defense

Publié le 15 Avril 2009



MOSCOU, 15 avril - RIA Novosti. L'adhésion de la Finlande à l'OTAN n'est pas à l'ordre du jour, a déclaré l'ambassadeur de Finlande en Russie Matti Anttonen.

"Notre gouvernement vient de rendre public son plan dans le domaine de la politique extérieure et de défense pour les années à venir. Ce projet stipule que l'adhésion de la Finlande à l'OTAN n'est pas d'actualité pour les prochaines années", a annoncé mercredi M.Anttonen au cours d'une conférence de presse.

Créée le 4 avril 1949, l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) regroupait au départ les Etats-Unis, le Canada, l'Islande, la Grande Bretagne, la France, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Norvège, le Danemark, l'Italie et le Portugal. Actuellement l'OTAN compte 28 Etats-membres, la Croatie et l'Albanie ayant adhéré début avril. Ses objectifs et missions principales visent à assurer la stabilité dans la région euro-atlantique, à mener des consultations portant sur les problèmes de sécurité, à défendre un Etat-membre de l'OTAN contre toute menace d'agression, à prévenir les conflits et à participer au règlement des crises.

L'éventuelle adhésion finlandaise à l'OTAN est évoquée depuis de longues années. Quoique n'étant pas membre de l'Alliance, la Finlande participe néanmoins à un certain nombre de ses programmes

Articles associés : Le Livre Blanc de la défense Finlandais .



Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 8 Avril 2009

Abstract : There will be neither " combat penguins  " nor ice-breaking sea carriers in the arctic argues two officials , including the secretary general of the Security Coucil of the Russian Federation ( SCRF )  Nikolay Patrushev ,  talking about the commentaries made by western medias on the arctic Russian doctrine. They dismiss all the assertions made in these medias and justify the role of the Fsb in the defense of Russian borders and the creation of special coast guard units for the Russian arctic boundaries . They also say that the priority is not the militarization of the region but the mastrey of natural ressources , transport , boundary infrastructures and telecomunications .
On the contrary the United States and its allies of the NATO are conducting a bellicose policy in the region and are militarizing it with the final task of enlarging their economic presence there  , to attain the internationalization of northern seaways and in the final stage to expell  Russia from it .
They also develop spying throught bodies like NGO's or nuclear submarine patrols .
To counter this threat , Russia do not deny it will need to increase it's intelligence on its arctic neigbours and their military and economic activities .

Nicolay Patrushev outlines that the first task of the SCRF was to establish preliminary measures directed toward increasing   the effectiveness of the state administration in  the social and economic development of the Arctic zone of Russia after years of mismanagement .
According to Nikolay Patrushev , USA , Norway , Danemark and Canada are conducting a coordonated policy to exclude Russia from the bounties of the arctic continental shelf . Globalization of the region is an hidden policy to give it to transnational " Big Oil" .
For sustaining the  Russian claim in the commission of United Nations on the borders of the continental shelf , Russia must prepare  additional materials of studies of the bottom of Arctic Ocean .



Dans un article intitulé " sans pingouins guerriers " ( Без боевых пингвинов ) publié par Rossiskaya Gazeta , un responsable du Conseil de Sécurité de la Federation de Russie ainsi que son secretaire général Nicolas Patrouchev commentent la nouvelle doctrine arctique Russe publiée il y a deux semaines et démentent les rumeurs publiées en Occident .

Comme le soulignent avec humour les deux reponsables du CSFR , la Russie n'envisage pas de déployer des porte-avions brise-glaces ou de former des unités de sabotage de pingouins guerriers .
Contrairement à ce qui a été affirmé en Occident , la Russie n'envisage pas de construire de nouvelles bases dans le Nord ou de créer un commandement militaire arctique mais seulement d'y déployer le nombre adéquat de troupes régulières et de renforcer le rôle du FSB dans la protection des frontères ainsi que de créer une  garde côtière spécifique aux frontières arctiques de la Russie . Les solutions opérationelles sont en cours d'élaboration par le Conseil de Securité et d'autres organismes .
La  Russie procéde actuellement à la modernisation de ses postes frontières dans la région , seule décision mise en oeuvre à cette date .

La défense de la façade maritime arctique de la Russie , un " vide stratégique "  peu peuplé et mal mis en valeur , a commencé durant la seconde moitié du XX eme siècle avec la présence de SNLE Etazuniens dans la région .
Depuis quelques années les études geologiques ont monté le potentiel de cette région et les observations satellitaires ont montré que l'accés à celles ci est de plus en plus aisé . L'arctique devient un territoire de plus en plus important dans la politique et l'économie globale et  la region arctique va devenir de plus en plus importante dans les relations bilaterales et multilaterales de la Russie .

