defense

Publié le 20 Février 2012

Le vice Premier-Ministre Dmitri Rogozine vient de confirmer implicitement la présence , en se refusant à donner les détails *  , d'armes ( nucléaires ? )  à bord du K-84 Ekaterinbourg à bord duquel un départ d'incendie s'est produit le 29 décembre 2011. Un rapport complet , qui sera rendu public , doit lui être remis pour le 24 février prochain .[ lien ]

 

Se pose désormais la question suivante : Comment cette présence d'armes nucléaires , certainement les missiles Sineva si cette présence est avérée , n' a pas pas été détectée par l'observation satellitaire Etasunienne ? [ lien ]

 

* Рогозин отметил, что ему известно о том, находилось ли ядерное оружие на борту, однако отказался уточнить подробности.

 

"В этих вопросах не должно быть никаких волюнтаристских решений. Я и так все знаю. Вопрос в том, что я хочу, чтобы у меня были бумаги из Следственного комитета, то есть все должно быть основано на следствии, чтобы у нас не было такого, что шашкой рубанем. Вопрос не в том, было или не было (оружие на борту), вопрос в том, кто за это отвечал".

 

Article mis à jour le 20 février à 18h00

 

Пожар на АПЛ «Екатеринбург»

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 19 Février 2012

  

Lors du II Seminário de Defesa Nacional qui s'est tenu à l'auditorium Nereu Ramos de la Chambre des députés mercredi 15 février , les chefs politiques et militaires Brésiliens ont réaffirmé les prioritès de la politique de défense Brésilienne .

En fait rien de nouveau par rapport à ce qui est développé régulièrement sur Ice Station Zebra !

 

Le Ministre de la Défense Celso Amorim a ainsi réaffirmé les grands axes qu'il a développé dans son intervention publiée dans la dernière livraison de la Revue de la Défense Nationale .

 

- Il y a actuellement un processus de déconcentration du " pouvoir mondial "

-  Une " ceinture de bonne volonté existe en Amerique du Sud"

- L'Amérique du Sud doit se doter d'une base industrielle militaire forte pour défendre ses intérêts géopolitiques , plus particulièrement dans l'Atlantique-Sud

-  Cette base industrielle se doit d'être indépendante technologiquement mais les coopérations dans le domaine militaire continueront à l'aune des intérêts des états de la région.

- L'Atlantique Sud est une zone d'intéret stratégique pour l'Amérique du Sud et la coopération avec l'Afrique doit être renforcée .

- Citant Le Prince de Machiavel , Celso Amorim estime que les périodes de paix doivent être utilisées pour préparer des conflits éventuels .

 

Le CEMA Brésilien , le général José Carlos de Nardi a défini de manière plus précise les missions des forces armées Brésiliennes pour les 20 prochaines années .

 

- Défense des frontières , de l'Amazonie et de l'"Amazonie Bleue" . Paraphrasant Choiseul et les " canons du roy " , le CEMA a ainsi déclaré que " La souveraineté Brésilienne sur les espaces maritimes s'étend jusqu' à la capacité des patrouilles de la Marine ". Cette " frontière virtuelle " est aussi pour le CEMA la " dernière frontière Brésilienne "

- Constitution d'une deuxième escadre qui sera stationnée dans le Nordeste .

- Redéploiement des unités stationnées dans le Sud et dans le Sud-Ouest - frontière avec l'Argentine ! - afin de créer une réserve opérationnelle et des brigades destinées à la protection des frontières ( au Nord ) .

- Redéploiement des unités aériennes stationnées dans le Sud vers la région Amazonienne .

- Renforcement des capacités de défense en matière de guerre cybernétique et de défense anti-aérienne .

 

Ce séminaire fera l'objet d'un compte rendu complet et d'une analyse dans La lettre d'Ice Station Zebra N°5 du 12 mars 2012.

