defense

Publié le 21 Août 2010

Quelques idées en vrac sur l' " affaire " , étant de nouveau sur le départ :

 

L'annonce d'un appel d'offre international pour la fourniture à la Russie de plusieurs BPC ou LHD a provoqué un débat qui , amha , n' a pas lieu d'être :

 

* Ce contrat a été trop " intellectualisé " par la presse et les media  . On a parlé de la guerre Russo-Georgienne et du " neo-impérialisme Russe " , de la situation des " drouâdelôms " en Russie . En Corée du Sud il est loin de faire les gros titres de l'actualité comme me l'a confirmé un journaliste Sud-Coréen joint par mail . La Corée du Sud n' a pas la chance d'avoir non plus des Kim Gluk Sman ou des Ban Le Vy .

Les Coréens sont beaucoup plus pragmatiques : Pétrole de Sibérie  et  gaz de Sakhaline contre navires , chantiers navals et dollars et même des technologies militaires [ Voir infra ] .

 

* La France a été soumise et reste soumise à de nombreuses pressions internationales [ Géorgie , Roumanie , Pologne , Baltes , USA  ] pour ne pas honorer ce contrat . Rien de cela pour la Corée du Sud .

Ceci est le résultat de notre intégration au sein de l'OTAN et de l'Ue .

La Corée du Sud semble beaucoup plus libre de vendre des " technologies sensibles " à la Russie , que ce soit des stations de liquéfaction de gaz naturel , des méthaniers de classe arctique ou des " coques motorisées " !

 

* Il n'est , bien sûr , pas question de vendre à la Russie des technologies comme le système de combat Senit 9 ou des radars 3D mais bien une " coque motorisée " cad un navire " bon de mer " mais pas " bon de guerre " . Encore que " bon de mer " signifie que les systèmes de navigation seront compatibles aux normes GLONASS et non pas GPS .

 

* A l'aune du point précédent , Daewoo n'hésite pas dans le cadre du contrat à accorder à ses partenaires Russes d'OSK des transferts de technologies conséquents , principalement dans le domaine de la construction navale modulaire , et sur la quantité de travail dévolue aux chantiers Russes .  Il est refusé aux chantiers navals Russes ce qui a été consenti dans la cadre de la construction du " Mistral " à savoir la construction de modules par des chantiers étrangers [ Dantzig  ] . Or de Petrograd  ou Koenigsberg  jusqu' à Saint-Nazaire ou  Brest , il n' y a pas beaucoup plus de chemin pour une barge qu' à partir de Dantzig  !

De la même manière , il ne semble pas y avoir de" ligne rouge " entre Daewoo et OSK à savoir la possibilité pour les chantiers Russes de développer une gamme de BPC ou LHD pour le marché international qui semble prometteur :BRIC , Turquie , Indonésie ,Argentine , Chili , Af du Sud , Thaîlande ,  Singapoure et même la Pologne ....Une douzaine de marines , voir plus , désirent acquérir ce type de navires .

Sur tous ces points la visite des dirigeants d' OSK  fin septembre en France sera cruciale mais in fine OSK  et Daewoo dans le domaine militaire peuvent développer des synergies à l'échelle internationale alors  que OSK , et même OPK , apparaissent comme des concurents de DCN sur les marchés internationaux  !

 

 

* Il y a une " synergie stratégique " entre la Corée du Sud et la Russie : Ces deux pays cherchent à développer des moyens amphibies de projection et cela passe par une coopération  dans le domaine de l'armement . La Russie dans le cadre du programme " Brown Bear " d'épuration de sa dette  vis à vis de la Corée du Sud a ainsi livré des aéroglisseurs d'assaut Murena - E et des hélicoptères Kamov-32 à la Marine Coréenne  .

La Russie participe aussi au développement de l'industrie spatiale Sud-Coréenne et dans ce domaine il n' y pas de préjugés quand au transfert de technologies de la part de la Russie .

 

* Il y a une " synergie géostratégique " entre la Corée du Sud et la Russie en Asie bien au delà de la situation de la Corée du Nord . Dokdo ou Rochers Liancourt est le toponyme d'un groupe d'ilots Coréens revandiqués par le Japon . Ce n'est pas un hasard si le premier bâtiment de projection de la marine Sud-Coréenne a été baptisé ainsi .

