chine

Publié le 29 Août 2021

La proposition détaillée par Emmanuel MACRON ce jour dans le Journal du Dimanche de présenter lundi en compagnie de Boris JOHNSON une résolution visant à créer des " zones de sécurité " à KABOUL lors de la réunion du CS de Sécurité de l'ONU consacré à la situation en Afghanistan sera bien-sûr présentée par les merdiats complaisants et par ses thuriféraires comme une " grande avôncée de la diplômôtie Vrônzaize " !

Il n'en est bien sûr rien !

Cette proposition de créer des "zones de sécurité" à KABOUL comme en Ex-Yougoslavie  est celle de deux " über-hawks " Etasuniens et les diplomaties Françaises et Britanniques ne font que suivre servilement leur feuille de route : Il s'agit de deux ex-diplomates et conseillers Etasuniens Paula J.DOBRIANSKY et Paul SAUNDERS qui s'exprimaient le 25 aout 2021 dans le Wall Street Journal . Les éditorialistes syndiqués  Peggy NOONAN dans les colonnes du Wall Street Journal et Charil CARPENTER dans Foreign Policy  surrenchérissent et proposent des " améliorations tactiques " interventionnistes qui seront certainement suivies à l'Elysée et au 10 Downing Street ! 

Le Wall Street Journal et Foreign Policy ont été les organes plus interventionnistes ces dernières années et les deux auteurs y expriment clairement leur intention de mettre en difficulté la Russie et la République Populaire de Chine sur ce dossier en reportant sur eux la responsabilité d'une éventuelle crise humanitaire . Il s'agit donc surtout en fait de créer un nouveau narratif pour masquer l'échec militaire et politique de 20 ans de présence Occidentale en Afghanistan ( voir couverture de Time magazine )  . 

"While Chinese and Russian officials have missed few opportunities to criticize the U.S. withdrawal, Beijing and Moscow might be reluctant to oppose such a measure. Vetoing a resolution like this would give each a share of responsibility for a humanitarian crisis that they could otherwise attribute to Washington, and would demonstrate to U.S. allies where China’s and Russia’s leaders stand."

C'est aussi l'objectif déclaré de MACRON qui lui n' a pas le courage d'assumer ouvertement cet objectif en parlant par sous-entendu : " Cela donnerait un cadre des Nations-Unies pour agir dans l'urgence , et cela permettra surtout de metrre chacun devant ses responsabilités et à la communuauté internationle de maintenir une pression sur les Talibans " 

Cyniquement Paula J.DOBRIANSKY et Paul SAUNDERS notent que le Conseil de Sécurité n'aura même pas à voter une résolution supplémentaire pour l'envoi de troupes Etasuniennes ou de l'OTAN puisqu'elles y sont déjà , pas plus d'ailleurs pour leur autoriser l'usage de la force !

"Moreover, unlike past resolutions on Syria and Libya that the two governments - [ Russie et Chine NDLR ] - blocked, a safe-evacuation resolution need not include authorization for U.S. or other outside forces to enter Afghanistan, since they are already there, or for combat operations."

A ces deux figures néo-cons de la diplomatie pro-interventionniste Etasunienne  il faut rajouter le cheval de retour Paul WOLFOWITZ qui s'exprime toujours dans les colonnes du Wall Street Journal .  Celui-ci propose ni-plus ni moins que de créeer un réseau de bases aéroportuaires extraterritorriales protégées militairement au sein de l'Afghanistan pour y " draîner " les réfugiés . Il propose aussi de récréer des " chemins de fer souterrains " , c'est à dire des réseaux clandestins d'exfiltration de " réfugiés " Afghans par allusion aux pistes de fuites des noirs esclaves lors de la guerre de Sécession . Ici il ne manquera donc plus que la grosse vache Italienne Laura BOLDRINI meugler son " partigiani " en évoquant les colonnes de réfugiés Afghans la nuit dans les montagnes enneigées de l'Afghanistan ! 

