chine

Publié le 11 Janvier 2021

 

Il existe une multitude de manières d'analyser ce qui s'est passé au Capitole de Washington le 6 janvier 2021 . On peut en particulier y analyser une véritable " géopolitique " des manifestants qui transparaît au travers des bannières des différents pays qui y ont été aperçues. J'ai déjà fait sur ce blogue tout comme la RTBF l'analyse des drapeaux historiques liés à la Révolution de 1776 .

Tous ces drapeaux traduisent bien-sûr les orientations de la POLEX Etasunienne , en particulier en Asie avec la confrontation avec la RPC au sujet de la question de la souveraineté sur la Mer de Chine et le soutien à l'Inde dans la confrontation au Ladakh . La présence d'un drapeau Tibétain et de celui des factieux de Hong-Kong s'explique aussi facilement au travers de ce prisme  .Notons qu'à cette occasion The Global Times n'a pas manqué de railler les propos de Mme. Nancy PELOSI sur les troubles à Hong-Kong ! 

Des entrepreneurs d'origine Indienne ont d'ailleurs témoigné à visage découvert après cette manifestation malgré les menaces du FBI mais cette présence a suscité la réprobation de membres du BJP .

Plus largement la présence de bannières de divers pays du Sud-Est Asiatique à cette manifestation n'a pas été perçue de manière positive en Asie ou au sein de la communauté Asio-Américaine qui est toutefois globalement pro-TRUMP. 

On a aussi noté sans surprise des bannières Israéliennes et des drapeaux de l'Iran Impérial ! . " Sans surprise " est un peu vite écrit toutefois car des manifestants porteurs de T-Shirt avec des floquages douteux ont été apperçus lors de la manifestation et mis en avant par le mainstream . 

On aura même relevé la présence d' un drapeau Roumain " percé " , celui de la révolution anticommuniste contre le couple CEAUSESCU en 1989 tout comme une bannière ... Khmer Rouge .

Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole
Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole
Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole
Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole
Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole
Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole

 

 Mais la présence du drapeau Sud-Vietnamien est , par exemple , une incongruité sociologique ! Si bien sûr ce drapeau s'explique par la présence d'une forte diaspora Vietnamienne depuis la fin de la guerre du Vietnam et le soutien des Etats-Unis aux " milices maritimes " Vietnamiennes ( communistes ) face à la RPC il n'en reste pas moins qu'il représente une incongruité sociologique .

Ces drapeaux étaient brandis au Capitole par des personnes ayant une tenue de paramilitaires et diverses organisations Sud-Vietnamiennes ont tenu des manifestations pro-Trump à travers tout le pays comme à San-José ( CA )

Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole
Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole

Si on ne peut pas s'étonner de la présence de ces Sud-Vietnamiens au nom de l'anti-Communisme et de l' " Anti-Sinisme " de l'administration TRUMP , on peut s'en étonner car la communauté Sud-Vietnamienne a été confrontée dans le sud des Etats-Unis à un autre groupe sociétal proche de Donald TRUMP : Les " petits blancs " , les rednecks , le " peuple des sans-dents "  du Sud et en particulier les pêcheurs indépendants de crevettes .

Beaucoup de réfugiés Sud-Vietnamiens se sont lancés dés leur arrivée aux Etats-Unis avec succès dans l'activité de la pêche à la crevette et leur caractère industrieux associé à une solidarité communautaire en ont fait les acteurs principaux de cette activité économique dans de nombreux ports au détriment des " petits Blancs " .

Durant plus d'un quart de siècle , de 1978 jusqu'au début des années 2000 , le KKK a même fait de ces pêcheurs sa principale cible et le sang a coulé en 1979 au cours de ces confrontations . Le KKK n' a pas ainsi hésité à brûler une barque nommée " Viet-Cong " pour marquer son opposition à l'immigration Vietnamienne dans le sud des Etats-Unis .

Selon certains sociologues , l'immigration Asiatique d'origine Sud-Vietnamienne aurait même été à l'origine de la renaissance du concept de " suprématie blanche " qui aurait forgé le succès électoral de Donald TRUMP . La lutte contre les pêcheurs de crevettes d'origine Vietnamienne aurait en particulier contribué à la militarisation des milices aux Etats-Unis dés la fin des années 1970 . 

Aujourd'hui dans ces Etats-(Des)Unis communautaires le drapeau Vietnamien - Communiste - est même devenu un sujet de discorde tout comme la bannière " Dixie " de la Confédération puisque des municipalités comme celle de San-José ( CA ) interdisent désormais qu'il soit hissé !

La présence du drapeau Sud-Vietnamien lors de commémorations officielles ou de sommets internationaux a déjà été bannie aux Etats-Unis .  La communauté (Sud)-Vietnamienne est estimée à 1,7 Mio de personnes aux Etats-Unis et ce qui s'est passé au Capitole est pour nous un avertissement quand aux agissements des minorités ethno-religieuses présentes sur notre territoire et leur influence sur notre vie politique. 

Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole Face au drapeau : La géopolitique de la manifestation du 6 janvier 2021 au Capitole

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Décembre 2020

Si depuis quelque mois un nouveau concept géopolitique et géostratégique a émergé , le concept d' Indo-Pacifique , la Fédération de Russie et la République Populaire de Chine semblent en train de construire un autre concept géopolitique :L'Arcto-Pacifique (Аркто-Пацифику ). Il fait l'objet d'un article dans Russia in Globlal Affairs . L'auteur y explique en particulier l'aspect constructiviste des concepts géopolitiques en parlant du caractère artificiel de celui d'Indo-Pacifique justement . : " Geopolitical constructs are social phenomena. Their emergence is possible only under certain geographic, political and economic conditions, the Indo-Pacific being a classical example of how such a construct is created."

Il souligne que le concept d' Indo-Pacifique qui est instrumentalisé par les Etats-Unis pour contenir la Chine est perçu de manière différente par les pays Asiatiques .

Ce concept d'Arcto-Pacifique qui en est à son " âge Asiatique regroupe à la fois un concept économique , la livraison à la RPC de gaz naturel depuis les gisements Russes de l'Arctique  par des méthaniers de classe Arctique et les investissements massifs Chinois dans cette région , la " Route de la Soie Arctique " le long du Sevmorput qui permet à la RPC de s'affranchir en partie du goulet d'étranglement du détroit de Malacca mais aussi un concept géostratégique avec un tabou intellectuel qui semble être levé du côté Russe : La présence de SNLE Chinois dans le bastion naval de l'Océan Arctique . Bien sûr il ne s'agit pour le moment que de spéculations intellectuelles et d'hypothèses stratégiques non-officielles mais le fait qu'elles soient discutées sans réfutation de la part ni des chefs politiques et militaires Russes , ni de la part des chefs politiques et militaires Chinois montre que c'est désormais du domaine du possible comme le souligne l'analyste Lyle J. Goldstein. 

Au delà des ressources gazières , la coopération Russo-Chinoise dans l'Arcto-Pacifique pourrait concerner un secteur à priori incongru : Le soja . L'essentiel des importations Chinoises de soja  provient du Brésil et des Etats-Unis et transitent par le détroit de Malacca ( voir photos ci-dessous ) . Désormais des agriculteurs Russes cultivent du soja à la limite du cercle Arctique  . Ce soja Arctique s'il reste marginal par rapport au soja déjà cultivé en Russie sur la façade Pacifique pour l'exportation vers la Chine pourrait renforcer cette " alliance pour le soja " que Russes et Chinois envisagent . Une perspective qui en tout cas déplait très fortement aux experts et chroniqueurs Etasuniens qui espèrent maintenir la RPC dans un dépendance alimentaire tout en s'assurant des rentrées de devises ! 

Il faut noter ici que la Russie et la Chine viennent en collision directe au travers de ce concept d'Arcto-Pacifique avec les politiques Macroniennes et MilliTalleyrandesques* de boycott de la Route Maritime Nord et de décarbonation de l'économie avec un abandon progressif du gaz naturel . C'est aussi une confrontation directe avec la politique de plus en plus agressive de la France concernant les questions de souveraineté maritime dans la région " Indo-Pacifique " et en particulier son caractère de plus en plus anti-Chinois . 

L'une des particularités de cet arc Arcto-Pacifique est qu'il sera une Mare Clausum , un espace maritime fermé au seul bénéfice des nations riveraines . Voilà qui va certainement faire enrager ceux qui voudront y mener des " opérations de liberté de navigation "™© . L'auteur de l'article suggère toutefois que la Fédération de Russie devra adopter une attitude ferme aussi vis à vis de  la RPC sur la question de la souveraineté sur la Route Maritime Nord : " Moscow will have to exert great efforts to explain to all countries concerned taht their attempts to violate Russia's sovereignity will entail colossal strategic losses . Above all this concerns China which runs the risk of losing a safe shipping route across the Arctic seas and suffering o defeat in a Cold War with the United Sates "

A la fin il évoque même une complémentarité des concepts d' Arcto-Pacifique et d'Indo-Pacifique et envisage un " Yalta océanique " en évoquant une reconnaissance des intérêts Russes dans l'Océan Arctique , de l'Inde dans l'Océan Indien et de la RPC dans la Mer de Chine . 

Ce concept d'Arcto-Pacifique lie du côté Russe les bastions navals de la Mer d'Okhotsk et de l'Océan Arctique .

Sur cette partie " Pacifique " de l'arc Arcto-Pacifique la coopération militaire Russo-Chinoise ou Sino-Russe semble en bonne voie comme on a pu le voir avec les manœuvres aériennes communes entre la Russie  et la Chine il y a une semaine . A contrario de l'hypothèse de la présence des SNLE Chinois dans le bastion naval de l'Océan Arctique , la présence d'avions Chinois au dessus du bastion naval de la Mer d'Okhotsk semble devenue un " nouveau normal " . 

