™© sous nos latitudes mais avec une réelle érudition et sans le pathos de rigueur chez nous : L'invocation des mânes de l'histoire ad nauseam

 

Trois  anniversaires manqués : La bataille de BIR-HAKHEIM , la bataille de la Mer de Corail et la bataille de MIDWAY

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Novembre 2021

Le 2 octobre 2021 lors d'une mission dans la Mer de Chine le submersible USS Connecticut a été contraint de faire surface après avoir " heurté un objet inconnu " .

Après de nombreuses spéculations sur la nature de la structure avec laquelle le submersible serait entré en collision les résultats préliminaires de l'enquête montrent que ce submersible serait rentré entré en collision avec un mont sous-marin non cartographié .

Ce n'est pas le premier accident de ce genre . Le 9 janvier 2005 naviguant près de GUAM l' USS Los Angeles a heurté une montagne sous-marine non répertoriée sur des cartes de navigation non mises à jour . Le dôme sonar est écrasé par l'impact déforme 4 tubes lance-torpilles et endommage 15 torpilles et 4 missiles Tomahawk . L'échouement fait un mort et 24 blessés . 

Leur répétition montre que dans le cadre du " seabed warfare " la cartographie des fonds marins - morpho-bathymétrie - au moyen de drones est plus que jamais d'actualité pour assurer un déplacement sécurisé des submersibles ou pour repérer des voies d'accès à des bastions navals  . Des navires gouvernementaux Chinois ont été ainsi repérés dans l'Océan Indien en train de très probablement cartographier les fonds marins au moyen de drones .

C'était aussi très probablement la mission du navire océanographique Russe " YANTAR " repéré au larges des côtes Françaises et c'est l'une des missions assignées aux futurs XLUUV Russes . Pour la RPC la cartographie systématique des fonds marins est une politique assumée depuis déjà 10 ans . 

Se posera lors la question de la collecte de ces données - le " Big-Data" - et de l'identification des navires qui les collectent . Si le " YANTAR " est clairement identifié comme appartenant au GUGI , que les navires Chinois appartiennent à des organismes étatiques que l'on pourrait qualifier de " duaux " , qu'en est il du " N/O POURQUOI-PAS ? " de l'IFREMER™ qui mène des missions au profit de la Marine Nationale

Se pose aussi la question du statut des navires de commerces civils qui collecteront - collectent déjà - ce " Big-Data " en période de paix ou de conflit déclaré . 

Une pratique que l'on peut dater de l'Antiquité et que par exemple des commerçants Français ont utilisé pour préparer la conquête de l'Indochine en achetant des cartes côtières et des relevés d'amers Chinois et en les annotant .  Quand aux recherches océanographiques ayant un objectif militaire elles datent dans la région des années 20-30 avec les missions Britanniques , Japonaises et Etasuniennes .

Pour paraphraser Yves LACOSTE " L'océanographie , ça sert , d'abord , à faire la guerre !" 

USS Connecticut - Seabed warfare  : " L'océanographie , ça sert , d'abord , à faire la guerre "
USS Connecticut - Seabed warfare  : " L'océanographie , ça sert , d'abord , à faire la guerre "
USS Connecticut - Seabed warfare  : " L'océanographie , ça sert , d'abord , à faire la guerre "
Hypocri-sea : Trois navires de recherches océanographiques qui sous aspect " civil " mènent des missions militaires .Hypocri-sea : Trois navires de recherches océanographiques qui sous aspect " civil " mènent des missions militaires .
Hypocri-sea : Trois navires de recherches océanographiques qui sous aspect " civil " mènent des missions militaires .

Hypocri-sea : Trois navires de recherches océanographiques qui sous aspect " civil " mènent des missions militaires .

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Octobre 2021

Bien que préparé depuis plusieurs mois le thème de la lutte ASM lors des exercices navals Russo-Chinois " Interaction Maritime 2021 -  Морское взаимодействие 2021 " qui se sont déroulé du 14 au 17 octobre  2021 dans la Mer du Japon prend un nouveau relief à l’aune du pacte AUKUS . Car ce pacte fait que l’Australie menace désormais autant les intérêts Russes que Chinois sur l’axe  "Arcto-Pacifique "  comme l'a d'ailleurs reconnu l'ancien ambassadeur Australien aux Etats-Unis Joe HOCKEY . C'est un état de fait désormais admis par Nicolas PATROUCHEV qui y voit l'émergence d'un OTAN Asiatique avec l'objectif de poursuivre " des politiques anti-Chinoises et anti-Russes " .

