cybersecurite - cyberdefense - cybersubversion

Publié le 20 Juillet 2013

Il existe bien une différence entre les pratiques d'espionnage des Etats-Unis et de l'Angleterre révélées par Edward Snowden , mais aussi de la France sur les réseaux de fibres-optiques Africains  ,  et la lutte contre la subversion comme la conçoivent la Russie et maintenant le Brésil .

Dans le premier cas il s'agit d'intrusion extra-judiciaire dans des correspondances privées  tandis que dans le second cas il s'agit de traitement de données diffusées dans la sphère publique par les réseaux sociaux et dans le plein respect des libertés publiques telles qu'elles sont définies constitutionnellement dans ces pays .

Ainsi lorsqu'un groupe écologiste radical Français discute de manière publique sur son compte Facebook l'idée de maculer la façade de l'Ambassade du Brésil à Paris avec du sang animal pour protester contre la construction du barrage de Belo-Monte il s'expose a être repéré par les services de renseignement Brésiliens - éventuellement avec l'aide d'un internaute bienveillant résidant en France - et ses membres fichés dans l'hypothèse d'un futur séjour au Brésil .

De la même manière lorsque des activistes Français et Russes manifestent au Trocadéro pour soutenir l'escroc Alexeï Navalny ils doivent s'attendre à voir les photos publiées par leurs soins sur les réseaux sociaux , je ne parle pas des photos prises par un " infiltré " du FSB ou par un service Français comme ce fut le cas dans les manifestations de Brésiliens en juin [ lien ]  * , alimenter un logiciel de reconnaissance facial du FSB et les personnes concernées interpellées à leur arrivée à Moscou ![ lien ]  

Autrefois des services spécialisés parcouraient la presse hors Mainstream ainsi que les tracts distribués lors des manifestations - cela se pratique toujours - aujourd'hui ils reconstituent à l'aide de logiciels spécialisés filtrant des mots-clefs - keyword spotting -  le cheminement d'un appel à manifester sur les réseaux sociaux , les groupes informels qui s' y constituent , le taux de turn-over et de renouvellement des activistes ... [ lien ]  

 

Si les autorités politiques et militaires Brésiliennes , tout comme la communauté du renseignement [ lien ] , ont été surprises par le déclenchement des émeutes et surtout leur ampleur lors de la Coupe des Confédérations elles ont réagi avec à propos . [ lien ]

 

Dans une entrevue accordée au quotidien O Globo [ lien ]  le général José Carlos dos Santos , [ curriculum vitae  ]  chef du centre de défense cybernétique - Centro de Defesa Cibernética - a décrit le processus . Situé au quartier-général des forces armées à Brasilia le centre de défense cybernétique est composé d'une cinquantaine de spécialistes dont la mission a été d'identifier les zones d'émeutes possibles et les leaders des manifestations . Des agents de la Policia Federal ont travaillé en coordination avec les militaires . 24 autres militaires répartis par groupe de 4 et travaillant en coordination avec la Policia Federal ont surveillé les manifestations dans les villes hôtes des épreuves de la Coupe des Confédérations . Toutes les informations recueillies par les militaires Brésiliens ont été transmises aux secrétariats de la sécurité publique - Secretaria de Segurança Pública - des états concernés  et aucun militaire Brésilien n'a participé à la phase " répressive " . Pour leur contrôle des réseaux sociaux les militaires Brésiliens ont utilisé un logiciel developpé au Brésil : Le logiciel " Guardião " [ présentation ] [ présentation ] de la société Digitro  [ site ] . Créée en 1977 , Digitro fournit les services de sécurité Brésiliens civils et militaires en solutions informatiques .   

L'éthique Brésilienne en matière de cybersécurité est à rapprocher de l'éthique Russe . Après les manifestations subversives " orange-brunes "  qui se sont déroulées à Moscou en décembre 2010 , le service de sécurité intérieur Russe - FSB -  a annoncé à  Ria Novosti que son agence avait mis en place une " Task Force " dédiée spécialement à la surveillance de la mouvance extrémiste sur la toile . [ lien vers article ] L'une des principales missions  de ces agents est d'essayer d'identifier les adresses IP des auteurs de message extrémistes appelant à la haine ethnique au sein de la Fédération de Russie. [ lien ]  .[ Lien ] 

  Ici encore il s'agit uniquement de traitement de données issues d'informations publiques et non pas d'intrusion extra-judiciaire et anticonstitutionnelle dans la sphère privée .   