Enfin même l' " Arcto-Pacifique digital " va devenir une réalité avec la pose d'un câble sous-marin de fibres optiques entre Mourmansk et Vladivostock . Ce câble dont la pose a commencé en novembre 2020 sera " festonné " puisqu'il sera connecté aux ports de la façade Arctique Russe , des Kouriles et du Kamtchatka et aura des ramifications en Chine à Changhaï  . ( voir carte )    Par allusion au " Nord-Stream " ce câble est surnommé " Northern Digital-Stream 1 ". [ MAJ du 30/12/2020 ]

*LeDriantesques

 

Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Décembre 2020

C'est une actualité qu'il est toujours bon de rappeler : Il y a trente ans , le 21 décembre 1990 , la dernière berline de charbon remonte du puits de la fosse 9 à Oignies ( 52 ) .

[ MAJ ] : Ce n'était pas la dernière mine de France - Voir le commentaire .

L'exploitation du charbon a été un marqueur culturel de la France de l'après-guerre avec notamment un appel du PCF- qui était encore " Français " - à gagner la " bataille de la production " . On a reproché à juste titre à Maurice THOREZ de s'être impliqué dans cette guerre économique qui fera des victimes lors des grèves des mineurs mais aussi au travers des dizaines de milliers de silicosés .

Il reste de l'épopée charbonnière Française un roman - " Germinal " d'Emile ZOLA et beaucoup de ressentiments dans le monde ouvrier . Cette épopée charbonnière aura aussi beaucoup contribué aux vagues migratoires qui ont déferlé sur notre pays : Polonaise dans l'entre deux-guerres elle deviendra essentiellement Maghrébine à partir des années 60 et 70 . 

Cet - triste - anniversaire semble avoir été passé sous silence alors que le jubilé des 20 ans avait été commémoré ! C'est tout un pan de notre histoire industrielle que l'on veut occulter alors que des mines de charbon pour centrales thermiques et surtout pour charbon cokéfiable continuent d'être mises en exploitation à travers le monde  .

Géopolitique des ressources : Il y a trente ans fermait l'une des dernières mines de charbon de France. [ MAJ ]
Géopolitique des ressources : Il y a trente ans fermait l'une des dernières mines de charbon de France. [ MAJ ]

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique des ressources, #Kulturkampf, #Chine, #Russie, #Charbon

Repost0

Publié le 10 Décembre 2020

Tout le monde connait cette interjection de l'amiral ACKBAR lors de la bataille d'Endor lorsque qu'il se rend compte que la flotte de l'Alliance Rebelle se retrouve face aux croiseurs de l'Empire Galactique et que le bouclier de protection de l'Etoile Noire n'a pas été désactivé : " IT'S A TRAP ! " , " C'EST UN PIÉGE ! " .

La RPC aurait elle attiré l'Inde dans le piège d'une guerre d'attrition au Ladakh ? C'est la réflexion que semblent développer des analystes de plus en plus nombreux à travers la planète et aussi en Inde .Ce terme de " guerre d'attrition " s'il a été évoqué pour la première fois par Minnie CHAN dans un article du SCMP le 25 septembre 2020 dans la presse Chinoise vient d'être repris pour la première fois par la presse Indienne le 5 décembre dernier. Une stratégie d'attrition est une stratégie dans laquelle l'objectif est d'user les forces combattantes et les réserves ennemies, plutôt que la progression en terrain ennemi ou la destruction/occupation d'objectifs ennemis .Dans le cas d'espèce il semble que les atermoiements des militaires Chinois face à leurs homologues Indiens lors des séances de négociation n'avaient pour but que d' " enferrer " l'armée Indienne au Ladakh et à lui imposer une logistique couteuse . 

Cette article du 5 décembre 2020 révèle aussi des statistiques terribles :  De 2011 à 2013 les forces armées Indiennes ont eu un taux d'attrition de l'ordre de 20% lors de leurs engagements sur des théâtres d'opérations montagneux, en particulier sur le glacier du SIACHEN face au Pakistan . C'est à dire qu'au cours de ces déploiements sur des théâtres d'opérations en montagne , un militaire Indien sur cinq a été mis hors de combat du fait de maladies ou de causes non-militaires : Œdèmes , mal aigu des montagnes , thromboses , engelures , cécité , chute dans des crevasses , avalanches ,... Un chiffre absolument terrible non seulement pour l'armée Indienne mais pour la société Indienne . Il est en effet peu probable que ces militaires ont pu rejoindre un service actif après leur blessure et dans une société Indienne qui ne connait pas de " sécurité sociale " ces militaires rendus à la vie civile ont du se clochardiser ou devenir une charge pour leur famille .

Les autorités Indiennes n'ont pas cessé ces dernières semaine de mettre en avant les " exploits logistiques " de leur unités avec en particulier l'acheminement de dizaines de milliers de tonnes de kérosène dans la région de LEH . Ce carburant est indispensable à haute altitude et par grand froid pour non seulement chauffer les logements des militaires mais aussi pour réchauffer leur nourriture avec des réchauds portables . On notera dans ce dernier article que le kérosène acheminé à 3500 m d'altitude depuis la plaine Indo-Gangétique subit deux ou trois ruptures de charge avant son arrivée en première ligne dans le réchaud du biffin .

