defense

Publié le 27 Mars 2021

Vous vous souvenez tous de ce sketch du regretté Coluche sur les campagnes publicitaires combinées : La première semaine pour les dragées laxatifs et la seconde pour les produits de nettoyage " du sol au plafond " .

C'est plus ou moins ce que vient de faire la Marine Russe bien qu'un tel exercice est bien-sûr préparé depuis des mois. Alors qu'il y a tout juste 72h Rosatom™ trollait la société Evergreen™ pour qu'elle emprunte la Route Maritime Nord suite à l'embouteillage du Canal de Suez , la Marine Russe vient d'annoncer qu'elle vient de réaliser une première mondiale  dans le cadre de l'expédition Умка-2021 : Trois submersibles à propulsion nucléaire ont fait simultanément surface dans une banquise de 1,5 m d'épaisseur et l'un deux a procédé au tir d'une torpille sous la banquise  . Au même moment des Mig-31 ont survolé le Pôle-Nord . Ces Mig-31 sont affectés de manière permanente pour la protection des zones arctiques Russes et ont été ravitaillés par un Il-78.

Pour paraphraser la ministresse Florence PARLY : " L'Arctique ne doit pas rester une zone de non droit et la * liberté de nôvigôtiôn *™©  doit y être assurée " . Et bien c'est ce que vient de faire la marine Russe en veillant aussi à ce qu'elle ne reste pas une " zone de non droit " ©™ et que le droit - Russe - y ait force de loi ! 

L'expédition Умка-2021 se déroule sous la supervision du commandant en chef de la marine Russe l'amiral Nikolaï YEVMENOV qui a communiqué par visioconférence avec le chef de l'Etat Russe Vladimir POUTINE .

Celui-ci a déclaré que " Cette expédition dans L'Arctique n'a pas d'analogue dans l'histoire de la période Soviétique et celle de l'histoire moderne de la Fédération de Russie "  Le Président Russe a ensuite ordonné la poursuite des expéditions dans l'Arctique pour assurer la sécurité militaire de la Russie . Il estime que cette expédition démontre " la capacité de la marine Russe à opérer dans la durée aux latitudes Nordiques ".

Cet exercice se déroule dans la région de l'archipel François Joseph et de la terre d'Alexandra avec des conditions extrêmes puisque selon l'Amiral YEFEMOV " la température peut y atteindre -25°C , -30°C , la banquise une épaisseur de 1,5m et le vent une vitesse de 32m/s - 115Km/h" 

Il nécessite une connaissance parfaite de la banquise y compris de la partie immergée . L'exercice du tir de la torpille est en soi instructif car les différents capteurs de l'arme réagissent différemment sous la banquise et la torpille se déplace dans un environnement particulier de température et de salinité .

Cette connaissance de la banquise peut-être obtenue de différentes manières . L'un des premiers moyens est l'observation satellitaire . La Russie a justement procédé fin février au lancement du satellite Arktika-M destiné à la surveillance de cette zone . Il sera suivi en 2023 par le lancement d'un second satellite afin d'avoir une continuité de la surveillance de cette région . Les responsables Russes n'ont toutefois pas divulgué la présence de capteurs spécifiques dédiés à la mesure de l'épaisseur de la banquise .

L'observation aérienne . L'observation in situ avec des navires militaires de surface ou submersibles , de commerce ou au moyen de stations dérivantes ou de navires dédiés comme le " Severnyi Polus " lancé le 18 décembre 2020 aux chantiers de l'Amirauté . Les navires civils et militaires qui empruntent la Route Maritime Nord constituent d'excellentes plateformes pour collecter du " big data " sur la bathymétrie , les conditions de glace en relation avec les données météorologiques et les caractéristiques physico-chimiques de l'eau .

A ce titre la décision des grands sociétés de transport Occidentales comme Evergreen™ ou CMA-CGM™ - sous l'injonction du Président MACRON - de ne pas emprunter cette route prive l'Occident de ces données et c'est très bien ainsi !