Il faut noter que ces zones de sécurité déborderont très rapidement de la seule zone de l'aéroport selon Peggy NOONAN : 

" Joint NATO forces can expand the airport perimeter and create a corridor in Kabul with more points of access to the airport for Americans , NATO nationals and Afghan SIV candidates . Special forces can conduct rescue missions in difficult to reach aeras . The US can establish military hubs outside the airport and around the country where evacuees can assemble for transport . Why should the US and the allies limit themselves to the Kabul airoprt which Taliban could cripple by bombing the runaway ? " 

Ce projet d'extension de la " zone de sécurité " au delà de la zone de l'aéroport stricto-sensu est déjà présent dans l'article de Paula J.DOBRIANSKY et Paul SANDERS de même que l'emploi de la force armée " sans retenue " à la première opposition des Talibans .

Et le cas échéant si le Conseil de Sécurité refuse d'entériner cette décision au travers de l'article VII de la charte de l'ONU , avec un veto de la Russie et/ou de la République Populaire de Chine par exemple  ,  Charil CARPENTER propose de réunir le format  " Union pour le maintien de la paix " ou Résolution 377(V) .afin de le contourner ! 

 

Nota : Les commentaires de ce blogue sont modérés .

Article libre de droits . Je remercie la rédaction d'" Antiwar.com"

Le Journal de Marche et d'Ordres d'Emmanuel MACRON

Le Journal de Marche et d'Ordres d'Emmanuel MACRON

Kaboul - Zone de sécurité : Quand Emmanuel MACRON et Boris JOHNSON prennent leurs ordres de marche dans le Wall Street Journal et Foreign Policy !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Août 2021

C'est l'un des projets majeurs Russe dans l'Arctique , auquel d'ailleurs les esp... diplomates des états-baltes s'intéressent de plus en plus : Le câble sous-marin de fibres optiques le long de la Route Maritime Nord qui reliera la Mer de Barents - TERIBERKA  ( voir 2éme vidéo ) - à l'Océan Pacifique - IOUJNO SAKHALINSK.

La Russie vient d'acquérir une nouvelle souveraineté dans ce domaine en lançant sa première ligne de fabrication de câbles sous-marins à Mourmansk dédiée à ce projet . Ce n'est pas en soi un exploit technologique même si ce câble doit résister à la pression d'icebergs raclant le fond où il est ensouillé mais l'inauguration de cette usine montre la capacité de la Russie à se ...Déconnecter , débrancher - découpler pour employer un vocabulaire plus à la mode - du complexe industriel Occidental où elle se fournissait jusqu'à présent pour ce type de produits . Ceci bien sûr dans un contexte de menaces de sanctions sectorielles de plus en plus répétitives , que ce soit dans les allégations de cyberattaques ou de non respect des drouâdelôms .Il faut toutefois préciser que la fibre optique utilisée dans ce projet particulier est achetée en RPC ce qui est cohérent avec la finalité du projet et sa sécurité de fabrication quand aux approvisionnements . 

La souveraineté industrielle que l'on nous met en avant vis à vis de la RPC - en partie pour des raisons électoralistes - depuis les crises d'approvisionnement liées à la crise du COVID-19 c'est exactement ça !

La complétion progressive de ce câble aura des répercussions sur les capacités militaires Russes dans l'Arctique et nécessitera bien-sûr la mise en place de moyens de protection dans le cadre de ce que l'on appelle le " seabed warfare " . 

Les responsables Russes estiment un rythme de pose de 180-200 km par mois - 2000 km par an pour arriver à une cadence de pose de près de 3000 km par an et une mise en service en 2026 . Les conditions extremes de l'Arctique sont bien sûres prises en compte pour sécuriser les atterrages des câbles avec par exemple l'installation à TERIBERKA de deux générateurs électriques diesels de secours bénéficiant d'une autonomie de fonctionnement d'une semaine ( voir 2éme video ) . 