La phase finale de ces exercices a ainsi consisté à empêcher un submersible ennemi de pénétrer dans la zone des exercices .

Comme l’annoncent les deux parties  "Ces exercices ne sont dirigés contre personne " mais les deux parties doivent penser désormais aux futurs submersibles Australiens . Si une partie de la presse Asiatique se posait des questions de savoir comment la Russie allait réagir à l'annonce du pacte AUKUS , on peut écrire que cet exercice l'a précédé et qu'il en constitue la réaction ...

C'est par exemple  le sens de l'éditorial de " The Global Times " .

Je parle d ' " Arcto-Pacifique" et non pas d' Indo-Pacifique car la coopération Russo- Chinoise se structure autour de cette axe ( GNL de l’Arctique , Route Maritime Nord , … ) qui a beaucoup plus de réalité que le géo-constructivisme Occidental d’ " Indo-Pacifique "  dont le contour , comme celui du " Collier de perles " , évolue au cours du temps et des discours – lire des intérêts – des uns et des autres 

Il ne faut ainsi pas oublier que ce terme d' " Indo-Pacifique "s'il fut utilisé par Karl HAUSHOFER et Grégory BIENSTOCK dés les années 30 a été remis au gout du jour en 2007 par un officier de marine Indien - Le capitaine Gurpreet Singh KHURANA - qui écrivait un article sur la sécurité des lignes de communication entre l'Inde et le Japon .

Quelle peut-être l'étape suivante de ce rapprochement Sino-Russe ou Russo-Chinois ?
L’étape suivante pourrait  être la collecte commune par des drones et le partage du  » big data  » lié à l’océanographie de ces bastions que sont le golfe de Pierre Le Grand et de la Mer d’Okhotsk dans le cadre du " Seabed warfare " : Bathymétrie , courantométrie sous-marine , températures de colonnes d’eau , propagation des ondes sonores ,glaciologie des banquises …
Avec , pourquoi pas , la mise en place de réseaux d’hydrophones sur certains axes précis ? Et aussi la mise en place de moyens d’interdiction comme des  » torpilles dormantes  » ? ( Moor-pedos )

La MAPL a autant intérêt que la Marine Russe à préserver l’inviolabilité des bastions du Golfe de Pierre le Grand comme celui de la Mer d’Okhotsk et à ce que la Russie conserve sa souveraineté sur l’archipel des Kouriles . En particulier dans la stratégie Chinoise d’accès à l’Océan Arctique car la question n’est plus de savoir si la MAPL se déploiera un jour dans cet océan mais quand !
Si sur plan militaire la coopération se poursuit , elle se renforce sur le plan diplomatique :  Serguei LAVROV vient de reconnaitre la souveraineté de la RPC sur Taïwan - "  Taïwan est une partie de la RPC " - et surtout que ce fait va désormais formater la POLEX Russe …  Le Président Vladimir POUTINE  a quand a lui précisé 48h plus tard que la RPC n’avait pas besoin d’utiliser la force militaire pour parvenir à cet objectif .

Ces manœuvres ont aussi été marquées par un incident entre le navire Russe Amiral TRIBOUTS et le destroyer Etasunien USS CHAFEE qui a essayé de pénétrer dans le golfe de Pierre Le Grand que les Russes considèrent comme " coutumier " et ce depuis l'époque de l'URSS .
Maintenant sur le  "droit international " pour lequel certains états ne cessent de se poser en champions , il faut d’abord en ratifier les conventions avant de s'en réclamer voir même de vouloir l’amender sur la question des câbles sous-marins ou celle de la constitution de réserves marines par exemple .
FDR écrivait ainsi  : " Nations claiming freedom for themselves , deny it to the others " Un jeu de mots Anglo-Saxon est magnifique pour décrire cette posture : Hypocri-sea™© .

Ces états doivent aussi constater que mener une FONOP dans le Golfe de Pierre Le Grand avec des Russes c’est beaucoup plus  » sportif  » que de le faire le long du Passage du Nord-Ouest avec les Canadiens .

