diplomatie

Publié le 15 Mai 2022

Ce sont des courbes et des analyses que vous ne verrez certainement pas dans le MSM Francophone , en particulier du côté des ces généraux 2S et de ces " oxpôrts " qui se pavanent par exemple sur BFM TV . 

Il concerne la perception de la part des Etasuniens des relations Russo-Chinoises et elles ont été réalisées par le Pew Research Center : China’s Partnership With Russia Seen as Serious Problem for the U.S.  On notera la " Schmittisation" de la société Etasunienne qui considère de plus en plus la Russie et les Russes comme des ennemis .

Un autre document que je vous livre en .pdf et dont est tiré le graphique ci-dessous est la perception du monde par les Chinois dans le contexte de la guer ...De l'opération spéciale en Ukraine : Chinese views of the world at the time of the Russia-Ukraine war

Cette étude a été réalisée par le CEIAS : Central European Institute of Asian Studies .

Je vous avez déjà parlé sur ce blogue des " Cinquante années du Tango de l'ours avec le Dragon" pour évoquer le cinquentenaire de la visite du président NIXON au " Grand Timonier "

 

Je t'aime ....Moi non plus !

Je t'aime ....Moi non plus !

Chinese views of the world at the time of the Russia-Ukraine war : Le monde vu de Chine .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Diplomatie, #Le courrier diplomatique, #Chine, #Russie-Chine

Repost0

Publié le 2 Mai 2022

Selon certaines sources Allemandes  le gouvernement Brésilien sollicité par la diplomatie Allemande et sous la pression de son " aile militaire " serait prêt à céder ou vendre près de 300 000 obus de 35 mm à l'UKRAINE pour alimenter les " FlakPanzer Gepard* 1  " proposés par l'Allemagne à l'Ukraine . 

La firme Suisse Oerlikon™ qui les fabriquait est en effet obligée d'appliquer l'embargo de BERNE sur ces munitions .

Selon des sources Brésiliennes , l'Armée Brésilienne et le MAE Brésilien - Itamaraty - n'ont pas été sollicités par le gouvernement Allemand pour une telle livraison et nient tout contact en ce sens .

Prezado Jornalista

 Atendendo a sua solicitação, formulada por meio de mensagem eletrônica de 27 de abril, o Centro de Comunicação Social do Exército informa que o Exército Brasileiro não recebeu nenhum pedido para fornecimento de munição do sistema antiaéreo Gepard para a Alemanha, a fim de ser encaminhada à Ucrânia.

Atenciosamente, 
CENTRO DE COMUNICAÇÃO SOCIAL DO EXÉRCITO

 

Prezado Senhor,
Não foi recebido, pelo Itamaraty, pedido do governo alemão para o envio de munição utilizada nos tanques antiaéreos Flakpanzer Gepard.

Atenciosamente,

Divisão de Assessoria de Imprensa
Ministério das Relações Exteriores

Si les capacités militaires AA du Flakpanzer Gepard 1 sont obsolètes  il peut toujours être utilisé comme appui-feu terrestre . Sa principale capacité serait donc " diplomatique "et " géopolitique "  en créant un précédent au sein du BRICS , du moins ce qu' il en reste ... Les partisans au sein de l'appareil d'état Brésilien d'un alignement sur le Bloc Occidentalien peuvent mettre en avant la proximité de la coopération militaire avec les Etats-Unis et le partenariat avec l' OTAN pour accepter cette fourniture qui pourrait passer par une vente à l'Allemagne ou à KMV™ pour essayer de préserver les apparences . La communauté Ukrainienne du Sud du Brésil pourrait elle-aussi se manifester en cette année électorale . 
Nota : Comme toujours situation à l'instant " T " , Lundi 2 mai 2022 23h30 qui peut évoluer du tout au tout .  

 

* Onça au Brésil , en fait le jaguar ! 
Onça quasi sem dentes ? Onça quasi sem dentes ?

Onça quasi sem dentes ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Avril 2022

Si le Mexique et la Russie ne marchent pas - encore - selon la célèbre formule " La mano en la mano " ™©  il n'en reste pas moins que le positionnement du gouvernement Mexicain dirigé par "  AMLO " dans la crise actuelle est courageux . Surtout quand on connait la position géographique du Mexique , si loin de Dieu et si près des Etats-Unis ...

C'est aussi quelque part une " surprise stratégique " , à la fois pour les Etats-Unis et la Fédération de Russie puisque le principal appui diplomatique à la Russie dans la crise actuelle était attendu de la part des " clients " habituels de l'URSSIE dans la région : Venezuela , Cuba et Nicaragua .Il provient en fait du Mexique et dans une moindre mesure du Brésil et de l'Argentine .