Le document publié par le CSFR considère que la militarisation ne doit pas être la priorité du développement de l'Arctique mais celle-ci doit plutôt être constitué par le développement économique , le maintien de la paix et la préservation de l'environnement ainsi que de l'amelioration des dispostifs de gestion de cette region .
Les priorités Russes sont aussi la mise en valeur des ressources naturelles , le développement des transports , le renforcement des infrastructures frontalières ainsi que le dévelopement des moyens de communications et d'informations .
La stratégie Russe pour l'arctique établit la liste des invesigations scientifiques nécessaires pour appuyer les revandications Russes sur le plateau continental et la délimitation des frontières extérieures de la Russie dans cette zone avant l'échéance de 2010 .
La troisième étape de cette stratégie consiste à faire de la région la base stratégique de la Russie sur le plan économique d'ici 2020 .

La directive recommande une politique exterieure bi-laterale et multilaterale avec les autres riverains de l'Océan Arctique basée sur les conventions internationales .
Toutefois comme le souligne le responsable du CSFR les risques de confrontaton ne sont pas à exclure compte tenu des enjeux .
Selon ce responsable les objectifs des autres nations riveraines et en particulier les Etats-Unis et de leur bras armé l'OTAN ne sont pas aussi pacifiques . Ceux ci consistent à elargir leur présence économique dans la région [ Au delàde leurs droits - NDLR ] , d'intenationaliser les voies maritimes polaires et finalement d'expulser la Russie de la région .
C'est ainsi que selon des renseignements parvenus au Conseil de Sécurité de la Federaion de Russie , Les Etats-Unis ont décidé la construction de deux nouvelles bases pour leur Garde Cotière à Point Barrow et à Nome ( Alaska ) .
Les Etats-Unis envisagent aussi la possibilité de déployer dans la région des groupes aéronavals ainsi que des unités amphibies et procédent à un renforcement de leur défense contre les submersibles.
Selon ces informations les Etats-Unis procédent actuellement à la création de districts militaires spécifiques . Depuis le 25 out dernier des hélicoptères " Black Hawk " spécialement destinés à opérer dans l'arctique commencent à être déployés dans la région .
Les Etats-Unis ainsi que leurs alliés de l'OTAN ont renforcé dans la région les activités d'écoutes et d'espionnage en direction de la Russie .
Ces activités d'espionnage qui de développent principalement dans la Mer de Barents se traduisent par des patrouilles aériennes de plus en plus fréquentes ainsi que des patrouilles de navires de guerre de l'alliance et de submersibles à propulsion nucléaire .
La Norvège utiliserait ses navires de recherche scientifiques pour procéder à cet espionnage et souhaite militariser le Spitzberg .
Les puissances occidentales utiliseraient également la couverture de scientifiques et d'organistions non-gouvernementales , et en particulier celles se réclamant de l'écologie [ Bellona - NDLR ] pour se livrer à ses activités d'espionnage . C'est ainsi qu'une présence accrue de soi-disants scientifiques étrangers a été signalé dans l'archipel de Nouvelle Zemble et dans la Mer Blanche , là ou la Russie procède à ses tests de submersibles à propulsion nucléaire .
Le Canada a pour programme de créer d'ici 2012 une force navale composée de six à huit navires capables d'opérer dans les eaux arctiques tandis que son budget de la défense ou l'arctique est désormais une priorité doit passer de 18 à 36 milliards de dollars Canadiens d'ici 2025 .
L'Union Européenne est train de constituer ses propres structures militaires dans l'arctique et y augmente sa présence militaire . Tout ceci se fait dans le cadre du développement de sa politique extérieure et de de sécurité . 
La Russie observe ces développement inquiétants chez ses voisins et il est prévu de développer la surveillance aérienne ainsi que des stations radar le long du littoral arctique Russe.
Les services de renseignement extérieurs Russes vont développer leur surveillance des activités militaires et économiques des nations peri-arctiques ainsi que sur les projet de leurs renforcements .

Nicolas Patrouchev :  Les mots pour le dire .

La maîtrise par la Russie de ses zones arctiques est d'une importance stratégique .

Nous [ Le CSFR- NDLR ] avons constaté que les moyens de l'administration Russe pour la gestion de la région étaient insuffisament coordonnés . L'imperfection des moyens gouvernementaux de contrôle dans la sphére économique et sociale a provoqué le délabrement critique des systèmes de transport , de l'industrie , de l'information , des équipements scientifiques et sociaux . Des disparités de développement régionales ont entrainées  un drainage de populations. Le potentiel des regions arctiques Russes est loin d'avaoir été exploité dans son entier .