La Marine Russe a fait savoir que ce type de navire sera prioritairement affecté à la défense des Kouriles revandiquées elles aussi par le Japon .

On pourrait difficilement trouver des synergies stratégiques et surtout géo-stratégiques , mis à part peut être le gazoduc Nord-Stream , entre la France et la Russie dans la Baltique et le projet OSK-Daewoo prend ainsi une tout autre dimension .

  Comme je l'ai deja signalé plus haut  , la livraison éventuelle de submersibles et de BPC à la Pologne par DCNS peut même générer des intêrets géo-stratégiques opposés dans la Baltique à moins que DCN ne se retrouve dans la position d'un Basil Zaharoff livrant des systèmes d'armes à des adversaires potentiels avec une version Low-Tech pour l'un deux !

 

 

* La coopération dans la construction navale entre la Russie et la Corée du Sud est deja de la routine , du " business as usual " , alors que tout reste à faire dans ce domaine entre la France et la Russie . Ce ne sont pas les attitudes frileuses , les préjugés , les soupçons de la part de la partie Française , que ce soit chez les diplomates , les militaires ou les industriels qui vont contribuer à créer la confiance .

Le chantier naval construit par Daewoo à Bolchoy Kamen dans le Primorie devrait être opérationnel Q1 2012 alors qu'entre la France et la Russie on en reste aux échanges verbaux et aux déclarations d'intentions comme celle de l'amiral Pierre-François Forissier en mars 2010 .

 

  * L'intégration de la Russie dans certaines structures Européennes , et c'est aussi à cette aune  que le dossier du " Mistral " peut être analysé ,  a été marquée par des humiliations diplomatiques et l'obligation pour la Russie de monter " patte blanche " . A chaque coup de matraque sur la tête d'un activiste des voix s'élèvent au sein de ces structures , et la diplomatie Française n'est pas en reste , pour dénoncer le triste sort des " opposants " en Russie .

Depuis 15 ans la Corée du Sud oeuvre au contraire à l'insertion de la Russie dans les structures de coopération de la zone Asie-Pacifique,  parfois en s'opposant aux  Etats-Unis , sans jamais s'ingérer dans les affaires politiques intérieures de la Russie .

Il en est de même sur le dossier de l'adhésion de la Russie à l'OMC .

Monsieur Kouchner a clairement  fait savoir qu'il exigeait un " linkage " entre le dossier politique des relations Franco-Russes et la vente de ces BPC . Ces exigences n'apparaissent nul part dans le cadre des relations Russo-Coréennes .

Au même moment ou les diplomaties Européennes dénonçaient " l'agression Russe en Géorgie " , des analystes Sud-Coréens envisageaient avec approbation un condominium Russo-Chinois sur la Corée du Nord en cas d'implosion du régime de PyongYang !

 

 

 

Certains diplomates ont exprimé le souhait que la Russie " retire son offre " afin de ne pas " gêner la France vis à vis de ses alliés [ de l'OTAN ] "

Qu'ils se rassurent !

C'est peut être ce qui va en défintive arriver .

La dernière tentative de la diplomatie Française , " jouer " les chantiers OPK  contre le consortium OSK-Daewoo , cad essayer de profiter de certaines " lutte de clans " ou présentées comme telles , pour en definitive " jouer contre Poutine " n'en est que plus pitoyable et certainement voué à l'échec !

Un de plus ...

 

  null

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 20 Août 2010

S. Korea pushes for Russian helicopter purchase

 

New Kamov KA-32 choppers would support the marines in transition of wartime operational control

The aircrafts are expected to be deployed in Dokdo-class amphibious assault ships (Landing Platform Helicopter) or landing ships (Landing Ship Tank). In case of emergency, the helicopters are optimized to fly the marines through the sky to infiltrate enemy territory, allowing the Marine Corps to conduct landing operations both ashore and in mid-air. At present, the Marine Corps has no aircraft battalion and could exercise air-infiltration operations with the help of Army helicopters, so the project has been cited as the top priority for the Marine Corps.

.............................

The introduction of the KA-32 is an issue under consultation with Russia. It has not been given final confirmation.”

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 19 Juillet 2010

MOSCOU, 17 juillet - RIA Novosti

 

Un système de missiles Iskander a été installé dans la région militaire russe Léningradskaïa (nord-ouest), a annoncé samedi le commandant en chef de l'Armée de terre russe, le général Alexandre Postnikov au micro de la radio Echo de Moscou.