Notons ici que l'injonction Macronienne aux compagnies de transport maritimes de boycotter la Route Maritime Nord a été très finement analysée par High North News qui y voit un moyen pour le président Français d'extorquer des concessions de la Fédération de Russie sur d'autres théâtres ( Syrie ? Centrafrique ? ) . 

COSCO™ pourra les collecter sans problèmes pour la MAPL et les méthaniers Russes qui livrent en ce moment un tsunami de GNL en Chine via cette route doivent aussi collecter un tsunami de données . Il faut noter que cette collecte a lieue depuis pratiquement 90 ans et le début des expéditions polaires Russo-Soviétiques .

Il reste enfin les réseaux d'hydrophones [ sonars] , fixes comme le réseau " Harmony " - МГК-608 ou dérivants , et bien sûr les drones - filoguidés comme le THESEUS Canadien ou autonomes de type " planant " - qui permettent de cartographier le fond marin mais aussi la partie immergée de la banquise tout en assurant une veille sonar contre des submersibles ennemis .L'Institut " Krylov " a ainsi développé un système de drones sous-marins capables de " forer " la banquise avec une tête chauffante pour communiquer avec un avion afin de lui désigner une cible qui a été repérée par des drones . ( voir images ci-dessous ) 

Ces réseaux d'hydrophones sont ainsi utilisés pour surveiller les icebergs qui approchent les plateformes off-shore de chargement de GNL et de pétrole dans l'Arctique Russe .

Sur le plan des opérations terrestres il faut signaler la présence d'unités Tchétchènes de la Rosgvardia Ces partie des exercices a été supervisée par le Président Ramzan KADYROV himself .

 

 

 

Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique . Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique . Умка-2021 : La Marine Russe assure la "liberté de navigation"©™ dans l'Arctique .
Les Tchétchènes - de la Rosgvardia - dans l'Arctique ... Les Tchétchènes - de la Rosgvardia - dans l'Arctique ...

Les Tchétchènes - de la Rosgvardia - dans l'Arctique ...

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Mars 2021

Il n'a fait que reculer vers l'Est en direction de l' " URSSIE " !

C'est la constatation réaliste de Dimitri PESKOV à l'occasion du 75 éme anniversaire du discours de FULTON . Une réalité géopolitique et géostratégique dont laquelle les chefs politiques et militaires Russes tiennent compte pour leur planification avec l'existence de l' OTAN .

Notons pour l'occasion que ce " discours de FULTON " du 5 mars 1946 qui a donné naissance à l'expression " Rideau de Fer " se situe à égale distance de la date d'aujourd'hui et de la Commune de Paris , ou d'une autre manière nous sommes autant éloignés du début de la Guerre Froide que ce début de la Guerre Froide l'était de la Commune de Paris dont nous allons faire bientôt la " Critique des Armes " !

 

 

 

Depuis 75 ans le " Rideau de Fer " sépare toujours l'Eurasie ...
Depuis 75 ans le " Rideau de Fer " sépare toujours l'Eurasie ...

Voir les commentaires

Publié le 5 Mars 2021

Honneur aux morts !

L'un des concepteurs des drones BAYRAKTAR™ , le général Osman Erbaş , fait partie des victimes de l'accident d'hélicoptère qui s'est produit hier prés de la localité de BITLIS et dont le bilan s'élève à 11 morts . Cet accident serait très probablement du au mauvais temps qui règne sur la région .

Le général Osman Erbas a participé il y a une dizaine d'années au développement du système d'armes BAYRAKTAR™ qui a fait la une de l'actualité militaire ces deux dernières années plus particulièrement en Syrie , au Haut-Karabakh et en Libye .

Il aurait participé à la définition des caractéristiques opérationnelles et des tactiques d'emploi de ce drone et à ses premières mises en oeuvre opérationnelles  contre le PKK/YPG . Il serait aussi à l'origine du concept d'emploi du binôme drone d'observation  / drone suicide . Selon certaines sources Arméniennes - qui ont parfois du mal à cacher leur joie - il aurait servi de conseiller militaire aux forces armées Azéries durant le dernier conflit du Haut-Karabakh . Dans son hommage le constructeur Selçuk BAYRAKTAR ( voir photo ci-dessous ) s'est toutefois limité à évoquer le soutien politique du militaire décédé au programme Turc de drones et les premières utilisations sous sa supervision de ces drones contre le PKK/YPG .