Comme tout spectacle celui des manœuvres Russo-Chinoises se devait d'avoir un final digne de ce nom . Ces manœuvres se sont terminées par un " sea elephant walk "™© constitué par le passage d'un détachement naval  Russo-Chinois de 10 navires dans le détroit de TSUGARU qui sépare les îles de HONSHU et de HOKKAÏDO

Je ne vais pas faire la liste des navires présents , vous pouvez les trouver sur ce lien , mais je m'attacherai à en relever la signification : Plus qu'un " encerclement " du Japon ou un autre message politico-militaire  cet exercice à un intérêt stratégique évident : Celui de projeter un détachement naval Russo-Chinois de cette importance dans l'Océan Pacifique et peut-être au delà vers l'Arctique . Il faut ici faire de la sentence de Karl HAUSHOFER sa devise : " Il faut cesser de regarder le monde au travers du prisme déformant de ses fantasmes " . 

Les opérations maritimes ressemblent en peu à des courses en montagne et la reconnaissance de nouvelles routes maritimes relève d'une démarche semblable à l'ouverture de nouvelles voies dans un massif montagneux . Après avoir appris à déminer un chenal , s'opposer à la pénétration d'un submersible dans un bastion naval lors des exercices Interaction Maritime 2021 , les forces conjointes Russo-Chinoises ont peut-être tout simplement reconnu une nouvelle route d'accès à l' " Océan global "  . Comme je l'ai signalé plus haut un tel exercice pourrait permettre de cartographier la bathymétrie d'une portion de ce détroit et de corréler ces relevés avec des relevés de géolocalisation , voir des relevés d'amers comme le montre la photo publiée dans l'article de The Global Times certainement prise à partir de la passerelle d'un navire de la MAPL  . 

Il faut noter que ce transit des navires Russes et Chinois dans le détroit de TSUGARU a provoqué des vagues de réactions haineuses dans la presse Nippone et en particulier dans l'Asahi. 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

 

Arcto-Pacifique : Des manoeuvres Russo-Chinoises dans la Mer du JAPON pour répondre à l'AUKUS .
Arcto-Pacifique : Des manoeuvres Russo-Chinoises dans la Mer du JAPON pour répondre à l'AUKUS .
Arcto-Pacifique : Des manoeuvres Russo-Chinoises dans la Mer du JAPON pour répondre à l'AUKUS .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Octobre 2021

Le développement du concept d' Arcto-Pacifique se prolongera t'il par la création d'une entité indépendante , la " Flotte Arctique " , au sein de la Marine Russe ?

C'est en tout cas ce qu'a affirmé une " source " à l'agence TASS .

" Actuellement la création d'une nouvelle structure - La flotte Arctique Russe - est à l'étude . Il s'agira d'une formation distincte au sein de la VMF dont la tâche principale sera d'assurer la sécurité de la Route Maritime Nord et de la côte Arctique dans la zone de responsabilité actuelle des flottes du Nord et du Pacifique" 

Cette source a aussi ajouté que "On suppose que les infrastructures de cette nouvelle flotte seront distinctes des infrastructures des flottes du Nord et du Pacifique et qu'elle sera dotée d'équipements spéciaux pour ce théâtre d'opérations "

Cette création d'une unité distincte est appuyée dans les colonnes de RIA NOVOSTI par l'amiral Viktor KRAVCHENKO . 

Une autre source a au contraire affirmé à l'agence RIA NOVOSTI que la création de cette composante séparée n'est pas à l'étude mais qu'une division spéciale destinée aux opérations dans l'Arctique sera créé au sein de la Flotte du Nord . Se posera alors bien sûr la question des zones Arctiques et péri-Arctiques de la Flotte du Pacifique . Des exercices impliquant la Flotte du Nord et ayant pour thème la protection des convois le long de la Route Maritime Nord sont  régulièrement menés dans l'Arctique Russe . 

Des  experts interrogés par Vzglyad estiment que la création de cette nouvelle composante présente plus d'avantages que d'inconvénients principalement en raison de l'éloignement des deux Etats-Majors  de la  partie centrale de l'Arctique , SEVEROMORSK de la Flotte du Nord et VLADIVOSTOK pour la Flotte du Pacifique avec des SNLE basés au KAMTCHTAKA . Le regain de tensions internationales , en particulier dans le Pacifique , rend difficile une focalisation de cette Flotte du Pacifique sur ses zones de responsabilité Arctiques et péri-Arctiques .