 

  null

 

null 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 17 Février 2012

L'Amiral Vladimir Vyssotski vient de confirmer que les BPC de la classe Mistral livrés par la France à la Russie auront leur défense anti-aérienne renforcée par des systèmes anti-aériens Russes . [ lien ] Parmi les autres modifications par rapport à un BPC " sur catalogue " il faut aussi signaler le renforcements des spots pour hélicoptères qui devront être capables d'accueillir la version navalisé de l'hélicoptère d'assaut Kamov Ka-52 Alligator [ KA52-K ] dont les essais en mer ont été conclus avec succés début septembre 2011 . [ lien ] et [ La lettre d' Ice Staion Zebra N°3 ] L'objectif des chefs militaires Russes est de transformer les BPC en véritables navires d'assaut amphibie capables d'assurer de manière autonome leur défense AA. "Nous avons l'intention d'installer des systèmes de missiles pour mieux protéger le navire et d'augmenter le nombre d'hélicoptères de lutte anti-sous-marine. Les Mistral qu'on construit pour la Marine Russe seront probablement équipés d'armes dotées d'ogives spéciales de conception Russe" a déclaré le chef militaire Russe .

 

Ce ne sera toutefois pas une sinécure pour les ingénieurs et techniciens du CMI  Russe  .

 

La défense AA d'un navire se définit en effet dés la conception initiale d'un navire et la " greffe " ultérieure d'un système AA si elle est mal pensée peut diminuer considérablement les performances de celui-ci , voir affecter les autres équipements du navire et diminuer ses capacités opérationnelles initiales [ interférences entre les systèmes de detection et de poursuite de cibles et les communications ou autres systèmes electroniques du navire ] .

Cette défense AA , très probablement " en couches " , doit constituer une " bulle " autour du navire à la fois contre les aéronefs évoluant à haute altitude mais aussi contre les missiles de croisière anti-navires " sea-skimming " .

La difficulté d'intégrer à posteriori des systèmes AA sur les BPC classe Mistral est accrue par le fait que ceux-ci ne présentent pas de plan de symétrie longitudinal , tout comme un PA , et donc les systèmes tribord seront très probablement différents des systémes babord . Il  faut aussi assurer la coordination entre les systèmes de detection et de poursuite de tribord et babord , les systèmes centraux et déportés , afin de ne pas laisser de " zone morte "non-protégée  .  

Les ingénieurs et techniciens du CMI Russe vont probablement s'inspirer des systèmes AA du PA " Admiral Kouznetsov " et des navires en service au sein de la VMF .

Parmi les systèmes qui seront intégrés au BPC Mistral " Russe " , il y aura probablement le CIWS " Kashtan" [ voir video ] et/ou  le 3K95 "Kinzhal" , version navalisée du système TOR M-1 . On peut toutefois penser qu'il est hautement improbable , compte tenu des modifications nécessaires à apporter à la structure du navire , que le système  С-300ФМ ,  [ lien ] fasse partie des projets Russes pour la défense AA des  BPC !

 

 

 

Si l'amiral Vyssotski a bien annoncé que les BPC classe Mistral livrés à la Russie seront utilisés en tant que navires d'assaut amphibie au sein d'une Task-Force , il n' a rien évoqué quand à l'intégration éventuelle de systèmes ACT [ Action Contre la Terre ] à leur bord .

L'intégration de systèmes de défense contre les submersibles type RBU-12000 n' pas non plus été évoquée .3  " La plupart des armes seront fabriquées en Russie. Nous ne tenons pas à l'installation des lance-torpilles" a t'il déclaré  .

 

  © Daniel BESSON Février 2012 - Reproduction interdite .

 

  ЗРК

 Mistral class amphibious assault ship

 

 

 ka-52seve.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 14 Février 2012

Une nouvelle publiée - personne n'est pas parfait - par le journal Kommersant Vlast est désormais reprise par tous les medias- prima inter pares par The Barents Observer - ,The Washington Post , les agences de presse éprises de sensationalisme : Selon des " sources anonymes " au sein de la marine Russe le K-84 qui a été endommagé par un incendie le 29 décembre dernier alors que le bâtiment était en cours de réparation ou de modernisation au chantiel naval de Rosliakovo avait à son bord sa dotation de  16 missiles à têtes nucléaires R-29RMU2 Sineva .