Le 15 juillet 2016 il aurait contribué de manière décisive à l'échec du coup d'état contre le Président ERDOGAN au travers des ordres donnés à ses commandants d'unités en temps que commandant de la 6éme Division d'Infanterie mécanisée .

 

 

 

 

Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .
Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Les missiles Iskander™ Russes n'étant pas assez efficaces  espérons que les drones-suicides " Made in Armenia "  le seront plus lors de la prochaine guerre qui ne saurait tarder dans le Caucase .

Je vous invite à regarder cette vidéo car elle me rappelle assez ce que je faisais dans les années 90 au fond de mon garage avec mes " gros-minis " et leur cellule en composites plastiques ! ;0) 

C'est en tout cas une vidéo assez " pédagogique " sur le processus industriel de fabrication d'un drone et l'on peut constater que le CMI désire maîtriser la fabrication d'une grande partie des composants y compris de la boule optronique  .

https://armeniasputnik.am/video/20210226/26608421/hakob-arshakyany-nerkayacrele-haykakan-harvacayin-anodachu-trchox-sarq.html

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Février 2021

Selon plusieurs sources Indiennes , l' APL aurait déployé prés de 350 blindés au Ladakh dont un " nombre significatif " de chars de 3éme génération " Type 99 " . Ce nombre élevé est bien sûr à confirmer .

Avec le blindé léger " Type 15 " que de nombreux spécialistes Occidentaux considèrent particulièrement adapté aux hautes altitudes c'est le second blindé que les Chinois ont testé en haute altitude qui est déployé au Ladakh face à l'Inde  .  Si les essais en altitude de ce blindé ont commencé en 2015 , plusieurs vidéos des manœuvres de la 76éme armée de l'APL ont été diffusées lors des exercices de juin 2020 qui se seraient déroulés à une altitude de 4200 m. 

Les blindés Indiens de type T-90 " Brishma " sont considérés comme très peu adaptés aux combats en haute altitude en raison d'une motorisation - indigène - pas assez puissante.

 

Two-tribes : Les chariots de guerre de l'empereur XI déployés au Ladakh .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 23 Janvier 2021

Alors qu'un mur est arrêté d'être construit dans le désert entre les Etats-Unis et le Mexique , ceci malgré les avis négatifs de plusieurs responsables de la sécurité , une ligne de tranchée fortifiés est creusée dans le désert Libyen  . Selon plusieurs sources concordantes les coopérants de la SMP Russe WAGNER™ associés à  des Janjawids Soudanais seraient en train de construire une tranchée fortifiée appuyée sur des positions bastionnées . C'est le principe du Mur d'HADRIEN mais en "creux" 

Cette tranchée fortifiée s'étendrait de 70 km au sud de SYRTE jusqu'à la base d'AL-JUFRA . Elle crée de facto une frontière intérieure au sein de la Libye entre les protagonistes de la guerre civile en cours . Toutefois ces positions peuvent rapidement devenir vulnérables aux attaques de drones TB-2 comme l'ont été les positions Arméniennes lors de la guerre du Karabakh . 

Deux remarques :

1- Ce n'est pas la première fois qu'une ligne fortifiée est construite dans la région . Signalons la Ligne MARETH construite le long de la frontière Tunisienne par la France avant le début de la Seconde Guerre Mondiale et bien-sûr la Ligne MORICE le long de la frontière Algérienne .

2- Cette ligne est parsemée de points d'appuis bastionnés selon la technique de VAUBAN . Ce n'est pas non plus une nouveauté puisque des bases Françaises - MENAKA ou LABBEZANGA par exemple - dans la BSS utilisent la technique du fort stellaire bastionné , caractéristique de l'architecture de VAUBAN !