La constitution de cette nouvelle unité ne sera pas couteuse si elle est basée sur la réaffectation d'unités existantes , en cours de construction ou planifiées compte tenu des spécificités des opérations dans l'Arctique qui ne requièrent pas un grand nombre d'unités de surface . Des brise-glaces  issus de flottes civiles pourraient être toutefois affectés à cette flotte de l'Arctique après avoir été armés . C'est l'avis d'Ilya KRMANIK qui considère que beaucoup plus que le nombre d'unités c'est leur spécialisation pour le théâtre Arctique qui sera primordiale et il estime que les navires dotés de ces caractéristiques en cours de construction ou planifiés seront réaffectés à cette flotte . Ce serait le cas par exemple des navires de patrouille Arctique de la classe Ivan Papanin ( Projet 23550 ) . 

Selon les dernières informations l'armement de ceux-ci comprendra désormais  des missiles " Kalibr-K " conteneurisés . Cette information qui n'avait pas été confirmée jusqu'à présent du côté Russe avait fait dire à l'Amiral James FOGGO III le 1er mai 2020 au 147 éme congrès de l' US Naval Institute que ce système d'armes traduisait la " posture agressive " de la Russie dans l'Arctique 

 Compte tenu des conditions de banquise les submersibles affectés à cette flotte devront être équipés de torpilles spéciales pour la création de polynies permettant leur émersion .Ce sera aussi le cas pour les drones comme le SARMA spécialement étudiés pour évoluer sous la banquise . 

La constitution de cette flotte Arctique passera aussi par la sanctuarisation de sa zone d'opérations et la constitution d'un " bastion " . La première étape sera la mise en place d'un réseau intégré d'hydrophones dans le cadre du Seabed warfare pour détecter l'intrusion de submersibles . L'étape suivante sera le déni d'accès aux zones littorales par le déploiement de systèmes anti-navires et de systèmes de défense anti-aériennes 

Se pose la question de l'adversaire qu'aura à affronter cette Flotte Arctique . Si des exercices de lutte anti-terroriste et anti-piraterie sont menés régulièrement le long de la Route Maritime Nord y compris avec la Rosgvardia l'adversaire à affronter sera très probablement étatique et non pas non-étatique . Ce sera certainement une flotte d'une puissance Arctique de l'OTAN voir même d'un acteur non-Arctique comme la France qui voudrait y imposer une législation environnementale .   La France qui prône depuis quelques jours le développement de mini-réacteurs nucléaires pourrait ainsi s'opposer - on s'étonne de pouvoir encore s'étonner - au développement de ceux-ci dans l'Arctique Russe Signalons ainsi la présence dans les eaux Arctiques du BSAM Rhône du 23 aout au 30 septembre 2021 . 

A ce titre dans le cadre des exercices ZAPAD-21 les forces armées Russes ont mené le 10 septembre 2021 un exercice combiné qui consistait à libérer un port de l'Arctique Russe - DUDINKA - occupé par les " forces spéciales " d'une " puissance étrangère " étatique . Les chefs militaires Russes ne sont pas privés à cette occasion de souligner le caractère inédit de cet exercice . La Flotte du Nord était présente sous la forme de moyens amphibies avec le navire de débarquement Georgy Pobedonosets  et d'Action Contre la Terre avec le destroyer Severomorsk.

La nouvelle doctrine de sécurité Russe a parfaitement identifié ce type de menaces " environnementalistes " contre la Russie , plus particulièrement dans l'Arctique .

La République Populaire de Chine pourrait aussi s'inviter dans le débat stratégique concernant la création de cette flotte Arctique dans la mesure où l'hypothèse d'un blocus naval " Occidentalo-centré " de la RPC avec le QUAD n'est plus totalement à exclure , plus particulièrement après la création de l' AUKUS . La Route Maritime Nord et l'Océan Arctique  seront alors la seule voie maritime libre à laquelle la RPC aura accès et même une zone de projection possible pour les patrouilles de ses SNLE . Du côté Russe la collaboration avec la construction navale Chinoise permettrait de résoudre des problèmes de manque de capacités de la construction navale Russe , une collaboration dans un secteur aussi " sensible " que celui des réacteurs modulaires flottants pour la Sibérie étant déjà très sérieusement envisagée .