Le CSFR a décidé de mesures prioritaires destinées à augmenter l'efficacité de l'administration gouvernementale dans les domaines économiques et sociaux des régions arctiques Russes , y développer des projets compétitifs destinés non seulement à attirer des invstisseurs Russes ou étrangers mais aussi à améliorer les conditions de vie des habitants de ces régions .

La première tâche a consisté à determiner la frontière sud de l'arctique Russe . Ceci permettera d'établir de manière plus efficace une politique régionale et de réduire les écarts interrégionaux en terme de PIB , de prix à la consommation , de revenus et en matière d'infrastructures sociales

L'utilisation effective de la Route Maritime du Nord est également d'une imporance primordiale pour la  Russie .
Le tonnage du transport sur cette voie maritime a été divisé par 2.5 en l'espace de 15 ans et par 30 dans sa partie orientale .
Nous devons resoudre dans les années qui viennent les questions sur le soutien de l'etat à la construction de brise-glaces , d'une fotte de sauvetage et d'assistance , d'infrastructures côtières .
Ces meures permetteront non seulement de restaurer le trafic sur la RMN mais de la transformer en une artère globale de transport reliant l'Europe à l'Asie .

Se pose de façon trés aigue la question du développements des " objets infrsatructurels " [ Bases militaires - NDLR ] dans l'arctique . Ici il ne s'agit pas uniquement de la création de nouveaux " objets " , mais il est absolument nécessaire de procéder à l'inventaire de ceux qui ont déja été créés et en particuliera aux
" objets urbains " [ villes du complexe militaro-industriel - NDLR ] qui n'ont pas encore demissions assignées . Et ces " objets " sont nombreux .

Les USA , la Norvège , le Danemark et le Canada ménent une politique coordonnée visant à nous exclure des richesses du plateau continental . On avance des idées comme celle que l'arctique est un patrimoine de l'humanité avec l'idée de la livrer aux activités de prospection des sociétés pétrolières transnationales .
[ C'est ce que j'écris depuis le début sur ce blogue - C'etait ma réponse ( censurée ) à une blogueuse du Cfr approuvant l'idée de Scott Borgerson de créer un parc marin dans la région - NDLR ]
On parle de signer des conventions internationales qui établiraient un contrôle international sur la région par analogie avec  le traité sur l'antarctique . La présence militaire des états étrangers s'accroit tandis que sont accélérés les plans de création de flottes de brise-glaces .
Il est absolument évident que tout ceci ne coincide pas avec les interêts économiques , géopolitiques et de défense de la Russie et présente un danger pour sa sécurité nationale .

Pour appuyer les revandications Russes sur la delimitation du plateau continental aupres de la commission des Nations Unies il faut rigoureusement préparer les données additionelles concernant les études du fond de l'Océan Arctique (y compris les données géologiques et geomorphologiques ) . Il faut realiser le programme gouvernemental de la flotte de recherche scientifique et des activités en eaux profondes . Il faut de la même manière réaliser le paquet de mesures pour l'amelioration de la sécurité sur le plan militaire , la protection des frontières de la Fédértion de Russie , la sécurité dans le domaine environemental et les technologies de l'information .









Liens :L'article de Rossiskaya Gazeta du 30 Mars 2009.
             "Bruits de bottes Russes dans l'arctique " , article toujours aussi réducteur de " l'Immonde " du 27   Mars 2009 .
               La directive arctique Russe

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 8 Avril 2009

Abstract  : French frigate Vendémiaire is mooring in the harbor of Vladivostok before Franco-Russian military  drills due to take place on the 9 th april .


La frégate française Vendémiaire a fait escale à Vladivostok pour participer aux exercices russo-français prévus le 9 avril.
Le reportage photo complet sur le site de Ria Novosti .


Article associé : Russie- France :Manoeuvres navales conjointes au large de Vladivostock .

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 6 Avril 2009

VLADIVOSTOK (Extrême-Orient russe), 3 avril - RIA Novosti. Des exercices navals russo-français se dérouleront le 8 avril dans le golfe de Pierre-le-Grand (mer du Japon), au large de Vladivostok, a confié vendredi à RIA Novosti un porte-parole de la Flotte russe du Pacifique (TOF).

"Les manoeuvres auront lieu dans le cadre d'une visite, le 6 avril prochain, de la frégate française Vendémiaire à Vladivostok, principale base de la Flotte russe du Pacifique. La frégate participera aux manoeuvres aux côtés d'un groupe de bâtiments de guerre de la TOF", a précisé l'interlocuteur de l'agence.