Il est de plus en plus probable selon des déclarations officieuses de responsables que le projet concurrent de Megafon™ - Arctic connect - n'a pas pu être mené à son terme pour des raisons de sécurité , ce projet étant hors de contrôle de l'état Russe . Pour ces mêmes raisons il est fort probable que dans le climat de tensions croissant lié à la cybersécurité et aux accusations croisées d'espionnage des systèmes de télécommunications un usage " international " - lire non Sino-Russe - de ce câble n'est pas envisageable entre l'Europe et l'Asie . Ces communications Europe-Asie seront donc encore grandement dépendantes d'un " goulet d'étranglement " devenu célèbre avec la mésaventure du porte-conteneurs Ever-Given : Le canal de Suez

On notera en regardant les cartes ci-dessous le caractère stratégique au travers du temps et de la géographie d'emplacements comme Yanbou ( révolte Arabe de 1916 ) et Port-Soudan ( Projet Russe de base navale ) qui sont devenus des emplacements d'atterrages des câbles .

 

 

Polar Express : Les premiers brins sont filés !
Polar Express : Les premiers brins sont filés !
Polar Express : Les premiers brins sont filés ! Polar Express : Les premiers brins sont filés !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Juillet 2021

Ce 1er juillet 2021 marque le centenaire de la fondation du seul grand Parti Communiste encore en exercice : Le Parti Communiste Chinois .

Vous l'aurez compris je ne vais pas me lancer dans l'exégèse des discours des responsables du Parti , ni dans dans des analyses pseudo-savantes et déclinistes sur la Chine de M. Xi-Jinping .

J'ai déjà évoqué dans les colonnes de ce blogue la première révolution Chinoise dans la ville de ... Wuhan !

Le PCC est donc le seul parti Communiste a continué de prospérer au bout d'un siècle . Celui qui se considerations comme son " Grand Frère " , le PCUS , est mort de sa belle mort à l'âge de 75 ans ( non révolus ) .

Il est donc intéressant de noter que les seuls grands partis Communistes exerçant le pouvoir se trouvent en Asie :

- Le Parti Communiste Chinois , 100 ans et toutes ses dents .

- Le Parti Communiste Vietnamien , 90 ans 

- Le Parti Communiste Nord-Coréen ( Parti des travailleurs de Corée ) , 70 ans et des poussières .

J'ai volontairement omis , par dignité pour sa mémoire , le Parti Communiste Français qui a célébré  - dans la plus grande indifférence - son centenaire .

Pour en terminer avec les jubilés ce centenaire du PCC est concomitant avec le 20éme anniversaire du Traité de bon voisinage et de coopération amicale Chine-Russie "  . De nombreux commentateurs , y compris l'inénarrable Jean-Sylvestre MONTRGRENIER la considèrent désormais comme acquise . Je préfère me fier aux analyses de The Diplomat

Pour illustrer cet article j'ai choisi deux photos : Celle de ces " tableaux humains " et ces ballets si typiques de la propagande Chinoise que Jean YANNE taquine avec talent dans " Les Chinois à Paris " au travers de l' opéra " CARMENG " .

La deuxième photo c'est celle de ces blindés dans les " plateaux " , les chariots de guerre de l'Empereur XI comme je les avais appelé ,  face à l'Inde au Ladakh .

 

 

Le Centenaire du dernier grand Parti ( National-)Communiste : Le Parti Communiste Chinois
Le Centenaire du dernier grand Parti ( National-)Communiste : Le Parti Communiste Chinois

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 17 Juin 2021

Cette interview est désormais disponible à cette adresse :

La leçon de Poutine à un journaliste de NBC

VERBATIM : L'Interview de Vladimir POUTINE par NBC en Français .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Juin 2021

Vous ne vous êtes pas trompés de blog ! Vous êtes bien sur Ice Station Zebra et non pas sur le site de Le Grand Soir . Ni d'ailleurs sur le blog de Danielle " Tatie " BLEITRACH !   Je vous donne le lien car cet article renvoie vers des prises de positions des diplomates et analystes Russes et Chinois - dont celle de l'ambassadeur Russe en Chine Andreï DENISOV  à The Global Times - qui ne sont pas du tout relayées dans la Francosphère . 