Or l'imposition de cette logistique couteuse et consommatrice de ressources militaires ( camions , Il-76 , C-17 et peut être bientôt des A330 MRTT ) - on se souviendra du 1 litre d'essence utilisé pour transporter 1 litre d'essence jusqu'aux Ardennes en 1944 - n'est-ce pas là l'objectif que se sont fixé les Chinois en faisant durer les négociations ? Ce serait fort possible si l'on considère que l'APL utilise principalement des baraquements isolés et chauffés à l'énergie solaire en première ligne ainsi que des rations de combat autochauffantes et donc réduit grandement ce que l'on pourrait appeler le " cout logistique " sur ce secteur du kérosène . Il serait même intéressant que lors d'une prochaine exposition " Dans la peau d'un soldat " aux Musée des Invalides l'APL présente ses baraquements chauffés à l'énergie solaire et ses rations de combat autochauffantes . Elle pourrait même en offrir des échantillons au Musée des troupes de montagnes de GRENOBLE 

Sur le plan des approvisionnements en eau l'APL a développé des techniques de forage dans les régions montagneuses  , tout comme l'Armée Indienne d'ailleurs . 

Selon le Major General A.P. SINGH cité dans l'article de The Indian Express le " taux d'attrition " a considérablement diminué dans les unités déployés dans les zones montagneuses depuis le début de la décennie  . Mais même s'il a diminué de moitié , en particulier par l'importation de matériel Arctique usagé des Etats-Unis , c'est à dire 10% cela signifie quand même qu'en avril 2021 au moins 5000 militaires Indiens auront été mis hors de combat . Selon une " source anonyme " cité par ce même article , c'est à dire un militaire à qui on a donné la mission de diffuser une information , le taux d'attrition durant la première phase de ce déploiement " n'est pas alarmant "et " dans la fourchette attendue " ! Comme ces militaires ont été déployés en toute vitesse et avec un minimum de phase d'acclimatation depuis leur transfert depuis la plaine Indo-Gangétique on peut supposer qu'un phénomène de " surpertes " peut toutefois se manifester dans cette première phase . Un ou 2% de taux d'attrition cela signifie quand-même que déjà qu'entre 500 et 1000 militaires ont été mis hors de combat au Ladakh du côté Indien .

L'APL n'est bien-sûr certainement pas exempte de ce phénomène d'attrition comme le révélerait le témoignage d'un militaire Indien : Des ambulances médicales Chinoises sont venu chercher en brancard des soldats de l'APL en première ligne sur la position " finger 4 "sur les rives du lac de Pangong-Tso pour les amener à un poste de premier-secours situé sur " finger 6 " ( voir carte ci-dessous ) . Cela confirmerait juste que contrairement à l'armée Indienne , l'APL a déployé en première ligne des unités médicales destinées à traiter les pathologies des montagnes et du froid avec en particulier ses " célèbres " caissons hyperbares dont l'étude a commencé dés 2013  . Selon certaines sources des dispositifs de réoxygénation portables " de la taille d'un livre " et d'une autonomie de huit heures ont été développés dés 2017 . 

Transporter du kérosène à l'aller et au retour transporter des blessés - dont des grands brûlés - dans un aéronef modulable capable d'opérer depuis la base de LEH , c'est ce qui semble intéresser les chefs militaires Indiens dans l'acquisition de six AIRBUS™ A330 MRTT et est presque une caricature de la situation de l'armée Indienne au Ladakh ! 

 

Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ? Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Décembre 2020

C'est encore un " petit métier " qui est en train de  disparaître : Celui de trader en " commodities " agricoles à Moscou , même si l'on est Sud-Américain .

Suite à l'embargo mis en place par l'Union Européenne contre la Russie après l'annexion de la Crimée , la Russie avait mis en place des contre-sanctions visant plus particulièrement le secteur agricole Français et s'était tournée principalement vers l'Amérique du Sud pour ses importations en protéines animales . 

Si l'influence de ces contre-sanctions sur l'auto suffisance alimentaire de la Russie et le développement du secteur agricole Russe fait l'objet de débats * il n'en demeure pas moins qu'à l'abri de ces contre-sanctions il a largement prospéré ces six dernières années . Après le développement spectaculaire du secteur céréalier on a assisté au développement des élevages bovins et porcins et contrairement à la France le caractère industriel de ces exploitations est revendiqué et même encouragé .

On annonçait depuis plusieurs années l'auto-suffisance de la Russie en matière de viande porcine , c'est désormais une réalité . 

La Russie vient de pratiquement cesser cette année toute importation de viande de porc du Brésil dans un contexte où la production nationale de 4,3 Mio de tonnes surpasse une consommation en progression de 4Mio de tonnes . La Russie concurrence désormais le Brésil dans les pays de l'Ex-URSS mais aussi en Asie et même à la frontière Brésilienne ... Au Venezuela !

Le principal marché du porc Brésilien reste la Chine avec 35% des exportations et qui est pour le moment non-accessible à la Russie . Mais ce n'est probablement que partie remise car tout comme pour le soja , eh wi , la Chine pourrait se rapprocher de la Russie pour ses importations ( article en cours de rédaction ) . Ces bouleversements sont abondamment commentés par la presse spécialisée Brésilienne et certains ex-ambassadeurs recommandent même au fils du Président Jaïr BOLSONARO - Eduardo BOLSONARO - de modérer ses propos vis à vis de la RPC afin que ceux-ci ne portent pas trop préjudice au commerce de soja entre le Brésil et la Chine . 

