chine

Publié le 12 Décembre 2021

Ce 11 décembre 2011 , l'analyste  Alexandre MOZGOVOÏ est revenu dans la revue " Natsionalaya Oborona " sur la signification stratégico-historiques  des manœuvres " Interaction Maritime 2021 " que j'ai évoqué dans ce blogue . Parmi les nouveautés sur cet exercice on apprend qu'il n' a pas été précédée d'une planification préliminaire afin de se se rapprocher le plus possible d'une situation de combat réelle . Les états-majors et les équipages n'ont pas eu de contact physiques mais ont communiqué entre eux ( dans quelle langue ? )  par radio et sémaphores .

Cet article paraît  au lendemain du 80éme anniversaire de l'attaque Japonaise contre PEARL-HARBOR . Attaque qui fut précédé on le sait d'une concentration de la flotte Japonaise dans l'archipel des Kouriles .

Taquin , Alexandre MOZGOVOÏ évoque la présence de navires Russes au large des îles Hawaï en juin 2021 et propose pour les prochains exercices Russo-Chinois dans le Pacifique le nom de " Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï " ! ( Встретимся восточнее Гавайских островов ! )

 

Nota : Alexandre MOZGOVOÏ est l'auteur de " Sous-marins soviétiques et US Navy - De la conquête du pôle à Cuba " paru en 2003 chez Marines Editions . 

Chine-Russie : Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï !
Chine-Russie : Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï !
Chine-Russie : Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï ! Chine-Russie : Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï !
Chine-Russie : Rencontrons nous à l'Est des îles Hawaï !

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 11 Novembre 2021

J'ai déjà évoqué sur ce blog il y a tout juste un mois les publications des services de sécurité Russes dans le contexte de tensions renouvelées autour de l'archipel des Kouriles .

Ces publications tendent à mettre en avant  le militarisme Japonais et les volontés expansionnistes Nippones durant la Seconde Guerre Mondiale contre l'URSS .

De nouveaux document viennent d'êtres publiés par le FSB qui détaillent de manière précise les plans d'agression Japonais contre l'URSS en 1940 et 1941 . Ces documents montrent la parfaite connaissance par les renseignements Soviétiques des services de renseignement Nippons et de la hiérarchie militaire Japonaise  ,de leur plan connu sous le nom de Kan-Toku-En , de leurs tentatives de recrutement d'agents au sein de la diaspora émigrée "Russe" - En fait surtout des Oukraïniens et des autres nations de l'URSS - ainsi que de la répression contre  les patriotes Chinois au MANDCHOUKOUO .

L'un des points les plus intéressants de ces nouveaux documents est la préparation par les chefs militaires Japonais de commandos - Senpondan - d'environ 15 à 30 hommes recrutés pour mener des actions de sabotage , de destructions et d'espionnage sur les arrières de l'Armée Rouge . L'ensemble de de ces groupes aurait représenté une force de 3000 à 4000 hommes .

Ces révélations sont issues de l'interrogatoire par le SMERSH le 9 février 1946 de l'ancien chef de l' organisation patriotique Nippo-Mandchou KIO-WA-KAI , le lieutenant-général Mitsuharu MIYAKE . Cette organisation servait de vivier de recrutement à ces commandos . 

La possibilité d'une agression japonaise contre l'URSS a été décrite dans des livres Soviétiques, dés le début des années 30 , trop peu selon le président de l'Union des Ecrivains Soviétiques d'alors . Toutefois l'hypothèse de groupes de saboteurs sur les arrières de l'Armée Rouge n'a jamais été évoqué et constitue depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale un des axes de la préparation des forces armées Soviétiques puis Russes . 

Les Annales politiques et littéraires du 25 avril 1937 font sous la plume d'André PIERRE ( 1887 - 1966 ) une recension du livre de Piotr PAVLENKO ( 1899-1951 ) " En Orient "  qui est la chronique - " fiction militaire " - d'une guerre Soviéto-Japonaise .Il note qu'au Japon une littérature beaucoup plus belliciste existait à cette époque .Ce plan Kan-Toku-En  et ses différentes variantes  est connu depuis longtemps par les historiens et la publication de ces documents est clairement à considérer dans un contexte de tensions accrues entre la Russie et le Japon .