Si le Mainstream a largement mis en avant les prises de position du G7 concernant la RPC et plus particulièrement les critiques concernant la situation de la minorité Turkestanaise au Sinkiang , pardon la minorité Ouïghoure au Xinjiang , l'interviouve du Président Vladimir Poutine à la chaîne NBC a été complétement censurée . On s'étonne de pouvoir encore s'étonner ...

Dans un contexte où l'Occident s'offusque du rapprochement entre la FR et la RPC , après avoir même essayé de les " découpler " ( wedge strategy )  sous l'impulsion de MM. Macron et MilliTalleyrand , une partie de l'interviouve a porté sur la question des relations Russo-Chinoises .

Le journaliste Keir SIMMONS a ainsi essayé de " piéger " le Président Poutine sur la question des Ouïghours et de Taïwan .

Peine perdue , y compris en mettant en avant le " levier Musulman " celui des minorités Musulmanes de Russie ... 

" J'ai rencontré des Ouïghours . Il est toujours possible de rencontrer des personnes qui critiquent les autorités centrales . Je vous assure , du moins d'après ce que j’ai entendu de mes propres oreilles, que dans l’ensemble, ils [ les Ouïghours ] saluent les politiques des autorités Chinoises dans cette région . Ils pensent que la Chine a fait beaucoup pour les gens qui vivent dans cette partie du pays du point de vue de l’économie, en y élevant le niveau culturel et le reste  " 

Il a par la suite rappelé " Pourquoi devrais-je parler à cette partie de notre population [ les Musulmans de Russie ] et établir une relation avec elle en me référant à la situation en Chine sans bien comprendre ce qui se passe là-bas?"

A transmettre d'urgence à MM. Raphaël GLUCKSMANN - le fils de l'autre - et Nicolas TENZER .

D'autre point ont été évoqués comme la montée en puissance des GAN de la MAPL dans l'(Arcto-)Pacifique . M. Vladimir POUTINE a répondu du tac au tac en disant que " Les Chinois ne vont pas leur faire franchir notre frontière - terrestre commune " ! 

Visiblement agacé par les tentatives du journaliste d'essayer de mettre en défaut M.POUTINE sur la question des relations Russo-Chinoises ( ou Sino-Russes ) , le Président Russe a pris la parole en dehors du schéma question-réponse :

" Puis-je être tout à fait honnête? Nous pouvons observer des tentatives de destruction des relations entre la Russie et la Chine. Nous pouvons voir que ces tentatives sont faites dans des politiques pratiques. Et vos questions, aussi, ont à voir avec ça . Je vous ai exposé ma position !

Je crois que c’est suffisant  et je suis convaincu que les dirigeants Chinois étant conscients de l’ensemble de ces questions, y compris sur la partie de leur population qui sont des Ouïghours, trouveront la solution nécessaire pour s’assurer que la situation reste stable et profite à l’ensemble du peuple Chinois fort de plusieurs ( centaines de ) millions de personnes, y compris dans sa composante Ouïghoure. "

Cette interviouve du Président POUTINE a été largement saluée par la presse Chinoise comme en témoigne cet éditorial de The Global Times mais aussi commentée dans la presse Indienne alors que le face à face entre la RPC et l'Inde au Ladakh marque son premier anniversaire . 

 

Disruptif : M.Vladimir POUTINE soutient la Chine sur la question Ouïghoure

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Avril 2021

C'est une question que j'avais déjà abordé lors de mon premier article consacré à l'Arcto-Pacifique : Le " festonnage " numérique de la façade Arcto-Pacifique de la Fédération de Russie jusqu'à la République Populaire de Chine - qui a gagné le surnom de " Nord-Stream numérique " même si sa désignation officielle est " Polar-Express ou Полярный экспресс " - débutera fin mai 2021 , début juin 2021. La fin des travaux est prévue pour 2026. La partie Occidentale de ce liaison est prévue d'être opérationnelle entre 2022 et 2024 [ voir carte ] 

L'annonce en a été faite le 20 avril dernier à MOSCOU par le vice-ministre des transports  Aleksandr POSHIVAY en présence des représentants de MORFLOT , l'agence fédérale Russe du transport maritime et fluvial . Ce câble comportera 6 paires de fibres optiques avec un débit de 100 térabits/s. Une flottille de neuf navires dont deux navires câbliers participera aux travaux de pose de ce câble d'une longueur de 12 650 Km .

