defense

Publié le 25 Avril 2022

Un " point de détail " qui passe inaperçu au milieu de la guerre l'opération spéciale en cours . Si beaucoup de commentateurs analysent l'accord de coopération militaire entre la Russie et le Cameroun à l'aune des supposées atteintes de la Fédération de Russie au " Pré Carré " de la Françafrique , aucun n'a souligné que cet accord prévoit de renforcer la coopération entre les deux pays dans le domaine de l'... Hydrographie militaire !

" Hydrographie " est bien accompagné de l'adjectif "militaire" .

"pour l’essentiel (...), les deux pays conviennent de l’échange d’opinions et d’informations en matière de politique de défense et de sécurité internationale, de développement des relations dans le domaine de la formation conjointe et l’entraînement des troupes, d’enseignement militaire, de médecine, de topographie ou encore d’hydrographie militaire. Ils conviennent aussi de l’échange d’expériences, de maintien de la paix et d’interaction dans des opérations de soutien à la paix sous l’égide des Nations unies."

Pendant que les " ôxpôrts " chercheront la présence méphitique des militaires du groupe WAGNER ou s'inquiéteront d'une prise de contrôle des " intôrôts Vrônzais " , le YANTAR pourra croiser dans le Golfe de Guinée pour y collecter du Big Data océanographique comme des relevés bathymétriques et des caractéristiques physico chimiques de la colonne d'eau  - à des fins militaires comme c'est indiqué dans le texte de l'accord , faut savoir lire - et relâcher au port de LIMBÉ ou au port de DOUALA . Et surtout scruter l'atterrage du câble sous-marin SAIL  ( South Atlantic Inter Link )  du côté de KRIBI  ! ... Ce câble avait été planifié en 2011 à l'époque du rapprochement diplomatique du Brésil avec l'Afrique . Un navire-esp... Navire océanographique stationné au Cameroun peut ainsi avoir accès aux  " festons " de la plupart des  câbles sous-marins de la façade Occidentale de l'Afrique . 

Dans le contexte d'interdiction des ports Européens aux navires Russes le Cameroun est aussi une excellente base de ravitaillement pour les navires Russes , en particulier ceux à destination des stations Russes de l'Antarctique . 

Ps : La barbe c'est en dessous de la couverture !  

 

" L'Océanographie , cela sert , d'abord , à faire la guerre ! " 

DanielB pcc Yves LACOSTE

Seabed warfare : La Russie et le Cameroun vont faire hydrographie - militaire - commune . Seabed warfare : La Russie et le Cameroun vont faire hydrographie - militaire - commune .
Seabed warfare : La Russie et le Cameroun vont faire hydrographie - militaire - commune .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Mars 2022

Il est toujours difficile d'analyser une opération militaire en cours , surtout si l'on prête à l'une des parties des objectifs militaires qu'elle n'a jamais eu pour affirmer que sa stratégie a échoué ! 

C'est pourtant ce que l'on peut lire et écouter de partout , y compris de la part d'officiers supérieurs comme des colonels ou pire encore de la part d'officiers généraux .

Pour ma part je me lance dans une comparaison historique qui vaut ce qu'elle vaut ! Je l'assume comme telle... Sans aucune prétention ! 

Les opérations en cours relèveraient à la fois de la " Bataille du Nord " durant la Campagne de France en mai 1940 avec une course vers la frontière Moldave pour sécuriser le littoral Pontique - en particulier ODESSA - de l'UKRAINE qui pourrait être assimilée à la prise des ports la façade Atlantique jusqu'à l'Espagne , un arrêt des opérations sur le DNIEPR - avec des poches sur la rive Occidentale - comme la première partie de la Campagne de France s'est terminée sur le cours de la SOMME avec des poches sur la rive Sud .

La ville d'ODESSA pourrait être ainsi le BORDEAUX de mai 1940.

