brics - ibas

Publié le 2 Mai 2022

Selon certaines sources Allemandes  le gouvernement Brésilien sollicité par la diplomatie Allemande et sous la pression de son " aile militaire " serait prêt à céder ou vendre près de 300 000 obus de 35 mm à l'UKRAINE pour alimenter les " FlakPanzer Gepard* 1  " proposés par l'Allemagne à l'Ukraine . 

La firme Suisse Oerlikon™ qui les fabriquait est en effet obligée d'appliquer l'embargo de BERNE sur ces munitions .

Selon des sources Brésiliennes , l'Armée Brésilienne et le MAE Brésilien - Itamaraty - n'ont pas été sollicités par le gouvernement Allemand pour une telle livraison et nient tout contact en ce sens .

Prezado Jornalista

 Atendendo a sua solicitação, formulada por meio de mensagem eletrônica de 27 de abril, o Centro de Comunicação Social do Exército informa que o Exército Brasileiro não recebeu nenhum pedido para fornecimento de munição do sistema antiaéreo Gepard para a Alemanha, a fim de ser encaminhada à Ucrânia.

Atenciosamente, 
CENTRO DE COMUNICAÇÃO SOCIAL DO EXÉRCITO

 

Prezado Senhor,
Não foi recebido, pelo Itamaraty, pedido do governo alemão para o envio de munição utilizada nos tanques antiaéreos Flakpanzer Gepard.

Atenciosamente,

Divisão de Assessoria de Imprensa
Ministério das Relações Exteriores

Si les capacités militaires AA du Flakpanzer Gepard 1 sont obsolètes  il peut toujours être utilisé comme appui-feu terrestre . Sa principale capacité serait donc " diplomatique "et " géopolitique "  en créant un précédent au sein du BRICS , du moins ce qu' il en reste ... Les partisans au sein de l'appareil d'état Brésilien d'un alignement sur le Bloc Occidentalien peuvent mettre en avant la proximité de la coopération militaire avec les Etats-Unis et le partenariat avec l' OTAN pour accepter cette fourniture qui pourrait passer par une vente à l'Allemagne ou à KMV™ pour essayer de préserver les apparences . La communauté Ukrainienne du Sud du Brésil pourrait elle-aussi se manifester en cette année électorale . 
Nota : Comme toujours situation à l'instant " T " , Lundi 2 mai 2022 23h30 qui peut évoluer du tout au tout .  

 

* Onça au Brésil , en fait le jaguar ! 
Onça quasi sem dentes ? Onça quasi sem dentes ?

Onça quasi sem dentes ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Avril 2022

Si ce ne sont pas à proprement parler des démarches actives de l'URSSIe vis à vis de l'Occidentalie il n'en reste pas moins que la " déconnexion " - au sens électrique du terme - entre l'URSSIe et l'Occidentalie se finalise  .

Apres la déconnexion ces dernières années des Etats-Baltes et de l'UKRAINE du réseau unifié électrique Russe hérité de l'URSS et la mise en " réseau isolé " de Kaliningrad c'est au tour de la Finlande de réduire ses importations électriques de Russie .

A moyen terme , et très probablement à court terme si nous ne sommes pas tous morts il est plus que probable que les dernières lignes électriques entre les deux pays soient désactivées par manque de financement .  Elles seraient déjà d'ailleurs assez vétustes et peu fiables . On peut voir au travers de cette actualité Ô combien l'exercice de la prévision est une science - et non pas un art - difficile en lisant cet article datant de 2017

L'autre déconnexion est dans  le matériel électrique avec le départ de Schneider Electric ™ de Russie , un départ que j'avais anticipé dans un article de ce blog*  avec très certainement le remplacement de Schneider Electric ™ par des équipementiers Asiatiques , très probablement Chinois ,  voir même l'émergence de nouvelles sociétés Russes et la montée en puissance des entreprises locales . 

Au même moment les chefs politiques Russes ont annoncé la complétion de la section Russe du pont ferroviaire sur le fleuve AMOUR entre la Russie et la RPC  . C'est plus qu'un symbole et de nombreux observateurs soulignent que la guerre   , l'opération spéciale en cours va rapprocher de manière beaucoup plus forte la Russie de la RPC

For more than a decade, Western strategists have hoped they could diplomatically engineer a “reverse Nixon”: Extract Russia from China’s orbit much as former U.S. President Richard Nixon split China from the Soviet Union a half century ago. Maintaining Russia’s own great-power status may eventually require this stratagem, but the West has lost its appetite to pursue it.

When children learn geography, they find it hard to locate any boundary between Asia and Europe, and Russia remains an enigma. For better or worse, the debate is now resolved. Russian people may consider themselves European, but their state acts like an Asian power and their geography belongs very much to Asia’s future."

*Si une grande marque Française faisait fabriquer ses boitiers électriques et ses disjoncteurs en RPC , elle vendait ses produits en Russie à des prix intermédiaires assez proches des prix " du monde libre " . Désormais ses sous-traitants en RPC sont invités à vendre leurs produits en Russie à des prix Chinois . " 

Débranche FORT ROSS : La Russie finalise sa déconnexion - électrique - de l' Occidentalie .
Débranche FORT ROSS : La Russie finalise sa déconnexion - électrique - de l' Occidentalie . Débranche FORT ROSS : La Russie finalise sa déconnexion - électrique - de l' Occidentalie .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Avril 2022

Un " point de détail " qui passe inaperçu au milieu de la guerre l'opération spéciale en cours . Si beaucoup de commentateurs analysent l'accord de coopération militaire entre la Russie et le Cameroun à l'aune des supposées atteintes de la Fédération de Russie au " Pré Carré " de la Françafrique , aucun n'a souligné que cet accord prévoit de renforcer la coopération entre les deux pays dans le domaine de l'... Hydrographie militaire !