Le câble sera enfoui à une profondeur de 1,5 m chaque fois que cela sera possible et lorsque pour des raisons géologiques il sera impossible de l'enfouir il sera recouvert d'un blindage simple ou double afin de résister à la pression exercée par la glace de la  banquise .[ Voir video à partir de 4:00 pour un échantillon ] 

Ce câble qui est destiné à assurer le développement des villes et des infrastructures industrielles le long de la Route Maritime Nord sera aussi certainement un outil stratégique pour l'armée Russe dans l'exercice de la souveraineté le long de cette façade maritime . Il pourra par exemple servir à transporter les données de  l' " Internet souverain " de l'armée Russe , MILITAIRE , BEAU et SOUVERAIN ! .

A ce titre il sera un objectif de première importance pour l'OTAN . A la grande différence du " Nord-Stream 2 " ce " Nord-Stream numérique " ou " Sevmorput numérique " ne pourra pas être soumis , sinon que de manière symbolique , à des sanctions Occidentales qui pourraient en entraver le développement .  Il viendra en complément et " doublon " d'une constellation de quatre satellites de communication  EXPRESS-RV destinée aux régions Arctiques . 

L'occasion pour moi de vous montrer quelques photos prises lors de l'exposition " Blake et Mortimer " au Musée des Arts et Métiers . 

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication.

Arcto-Pacifique : Le " Nord-Stream numérique " sera mis en chantier au début de l'été 2021.
Arcto-Pacifique : Le " Nord-Stream numérique " sera mis en chantier au début de l'été 2021.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Quelques images sublimes du brise-glace " 50 let pobedy "  escorté par le méthanier " Christophe de Margerie " dans la banquise qui vient de terminer une traversée historique . C'est du moins comme ça que je vois les choses ....Une réalité désormais dans l' " Arcto-Pacifique " . L'annonce de cet exploit fait bien sûr couiner de nombreuses personnes , en particulier dans la communauté scientifique Anglo-Saxonne et ceci au nom du " réchauffement climatique " . Il se pourrait bien d'autre part que pendant que les sages s'occupent du GNL pour la Chine  via le Sevmorput , les imbéciles se préoccupent du Nord-Stream 2 .

Une image en prime , celle d'une tête de forage gazier pour laquelle on pourrait parler d' " Orthodoxie gazière Russe dans l'Arctique "  ...

 

Arcto-Pacifique  : " Partout où il y a une volonté ( et un méthanier de classe Arctique ) , il y a un chemin ! "

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Février 2021

Selon plusieurs sources Indiennes , l' APL aurait déployé prés de 350 blindés au Ladakh dont un " nombre significatif " de chars de 3éme génération " Type 99 " . Ce nombre élevé est bien sûr à confirmer .

Avec le blindé léger " Type 15 " que de nombreux spécialistes Occidentaux considèrent particulièrement adapté aux hautes altitudes c'est le second blindé que les Chinois ont testé en haute altitude qui est déployé au Ladakh face à l'Inde  .  Si les essais en altitude de ce blindé ont commencé en 2015 , plusieurs vidéos des manœuvres de la 76éme armée de l'APL ont été diffusées lors des exercices de juin 2020 qui se seraient déroulés à une altitude de 4200 m. 

Les blindés Indiens de type T-90 " Brishma " sont considérés comme très peu adaptés aux combats en haute altitude en raison d'une motorisation - indigène - pas assez puissante.

 

Two-tribes : Les chariots de guerre de l'empereur XI déployés au Ladakh .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 25 Janvier 2021

Dans l'exercice de la souveraineté d'un état en mer l'état qui défend cette souveraineté doit être capable de maîtriser toute la gamme de la " montée aux extrêmes " y compris la note finale : L'ouverture du feu sur le navire contrevenant , d'abord un tir de semonce puis un tir au but .

