defense

Publié le 10 Décembre 2020

Tout le monde connait cette interjection de l'amiral ACKBAR lors de la bataille d'Endor lorsque qu'il se rend compte que la flotte de l'Alliance Rebelle se retrouve face aux croiseurs de l'Empire Galactique et que le bouclier de protection de l'Etoile Noire n'a pas été désactivé : " IT'S A TRAP ! " , " C'EST UN PIÉGE ! " .

La RPC aurait elle attiré l'Inde dans le piège d'une guerre d'attrition au Ladakh ? C'est la réflexion que semblent développer des analystes de plus en plus nombreux à travers la planète et aussi en Inde .Ce terme de " guerre d'attrition " s'il a été évoqué pour la première fois par Minnie CHAN dans un article du SCMP le 25 septembre 2020 dans la presse Chinoise vient d'être repris pour la première fois par la presse Indienne le 5 décembre dernier. Une stratégie d'attrition est une stratégie dans laquelle l'objectif est d'user les forces combattantes et les réserves ennemies, plutôt que la progression en terrain ennemi ou la destruction/occupation d'objectifs ennemis .Dans le cas d'espèce il semble que les atermoiements des militaires Chinois face à leurs homologues Indiens lors des séances de négociation n'avaient pour but que d' " enferrer " l'armée Indienne au Ladakh et à lui imposer une logistique couteuse . 

Cette article du 5 décembre 2020 révèle aussi des statistiques terribles :  De 2011 à 2013 les forces armées Indiennes ont eu un taux d'attrition de l'ordre de 20% lors de leurs engagements sur des théâtres d'opérations montagneux, en particulier sur le glacier du SIACHEN face au Pakistan . C'est à dire qu'au cours de ces déploiements sur des théâtres d'opérations en montagne , un militaire Indien sur cinq a été mis hors de combat du fait de maladies ou de causes non-militaires : Œdèmes , mal aigu des montagnes , thromboses , engelures , cécité , chute dans des crevasses , avalanches ,... Un chiffre absolument terrible non seulement pour l'armée Indienne mais pour la société Indienne . Il est en effet peu probable que ces militaires ont pu rejoindre un service actif après leur blessure et dans une société Indienne qui ne connait pas de " sécurité sociale " ces militaires rendus à la vie civile ont du se clochardiser ou devenir une charge pour leur famille .

Les autorités Indiennes n'ont pas cessé ces dernières semaine de mettre en avant les " exploits logistiques " de leur unités avec en particulier l'acheminement de dizaines de milliers de tonnes de kérosène dans la région de LEH . Ce carburant est indispensable à haute altitude et par grand froid pour non seulement chauffer les logements des militaires mais aussi pour réchauffer leur nourriture avec des réchauds portables . On notera dans ce dernier article que le kérosène acheminé à 3500 m d'altitude depuis la plaine Indo-Gangétique subit deux ou trois ruptures de charge avant son arrivée en première ligne dans le réchaud du biffin .

Or l'imposition de cette logistique couteuse et consommatrice de ressources militaires ( camions , Il-76 , C-17 et peut être bientôt des A330 MRTT ) - on se souviendra du 1 litre d'essence utilisé pour transporter 1 litre d'essence jusqu'aux Ardennes en 1944 - n'est-ce pas là l'objectif que se sont fixé les Chinois en faisant durer les négociations ? Ce serait fort possible si l'on considère que l'APL utilise principalement des baraquements isolés et chauffés à l'énergie solaire en première ligne ainsi que des rations de combat autochauffantes et donc réduit grandement ce que l'on pourrait appeler le " cout logistique " sur ce secteur du kérosène . Il serait même intéressant que lors d'une prochaine exposition " Dans la peau d'un soldat " aux Musée des Invalides l'APL présente ses baraquements chauffés à l'énergie solaire et ses rations de combat autochauffantes . Elle pourrait même en offrir des échantillons au Musée des troupes de montagnes de GRENOBLE 

Sur le plan des approvisionnements en eau l'APL a développé des techniques de forage dans les régions montagneuses  , tout comme l'Armée Indienne d'ailleurs . 