* Je cite cet article de " The Moscow Times " repris par " The Barents Observer " à titre d'information . " The Moscow Times " étant tout sauf une source journalistique d'analyse crédible ! 

 

Géopolitique des ressources : La Russie cesse d'importer de la viande de porc du Brésil .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Novembre 2020

J'ai déjà évoqué dans ce blogue le conflit lacustre le plus haut du monde sur le lac de Pangong-Tso  . 

Va t'il prendre une tournure sous-marine , subaquatique lacustre , en l'occurrence ? 

Le gouvernement Indien vient de décider de déployer sur les rives de lac des unités commandos de plongeurs spécialisée dans les actions amphibies , les MARCOS pour MARine COmmandoS . De nouveaux moyens de surface , probablement importés à grand frais comme d'habitude , seront aussi déployés sur les rives de ce lac . Les commandos devront donc dans un premier temps se familiariser avec ces bateaux avant d'être opérationnels . Si l'on examine les dernières opérations des MARCOS - destruction des infrastructures portuaires des LTTE de Gurunagar le 21 octobre 1987 - leurs missions pourraient consister à détruire dans le cadre d'une opération amphibie les infrastructures portuaires Chinoises sur les rives du lac ou le réseau de communication 5G mis en place par l'APL . 

L'Inde a déjà utilisé des forces spéciales ethniques - Tibétaines - sur les rives de ce lac pour s'emparer des hauteurs le dominant . Un paramilitaire Tibétain a été tué au cours de cette opération .  Ce recours massif aux unités d'élite de ses forces spéciales en face d'une armée de conscrits comme l'APL montre que dans sa confrontation face à la Chine au Ladakh l'Inde est " débordée " par l'impréparation de ses forces conventionnelles et leur sous-équipement , pour ne pas écrire leur clochardisation . Elle semble verser dans le " syndrome du Capitaine CONAN "* qui voudrait que l'issue d'un conflit dépende de ces forces spéciales et non pas des forces conventionnelles appuyées par la technologie . 

L' APL déjà déployé de son côté des hydrophones à bord de vedettes destinés à identifier des menaces sous-marines contre ses infrastructures .   Des avions et des drones de lutte anti- sous-marine Chinois ont été aussi identifiés dans la région . Il est aussi très probable que l'APL a déployé des drones submersibles "rodeurs" ou " planeurs "  afin de détecter toute pénétration dans ses eaux territoriales . Il faut noter que ceci nécessite une adaptation de la flottabilité du drone aux eaux du lac ainsi qu'une refonte des algorithmes de pilotage . C'est une capacité que la Chine a développé de manière autonome et pour laquelle elle dispose d'une avance considérable sur l'Inde qui n'est capable de produire que des drones " indigènes " ...Dont plus de 70% des technologies sont importées . 

Il est d'autre part très probable que la MAPL ait envoyé elle aussi des unités de commandos marines près du lac de Pangong-Tso mais n'en fasse pas la publicité . 

* Celui-ci dit dans le film éponyme " Eux - [les militaires de la " biffe " ] - font la guerre , nous nous la gagnons " 

 

Two-tribes : Vers une guerre sous-marine lacustre au Ladakh ? Two-tribes : Vers une guerre sous-marine lacustre au Ladakh ?
Two-tribes : Vers une guerre sous-marine lacustre au Ladakh ?
Two-tribes : Vers une guerre sous-marine lacustre au Ladakh ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Octobre 2020

Comme je l'ai déjà écrit dans ce blogue , l'un des éléments de la supériorité de l'APL au Ladakh dans le conflit qui l'oppose à l'Inde est le blindé léger Type 15 . Celui-ci est particulièrement adapté aux combats à haute altitude et l'Armée Indienne a vite constaté les limites de ses blindés T-72 et T-90 déployés dans la région . Au travers de diverses publications et colonnes dans la presse Indienne on apprend que ce déploiement s'effectue avec beaucoup de problèmes :  Il faut bien sûr relativiser le contenu de ces publications et à chaque fois en mesurer l'aspect " guerre de propagande " à usage externe comme à usage interne ( financements dans le cadre d'une " course aux achats " militaires à l'étranger ) . 

 Le premier est celui du franchissement de torrents pour sur des ponts BAILEY pour les amener en première ligne . Ceux-ci ne sont  manifestement pas dimensionnés pour ce type de matériel . Le blindé Chinois serait lui capable de franchir ce type d'infrastructures , du moins les plus importantes . 

L'Armée Indienne a du ensuite du adapter ses tactiques pour ces blindés dont la motorisation semble atteindre ses limites à haute altitude . Cette limitation influe bien-sûr sur la mobilité du blindé car ses accélérations sont limitées et subissent des " trous " . Un carburant spécial et des huiles de graissage adaptées aux basses températures ont du être utilisés . Selon certaines sources les équipages sont obligés de faire tourner les moteurs de leurs machines au moins deux fois par nuit pour éviter un " serrage " des parties mobiles mais aussi certainement pour se réchauffer . Cette dernière procédure augmente bien-sûr la signature thermique des blindés et facilite leur repérage , surtout en pleine nuit et par temps froid . Elle est d'ailleurs étonnante compte tenu du fait que ces blindés sont appelés à l'origine à évoluer jusque dans les régions arctiques mais il est aussi très probable que ces blindés ont été équipés localement avec une motorisation adaptée à la plaine Indo-Gangétique et au plateau du Deccan   ( ? ) .