Selon lui, la frégate visitera Vladivostok dans le cadre de la coopération militaire russo-française axée sur le renforcement de la confiance mutuelle et des liens professionnels entre les marins des deux pays.

Note de l'Editeur : Durant la guerre de Crimée une escadre Franco-Anglaise avait essayé d'attaquer les positions Russes en Extrême-Orient . Le suicide du commandant Anglais de l'escadre et la resistance acharnée des forces Russes ont entrainé l'échec du projet .  A l'épqoue cette escadre s'était ravitaillé au Japon , signe précurseur des alliances qui allaient se mettre en place dans la region .
Reçamment la Russie a fait savoir qu'elle était interessée par l'achat d'une coque d'un Bâtiment de Commandement et de Soutien , voir d'un PA , auprés des chantiers navals Français .

Liens : Russie-France: développer la coopération en matière de matériels navals ( Article de Ria Novosti en date du 02/12:2008 ) 
            Un porte-avions russe à l'accent français  ( Article de Ria Novosti en date du 01/11:2008 )

            The Crimean war in the far-east


Bibliographie : " La Lutte pour le pacifique " - Gregory Bienstock - Payot - 1936

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 1 Avril 2009

Abstract : A Russian politician and international policy expert has warned Finland not to join the NATO alliance. Yuli Kvitsinsky, First Deputy Chairman of the Committee on International Affairs, says such a move would damage bilateral relations.

He added Finnish NATO membership would lead to Russian responses in the military, political and economic fields.

Dans une interview accordée au quotidien Finlandais YLE News le président du Comité de la Douma pur les Affaires étrangères Youli Kvitinsky a affirmé qu'une adhésion de la Finlande à l'OTAN pourrait metre en péril les relations bilatérales Russo-Finlandaises .
Youli Kvitinsky considère que l'OTAN est avant tout un instrument de la politique étrangère Etasunienne .
Dans un livre blanc sur la défense publié audébut de l'année , les responsables politico-militaires considèrent que l'option d'une adhésion à l'alliance doit être considérée . La majorité de la ppulation Finlandaise s'oppose toujours à cette adhésion même si le pourcentage de personnes favorables y est de plus en plus grand .
L'année dernière Dmitri Rogozine , représentant de la Russie auprés de l'Alliance , avait déja formulé la même mise en garde .

Le gouvernement Finlandais vient d'apporter son soutien au projet de gazoduc " Nord Stream " à travers la Baltique .






Article associé : Le Livre Blanc Finlandais sur la défense .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 30 Mars 2009

Abstract : Russia will prioritize the strengthening of its border guards while creating a special Arctic force in line with a new strategy to protect its regional interests, a senior parliamentary member said Monday.
This strategy of coastal defense with a front line of submarines to patrol the Arctic Ocean is known as the " Bastion strategy " . It needs to connect the " Stutzpunkten ", the fortified points on the coast line to the Hearthland throught infrsatructures like the " Belkomur " . Infrastructures like airports will be built in colaboration with Russian oil and gas majors which operate in the arctic like Gazprom .

MOSCOU, 30 mars - RIA Novosti. En créant son groupement de forces dans l'Arctique la Russie renforcera en premier lieu la protection des frontières, a indiqué lundi à RIA Novosti le président du Conseil de la Fédération (sénat) pour la politique maritime et ex-commandant de la Flotte du Nord, l'amiral Viatcheslav Popov.

"Il ne s'agit pas de créer un nouveau groupement de frappe, mais il faudra par contre aménager de nouveaux postes frontières, moderniser et élargir le réseau d'aérodromes", a expliqué le sénateur.

L'accent est mis sur la création d'un système de protection côtière active, ainsi que sur le maintien du groupement nécessaire de forces conventionnelles dans l'Arctique.

D'après le sénateur, il faut également coopérer avec les services frontaliers des pays voisins dans la lutte contre le terrorisme et la migration clandestine, pour la protection des ressources halieutiques.

D'ici à 2010 la Russie doit prouver que la dorsale Lomonossov constitue un prolongement du plateau continental et donc du territoire national de la Russie. La zone arctique doit se transformer en principale base stratégique de ressources de la Russie d'ici à 2020.

En 2001, Moscou a déposé auprès de l'ONU sa première demande contenant la justification de ses revendications sur une partie du territoire de l'Arctique.

Cinq pays ont une façade arctique: la Russie, le Canada, les Etats-Unis, la Norvège et le Danemark, pays qui possèdent des zones économiques exclusives et un plateau continental dans l'Océan glacial du Nord.