 

 

Fort RUSS : Les coopérants de la SMP Russe WAGNER™ construisent une ligne fortifiée dans le désert Libyen  .
Fort RUSS : Les coopérants de la SMP Russe WAGNER™ construisent une ligne fortifiée dans le désert Libyen  . Fort RUSS : Les coopérants de la SMP Russe WAGNER™ construisent une ligne fortifiée dans le désert Libyen  .
Fort RUSS : Les coopérants de la SMP Russe WAGNER™ construisent une ligne fortifiée dans le désert Libyen  . Fort RUSS : Les coopérants de la SMP Russe WAGNER™ construisent une ligne fortifiée dans le désert Libyen  .
Fort RUSS : Les coopérants de la SMP Russe WAGNER™ construisent une ligne fortifiée dans le désert Libyen  .
Fort RUSS : Les coopérants de la SMP Russe WAGNER™ construisent une ligne fortifiée dans le désert Libyen  . Fort RUSS : Les coopérants de la SMP Russe WAGNER™ construisent une ligne fortifiée dans le désert Libyen  .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 15 Janvier 2021

L'un des derniers foyers de tension allumés par l'administration Etasunienne sortante a été de développer des " stratégies pour l'Actique " avec en autres avatars la publication de doctrines pour l' Us Navy   [ pdf ] ,  l'USCG et même une doctrine pour le Département de la Sécurité Intérieure [ pdf ] . Ces doctrines ont pour ambition , on s'en doute un peu , de lutter contre l'influence de la Russie mais aussi désormais de la Chine dans cette région . L'un des objectifs affichés de cette stratégie est de contrer la montée en puissance de la " Route de la soie Polaire " " Polar Silk Road "  que j'ai évoqué ce blogue dans le cadre d'un article sur le concept d' Arcto-Pacifique .

Si l'ex-Sénatrice  Sarah PALIN pouvait " garder un oeil sur la Russie " de la fenêtre de sa maison dans l'Alsaka , le Secrétaire d'Etat sortant Mike POMPEO pouvait lui "voir les traces des bottes Russes" dans l'Arctique ! 

L'un des axes majeurs de cette stratégie de " containment " et même de " roll-back " de la Russie mais aussi de la Chine dans l'Arctique était de doter l' USCG de brise-glaces à propulsion nucléaire . C'était du moins la situation au courant de l'été 2020 . Ces brise-glaces devaient même être armés selon certain projets . Cette flotte de brise-glaces se devait aussi d'être un " couteau suisse " des intérêts Etasuniens dans l'Arctique puisqu'ils devaient être capables à la fois d'assurer la surveillance des pêches dans le détroit de Béring , d'aider à la pose de câbles sous-marins , d'assurer leur intégrité et de servir de plateformes à drones aériens et sous-marins .  Le déploiement de cette flotte de brise-glaces était prévue pour 2029 avec en plus la construction d'un port en eau profonde pour l'abriter .  Certains analystes Etasuniens comme Dan GOURE voient dans la construction de cette infrastructure la possibilité d'un " effet de levier " stratégique qui obligerait la Russie à divertir des ressources militaires d'autres théatres d'opération pour contrer cette nouvelle menace . 

Un coup de froid vient d'être donné à cette stratégie ambitieuse avec l'annonce faite par le commandant de l'USCG ,  l'amiral Karl Leo SCHULTZ le 13 janvier 2021 : L'USCG renonce à équiper sa flotte de brise-glaces à propulsion nucléaire . L'amiral Karl SCHULTZ a affirmé qu'il se concentrait sur la stratégie " Six - Trois - Un " . " Nous avons besoin de six brise-glaces . Parmi eux trois doivent être des brise-glaces lourds ou Polar Security Cutters comme nous les appellons . Et nous en avons besoin d'un tout de suite "  La construction du premier Polar Security Cutter aux chantiers VT Halter Marine est censée commencer cette année pour des essais à la mer en .... 

