defense

Publié le 24 Septembre 2010

MOSCOU, 24 septembre - RIA Novosti

 

La Russie relancera à partir de 2015 la production d'écranoplanes (hydravions volant sur coussin d'air) militaires et civils de nouvelle génération, a annoncé vendredi à Moscou Sergueï Platonov, directeur général et constructeur en chef du bureau d'études des navires à effet de surface Alexeïev (groupe Radar).

"Un projet de création des écranoplanes (navions) de nouvelle génération, d'un déplacement de 50 t, de 100 t et de 600 t, sera soumis au gouvernement avant octobre (…) Nous pourrons produire les premiers modèles dans quatre ou cinq ans et passer à la construction d'écranoplanes avec un déplacement de 2.000 à 3.000 tonnes avant 2020", a déclaré M.Platonov.

 

L'écranoplane, hybride d'un navire et d'un avion, est capable d'emporter 32 missiles multirôles de type Klub, en volant à une vitesse de 500 km/h à 2 ou 3 mètres au-dessus de l'eau. Sa charge utile représente 40% de son déplacement total ce qui est impossible chez les navires et les avions, a-t-il indiqué.

 

La Russie compte produire des écranoplanes à double usage - militaire et civil - sans analogue au monde, selon lui. Les Américains mènent des travaux dans ce domaine depuis dix ans, mais ils n'arrivent même pas à créer un modèle expérimental, alors que les Russes avaient déjà un écranoplane d'assaut baptisé Lun et l'écranoplane de débarquement et de sauvetage Orlenok à l'époque de l'URSS, a rappelé M.Platonov. [ Voir vidéos ]

Le Lun, d'un déplacement de 400 t, et l'Orlenok, d'un déplacement de 20 t, avaient une vitesse de 400 à 600 km/h et pouvaient se poser sur les vagues hautes de 3 mètres, a précisé le responsable.

  

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 24 Septembre 2010

La France est prête à accorder un transfert de technologies aux chantiers navals Russes dans le domaine de la construction navale a précisé le président du GICAN -  Groupement Industriel des Constructions et Armements Navals - Jean-Marie POIMBOEUF cité par La Voix de la Russie [ 1 ] :

" Nous ne voyons rien d'extraordinaire dans le transfert de technologies modernes de construction navale vers la  Russie et en particulier celles concernant  la construction de grands navires amphibies tels que les BPC « Mistral ». Le président Français Nicolas Sarkozy a pris la décision et nous l'appuyons   "

 

M. Gilles Langlois de DCNS précise en outre que les constructeurs Français sont prêts à modifier le BPC Mistral  en conformité avec les exigences de la Marine Russe :

" Tout dépendra des demandes  de l'armée Russe qui décidera des navires dont elle a besoin . Nous sommes prêts à modifier la conception du Mistral pour que les exigences  soient pleinement satisfaites " [ 2 ]

 

La version de base est le " Mistral 210 " d'un déplacement de 21 000 tonnes et d'une longueur de 199 m , il existe la version " Mistral 140 " d'un déplacement de 14 000 tonnes et d'une longueur de 169 m.

 

On peut spéculer sur les modifications réclamées par la Marine Russe :

 

- Renforcement structurel du navire pour augmenter sa survavibilité dans la zone des combats et pour en faire un veritable navire d'assaut amphibie .

- Aménagements pour des systémes d'armes défensifs comme une artillerie de défense rapprochée à tir rapide - CIWS - de type Kashtan- M [ Voir video ]  et/ou silos-canisters pour missiles de croisière .

- Aménagement plus " spartiate " permettant une capacité d'emport plus élevée en personnel .

- Capacités de navigation arctique , un des BPC étant destiné à la Flotte du Nord

- Intégration de systèmes de navigation et de postionnement dynamique compatibles GLONASS

- Pods orientables de type Azipods [ aux capacités arctiques prouvées ] déja en service au sein de la marine marchande Russe plutôt que pods Franco-Anglais Alstom Mermaid .