Note de l'Editeur : La stratégie décrite par cet article est conforme à la stratégie du " Bastion " décrite par le Général Leonid Ivashov sur ce blogue et qui nécessite de connecter les " Stuztpunkten " du litorral au travers d'infrastructures à caractère civilo-militaires comme le " Belkomour " au Herthland Russe .
La construction des aérodromes et des héliports destinés à la défense de l'arctique Russe se fera en collaboration avec les entreprises du secteur petro-gazier opérants dans l'arctique . Gazprom vient de lancer la construction d'un héliport dans la peninsule deu Yamal destiné à l'exploitation du champ de Bovanenkovo  et cette infrastructure rentre parfaitement  dans le cadre de cette stratégie de défense de l'arctique . Cette base est destinée à être la plus grande de Russie et de la CEI .
La remise en état des infrsatructures de la Route Maritime du Nord dans le cadre de la nouvelle politique maritime Russe s'intégre aussi tout à fait dans le cadre de cette stratéie de défense .
Vue de Russie , la défense et la mise en valeur de l'arctique sont intégrés dans une même stratégie .

Au cours de l'année 2008 , les exercices " Bastion 2008 " nt certainement servi à valider les concepts de cette stratégie .

 

Liens : Gazprom va ouvrir le plus grand héliport de la CEI ( Article de Rosbaltsever en date du 17 Mars 2008 )

Articles associés  : Le Général Leonid Ivashov vous parle de l'arctique . 
                              La nouvelle politique maritime Russe dans l'arctique 
                                        Le " Belkomour " , un projet Stalinien de nouveau sur les rails rails 
                                        Exercices " Bastion 2008 "  (Reportage photo RIA Novosti
             






 Photos : Exercices tactiques début Mars 2009 dans la région de Kemerovo ( Siberie Occidentale )

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 29 Mars 2009





Le Canada ne veut pas renoncer à sa revendication d'une partie de la région arctique, même après avoir appris que la Russie  prévoit de déployer une force armée pour défendre ses intérêts dans la région, a indiqué vendredi le ministre des affaires étrangères canadien.

Lawrence Cannon a indiqué qu'il clarifierait la position de son pays lors de sa rencontre avec son homologue russe, Sergei Lavrov, rencontre qui pourrait avoir lieu la semaine prochaine.

"La souveraineté est un pilier de notre politique et là dessus, nous sommes intraitables" a déclaré le ministre. Il a ajouté que le Canada ne se laisserait pas tyranniser par quiconque.

D'après un projet stratégique rendu public par les médias russes vendredi, la Russie s'apprête à renforcer ses garde-frontière dans l'Arctique, tout en créant une nouvelle force militaire pour "assurer la sécurité dans diverses circonstances politico-militaires".

L'Arctique, qui comprendrait un quart des réserves mondiales encore non découvertes de gaz et de pétrole, doit devenir "une base stratégique de ressources de premier plan" d'ici 2020, d'après ce document. AP

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 27 Mars 2009

Abstract : Russian embassador to NATO , Dmitri Rogozin , says that " NATO has nothing to do " in the arctic . He adds that the engagement of the alliance in the arctic is a tool developped by western powers to grab the natural ressources of the region .
Serguei Lavrov said yesterday to his Norwegian counterpart that  the alliance could only jeopardize the current bilateral ad multiLateral cooperations throught existing bodies .
Dmitri Rogozin also added that Russia will not discuss military cooperation with the alliance in the region . These two statements are strong rebuffals to the propositions made by NATO officials at the Reykjavik summit .All the Russian medias and politicians hails the creation of a special military force for the region . The Fsb will be involved in arctic security thruught  the creation of a special unit of coast guards .The only discordant voices came from the Kasparovian-Golts duet who are calling for a global governance of the region . But are Mr Ksaparovian and Golts Russians ?

MOSCOU, 27 mars - RIA Novosti. L'OTAN n'a "rien à faire" dans l'Arctique, les pays riverains étant en mesure de régler eux-mêmes leurs problèmes, a estimé vendredi l'ambassadeur russe auprès de l'OTAN Dmitri Rogozine.

"Si d'aucuns estiment que la mobilisation de pays n'ayant aucun rapport avec l'Arctique y rendra l'air plus respirable, c'est une position absurde. Je refuse de débattre avec mes collègues de l'OTAN de la coopération militaire en Arctique", a expliqué M. Rogozine lors d'une conférence de presse vendredi à Moscou.

Ce thème sera exclu de la liste des sujets de la coopération Russie-OTAN pour cette bonne raison que l'Alliance "n'a pas sa place en Arctique", a ajouté le diplomate.