Quand au blocage des armées Russes ( de la Fédération de Russie et des Républiques du Donbass ) sur la zone frontalière Orientale ne se fait-il pas face à une " Ligne MAGINOT " fortifiée depuis huit ans et qui oblige les forces Ukrainiennes à y maintenir son " corps de bataille " avec ses meilleurs éléments qu'il ne peut pas déployer ailleurs faute d'ouvrir le champ aux forces Russes ? 

Ces opérations en cours relèveraient aussi du " Plan Anaconda " de la Guerre de Sécession , plus particulièrement sur les rives de la Mer d'AZOV .

 

Histoire militaire : Les neufs jours qui ont ébranlé l'Occident !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Mars 2022

Les combats - par ce qu'il y a eu des combats - à l'intérieur de la centrale nucléaire de ZAPORIJJIA - Запорожская АЭС - se sont terminés avec la prise de contrôle de la centrale par les " Rouges " alors qu'elle était contrôlée par les " Bleu et Jaune " .

Ce seraient donc les premiers combats de l'histoire à l'intérieur d'une enceinte nucléaire , si l'on excepte celui dans le complexe nucléaire de KOUBAKO , capitale de la Côte d'Ebène  , dans " Langelot et les Crocodiles " .

Dans cet opuscule le complexe nucléaire situé sur un plateau rocheux surplombant la ville est pris d'assaut par un commando héliporté du Bataillon d' Intervention Générale du général ROUGEROC . Dans le cas de la centrale de ZAPORIJJA seules des forces terrestres ont été déployées ce qui est compréhensible puisque la destruction d'un hélicoptère par un MANPAD , de nuit qui plus est , pouvait être du possible et avec les conséquences que l'on peut imaginer  .

Le réseau électrique Ukrainien fonctionne actuellement en " réseau isolé " , déconnecté des réseaux Russes et Biélorusses , en attente d'interconnexion urgente avec le réseau Européen . La prise de contrôle d'une telle puissance permet donc à la partie Russe de contrôler la stabilité en fréquence et en tension de ce réseau .

Ces combats ont été filmés en partie par une caméra de surveillance , repérée par " kamepa" sur la photo ci-dessous . Sur la 1ére carte on notera le rôle centrale de MELITOPOL , la progression depuis cette ville ne se faisant pas bien sûr comme l'indique la flèche mais le long axes routiers . On peut ici se poser la question sur la nature de l'explosion suivie d'un incendie qui a frappé la centrale un peu avant sa prise de contrôle par les forces Russes au sein de ce que l'on appelle " l'îlot conventionnel "* : Erreur de tir des militaires Russes comme l'affirme crânement  - sans aucune preuve - mongénéral Vincent DESPORTES ou sabotage de défenseurs jusqu'au-boutistes désireux d'attirer l'attention de la " communauté internationale "™© [ Version du MD Russe , sans aucune preuve non plus  ] **

Note de l' Editeur : Nous sommes parfaitement conscients de la gravité des faits mais les traiter ainsi est une catharsis ...

* [MAJ du 04/03/2022 ] 12h40 : En fait un bâtiment destiné à la formation et/ou un laboratoire .

** Selon une autre version il s'agirait de la destruction volontaire par un blindé des forces armées Russes d'un bâtiment administratif afin d'obliger les Sapeurs-Pompiers à leur faire ouvrir les grilles . 

Zona Alfa -ZAPORIJJIA  : Les forces " Rouges " ont pris le contrôle des bâtiments tenus par " Les Bleu et Jaune ".  !
Zona Alfa -ZAPORIJJIA  : Les forces " Rouges " ont pris le contrôle des bâtiments tenus par " Les Bleu et Jaune ".  !
Zona Alfa -ZAPORIJJIA  : Les forces " Rouges " ont pris le contrôle des bâtiments tenus par " Les Bleu et Jaune ".  !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Février 2022

En écrivant mon article au second degré je ne savais pas que de véritables combats allaient s'y dérouler !

Un clin d'œil à la série de HBO qui avait déplu à de nombreux Russes ... 