Selon le Major General A.P. SINGH cité dans l'article de The Indian Express le " taux d'attrition " a considérablement diminué dans les unités déployés dans les zones montagneuses depuis le début de la décennie  . Mais même s'il a diminué de moitié , en particulier par l'importation de matériel Arctique usagé des Etats-Unis , c'est à dire 10% cela signifie quand même qu'en avril 2021 au moins 5000 militaires Indiens auront été mis hors de combat . Selon une " source anonyme " cité par ce même article , c'est à dire un militaire à qui on a donné la mission de diffuser une information , le taux d'attrition durant la première phase de ce déploiement " n'est pas alarmant "et " dans la fourchette attendue " ! Comme ces militaires ont été déployés en toute vitesse et avec un minimum de phase d'acclimatation depuis leur transfert depuis la plaine Indo-Gangétique on peut supposer qu'un phénomène de " surpertes " peut toutefois se manifester dans cette première phase . Un ou 2% de taux d'attrition cela signifie quand-même que déjà qu'entre 500 et 1000 militaires ont été mis hors de combat au Ladakh du côté Indien .

L'APL n'est bien-sûr certainement pas exempte de ce phénomène d'attrition comme le révélerait le témoignage d'un militaire Indien : Des ambulances médicales Chinoises sont venu chercher en brancard des soldats de l'APL en première ligne sur la position " finger 4 "sur les rives du lac de Pangong-Tso pour les amener à un poste de premier-secours situé sur " finger 6 " ( voir carte ci-dessous ) . Cela confirmerait juste que contrairement à l'armée Indienne , l'APL a déployé en première ligne des unités médicales destinées à traiter les pathologies des montagnes et du froid avec en particulier ses " célèbres " caissons hyperbares dont l'étude a commencé dés 2013  . Selon certaines sources des dispositifs de réoxygénation portables " de la taille d'un livre " et d'une autonomie de huit heures ont été développés dés 2017 . 

Transporter du kérosène à l'aller et au retour transporter des blessés - dont des grands brûlés - dans un aéronef modulable capable d'opérer depuis la base de LEH , c'est ce qui semble intéresser les chefs militaires Indiens dans l'acquisition de six AIRBUS™ A330 MRTT et est presque une caricature de la situation de l'armée Indienne au Ladakh ! 

 

Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ? Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?
Two-tribes : " It's a trap ! "  La Chine est-elle en train d'imposer - et de gagner - une guerre d'attrition au Ladakh ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Décembre 2020

Repost0

Publié le 5 Décembre 2020

Un journaliste Arménien vient de faire l'analyse " post mortem ",  des drones Turcs Bayraktar™ TB2 et Israéliens HAROP™ utilisés par les Azéris au Haut-Karabakh et les résultats sont ..." surprenants " !

S'il était déjà de notoriété publique que les drones Turcs Bayraktar TB2 utilisaient des motorisations Autrichiennes Rotax­™ - filiale du groupe Canadien Bombardier™ - et des caméras Canadiennes WESCAM™ - filiale du groupe Etasunien L3 Harris Technologies™ - il apparait que le drone Israélien HAROP™ utilise des composants Suisses et Français .

Ces composants sont un moteur électrique ( à courant-continu ou pas à pas )  de la société Suisse FAULHAUBER Minimotor SA™ et un capteur potentiométrique rotatif ( résistance variable ) de la société Française EUROFARAD™ du groupe EXXELIA™ . L'ensemble forme très probablement ce que l'on appelle un servomoteur ( moteur électrique - réducteur - potentiomètre de mesure de position - carte électronique de contrôle ) : Il s'agit de contrôler la rotation d'une pièce au moyen du potentiomètre qui mesure sa position et qui la position désirée atteinte donne l'ordre d'arrêt du moteur . A ce titre le potentiomètre doit avoir une linéarité parfaite .