- Aménagement des spots pour hélicoptères de modèle Kamov et aménagement du radier pour des hydroglisseurs d'assaut de type  Murena - Projet 12 061 [ ou modéle en cours de développement car les Zubr ne peuvent pas enradier sur un classe Mistral en raison de leur encombrement ] et la batellerie Russe . [ Voir 2eme video ] Selon certaines sources Russes la société ARMARIS  étudierait les modifications nécessaires pour l'enradiage des projet 12061 Murena et ce dés l'annonce par la Russie de son interêt pour un BPC classe Mistral .[ 4 ]

 

 

 

Le choix par la Russie du navire Français de classe Mistral est "pratiquement acquis", et l'appel  d'offres lancé en septembre est une "formalité", a affirmé une  source à l'Etat-major de la Marine Russe.[ 3 ]

 

Liens :

[ 1 ] Франция готова передать России технологии постройки кораблей типа "Мистраль" - Depêche de La Voix de la Russie du 22 septembre 2010 .

[ 2 ] Франция готова модифицировать "Мистраль" под требования ВМФ России - Depêche de La Voix de la Russie du 24 septembre 2010

[ 3 ] Le choix du navire français Mistral par Moscou "pratiquement acquis" - Depêche de La Voix de la Russie du 21 septembre 2010

[ 4 ]  Нужны ли России корабли типа "Мистраль"? - Article du 20 novembre 2009 .

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 20 Septembre 2010

MOSCOU, 20 septembre - RIA Novosti

 

La Russie ne compte ni militariser l'Arctique ni créer de "troupes arctiques", a déclaré lundi Anton Vassiliev, représentant russe auprès du Conseil de l'Arctique.

"Nous soulignons que la Russie n'envisage pas la création de troupes arctiques. Mais nous voulons en revanche renforcer l'infrastructure des forces qui assurent la sécurité de la navigation dans l'Arctique", a annoncé M. Vassiliev lors d'un point de presse consacré au forum international "Arctique, territoire de dialogue", qui se tiendra prochainement dans la capitale russe.

Bien que Moscou ait l'intention d'améliorer son système de surveillance dans l'Arctique, "toute rumeur concernant la militarisation de la région ne correspond pas à la réalité", a insisté le diplomate russe, également président du Comité des représentants de haut niveau auprès du Conseil euro-arctique de Barents.

Organisé par la Société géographique russe, le forum international "Arctique, territoire de dialogue" se tiendra à Moscou les 22 et 23 septembre. Les sujets clés à l'ordre du jour sont les problèmes actuels de l'Arctique liés aux intérêts nationaux, la protection de l'environnement dans la région et l'exploration des ressources minérales.

La couverture médiatique de l'événement sera assurée par l'agence RIA Novosti.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 20 Septembre 2010

Un accord multilatéral sur la coopération dans les opérations de recherche et de sauvetage dans l'Arctique pourrait être signé au cours de la prochaine réunion ministérielle du Conseil de l'Arctique au printemps de 2011  a déclaré lundi l'ambassadeur itinérant  Anton Vasiliev .

La mise en place de cet accord a été rendue possible par la coopération poussée entre la Russie et les Etats-Unis .

La Russie participe déja avec les états riverains de la Mer de Barents à des exercices visant à mutualiser les forces de sécurité civile et à assurere leur interopérabilité , par exemple " Barents 2009 ".

Un tel accord est rendu nécessaire par l'augmentation des activités humaines dans l'Arctique comme la prospection off-shore des hydrocarbures mais aussi le trourisme et le commerce maritime .

 

 

Liens :

[ 1 ]  Страны Арктики могут подписать соглашение о поиске и спасении в 2011 г Depêche de Ria Novosti du 20 septembre 2010 .

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 17 Septembre 2010

Alors que le ministre de la défense Russe Anatoly Serdioukov effectue une visite aux Etats-Unis et que la Russie et la Norvége ont signé un acoord pour la délimitation de leur frontière maritime , un incident naval s'est produit en Mer de Barents mercredi dernier entre la frégate USS Taylor [ Voir photo ] et un aéronef de l'aéronavale Russe .

Selon un rapport révélé sur la chaîne CBS , un aéronef de l'aéronautique navale Russe - probablement un TU 95 Bear ou un Ilyushin Il-38 - aurait survolé à trés basse altitude en configuration d'attaque [ soutes  à munitions ouvertes ] - une " posture typique de la Guerre Froide " - à deux reprises la frégate USS Taylor . Par la suite un navire Russe serait apparu à l'horizon d'ou a décollé un hélicoptère qui a tourné " de très près " autour de l'USS Taylor .

Le navire Etasunien revenait d'une visite au port de Mourmansk .