"Ce système n'a pas son pareil à l'étranger, en plus il peut être aéroporté dans une autre région", a indiqué le général.

Les missiles opérationnels tactiques Iskander-M de haute précision sont destinés à détruire différentes cibles terrestres, qu'il s'agisse de missiles, de l'artillerie à longue portée ou de systèmes d'AMB et de DCA.

Il s'est avéré que l'Armée de terre manque de matériel moderne lors des exercices récents Vostok-2010 , a ajouté le général .

"En ce qui concerne notre Armée de terre, elle ne dispose actuellement que de 12% de matériel qui peut être considéré comme moderne, qui correspond aux exigences d'un combat moderne et aux paramètres des armes d'un éventuel ennemi. Atteindre la proportion de 70% des armements modernes pour 30% des armements dépassés constitue l'une des missions les plus compliquées de la réforme de notre armée. Actuellement, nous ne sommes pas en mesure de nous le permettre. Toutefois, le président ayant exigé que nous atteignions cet objectif avant 2020, nous progressons avec succès", a conclu le général

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 15 Juillet 2010

MOSCOU, 15 juillet - RIA Novosti

 

Le Groupe unifié de construction navale russe (OSK) propose au ministère de la Défense de construire en Russie un porte-hélicoptère de classe Dokdo (Corée du Sud) en l'espace de trois ans, a annoncé jeudi à RIA Novosti le porte-parole du groupe Igor Riabov.

"Début mars, nous avons adressé une lettre au ministère russe de la Défense disant qu'en cas d'accord avec la Corée du Sud, la construction sous licence en Russie d'un porte-hélicoptères et non plus sur son achat, reviendrait à 450 millions de dollars, et non plus à 500-600 millions d'euros", a déclaré le porte-parole.
 
Il a ajouté  qu'OSK garantissait que les délais de construction d'un porte-hélicoptères par les chantiers russes ne dépasseraient pas 36 mois.

Par ailleurs, il a souligné qu'"OSK ne propose pas d'examiner le projet de construction d'un navire de classe Dokdo en remplacement du projet Mistral, mais seulement comme alternative".

Selon le porte-parole, ce porte-hélicoptères pourrait être construit par les chantiers navals Iantar dans la région de Kaliningrad.

Il a souligné, que par rapport au porte-hélicoptères Mistral, le bâtiment sud-coréen était non seulement meilleur marché, mais également plus performant, sa vitesse étant de 22 nœuds [ Mistral - 19 nœuds] , le nombre de marins embarqués étant de 720, au lieu des 450 pour le Mistral.

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 5 Juillet 2010

Ilia Kramnik, RIA Novosti

Les exercices opérationnels et stratégiques Vostok-2010 sont les plus importants des forces armées russes, même dans le contexte des manœuvres à grande échelle de ces dernières années. Quelles sont les caractéristiques de la nouvelle armée que l'on tente d'affermir au cours de ces exercices militaires déployés sur des dizaines de polygones de l'Altaï à Vladivostok, aussi bien dans les airs qu'en mer?

1 - Commandement interarmées : les états-majors conjoints donnent des ordres aux forces de divers types d'armée, ce qui permet au commandement de coordonner les forces en action en temps réel au niveau opérationnel et stratégique, en concentrant les efforts au bon endroit et au bon moment d’une manière plus opérationnelle qu'auparavant.

2 - Structure de commandement à trois niveaux : l'armée russe est passée d'une structure à quatre niveaux – militaire, armée, division, régiment – à trois niveaux – commandement opérationnel et stratégique, commandement stratégique, brigade. Anatoli Serdiukov, ministre de la Défense, a déclaré aux journalistes que la mission principale du département militaire consistait en l'approbation de la nouvelle structure d'organisation  des forces armées. « Durant ces exercices, nous cherchons à déterminer le fonctionnement de cette nouvelle structure, à vérifier la justesse des décisions prises et, selon les nécessités, à apporter les modifications nécessaires », a déclaré le ministre.

3 - Mobilité : en tenant compte de la réduction de l'armée et du refus de la forme de mobilisation des forces armées, l'augmentation du contingent sur tel ou tel théâtre d'opérations militaires devrait être mise en œuvre grâce à la projection opérationnelle des forces à partir d'autres zones. En raison de cela, les exigences de préparation des unités militaires, devant être capables d'agir dans les plus brefs délais, et de leur mobilité, avant tout stratégique et opérationnelle, sont plus importantes.

