defense

Publié le 7 Avril 2010

Deux scientifiques militaires Canadiens , Michel Paul un spécialiste de la lutte contre la fatigue et le psychologue social Don McCreary du Defense Research Development Canada [  Recherche et développement pour la défense Canada ] vont commencer un programme de recherche de trois ans sur l'acclimatation et l'aguerissement du combattant aux cycles lumineux diurnes et nocturnes dans l'arctique .[ 1 ]
Leurs cobayes seront principalement des Rangers inuits originaires de la région qui prennent part aux execices de souveraineté Canadiens dans l'arctique Nunalivut .
McCreary espère mener entretemps des recherches en Antarctique sur la dépression et les conflits parmis les personnes travaillant en milieux extrêmes et confinés .
 
De telles recherches avaient été abandonnées depuis le début des années 60 . Elles étaient courantes au moments les plus chauds de la " Guerre froide " tant en Occident qu'enb URSS.
Le Français Paul-Emile Victor a mené des études sur l'adaptation et la survie du combattant en milieu polaire pour le compte de l'Us Army et l'Us Air Force dés 1942 au Groenland . [ 2 ]
Liens :
[ 1 ] Military to study secrets of Arctic living - Article de CBC News du 6 avril 2010 .
 
 
Sites :
United States Army Alaska's Northern Warfare Training Center.
 
Films
 
The Outer limits  - épisode " The human factor "
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 5 Avril 2010

Le croiseur à propulsion nucléaire lance -missiles  Piotr Velikiyi est en routedepuis le 30 mars  pour l'Océan Indien .

Avec le départ du croiseur porte-missiles Piotr Veliki de sa base à Severomorsk (Nord), la Marine russe commence un déploiement de forces en vue des exercices les plus importants de ces dernières années, a annoncé le 30 mars  à RIA Novosti le porte-parole des forces navales.

"La Flotte russe commence un déploiement dans des régions océaniques en vie d'exercices au sein de groupes navals, dans le cadre des missions de dissuasion stratégique et régionale", a indiqué le militaire.

Des navires et l'aviation navale des flottes de la Baltique, du Nord et du Pacifique seront impliquées dans ces exercices à titre de couverture, a-t-il précisé, ajoutant que le Piotr Veliki passerait au moins deux mois dans l'océan.

"Le croiseur effectuera des exercices et fera escale dans des ports de l'océan Indien et de la Méditerranée", a indiqué le militaire.
Construit sur les chantiers navals de Saint-Pétersbourg, le croiseur lance-missiles à propulsion nucléaire Piotr Veliki (Pierre le Grand), le plus puissamment armé de la flotte russe, a été mis en service en 1998 (projet Kirov).
Long de 252 m et large de 28,5 m, il déplace plus de 24.000 t. Le croiseur est doté d'un système d'artillerie de 130 mm, de torpilles anti-sous-marins et de missiles anti-aériens. Le navire porte plusieurs hélicoptères embarqués.

 

Deux reportages , l'un de Ria Novosti l'autre de Vesti Nedeli diffusé hier soir sur RTR Planeta .

Le reportage de Vesti Nedeli montre les divers exercices à bord :Lutte anti-incendie , lutte ASM avec un hélicoptère Kamov Ka-27 ,  coopération avec l'aéronautique navale basée dans l'arctique .

Au cours de sa traversée de la Mer de Norvège , le  Piotr Velikiyi est intercepté par un P3- Orion de la Marine Norvègienne .

Au cours de sa traversée de la Mer de Norvège , l'équipage du Piotr Velikiyi rend hommage aux marins Soviètiques disparus lors de la catastrophe du submersible Komsomolets , le 7 avril 1989 .

 

 

 

null

Liens :

Океанский поход - Reportage de Vesti Nedeli du 4 avril 2010 .