Le Comité Permanent de l'Assemblée Populaire Chinoise - l'organe législatif le plus important de la République Populaire de Chine - vient d'adopter une loi comparable à la " lei do abate " dans les pays Lusophones en matière de souveraineté aérienne .   Selon le South-China Morning Post celle loi donne l'autorisation à la Garde-Côtière Chinoise " d'utiliser tous les moyens - dont les armes - pour dissuader toute menace posée par des navires étrangers " Ce texte autorise des " frappes préventives sans avertissement préalable " de " démolir toute les installations construites par une puissance étrangère  " " dans toutes eaux sous juridiction Chinoise " .

Cette loi distingue le type d'armes à utiliser en fonction des circonstances ce qui introduit un bémol et un dièse à cette dernière note . Les équipages des navires de la garde Côtière Chinoise sont  ainsi autorisé à utiliser des fusils selon leur "jugement raisonnable" - presque un " objective reasonabeless standart "d'une situation d'infraction selon la " nature , le degré et l'urgence " de cette infraction , et il leur est demandé de tirer de préférence au dessus de la ligne de flottaison . En cas de refus d'obtempérer manifeste ou de répétition délibérée de l'infraction par le navire contrevenant , l'utilisation des armes de pont est autorisée . 

Le problème qui inquiète les puissances riveraines de la Mer de Chine du Sud est la notion d' " eaux sous juridiction Chinoise " , une notion qui est rejetée par ses voisins au premier rang duquel le Japon en particulier au nom des revendications Chinoises  . Cette loi laisse volontairement planer le doute quand à la définition de " eaux sous juridiction Chinoise " et c'est peut-être là son objectif initial : Ajouter du " brouillard à la guerre " sur la nature exacte des zones maritimes où cette loi s'appliquera ! 

La promulgation de cette loi intervient alors que de nombreux experts s'aperçoivent que le nouveau navire de l'Agence Chinoise de Sécurité Maritime  Haixun 09 est construit avec une proue et un profil latéral de coque qui le rend particulièrement aptes aux manœuvres d'abordage latéral par l'arrière et même aux manœuvres d'éperonnage . 

Le Haixun 09  qui a été lancé à la fin du mois de septembre 2020 a un déplacement de 10 700 tonnes , une longueur de 165m et possède une autonomie de 10 000 miles nautiques @ 16noeuds .

L'éperonnage est une manœuvre couramment utilisée par la Garde-Côtière Chinoise et les autres agences chargées de l'exercice de la souveraineté sur les " eaux sous juridiction Chinoise " . Elle a été développée par les Milices Maritimes Chinoises , le plus souvent aux dépends des coques de n... Des chalutiers Vietnamiens .

Tout comme l'abordage , l'éperonnage est un élément essentiel dans la " montée aux extrêmes " lors de l'exercice de la souveraineté de l'état en mer , entre la signification de l'infraction par haut-parleur , les manœuvres devant l'étrave du navire contrevenant et l'ouverture du feu , d'abord avec des armes individuelles puis des armes de pont , que ce soit un coup de semonce ou un coup au but . Un navire étudié pour l'abordage ou l'éperonnage qui a la possibilité d'ouvrir le feu , surtout à titre préventif , devient ainsi un dilemme plus important pour les officiers du navire enfreignant la souveraineté Chinoise que la barbe en dessus ou en dessous de la couverture pour le capitaine Haddock ! 

On a donc un double-brouillard , un double rideau de fumée qui est déployé devant les adversaires de la RPC en Mer de Chine : Celui sur le domaine d'application de la loi votée par le CPAPC et sur les tactiques employées pour la faire respecter ! 

De son côté la marine Russe envisage aussi très sérieusement d'utiliser l'éperonnage contre les navires Occidentaux qui enfreignent la souveraineté des eaux territoriales Russes . 