" Hydrographie " est bien accompagné de l'adjectif "militaire" .

"pour l’essentiel (...), les deux pays conviennent de l’échange d’opinions et d’informations en matière de politique de défense et de sécurité internationale, de développement des relations dans le domaine de la formation conjointe et l’entraînement des troupes, d’enseignement militaire, de médecine, de topographie ou encore d’hydrographie militaire. Ils conviennent aussi de l’échange d’expériences, de maintien de la paix et d’interaction dans des opérations de soutien à la paix sous l’égide des Nations unies."

Pendant que les " ôxpôrts " chercheront la présence méphitique des militaires du groupe WAGNER ou s'inquiéteront d'une prise de contrôle des " intôrôts Vrônzais " , le YANTAR pourra croiser dans le Golfe de Guinée pour y collecter du Big Data océanographique comme des relevés bathymétriques et des caractéristiques physico chimiques de la colonne d'eau  - à des fins militaires comme c'est indiqué dans le texte de l'accord , faut savoir lire - et relâcher au port de LIMBÉ ou au port de DOUALA . Et surtout scruter l'atterrage du câble sous-marin SAIL  ( South Atlantic Inter Link )  du côté de KRIBI  ! ... Ce câble avait été planifié en 2011 à l'époque du rapprochement diplomatique du Brésil avec l'Afrique . Un navire-esp... Navire océanographique stationné au Cameroun peut ainsi avoir accès aux  " festons " de la plupart des  câbles sous-marins de la façade Occidentale de l'Afrique . 

Dans le contexte d'interdiction des ports Européens aux navires Russes le Cameroun est aussi une excellente base de ravitaillement pour les navires Russes , en particulier ceux à destination des stations Russes de l'Antarctique . 

Ps : La barbe c'est en dessous de la couverture !  

 

" L'Océanographie , cela sert , d'abord , à faire la guerre ! " 

DanielB pcc Yves LACOSTE

Seabed warfare : La Russie et le Cameroun vont faire hydrographie - militaire - commune . Seabed warfare : La Russie et le Cameroun vont faire hydrographie - militaire - commune .
Seabed warfare : La Russie et le Cameroun vont faire hydrographie - militaire - commune .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Avril 2022

Si le Mexique et la Russie ne marchent pas - encore - selon la célèbre formule " La mano en la mano " ™©  il n'en reste pas moins que le positionnement du gouvernement Mexicain dirigé par "  AMLO " dans la crise actuelle est courageux . Surtout quand on connait la position géographique du Mexique , si loin de Dieu et si près des Etats-Unis ...

C'est aussi quelque part une " surprise stratégique " , à la fois pour les Etats-Unis et la Fédération de Russie puisque le principal appui diplomatique à la Russie dans la crise actuelle était attendu de la part des " clients " habituels de l'URSSIE dans la région : Venezuela , Cuba et Nicaragua .Il provient en fait du Mexique et dans une moindre mesure du Brésil et de l'Argentine .

Après avoir notifié dés le début du mois de mars 2022 son refus d'adhérer aux sanctions Occidentaliennes ( et non pas " Occidentales " , voir carte ci-dessous ) - sauf si elles sont approuvées par le CS de l' ONU - le gouvernement d'AMLO et sa base partidaire de la 4T  ( Morena , Partido del Trabajo et un représentant du PRI  , Augusto GOMEZ ) ont inauguré en grande pompe  le 24 mars 2022 à la Cámara de Diputados  et en présence de l'ambassadeur de Russie  Viktor KORONELLI le Groupe d'Amitié Mexique-Russie .

Le Président Mexicain s'est en outre engagé à ne pas livrer des armes à l'UKRAINE - ni à la Russie d'ailleurs - et n'a pas sanctionné la compagnie aérienne Russe AEROFLOT™ à laquelle l'espace aérien Mexicain reste ouvert .  L'ambassadeur Russe n' a pas manqué de souligner à l'occasion de cette inauguration dans la presse Mexicaine la position - très - courageuse des chefs politiques Mexicains et est allé jusqu'à les placer aux côtés de l'Inde et de la Chine ! Va t'on vers un MRICS à la place du BRICS même si la position du Brésil est aussi assez indépendante ? 

Ces prises de position dans les medias Mexicains sont aussi l'occasion de souligner l'indépendance du MSM Mexicain puisque l'ambassadeur de Russie semble y avoir ses entrées et peut même s'y  livrer à des remarques de POLINT en soulignant que les partis Mexicains " de gauche " - il les qualifie de " progressistes " - ont un tropisme pro-Russe alors que les partis " de droite " comme le PAN - Partido Acción Nacional - ont un tropisme pro-Etasunien. Le coordinateur du groupe d'opposition , Jorge ROMERO , s'est ainsi opposé à la mise en place du groupe d'amitié Mexique-Russie .Les commentaires critiques de la part de l' " expertie " Mexicaine se résument souvent à une " assignation géographique " et un alignement sur les Etats-Unis justifié par la proximité géographique ... 