"L'engagement de l'OTAN dans les règlements en Arctique doit être interprété tout simplement comme la volonté d'utiliser l'Alliance en tant qu'instrument dans la lutte pour les ressources", a expliqué M. Rogozine.

"Les pays arctiques règleront eux-mêmes leurs problèmes, pour garantir la conservation sûre de l'Arctique en tant que réservoir mondial, sans faire appel aux organismes n'ayant aucun lien géographique à l'Arctique", a ajouté le diplomate russe.

La région arctique s'est convertie ces dernières années en pomme de discorde entre les Etats riverains.

1,2 million de km2 de fonds marins contenant le quart des réserves mondiales de pétrole sont en jeu. Les Etats, dont la souveraineté s'étend jusqu'à 200 milles marins des côtes, peuvent accroître cette distance en démontrant que leur plateau continental s'étend au-delà de cette limite, ce qui a ouvert la porte à de nombreuses réclamations.

Note de l'Edteur : Voilà donc une réponse " forte et claire " de la diplomatie Russe aux avances de l'Alliance esquissées au somet de Reykjavik .
La " question arctique " semble être mise sur le même plan par la Russie que la présence de l'Alliance dans le Caucase .
La Russie compté créeer d'Ici 2020 un corps d'arée spécilisée dans la défense de l'Arctique . Le FSB sera partie preanante à la securité arctique avec la création d'un corps spécial de gardes-côtes .Un musée spécial , visitable uniquement sur invitation , des forces arctiques du Kgb
a été ouvert il y a quelques il y quelques mois dans la ville de Mourmansk afin de préserver la" mémoire sécuritaire " de l'URSS et de la Russie dans l'arctique .



La description faite dans ce communiqué semble montrer que la Russie retourne à la stratégie du " Bastion " .

MOSCOU, 27 mars - RIA Novosti. La Russie projette de créer d'ici 2020 un groupement de troupes dans l'Arctique en vue de protéger ses intérêts économiques et politiques dans cette région, a annoncé vendredi à RIA Novosti un porte-parole du Conseil de sécurité de la Fédération.

"Mais il n'est pas question de militariser l'Arctique. L'accent est mis sur la création d'un système actif de protection côtière, une mise en place prioritaire de l'infrastructure frontalière dans la zone arctique de la Fédération de Russie (...), ainsi que sur le maintien d'un groupement nécessaire de troupes conventionnelles des Forces armées", a expliqué le porte-parole.

Voivi le commentaire qu'en fait le journal Kommersant cité par RIA Novosti :

La Russie envisage de créer des troupes arctiques

La Russie envisage de créer un contingent spécial en Arctique, lit-on vendredi dans le quotidien Kommersant.

Selon la stratégie arctique du pays, rédigée par le Conseil de sécurité de Russie, la région sera dans un avenir proche du ressort du Service fédéral de sécurité et se transformera d'ici 2016 en "principale base stratégique de ressources de la Russie".

La création de la stratégie arctique a été évoquée l'année dernière. Pourtant, le document n'est apparu que cette semaine sur le site du Conseil de sécurité pour être immédiatement placé dans les archives d'anciennes doctrines et conceptions.

Le quatrième article du document stipule la nécessité de "créer dans la zone arctique russe un contingent de forces de destination générale, d'autres troupes, ainsi que de formations armées et d'organes capables de garantir la sécurité militaire dans toutes les conditions, quelle que soit la situation politique et militaire". Une autre innovation constitue la création d'un "système efficace de gardes-côtes du Service fédéral de sécurité dans la zone arctique".

Les politiques de Moscou ont salué la création de la stratégie arctique. Le représentant spécial du président russe en Arctique, Artur Tchilingarov, a expliqué que le ministère russe de la Défense participait activement à la mise en valeur de l'Arctique. M. Tchilingarov coordonne ainsi le déploiement par les forces aériennes de la station polaire Barneo dans la région du pôle Nord.

"La création des troupes arctiques concrétise le désir naturel de défendre son territoire et je ne vois ici aucune agression", a affirmé le député de la Douma (chambre basse du parlement russe) Vladimir Grouzdev, qui avait immergé en 2007 avec M. Tchilingarov une capsule contentant le drapeau russe au fond de l'Océan arctique.

La stratégie fixe également le calendrier de mise en valeur de l'Arctique. Tous les matériaux nécessaires à la "démarcation de la zone arctique russe fondée sur le droit international" devraient être rassemblés d'ici 2010. Autrement dit, la Russie doit prouver que les dorsales Lomonosov et Mendeleïev font partie du plateau continental russe et donc du territoire russe.