On peut noter sur la photo ( voir troisième photo ) la présence dans la chaîne cinématique d'une biellette réglable de commande  et de ce qui semble être un accouplement ( joint de transmission ) . 

Un composant comme le capteur potentiométrique de qualité " militaire " ( NF C 93255 et MIL PRF 39023ne peut pas avoir été exporté sans l'aval des autorités Françaises qui devront donc répondre , tout comme les Canadiens et les Autrichiens l'ont fait , de cette autorisation d'exportation donnée à une société Israélienne .

En consultant le site et les catalogues de la société EUROFRAD™ on peut constater que de tels capteurs potentiométriques sont par exemple utilisés pour mesurer la position des ailettes de missiles . On peut supposer qu'ils sont utilisés sur le drone HAROP™ pour le contrôle des gouvernes du drone ( voir photo  . Cette annonce fragilise en tout cas la position de la diplomatie Française au sein du groupe de Minsk et l'activisme du président MACRON sur la question du Haut-Karabakh qui " essaye de revenir dans le jeu " après avoir reçu un double coup de valenki et de babouche de la part de la Russie et de la Turquie en étant exclu de la signature de l'accord de cessez le feu  

La question est de savoir désormais si les autorités Françaises ( MM. PARLY et Le MAIRE ) seront aussi tolérantes pour autoriser l'exportation de composants " sensibles " vers la Russie qui développe sa propre gamme de drones suicides ? J'en doute ! 

Note : Il n'est pas incongru de retrouver des composants issus du modélisme et de l'aéromodélisme comme les biellettes réglables dans un drone militaire Israélien : Ceux-ci ont été à l'origine conçus à partir d'un avion -jouet -  radiocommandé acheté aux Etats-Unis ! 

Lien vers catalogue FAULHABER™

Post-mortem : Des composants de qualité " militaire " Français et Suisses utilisés sur les drones Israéliens HAROP™ au Haut-Karabakh .
Post-mortem : Des composants de qualité " militaire " Français et Suisses utilisés sur les drones Israéliens HAROP™ au Haut-Karabakh .
Post-mortem : Des composants de qualité " militaire " Français et Suisses utilisés sur les drones Israéliens HAROP™ au Haut-Karabakh . Post-mortem : Des composants de qualité " militaire " Français et Suisses utilisés sur les drones Israéliens HAROP™ au Haut-Karabakh . Post-mortem : Des composants de qualité " militaire " Français et Suisses utilisés sur les drones Israéliens HAROP™ au Haut-Karabakh .

Catalogue des capteurs potentiométriques EUROFARAD™

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Novembre 2020

J'ai déjà évoqué dans ce blogue le conflit lacustre le plus haut du monde sur le lac de Pangong-Tso  . 

Va t'il prendre une tournure sous-marine , subaquatique lacustre , en l'occurrence ? 

Le gouvernement Indien vient de décider de déployer sur les rives de lac des unités commandos de plongeurs spécialisée dans les actions amphibies , les MARCOS pour MARine COmmandoS . De nouveaux moyens de surface , probablement importés à grand frais comme d'habitude , seront aussi déployés sur les rives de ce lac . Les commandos devront donc dans un premier temps se familiariser avec ces bateaux avant d'être opérationnels . Si l'on examine les dernières opérations des MARCOS - destruction des infrastructures portuaires des LTTE de Gurunagar le 21 octobre 1987 - leurs missions pourraient consister à détruire dans le cadre d'une opération amphibie les infrastructures portuaires Chinoises sur les rives du lac ou le réseau de communication 5G mis en place par l'APL . 