Cette indépendance n'a pas laissé le " Grand voisin du Nord " sans réactions . Les chefs politiques et militaires Etasuniens ont repris une vieille antienne plus que centenaire : Le Mexique est un " nid d'espions " , autrefois Allemands durant la Première Guerre Mondiale et aujourd'hui Russes . On n'attend plus désormais que l'annonce par The WaPo de la présence du MOSKVA dans les Caraïbes comme autrefois on annonçait celle de l' IJN ASAMA  près des côtes de la Basse-Californie ... C'est pour cette raison que j'ai aussi catégorisé cet article dans " histoire militaire " .

Le Groupe d'Amitié Mexique-Russie venait à peine d'être créé , mygeneral Glen VanHerck commandant de l'USNORTHCOM a déclaré devant le comité des forces armées du Sénat des Etats-Unis ( United States Senate Committee on Armed Services ) que le Mexique était - aux portes des Etats Unis - le pays qui comptait le plus au monde d'espions du GRU . Même si il a aussitôt déclaré que ce nombre était impossible à établir ... Et comme durant la Première Guerre Mondiale il fallait trouver à ces espions un " insider " Mexicain , c'est après les Villistes , les cartels de la drogue Mexicains ... Les " Kaiserites agents " essayant de franchir le Rio BRAVO en 1917 ont été ainsi remplacés par les " Putinites agents " de 2022 . Peut-être sont-ils dissimulés parmi les immigrés Russes et Ukrainiens se présentant à la frontière du Mexique et des Etats-Unis ? ( Et la barbe c'est au dessous de la couverture ! ) 

La réaction d'AMLO ne s'est bien sûr pas faite attendre et a été à la hauteur : " Nous ne sommes pas une colonie de la Russie , de la Chine ou des Etats-Unis , le Mexique est un pays indépendant , libre et souverain ! " Voilà qui a du contenter les Etats-Unis d'être placés dans le même " lot " que la Russie et la Chine ... 

Une autre  déclaration du Président Mexicain n' pas du passer inaperçue à Washington . Le Président Mexicain a en effet souligné que la guerre * opération spéciale actuelle allait offrir au Mexique de nouvelles opportunités de se positionner dans la " supply chain " mondiale , après celles offertes par le COVID 19 . Comme je l'avais souligné sur ce blogue durant cette épidémie le Mexique a montré combien il était important pour cette " supply chain " du secteur manufacturier Etasunien et en particulier de son Complexe Militaro-Industriel . 

Il se peut toutefois que chronologiquement le prochain acte de la confrontation entre les Etats-Unis et le Mexique se déroule à l'OEA - Organisation des Etats Américains . Un groupe bipartisan de sénateurs Etasuniens dont les inénarrables Bob MENENDEZ ( D-NJ ) , Marco RUBIO ( R-FL ) et Ted CRUZ ( R-TX ) ont adressé une lettre demandant au secrétaire d'état Anthony BLINKEN d'envisager la révocation du statut d'observateur dont dispose la Fédération de Russie auprès de cette institution depuis près de trente ans . S'il est fort probable que des " like-minded states " comme la Colombie se joindront à cette demande , que la position du Brésil est incertaine , il est par contre fort peu probable qu'à l'aune de ses prises de position récentes la diplomatie Mexicaine se joigne à ce projet . Il faut ici signaler que le Mexique cherche à créer une organisation interaméricaine  indépendante moins inféodée à Washington .

Même si le Mexique a condamné à l'ONU la guerre *  l'opération spéciale de la Russie en Ukraine . Le 31 janvier 2022 le Mexique y a soutenu la demande Etasunienne , Britannique et Française demandant une réunion du Conseil consacrée à la crise Ukrainienne. À la différence de trois autres membres non permanents, l’Inde, le Gabon et le Kenya qui se sont abstenus, de la Chine et de la Russie qui ont voté contre. Il faut ici souligner le positionnement " particulier " de l'ambassadeur Mexicain Juan RAMON de la FUENTE , qui a justifié son vote par l'histoire Mexicaine qui a connu quatre invasions et il a cité le cas de l'expédition du Mexique de Badinguet et la guerre Mexico-Etasunienne de 1848. Un aspect totalement éludé par le MSM Occidentalien qui n' a retenu que le vote ! Il semblerait bien que le Mexique suive de nouveau en POLEX la " Doctrine ESTRADA " qui a été sa boussole dans les RI pendant 70 ans de 1930 à 2000 .

Un autre axe de confrontation pourrait être la politique énergétique que le gouvernement Mexicain souhaite modifier pour  privilégier les opérateurs nationaux aux dépends des investisseurs étrangers , lire Etasuniens . 

Au delà du diplomatique , le symbolique a lui aussi du irriter le " Grand Frère du Nord " . Et dans le domaine diplomatique justement ! Alors que la plupart de l'Occidentalie sombre dans la " cancel culture " de tout ce qui est Russe , l'Université de Mexico - UNAM - inauguré une exposition photographique consacrée au 150éme anniversaire de la naissance d' Alexandra KOLLONTAÏ qui fut la première ambassadrice de l' URSSIE  au Mexique . Il faut noter que si le féminisme est mis en avant - officiellement - dans cette exposition photographique qui se déroulera jusqu'au 24 avril 2022 ce sont bien les relations diplomatiques entre " l'URSSIE " et le Mexique qui y sont célébrées , la nature des documents officiels exposés ne laisse pas de doute sur ce point ! 