 

Au camarade STALINE

Au camarade STALINE

Le jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSS
Le jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSS
Le jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSS
Le jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSS
Le jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSSLe jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSS
" Mort aux samouraïs " " Mort aux samouraïs "

" Mort aux samouraïs "

Le général Mitsuharu MIYAKE aurait très bien pu servir de modèle à MUTSUHIRATO ! Le général Mitsuharu MIYAKE aurait très bien pu servir de modèle à MUTSUHIRATO !

Le général Mitsuharu MIYAKE aurait très bien pu servir de modèle à MUTSUHIRATO !

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Publié le 3 Novembre 2021

L'un des théoriciens de l'école néo-réaliste des relations internationales , John MEARSHEIMER , s'exprime dans les colonnes de Kommersant et rend responsable les Etats-Unis de la dégradation des relations diplomatiques - et autres - entre la Russie et les Etats-Unis . 

" Dans le cas de la Russie , les États-Unis sont les premiers responsables de la détérioration [ des relations diplomatiques - NDLR ] . Mais je suis convaincu que ce n'est pas de notre intérêt . Il est dans l'intérêt des États-Unis d'avoir de bonnes relations avec la Russie " 

Et reconnaît que " Ce sont les Américains qui ont poussé les Russes dans les bras des Chinois , ce qui n'est pas de notre intérêt " ..." Nous vivons dans un monde complétement différent [ de 1947 - NDLR ] et la principale menace pour les États-Unis c'est la Chine . L'union de la Russie et de la Chine n'est pas de notre intérêt "

Reprenant la vieille antienne de la menace démographique Chinoise et de l'enrichissement de la RPC  il estime que la Russie devra pour sa sécurité se rapprocher des États-Unis . 

Il accorde enfin un satisfecit à la diplomatie Russe dirigée par Serguei LAVROV : " Lui [ Vladimir POUTINE ] et Sergueï LAVROV ont une vaste expérience dans la manière d'établir des relations avec les États-Unis . Je pense qu'ils ont développé de part eux-mêmes le bon schéma pour interagir avec les Etasuniens " 

L'analyste ne voit pas dans un proche futur de possibilités d'amélioration de ces relations bilatérales tant les sentiments Russophobes sont répandus dans l'administration Etasunienne et ceci même si le président Joe BIDEN essaye de leur impulser une nouvelle dynamique , ce qui n'est d'ailleurs pas garanti . L'un des éléments clefs dans la dégradation des relations entre les États-Unis et la Russie sont les projets d'extension de l'OTAN et le soutien des États-Unis aux " révolutions de couleur " . La rencontre entre William BURNS et Nicolaï PATROUCHEV ne changera certainement pas grand chose à la dynamique en cours , mais celle vers les fonds . 

De la même manière les déclarations à la COP26 de Joe BIDEN sur la prétendue inconséquence de la Russie dans sa gestion des incendies de la toundra et sur sa - prétendue - responsabilité dans la flambée ( SIC ! ) des prix des carburants aux États-Unis laissent plutôt envisager l'émergence de nouveaux champs de conflictualité  que de nouveaux axes de coopérations .

Bien sûr tout ceci et beaucoup d'autres choses vous ne le retrouverez pas de si tôt dans les me(r)diats Occidentaux et en particulier Français sous la plume des Nicolas TENZER , Jean-Sylvestre MONGRENIER ,  Benoit VITKINE et de tant d'autres . Ou alors vous le retrouverez de manière tronquée et souvent déformé dans l'extrait limité à la " menace Chinoise "™©  . C'est pour cette raison qu'en attendant une traduction hypothétique dans Russia in Global Affairs je vous invite à vous rendre sur le site de Kommersant et à utiliser éventuellement votre traducteur automatique favori ... 

Site personnel de Mearsheimer.com 

Mearshiavelli

Mearshiavelli

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Le courrier diplomatique, #Diplomatie, #Russie, #Chine, #Géopolitique

Repost0

Publié le 2 Novembre 2021

Le 2 octobre 2021 lors d'une mission dans la Mer de Chine le submersible USS Connecticut a été contraint de faire surface après avoir " heurté un objet inconnu " .

Après de nombreuses spéculations sur la nature de la structure avec laquelle le submersible serait entré en collision les résultats préliminaires de l'enquête montrent que ce submersible serait rentré entré en collision avec un mont sous-marin non cartographié .