Pour effectuer le " tuilage " des capacités opérationnelles de l'USCG dans l'Arctique l'amiral SCHULZ a évoqué l'idée de louer des brise-glaces ( au Canada , à la Finlande , à la Norvège , ... Voir tableau ci-dessous ) mais à rejeté l'idée de renforcer - " briseglaciser " des navires garde-côtes existants , du moins dans un premier temps !

Ceux-ci ont d'ailleurs d'autres lièvres de mer à courir : Traquer les " narcos " au large du bouchon de Darien , traquer les pêcheurs Pékinois au large de l'île de Guam et même dans l'Atlantique-Sud . La premiére option quand à elle peut engendrer des limitations quand à la nature des missions , en particulier si elles ont un caractère sécuritaire , d'exercice de souveraineté de l'état en mer ou militaire et non plus seulement logistique ou scientifique . Le cas peut se compliquer encore lorsqu'il s'agit de données scientifiques destinées à un usage militaire comme ce fut le cas avec la mission de l' USCGC Healy au cours de l'été 2020 . En octobre 2020 la frégate - armée - Norvégienne NoCGV Svalbard  a été déployée dans la Mer de Béring pour récupérer des bouées immergés sur le fond marin , une mission auparavant assignée à l' USCG Healy .   L'USCG ne dispose que de deux brise-glaces de type " slush-breaker "™© , l'un d'entre eux , l' USCGC Healy est resté indiponible pendant des semaines suite à un incendie survenu en aout 2020 et l'autre , l' USCGC Polar Star , est agé de 44 ans ... 

Il est fort probable que pour la décennie qui s'ouvre la Russie restera la seule nation à disposer de brise-glaces à propulsion nucléaire ; capacité qu'elle partagera peut-être au cours ou à la fin de cette période  avec la Chine ?  

Pour comprendre l'utilité d'un brise-glace à propulsion nucléaire comme l'Arktika qui vient d'être lancé par la Russie au mois de septembre 2020 dans la maîtrise de l'Arctique il faut regarder la mésaventure survenue au navire de ravitaillement Russe Sparta III en décembre 2020-janvier 2021  

Ce navire dont la mission est de ravitailler les bases militaires Russes de l'Arctique s'est retrouvé prisonnier des glaces le 13 décembre dernier dans l'embouchure du fleuve Iénissei au cours d'un trajet Dudinka -Arkhangelsk . Son capitaine avait très probablement refusé de se conformer à l'ordre d'interdiction de naviguer émis par l'administration de la Route Maritime Nord en raison des conditions de glace . Au bout de trois semaines ce porte-conteneurs chargé du ravitaillement des bases militaires Russes dans l'Arctique a été délivré par le brise-glace à propulsion nucléaire Vaygach envoyé par la compagnie Rosatomflot  C'est au bout de seulement 19 heures après l'accord de remorquage avec Rosatomflot que le navire a pu être remorqué . Le Sparta III navigue désormais vers la mer de Barents escorté par le brise-glace Amiral Makarov .

On peut analyser - et même polémiquer sans raisons comme le font les feuilles de chou électroniques Otaniennes The Barents Observer  ou High-North News -  de diverses manières cette odyssée . Voici mon analyse : Une mission logistique de ravitaillement de bases mlilitaires dans l'Arctique a été remplie grâce au déploiement d'un brise-glace à propulsion nucléaire , en moins d'une journée , même si elle a été interdite au départ en raison de conditions de banquise extrêmes ! 

 

 

Polar Security Cutter

Polar Security Cutter

Arctique : Douche froide pour les ambitions - nucléaires - des Etats-Unis . Arctique : Douche froide pour les ambitions - nucléaires - des Etats-Unis .
Arctique : Douche froide pour les ambitions - nucléaires - des Etats-Unis .
Le porte-conteneurs Sparta  III remorqué par le brise-glace à propulsion nucléaire Vaygach Le porte-conteneurs Sparta  III remorqué par le brise-glace à propulsion nucléaire Vaygach

Le porte-conteneurs Sparta III remorqué par le brise-glace à propulsion nucléaire Vaygach