Sur le strict plan culturel , la présence d'Alexandra KOLLONTAÏ - La embajadora roja - au Mexique en 1926-127 coïncide avec l'apogée du Muralisme MEXICAIN , un art " National-Révolutionnaire " influencé par la Révolution Bolchevique comme j'ai pu m'en rendre compte dans une exposition qui lui a été consacrée au Grand-Palais en 2016 . 

* Ce blogue tient toujours à rester en conformité avec la législation Russe ! **

** C'est du 2nd degré .

 

Le courrier diplomatique :  ¡ Que viva México !
Mexico-City nid d'espions !

Mexico-City nid d'espions !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Mars 2022

Si la stratégie de la Russie et de la République Populaire de Chine peut être qualifiée de " dos à dos " face à l'Ukraine et à Taïwan , la position des chefs politiques Brésiliens serait elle de l' " épaule contre épaule " , " Ombro a Ombro " ?

Et combien de temps cette position équidistante mais qui est en réalité un appui indirecte dans les circonstances actuelles à la Fédération de Russie  va t'elle durer ?

Même si le Brésil a voté en faveur d'une résolution contre l'intervention militaire Russe de démilitarisation en Ukraine son ambassadeur au CS de l' ONU Ronaldo COSTA FILHO a critiqué les envois d'armes Occidentaux en Ukraine ainsi que les sanctions économiques édictées contre la Fédération de Russie .

Il a ainsi évoqué la " géopolitique des ressources " et les contrats pour la fourniture d'engrais signés avec la Fédération de Russie lors de la visite du Président Jaïr BOLSONARO avant le déclenchement des hostilités : " O fornecimento de armos , o recurso a ciberataques e aplicação de sanções seletivas , que podem afetar setores como fertilizantes et trigo , como o risco de aumentar a fome , acarretam o risco de agravar e espalhar o conflito , e não de resolvê-lo" 

Il faut noter ici que la référence aux attaques cybernétiques est peut-être liée à l'attaque contre le géant Brésilien de l'agro-alimentaire JBS™ EN 2021 qui occupe une place importante aux Etats-Unis et qui donc pourrait être la " cible collatérale " d'une aggravation des tensions entre la Russie et les Etats-Unis ? 

Le Président BOLSONARO a de son côté réitéré son non-alignement quelque part " aligné " avec la Fédération de Russie lors d'une interview à la radio Jovem Pam ( National Conservatrice ): " Ce ne sont pas des questions qui se résolvent avec un coup de poing sur la table " a t'il déclaré . Le Président Brésilien a d'abord cherché à minimiser le vote du Brésil au CS de l' ONU en notant la portée limitée de cette résolution .

Il a rappelé l'intérêt du Brésil a coopérer avec la Russie dans le domaine des engrais et a souligné une fois de plus l'appui de la Russie au Brésil lorsque des chefs d'états ont manifesté leur idée d'internationaliser l'Amazonie . " Queriam diezer que a Amazônia não seria mais nossa , que serai de um pool de paises . Quem disse aue a Amazônia era nossa foi o presidente PUTIN [...] Se paises como EUA , França , Reino Unido querem realtivizar e a Russia não , vamos abrir mão disso ? Vamos assumir o lado daqueles querem relativizar a soberania da Amazônia ? " 

L'Amazonie s'est invitée dans ce conflit puisque le Président Brésilien a déclaré que renoncer aux engrais Russes et/ou Biélorusses nécessiterait pour le Brésil s'il veut conserver la souveraineté de sa filière agro-alimentaire de procéder à des prospections minières sur des terres indigènes .

La ministre de l'agriculture Tereza CRISTINA a de son côté affirmé que le Brésil dispose de réserves suffisantes jusqu'en octobre 2022 et que ses services travaillent à identifier d'autres pays fournisseurs dont ... l'IRAN !   La piste Iranienne est d'ailleurs confirmée officiellement par la ministre Tereza CRISTINA pour substituer les importations Russes , au moins durant la période de la guerre .

Le Canada et l'Arabie Séoudite figurent aussi parmi les autres sources envisagées par les chefs politiques et économiques Brésiliens . La mise en place d'une filière nationale - Plano Nacional de Fertilizantes -  pour diminuer la dépendance aux importations prendrait au moins dix ans , la complétion  d'une unité de production d'engrais au Brésil faisait d'ailleurs partie des projets conclus entre MM. BOLSONARO et POUTINE au travers d'un accord entre les sociétés PETROBRAS™ et ACRON™ et semble toujours d'actualité malgré le conflit .  

Cette crainte pourrait s'avérer fondée puisque la Russie pourrait suspendre l'exportation d'engrais en raison du refus de certains groupes comme CMA-CGM™ et MAERSK™ de desservir les ports Russes . L'exportation repose sur les flottes des sociétés d'engrais comme ACRON™ dont un navire vient d'appareiller pour l'Amérique Latine . Selon Mme. Elena SAKHANOVA de VTB Capital™  la Russie est le 1er exportateur mondial d'urée , d'ammoniac , de nitrate d'ammonium , d'engrais complexes , le 3éme exportateur de Potassium et le 4éme exportateur d'engrais phosphatés . Compte tenue des limitations des exportations Russes , on peut s'attendre à l'échelle mondiale à un doublement du prix des engrais et une inflation alimentaire qui aura pour conséquences de probables pénuries alimentaires . 

 

Le conflit Russo-Ukrainien pourrait ainsi déjà impacter la récolte d'été - safra de verão - 2022/2023  au Brésil .