Ce n'est pas le premier accident de ce genre . Le 9 janvier 2005 naviguant près de GUAM l' USS Los Angeles a heurté une montagne sous-marine non répertoriée sur des cartes de navigation non mises à jour . Le dôme sonar est écrasé par l'impact déforme 4 tubes lance-torpilles et endommage 15 torpilles et 4 missiles Tomahawk . L'échouement fait un mort et 24 blessés . 

Leur répétition montre que dans le cadre du " seabed warfare " la cartographie des fonds marins - morpho-bathymétrie - au moyen de drones est plus que jamais d'actualité pour assurer un déplacement sécurisé des submersibles ou pour repérer des voies d'accès à des bastions navals  . Des navires gouvernementaux Chinois ont été ainsi repérés dans l'Océan Indien en train de très probablement cartographier les fonds marins au moyen de drones .

C'était aussi très probablement la mission du navire océanographique Russe " YANTAR " repéré au larges des côtes Françaises et c'est l'une des missions assignées aux futurs XLUUV Russes . Pour la RPC la cartographie systématique des fonds marins est une politique assumée depuis déjà 10 ans . 

Se posera lors la question de la collecte de ces données - le " Big-Data" - et de l'identification des navires qui les collectent . Si le " YANTAR " est clairement identifié comme appartenant au GUGI , que les navires Chinois appartiennent à des organismes étatiques que l'on pourrait qualifier de " duaux " , qu'en est il du " N/O POURQUOI-PAS ? " de l'IFREMER™ qui mène des missions au profit de la Marine Nationale

Se pose aussi la question du statut des navires de commerces civils qui collecteront - collectent déjà - ce " Big-Data " en période de paix ou de conflit déclaré . 

Une pratique que l'on peut dater de l'Antiquité et que par exemple des commerçants Français ont utilisé pour préparer la conquête de l'Indochine en achetant des cartes côtières et des relevés d'amers Chinois et en les annotant .  Quand aux recherches océanographiques ayant un objectif militaire elles datent dans la région des années 20-30 avec les missions Britanniques , Japonaises et Etasuniennes .

Pour paraphraser Yves LACOSTE " L'océanographie , ça sert , d'abord , à faire la guerre !" 

USS Connecticut - Seabed warfare  : " L'océanographie , ça sert , d'abord , à faire la guerre "
USS Connecticut - Seabed warfare  : " L'océanographie , ça sert , d'abord , à faire la guerre "
USS Connecticut - Seabed warfare  : " L'océanographie , ça sert , d'abord , à faire la guerre "
Hypocri-sea : Trois navires de recherches océanographiques qui sous aspect " civil " mènent des missions militaires .Hypocri-sea : Trois navires de recherches océanographiques qui sous aspect " civil " mènent des missions militaires .
Hypocri-sea : Trois navires de recherches océanographiques qui sous aspect " civil " mènent des missions militaires .

Hypocri-sea : Trois navires de recherches océanographiques qui sous aspect " civil " mènent des missions militaires .

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Octobre 2021

Bien que préparé depuis plusieurs mois le thème de la lutte ASM lors des exercices navals Russo-Chinois " Interaction Maritime 2021 -  Морское взаимодействие 2021 " qui se sont déroulé du 14 au 17 octobre  2021 dans la Mer du Japon prend un nouveau relief à l’aune du pacte AUKUS . Car ce pacte fait que l’Australie menace désormais autant les intérêts Russes que Chinois sur l’axe  "Arcto-Pacifique "  comme l'a d'ailleurs reconnu l'ancien ambassadeur Australien aux Etats-Unis Joe HOCKEY . C'est un état de fait désormais admis par Nicolas PATROUCHEV qui y voit l'émergence d'un OTAN Asiatique avec l'objectif de poursuivre " des politiques anti-Chinoises et anti-Russes " .

La phase finale de ces exercices a ainsi consisté à empêcher un submersible ennemi de pénétrer dans la zone des exercices .

Comme l’annoncent les deux parties  "Ces exercices ne sont dirigés contre personne " mais les deux parties doivent penser désormais aux futurs submersibles Australiens . Si une partie de la presse Asiatique se posait des questions de savoir comment la Russie allait réagir à l'annonce du pacte AUKUS , on peut écrire que cet exercice l'a précédé et qu'il en constitue la réaction ...