Lancer la vidéo

 

 

RIA NovostiLe croiseur porte-missiles lourd Piotr Veliki prend le largeLe croiseur porte-missiles lourd Piotr Veliki prend le large

18:29 31/03/2010 Le 30 mars, le croiseur porte-missiles lourd à propulsion nucléaire Piotr Veliki (Pierre le Grand) a quitté la base de Severomorsk (Nord) pour une mission de longue durée.>>

RIA NovostiLa vie quotidienne à bord du croiseur Piotr Veliki La vie quotidienne à bord du croiseur Piotr Veliki

20:18 06/04/2010 Le croiseur nucléaire russe Piotr Veliki, qui a déjà parcouru presque 2.000 milles marins (4.000 km) en six jours après avoir quitté Severomorsk, la base principale de la flotte du Nord, a traversé dimanche pour la première fois la Manche avant de continuer sa route dans l'océan Atlantique.>>

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 5 Avril 2010

Construite par les chantiers navals du Nord (Saint-Pétersbourg), la corvette Soobrazitelny du projet 20380 a été mise à l'eau le 31 mars 2010. Les corvettes sont destinées à la lutte anti-navires et anti-sous-marins dans les zones côtières, ainsi qu'à soutenir au moyen de l'artillerie les troupes de débarquement.

La corvette peut accomplir avec efficacité les missions de défense anti-sous-marine et anti-aérienne, effectuer des recherches, détecter et détruire des sous-marins ennemis, prendre part à des opérations de frappe.

 

 

null 

null

RIA NovostiUne nouvelle corvette russe mise à l'eau à Saint-Pétersbourg Une nouvelle corvette russe mise à l'eau à Saint-Pétersbourg

15:23 01/04/2010 Construite par les chantiers navals du Nord (Saint-Pétersbourg), la corvette Soobrazitelny du projet 20380 a été mise à l'eau le 31 mars 2010. >>

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 4 Avril 2010

Pour cette première contribution à Ice Station Zebra, il est proposé de voir comment une opinion publique peut être formatée. Il n'est pas de tenter de démontrer que c'est un processus volontaire voulu par un parti. Mais bien que, par des erreurs a priori sans incidence, on finit par déformer la réalité.

 

« L'affaire Mélenchon »

 

Daniel Besson se félicite du coup de sang du député Mélanchon contre le « journalisme ». Le président du parti français du Front de Gauche a eu une altercation d'une vigueur peu commune avec un étudiant en journalisme. La presse titre que le président de ce parti est contre la presse. Ce dernier ne se démonte pas, et pas plus tard que le soir du 1er avril, il se défend sur Canal +. Outre le fait qu'il défend sa personne et qu'il arrive à retourner la situation à son avantage, il s'attaque à une chose : le journalisme est nécessaire dans un système démocratique mais il est soumis à des exigences. Et là commence notre rapprochement avec l'objet d'étude de ce blog. Le député Mélanchon se plaint des approximations des journalistes. Par exemple, on l'appelle encore sénateur alors qu'il est député. C'est ce genre d'approximation qui est visé.  Si c'est humain de se tromper, les retombées de ce genre d'erreur ne sont ni anodine, ni innocente.

 

L'affaire du BPC

 

Cette affaire là, vous la connaissez bien. Ce que vous connaissez peut être moins, c'est les caractéristiques « véritable » de ce navire. On entend ici, non pas la vérité absolu mais plutôt les capacités d'un navire avancé par son constructeur, DCNS, et reconnu par son utilisateur, la Marine Nationale. Pourquoi vous pourriez connaître des faits erronés ?

 

Les BPC, combien de division ?

 

Commençons par le commencement. Combien de Mistral pourrez acheter la Russie ? Une information de la lettre d'information stratégique TTU reprise par Redstars (http://red-stars.org/spip.php?article271) note que, dès 2008, la Russie s'intéressait au BPC depuis le salon Euronaval de la même année. Que se passe-t-il ensuite dans la presse ? C'est très simple, la France pourrait vendre un BPC classe Mistral à la Russie. De 2008 à 2009 c'est presque exclusivement cette information qui est rapporté. Et pourtant... Dans la presse généraliste (européenne), l'information de la vente d'un navire unique fait son apparition ici ou là. Alors que dans la presse spécialisé, certains (et donc pas tous) font l'effort pour relever que ce serait l'achat de 4 à 5 navires. Et encore plus, qu'une grande partie serait construit en transfert de technologie en Russie. Il faudra attendre 2010 et la visite du Président Medvedev en France pour que « l'opinion médiatique » change radicalement. La majorité des acteurs découvrent ces fameux 4 à 5 navires. C'est presque incroyable, mais pendant presque un an et demi (de novembre 2008 à mars 2010) la réalité des différentes sources et informations était ignoré. La seule chose qui comptait, c'était la vente d'un navire. Et à la concrétisation des avancés de cette possible vente lors de la visite de Paris, les informations retenues éclate au grand jour.