Le Président Brésilien a aussi réfuté les critiques des représentants de la communauté Ukrainienne du Brésil - très importante dans les états du sud du Brésil - dans un document supposément attribué au président de la  Representação Central Ucraniano-Brasileira. Le Président Brésilien a qualifié ce document " plein de leçons de moral "et de " si infantile que je pense qu'il ne peut pas être authentique " . Le Brésil accordera des visa humanitaires aux réfugiés Ukrainiens . 

 

 

 

Ombro a Ombro : Le Président Jaïr BOLSONARO refuse de s'aligner dans le conflit Russo-Ukrainien .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Diplomatie, #Le courrier diplomatique, #BRICS - IBAS

Repost0

Publié le 17 Février 2022

Les Présidents Jaïr BOLSONARO et Vladimir POUTINE lisent-ils le blogue Ice Station Zebra ?;0) 

C'est un sujet que j'ai souvent abordé sur ce blogue : La convergence d'intérêts face à la France en particulier , ou du moins face à la diplomatie Française ce qui est différent , sur les questions de souveraineté en Arctique pour la Russie et en Amazonie pour le Brésil .

Le Président Jaïr BOLSONARO en visite officielle en Russie vient de remercier le Président Vladimir POUTINE pour son appui à la souveraineté Brésilienne sur l'Amazonie en faisant référence , sans le nommer , aux déclarations de M.MACRON au G7 de BAYONNE visant à internationaliser l'Amazonie .

“Quero agradecer a ele porque, em alguns momentos em fóruns internacionais, se relativizou questão da Amazônia brasileira. E ele, em nenhum momento, deixou de nos apoiar, dizendo que a questão ambiental e da Transamazônica obviamente é de soberania nacional” 

De la même manière qu'à l'AMBAFRA de MOSCOU des " diplomates " ont encouragé des activistes indigénistes dans l'Arctique Russe , des activistes indigénistes sont reçus de manière officielle à l'AMBAFRA de BRASILIA et ceci de manière régulière . Un rapport de l'ABIN a publié en son temps l'ingérence d' O"N"G Françaises dans la subversion contre les projets hydroélectriques Brésiliens et la doctrine de sécurité nationale Russe fait de l'ingérence environnementale étrangère une des menaces contre la souveraineté de la Russie , en particulier dans l'Arctique .

Un des points forts de la visite du Président BOLSANARO en Russie a été la ratification d'accords prévoyant la prise de contrôle d'une unité de production d'engrais de la société PETROBRAS™ par une société Russe . Le Brésil a un besoin important d'engrais pour sa production de soja entre autre et là encore c'est quelque part un " Axe Anti-Macron" qui se met en place puisque le président Français s'est directement attaqué aux engrais Russes et au soja Brésilien. Les sociétés Russes pourraient en outre servir de " sas " aux potasses Biélorusses frappées par les sanctions internationales tout en permettant à la Russie d'offrir une gamme complète d'engrais azotés et potassiques .   Les entreprises Russes comme Uralkali™ et Uralchem™ sont très actives déjà depuis plusieurs années au Brésil et cet accord renforcera la présence de la Russie dans ce secteur au grand dam des concurrents Occidentaux car l'approvisionnement en engrais d'un pays agricole est un des fondamentaux de la " géopolitique des ressources " . La Russie représente 28% des importations d'engrais Potassiques du Brésil ,21% des engrais à base de nitrates dont la quasi totalité du Nitrate d'Ammonium . Le Brésil n'aura pas ainsi à subir les conséquences de l'embargo de deux mois institué par le gouvernement Russe sur l'exportation des engrais pour stabiliser les prix sur le marché intérieur .

L'autre point fort de cette visite est l'intérêt marqué par le Président Brésilien pour les SMR ( Small Modular Reactors ) Russes et en particulier les réacteurs flottants .

Ceux-ci seraient particulièrement utiles en ... Amazonie Brésilienne . Jusque dans les années 1990 , ELETRONORTE™ y déployait une centrale flottante - diesel - sur une barge .

Ici aussi le Président Poutine a quelque part coupé les " neutrons sous les pieds " de M.Macron puisque celui-ci veut faire des SMR un des axes de développement du nucléaire Français sur le plan national mais aussi international . A contrario des centrales de grandes puissance Russes vendues par ROSATOM™ qui incluent parfois dans l'offre de l'" ilot conventionnel " des turbines ARABELLE™ , les SMR Russes sont indigènes pour la partie nucléaire et conventionnelle . ROSATOM™ mène depuis un peu plus de deux ans une campagne de lobbying au Brésil en faveur de ses SMR qui semble prés d'aboutir et qui reçoit un accueil très intéressé de la part des acteurs " nucléaristes " , industriels et scientifiques . Cette société fournit en outre le Brésil avec des radioisotopes pour le secteur médical .

Enfin , at last but not the least , la coopération pour l'exploration des eaux profondes a été évoquée !

 Desejamos aprofundar nossos diálogos em alto nível em temas como exploração em águas profundas e hidrogênio. Temos interesse nos pequenos reatores nucleares modulares

Cela ne pouvait pas mieux tomber !

Si l'annonce de la visite de M.BOLSONARO en Russie a été critiquée par certains ministres et par certains officiers des forces armées , ces annonces de coopération dans le secteur des engrais , du nucléaire et de l'océanographie ont été plébiscitées par les différents acteurs économiques Brésiliens . De janvier à novembre 2021 les échanges Russo-Brésiliens ont augmenté de 81% pour atteindre 6,4 milliards d'USD , un record historique qui ne reflète pas les possibilités .