La projection de bombardiers de front de l'armée de l'air à travers tout le pays sans atterrissage (avec un ravitaillement en vol) a été effectuée afin de travailler sur les actions en question dans le cadre de Vostok-2010. La majorité des unités d'infanterie motorisée  et de défense aérienne ont également fait l'objet de longues projections par voies ferrées et par leurs propres moyens.
L'absence d'ennemi précis : au cours des exercices, les forces armées travaillent différents scénarios opérationnels et tactiques qui ne concernent pas l'affrontement direct d'un ennemi concret mais permettent d'augmenter le niveau de préparation des forces armées dans leur ensemble, sans tenir compte de l'ennemi à affronter.

Cependant il faut noter que la région choisie pour les exercices en dit long, compte tenu des épisodes passés d'exercices de parade contre le débarquement de l'ennemi, de parade contre une frappe aérienne et de débarquement de ses propres troupes. Même avec des affirmations contraires, les exercices Vostok-2010 devraient démontrer les intentions et les capacités de la Russie à défendre son territoire en Sibérie et en Extrême Orient. La participation aux exercices de la flotte du Nord et du Pacifique montre que la Russie est capable, en cas de nécessité, de renforcer de manière opérationnelle la flotte du Pacifique par la projection de navires à partir d'autres théâtres d'opérations militaires.

En soi, les changements au sein de la structure des forces armées ne résoudront pas tous les problèmes, dont l'approvisionnement des unités en équipements militaires de pointe. Une nouvelle image de l'armée et une nouvelle approche de la sécurité du pays nécessitent également de nouveaux officiers. Dans le cadre des changements considérables durant ces dernières décennies des formes d'oppositions, un officier devra faire preuve de plus larges compétences par rapport à ses collègues d'il y a quelques dizaines d'années. Il devra aussi bien avoir de larges compétences militaires, permettant de diriger et de coordonner les actions des forces interarmées, qu'un niveau de connaissances générales plus étendues, assurant une grande compétence dans la coordination civile, la diplomatie, les finances, la jurisprudence et d'autres secteurs. Une compétence aussi large fournirait à l'officier la possibilité d'une coordination plus flexible et détaillée vis-à-vis de la situation, au moment où les conditions actuelles du déroulement de guerres exigent un élargissement maximal de méthodes civiles de régularisation de conflits et un choix minutieux des moyens et des méthodes militaires employés.

En fait, ce sont les exigences envers les officiers, surtout supérieurs, des pays occidentaux développés, les armées au sein desquelles un officier, durant son service, occupe beaucoup de postes contigus, ce qui permet d'affermir sa préparation en tant que spécialiste polyvalent. La Russie n'est qu'au début de cette voie.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 5 Juillet 2010

ALICANTE (Espagne), 5 juillet - RIA Novosti

 

En cas de décision positive sur l'achat de bâtiments français de type Mistral, l'Usine de constructions aéronautiques de Koumertaou [ Bachkirie]  fournira aux forces navales russes plusieurs dizaines d'hélicoptères de la famille Kamov (Ka), a annoncé lundi à RIA Novosti le directeur adjoint de l'usine Viatcheslav Kovalev.

"Nos hélicoptères Ka-27 et Ka-52 (Alligator) ont effectué plusieurs appontages d'essai à bord du Mistral lors de sa visite à Saint-Pétersbourg. Le programme national d'armements prévoit l'achat de plusieurs dizaines d'hélicoptères en cas de conclusion du marché avec la France. Les nouveaux navires seront équipés d'appareils Ka-27M, Ka-52 et Ka-226", a-t-il déclaré.

Une source haut placée au sein du complexe militaro-industriel russe a pour sa part confié à RIA Novosti que le ministère de la Défense envisageait d'acquérir jusqu'à 100 hélicoptères Kamov pour les installer à bord des bâtiments de guerre achetés à la France.

"L'industrie d'armement étudie la possibilité de construire jusqu'à 100 hélicoptères Ka-27M, Ka-226 et Ka-52 au cas où le marché serait signé", a indiqué l'interlocuteur de l'agence. Et de préciser que "selon les informations préliminaires, environ 70 d'entre eux seront des Ka-27M".