Le travail en ce sens est mené depuis des années: il a été lancé en 2001 avec l'envoi de la première requête appropriée de la Russie à l'ONU. "Cette question manque pourtant de dynamisme, car on ne fait toujours rien: il n'y a même pas de sonde acoustique sous-marine à plusieurs faisceaux", fait remarquer Vladimir Sokolov de l'Institut de recherche de l'Arctique et de l'Antarctique

La seule voix discordante dans cette unanimité de la presse Russe pour saluer la création de forces spéciales destinées à la protection des interêts Russes dans l'arctique provient , mais qui s'en douterait , du duo Kasparovian-Golts . Ce dernier [ Alexander Golts ] , proclammé " expert militaire  " par la presse occidentale ,  souhaite sur le site
Kasparov.ru que " ces plans ne se réalisent jamais " . M. Kasparovian-Weinstein quand à lui semble avoir une histoire chaotique avec le Kgb-Fsb ce qui expliqueait sa prise de position sur le sujet .L'" opposition démocratique Russe " a critiqué depuis le début les prise de position du gouvernement Russe dans l'arctique et se fait l'écho des prises de position globalistes les plus extrêmes comme celles du WWF  ou du Prince Albert II  et appelle à une " gouvernance mondiale"  de la région .
Le site Kasparov.ru suit depuis l'expedition d'Aout 2007 le développement de la diplomatie arctIque et ses communiqués n'ont rien à envier à ceux du State Depatment ou du MAE Canadien . Sur le dossier de l'arctique comme sur beaucoup d'autres ceci tradut l'immense fossé et cette " opposition démocratique " et la société Russe  qui soutient dans son immense majorité les prises de position fermes de son gouvernement .


Articles Liés :
Le Chef de la diplomatie Norvègienne à Moscou pour examiner les relations Russie-OTAN 

             Liens:   
There is nothing for NATO to do in Arctic - Rogozin  ( Depêche de l'agence ITAR TASS )
                             Russia plans to deploy troops in the Arctic: document
                             Le Fsb ouvre un musée de la sécurité frontalière ( En Russe )
                             Directives sur l'arctique - Recommandations du 18 septembre 2008  ( En Russe )

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 26 Mars 2009

Abstract : According to Andreï Nestrenko , spokesman of the Russian MFA , the activities of NATO in the arctic region could jeopardize the present scheme of bilateral and multilateral cooperations in the region in existing 
bodies  like the Arctic Council .
Mr Nestrenko dismissed the involvement of non-arctic countries in the governance of the region .
This is an harsh critic of Norwegian diplomacy which tries to intenationalize the arctic issue by giving non voting seats at the Arctic Council to non-regional states . It's also a critic of the EU commission which tries to impose a " global governance " in the arctic .
Russian Foreign Minister Serguei Lavrov said he was " puzzeld " by the scenario of NATO " Cold Response 2009 " military drills which took part on the Russian borders this week and which developped a scheme of an escalation of a conflict in a race for ressources in the region . In this military drill , the Kola peninsula appeared as a state independant from Russia .

Nato hold a summit on the arctic issue in Reykjavik at the beginning of the year where secretary general Jaap de Hoop Scheffer said the alliance had to enhance it's military presence in the region .


MOSCOU, 26 mars - RIA Novosti. L'activité de l'OTAN en Arctique pourrait violer le schéma actuel de coopération entre les Etats riverains, a indiqué jeudi le porte-parole de la diplomatie russe Andreï Nesterenko lors d'un point de presse à Moscou.

"Nous sommes convaincus que l'activité de l'OTAN en Arctique pourrait dévoyer le schéma constructif actuel de coopération entre les Etats riverains, et stériliser l'ordre du jour pour la région arctique", a poursuivi M.Nesterenko.

Selon lui, les questions régionales doivent être résolues sans implication des acteurs n'ayant pas de rapport avec la région.

Début janvier 2009, le secrétaire général de l'OTAN Jaap de Hoop Scheffer a fait savoir que l'Alliance avait besoin d'une présence militaire en Arctique.


Note de l'Editeur : Je ne peux que souscrire aux paroles de M. Nestrenko ayant developpé les mêmes conclusions dans un article que je viens d'écrire sur le sujet .
La remarque de M.Nestrenko sur les " des acteurs n'ayant pas de rapport avec la région" fait directement référence aux tentatives de la diplomatie Norvégienne  d'" internationaliser " le dossier arctique en proposant des postes d'observateurs au sein du Conseil Arctique à des états non riverains de la région et à la volonté d'instituer une " nouvelle gouvernance " de l'arctique par la diplomatie Européenne .