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Décembre 2020

Si depuis quelque mois un nouveau concept géopolitique et géostratégique a émergé , le concept d' Indo-Pacifique , la Fédération de Russie et la République Populaire de Chine semblent en train de construire un autre concept géopolitique :L'Arcto-Pacifique (Аркто-Пацифику ). Il fait l'objet d'un article dans Russia in Globlal Affairs . L'auteur y explique en particulier l'aspect constructiviste des concepts géopolitiques en parlant du caractère artificiel de celui d'Indo-Pacifique justement . : " Geopolitical constructs are social phenomena. Their emergence is possible only under certain geographic, political and economic conditions, the Indo-Pacific being a classical example of how such a construct is created."

Il souligne que le concept d' Indo-Pacifique qui est instrumentalisé par les Etats-Unis pour contenir la Chine est perçu de manière différente par les pays Asiatiques .

Ce concept d'Arcto-Pacifique qui en est à son " âge Asiatique regroupe à la fois un concept économique , la livraison à la RPC de gaz naturel depuis les gisements Russes de l'Arctique  par des méthaniers de classe Arctique et les investissements massifs Chinois dans cette région , la " Route de la Soie Arctique " le long du Sevmorput qui permet à la RPC de s'affranchir en partie du goulet d'étranglement du détroit de Malacca mais aussi un concept géostratégique avec un tabou intellectuel qui semble être levé du côté Russe : La présence de SNLE Chinois dans le bastion naval de l'Océan Arctique . Bien sûr il ne s'agit pour le moment que de spéculations intellectuelles et d'hypothèses stratégiques non-officielles mais le fait qu'elles soient discutées sans réfutation de la part ni des chefs politiques et militaires Russes , ni de la part des chefs politiques et militaires Chinois montre que c'est désormais du domaine du possible comme le souligne l'analyste Lyle J. Goldstein. 

Au delà des ressources gazières , la coopération Russo-Chinoise dans l'Arcto-Pacifique pourrait concerner un secteur à priori incongru : Le soja . L'essentiel des importations Chinoises de soja  provient du Brésil et des Etats-Unis et transitent par le détroit de Malacca ( voir photos ci-dessous ) . Désormais des agriculteurs Russes cultivent du soja à la limite du cercle Arctique  . Ce soja Arctique s'il reste marginal par rapport au soja déjà cultivé en Russie sur la façade Pacifique pour l'exportation vers la Chine pourrait renforcer cette " alliance pour le soja " que Russes et Chinois envisagent . Une perspective qui en tout cas déplait très fortement aux experts et chroniqueurs Etasuniens qui espèrent maintenir la RPC dans un dépendance alimentaire tout en s'assurant des rentrées de devises ! 

Il faut noter ici que la Russie et la Chine viennent en collision directe au travers de ce concept d'Arcto-Pacifique avec les politiques Macroniennes et MilliTalleyrandesques* de boycott de la Route Maritime Nord et de décarbonation de l'économie avec un abandon progressif du gaz naturel . C'est aussi une confrontation directe avec la politique de plus en plus agressive de la France concernant les questions de souveraineté maritime dans la région " Indo-Pacifique " et en particulier son caractère de plus en plus anti-Chinois . 

L'une des particularités de cet arc Arcto-Pacifique est qu'il sera une Mare Clausum , un espace maritime fermé au seul bénéfice des nations riveraines . Voilà qui va certainement faire enrager ceux qui voudront y mener des " opérations de liberté de navigation "™© . L'auteur de l'article suggère toutefois que la Fédération de Russie devra adopter une attitude ferme aussi vis à vis de  la RPC sur la question de la souveraineté sur la Route Maritime Nord : " Moscow will have to exert great efforts to explain to all countries concerned taht their attempts to violate Russia's sovereignity will entail colossal strategic losses . Above all this concerns China which runs the risk of losing a safe shipping route across the Arctic seas and suffering o defeat in a Cold War with the United Sates "

A la fin il évoque même une complémentarité des concepts d' Arcto-Pacifique et d'Indo-Pacifique et envisage un " Yalta océanique " en évoquant une reconnaissance des intérêts Russes dans l'Océan Arctique , de l'Inde dans l'Océan Indien et de la RPC dans la Mer de Chine . 