C'est par exemple  le sens de l'éditorial de " The Global Times " .

Je parle d ' " Arcto-Pacifique" et non pas d' Indo-Pacifique car la coopération Russo- Chinoise se structure autour de cette axe ( GNL de l’Arctique , Route Maritime Nord , … ) qui a beaucoup plus de réalité que le géo-constructivisme Occidental d’ " Indo-Pacifique "  dont le contour , comme celui du " Collier de perles " , évolue au cours du temps et des discours – lire des intérêts – des uns et des autres 

Il ne faut ainsi pas oublier que ce terme d' " Indo-Pacifique "s'il fut utilisé par Karl HAUSHOFER et Grégory BIENSTOCK dés les années 30 a été remis au gout du jour en 2007 par un officier de marine Indien - Le capitaine Gurpreet Singh KHURANA - qui écrivait un article sur la sécurité des lignes de communication entre l'Inde et le Japon .

Quelle peut-être l'étape suivante de ce rapprochement Sino-Russe ou Russo-Chinois ?
L’étape suivante pourrait  être la collecte commune par des drones et le partage du  » big data  » lié à l’océanographie de ces bastions que sont le golfe de Pierre Le Grand et de la Mer d’Okhotsk dans le cadre du " Seabed warfare " : Bathymétrie , courantométrie sous-marine , températures de colonnes d’eau , propagation des ondes sonores ,glaciologie des banquises …
Avec , pourquoi pas , la mise en place de réseaux d’hydrophones sur certains axes précis ? Et aussi la mise en place de moyens d’interdiction comme des  » torpilles dormantes  » ? ( Moor-pedos )

La MAPL a autant intérêt que la Marine Russe à préserver l’inviolabilité des bastions du Golfe de Pierre le Grand comme celui de la Mer d’Okhotsk et à ce que la Russie conserve sa souveraineté sur l’archipel des Kouriles . En particulier dans la stratégie Chinoise d’accès à l’Océan Arctique car la question n’est plus de savoir si la MAPL se déploiera un jour dans cet océan mais quand !
Si sur plan militaire la coopération se poursuit , elle se renforce sur le plan diplomatique :  Serguei LAVROV vient de reconnaitre la souveraineté de la RPC sur Taïwan - "  Taïwan est une partie de la RPC " - et surtout que ce fait va désormais formater la POLEX Russe …  Le Président Vladimir POUTINE  a quand a lui précisé 48h plus tard que la RPC n’avait pas besoin d’utiliser la force militaire pour parvenir à cet objectif .

Ces manœuvres ont aussi été marquées par un incident entre le navire Russe Amiral TRIBOUTS et le destroyer Etasunien USS CHAFEE qui a essayé de pénétrer dans le golfe de Pierre Le Grand que les Russes considèrent comme " coutumier " et ce depuis l'époque de l'URSS .
Maintenant sur le  "droit international " pour lequel certains états ne cessent de se poser en champions , il faut d’abord en ratifier les conventions avant de s'en réclamer voir même de vouloir l’amender sur la question des câbles sous-marins ou celle de la constitution de réserves marines par exemple .
FDR écrivait ainsi  : " Nations claiming freedom for themselves , deny it to the others " Un jeu de mots Anglo-Saxon est magnifique pour décrire cette posture : Hypocri-sea™© .

Ces états doivent aussi constater que mener une FONOP dans le Golfe de Pierre Le Grand avec des Russes c’est beaucoup plus  » sportif  » que de le faire le long du Passage du Nord-Ouest avec les Canadiens .

Comme tout spectacle celui des manœuvres Russo-Chinoises se devait d'avoir un final digne de ce nom . Ces manœuvres se sont terminées par un " sea elephant walk "™© constitué par le passage d'un détachement naval  Russo-Chinois de 10 navires dans le détroit de TSUGARU qui sépare les îles de HONSHU et de HOKKAÏDO

Je ne vais pas faire la liste des navires présents , vous pouvez les trouver sur ce lien , mais je m'attacherai à en relever la signification : Plus qu'un " encerclement " du Japon ou un autre message politico-militaire  cet exercice à un intérêt stratégique évident : Celui de projeter un détachement naval Russo-Chinois de cette importance dans l'Océan Pacifique et peut-être au delà vers l'Arctique . Il faut ici faire de la sentence de Karl HAUSHOFER sa devise : " Il faut cesser de regarder le monde au travers du prisme déformant de ses fantasmes " . 