L'agence TASS qui est à l'origine de la publication de cette information il y a une semaine est considérée comme une source d'informations sûre et crédible concernant le domaine militaire . 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Arcto-Pacifique : Vers la constitution d'une " flotte Arctique " en Russie  ?
La libération de DUDINKA par la Flotte Arc... la Flotte du Nord La libération de DUDINKA par la Flotte Arc... la Flotte du Nord
La libération de DUDINKA par la Flotte Arc... la Flotte du Nord La libération de DUDINKA par la Flotte Arc... la Flotte du Nord
La libération de DUDINKA par la Flotte Arc... la Flotte du Nord La libération de DUDINKA par la Flotte Arc... la Flotte du Nord

La libération de DUDINKA par la Flotte Arc... la Flotte du Nord

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Octobre 2021

A chaque changement de gouvernement au Japon le dossier du contentieux Russo-Japonais sur la souveraineté des îles Kouriles refait surface pourrait on écrire .

C'est encore le cas cette fois avec dans le discours d'investiture du PM Japonais Fumio KICHIDA . 

La réponse de Moscou ne s'est bien sûr pas fait attendre , d'autant plus que le Président Russe Vladimir POUTINE avait  détaillé au début du mois de septembre 2021 lors du VIéme forum économique de l'Extrême-Orient qui s'est tenu à VLADIVOSTOK des facilités d'investissements qui avaient provoqué l'ire de TOKYO . Le gouvernement Russe a appuyé sa réponse par l'envoi de deux vice-ministres comme missi-dominici , MM. Dimitri GRIGORENKO et Marat KOUCHNILINE , sur l'île d' ITOUROUP afin d'y vérifier la bonne mise en œuvre des décisions gouvernementales . Décision qui a son tour a provoqué l'ire Tokyoïte ... 

Il faut noter que outre des établissements économiques les deux vice-ministres Russes visiteront une usine aéronautique et un chantier naval du CMI - pardon BITD - Russe en Extrême-Orient .

Le contentieux - uniquement du point de vue Nippon car pour la Russie il n'y pas de contentieux - sur les îles Kouriles est un axe de plus qui favorise le rapprochement Sino-Russe . Les navires de la MAPL peuvent en effet profiter du " rideau " de cet archipel pour pénétrer dans l'Océan Arctique par le Détroit de Béring  , et en attendant pour déboucher sur l'archipel des Aléoutiennes

Ces déclarations ne sont pas " un coup de canon dans un ciel bleu " . Depuis plusieurs semaines des articles et des publications officielles Russes accusent l'Empire du Japon d'avoir déclenché une " guerre des gaz " lors de la guerre Russo-Japonaise ainsi que de s'être livré à des expériences de guerre biologique lors de la Seconde Guerre Mondiale . On peut noter le chemin parcouru depuis la dislocation de l'URSS car il y a exactement 30 ans , les 14 et 15 octobre 1991 , le vice-ministre des affaires étrangères " Russe " Georgi KUNADZE considérait comme inévitable la rétrocession au Japon des îles d'Habomaï , Shikotan ; Kunashir et Iturup . Aujourd'hui ce Russe avec deux ou trois passeports signe des articles dans " Novaya Gazeta " depuis l'Estonie ! De son côté le député Sergueï BABOURINE demandait la dénonciation de la déclaration de 1956 et envisageait même la rupture des relations diplomatiques Russo-Japonaises .

Comme toujours une image résume beaucoup de choses !

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Kouriles : Le retour du serpent de mer du Pacifique .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Septembre 2021

Alors que le FSB a publié le 9 aout dernier des documents sur l'implication du Japon dans la guerre en Extrême-Orient  , le journal Kommersant publie ce jour un article incriminant l'Empire du Japon et même la Grande-Bretagne dans l'utilisation de gaz de combat durant la guerre Russo-Japonaise . Il faut noter ici que dés 1938 les chefs politiques et militaires Soviétiques étaient au courant des projets de guerre bactériologique Japonais et certainement l'utilisation avérée de l'arme chimique durant la guerre de 1904-1905 donnait un crédit supplémentaire à ces renseignements . 