L'Inde a déjà utilisé des forces spéciales ethniques - Tibétaines - sur les rives de ce lac pour s'emparer des hauteurs le dominant . Un paramilitaire Tibétain a été tué au cours de cette opération .  Ce recours massif aux unités d'élite de ses forces spéciales en face d'une armée de conscrits comme l'APL montre que dans sa confrontation face à la Chine au Ladakh l'Inde est " débordée " par l'impréparation de ses forces conventionnelles et leur sous-équipement , pour ne pas écrire leur clochardisation . Elle semble verser dans le " syndrome du Capitaine CONAN "* qui voudrait que l'issue d'un conflit dépende de ces forces spéciales et non pas des forces conventionnelles appuyées par la technologie . 

L' APL déjà déployé de son côté des hydrophones à bord de vedettes destinés à identifier des menaces sous-marines contre ses infrastructures .   Des avions et des drones de lutte anti- sous-marine Chinois ont été aussi identifiés dans la région . Il est aussi très probable que l'APL a déployé des drones submersibles "rodeurs" ou " planeurs "  afin de détecter toute pénétration dans ses eaux territoriales . Il faut noter que ceci nécessite une adaptation de la flottabilité du drone aux eaux du lac ainsi qu'une refonte des algorithmes de pilotage . C'est une capacité que la Chine a développé de manière autonome et pour laquelle elle dispose d'une avance considérable sur l'Inde qui n'est capable de produire que des drones " indigènes " ...Dont plus de 70% des technologies sont importées . 

Il est d'autre part très probable que la MAPL ait envoyé elle aussi des unités de commandos marines près du lac de Pangong-Tso mais n'en fasse pas la publicité . 

* Celui-ci dit dans le film éponyme " Eux - [les militaires de la " biffe " ] - font la guerre , nous nous la gagnons " 

 

Two-tribes : Vers une guerre sous-marine lacustre au Ladakh ? Two-tribes : Vers une guerre sous-marine lacustre au Ladakh ?
Two-tribes : Vers une guerre sous-marine lacustre au Ladakh ?
Two-tribes : Vers une guerre sous-marine lacustre au Ladakh ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 20 Novembre 2020

C'est une découverte peu banale que vient de faire la marine Colombienne sur un chantier naval du Rio Cucurrupi dans le département de Choco : Le premier " narco-submersible " à propulsion électrique ou " e-narcosubmarine " . Outre sa capacité d'emport de près de 6 tonnes en stupéfiants , ce narco-submersible est caractérisé par sa propulsion électrique . Son autonomie est assurée par un chargement estimé à 10 tonnes de batteries et il était équipé de barres de plongées latérales . Le cout d'un tel submersible est estimé à 1,5 Mio USD . 

Cette propulsion électrique ne répond bien sûr pas à des préoccupations écologiques : Il s'agit avant tout d'accroître la furtivité du semi-submersible en diminuant les vibrations d'un moteur thermique transmises à la coque et d'éviter le rejet de gaz de combustion dans l'air , gaz qui peuvent être détectés de manière assez rapide par des capteurs disposés sur des navires ou des avions de patrouille maritime .

Son autonomie estimée n'est toutefois que de 32 miles avec une vitesse en immersion de 3 nœuds . On peut donc supposer que les " narcos " Colombiens craignent la présence de détecteurs acoustiques  - hydrophones - immergés à proximité de certains sites d'atterrage .La présence d'un anneau à la proue du navire laisse supposer que ce submersible est destiné à être remorquée durant la plus grande partie de la traversée avant d'être largué avant l'atterrage . Ce navire est très probablement destiné à être abandonné après utilisation . 

Cette découverte survient aussi à un moment où se dessinent des projets de redéploiement de l' USCG vers le Pacifique Occidental -  îles Samoa ou Guam - afin de s'y opposer à une supposée invasion de navires de pêche Pékinois et que les prises de navires ou de submersibles liés au trafic de drogue stagnent malgré le lancement le 1er avril 2020 d'une spectaculaire opération anti-drogue .

Il risque de " neiger " sur Frisco ... 