Les opérations maritimes ressemblent en peu à des courses en montagne et la reconnaissance de nouvelles routes maritimes relève d'une démarche semblable à l'ouverture de nouvelles voies dans un massif montagneux . Après avoir appris à déminer un chenal , s'opposer à la pénétration d'un submersible dans un bastion naval lors des exercices Interaction Maritime 2021 , les forces conjointes Russo-Chinoises ont peut-être tout simplement reconnu une nouvelle route d'accès à l' " Océan global "  . Comme je l'ai signalé plus haut un tel exercice pourrait permettre de cartographier la bathymétrie d'une portion de ce détroit et de corréler ces relevés avec des relevés de géolocalisation , voir des relevés d'amers comme le montre la photo publiée dans l'article de The Global Times certainement prise à partir de la passerelle d'un navire de la MAPL  . 

Il faut noter que ce transit des navires Russes et Chinois dans le détroit de TSUGARU a provoqué des vagues de réactions haineuses dans la presse Nippone et en particulier dans l'Asahi. 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

 

Arcto-Pacifique : Des manoeuvres Russo-Chinoises dans la Mer du JAPON pour répondre à l'AUKUS .
Arcto-Pacifique : Des manoeuvres Russo-Chinoises dans la Mer du JAPON pour répondre à l'AUKUS .
Arcto-Pacifique : Des manoeuvres Russo-Chinoises dans la Mer du JAPON pour répondre à l'AUKUS .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Août 2021

La proposition détaillée par Emmanuel MACRON ce jour dans le Journal du Dimanche de présenter lundi en compagnie de Boris JOHNSON une résolution visant à créer des " zones de sécurité " à KABOUL lors de la réunion du CS de Sécurité de l'ONU consacré à la situation en Afghanistan sera bien-sûr présentée par les merdiats complaisants et par ses thuriféraires comme une " grande avôncée de la diplômôtie Vrônzaize " !

Il n'en est bien sûr rien !

Cette proposition de créer des "zones de sécurité" à KABOUL comme en Ex-Yougoslavie  est celle de deux " über-hawks " Etasuniens et les diplomaties Françaises et Britanniques ne font que suivre servilement leur feuille de route : Il s'agit de deux ex-diplomates et conseillers Etasuniens Paula J.DOBRIANSKY et Paul SAUNDERS qui s'exprimaient le 25 aout 2021 dans le Wall Street Journal . Les éditorialistes syndiqués  Peggy NOONAN dans les colonnes du Wall Street Journal et Charil CARPENTER dans Foreign Policy  surrenchérissent et proposent des " améliorations tactiques " interventionnistes qui seront certainement suivies à l'Elysée et au 10 Downing Street ! 

Le Wall Street Journal et Foreign Policy ont été les organes plus interventionnistes ces dernières années et les deux auteurs y expriment clairement leur intention de mettre en difficulté la Russie et la République Populaire de Chine sur ce dossier en reportant sur eux la responsabilité d'une éventuelle crise humanitaire . Il s'agit donc surtout en fait de créer un nouveau narratif pour masquer l'échec militaire et politique de 20 ans de présence Occidentale en Afghanistan ( voir couverture de Time magazine )  . 

"While Chinese and Russian officials have missed few opportunities to criticize the U.S. withdrawal, Beijing and Moscow might be reluctant to oppose such a measure. Vetoing a resolution like this would give each a share of responsibility for a humanitarian crisis that they could otherwise attribute to Washington, and would demonstrate to U.S. allies where China’s and Russia’s leaders stand."

C'est aussi l'objectif déclaré de MACRON qui lui n' a pas le courage d'assumer ouvertement cet objectif en parlant par sous-entendu : " Cela donnerait un cadre des Nations-Unies pour agir dans l'urgence , et cela permettra surtout de metrre chacun devant ses responsabilités et à la communuauté internationle de maintenir une pression sur les Talibans " 

Cyniquement Paula J.DOBRIANSKY et Paul SAUNDERS notent que le Conseil de Sécurité n'aura même pas à voter une résolution supplémentaire pour l'envoi de troupes Etasuniennes ou de l'OTAN puisqu'elles y sont déjà , pas plus d'ailleurs pour leur autoriser l'usage de la force !