Le 23 novembre 2020 le destroyer lance-missiles USS John S. McCAIN a essayé de pénétrer dans les eaux de la baie de Pierre Le GRAND dans le Pacifique Ouest dans le cadre d'une mission " FONOP " de - prétendue - " Liberté des mers " . La Marine Russe a aussitôt dépêché le navire anti-sous marins Amiral VINOGRADOV qui par liaison radio a signifié au navire intrus qu' " il sera chassé des eaux territoriales Russes par une manœuvre d'éperonnage " 

L'abordage et parfois l'éperonnage des navires Occidentaux par la Marine Soviétique étaient des manœuvres assez courantes lors de la Guerre Froide , en particulier à la fin des années 80 dans la Mer Noire  . 

C'est toutefois une manœuvre risquée et le navire abordeur doit bien connaître les caractéristiques du navire qu'il aborde . Ce fut le cas du navire de la Garde-Côtière Bolivarienne Naiguatá  qui aurait voulu éperonner le paquebot RCGS Resolute le 30 mars  2020 et pour qui l'affaire s'est bien mal terminée . Bien que navigant dans les eaux Caribéennes ce paquebot était certifié pour la navigation dans les eaux polaires ! 
 

 

 

CCG HAIXUNCCG HAIXUN
CCG HAIXUN

CCG HAIXUN

RCGS RESOLUTE
RCGS RESOLUTE

RCGS RESOLUTE

Mer de Chine - Garde Côtière Chinoise : Alors XI , tu tires ou tu pointes ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 15 Janvier 2021

L'un des derniers foyers de tension allumés par l'administration Etasunienne sortante a été de développer des " stratégies pour l'Actique " avec en autres avatars la publication de doctrines pour l' Us Navy   [ pdf ] ,  l'USCG et même une doctrine pour le Département de la Sécurité Intérieure [ pdf ] . Ces doctrines ont pour ambition , on s'en doute un peu , de lutter contre l'influence de la Russie mais aussi désormais de la Chine dans cette région . L'un des objectifs affichés de cette stratégie est de contrer la montée en puissance de la " Route de la soie Polaire " " Polar Silk Road "  que j'ai évoqué ce blogue dans le cadre d'un article sur le concept d' Arcto-Pacifique .

Si l'ex-Sénatrice  Sarah PALIN pouvait " garder un oeil sur la Russie " de la fenêtre de sa maison dans l'Alsaka , le Secrétaire d'Etat sortant Mike POMPEO pouvait lui "voir les traces des bottes Russes" dans l'Arctique ! 

L'un des axes majeurs de cette stratégie de " containment " et même de " roll-back " de la Russie mais aussi de la Chine dans l'Arctique était de doter l' USCG de brise-glaces à propulsion nucléaire . C'était du moins la situation au courant de l'été 2020 . Ces brise-glaces devaient même être armés selon certain projets . Cette flotte de brise-glaces se devait aussi d'être un " couteau suisse " des intérêts Etasuniens dans l'Arctique puisqu'ils devaient être capables à la fois d'assurer la surveillance des pêches dans le détroit de Béring , d'aider à la pose de câbles sous-marins , d'assurer leur intégrité et de servir de plateformes à drones aériens et sous-marins .  Le déploiement de cette flotte de brise-glaces était prévue pour 2029 avec en plus la construction d'un port en eau profonde pour l'abriter .  Certains analystes Etasuniens comme Dan GOURE voient dans la construction de cette infrastructure la possibilité d'un " effet de levier " stratégique qui obligerait la Russie à divertir des ressources militaires d'autres théatres d'opération pour contrer cette nouvelle menace . 

Un coup de froid vient d'être donné à cette stratégie ambitieuse avec l'annonce faite par le commandant de l'USCG ,  l'amiral Karl Leo SCHULTZ le 13 janvier 2021 : L'USCG renonce à équiper sa flotte de brise-glaces à propulsion nucléaire . L'amiral Karl SCHULTZ a affirmé qu'il se concentrait sur la stratégie " Six - Trois - Un " . " Nous avons besoin de six brise-glaces . Parmi eux trois doivent être des brise-glaces lourds ou Polar Security Cutters comme nous les appellons . Et nous en avons besoin d'un tout de suite "  La construction du premier Polar Security Cutter aux chantiers VT Halter Marine est censée commencer cette année pour des essais à la mer en .... 