Nota : Un article du Commander Eyal PINKO dans IsraelDefense laisse supposer une origine Iranienne à ce submersible . C'est plus que ridicule . Cet article est d'ailleurs rempli d'erreurs :

1- "wide-ranging operation that the Columbian Navy is conducting with the DEA, the US agency responsible for countering the smuggling of drugs, alcohol and weapons"

Outre que la traduction correcte de " Colombienne " est " ColOmbian " , l'agence Etasunienne qui est chargée de la lutte contre le trafic de drogue est la DEA tandis que l'agence en charge de lutter contre les trafics d'armes et d'alcool est l' ATF ( Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives )

2- "The submarine has a cylindrical body made from GRP (glass reinforced plastic), and the depth to which it can dive is limited. However, the submarine, which is about 20 meters long, can carry up to six tons for more than 3,000 km. All of the previously-captured submarines were made of fiberglass. This submarine's features indicate significantly advanced manufacturing capabilities. " 

Le " GRP " et " fiberglass " c'est E-X-A-C-T-E-M-E-N-T la même chose !

D'ailleurs les photos du chantier naval ne semblent pas indiquer la présence d'une bobineuse ou d'autres " advanced manufacturing capabilities " . Ce submersible est le second de cette "classe" a voir été capturé  .

Comme l'indique l'article de USNI , l'autonomie de ce submersible n'est pas de 3000 km mais estimée à  32 miles soit 51 km .

 

 

Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique !
Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique ! Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique !
Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique !
Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique ! Transition écologique : Les "narcos" Colombiens se mettent - eux aussi - à l'électrique !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Novembre 2020

Repost0

Publié le 27 Octobre 2020

Depuis longtemps l'utilisation de parapentes motorisés et d'ULM est discutée pour les forces spéciales . Cette utilisation pourrait être précipitée après cette annonce : Les autorités Turques viennent d'annoncer que des membres présumés du PKK - résistance Kurde - auraient franchi la frontière de la province d'Alexandrette ( Hatay ) au moyen d'un ULM de type parapente motorisé ( paramoteur )   . Ils n'ont été détectés que par ce que l'ULM a été retrouvé à terre , pas par des radars ou des observateurs . 

Ce n'est pas la première fois que l'ULM est utilisé dans une guerre asymétrique . Déjà en 1974 le FPLP avait mené une attaque contre Israël au moyen de cet aéronef . Des ULM ont été et sont régulièrement utilisés pour le trafic de stupéfiants , principalement entre le Mexique et les Etats-Unis  . 

Plus récemment la démonstration d'autogyres par l'Armée Populaire de Libération avait suscité l'ironie des "experts" Occidentaux . Tout comme on l'envisageait dans les années 70 , les ULM ou autogyres peuvent être équipés de missiles .

 

 

 

L'ULM ou l'autogyre , la nouvelle arme de la guerre secrète et de la guerre asymétrique  ?
L'ULM ou l'autogyre , la nouvelle arme de la guerre secrète et de la guerre asymétrique  ? L'ULM ou l'autogyre , la nouvelle arme de la guerre secrète et de la guerre asymétrique  ?
L'ULM ou l'autogyre , la nouvelle arme de la guerre secrète et de la guerre asymétrique  ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 23 Octobre 2020

 

Une tragédie Française 

Acte 1 - Le 15 octobre 2020 , le directeur du FSB , M. Alexandre BORTNIKOV est sanctionné à l'initiative de la France et en particulier de M.MACRON  .