Contrairement à ce qu'affirment les me(r)diats Français relayant la propagande Zelynskienne il y a collaboration entre les forces armées Russes et les militaires Ukrainiens chargés de la défense de la centrale .

" Le 24 février , des unités des troupes aéroportées Russes ont pris le contrôle du territoire dans la zone de la centrale nucléaire de TCHERNOBYL . Una accord a été conclu avec les militaires d'un bataillon séparé de protection de la centrale nucléaire de TCHERNOBYL sur la sécurité commune des unités de puissance et du sarcophage de la centrale nucléaire de TCHERNOBYL " a déclaré le général Igor KONASSHENKOV , représentant des forces armées Russes ."

 

Zona Alfa : TCHERNOBYL est Russe !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Février 2022

 " Ce n'est pas une guerre , c'est une opération militaire

Vassili NEBENZIA

 

 

Nous rentrons !

Nous rentrons !

 День Z ( заходим ) - Le jour Z ( Zakhodim - Nous rentrons )

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Février 2022

Vous connaissez peut-être ce jeux de rôles qui se déroule dans un monde post-apocalyptique lié à l'univers de la catastrophe de TCHERNOBYL , Zona Alfa .

C'est à un Zona Alfa à l'échelle 1:1 que l'on peut comparer les manœuvres des armées Oukraïniennes et Russes qui se font face puisque elle se sont déroulées dans la ville de PRIPYAT pour l'armée Oukraïnienne et dans la zone de la réserve radioécologique d'état de Polésie en Biélorussie , sur la rivière PRIPYAT , pour l'armée Russe .

La " Haute-Intensité " , une nouvelle expression militaire à la mode , prend ici une tout autre signification pour ceux qui un jour ont participé à des manœuvres NRBC dans les camps de SUIPPES , BAUMHOLDER ou MÜNSINGEN en RFA .

Les manœuvres conjointes de l'armée Oukraïnienne qui se sont déroulées le 4 février 2022 avec des éléments de la Sécurité Civile et de la Garde Nationale ont été des entrainements au combat en zone urbaine - contaminée - avec des exercices d'évacuation des blessés de la zone de combat  ( voir vidéo ) . La ville de PRIPYAT est devenue pour ainsi dire un " CENZUB en zone contaminée "  avec des immeubles de plusieurs étages au milieu de forêts ! On s'étonne juste ici de l'absence de la robotique pour ces manœuvres ? On notera que certains matériels utilisés par les unités de sécurité civile dans cet exercice semblent être d'origine Française .

La zone d'exclusion de TCHERNOBYL serait un " charodrome " vers KIEV que l'armée Oukraïnienne ne peut pas laisser dégarni selon les chefs militaires Oukaraïniens alors que les experts Russes y voient plutôt un exercice de propagande pour alimenter un narratif .

 La caractérisation de " charodrome " est d'ailleurs à relativiser puisque l'on se trouve ici dans d'anciennes zones marécageuses .

Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .

L'autre manoeuvre a été révélée par des publications OSINT sur les réseaux sociaux ( @RALee85 , @ameliairheart , @ChristopherJM ) à partir des données de Planet Labs™.

Des exercices de franchissement de la rivière PRIPYAT ont été observés le 15 février 2022 à environ 4 km de la zone d'exclusion de TCHERNOBYL , dans la réserve réserve radioécologique d'état de Polésie en Biélorussie .

Il s'agit très probablement de pontons de type Понтонно-мостовой парк ПMП-3 et TMM. Il faut noter ici que des poseurs de ponts de type MTU-72 ont été filmés dans la région de KOURSK.

On notera sur la première photo que la rivière PRIPYAT semble être prise par les glaces en amont du pont flottant ce qui traduit à la fois une confiance dans la prédictibilité de cette glace et dans la résistance du pont flottant .

Vous trouverez sur ce lien un historique des ponts flottants Russo-Soviétiques   et sur celui-ci une mise en perspective historique à plus grande échelle temporelle et géographique  .

Sur cette page vous trouverez tout ce que vous voulez savoir sur ce système de franchissement.