Depuis juillet 2020 certains analystes Indiens semblent envisager de se tourner vers la Russie pour se procurer ce blindé léger qui manque à l'armée Indienne pour les combats à haute altitude : Acheter auprès du CMI Russe le chasseur de chars aérostransportable 2S25 Sprut SDM1.

Des sources tant Russes qu'Indiennes indiquent que les pourparlers pour l'acquisition de " deux douzaines " d'exemplaires semblent se concrétiser .( information à la date du 05 octobre 2020 )

Notons ici que les sources Russes reprennent la presse Indienne et il pourrait ici s'agir de la part des chefs politiques et militaires Indiens  d'une " manoeuvre Severstal " destinée à faire du CMI Russe un " lapin de lévrier " dans le cadre  de consultations auprès des Etats-Unis , de la France ,  de la Turquie ou de la Corée du Sud !

 Outre le fait que le 2S25 Sprut SDM1 partage des éléments mécaniques communs avec le BMD-3 et des munitions communes avec le T-72 , ce qui faciliterait sa MCO par l'armée Indienne ,  cette acquisition permettrait au constructeur Russe de finaliser les essais opérationnels du blindé dans un environnement particulièrement difficile .

Pour l'armée Indienne ce blindé léger de 18 tonnes permettrait de franchir la totalité des infrastructures jusqu'aux zones de contact avec l'APL et un avion cargo IL-76 peut en transporter deux à partir d'un stationnement dans la plaine Indo-Gangétique vers l'aéroport de LEH . Il disposerait en outre d'une capacité anti-hélicoptères lorsqu'il est équipé de missiles . Son ratio puissance/poids lui permettrait d'être déployé jusqu'à une altitude de 4000 m. A titre d'information l'altitude du lac de Pangong Tso est de 4250 m. Le débattement en élévation de sa tourelle ne lui permettrait toutefois pas d'atteindre des cibles situées sur des hauteurs à partir du fond d'un thalweg , un problème déjà identifié par l'armée Indienne avec le T-72 . 

Le journal The Global Times a signalé qu'au mois de juin 2020 le Type 15 a participé à des manœuvres a une altitude de 4700 m.

L'achat du chasseur de chars 2S25 Sprut SDM1 serait un retour aux sources pour l'armée Indienne puisque celle-ci a déployé des blindés légers AMX-13 lors du conflit de 1962 avec la Chine dans cette région au moyen d'AN-12 L650.

Rappelons que la masse de ce blindé est de 13-15 tonnes . 

La conception , la fabrication et le  déploiement d'un " blindé léger " capable d'être déployé dans la chaîne Himalayenne face au Pakistan et à la Chine est un véritable serpent de mer - en fait un Yeti des montagnes - en Inde où tous les projets de fabrication indigène depuis 40 ans  sont mort-nés . Aujourd'hui la politique du Make it in India - Atmanirbhar Bharat  se heurte au mur de la réalité pour le CMI Indien , plus particulièrement sur ce point  ! 

Malgré ces échecs répétés depuis quarante ans  le DRDODefence Research and Development Organisation - le DARPA Indien  ) critique l'achat du 2S25 Sprut BMD1 auprès de la Russie et affirme tout à coup que l'industrie Indienne est capable de produire dans un délai de 18 mois un blindé de 34-35 tonnes construit en adaptant une tourelle de 105mm fabriquée par John Cockerill Defense sur un châssis d'obusier automoteur K9 de conception Sud-Coréenne fabriqué en Inde sous-licence. Cette tourelle possède un débattement en élévation positif de 42° et serait donc plus adaptée au combat dans les régions montagneuses .L'industrie Indienne pourrait en produire une centaine d'unités par mois . On peut en douter ... ( voir photo infra ) 

Quoiqu'il en soit si ce marché se concrétise cela va mettre une fois de plus la Russie à l'épreuve dans ses alliances comme c'est le cas actuellement dans le conflit au Haut-Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. François MITTERRAND disait en citant le Cardinal de RETZ " On ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens  " . En choisissant d'honorer ou non ce contrat et avec une implication plus ou moins grande , en prélevant sur les dotations des forces armées Russes par exemple , nous allons vite avoir la réponse ! Est ce que cela " vaut le coup " pour la Russie de créer des suspicions avec la RPC pour un contrat estimé à 63 millions d'Euros ? 

Caractéristiques du 2S25 Sprut SM1 sur le site military-today 

 

 

Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ? Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 20 Septembre 2020

Jusqu'à présent je vous ai surtout parlé - de manière très critique -  des équipements grand-froid des troupes de montagne Indiennes .

Le site Global Times faisant référence au journal de l'APL vient de publier les premières photos des équipements des militaires de l'APL devant effectuer des patrouilles le long de la frontière .