Acte 2 - Le 16 octobre 2020 , M. Samuel PARLY est assassiné par un terroriste d'origine Tchétchène . ( 24 h après le début de la tragédie ) 

Acte 3 - Le 17 octobre 2020 M. Alexandre ORLOV , ancien ambassadeur de Russie , rappelle que les " services " Russes  - c'est à dire essentiellement le FSB - ont averti depuis des années leurs homologues Français sur la dangerosité de certains " réfugiés " . ( 48h après le début de la tragédie ) 

Acte 4 - Le 20 octobre 2020 , M.MACRON demande l'aide de la Russie dans la coopération antiterroriste . C'est à dire qu'il demande à minima l'aide du FSB et très probablement du SVR , voir même du GRU  c'est à dire du renseignement militaire Russe .Ce dernier organe de sécurité est souvent accusé - sans fondements - d'être lié à des attaques informatiques . ( 120h après le début de la tragédie ) 

Acte 5 - M. Gérald DARMARIN se rendra dimanche 24 octobre 2020 à Canossa  pour discuter avec son homologue M. Vladimir KOLOKOLTSEV de la coopération antiterroriste . 

Attentat de Conflans : M. Gérald DARMARIN se rendra à CANOSSA dimanche prochain .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Terrorisme, #Sécurité, #Géopolitique, #Défense

Repost0

Publié le 19 Octobre 2020

Il y a des rapprochements terribles .

Moins de 24 h après avoir sanctionné le directeur du FSB Alexandre BORTNIKOV sur des accusations mensongères dans le prétendu empoisonnement de l'agitateur politique Alexeï NAVALNY la France devait faire face à un terrible attentat " importé " avec l'assassinat d'un enseignant par égorgement et décapitation par un Islamiste d'origine Tchétchène .

Ce n'est pas le premier attentat commis sur notre territoire par un Islamiste Tchétchène . Le 12 mai 2018 un terroriste d'origine Tchétchène , Khamzat AZIMOV , avait déjà frappé notre territoire en plein cœur de Paris .

Depuis 48 h l'excellent Alexandre ORLOV , ex-ambassadeur de Russie en France , est invité sur les plateaux de télévision où il remet les pendules à l'heure . 

À l’antenne de CNews il a mentionné la facilité avec laquelle l’asile politique était accordé aux Tchétchènes et sans «aucune enquête préliminaire», ni «aucun contrôle» et ce, malgré le fait que les services Russes avaient averti leurs homologues Français de l’existence parmi ces derniers d’éléments extrémistes : 

«Il fallait simplement dire "Je suis Tchétchène" et tu avais tout de suite l’asile politique. […] Vous savez qu’il y a des relations entre nos services. Et nos services [Russes, ndlr] signalaient à leurs collègues Français que parmi les réfugiés politiques tchétchènes il y avait des gens qui étaient des terroristes. Les collègues français étaient d’accord avec les nôtres, il disait qu’il faut les expulser, mais au plus haut de l’État français on disait "Non"»

Ce n'est pas la première fois que l'ambassadeur Alexandre ORLOV met en cause la politique d'immigration Européenne , et en particulier Française , en ce qui concerne les Tchétchènes .

Intervenant après l'attentat du 12 mai 2018 , il déclarait sur Europe 1 le 14 mai 2018 :

" Quand j'étais encore ambassadeur, Je trouvais que les autorités [ Françaises ] donnaient à ces familles [ Tchétchènes ] l'asile trop facilement . Elles disaient qu'elles étaient persécutées politiquement en Tchétchènie . On voit les conséquences . " " Moi je pense qu'il faut être plus strict , plus sévère quand on accorde l'asile politique à qui que ce soit " " Il y a parmi les familles des gens qui ont des passés un peu douteux "    

Il faut rappeler ici que le sort horrible réservé à M. Samuel PATY en France par ce terroriste Islamiste Tchétchène a été celui de dizaines de militaires de l'armée Russe , de plusieurs fonctionnaires du FSB et de plusieurs civils Russes dont des médecins et des enseignants . Signalons ici le massacre de TUKHCHAR le 5 septembre 1999 où six soldats Russes prisonniers furent égorgés et décapités par des terroristes Islamistes Tchétchènes . Ils avaient aussi un nom : Vasily TASHKIN, Vladimir KAUFMAN, Boris ERDNEYEV , Alexey POLAGAEV et Alexey PARANIN .