L'incident a été évoqué lors d'une rencontre entre le Chef des opérations navales de l' US Navy , l'amiral Gary Roughead et son homologue Russe , l'amiral Vladimir Vyssotski .[ 1 ]

 

 

Liens :

[ 1 ] Report: Russians buzz frigate after visit - Depêche de Navy  News du 17 septembre 2010 .

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 15 Septembre 2010

Deuxième " douche froide " pour l'OTAN et son projet interventionniste global qui transparait dans son projet de doctrine stratégique : Apres le Brésil par la voix du Ministre de la Défense Nelson Jobim qui a récusé toute ingérence de l'Alliance dans l'Atlantique Sud ,[ 1 ]  c'est au tour de la Russie , cinq jours après la rebufade Brésilienne , par la voix de son Président Dmitri Medvedev qui récuse une présence de celle-ci dans le dossier de l'Arctique . Ce point de vue exprimé par le MAE Serguei Lavrov en réponse à une de mes questions lors d'une conférence de presse sur Ria Novosti [ 2 ] , l'est désormais au plus haut sommet de l'Etat Russe .

 

MOURMANSK, 15 septembre - RIA Novosti

 

Moscou suit avec inquiétude les activités de l'OTAN en Arctique et préconise une coopération non militaire dans cette région, a déclaré mercredi à Mourmansk le président russe Dmitri Medvedev lors d'une conférence de presse conjointe avec le premier ministre norvégien Jens Stoltenberg.

 

"La Fédération de Russie suit avec préoccupation les activités de l'OTAN en Arctique qui représente une zone de la coopération économique. La présence d'un facteur militaire soulève toujours des questions supplémentaires", a indiqué le président Medvedev à l'issue de la cérémonie de signature d'un accord russo-norvégien sur la délimitation de la ligne frontalière en mer de Barents et dans l'océan Glacial Arctique.

 

"Nous pouvons nous passer de l'OTAN en Arctique, parce qu'elle recèle des richesses communes qui n'ont rien à voir avec les missions militaires. Il suffit d'y utiliser les mécanismes économiques définis par les documents internationaux que nous signons", a indiqué le chef de l'Etat russe.

 

"L'escalade de la présence de l'Alliance dans la région arctique ne favorise pas le développement de la coopération". "Nous souhaitons que la zone de la coopération arctique soit pacifique et que nous nous mettions d'accord (avec l'Alliance) tout comme nous l'avons fait avec nos amis norvégiens", a conclu le président.

 

Articles associés :

 

[ 1 ] FLASH - Nelson Jobim : Le Brésil ne veut pas de l'OTAN dans l'Atlantique Sud !

[ 2 ] Partage de l'Arctique: UE et OTAN pas partie prenante (Lavrov)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 8 Septembre 2010

MOSCOU, 6 septembre - RIA Novosti

Des tirs réels de missiles sol-air russes S-300 se dérouleront mardi 7 septembre en mer de Barents dans le cadre d'exercices du groupement des troupes balistiques de Kola, a annoncé lundi à Moscou le porte-parole du ministère russe de la Défense Vladimir Drik.

"Le 7 septembre, nos unités tireront des missiles S-300 depuis leur base sur l'île de Kildin (mer de Barents) contre différentes cibles aériennes lancées par des navires de la flotte du Nord", a annoncé le sous-colonel Drik.

Les exercices se tiendront sous le commandement du colonel Andreï Demin, chef du groupement de Kola, a précisé le porte-parole.

 Plusieurs navires de la Flotte du Nord participent à ces exercices qui comportent une composante maritime avec une école à feu , des exercices de lutte ASM ,...[ 1 ]

 

 

 

Liens :

[ 1 ]  Учения Северного флота в Баренцевом море перешли в активную фазу  Communiqué du Ministère de la Défense du 7 septembre 2010 .

 

Voir aussi :

Ракетные пуски на Северном флоте прошли в штатном режиме

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 31 Août 2010

 

NORILSK (nord), 31 août - RIA Novosti

Des porte-hélicoptères français de type Mistral pourraient être construits sous licence aux chantiers navals Admiralteïskie Verfi de Saint-Pétersbourg, a déclaré mardi devant les journalistes à Norilsk le vice-premier ministre russe Igor Setchine.

"L'usine Admiralteïskie Verfi peut le faire… On peut aussi moderniser Iantar (chantiers navals de Kaliningrad), mais on peut tout aussi bien construire une nouvelle usine. On ferait mieux cependant, en choisissant une usine qui le fasse sans grandes dépenses", a estimé M.Setchine, chef  du Conseil des directeurs du holding OSK.