Le Ka-27M est le dernier né des hélicoptères Kamov-27 (code OTAN Helix) conçu pour les opérations de recherche et de sauvetage. La mise au point de ce modèle touche actuellement à la fin. L'appareil sera fourni par l'Usine de constructions aéronautiques de Koumertaou.

La Russie et la France sont en train de négocier l'achat de quatre bâtiments de type Mistral. La question principale empêchant les parties de s'entendre concerne le nombre de navires qui devront être livrés à la Russie clés en main et le nombre de ceux que la Russie sera autorisée à construire sur ses propres chantiers d'après les technologies françaises.

 

Les BPC de la classe Mistral sont prévus d'être déployés au sein de la Flotte du Nord et de la flotte du Pacifique .

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 23 Juin 2010

MOSCOU, 23 juin - RIA Novosti

Quinze nouvelles frégates du projet 22350 et sous-marins diesels de type Lada (projet 677) doteront la Flotte russe de la mer Noire d'ici 2020, a annoncé mercredi à RIA Novosti Vladimir Vyssotski, commandant de la marine de guerre Russe.

"Nous envisageons de construire 15 frégates et sous-marins diesels d'ici 2020 pour la Flotte de la mer Noire", a indiqué l'amiral Vyssotski.

Selon lui, la construction d'une frégate et d'un sous-marin diesel sera lancée d'ici fin 2010.

Le Projet 22350 est une nouvelle classe de frégates russes bien armées et capables d’opérer en haute mer dans des missions d’escorte, de lutte anti sous-marins et anti-navires. Le Projet 22350 a été conçu par le bureau d’études Severnoye tandis que le chantier naval Severnaya Verf est en charge de la construction du "Gorshkov", le navire tête de série commandé en 2005, mis sur cale en 2006 et qui doit être lancé en 2011 .

Son armement principal comprend 8 missiles antinavires SS-N-26 (300 km de portée), un système de missiles SS-N-29 lanceurs de torpilles (25 km de portée pour le missile) et un canon de 130mm. Pour sa défense anti-aérienne, le Projet 22350 disopse d’un système CADS-N-1 (2 canons de 30mm et 8 missiles surface air SA-N-11 Grison de 8 km de portée) et d’un système SA-N-7 (25km de portée). Un hélicoptère Ka-27 ou Ka-32 peut prendre place sur la plateforme arrière et s’abriter dans un hangar.

 

Par ailleurs deux navires de la Flotte de la Baltique , les frégates Neustrashimy et Yaroslav Moudry seront probablement transférées sur la base de Sébastopol afin de participer à la lutte contre la piraterie dans le Golfe d'Aden mais la decision définitive n'a pas encore été prise . [ 1 ]

 

 

 

 

 

 

 

Liens

[ 1 ] Baltic Fleet frigates may be dispatched to Sevastopol to combat piracy Depêche de Ria Novosti du 23 juin 2012 .

[ 2 ] Flotte de la mer Noire: divisée et obsolète Editorial de Ilia Kramnik du 9 juin 2010 .

 

Documentation technique

 

Projet 22350 Classe Gorchkov

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 13 Juin 2010

Par Ilia Kramnik, RIA Novosti

 

La réforme militaire aborde une étape nouvelle : la Russie renonce aux Régions militaires qui existent depuis près d’un siècle et demi et passe aux Commandements opérationnels stratégiques.

Les six Régions militaires seront remplacées par quatre Commandements opérationnels stratégiques (COS) avec des états-majors situés à Khabarovsk, Ekaterinbourg, Saint-Pétersbourg et Rostov-sur-le-Don. La direction de ces groupements sera assurée par des commandants dont relèveront toutes les forces, y compris la Marine de guerre, les forces aériennes et la défense anti-aérienne.

Bien entendu, les Commandements seront bien plus vastes que les Régions militaires actuelles. Le Commandement Est comprendra la Région militaire d’Extrême-Orient russe et une partie de la Région militaire de Sibérie, ainsi que la Flotte du Pacifique. Les Régions militaires de Moscou et de Leningrad fusionneront au sein du Commandement Ouest. Le Commandement Sud sera créé sur la base de la Région militaire du Caucase du Nord et comprendra aussi la Flotte russe de la mer Noire, dont les effectifs seront légèrement réduits, et la flottille de la Caspienne.