 

Capacités d'un BPC

 

Il est tout aussi surprenant de trouver ce que la presse avance comme étant des capacités du Mistral. Ici ou là, on liera qu'il porte 6 hélicoptères. Dans d'autres publications qu'il transporte 450 hommes. Et même, qu'il « coûte » de 400 à 500 millions de dollar. Et encore mieux, le « sentiment général » diffusé en Europe de l'Est est que le Mistral permettrait l'invasion des Etats baltes ou de la Géorgie.

 

Dans la réalité décrite plus haute, celle reconnue par le vendeur et l'utilisateur, ces a priori sont aberrant. Ce ne sont pas des informations confidentiels défense. Le Mistral emporte 16 hélicoptères, et non pas six. Il est difficile de le voir avec 16 aéronefs sur le pont car il n'y a pas suffisamment de place sur le pont d'envol du Mistral pour manoeuvrer autant d'appareil.

Autre chose, il est souvent dit, quand c'est dit, que le Mistral peut emporter 450 hommes de troupe. C'est une information à prendre avec des pincettes. Que ce soit des marins français ou russe, ou tout autres personnes, pour ceux qui ont la possibilité de comparer les conditions d'hébergements de la troupe sur un navire amphibie,

il paraîtrait que le Mistral offre des conditions « confortables ». De sorte que, il peut être imaginable qu'en sacrifiant ce confort, il soit possible d'augmenter le nombre de soldats embarquables. Ce n'est peut être pas possible sur le Mistral déjà existant, mais il est possible de reconfigurer un autre avant sa construction. C'est un navire modulable. De plus, c!'est une hypothèse relayé par des comparaisons entre le Mistral et d'autres navires amphibies de même tonnage. Ce n'est qu'une hypothèse mais le nombre de 450 hommes est avancé par le constructeur. Tout comme pour un sous-marin on ne donne pas son immersion maximale, il est permis de douter que le Mistral a des ressources cachés.

Le prix du programme Mistral en France est intéressant. Le coût budgétaire est d'environ 600 millions d'euros selon la DGA... Pour le Mistral et le Tonnerre, soit 300 millions d'euros par navire ! Dans l'hypothèse du remplacement de la Jeanne d'Arc par un BPC, il était même envisageable de tomber à 130 millions d'euros par simple effet de série. Il ne faut pas confondre le prix « catalogue » d'un produit et le coût réel payé par le client. Les prix catalogues d'Airbus sont bien connus pour être négocié. Ce qui n'est pas connu, c'est l'écart entre le prix officiel et ce qui a été obtenu par le client. De plus, il est très difficile de comparer des prix aussi « différent ». Les 600 millions d'euros du programme précité sont 600 millions d'euros de 2006. Est-ce la même valeure en 2010 compte tenu, entre autre, de l'inflation ? Et encore plus coton comme comparaison, il faut tenir compte des fluctuations de monnaie. Le dollar de 2006 ce n'est pas non plus le même que celui de 2010.

 

Concernant la dernière « croyance médiatique »,  la chose est finalement amusante. Prenons un exemple. La Russie utiliserait le Mistral pour envahir les pays baltes. Une question doit vous tarauder. Prenez une carte : la Russie ne gagnerait-elle pas quelque chose à user de la frontière terrestre commune avec les Etats baltes plutôt que de faire un tour par la mer ? Une percée blindé russe a certainement plus de chances d'arriver plus rapidement à objectif plutôt qu'un périlleux tour à la mer d'un BPC russe.