Il s'agit surtout de bouteilles thermos et de sous-vêtements .  Si la couleur peut amener à se poser des questions , il faut souligner que c'est la teinte " brun coyotte " qui est spécifiée pour le tissus extérieurdes futures vestes thermiques polyvalentes de l'armée Française destinée aux combattants de l’armée de Terre pour se protéger et durer en conditions difficiles dans les climats froids." .

 

Two tribes : Les habits neufs des soldats de l'Empereur XI Two tribes : Les habits neufs des soldats de l'Empereur XI
Two tribes : Les habits neufs des soldats de l'Empereur XI

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 19 Septembre 2020

Alors que les médias Chinois ont insisté sur la livraison par drones de plats chauds pour leurs troupes en première ligne au Ladakh un nouveau scandale frappe l'armée Indienne qui met en évidence au sein de cette institution l'existence d'un racisme de classe lié au système de castes ( castéisme ): La différence dans la nature et la qualité des rations servies aux officiers et aux Militaires Du Rang ( " jawans ")  en première ligne .

Cette question est d'autant plus sensible que la saison d'hiver en haute altitude approche et la question du ravitaillement en quantité et en qualité des troupes en première ligne va se poser .

Elle a été soulevée par le député Rahul GHANDI le 11 septembre 2020 lors d'une réunion du comité permanent de la défense du parlement Indien  . Il a en particulier insisté que la qualité nutritionnelle des rations devait être identique pour les officiers et les MDR , en particulier pour les troupes servant en première ligne .

Il lui a été répondu la chose ahurissante suivante par le général Bipin RAWAT , chef du Comité de défense .

" Il n'y a pas à priori de différence sur la qualité et la quantité des rations . On les adapte juste aux origines - sociétales - des uns et des autres . Les officiers sont pour la plupart issus des villes et les MDR des campagnes . " Il n'est donc pas anormal que les rations des officiers comprennent du pain et du fromage ( très probablement du "panner" à base de lait de bufflonne )  tandis que les rations des MDR soient composées de " rotis " ( galettes plates ) et de " desi ghee " ( beurre clarifié ) . En langage plus clair cela signifie que les officiers ont des rations de type " Occidental " tandis que les MDR ont des rations de cuisine traditionnelle - plébéienne .

Le général Bipin RAWAT a aussi évoqué des différences de rations selon les origines des militaires , blé pour les militaires issus des régions du nord de l'Inde et riz pour les militaires issus des régions du sud .  

Si depuis 2011 l'apport carné doit être identique pour tous les militaires - non végétariens -  quelque soit leur grade on estime cependant que la différence d'apport calorique dans l'armée Indienne est des 3200 calories pour un officier et de 2800 calories pour un PBOR [ Personnel Below the Officer Rank ] L'officier Indien aurait droit à un apport calorique supérieur du fait de son travail intellectuel ... 

Cette différence de traitement  réelle dans l'alimentation des officiers et des militaires du rang va être un prétexte en or pour la propagande Chinoise qui diffuse déjà des mélopées nostalgiques en Punjabi aux soldats Indiens en première ligne au Ladakh  . 

L'APL utilise ici une très vielle tactique de guerre psychologique de plus de 2000 ans : 

Two tribes : Existe t'il un " racisme culinaire " castéiste au sein de l'Armée Indienne ? ( MAJ )

Les soldats de l'APL ont ils reçus des gâteaux au chocolat dans les colis livrés par drones ?

Repas pour MDR des champs et repas pour officier des villes . Repas pour MDR des champs et repas pour officier des villes .
Repas pour MDR des champs et repas pour officier des villes . Repas pour MDR des champs et repas pour officier des villes .

Repas pour MDR des champs et repas pour officier des villes .

Il y a un peu moins d'un an , en octobre 2019 , je vous avais mis dans la " peau d'un soldat Etasunien à Manbij " et décortiqué ses habitudes alimentaires .

On peut se livrer peu ou prou à une analyse similaire avec le soldat Indien au Ladakh en analysant le contenu des palettes livrées par C-17 à l'aéroport de LEH en vu de constituer des stocks stratégiques pour l'hiver .

On constate sur les palettes la présence de Lait malté à la noix de coco , de thon à l'huile en boites et de mouton aux épinards ( J'espère juste qu'il est meilleur que Ragoutoutou™ )  . Le caractère hétéroclite des palettes de nourriture laisse supposer des livraisons au goutte à goutte : On aurait pu espérer des palettes entières de lait malté , de thon à l'huile ou de ragout de mouton . Ces livraisons sont même mélangées à des sacs de couchage ... Made in RPC ! Gageons que le renseignement militaire Chinois doit surveiller ces livraisons pour déterminer la ration effective des militaires Indiens et qu'il ne doit pas avoir trop de difficultés à déterminer la résistance thermique de ces sacs de couchage .( SCME = Special Clothing and Moutaineering Equipement ) 

Une photo intéressante montre une palette avec du matériel étiqueté " Arctic " d'origine Canadienne  , ce qui laisse supposer que des états membres de l'OTAN fournissent du matériel " Grand Froid " à l'Inde . Si l'armée Indienne affirme que les tentes " arctiques " produites localement sont capables de résister à une température de -20°C , leur conditionnement en boites de carton est fort différent des palettes spotées sur le tarmac de l'aéroport de LEH !  ;0) 

Il serait intéressant de savoir si l'armée Française  participe à l'équipement des troupes de montagne Indiennes , une hypothèse que je tiens pour fort probable .