Mieux ! Le journal Russe - pourtant réputé pour son sérieux - affirme " avec confiance " que le submersible avait à son bord au moins  " deux torpilles à ogives nucléaires " ! [ lien ]

 Et tout le monde de citer pour "preuve " que le submersible aprés son avarie a été remorqué vers un site d'entreposage des missiles ballistiques de la Flotte du Nord .

Selon les " journalistes " de Kommersant Vlast , MM. Mikhial Loukhine et Ivan Safronov , selon ceux qui reprennent cette " information " en y ajoutant leurs commentaires ,  la décision de ne pas décharger les missiles du SNLE aurait été prise dans l'objectif de conserver une parité nucléaire avec les Etats-Unis .

  

Or avant de verser dans le sensationalisme et de brandir le spectre d'un Tchernobyl - dans l'optique de décredibiliser le nucléaire militaire Russe et de destabiliser le pouvoir Russe, et en particulier M. Dmitri Rogozine , à la veille des élections présidentielles  -  tout ce petit monde qui disserte de la présence de missiles balistiques à bord du K-84 devrait réviser ses " fondamentaux "  de la dissuasion nucléaire !

Il existe entre les EU et la Russie un traité du nom de New START, signé au forceps mais quand même signé . Celui-ci autorise , mais elle existerait aussi sans le traité , une surveillance des activités militaires nucléaires de chacun des signataires . Cette surveillance se fait en particulier au moyen de satellites qui " monitorent "  jusqu' à la moindre opération de chargement ou de déchargement de missiles à bord des submersibles y compris lors des opérations de maintenance : Chacune des deux parties signataires peut connaître à un instant " t " la présence , le nombre exact de missiles à bord de tel submersible lorsqu'il est à quai ou leur absence , les trappes des puits à missiles devant être ouvertes . Chacune des parties doit référer à l'autre l'endroit d'entreposage des missiles non-déployés et autoriser les inspections . [ lien ]   Il n' ya  a pas de " missiles baladeurs " ! Comme on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même , la surveillance satellitaire y pourvoit et une opération de chargement ou de déchargement de SEIZE missiles à bord d'un submersible durant plusieurs jours est parfaitement observable - le mot poli pour " espionnable " - par satellite . [ voir photo déclassifiée pour apprécier cette capacité de surveillance ] De la même manière le fait qu'elle n'ait pas eu lieu est tout aussi observable !

  

Le 29 décembre 2011 , les chefs militaires Etasuniens étaient donc parfaitement au courant de la présence ou non de missiles balistiques armés de têtes nucléaires à bord du K-84 Ekaterinbourg . Gageons qu'en cas de présence à bord de ces missiles à l'annonce de l'incendie , ils n'auraient pas fait preuve du mutisme qu'ils ont affiché et auraient certainement , à minima , prévenu leurs alliés dans la région et en particulier le gouvernement Norvégien toujours soucieux de " dénucléariser " militairement  la Russie !

Le mutisme de la diplomatie Us , l'absence de " fuites " en provenance du DOD sont certainement la meilleure des preuves que les missiles Sineva n'étaient pas à bord du SNLE K-84 Ekaterinbourg le 29 décembre 2011 !

 

  

Comme le souligne l'analyste militaire Viktor Litvokine , il faut desormais que les autorités Russes réagissent " fermement " contre les propagateurs de telles inepties , et on vient de voir que ce en sont , et de comprendre " qui " cherche à nuire au pouvoir Russe et à le destabiliser  à travers sa Marine à la veille des élections présidentielles .