Bon nombre de belles âmes qui aujourd'hui manifestent - avec raison leur horreur - justifiaient ou du moins fermaient les yeux sur ces crimes commis par les mêmes Islamistes Tchétchènes dans le Caucase . Alexandre BORTNIKOV les combat depuis 25 ans !

Une fois de plus les chefs politiques mais aussi certains chefs militaires Français tirent sur les garde-frontières de l'Europe  . Tout comme dans les années 1990 il fallait combattre la propagande pro-Islamiste d' André GLUCKSMANN qui est le grand responsable de cette présence radicale Tchétchène en France , il faut combattre aujourd'hui ceux qui sur les réseaux sociaux essayent de rendre de manière insidieuse le gouvernement Russe coupable ou responsable de cet attentat . 

Note de l'Editeur : Il ne s'agit pas du tout ici de stigmatiser une communauté particulière mais de citer l'ambassadeur A. ORLOV qui précise qu'il s'agit uniquement de certains individus !  

Attentat de Conflans : Le FSB  avait averti le renseignement Français de la dangerosité de certains réfugiés Tchétchènes . Attentat de Conflans : Le FSB  avait averti le renseignement Français de la dangerosité de certains réfugiés Tchétchènes .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 10 Octobre 2020

Comme je l'ai déjà écrit dans ce blogue , l'un des éléments de la supériorité de l'APL au Ladakh dans le conflit qui l'oppose à l'Inde est le blindé léger Type 15 . Celui-ci est particulièrement adapté aux combats à haute altitude et l'Armée Indienne a vite constaté les limites de ses blindés T-72 et T-90 déployés dans la région . Au travers de diverses publications et colonnes dans la presse Indienne on apprend que ce déploiement s'effectue avec beaucoup de problèmes :  Il faut bien sûr relativiser le contenu de ces publications et à chaque fois en mesurer l'aspect " guerre de propagande " à usage externe comme à usage interne ( financements dans le cadre d'une " course aux achats " militaires à l'étranger ) . 

 Le premier est celui du franchissement de torrents pour sur des ponts BAILEY pour les amener en première ligne . Ceux-ci ne sont  manifestement pas dimensionnés pour ce type de matériel . Le blindé Chinois serait lui capable de franchir ce type d'infrastructures , du moins les plus importantes . 

L'Armée Indienne a du ensuite du adapter ses tactiques pour ces blindés dont la motorisation semble atteindre ses limites à haute altitude . Cette limitation influe bien-sûr sur la mobilité du blindé car ses accélérations sont limitées et subissent des " trous " . Un carburant spécial et des huiles de graissage adaptées aux basses températures ont du être utilisés . Selon certaines sources les équipages sont obligés de faire tourner les moteurs de leurs machines au moins deux fois par nuit pour éviter un " serrage " des parties mobiles mais aussi certainement pour se réchauffer . Cette dernière procédure augmente bien-sûr la signature thermique des blindés et facilite leur repérage , surtout en pleine nuit et par temps froid . Elle est d'ailleurs étonnante compte tenu du fait que ces blindés sont appelés à l'origine à évoluer jusque dans les régions arctiques mais il est aussi très probable que ces blindés ont été équipés localement avec une motorisation adaptée à la plaine Indo-Gangétique et au plateau du Deccan   ( ? ) .

Depuis juillet 2020 certains analystes Indiens semblent envisager de se tourner vers la Russie pour se procurer ce blindé léger qui manque à l'armée Indienne pour les combats à haute altitude : Acheter auprès du CMI Russe le chasseur de chars aérostransportable 2S25 Sprut SDM1.

Des sources tant Russes qu'Indiennes indiquent que les pourparlers pour l'acquisition de " deux douzaines " d'exemplaires semblent se concrétiser .( information à la date du 05 octobre 2020 )

Notons ici que les sources Russes reprennent la presse Indienne et il pourrait ici s'agir de la part des chefs politiques et militaires Indiens  d'une " manoeuvre Severstal " destinée à faire du CMI Russe un " lapin de lévrier " dans le cadre  de consultations auprès des Etats-Unis , de la France ,  de la Turquie ou de la Corée du Sud !