 

 

Two tribes : Existe t'il un " racisme culinaire " castéiste au sein de l'Armée Indienne ? ( MAJ ) Two tribes : Existe t'il un " racisme culinaire " castéiste au sein de l'Armée Indienne ? ( MAJ )

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Septembre 2020

Si l'actualité de ces deux dernières semaines de la confrontation Sino-Indienne autour du lac de Pangong-Tso a été focalisé sur actions terrestres , une autre guerre s'y déroule depuis presque 20 ans  : Une bataille navale sur les eaux du lac .

Pour le moment aucun coup de feu n'a été échangé entre les deux flottilles lacustres et cet affrontement consiste essentiellement en des manoeuvres de pénétration et de retrait rapide sur des portions contestée du lac ou en des manœuvres d'encerclement connues sous le nom de " manoeuvre Whrirpool™ " dans lesquelles excelle la flottille lacustre de l' APL ( voir photo ) . Cette manœuvre qui peut sembler anodine oblige le navire poursuivi en premier ,  qui se retrouve au centre du tourbillon ,  à virer de bord . Elle survient après une série de manœuvres qui relèvent d'une joute navale très codifié consistant en un échange d'imprécations par haut-parleurs et de messages sur des bannières invitant la partie adverse à virer de bord.

L'incident le plus grave à ce jour a été l'abordage de deux vedettes de patrouilles rapides en 2000 et une incursion de 10 km dans les eaux territoriales Indiennes en avril 2013 .

L'objectif des pourparlers en cours depuis mi-juin 2020 entre les chefs militaires Chinois et Indiens est d'ailleurs d'éviter de telles confrontations en instaurant une distance minimale de 100 m entre les patrouilles et en un renoncement aux manœuvres d'abordage . 

Chacune des deux flottilles lacustres est estimé à 20-30 vedettes rapides et une course aux armements navals y est en cours .

A l'origine il s'agissait juste de hors-bord capables de transporter de cinq à sept militaires et non armés . Les forces armées Indiennes se sont procurées au tournant des années 2012 auprès d'un chantier naval basé à Tampa en Floride 17 vedettes TEMPEST 35 SPC connues localement sous le nom de... " Tampas " . Celles-ci disposent d'une protection balistique de niveau IIIA et d'un affût pour des mitrailleuses de 7,62 ou 12,6.

Une véritable course aux armements navals " classique "  se déroule actuellement autour du Lac Pangong avec une augmentation du tonnage des navires , de leur puissance , de leur blindage et de leur armement sans oublier la manœuvrabilité .

L'armée Chinoise y a ainsi déployé des vedettes de type 928D équipées d'une tourelle de cal. ( ? ) télé opérée . Ces vedettes disposeraient de - légères - capacités brise-glaces et pourraient donc opérer en hiver lorsque les eaux du lac sont recouvertes d'une couche de glace . Face à ce déploiement les forces armées Indiennes envisagent le déploiement d'une douzaine de vedettes de patrouilles ( type ? ) d'un tonnage supérieur aux vedettes actuellement sur place . Mais à contrario des forces armées Chinoises qui semblent disposer sur les rives du lac Pangong-Tso  d'une véritable petite base navale avec des ateliers de maintenance ( voir photo ) les forces armées Indiennes planifient pour l'instant le transport par C-17 Globemaster de ces navires démontés jusqu'à LEH . Se pose ensuite la problématique de leur remontage et de leur transport jusqu'au lac de Pangong-Tso .

Ou s 'arrêtera la militarisation du lac Pangong-Tso ?

L'APL a décidé de déployer des réseaux de télécommunications par fibres optiques ainsi qu'un réseau 5G pour y obtenir une suprématie numérique . C'est de bonne guerre . Les forces armées Indiennes et Chinoises vont elles y déployer des drones sous-marins armés ? 

 

 

La " manoeuvre Whirlpool™ "

La " manoeuvre Whirlpool™ "

Tempest 35-SPC-3 de l'armée IndienneTempest 35-SPC-3 de l'armée Indienne
Tempest 35-SPC-3 de l'armée IndienneTempest 35-SPC-3 de l'armée Indienne

Tempest 35-SPC-3 de l'armée Indienne

Vedette de Type 928D et infrastructures Chinoises sur les rives du Lac Pangong-Tso Vedette de Type 928D et infrastructures Chinoises sur les rives du Lac Pangong-Tso
Vedette de Type 928D et infrastructures Chinoises sur les rives du Lac Pangong-Tso

Vedette de Type 928D et infrastructures Chinoises sur les rives du Lac Pangong-Tso

Vedettes Chinoises FX-12 fm en patrouille sur le lac Pangong-TsoVedettes Chinoises FX-12 fm en patrouille sur le lac Pangong-Tso
Vedettes Chinoises FX-12 fm en patrouille sur le lac Pangong-TsoVedettes Chinoises FX-12 fm en patrouille sur le lac Pangong-Tso

Vedettes Chinoises FX-12 fm en patrouille sur le lac Pangong-Tso

Voir les commentaires

Repost0