  

Ps : Concernant cette " traçablité " des missiles balistiques , une réunion s'est tenue il y a 48h entre des responsables Russes et Etasuniens dans le cadre des accords New START . La partie Etasunienne , à travers du nouvel ambassadeur Michael Mac Faul , a proposé de " marquer " les lanceurs mobiles de missiles Russes de modèle RS-24 Yars et Topol avec des caractères alphanumériques visibles par satellite afin d'augmenter leur traçabilité ! ... Ni plus , ni moins !

  

 

Ice Station Zebra : Piercing a fog of lies ! ©

 

 

Documentation : Un document assez " aride " mais qui permet au moins de savoir de quoi l'on parle !

http://lugar.senate.gov/issues/start/pdf/R41219.pdf

 

 

 

 

null

  

  

  

 

 

null

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 2 Février 2012

Les forces armèes Arméniennes fêtent  leur 20 éme anniversaire !

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 23 Janvier 2012

J'ai souvent parlé de " courage géopolitique " dans l'attitude de la Russie face au dossier Syrien et en particulier dans la poursuite de ses livraisons d'armes .

C'est le cas des systèmes de défense côtiers BASTION- P qui ont été récemment mis en service , mais aussi de l'escale d'un cargo dans le port de Tartous qui selon plusieurs sources transportait des armes .

La Russie poursuit cette politique , ce qui marque sa confiance dans la pérennité du gouvernement en place .

L'agence Russe d'exportation de matèriel militaire  Rosoboronexport  aurait signé selon le journal Kommersant  un contrat de USD 500 Mio au mois de décembre2011 pour la livraison de 36 avions d'entraînement Yakovlev Yak-130.

Selon l'avionneur Irkut , les aéronefs pourraient commencer à être livrés dés le premier paiement effectué par le gouvernement Syrien .

La Syrie est , comme on le sait , victime de plusieurs embargos et en particulier un embargo pétrolier . Toutefois ces mesures décrétées unilatéralement par la " ligue des démocraties " ne semblent pas avoir les effets escomptés sur l'économie Syrienne .

Il se pourraît qu' à l'occasion de la vente de ces aéronefs , la Russie accorde un crédit-relais à la Syrie pour financer cet achat mais aussi compenser les conséquences de l'embargo pétrolier .

 

 

 

Russia and Syria have signed a $550-million contract on the delivery of 36 Yakovlev Yak-130 Mitten combat trainer

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 22 Janvier 2012

La tension remonte de nouveau entre la Grande-Bretagne et l'Argentine à l'approche du 30 éme anniversaire de l'expedition coloniale Britannique contre l'archipel Argentin des Malouines.

 

Cet article est désormais disponible dans sa version complète et actualisée sur La Lettre d'Ice Station Zebra N°4 de Février 2012 .

 

 

 

  

 

  null

 

Note de l'Editeur : Les commentaires insultants , y compris en privé , ne m'atteignent pas !

La ligne éditoriale de ce blogue n'est pas " Franco-Française " mais alternative et progressiste .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 20 Janvier 2012

Le Ministère Russe de la Défense a commencé les préparatifs pour les exercices d'Etat-Major  Caucase-2012 - kavkaz 2012 - qui cette année auront une ampleur exceptionelle .   

Ces exercices serviront aussi à tester les capacités opérationelles du système de défense anti-aérienne Barnaul-T déployé en décembre 2011 en Tchétchénie et dans le Caucase du Sud .[ voir video ]

  

Cet article est désormais disponible dans sa version complète et actualisée sur La Lettre d'Ice Station Zebra N°4 de Février 2012 .  

  

  © Daniel BESSON - Janvier 2012 - Reproduction  autorisée uniquement  avec mention de la source .

 

 

null

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 18 Janvier 2012

Kessksékssa ? Dekoikilnouparl ?

Voilà un article qui va vous donner l'occasion de vous replonger dans vos cours de chimie orga de terminale !

 

Le polybutadiène hydroxyl-terminé - HTPB - est un composé organique qui entre dans la composition , ou qui sert à la fabrication , des propergols de fusées ou de missiles[ lien ] , [ lien ] et [ lien ] , mais qui a aussi des applications dans l'industrie civile comme les résines d'étanchéification .