 

Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .
Zona Alfa : Les armées Russes et Oukraïniennes s'entrainent dans les zones contaminées lors de la catastrophe de Tchernobyl .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Février 2022

J'ai déjà beaucoup commenté sur ce blogue le " seabed warfare " ,  y compris l'actualité Française dans ce domaine .

Voici le discours de Mme. Florence PARLY le 14 février 2022 qui commente la doctrine Française dans ce domaine . Au delà des annonces technicistes sur la nécessité de développer un drone - en cours d'essais - capable d'évoluer à une profondeur de 6000m et de disposer de moyens de recouvrements d'épaves immergés il faut y noter la volonté récurrente de la " nation essentielle " de vouloir internationaliser les fonds marins contre la " piraterie "™© , très probablement Chinoise ou Russe voir Brésilienne

Il faut lui rappeler ici que les fonds marins c'est comme la rue , ils appartiennent à ceux qui y descendent et non pas à ceux que Mme. PARLY , le général Thierry BURKHARD ou l'amiral Pierre VANDIER autorisent à y descendre ! 

J'y note que Mme PARLY veut lancer de nouveaux  Bâtiments Hydrographiques [ Voir diagramme ci-dessous ] pour remplacer les bâtiments hydrographiques de 2nde classe La Pérouse , Borda et Laplace . Ceux-ci seront donc armés et sont appelés à être déployés aux côtés - pas en même temps - des bâtiments de l'IFREMER™ dont les missions se militarisent de plus en plus , si elles ont été civiles un jour .

Ceci amènera la France et d'autre pays à devoir clarifier le statut de ces bâtiments civils qui sont de plus en plus engagés dans des missions à caractère militaire ou servant les marines militaires de leurs pays respectifs car de nombreux états pourraient être amenés à leur interdire l'accès de leurs eaux territoriales ! Si la participation de l' Akademik IOFFE à des manœuvres navales Russes peut être pointée du doigt , il faut aussi évoquer les missions du Pourquoi-pas ? au profit du SHOM

Enfin , at last but not the least , Madame PARLY et Mongénéral  BURKHARD parlent de coopération " avec nos alliés de l'OTAN " . C'est ahurissant dans la mesure où il s'agit d'un discours censé mettre en avant l' " autonomie stratégique "™© et l' " autonomie technologique "©™ de la France . Cela signifie que pour acquérir éventuellement des briques technologiques nécessaires au développement de ces systèmes les opérateurs Français devront partager au travers d'une " diode informationnelle " les données collectées lors des missions de ces drones . On ne peut s'empêcher de penser ici aux nacelles de collecte de renseignement vendu par les Etats-Unis à la France pour les  drones Reaper™ . Il est même fort possible que l'autonomie dans le choix des missions ne soit pas totale pour la Marine Nationale et l'IFREMER™ et ces deux entités se verront assigner des " zones de responsabilité " afin d'y relever des données comme le profil bathymétrique . Je parle de " diode informationnelle " car l'information risque de mieux circuler dans un sens que dans l'autre et il ne faut pas être un grand clerc pour savoir dans lequel ! Cette chronique d'une servitude annoncée est même explicitement reconnue puisque Mme. PARLY nous annonce que la doctrine stratégique évoluera selon " les préoccupations stratégiques de nos alliés et de l'OTAN " ... ( A t=21'00 ) 

L'océanographie cela sert avant tout à faire la guerre ! 

Nota : Il faut noter que contrairement à ce qu'affirme la vidéo de l'IFREMER™ la France n'est pas la quatrième nation à avoir développé un drone " grande profondeur " piloté par une IA équipé de capteurs comme des sonars , des appareils de prélèvement physico-chimiques , des caméras mais la cinquième . Il faut en effet signaler le XLUUV Vityaz-D de CKB-Rubin™ qui a effectué une plongée à plus de 10 000 m de profondeur dans la fosse des Mariannes dés 2020 et dont un second prototype effectuera une campagne d'essais cette année afin d' " explorer des épaves dans les profondeurs de l'Océan Pacifique "  ! 