"Moreover, unlike past resolutions on Syria and Libya that the two governments - [ Russie et Chine NDLR ] - blocked, a safe-evacuation resolution need not include authorization for U.S. or other outside forces to enter Afghanistan, since they are already there, or for combat operations."

A ces deux figures néo-cons de la diplomatie pro-interventionniste Etasunienne  il faut rajouter le cheval de retour Paul WOLFOWITZ qui s'exprime toujours dans les colonnes du Wall Street Journal .  Celui-ci propose ni-plus ni moins que de créeer un réseau de bases aéroportuaires extraterritorriales protégées militairement au sein de l'Afghanistan pour y " draîner " les réfugiés . Il propose aussi de récréer des " chemins de fer souterrains " , c'est à dire des réseaux clandestins d'exfiltration de " réfugiés " Afghans par allusion aux pistes de fuites des noirs esclaves lors de la guerre de Sécession . Ici il ne manquera donc plus que la grosse vache Italienne Laura BOLDRINI meugler son " partigiani " en évoquant les colonnes de réfugiés Afghans la nuit dans les montagnes enneigées de l'Afghanistan ! 

Il faut noter que ces zones de sécurité déborderont très rapidement de la seule zone de l'aéroport selon Peggy NOONAN : 

" Joint NATO forces can expand the airport perimeter and create a corridor in Kabul with more points of access to the airport for Americans , NATO nationals and Afghan SIV candidates . Special forces can conduct rescue missions in difficult to reach aeras . The US can establish military hubs outside the airport and around the country where evacuees can assemble for transport . Why should the US and the allies limit themselves to the Kabul airoprt which Taliban could cripple by bombing the runaway ? " 

Ce projet d'extension de la " zone de sécurité " au delà de la zone de l'aéroport stricto-sensu est déjà présent dans l'article de Paula J.DOBRIANSKY et Paul SANDERS de même que l'emploi de la force armée " sans retenue " à la première opposition des Talibans .

Et le cas échéant si le Conseil de Sécurité refuse d'entériner cette décision au travers de l'article VII de la charte de l'ONU , avec un veto de la Russie et/ou de la République Populaire de Chine par exemple  ,  Charil CARPENTER propose de réunir le format  " Union pour le maintien de la paix " ou Résolution 377(V) .afin de le contourner ! 

 

Nota : Les commentaires de ce blogue sont modérés .

Article libre de droits . Je remercie la rédaction d'" Antiwar.com"

Le Journal de Marche et d'Ordres d'Emmanuel MACRON

Le Journal de Marche et d'Ordres d'Emmanuel MACRON

Kaboul - Zone de sécurité : Quand Emmanuel MACRON et Boris JOHNSON prennent leurs ordres de marche dans le Wall Street Journal et Foreign Policy !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Août 2021

C'est l'un des projets majeurs Russe dans l'Arctique , auquel d'ailleurs les esp... diplomates des états-baltes s'intéressent de plus en plus : Le câble sous-marin de fibres optiques le long de la Route Maritime Nord qui reliera la Mer de Barents - TERIBERKA  ( voir 2éme vidéo ) - à l'Océan Pacifique - IOUJNO SAKHALINSK.

La Russie vient d'acquérir une nouvelle souveraineté dans ce domaine en lançant sa première ligne de fabrication de câbles sous-marins à Mourmansk dédiée à ce projet . Ce n'est pas en soi un exploit technologique même si ce câble doit résister à la pression d'icebergs raclant le fond où il est ensouillé mais l'inauguration de cette usine montre la capacité de la Russie à se ...Déconnecter , débrancher - découpler pour employer un vocabulaire plus à la mode - du complexe industriel Occidental où elle se fournissait jusqu'à présent pour ce type de produits . Ceci bien sûr dans un contexte de menaces de sanctions sectorielles de plus en plus répétitives , que ce soit dans les allégations de cyberattaques ou de non respect des drouâdelôms .Il faut toutefois préciser que la fibre optique utilisée dans ce projet particulier est achetée en RPC ce qui est cohérent avec la finalité du projet et sa sécurité de fabrication quand aux approvisionnements . 