 

Cet article complet et mis à jour est desormais lisible sur La lettre d' Ice Station Zebra N°4 de Février 2012 .

 

 

 

Source : Blogosphère Défense et GP Brésilienne , Valor Economico

 

 

 

 

 

 

 

  Essais du moteur L5 et vue du L75

 

 

 

  

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 17 Janvier 2012

J'évoquais avant-hier la déclaration du responsable de l'agence spatiale Russe Roskosmos , M.Vladimir Popovkine , concernant une possible action à distance par une " puissance étrangère " sur la sonde Phobos-Grunt .[ lien vers article ]

Je citais le cas  de " bouées mystérieuses " découvertes par l'ABIN - Agence de renseignement Brésilienne - au large du Centre de Lancement d'Alcantara au Brésil en 2009 . Les expertises menées par la Marine Brésilienne et des scientifiques Brésiliens  ont révélèes que ces bouées renfermaient des équipements de télécommunications , émission et réception , capables de perturber des signaux de télémètrie .

J'invite ici le lecteur à se reporter aux commentaires de Jan Z.Volens , un lecteur assidu du blogue , et très au fait des questions de sécurité et de défense Brésiliennes , en particulier celles liées aux opérations de subversion ou de sabotage  ...

 

Désormais l'hypothèse de M.Popovkine est reprise de manière publique au plus haut niveau par les  autorités politiques Russes ce qui traduit que celles-ci semblent disposer d'indices suffisants pour valider cette hypothèse.

Selon les spécialistes Russes , certains équipements de la sonde Phobos-Grunt pourraîent  avoir été détruits ou endommagés par le rayonnement ELM d'un radar de poursuite du système ABM installé sur l'atoll de Kwajalein.

Il faut ici signaler que l'hypothèse de la destruction , mise à feu intempestive du système de propulsion , d'une fusée VLS sur son pas de tir d'Alcantara par un rayonnement ELM à haute énergie avait envisagée par les scientifiques Brésiliens et la communauté du renseignement Brésilienne ...

 

Il devient en tout cas urgent pour la Russie de retrouver , que ce soit au moyen de bases louées à des " pays amis " ou à l'aide de moyens navals ,  les capacités de l'URSS à suivre des objets spatiaux sur toute leur orbite et pour les puissances spatiales émergentes [ Brésil , Inde ,.. ] de se doter de moyens de surveillance de l'espace Hertzien durant la phase de lancement . Ces états doivent se doter aussi de ces moyens de surveillance des objets spatiaux sur toute leurs orbites , peut-être au travers d'un " pool " de bases et de moyens navals en commun avec la Russie et la Chine . Il est en effet certain que les EU et l'Europe feront tout pour perturber le développement indépendant et pour leurs intêrets vitaux des projets spatiaux Brésiliens , aujourd'hui Latino-Américains , Indiens , Indonésiens ,Sud-Afrricains et Sud-Coréens . Il faut enfin signaler que les différentes " coopérations " et " partenariats "proposés par les agences spatiales Etasuniennes et Européennes à des états Latino-Américains , Africains ou Asiatiques ne sont que des prétextes pour contrôler - espionner - , canaliser et éventuellement retrader les programmes spatiaux des puissances émergentes . Seuls la Russie et la Chine , et aussi l'Ukraine , sont susceptibles de fournir à ces puissances émergentes une coopération dénuée d'arrière-pensées .