Ce concept d'Arcto-Pacifique lie du côté Russe les bastions navals de la Mer d'Okhotsk et de l'Océan Arctique .

Sur cette partie " Pacifique " de l'arc Arcto-Pacifique la coopération militaire Russo-Chinoise ou Sino-Russe semble en bonne voie comme on a pu le voir avec les manœuvres aériennes communes entre la Russie  et la Chine il y a une semaine . A contrario de l'hypothèse de la présence des SNLE Chinois dans le bastion naval de l'Océan Arctique , la présence d'avions Chinois au dessus du bastion naval de la Mer d'Okhotsk semble devenue un " nouveau normal " . 

Enfin même l' " Arcto-Pacifique digital " va devenir une réalité avec la pose d'un câble sous-marin de fibres optiques entre Mourmansk et Vladivostock . Ce câble dont la pose a commencé en novembre 2020 sera " festonné " puisqu'il sera connecté aux ports de la façade Arctique Russe , des Kouriles et du Kamtchatka et aura des ramifications en Chine à Changhaï  . ( voir carte )    Par allusion au " Nord-Stream " ce câble est surnommé " Northern Digital-Stream 1 ". [ MAJ du 30/12/2020 ]

*LeDriantesques

 

Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .
Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .Vers un nouveau concept géopolitique et stratégique : L'Arcto-Pacifique .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Décembre 2020

Tout le monde connait cette interjection de l'amiral ACKBAR lors de la bataille d'Endor lorsque qu'il se rend compte que la flotte de l'Alliance Rebelle se retrouve face aux croiseurs de l'Empire Galactique et que le bouclier de protection de l'Etoile Noire n'a pas été désactivé : " IT'S A TRAP ! " , " C'EST UN PIÉGE ! " .

La RPC aurait elle attiré l'Inde dans le piège d'une guerre d'attrition au Ladakh ? C'est la réflexion que semblent développer des analystes de plus en plus nombreux à travers la planète et aussi en Inde .Ce terme de " guerre d'attrition " s'il a été évoqué pour la première fois par Minnie CHAN dans un article du SCMP le 25 septembre 2020 dans la presse Chinoise vient d'être repris pour la première fois par la presse Indienne le 5 décembre dernier. Une stratégie d'attrition est une stratégie dans laquelle l'objectif est d'user les forces combattantes et les réserves ennemies, plutôt que la progression en terrain ennemi ou la destruction/occupation d'objectifs ennemis .Dans le cas d'espèce il semble que les atermoiements des militaires Chinois face à leurs homologues Indiens lors des séances de négociation n'avaient pour but que d' " enferrer " l'armée Indienne au Ladakh et à lui imposer une logistique couteuse . 

Cette article du 5 décembre 2020 révèle aussi des statistiques terribles :  De 2011 à 2013 les forces armées Indiennes ont eu un taux d'attrition de l'ordre de 20% lors de leurs engagements sur des théâtres d'opérations montagneux, en particulier sur le glacier du SIACHEN face au Pakistan . C'est à dire qu'au cours de ces déploiements sur des théâtres d'opérations en montagne , un militaire Indien sur cinq a été mis hors de combat du fait de maladies ou de causes non-militaires : Œdèmes , mal aigu des montagnes , thromboses , engelures , cécité , chute dans des crevasses , avalanches ,... Un chiffre absolument terrible non seulement pour l'armée Indienne mais pour la société Indienne . Il est en effet peu probable que ces militaires ont pu rejoindre un service actif après leur blessure et dans une société Indienne qui ne connait pas de " sécurité sociale " ces militaires rendus à la vie civile ont du se clochardiser ou devenir une charge pour leur famille .