 

La nécessité d’une réforme prévoyant la création de Commandements interarmées en remplacement des Régions militaires se faisait sentir depuis longtemps mais le mécanisme de réalisation pose de nombreuses questions. La première d’entre elles porte sur la capacité des officiers et des généraux russes à gérer des structures interarmes aussi diverses. La seconde est de savoir si ces structures seront aptes à réagir à toutes les sortes de menaces qui surgissent dans la vaste zone de responsabilité qui est la leur sur le territoire du pays et au-delà de ses frontières ? Cela concerne surtout le commandement de la flotte, y compris sur les théâtres d’opérations éloignés : dans l’océan Indien, en Méditerranée et dans d’autres régions d’importance stratégique.

Pour que ce commandement soit efficace, le rôle des officiers de Marine doit être considérablement accru dans les Commandements interarmées, sinon la flotte perdra, en fait, son statut de force armée indépendante, pour devenir une « unité maritime de l’armée », ce qui rendrait impossible l’accomplissement de la majeure partie des missions qui incombent à la Marine.

L’équipement des troupes et des états-majors en matériel moderne de commandement et de communication pose aussi des questions importantes. La réorganisation des structrues interarmes sans disposer des moyens techniques appropriés n’apportera pas le résultat requis et, plus grave, abaissera considérablement l’efficacité de commandement des troupes même par rapport à la situation actuelle qui semble loin d’être idéale.

L’équipement des troupes en matériel de combat moderne est un problème non moins important, bien que le rythme et les volumes des livraisons aient commencé à s’accroître ces derniers temps. Ce problème est aggravé par les contradictions inhérentes au système russe de gestion des commandes militaires de l’Etat qui comporte deux départements parallèles – Rosoboronzakaz et Rosoboronpostavka – dont les fonctions sont en concurrence. La confusion qui règne dans les commandes militaires de l’Etat jointe à la crise financière de 2009 a perturbé les délais de conclusion de nombreux contrats, tandis que la transparence du système et sa fermeté face à la corruption restent insuffisantes.

L’équipement des troupes en systèmes modernes de commandement et de communication, ainsi que la construction d’aéronefs ultramodernes pour les forces aériennes et de navires pour la Marine de guerre russe accusent un retard particulier sur ce plan car les délais prévus sont souvent reportés. D’ailleurs, il convient de souligner que la responsabilité en incombe souvent dans ces cas-là non pas seulement au ministère de la Défense, mais aussi aux entreprises qui exécutent les commandes.

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 10 Juin 2010

MOSCOU, 10 juin - RIA Novosti

 

Deux bombardiers porte-engins stratégiques Tupolev Tu-160 ("Blackjacks") ont rempli "avec succès" une  mission consistant à effectuer un vol de distance, a annoncé jeudi le porte-parole de l'armée de l'air russe le lieutenant-colonel Vladimir Drik.

"Le premier vol de distance sur ce type d'avion a été effectué l'an dernier, il a duré 21 heures. Le vol d'aujourd'hui a pris près de 23 heures, la distance couverte au cours de la mission représente près de 18.000 km", a expliqué le militaire.

Les bombardiers ont été ravitaillés à deux reprises par des Il-78, a-t-il ajouté.

Antérieurement, des vols de distance ont été remplis par des bombardiers Tu-96MS, ils ont duré 36 heures.

"Le vol s'est déroulé le long de la frontière russe au-dessus des eaux neutres des océans Glacial arctique et Pacifique. Les équipages ont affiné leur maîtrise du pilotage dans des zones sans repères et du ravitaillement en vol", a noté le militaire.

Les avions ont atterri sur leur base d'Engels, sur la Volga, à 10h00 heure de Moscou (06h00 heure GMT), a ajouté le porte-parole de l'armée de l'air russe.

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 10 Juin 2010

Les forces armées Russes sont en pleine restructuration et ces changements font de nombreux commentaires chez  les différents experts Russes et Occidentaux .

Or la dernière réforme annoncée me semble la plus importante puisqu'elle se ratache avec logique avec d'autres réformes en cours en Russie concernant la " réduction " de la Russie : Le processus de remembrement administratif et la diminution du nombre de fuseaux horaires .

Et tout comme l'on a parlé de " consolidation" - укрупнениe - de la structure administrative de la Russie on peut parler de " consolidation militaire " des Forces Armées Russes .

 

Mercredi le chef d'Etat-Major des armées Nikolai Makarov a annoncé la fusion des six districts militaires couvrant la Federation de Russie en quatre commandements opérationnels stratégiques régionaux -  оперативно-стратегических командования - OCK .