 



 

VERBATIM : Amazonie-Arctique . MM. BOLSONARO et POUTINE contre MACRON

Les projets de ROSATOM au Brésil

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Avril 2021

Tout comme à propos des chiffres sur les surfaces brûlées lors des incendies en Amazonie - un dossier que j'ai évoqué dans ce blogue - une intense campagne médiatique a été mise en oeuvre par les gauchistes Brésiliens pour dénigrer la situation réelle de l'épidémie au Brésil . Et tout comme les incendies en Amazonie cette propagande de " fake news " a été reprise et exploitée par par ce menteur congénital qu'est le président Emmanuel MACRON . Ces faux chiffres publiés sans référence ont été aussi cités par l'officine de propagande France 24  ou France-Désinfo On s'étonne de pouvoir encore s'étonner !

Contrepoints a refait ce travail d'investigation de base - que je n'ai pas eu le temps de faire - dans un article que je vous invite tous à lire et surtout à diffuser !

Pandémie brésilienne, récit d’un épouvantail journalistique

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication.

Brésil : Les chiffres de la désinformation médiatique sur l'épidémie de  COVID-19
Brésil : Les chiffres de la désinformation médiatique sur l'épidémie de  COVID-19

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Décembre 2020

Tout le monde connait cette interjection de l'amiral ACKBAR lors de la bataille d'Endor lorsque qu'il se rend compte que la flotte de l'Alliance Rebelle se retrouve face aux croiseurs de l'Empire Galactique et que le bouclier de protection de l'Etoile Noire n'a pas été désactivé : " IT'S A TRAP ! " , " C'EST UN PIÉGE ! " .

La RPC aurait elle attiré l'Inde dans le piège d'une guerre d'attrition au Ladakh ? C'est la réflexion que semblent développer des analystes de plus en plus nombreux à travers la planète et aussi en Inde .Ce terme de " guerre d'attrition " s'il a été évoqué pour la première fois par Minnie CHAN dans un article du SCMP le 25 septembre 2020 dans la presse Chinoise vient d'être repris pour la première fois par la presse Indienne le 5 décembre dernier. Une stratégie d'attrition est une stratégie dans laquelle l'objectif est d'user les forces combattantes et les réserves ennemies, plutôt que la progression en terrain ennemi ou la destruction/occupation d'objectifs ennemis .Dans le cas d'espèce il semble que les atermoiements des militaires Chinois face à leurs homologues Indiens lors des séances de négociation n'avaient pour but que d' " enferrer " l'armée Indienne au Ladakh et à lui imposer une logistique couteuse . 

Cette article du 5 décembre 2020 révèle aussi des statistiques terribles :  De 2011 à 2013 les forces armées Indiennes ont eu un taux d'attrition de l'ordre de 20% lors de leurs engagements sur des théâtres d'opérations montagneux, en particulier sur le glacier du SIACHEN face au Pakistan . C'est à dire qu'au cours de ces déploiements sur des théâtres d'opérations en montagne , un militaire Indien sur cinq a été mis hors de combat du fait de maladies ou de causes non-militaires : Œdèmes , mal aigu des montagnes , thromboses , engelures , cécité , chute dans des crevasses , avalanches ,... Un chiffre absolument terrible non seulement pour l'armée Indienne mais pour la société Indienne . Il est en effet peu probable que ces militaires ont pu rejoindre un service actif après leur blessure et dans une société Indienne qui ne connait pas de " sécurité sociale " ces militaires rendus à la vie civile ont du se clochardiser ou devenir une charge pour leur famille .

Les autorités Indiennes n'ont pas cessé ces dernières semaine de mettre en avant les " exploits logistiques " de leur unités avec en particulier l'acheminement de dizaines de milliers de tonnes de kérosène dans la région de LEH . Ce carburant est indispensable à haute altitude et par grand froid pour non seulement chauffer les logements des militaires mais aussi pour réchauffer leur nourriture avec des réchauds portables . On notera dans ce dernier article que le kérosène acheminé à 3500 m d'altitude depuis la plaine Indo-Gangétique subit deux ou trois ruptures de charge avant son arrivée en première ligne dans le réchaud du biffin .

Or l'imposition de cette logistique couteuse et consommatrice de ressources militaires ( camions , Il-76 , C-17 et peut être bientôt des A330 MRTT ) - on se souviendra du 1 litre d'essence utilisé pour transporter 1 litre d'essence jusqu'aux Ardennes en 1944 - n'est-ce pas là l'objectif que se sont fixé les Chinois en faisant durer les négociations ? Ce serait fort possible si l'on considère que l'APL utilise principalement des baraquements isolés et chauffés à l'énergie solaire en première ligne ainsi que des rations de combat autochauffantes et donc réduit grandement ce que l'on pourrait appeler le " cout logistique " sur ce secteur du kérosène . Il serait même intéressant que lors d'une prochaine exposition " Dans la peau d'un soldat " aux Musée des Invalides l'APL présente ses baraquements chauffés à l'énergie solaire et ses rations de combat autochauffantes . Elle pourrait même en offrir des échantillons au Musée des troupes de montagnes de GRENOBLE 

Sur le plan des approvisionnements en eau l'APL a développé des techniques de forage dans les régions montagneuses  , tout comme l'Armée Indienne d'ailleurs . 