 

Ps : J'imagine que le pôvre " Commandant COUSTAUD " ( SIC ! ) doit faire des triples saltos comme Flipper en voyant son nom écorché de cette manière ... 

Seabed warfare : La Marine Nationale se jette à l'eau ...

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Février 2022

La " Jeune École " est une théorie navale développée par l'Amiral Théophile AUBE à la fin du XIX éme siècle qui - de manière succincte - privilégiait les " petits " torpilleurs face aux barlus de l'époque , les cuirassés . Ce concept était idéologique au delà d'être strictement technico-militaire puisque les " petits navires " étaient représentatifs selon les défenseurs de cette doctrine des nations démocratiques - comme la France - alors que les " gros navires " étaient représentatifs des nations impérialistes comme la Grande-Bretagne . Les théoriciens de la Jeune École prenaient pour exemple la nature en évoquant les microbes dont on venait de prouver scientifiquement l'existence qui pouvaient terrasser des êtres vivants des centaines de milliers de fois plus grands qu'eux ! 

C'est vers la constitution d'une  Mosquito fleet sur le modèle de la Jeune École  que s'oriente la marine Oukarïnienne avec l'achat auprès de la Grande-Bretagne de vedettes lance-missiles rapides P-50U Fast Inshore Attack Craft armées de missiles mer-mer Maritime BRIMESTONE.

Cet achat suit l'acquisition par l'Oukraïne en 2020 de vingt patrouilleurs auprès de la société OCEA™.

Izvestia fait le point sur cette montée en puissance de la Mosquito Fleet  Kyiévienne , les nouvelles ladyas de la marine Oukraïnienne , et son implication pour la Marine Russe dans l'espace de la Mer Noire  .

 

 

Young School  : La " Mosquito fleet" Ukrainienne représente elle un danger pour la flotte Russe dans la Mer Noire ?
Young School  : La " Mosquito fleet" Ukrainienne représente elle un danger pour la flotte Russe dans la Mer Noire ?

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre navale, #Mer Noire, #Défense, #La nouvelle Guerre Froide

Repost0

Publié le 12 Février 2022

La " marche des éléphants de mer " : Précédés par un brise-glace dont la route est reconnue par un hélicoptère Ka-27PS une vingtaine de navires de la Flotte du Pacifique s'engagent dans un champ de glace dans le détroit de La Pérouse - Пролив Лаперуза -  .

Cette vidéo confirme la nécessité pour la VMF de " griser " certains brise-glaces en les armant sur le modèle des navires de la classe " Ivan Papanine " . Dans le cadre de la coopération Russo-Chinoise renforcée à la veille des JO de Pékin cet exercice prend toute sa signification dans la mesure où il pourrait très bien s'agir d'une escadre Russo-Chinoise comme lors des exercices " Interaction maritime 2021 " !

Ces exercices interviennent dans le cadre de la protection des intérêts économiques Russes dans la région - vis à vis du Japon et des Etats-Unis NDLR  - en particulier dans la Mer d'Okhotsk . Celle-ci au delà d'être un " Bastion naval " pour la Flotte du Pacifique  est l'une des principales réserves halieutiques de la Fédération de Russie avec le Colin de l'Alaska

Cet exercice est aussi destiné à assurer la sécurité des lignes de communication maritimes le long de l'axe Arcto-Pacifique

Lors de ces exercices un submersible Etasunien de la classe Virginia a été détecté par les navires de la flotte du Pacifique dans les eaux territoriales Russes dans l'archipel des KOURILES près de l'île d'OUROUP  . Le submersible ayant refusé de répondre à une Injonction de Quitter les Eaux Territoriales Russes - IQETR - la frégate " Maréchal CHAPOCHNIKOV " a été dépêchée sur place et a utilisé un " équipement approprié " ( des charges de profondeur de type RGB-60 РГБ-60  d'exercice ? ) pour l'obliger à quitter les eaux Russes , ce qu'il a fait  " à vitesse maximale " La frégate " Maréchal CHAPOCHNIKOV " est armée du nouveau de système de lutte ASM " Otvet " . 