Les autorités Indiennes n'ont pas cessé ces dernières semaine de mettre en avant les " exploits logistiques " de leur unités avec en particulier l'acheminement de dizaines de milliers de tonnes de kérosène dans la région de LEH . Ce carburant est indispensable à haute altitude et par grand froid pour non seulement chauffer les logements des militaires mais aussi pour réchauffer leur nourriture avec des réchauds portables . On notera dans ce dernier article que le kérosène acheminé à 3500 m d'altitude depuis la plaine Indo-Gangétique subit deux ou trois ruptures de charge avant son arrivée en première ligne dans le réchaud du biffin .

Or l'imposition de cette logistique couteuse et consommatrice de ressources militaires ( camions , Il-76 , C-17 et peut être bientôt des A330 MRTT ) - on se souviendra du 1 litre d'essence utilisé pour transporter 1 litre d'essence jusqu'aux Ardennes en 1944 - n'est-ce pas là l'objectif que se sont fixé les Chinois en faisant durer les négociations ? Ce serait fort possible si l'on considère que l'APL utilise principalement des baraquements isolés et chauffés à l'énergie solaire en première ligne ainsi que des rations de combat autochauffantes et donc réduit grandement ce que l'on pourrait appeler le " cout logistique " sur ce secteur du kérosène . Il serait même intéressant que lors d'une prochaine exposition " Dans la peau d'un soldat " aux Musée des Invalides l'APL présente ses baraquements chauffés à l'énergie solaire et ses rations de combat autochauffantes . Elle pourrait même en offrir des échantillons au Musée des troupes de montagnes de GRENOBLE 

Sur le plan des approvisionnements en eau l'APL a développé des techniques de forage dans les régions montagneuses  , tout comme l'Armée Indienne d'ailleurs . 

Selon le Major General A.P. SINGH cité dans l'article de The Indian Express le " taux d'attrition " a considérablement diminué dans les unités déployés dans les zones montagneuses depuis le début de la décennie  . Mais même s'il a diminué de moitié , en particulier par l'importation de matériel Arctique usagé des Etats-Unis , c'est à dire 10% cela signifie quand même qu'en avril 2021 au moins 5000 militaires Indiens auront été mis hors de combat . Selon une " source anonyme " cité par ce même article , c'est à dire un militaire à qui on a donné la mission de diffuser une information , le taux d'attrition durant la première phase de ce déploiement " n'est pas alarmant "et " dans la fourchette attendue " ! Comme ces militaires ont été déployés en toute vitesse et avec un minimum de phase d'acclimatation depuis leur transfert depuis la plaine Indo-Gangétique on peut supposer qu'un phénomène de " surpertes " peut toutefois se manifester dans cette première phase . Un ou 2% de taux d'attrition cela signifie quand-même que déjà qu'entre 500 et 1000 militaires ont été mis hors de combat au Ladakh du côté Indien .

L'APL n'est bien-sûr certainement pas exempte de ce phénomène d'attrition comme le révélerait le témoignage d'un militaire Indien : Des ambulances médicales Chinoises sont venu chercher en brancard des soldats de l'APL en première ligne sur la position " finger 4 "sur les rives du lac de Pangong-Tso pour les amener à un poste de premier-secours situé sur " finger 6 " ( voir carte ci-dessous ) . Cela confirmerait juste que contrairement à l'armée Indienne , l'APL a déployé en première ligne des unités médicales destinées à traiter les pathologies des montagnes et du froid avec en particulier ses " célèbres " caissons hyperbares dont l'étude a commencé dés 2013  . Selon certaines sources des dispositifs de réoxygénation portables " de la taille d'un livre " et d'une autonomie de huit heures ont été développés dés 2017 . 

Transporter du kérosène à l'aller et au retour transporter des blessés - dont des grands brûlés - dans un aéronef modulable capable d'opérer depuis la base de LEH , c'est ce qui semble intéresser les chefs militaires Indiens dans l'acquisition de six AIRBUS™ A330 MRTT et est presque une caricature de la situation de l'armée Indienne au Ladakh ! 

 

Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ? Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Décembre 2020

Repost0