Selon le Major General A.P. SINGH cité dans l'article de The Indian Express le " taux d'attrition " a considérablement diminué dans les unités déployés dans les zones montagneuses depuis le début de la décennie  . Mais même s'il a diminué de moitié , en particulier par l'importation de matériel Arctique usagé des Etats-Unis , c'est à dire 10% cela signifie quand même qu'en avril 2021 au moins 5000 militaires Indiens auront été mis hors de combat . Selon une " source anonyme " cité par ce même article , c'est à dire un militaire à qui on a donné la mission de diffuser une information , le taux d'attrition durant la première phase de ce déploiement " n'est pas alarmant "et " dans la fourchette attendue " ! Comme ces militaires ont été déployés en toute vitesse et avec un minimum de phase d'acclimatation depuis leur transfert depuis la plaine Indo-Gangétique on peut supposer qu'un phénomène de " surpertes " peut toutefois se manifester dans cette première phase . Un ou 2% de taux d'attrition cela signifie quand-même que déjà qu'entre 500 et 1000 militaires ont été mis hors de combat au Ladakh du côté Indien .

L'APL n'est bien-sûr certainement pas exempte de ce phénomène d'attrition comme le révélerait le témoignage d'un militaire Indien : Des ambulances médicales Chinoises sont venu chercher en brancard des soldats de l'APL en première ligne sur la position " finger 4 "sur les rives du lac de Pangong-Tso pour les amener à un poste de premier-secours situé sur " finger 6 " ( voir carte ci-dessous ) . Cela confirmerait juste que contrairement à l'armée Indienne , l'APL a déployé en première ligne des unités médicales destinées à traiter les pathologies des montagnes et du froid avec en particulier ses " célèbres " caissons hyperbares dont l'étude a commencé dés 2013  . Selon certaines sources des dispositifs de réoxygénation portables " de la taille d'un livre " et d'une autonomie de huit heures ont été développés dés 2017 . 

Transporter du kérosène à l'aller et au retour transporter des blessés - dont des grands brûlés - dans un aéronef modulable capable d'opérer depuis la base de LEH , c'est ce qui semble intéresser les chefs militaires Indiens dans l'acquisition de six AIRBUS™ A330 MRTT et est presque une caricature de la situation de l'armée Indienne au Ladakh ! 

 

Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ? Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Décembre 2020

C'est encore un " petit métier " qui est en train de  disparaître : Celui de trader en " commodities " agricoles à Moscou , même si l'on est Sud-Américain .

Suite à l'embargo mis en place par l'Union Européenne contre la Russie après l'annexion de la Crimée , la Russie avait mis en place des contre-sanctions visant plus particulièrement le secteur agricole Français et s'était tournée principalement vers l'Amérique du Sud pour ses importations en protéines animales . 

Si l'influence de ces contre-sanctions sur l'auto suffisance alimentaire de la Russie et le développement du secteur agricole Russe fait l'objet de débats * il n'en demeure pas moins qu'à l'abri de ces contre-sanctions il a largement prospéré ces six dernières années . Après le développement spectaculaire du secteur céréalier on a assisté au développement des élevages bovins et porcins et contrairement à la France le caractère industriel de ces exploitations est revendiqué et même encouragé .

On annonçait depuis plusieurs années l'auto-suffisance de la Russie en matière de viande porcine , c'est désormais une réalité . 

La Russie vient de pratiquement cesser cette année toute importation de viande de porc du Brésil dans un contexte où la production nationale de 4,3 Mio de tonnes surpasse une consommation en progression de 4Mio de tonnes . La Russie concurrence désormais le Brésil dans les pays de l'Ex-URSS mais aussi en Asie et même à la frontière Brésilienne ... Au Venezuela !

Le principal marché du porc Brésilien reste la Chine avec 35% des exportations et qui est pour le moment non-accessible à la Russie . Mais ce n'est probablement que partie remise car tout comme pour le soja , eh wi , la Chine pourrait se rapprocher de la Russie pour ses importations ( article en cours de rédaction ) . Ces bouleversements sont abondamment commentés par la presse spécialisée Brésilienne et certains ex-ambassadeurs recommandent même au fils du Président Jaïr BOLSONARO - Eduardo BOLSONARO - de modérer ses propos vis à vis de la RPC afin que ceux-ci ne portent pas trop préjudice au commerce de soja entre le Brésil et la Chine . 

* Je cite cet article de " The Moscow Times " repris par " The Barents Observer " à titre d'information . " The Moscow Times " étant tout sauf une source journalistique d'analyse crédible ! 

 

Géopolitique des ressources : La Russie cesse d'importer de la viande de porc du Brésil .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Octobre 2020

Comme je l'ai déjà écrit dans ce blogue , l'un des éléments de la supériorité de l'APL au Ladakh dans le conflit qui l'oppose à l'Inde est le blindé léger Type 15 . Celui-ci est particulièrement adapté aux combats à haute altitude et l'Armée Indienne a vite constaté les limites de ses blindés T-72 et T-90 déployés dans la région . Au travers de diverses publications et colonnes dans la presse Indienne on apprend que ce déploiement s'effectue avec beaucoup de problèmes :  Il faut bien sûr relativiser le contenu de ces publications et à chaque fois en mesurer l'aspect " guerre de propagande " à usage externe comme à usage interne ( financements dans le cadre d'une " course aux achats " militaires à l'étranger ) . 

 Le premier est celui du franchissement de torrents pour sur des ponts BAILEY pour les amener en première ligne . Ceux-ci ne sont  manifestement pas dimensionnés pour ce type de matériel . Le blindé Chinois serait lui capable de franchir ce type d'infrastructures , du moins les plus importantes . 