 Outre le fait que le 2S25 Sprut SDM1 partage des éléments mécaniques communs avec le BMD-3 et des munitions communes avec le T-72 , ce qui faciliterait sa MCO par l'armée Indienne ,  cette acquisition permettrait au constructeur Russe de finaliser les essais opérationnels du blindé dans un environnement particulièrement difficile .

Pour l'armée Indienne ce blindé léger de 18 tonnes permettrait de franchir la totalité des infrastructures jusqu'aux zones de contact avec l'APL et un avion cargo IL-76 peut en transporter deux à partir d'un stationnement dans la plaine Indo-Gangétique vers l'aéroport de LEH . Il disposerait en outre d'une capacité anti-hélicoptères lorsqu'il est équipé de missiles . Son ratio puissance/poids lui permettrait d'être déployé jusqu'à une altitude de 4000 m. A titre d'information l'altitude du lac de Pangong Tso est de 4250 m. Le débattement en élévation de sa tourelle ne lui permettrait toutefois pas d'atteindre des cibles situées sur des hauteurs à partir du fond d'un thalweg , un problème déjà identifié par l'armée Indienne avec le T-72 . 

Le journal The Global Times a signalé qu'au mois de juin 2020 le Type 15 a participé à des manœuvres a une altitude de 4700 m.

L'achat du chasseur de chars 2S25 Sprut SDM1 serait un retour aux sources pour l'armée Indienne puisque celle-ci a déployé des blindés légers AMX-13 lors du conflit de 1962 avec la Chine dans cette région au moyen d'AN-12 L650.

Rappelons que la masse de ce blindé est de 13-15 tonnes . 

La conception , la fabrication et le  déploiement d'un " blindé léger " capable d'être déployé dans la chaîne Himalayenne face au Pakistan et à la Chine est un véritable serpent de mer - en fait un Yeti des montagnes - en Inde où tous les projets de fabrication indigène depuis 40 ans  sont mort-nés . Aujourd'hui la politique du Make it in India - Atmanirbhar Bharat  se heurte au mur de la réalité pour le CMI Indien , plus particulièrement sur ce point  ! 

Malgré ces échecs répétés depuis quarante ans  le DRDODefence Research and Development Organisation - le DARPA Indien  ) critique l'achat du 2S25 Sprut BMD1 auprès de la Russie et affirme tout à coup que l'industrie Indienne est capable de produire dans un délai de 18 mois un blindé de 34-35 tonnes construit en adaptant une tourelle de 105mm fabriquée par John Cockerill Defense sur un châssis d'obusier automoteur K9 de conception Sud-Coréenne fabriqué en Inde sous-licence. Cette tourelle possède un débattement en élévation positif de 42° et serait donc plus adaptée au combat dans les régions montagneuses .L'industrie Indienne pourrait en produire une centaine d'unités par mois . On peut en douter ... ( voir photo infra ) 

Quoiqu'il en soit si ce marché se concrétise cela va mettre une fois de plus la Russie à l'épreuve dans ses alliances comme c'est le cas actuellement dans le conflit au Haut-Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. François MITTERRAND disait en citant le Cardinal de RETZ " On ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens  " . En choisissant d'honorer ou non ce contrat et avec une implication plus ou moins grande , en prélevant sur les dotations des forces armées Russes par exemple , nous allons vite avoir la réponse ! Est ce que cela " vaut le coup " pour la Russie de créer des suspicions avec la RPC pour un contrat estimé à 63 millions d'Euros ? 

Caractéristiques du 2S25 Sprut SM1 sur le site military-today 

 

 

Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ? Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?
Two tribes : La Russie va t'elle vendre des chasseurs de chars à l'Inde et être obligée de s'aligner dans le conflit Sino-Indien ?

Voir les commentaires

Repost0