 

*Tout de suite identifiés par les jounaliste Brésiliens présents :  Os protestos foram acompanhados de perto por cerca de 200 oficiais da polícia francesa, que cercaram a praça para que não houvesse dispersão dos manifestantes. Havia também integrantes da inteligência francesa disfarçados de manifestantes, para monitorar se os protestos pacíficos descambariam para a violência

 

Sources : http://www.defesanet.com.br/cyberwar/noticia/11499/Exercito-monitorou-lideres-de-atos-pelas-redes-sociais/                   

 http://convergenciadigital.uol.com.br/cgi/cgilua.exe/sys/start.htm?infoid=34302&sid=11#.UeqB9sFOKUk     

                                                                     

 Note de l'Editeur : Le gouverneur de l' Etat de Rio Sérgio Cabral vient d'accuser des " groupes internationaux " et des ONG 's d'être à l'origine des actes de violence lors des dernières manifestations .[ lien ] On peut tout de suite s'interroger si des états ne sont pas derrière ces ONG's :C'est dans cette optique que les attaques contre le gouverneur de Rio par les médias Français et le soutien des organes de propagande de l'état Français aux manifestations [ lien ] doivent être analysées ! General José Carlos, chefe do Centro de Defesa Cibernética do Exército Foto: O Globo / Jorge WilliamПользователи ПК

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Cybersécurité - Cyberdéfense - Cybersubversion

Repost0

Publié le 18 Juillet 2013

Les révélations des écoutes de la NSA par le lanceur d'alertes Edward Snowden ont déclenché une vague de réactions à travers la planète visant à renforcer la sécurité des communications, plus particulièrement des communications des institutions étatiques et des entreprises travaillant dans le secteur de la défense .L'analyse des diverses mesures prises - à la hâte - témoigne toutefois de l'impréparation mais surtout de la naïveté de certaines institutions y compris dans certains pays que l'on dit atteints de " paranaoïa sécuritaire " .

 Il apparaït ainsi que les analystes et blogueurs qualifiés de " conspirationnistes " étaient dans la vérité [ lien ] lorsqu'ils dénonçaient la guerre totale menée dans le domaine informationnel par le gouvernement Etasunien et qu'ils avaient une vision plus claire de la situation que les responsables de la sécurité d'institutions étatiques . C'est peut-être là le principal dommage collatéral des révélations d'Edward Snowden qui indispose tant de gouvernements asservis et d'analystes du sérail : Confirmer par des preuves accablantes ce qui était considéré comme du conspirationisme sécuritaire et de l'antiaméricanisme .  

 

 L' Agence fédérale Russe pour l'espace Roskosmos [ site ]  a pris la décision de commencer à équiper son personnel de téléphones sécurisés [ cryptés ] . [ lien ] [ lien ] Chaque télèphone de modèle М-633С [ fiche technique ]  coutera dans un premier temps 100 000 Roubles [ environ 4300 Euros ]  et sera fabriqué par la société ОАО «Научно-технический центр «Атлас» .[ site ]  Cette entreprise crée en 1951 est spécialisée dans les travaux dans le domaine de la sécurité de l'information au profit des organes fédéraux de la Fédération de Russie, les organes d'application de la loi [ FSB ] , ainsi que d'autres clients . [ production ]   La production annuelle de ces téléphones est d'environ d'une centaine d'unités mais la demande générée par les révélations d'Edward Snowden pourait faire augmenter celle-ci et faire baisser les prix .

Cette décision Russe amène amène une constatation : Le software mais aussi ici le hardware des technologies de l'information constituent bien des technologies de souveraineté . Il faut en particulier ici se poser la question de la relocalisation de la production non seulement des systèmes de communication mais aussi des composants entrant dans la fabrication des matériels de communication . Ceux-ci peuvent ainsi être munis de backdoors permettant leur prise de contrôle ou piratage . [ lien ]                                                                                                    Entreprises Roscosmos a acheté des téléphones avec protection contre les écoutes téléphoniques

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Cybersécurité - Cyberdéfense - Cybersubversion

Repost0

Publié le 16 Juillet 2013

C'est un sujet que j'avais déja abordé dans ce blogue dans le cadre d'une " géopolitique des télécommunications " il y a prés de deux ans  [ lien vers article ]   

  L'affaire Snowden a montré aux états la nécessité de disposer d'une souveraineté sur les " pipelines de l'information " que sont les fibres optiques  ainsi que la maîtrise des communications satellitaires .[ lien vers article ]

 Victime tout comme l'Europe des écoutes de la NSA , y compris grâce à la trahison d'une

5 éme colonne politico-économique lors de l'administration du Président Fernando Henrique Cardoso [ lien ] [ lien ] , le Brésil a décidé de se réaproprier la souveraineté de ses flux d'informations et d'accélérer les programmes visant à concrétiser cette souveraineté . Cette réapropriation se fera sur trois axes :  satellite de télécommunications , anneau de fibre optique Sud-Américain , point d'échange Internet .

Plus de détails sur : Brasil aposta em satélite e cabos óticos para a segurança da internet FOTOS: Vea cómo se conecta América Latina a InternetFOTOS: Vea cómo se conecta América Latina a Internet

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Cybersécurité - Cyberdéfense - Cybersubversion

Repost0