L'Armée Indienne a du ensuite du adapter ses tactiques pour ces blindés dont la motorisation semble atteindre ses limites à haute altitude . Cette limitation influe bien-sûr sur la mobilité du blindé car ses accélérations sont limitées et subissent des " trous " . Un carburant spécial et des huiles de graissage adaptées aux basses températures ont du être utilisés . Selon certaines sources les équipages sont obligés de faire tourner les moteurs de leurs machines au moins deux fois par nuit pour éviter un " serrage " des parties mobiles mais aussi certainement pour se réchauffer . Cette dernière procédure augmente bien-sûr la signature thermique des blindés et facilite leur repérage , surtout en pleine nuit et par temps froid . Elle est d'ailleurs étonnante compte tenu du fait que ces blindés sont appelés à l'origine à évoluer jusque dans les régions arctiques mais il est aussi très probable que ces blindés ont été équipés localement avec une motorisation adaptée à la plaine Indo-Gangétique et au plateau du Deccan   ( ? ) .

Depuis juillet 2020 certains analystes Indiens semblent envisager de se tourner vers la Russie pour se procurer ce blindé léger qui manque à l'armée Indienne pour les combats à haute altitude : Acheter auprès du CMI Russe le chasseur de chars aérostransportable 2S25 Sprut SDM1.

Des sources tant Russes qu'Indiennes indiquent que les pourparlers pour l'acquisition de " deux douzaines " d'exemplaires semblent se concrétiser .( information à la date du 05 octobre 2020 )

Notons ici que les sources Russes reprennent la presse Indienne et il pourrait ici s'agir de la part des chefs politiques et militaires Indiens  d'une " manoeuvre Severstal " destinée à faire du CMI Russe un " lapin de lévrier " dans le cadre  de consultations auprès des Etats-Unis , de la France ,  de la Turquie ou de la Corée du Sud !

 Outre le fait que le 2S25 Sprut SDM1 partage des éléments mécaniques communs avec le BMD-3 et des munitions communes avec le T-72 , ce qui faciliterait sa MCO par l'armée Indienne ,  cette acquisition permettrait au constructeur Russe de finaliser les essais opérationnels du blindé dans un environnement particulièrement difficile .

Pour l'armée Indienne ce blindé léger de 18 tonnes permettrait de franchir la totalité des infrastructures jusqu'aux zones de contact avec l'APL et un avion cargo IL-76 peut en transporter deux à partir d'un stationnement dans la plaine Indo-Gangétique vers l'aéroport de LEH . Il disposerait en outre d'une capacité anti-hélicoptères lorsqu'il est équipé de missiles . Son ratio puissance/poids lui permettrait d'être déployé jusqu'à une altitude de 4000 m. A titre d'information l'altitude du lac de Pangong Tso est de 4250 m. Le débattement en élévation de sa tourelle ne lui permettrait toutefois pas d'atteindre des cibles situées sur des hauteurs à partir du fond d'un thalweg , un problème déjà identifié par l'armée Indienne avec le T-72 . 

Le journal The Global Times a signalé qu'au mois de juin 2020 le Type 15 a participé à des manœuvres a une altitude de 4700 m.

L'achat du chasseur de chars 2S25 Sprut SDM1 serait un retour aux sources pour l'armée Indienne puisque celle-ci a déployé des blindés légers AMX-13 lors du conflit de 1962 avec la Chine dans cette région au moyen d'AN-12 L650.

Rappelons que la masse de ce blindé est de 13-15 tonnes . 

La conception , la fabrication et le  déploiement d'un " blindé léger " capable d'être déployé dans la chaîne Himalayenne face au Pakistan et à la Chine est un véritable serpent de mer - en fait un Yeti des montagnes - en Inde où tous les projets de fabrication indigène depuis 40 ans  sont mort-nés . Aujourd'hui la politique du Make it in India - Atmanirbhar Bharat  se heurte au mur de la réalité pour le CMI Indien , plus particulièrement sur ce point  ! 

Malgré ces échecs répétés depuis quarante ans  le DRDODefence Research and Development Organisation - le DARPA Indien  ) critique l'achat du 2S25 Sprut BMD1 auprès de la Russie et affirme tout à coup que l'industrie Indienne est capable de produire dans un délai de 18 mois un blindé de 34-35 tonnes construit en adaptant une tourelle de 105mm fabriquée par John Cockerill Defense sur un châssis d'obusier automoteur K9 de conception Sud-Coréenne fabriqué en Inde sous-licence. Cette tourelle possède un débattement en élévation positif de 42° et serait donc plus adaptée au combat dans les régions montagneuses .L'industrie Indienne pourrait en produire une centaine d'unités par mois . On peut en douter ... ( voir photo infra ) 

Quoiqu'il en soit si ce marché se concrétise cela va mettre une fois de plus la Russie à l'épreuve dans ses alliances comme c'est le cas actuellement dans le conflit au Haut-Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. François MITTERRAND disait en citant le Cardinal de RETZ " On ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens  " . En choisissant d'honorer ou non ce contrat et avec une implication plus ou moins grande , en prélevant sur les dotations des forces armées Russes par exemple , nous allons vite avoir la réponse ! Est ce que cela " vaut le coup " pour la Russie de créer des suspicions avec la RPC pour un contrat estimé à 63 millions d'Euros ? 

Caractéristiques du 2S25 Sprut SM1 sur le site military-today 

 

 

Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ? Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?

Voir les commentaires

Repost0