Ces gaz étaient des composés toxiques provenant de la réaction chimique consécutive à l'explosion des obus et des torpilles .

Dans " L'aviateur du Pacifique " le Capitaine DANRIT évoque ces intoxications mortelles qu'il considère bien comme une " guerre des gaz " menée par le Japon .Ces intoxications mortelles sont aussi évoquées dans le livre de souvenirs " Nacha  pamiyat , nacha krov " de marins Russes prisonniers au Japon . Les rapports du croiseur Pallada -  Палладаpar exemple évoquent des " obus segmentés " dont les sections postérieures libéraient des gaz toxiques sur le pont du navire  , on pourrait presque parler d' " obus à sous-munitions " .  

Toutefois des " gaz de combat " sui generis à base d'arsenic ont bien été utilisés pour " enfumer " des soldats Russes retranchés dans une galerie lors de la défense de PORT-ARTHUR selon l'article de Kommersant : Un feutre imprégné d'une composition chimique servait de source gaz . Une fois enflammé il dégageait une fumée toxique . Ce feutre avait la forme de " serpents " afin qu'il soit plus pratique de le jeter dans les fortifications Russes . Des injections de gaz toxiques par pompage à l'intérieure de la forteresse de PORT-ARTHUR ont aussi été répertoriés le 7 novembre 1904 . 

L'article évoque aussi les accords passés entre l'industrie chimique Britannique et Japonaise dés la fin du XIX éme siècle et lors de la signature du traité Anglo-Japonais de 1902 . Il évoque plus particulièrement l'aide du chimiste Nobélisé William RAMSAY au chimiste Japonais Joji SAKURAI dans la mise au point de substances toxiques pouvant être utilisées dans des obus ou sous une autre forme .  La participation de Joji SAKURAI à des programmes de recherche militaires dés la guerre Russo-Japonaise est un fait historique qui relève du  consensus historique  . 

Jusqu'à présent le consensus historique attribuait à l'armée Française la première utilisation de gaz de combat , du bromure de benzyle ,  lors de la bataille de Rossignol   sur des travaux de la " brigade des gaz " de la PP .

La publication des documents incriminant le Japon en Extrême-Orient et la parution de cet article interviennent dans un contexte de nouvelles tensions entre le Japon et la Fédération de Russie sur l'archipel des Kouriles . Le 3 septembre dernier en déplacement à VLADIVOSTOK pour un forum consacré à la mise en valeur de l'Extrême-Orient Russe le président Russe Vladimir POUTINE a annoncé des allégements fiscaux pour les investisseurs désirant mettre en valeur cet archipel , ce qui a provoqué le courroux de TOKYO. Dans la presse ultra-nationaliste Japonaise des appels ont été publiés pour que le Japon adhère pleinement aux sanctions occidentales contre la Russie afin de " fragiliser le régime Poutinien "™©  , de développer les protestations sociales et de pouvoir récupérer l'archipel des Kouriles à la suite de la "chute du régime ".  Ces articles accusent aussi les chefs politiques Russes d'instrumentaliser la question des crimes de guerre pour se rapprocher de la RPC.

Nota : Les commentaires de ce blogue sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Histoire militaire : Le Japon a t'il déclenché la " Guerre des gaz " contre la Russie dés 1904-1905 ?
Histoire militaire : Le Japon a t'il déclenché la " Guerre des gaz " contre la Russie dés 1904-1905 ? Histoire militaire : Le Japon a t'il déclenché la " Guerre des gaz " contre la Russie dés 1904-1905 ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Septembre 2021

Certains se souviennent peut-être de l' " affaire du SUBWAY™ " d'Angers où le gérant de la chaîne de restauration rapide offrait pour la Saint-Valentin un sandwich à ses clients hétérosexuels .

La chaîne vient de récidiver avec une publicité de sa filiale Australienne .

Vipérin .

Pas sur qu'elle soit appréciée en France ...  Une " joke " consisterait à dire : " Je vais passer chez SUBWAY™ pour y commander douze * Subs* ™ et les annuler ! " 

Nota : Les commentaires de ce blogue sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

La lutte pour le Pacifique - AUKUS belli : Offrez vous des " subs " non-nucléaires à moins de 90 milliards de dollars .

Voir les commentaires

Repost0