 

Quand la croyance dépasse l'analyse rationnelle. . .

 

Pour conclure

 

Comment est-il possible d'arriver à autant déformer les faits ? C'est très simple, ce processus s'appuie sur deux phénomènes typiquement humain.

Le premier, c'est que l'être humain est faillible, il lui arrive de commettre des erreurs. Bien que, dans notre cas d'étude, l'information ne soit pas difficile à trouver : constructeur, utilisateur et même association (netmarine). Il est si facile de se tromper dans une donnée, si difficile de faire la correction après, pour un journal par exemple. Rare sont les publications qui mettent en avant qu'elles se sont trompés.

 Second phénomène, c'est la qualification professionnel des journalistes. Le site d'un quotidien national français, que je ne citerai pas, a fait sa réforme « web 2.0 ». Il a permis une meilleur participation à ses lecteurs pour faire savoir leur opinion sur les articles écris. Et cette réforme du site internet a même permise de savoir non pas l'identité du journaliste, chose courante, mais de savoir de quelle partie de la rédaction il dépendait. Et de là, on découvre la deuxième raison à ce processus de désinformation. Pour une affaire comme la vente d'armement, dont l'étude requiert des connaissances techniques sur l'armement, des connaissances en relation étrangères, stratégique, géostratégie... Il apparaît que le plus souvent, l'étude de ce genre de relation inter-étatique est confié à des journalistes... Du service économie ! C'est le libéralisme à l'état pure. Tout ce qui peut être vendu ou acheter, c'est de l'économie. Pas de domaines réservés, tout doit être soumis à la loi du marché.

Mais, il y a ce mais magistrale, dans l'affaire du Mistral, au vu des remous provoqués, est-il possible de considérer que ce n'est pas une simple vente ? De plus, n'est-ce pas la preuve de l'importance de pouvoir glisser la « bonne » information au bon moment ? D'où l'intérêt à faire quelques manoeuvres pour façonner la presse ou sa production.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Thibault LAMIDEL

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 4 Avril 2010

De temps en temps grâce au blog Plano Brasil tenu par mes amis Brésiliens   je peux obtenir des informations de première main sur le projet FX-2 à savoir l'acquistion d'avions de combat par l'Armée de l'Air Brésilienne .

Selon un site tenu par un journaliste " insider " des événements , les syndicats de la métallurgie de la région de São-Paulo vont annoncer demain leur soutien au projet Gripen présenté par SAAB face au Rafale de Dassault Aviation .

 

Les principaux syndicats de la métallurgie Brésilienne dont la CNM ( Confederação Nacional dos Metalúrgicos )  liée à la CUT ( Central Única dos Trabalhadores ) et le Sindicato dos Metalúrgicos dont faisait parti le président Lula dans les années 70 vont faire une déclaration lundi prochain 5 avril ou ils vont manifester leur soutien à l'avion de combat Suédois Gripen face au Rafale Français . Cette déclaration devrait être faite au siège de la CNM/CUT à São -Bernardo en présence de représentants du syndicat Suédois IF Metall et du maire de la ville Luiz Marinho ancien leader syndicaliste , ancien ministre du travail puis de la protection sociale  et figure éminente du PT  , le parti du Président Lula . [ Ce qui explique le préambule de l'article :" Até tu, Brutus ? ” - Toi aussi Brutus ? ] .

Le Président Lula Da Silva se retrouve désormais isolé avec le ministre de la défense Nelson Jobim pour défendre le Rafale à la fois contre l'EM de la FAB et une partie de sa base sociale et électorale .

L'argumentaire va porter sur l'impact économique positif du projet Gripen pour les usines du groupe Embraer dans l'Etat de São -Paulo , plus particulièremment à São José dos Campos et Gavião Peixoto .

 

Peut être que pour convaincre la " société civile " et vendre des avions de combat à l'étranger il va falloir apprendre à faire des vidéos comme celle-ci .

" Papy Marcel " qui nous offrait de superbes encarts dans  Jours de France  pour ses Mirage doit se retourner dans sa tombe ...