Les commandants de ces " aires de responsabilités " [ Voir les aeras of responsability de l'Us Army - 1ere carte  ] controleront l'ensemble des forces et des moyens terrestres , navals et aériens deployés sur les zones géographiques définies par la nouvelle structure .

Les composantes nucléaires terrestres , navales et aériennes resteront sous l'autorité directe de l'EM  général des forces armées Russes toutefois selon une source citée par Ria Novosti la question de la subordination du commandant des unités des forces de missiles, de l'aviation à long rayon d'action et des forces spatiales n'ont pas encore été résolu.

  

Les forces armées Russes sont actuellement réparties en six districts militaires : Moscou , Leningrad , Caucase Nord , Oural , Sibèrie et Extrême-Orient .[ Voir carte ] .

Selon la nouvelle structure opérationelle début décembre 2010  les districts militaires de Leningrad et Moscou fusionneraient pour former le Commandement stratégique Ouest -Западный военный округ -  qui aurait sous sa responsabilité la Flotte du Nord et la Flotte de la Baltique .

 

Le district militaire de l'Oural fusionnerait avec une partie du district militaire Sibérien pour former le Commandement stratégique Centre - Центральный военный округ .

 

Le Commandement stratégique Est - Восточный военный округ -  avec la Flotte du Pacifique serait formé par le regroupement du district militaire d'Extrême-Orient avec une partie du district militaire de Sibèrie .

 

Un Comandement stratégique Sud - Южный военный округ - va être formé par le regroupement du district militaire du Caucase Nord avec la Flotte de la Mer Noire et la flotille de la Caspienne .

Les quartiers généraux de ces commandements stratégiques seront basés à Saint-Petersbourg , Iekaterinbourg , Rostov sur le Don et Khabarovsk .

 

Premiers commentaires :

 

- Il y a une logique géopolitique et géostratégique dans cette réfome : Le commandement Ouest va exercer sa responsabilité sur la Baltique et la partie Occidentale de l'Arctique Russe ce qui est une confirmation de la thèse du ministre Norvégien Stoltenberg qui lie les questions de sécurité dans la Baltique à celles de l'Arctique occidental .

-  Saint Petersbourg retrouve un rôle de premier plan face à Moscou . Voila qui va relancer le débat sur le transfert du quartier général de la Marine .[ 3 ]  

- La partie centrale du littoral Arctique Russe sous la responsabilité du  commandement Centre se trouve dépourvue de moyens organiques navals .La question du " vide stratégique " de cette zone n'est pas résolue pour la Russie . Cette façade maritime sera sous la couverture de trois commandements stratégiques mais compte tenu de son extension de l'Ouest àl'Est la création d'un commandement militaire Nord aurait été une absurdité sur le plan militaire .

- De la même manière que les questions de sécurité dans la Baltique sont liées aux questions de sécurité dans la partie Occidentale de l'Arctique , cette réforme prend en compte le fait que les questions de sécurité , en relation avec les  corridors énergétiques , sont lièes sur l'axe Mer Caspienne - Caucase Nord - Mer Noire .

- La logique de cette réforme amenerait à la constitution d'un Commandement stratégique spatial , un SPACECOM Russe .

- La " verticale du pouvoir " administrative civile Russe va se doubler d'une " verticale du pouvoir " militaire renforcée  par l'échelonnement en district mlilitaire , commandement opérationnel et brigade .

- La Russie renoue avec une logique " Tsariste " de division géographique de ses commandements militaires . On peut maintenant se poser la question de l'interaction de ceux-ci avec les autorités civiles . Je n'ose envisager un " gouvernement  général " civilo-militaire du Caucase ou de l'Extrême-Orient !

  - Le " Comité des Mères de soldats " si cher à nos drouâdelômistes patentés va perdre un de ses leviers d'agit-prop puisque cette réforme va permettre de rapprocher les appellés des unités ou ils servent .

 

 

 

 

 

 

Liens :

 

[ 1 ] Число военных округов в России к зиме сократят с шести до четырех - Depêche de Ria Novosti du 28 mai 2010 .

[ 2 ] Russian military unveils new command structure -

[ 3 ] Главный штаб ВМФ готов переехать в Санкт-Петербург уже в 2010 году - Depêche de Newsru du 8 février 2010 .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0