 

Contrairement à ce qu'affirme Mme.Isabelle Sourbès-Verger , qui reconnaît - enfin , je l'ai toujours affirmé avec les responsables Russes et Brésiliens - la possibilité technique d'une telle " prise de contrôle " d'une sonde par un rayonnement ELM intense comme celui d'un radar , les technologies et techniques de " rendez vous spatial " et en particulier la capacité de la sonde à se poser sur Phobos mettent en oeuvre des technologies de guidage utilisables dans la défense anti-balistique et en particulier celles liées à l'interception exo-atmosphèrique d'une ogive -  Exoatmospheric Kill Vehicle  - [ lien ] . Il y donc bien un " intêret " de la part des EU à compromettre le succés d'une telle mission qui va au delà d'un remise en cause d'un hypothétique rapprochement politique et d'une coopération spatiale avec la Russie ! [ lien ]  et [ lien ]

 

 

 

MOSCOU, 17 janvier - RIA Novosti

La version de l'accident de la sonde martienne Russe Phobos-Grunt, selon laquelle l'appareil aurait été affecté par un radar américain, est envisageable, a déclaré mardi à Moscou le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine.

"Cette hypothèse a bel et bien le droit d'exister. Toutefois, j'espère qu'elle n'est pas fondée ", a fait savoir M.Rogozine lors d'un point de presse.

Selon le vice-premier ministre, les spécialistes Russes indiquent que "des défaillances fréquentes se produisent dans la partie de la Terre qui n'est pas contrôlée par Roskosmos (agence spatiale russe, ndlr)".

  

La sonde Phobos-Grunt devait prélever des échantillons de sol sur Phobos, une lune de Mars, et les ramener sur Terre dans trois ans. Lancé depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) le 9 novembre 2011, l'appareil s'est séparé de son lanceur Zenit-2SB, mais une panne du propulseur l'a empêché de prendre la direction de Mars. Lundi dernier, les troupes aérospatiales Russes ont annoncé que des fragments de la sonde étaient tombés dans le Pacifique à 1.250 km à l'ouest de l'île chilienne de Wellington.

Mardi 17 janvier, le quotidien russe Kommersant a rapporté que la sonde accidentée pourrait avoir subi l'influence d'un radar Etasunien se trouvant sur l'atoll de Kwajalein (îles Marshall). [ voir photo ] et  

[ lien ]

 

 

 

 

 

 





 

Les experts Russes vérifient l'hypothèse selon laquelle la sonde martienne russe accidentée Phobos Grunt aurait été involontairement affectée par l'émission d'un radar américain, a annoncé à RIA Novosti Iouri Koptev, ancien directeur de l'Agence spatiale Russe Roskosmos.

"Cette hypothèse est réelle. Pour vérifier sa véracité, une expérience sera menée en laboratoire, au cours de laquelle un appareil comportant un équipement similaire à celui installé à bord de Phobos Grunt sera soumis à un rayonnement dont la puissance totale correspond à une éventuelle émission du radar américain", a indiqué M.Koptev, qui dirige la commission interministérielle chargée d'analyser le vol de la sonde.

L'interlocuteur de l'agence a précisé que l'expérimentation serait menée dans les plus brefs délais.

"Les résultats de l'expérimentation permettront de confirmer ou d'infirmer cette version", a-t-il expliqué, avant de confirmer qu'un radar américain surveillait la trajectoire d'un astéroïde lors de la deuxième évolution de la sonde autour de la Terre.

La sonde Phobos-Grunt devait prélever des échantillons de sol sur Phobos, une lune de Mars, et les ramener sur Terre dans trois ans. Lancé depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) le 9 novembre 2011, l'appareil s'est séparé de son lanceur, mais une panne du propulseur l'a empêché de prendre la direction de Mars.

Lundi 16 janvier, les troupes aérospatiales russes ont annoncé que des fragments de la sonde étaient tombés dans le Pacifique à 1.250 km à l'ouest de l'île chilienne de Wellington.

Citant une source au sein de l'industrie spatiale russe, le quotidien Kommersant a fait savoir mardi que la sonde Phobos Grunt aurait pu subir l'influence du radar américain installé sur l'atoll Kwajalein (îles Marshall). Les spécialistes estiment que l'émission du radar pourrait avoir affecté les systèmes électroniques de l'appareil russe au cours des premières heures suivant son lancement.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0