La souveraineté industrielle que l'on nous met en avant vis à vis de la RPC - en partie pour des raisons électoralistes - depuis les crises d'approvisionnement liées à la crise du COVID-19 c'est exactement ça !

La complétion progressive de ce câble aura des répercussions sur les capacités militaires Russes dans l'Arctique et nécessitera bien-sûr la mise en place de moyens de protection dans le cadre de ce que l'on appelle le " seabed warfare " . 

Les responsables Russes estiment un rythme de pose de 180-200 km par mois - 2000 km par an pour arriver à une cadence de pose de près de 3000 km par an et une mise en service en 2026 . Les conditions extremes de l'Arctique sont bien sûres prises en compte pour sécuriser les atterrages des câbles avec par exemple l'installation à TERIBERKA de deux générateurs électriques diesels de secours bénéficiant d'une autonomie de fonctionnement d'une semaine ( voir 2éme video ) . 

Il est de plus en plus probable selon des déclarations officieuses de responsables que le projet concurrent de Megafon™ - Arctic connect - n'a pas pu être mené à son terme pour des raisons de sécurité , ce projet étant hors de contrôle de l'état Russe . Pour ces mêmes raisons il est fort probable que dans le climat de tensions croissant lié à la cybersécurité et aux accusations croisées d'espionnage des systèmes de télécommunications un usage " international " - lire non Sino-Russe - de ce câble n'est pas envisageable entre l'Europe et l'Asie . Ces communications Europe-Asie seront donc encore grandement dépendantes d'un " goulet d'étranglement " devenu célèbre avec la mésaventure du porte-conteneurs Ever-Given : Le canal de Suez

On notera en regardant les cartes ci-dessous le caractère stratégique au travers du temps et de la géographie d'emplacements comme Yanbou ( révolte Arabe de 1916 ) et Port-Soudan ( Projet Russe de base navale ) qui sont devenus des emplacements d'atterrages des câbles .

 

 

Polar Express : Les premiers brins sont filés !
Polar Express : Les premiers brins sont filés !
Polar Express : Les premiers brins sont filés ! Polar Express : Les premiers brins sont filés !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Juillet 2021

Ce 1er juillet 2021 marque le centenaire de la fondation du seul grand Parti Communiste encore en exercice : Le Parti Communiste Chinois .

Vous l'aurez compris je ne vais pas me lancer dans l'exégèse des discours des responsables du Parti , ni dans dans des analyses pseudo-savantes et déclinistes sur la Chine de M. Xi-Jinping .

J'ai déjà évoqué dans les colonnes de ce blogue la première révolution Chinoise dans la ville de ... Wuhan !

Le PCC est donc le seul parti Communiste a continué de prospérer au bout d'un siècle . Celui qui se considerations comme son " Grand Frère " , le PCUS , est mort de sa belle mort à l'âge de 75 ans ( non révolus ) .

Il est donc intéressant de noter que les seuls grands partis Communistes exerçant le pouvoir se trouvent en Asie :

- Le Parti Communiste Chinois , 100 ans et toutes ses dents .

- Le Parti Communiste Vietnamien , 90 ans 

- Le Parti Communiste Nord-Coréen ( Parti des travailleurs de Corée ) , 70 ans et des poussières .

J'ai volontairement omis , par dignité pour sa mémoire , le Parti Communiste Français qui a célébré  - dans la plus grande indifférence - son centenaire .

Pour en terminer avec les jubilés ce centenaire du PCC est concomitant avec le 20éme anniversaire du Traité de bon voisinage et de coopération amicale Chine-Russie "  . De nombreux commentateurs , y compris l'inénarrable Jean-Sylvestre MONTRGRENIER la considèrent désormais comme acquise . Je préfère me fier aux analyses de The Diplomat

Pour illustrer cet article j'ai choisi deux photos : Celle de ces " tableaux humains " et ces ballets si typiques de la propagande Chinoise que Jean YANNE taquine avec talent dans " Les Chinois à Paris " au travers de l' opéra " CARMENG " .

La deuxième photo c'est celle de ces blindés dans les " plateaux " , les chariots de guerre de l'Empereur XI comme je les avais appelé ,  face à l'Inde au Ladakh .