 

De la même manière  financer les syndicats en France pour obtenir la paix sociale et
éviter des grêves , c'est bien !
Il faudrait desormais penser à financer les syndicats à l'étranger pour obtenir des contrats ...

 


 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 31 Mars 2010

MOURMANSK, 30 mars - RIA Novosti

 

La frégate antiaérienne française Chevalier Paul a jeté l'ancre mardi à la base principale de la flotte russe de la mer du Nord à Severomorsk où elle fera une escale de quatre jours avant de participer aux exercices conjoints russo-français en mer de Barents, a annoncé un porte-parole de la flotte du Nord.

Le navire a été accueilli par l'équipage du croiseur Admiral Ouchakov et les représentants de l'ambassade de France en Russie au son des fanfares militaires de la flotte du Nord.

Mercredi, les marins français se rendront au musée de l'aviation embarquée de la flotte du Nord à Mourmansk et disputeront un match de football contre les membres d'équipage de l'Admiral Ouchakov. Les habitants de Severomorsk pourront visiter la frégate française.

Jeudi et vendredi, les marins de l'Admiral Ouchakov et du Chevalier Paul participeront à des compétitions de volleyball et échangeront des visites.

Samedi matin, le Chevalier Paul quittera le port de Severomorsk et participera à des exercices navals avec l'Admiral Ouchakov en mer de Barents.

 

null

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 26 Mars 2010

Premier atterrissage après une série de tests, lors d'exercices près de Pskov (nord-ouest) de la 76e division aéroportée, d'un nouveau véhicule de débarquement avec un équipage à bord, le 25 mars 2010. Les exercices ont été suivis par des attachés militaires de treize pays, dont la Chine, le Pakistan, le Japon, les Etats-Unis, l'Allemagne, la France et l'Italie.



 



Note de l'Editeur :
Il ne s'agit pas en soi d'une première , puisque dés le début des années 30 sous l'impulsion du Maréchal Toukachevsky de tels exercices étaient communs en URSS .

 



Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 25 Mars 2010

MOSCOU/LONDRES, 25 mars - RIA Novosti

L'Armée de l'air russe a démenti jeudi la déclaration du ministère britannique de la Défense selon laquelle des bombardiers stratégiques russes Tu-160 avaient violé l'espace aérien britannique le 10 mars dernier.

"Les bombardiers stratégiques Tu-160 ont effectivement patrouillé au-dessus des océans Glacial arctique et Atlantique le 10 mars dernier. Mais ils n'ont violé aucune frontière", a indiqué le porte-parole de l'Armée de l'air Vladimir Drik.

Le ministère britannique de la Défense a déclaré jeudi que des chasseurs de la Royal Air Force avaient décollé d'urgence après que deux bombardiers Tupolev-160 ont passé quatre heures dans l'espace aérien britannique en survolant l'île Lewis, qui fait partie de l'archipel britannique des Hébrides (au nord-ouest de l'Écosse).[ 1 ] Selon le ministère, deux chasseurs Tornado F3 rattachés à la base de Leuchars, en Écosse, ont escorté les bombardiers russes qui ont bifurqué vers le sud, se dirigeant vers la côte irlandaise, avant de faire demi-tour vers le nord et de quitter l'espace aérien britannique. Le ministère britannique a diffusé des photos sur lesquelles figuraient de petits chasseurs britanniques escortant des avions russes plus gros dont l'un porte l'inscription Vassili Rechetnikov.

Vladimir Drik a rappelé que la Russie avait annoncé le 12 mars dernier le succès d'une mission de patrouille effectuée par deux bombardiers stratégiques supersoniques Tu-160. Selon lui, les bombardiers ont survolé les eaux neutres de l'Arctique et de l'Atlantique nord pendant 11 heures sous l'escorte de deux F-16 norvégiens et de deux Tornado britanniques.

L'aviation stratégique russe survole régulièrement l'Arctique, l'Atlantique, la mer Noire et le Pacifique dans le cadre de programmes de formation aérienne. "Ces missions se déroulent en stricte conformité avec les règles internationales d'utilisation de l'espace aérien au-dessus des eaux neutres, sans violer les frontières des autres États", a précisé Vladimir Drik.