La rapidité de la détection de ce submersible ce samedi à 10h40 ( Heure de Moscou ) par la Marine Russe pourrait laisser supposer l'existence d'un réseau d'hydrophones immergés . Selon un expert interrogé par Izvestia la détection de ce submersible particulièrement furtif laisse supposer que les systèmes hydroacoustiques Russes ont atteint un " nouveau niveau " . Celui des fonds marins ?   L'hypothèse d'un réseau d'hydrophones immergés dans cette région a été évoquée en 2019 dans " Россия в современной геополитике " du professeur Guenady NOURICHEV . De tels réseaux existent sous une forme " civile " et active pour la surveillance de l'épaisseur des glaces et le profilage des colonnes d'eau dans la Mer d'Okhotsk ainsi que dans les équipements immergés du champ de .

 Au cours de sa fuite le submersible Etasunien aurait utilisé des leurres .

Toujours sur Izvestia , l'ancien commandant de submersible Igor KURDINE a affirmé que la Fédération de Russie était dans son droit d'utiliser des armes contre le submersible intrus dans la mesure où il avait violé les eaux territoriales Russes .

Cet incident survient quelques dizaines d'heures après que lors de l'auto-proclamée " Journée des territoires du Nord " le 7 février dernier l'ambassadeur Etasunien au Japon Emmanuel RAHM a assuré le Japon de son soutien sur ses revendications sur une partie des îles Kouriles . . Bien que la mission d'un SNA soit programmée à l'avance depuis des semaines il n'est pas impossible que un ou des observateurs militaires Japonais aient été présents à bord de ce SNA pour témoigner de la " réassurance " des Etats-Unis . Ils n'ont pas du être déçus du voyage !

MAJ du 13 février 2022 :

1- Il semble que le SNA Etasunien ait été détecté lors d'un exercice ASM au cours de ces manœuvres par un avion PATMAR Illiouchine  Il-38 associé à un navire dont le type n'a pas été précisé .

2- L'hypothèse d'un "tir de sommation " au moyen de munitions spéciales est de plus en plus évoquée par la presse Russe . 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Février 2022

Au moment où commencent des exercices militaires conjoints Russo-Biélorusses  союзная Решимость-2022 dont le scénario principal serait la défense de l'Union Russie-Biélorussie face à une agression conjointe sur quatre axes , Kommersant annonce la publication de la doctrine de défense  conjointe signée le 4 novembre 2021 par Alexandre LOUKACHENKO et Vladimir POUTINE .

Elle est aussi publiée sur le site officiel du Comité Permanent de  l'Union Russie-Biélorussie à cette adresse .

Fidèle à sa politique , Ice Station Zebra vous donne l'accès aux documents originaux pour éviter la " médiation"  par l' " Expertie " et ses exégèses Russoph... Partisanes  !

Elle prend d'autant plus d'importance qu'elle est officiellement publiée à la veille de la Conférence sur la Sécurité de Munich qui sera boycottée par la partie Russe . Les observateurs notent qu'elle reprend en partie les demandes en matière de sécurité faite par la Fédération de Russie auprès des Etats-Unis et de l'OTAN .

Le 14 novembre 2021, peu après sa signature , j'avais publié sur ce blogue une interviouve d'Alexandre LOUKACHENKO donnée à la revue Natsionalnaya Oborona .

Le Président LOUKACHENKO concluait son interviouve par ;

" La forteresse de BREST est toujours vivante . Que les Russes ne s' inquiètent pas ! Notre défense est ferme . L'essentiel est qu'au moment critique l'homme Russe nous donne l'appui de son épaule  Gardez seulement la poudre sèche " 

Brothers in arms : Publication de la doctrine militaire de l'Union Russie-Biélorussie

О Военной доктрине Союзного государства

Voir les commentaires

Repost0