 

 

Le Centenaire du dernier grand Parti ( National-)Communiste : Le Parti Communiste Chinois
Le Centenaire du dernier grand Parti ( National-)Communiste : Le Parti Communiste Chinois

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 17 Juin 2021

Cette interview est désormais disponible à cette adresse :

La leçon de Poutine à un journaliste de NBC

VERBATIM : L'Interview de Vladimir POUTINE par NBC en Français .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Juin 2021

Vous ne vous êtes pas trompés de blog ! Vous êtes bien sur Ice Station Zebra et non pas sur le site de Le Grand Soir . Ni d'ailleurs sur le blog de Danielle " Tatie " BLEITRACH !   Je vous donne le lien car cet article renvoie vers des prises de positions des diplomates et analystes Russes et Chinois - dont celle de l'ambassadeur Russe en Chine Andreï DENISOV  à The Global Times - qui ne sont pas du tout relayées dans la Francosphère . 

Si le Mainstream a largement mis en avant les prises de position du G7 concernant la RPC et plus particulièrement les critiques concernant la situation de la minorité Turkestanaise au Sinkiang , pardon la minorité Ouïghoure au Xinjiang , l'interviouve du Président Vladimir Poutine à la chaîne NBC a été complétement censurée . On s'étonne de pouvoir encore s'étonner ...

Dans un contexte où l'Occident s'offusque du rapprochement entre la FR et la RPC , après avoir même essayé de les " découpler " ( wedge strategy )  sous l'impulsion de MM. Macron et MilliTalleyrand , une partie de l'interviouve a porté sur la question des relations Russo-Chinoises .

Le journaliste Keir SIMMONS a ainsi essayé de " piéger " le Président Poutine sur la question des Ouïghours et de Taïwan .

Peine perdue , y compris en mettant en avant le " levier Musulman " celui des minorités Musulmanes de Russie ... 

" J'ai rencontré des Ouïghours . Il est toujours possible de rencontrer des personnes qui critiquent les autorités centrales . Je vous assure , du moins d'après ce que j’ai entendu de mes propres oreilles, que dans l’ensemble, ils [ les Ouïghours ] saluent les politiques des autorités Chinoises dans cette région . Ils pensent que la Chine a fait beaucoup pour les gens qui vivent dans cette partie du pays du point de vue de l’économie, en y élevant le niveau culturel et le reste  " 

Il a par la suite rappelé " Pourquoi devrais-je parler à cette partie de notre population [ les Musulmans de Russie ] et établir une relation avec elle en me référant à la situation en Chine sans bien comprendre ce qui se passe là-bas?"

A transmettre d'urgence à MM. Raphaël GLUCKSMANN - le fils de l'autre - et Nicolas TENZER .

D'autre point ont été évoqués comme la montée en puissance des GAN de la MAPL dans l'(Arcto-)Pacifique . M. Vladimir POUTINE a répondu du tac au tac en disant que " Les Chinois ne vont pas leur faire franchir notre frontière - terrestre commune " ! 

Visiblement agacé par les tentatives du journaliste d'essayer de mettre en défaut M.POUTINE sur la question des relations Russo-Chinoises ( ou Sino-Russes ) , le Président Russe a pris la parole en dehors du schéma question-réponse :

" Puis-je être tout à fait honnête? Nous pouvons observer des tentatives de destruction des relations entre la Russie et la Chine. Nous pouvons voir que ces tentatives sont faites dans des politiques pratiques. Et vos questions, aussi, ont à voir avec ça . Je vous ai exposé ma position !

Je crois que c’est suffisant  et je suis convaincu que les dirigeants Chinois étant conscients de l’ensemble de ces questions, y compris sur la partie de leur population qui sont des Ouïghours, trouveront la solution nécessaire pour s’assurer que la situation reste stable et profite à l’ensemble du peuple Chinois fort de plusieurs ( centaines de ) millions de personnes, y compris dans sa composante Ouïghoure. "

Cette interviouve du Président POUTINE a été largement saluée par la presse Chinoise comme en témoigne cet éditorial de The Global Times mais aussi commentée dans la presse Indienne alors que le face à face entre la RPC et l'Inde au Ladakh marque son premier anniversaire . 

 

Disruptif : M.Vladimir POUTINE soutient la Chine sur la question Ouïghoure

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication .

Voir les commentaires

Repost0