Liens :

[ 1 ] The moment RAF jets intercepted Russian bombers flying in British airspace

They intercepted the Russian warplanes in international airspace near Stornoway, on the Isle of Lewis, and took photographs of the bombers glinting in the early morning sunshine against a clear blue sky

On ne se lasse pas de comparer le titre de l'article de la presse jaune Britannique et son contenu ...........
Les photographies ont été prises EN DEHORS de l'espace aérien Britannique !


http://pelotonjim.files.wordpress.com/2007/09/russians_are_coming_the_russians_are_coming.jpg

http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2010/03/24/article-1260381-08DAB287000005DC-729_634x330.jpg
http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2010/03/25/article-1260381-08DAB332000005DC-800_634x266.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 24 Mars 2010

Alors que la Russie s'apprête à commémorer dans la première décade du mois d'avril la première opération aéroportée réalisée au Pôle-Nord en 1949 par les parachutistes  Soviétiques Vitaly Volovich et  Andrei Medvedev  et l'atterrissage de deux planeurs Yak-14 le 5 avril  1950  en y organisant un parachutage , une annonce faite l'année dernière par le général Vladimir Chamanov [ 1 ]  , les centres analytiques Anglo-Saxons commencent à battre le rappel pour une nouvelle campagne contre la Russie .
Le branle vient d'être lancé par le prestigieux centre analytique Britannique Chattam House qui y voit une manière pour la Russie de détourner sur le plan militaire le débat juridique et scientifique sur le partage de l'arctique aux Nations-Unies .[ 2 ]
La géopolitique a ses constantes et on ne peut s'étonner de ce rappel Britannique sur la " propriété commune " de la " haute mer  " .
On peut par contre s'interroger sur la pauvreté argumentaire des membres  de cette institution :
- La Russie incapable de prouver scientifiquement ses revandications essaye de détourner  le dossier sur le plan militaire .
- Il s'agit d'une opération de propagande du régime destinée à faire vibrer la corde du " joujou nationalisme " Russe .

Mais peut être est ce aussi la marque de l'impuissance  d'une nation habituée à régenter " les choses de la mer " et qui ne dispose d'aucun levier , mis à part des " garanties" à accorder à la Norvège pour ses installations off-shore dans la Mer de Barents ,  pour intervenir dans ce dossier ?
Comme le dit le proverbe " Le chien qui aboie , ne mord pas ! "



Liens :
[ 2 ] Russia and the Arctic: Parachuting In - Article de Roger Howard pour l'édition d'avril 2010 de The world  today .

Articles associés :
[ 1 ] Vladimir Chamanov : Des parachutistes Russes au Pôle-Nord en avril 2010 .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 19 Mars 2010



MOSCOU, 19 mars - RIA Novosti

Des exercices de bombardiers stratégiques russes Tu-95MS de trois jours se sont achevés jeudi dans les régions arctiques, a annoncé vendredi le porte-parole du ministère russe de la Défense pour l'Armée de l'air Vladimir Drik.

"Pendant trois jours, les équipages des avions-ravitailleurs Iliouchine Il-78 et des bombardiers porte-missiles stratégiques Tupolev Tu-95MS se sont entraînés à piloter et à effectuer un ravitaillement en vol" dans une région dépourvue de repères par un mauvais temps, a indiqué le porte-parole.

Les avions ont décollé des bases aériennes de Riazan (200 km au sud-est de Moscou) et d'Engels (région de Saratov, Volga).

L'Aviation russe à long rayon d'action survole régulièrement l'Arctique, l'Atlantique, la mer Noire et le Pacifique dans le cadre de programmes d'entraînement. Ces missions se déroulent en stricte conformité avec les règles internationales d'utilisation de l'espace aérien au-dessus des eaux neutres, sans violer les frontières des autres États, a conclu M.Drik.

http://fr.beta.rian.ru/images/18628/63/186286373.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0