Apres son entrevue du 25 mars dernier avec son homologue Norvègien Jonas  Gahr Store  , le MAE Russe Sergueï Lavrov s'est déclaré " abasourdi " par le scénario de l'exercice militaire de l'alliance qui s'est tenu prés des frontières Russes , " Cold Response  2009 ".

" Je dois noter que nous avons été surpris que les manoeuvres qui se sont tenues dans les eaux Norvègiennes ont été constitué par des opérations dans l'hypothèse d'une aggravation d'un conflit pour l'accés à des ressources"
" Heureusment  , les forces armées et les marines des états riverains [ de l'arctique ] sont là pour sécuriser une navigation sûre et ne seront pas impliquées dans ce qui a été nommé  comme un conflit pour l'accés à des ressources naturelles "


Le MAE Norvégien a rétorqué que l'attention devait se porter sur les agissements de la partie Russe et non pas Norvégienne . Il a ajouté que le renouveau des activités terrestres , maritimes et sous-marines observé du coté Russe ne constituait pas pour la Norvège une menace .
" C'est le droit de la Russie et la Norvège n' a aucune ambition à développer une réponse militaire aux nouveaux défis observés dans le Nord "

Lors des exercices " Cold Response 2009 " , la peninsule de Kola apparaissait sous la forme d'un état indépendant détaché de la Féderation de Russie .

Lien : Moscow puzzled by scenario of Norwegian maneuvers - Lavrov  ( Depêche Interfax )
           Russia expresses concern over NATO activity in Arctic Reg ( Depêche ITAR-Tass ) 
           Nato summit: thawing Arctic could spark confrontation over energy reserves

Articles associés : L'Internationalisation de l'arctique 
                                    " Cold response 2009 " : l'OTAN s'en va en guerre dans l'arctique .



 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 23 Mars 2009

Abstract :  Canada and Russia are beefing up their forces in the arctic . The Canadian army has designated four reserve units to form the backbone of a new Arctic force to be created over the next five years. At the same time the Canadian Forces is continuing with its expansion of the Canadian Rangers, made up of First Nations and Inuit reservists. That expansion to around 5,000 personnel is expected to be completed by 2012.

L' Armée Canadienne  vient de désigner les  quatre unités spécialisées dans la défense de ses territoires arctiques qui formeront l'ossature  des forces arctiques qui doivent être crées dans les cinq ans à venir .
Celles ci seront essentiellement constituées de réservistes et comprendront au final environ 480 hommes  .
Elles seront amenées à faire quatre exercices annuels dans le nord du Canada et devront être disponibles pour faire  face à tout incident dans ces régions .


Ces unités sont :
1- 1st  Battalion Royal New Brunswick Regiment
2- Voltigeurs de Quebec ( - site régimentaire  en Français - )
3- Grey and Simcoe Foresters from Ontario ( - Site régimentaire - )
4- Royal Winnipeg Rifles ( - site régimentaire en Anglais - )

Au même moment les forces armées Canadiennes continuent le développement de leurs unités de Rangers .
constituées de resevistes  Inuits et  Amerindiens . Leur effectif devrait atteindre 5000 réservistes en 2012 .


 


L'armée Canadienne compte débuter avec des unités réduites qui devraient atteindre l'effectif de compagnies à 120 hommes selon le Lieutenant-colonel Bernie Ciarroni du departement du developpement des forces terrestres responsable des réservistes .
Selon la configuration qui peut apparaître , les unités régulières de l'Armée Canadienne pourront intervenir en premier ou se joindre aux forces de réserve [ arctiques ] pour faire face à un incident dans l'arctique .
Mais Bernie Ciarroni souligne que ces unités de réserve spécialisées joueront le fer de lance de toute opération dans la région :
" Notre objectif est de les emmener là bas afin qu'ils connaissent le milieu et puissent y survivre "

Ces décisions font suite à la volonté du premier ministre Canadien Stephen Harper d'accroître la présence militaire Canadienne dans la règion .

Le senateur Bill Rompkey est lui un farouche partisan de l'introduction d'indigène au sein des unités terrestres , mais aussi maritimes et aériennes , devant opérer dans le Grand-Nord Canadien .

Lien : Reserve units to form core of new Arctic force ( Article du Times colonist du 23 Mars 2009 )
           Les voltigeurs dans l'arctique ( Article de Radio-Canada ) 
           Les Voltigeurs se préparent pour l'arctique ( Article de Cyberpresse )

Article associé : Bill Rompkey , partisan de l' " ethnicisation " des forces arctiques Canadiennes .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0