Pour effectuer le " tuilage " des capacités opérationnelles de l'USCG dans l'Arctique l'amiral SCHULZ a évoqué l'idée de louer des brise-glaces ( au Canada , à la Finlande , à la Norvège , ... Voir tableau ci-dessous ) mais à rejeté l'idée de renforcer - " briseglaciser " des navires garde-côtes existants , du moins dans un premier temps !

Ceux-ci ont d'ailleurs d'autres lièvres de mer à courir : Traquer les " narcos " au large du bouchon de Darien , traquer les pêcheurs Pékinois au large de l'île de Guam et même dans l'Atlantique-Sud . La premiére option quand à elle peut engendrer des limitations quand à la nature des missions , en particulier si elles ont un caractère sécuritaire , d'exercice de souveraineté de l'état en mer ou militaire et non plus seulement logistique ou scientifique . Le cas peut se compliquer encore lorsqu'il s'agit de données scientifiques destinées à un usage militaire comme ce fut le cas avec la mission de l' USCGC Healy au cours de l'été 2020 . En octobre 2020 la frégate - armée - Norvégienne NoCGV Svalbard  a été déployée dans la Mer de Béring pour récupérer des bouées immergés sur le fond marin , une mission auparavant assignée à l' USCG Healy .   L'USCG ne dispose que de deux brise-glaces de type " slush-breaker "™© , l'un d'entre eux , l' USCGC Healy est resté indiponible pendant des semaines suite à un incendie survenu en aout 2020 et l'autre , l' USCGC Polar Star , est agé de 44 ans ... 

Il est fort probable que pour la décennie qui s'ouvre la Russie restera la seule nation à disposer de brise-glaces à propulsion nucléaire ; capacité qu'elle partagera peut-être au cours ou à la fin de cette période  avec la Chine ?  

Pour comprendre l'utilité d'un brise-glace à propulsion nucléaire comme l'Arktika qui vient d'être lancé par la Russie au mois de septembre 2020 dans la maîtrise de l'Arctique il faut regarder la mésaventure survenue au navire de ravitaillement Russe Sparta III en décembre 2020-janvier 2021  

Ce navire dont la mission est de ravitailler les bases militaires Russes de l'Arctique s'est retrouvé prisonnier des glaces le 13 décembre dernier dans l'embouchure du fleuve Iénissei au cours d'un trajet Dudinka -Arkhangelsk . Son capitaine avait très probablement refusé de se conformer à l'ordre d'interdiction de naviguer émis par l'administration de la Route Maritime Nord en raison des conditions de glace . Au bout de trois semaines ce porte-conteneurs chargé du ravitaillement des bases militaires Russes dans l'Arctique a été délivré par le brise-glace à propulsion nucléaire Vaygach envoyé par la compagnie Rosatomflot  C'est au bout de seulement 19 heures après l'accord de remorquage avec Rosatomflot que le navire a pu être remorqué . Le Sparta III navigue désormais vers la mer de Barents escorté par le brise-glace Amiral Makarov .

On peut analyser - et même polémiquer sans raisons comme le font les feuilles de chou électroniques Otaniennes The Barents Observer  ou High-North News -  de diverses manières cette odyssée . Voici mon analyse : Une mission logistique de ravitaillement de bases mlilitaires dans l'Arctique a été remplie grâce au déploiement d'un brise-glace à propulsion nucléaire , en moins d'une journée , même si elle a été interdite au départ en raison de conditions de banquise extrêmes ! 

 

 

Polar Security Cutter

Polar Security Cutter

Arctique : Douche froide pour les ambitions - nucléaires - des Etats-Unis . Arctique : Douche froide pour les ambitions - nucléaires - des Etats-Unis .
Arctique : Douche froide pour les ambitions - nucléaires - des Etats-Unis .
Le porte-conteneurs Sparta  III remorqué par le brise-glace à propulsion nucléaire Vaygach Le porte-conteneurs Sparta  III remorqué par le brise-glace à propulsion nucléaire Vaygach

Le porte-conteneurs Sparta III remorqué par le brise-glace à propulsion nucléaire Vaygach

Voir les commentaires

Repost0