Initialement, la Russie avait l'intention d'acheter à la France un porte-hélicoptère de type Mistral et d'en construire elle-même trois autres sous licence. Mais plus tard, on a appris que des négociations étaient en cours sur le schéma "2+2" prévoyant la fourniture par la France de deux navires clefs en main et la construction de deux autres en Russie.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 21 Août 2010

Quelques idées en vrac sur l' " affaire " , étant de nouveau sur le départ :

 

L'annonce d'un appel d'offre international pour la fourniture à la Russie de plusieurs BPC ou LHD a provoqué un débat qui , amha , n' a pas lieu d'être :

 

* Ce contrat a été trop " intellectualisé " par la presse et les media  . On a parlé de la guerre Russo-Georgienne et du " neo-impérialisme Russe " , de la situation des " drouâdelôms " en Russie . En Corée du Sud il est loin de faire les gros titres de l'actualité comme me l'a confirmé un journaliste Sud-Coréen joint par mail . La Corée du Sud n' a pas la chance d'avoir non plus des Kim Gluk Sman ou des Ban Le Vy .

Les Coréens sont beaucoup plus pragmatiques : Pétrole de Sibérie  et  gaz de Sakhaline contre navires , chantiers navals et dollars et même des technologies militaires [ Voir infra ] .

 

* La France a été soumise et reste soumise à de nombreuses pressions internationales [ Géorgie , Roumanie , Pologne , Baltes , USA  ] pour ne pas honorer ce contrat . Rien de cela pour la Corée du Sud .

Ceci est le résultat de notre intégration au sein de l'OTAN et de l'Ue .

La Corée du Sud semble beaucoup plus libre de vendre des " technologies sensibles " à la Russie , que ce soit des stations de liquéfaction de gaz naturel , des méthaniers de classe arctique ou des " coques motorisées " !

 

* Il n'est , bien sûr , pas question de vendre à la Russie des technologies comme le système de combat Senit 9 ou des radars 3D mais bien une " coque motorisée " cad un navire " bon de mer " mais pas " bon de guerre " . Encore que " bon de mer " signifie que les systèmes de navigation seront compatibles aux normes GLONASS et non pas GPS .

 

* A l'aune du point précédent , Daewoo n'hésite pas dans le cadre du contrat à accorder à ses partenaires Russes d'OSK des transferts de technologies conséquents , principalement dans le domaine de la construction navale modulaire , et sur la quantité de travail dévolue aux chantiers Russes .  Il est refusé aux chantiers navals Russes ce qui a été consenti dans la cadre de la construction du " Mistral " à savoir la construction de modules par des chantiers étrangers [ Dantzig  ] . Or de Petrograd  ou Koenigsberg  jusqu' à Saint-Nazaire ou  Brest , il n' y a pas beaucoup plus de chemin pour une barge qu' à partir de Dantzig  !

De la même manière , il ne semble pas y avoir de" ligne rouge " entre Daewoo et OSK à savoir la possibilité pour les chantiers Russes de développer une gamme de BPC ou LHD pour le marché international qui semble prometteur :BRIC , Turquie , Indonésie ,Argentine , Chili , Af du Sud , Thaîlande ,  Singapoure et même la Pologne ....Une douzaine de marines , voir plus , désirent acquérir ce type de navires .

Sur tous ces points la visite des dirigeants d' OSK  fin septembre en France sera cruciale mais in fine OSK  et Daewoo dans le domaine militaire peuvent développer des synergies à l'échelle internationale alors  que OSK , et même OPK , apparaissent comme des concurents de DCN sur les marchés internationaux  !

 

 

* Il y a une " synergie stratégique " entre la Corée du Sud et la Russie : Ces deux pays cherchent à développer des moyens amphibies de projection et cela passe par une coopération  dans le domaine de l'armement . La Russie dans le cadre du programme " Brown Bear " d'épuration de sa dette  vis à vis de la Corée du Sud a ainsi livré des aéroglisseurs d'assaut Murena - E et des hélicoptères Kamov-32 à la Marine Coréenne  .

La Russie participe aussi au développement de l'industrie spatiale Sud-Coréenne et dans ce domaine il n' y pas de préjugés quand au transfert de technologies de la part de la Russie .

 

* Il y a une " synergie géostratégique " entre la Corée du Sud et la Russie en Asie bien au delà de la situation de la Corée du Nord . Dokdo ou Rochers Liancourt est le toponyme d'un groupe d'ilots Coréens revandiqués par le Japon . Ce n'est pas un hasard si le premier bâtiment de projection de la marine Sud-Coréenne a été baptisé ainsi .

La Marine Russe a fait savoir que ce type de navire sera prioritairement affecté à la défense des Kouriles revandiquées elles aussi par le Japon .

On pourrait difficilement trouver des synergies stratégiques et surtout géo-stratégiques , mis à part peut être le gazoduc Nord-Stream , entre la France et la Russie dans la Baltique et le projet OSK-Daewoo prend ainsi une tout autre dimension .

  Comme je l'ai deja signalé plus haut  , la livraison éventuelle de submersibles et de BPC à la Pologne par DCNS peut même générer des intêrets géo-stratégiques opposés dans la Baltique à moins que DCN ne se retrouve dans la position d'un Basil Zaharoff livrant des systèmes d'armes à des adversaires potentiels avec une version Low-Tech pour l'un deux !

 

 

* La coopération dans la construction navale entre la Russie et la Corée du Sud est deja de la routine , du " business as usual " , alors que tout reste à faire dans ce domaine entre la France et la Russie . Ce ne sont pas les attitudes frileuses , les préjugés , les soupçons de la part de la partie Française , que ce soit chez les diplomates , les militaires ou les industriels qui vont contribuer à créer la confiance .

Le chantier naval construit par Daewoo à Bolchoy Kamen dans le Primorie devrait être opérationnel Q1 2012 alors qu'entre la France et la Russie on en reste aux échanges verbaux et aux déclarations d'intentions comme celle de l'amiral Pierre-François Forissier en mars 2010 .

 

  * L'intégration de la Russie dans certaines structures Européennes , et c'est aussi à cette aune  que le dossier du " Mistral " peut être analysé ,  a été marquée par des humiliations diplomatiques et l'obligation pour la Russie de monter " patte blanche " . A chaque coup de matraque sur la tête d'un activiste des voix s'élèvent au sein de ces structures , et la diplomatie Française n'est pas en reste , pour dénoncer le triste sort des " opposants " en Russie .

Depuis 15 ans la Corée du Sud oeuvre au contraire à l'insertion de la Russie dans les structures de coopération de la zone Asie-Pacifique,  parfois en s'opposant aux  Etats-Unis , sans jamais s'ingérer dans les affaires politiques intérieures de la Russie .

Il en est de même sur le dossier de l'adhésion de la Russie à l'OMC .

Monsieur Kouchner a clairement  fait savoir qu'il exigeait un " linkage " entre le dossier politique des relations Franco-Russes et la vente de ces BPC . Ces exigences n'apparaissent nul part dans le cadre des relations Russo-Coréennes .

Au même moment ou les diplomaties Européennes dénonçaient " l'agression Russe en Géorgie " , des analystes Sud-Coréens envisageaient avec approbation un condominium Russo-Chinois sur la Corée du Nord en cas d'implosion du régime de PyongYang !

 

 

 

Certains diplomates ont exprimé le souhait que la Russie " retire son offre " afin de ne pas " gêner la France vis à vis de ses alliés [ de l'OTAN ] "

Qu'ils se rassurent !

C'est peut être ce qui va en défintive arriver .

La dernière tentative de la diplomatie Française , " jouer " les chantiers OPK  contre le consortium OSK-Daewoo , cad essayer de profiter de certaines " lutte de clans " ou présentées comme telles , pour en definitive " jouer contre Poutine " n'en est que plus pitoyable et certainement voué à l'échec !

Un de plus ...

 

  null

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 20 Août 2010

S. Korea pushes for Russian helicopter purchase

 

New Kamov KA-32 choppers would support the marines in transition of wartime operational control

The aircrafts are expected to be deployed in Dokdo-class amphibious assault ships (Landing Platform Helicopter) or landing ships (Landing Ship Tank). In case of emergency, the helicopters are optimized to fly the marines through the sky to infiltrate enemy territory, allowing the Marine Corps to conduct landing operations both ashore and in mid-air. At present, the Marine Corps has no aircraft battalion and could exercise air-infiltration operations with the help of Army helicopters, so the project has been cited as the top priority for the Marine Corps.

.............................

The introduction of the KA-32 is an issue under consultation with Russia. It has not been given final confirmation.”

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0