Après avoir notifié dés le début du mois de mars 2022 son refus d'adhérer aux sanctions Occidentaliennes ( et non pas " Occidentales " , voir carte ci-dessous ) - sauf si elles sont approuvées par le CS de l' ONU - le gouvernement d'AMLO et sa base partidaire de la 4T  ( Morena , Partido del Trabajo et un représentant du PRI  , Augusto GOMEZ ) ont inauguré en grande pompe  le 24 mars 2022 à la Cámara de Diputados  et en présence de l'ambassadeur de Russie  Viktor KORONELLI le Groupe d'Amitié Mexique-Russie .

Le Président Mexicain s'est en outre engagé à ne pas livrer des armes à l'UKRAINE - ni à la Russie d'ailleurs - et n'a pas sanctionné la compagnie aérienne Russe AEROFLOT™ à laquelle l'espace aérien Mexicain reste ouvert .  L'ambassadeur Russe n' a pas manqué de souligner à l'occasion de cette inauguration dans la presse Mexicaine la position - très - courageuse des chefs politiques Mexicains et est allé jusqu'à les placer aux côtés de l'Inde et de la Chine ! Va t'on vers un MRICS à la place du BRICS même si la position du Brésil est aussi assez indépendante ? 

Ces prises de position dans les medias Mexicains sont aussi l'occasion de souligner l'indépendance du MSM Mexicain puisque l'ambassadeur de Russie semble y avoir ses entrées et peut même s'y  livrer à des remarques de POLINT en soulignant que les partis Mexicains " de gauche " - il les qualifie de " progressistes " - ont un tropisme pro-Russe alors que les partis " de droite " comme le PAN - Partido Acción Nacional - ont un tropisme pro-Etasunien. Le coordinateur du groupe d'opposition , Jorge ROMERO , s'est ainsi opposé à la mise en place du groupe d'amitié Mexique-Russie .Les commentaires critiques de la part de l' " expertie " Mexicaine se résument souvent à une " assignation géographique " et un alignement sur les Etats-Unis justifié par la proximité géographique ... 

Cette indépendance n'a pas laissé le " Grand voisin du Nord " sans réactions . Les chefs politiques et militaires Etasuniens ont repris une vieille antienne plus que centenaire : Le Mexique est un " nid d'espions " , autrefois Allemands durant la Première Guerre Mondiale et aujourd'hui Russes . On n'attend plus désormais que l'annonce par The WaPo de la présence du MOSKVA dans les Caraïbes comme autrefois on annonçait celle de l' IJN ASAMA  près des côtes de la Basse-Californie ... C'est pour cette raison que j'ai aussi catégorisé cet article dans " histoire militaire " .

Le Groupe d'Amitié Mexique-Russie venait à peine d'être créé , mygeneral Glen VanHerck commandant de l'USNORTHCOM a déclaré devant le comité des forces armées du Sénat des Etats-Unis ( United States Senate Committee on Armed Services ) que le Mexique était - aux portes des Etats Unis - le pays qui comptait le plus au monde d'espions du GRU . Même si il a aussitôt déclaré que ce nombre était impossible à établir ... Et comme durant la Première Guerre Mondiale il fallait trouver à ces espions un " insider " Mexicain , c'est après les Villistes , les cartels de la drogue Mexicains ... Les " Kaiserites agents " essayant de franchir le Rio BRAVO en 1917 ont été ainsi remplacés par les " Putinites agents " de 2022 . Peut-être sont-ils dissimulés parmi les immigrés Russes et Ukrainiens se présentant à la frontière du Mexique et des Etats-Unis ? ( Et la barbe c'est au dessous de la couverture ! ) 

La réaction d'AMLO ne s'est bien sûr pas faite attendre et a été à la hauteur : " Nous ne sommes pas une colonie de la Russie , de la Chine ou des Etats-Unis , le Mexique est un pays indépendant , libre et souverain ! " Voilà qui a du contenter les Etats-Unis d'être placés dans le même " lot " que la Russie et la Chine ... 

Une autre  déclaration du Président Mexicain n' pas du passer inaperçue à Washington . Le Président Mexicain a en effet souligné que la guerre * opération spéciale actuelle allait offrir au Mexique de nouvelles opportunités de se positionner dans la " supply chain " mondiale , après celles offertes par le COVID 19 . Comme je l'avais souligné sur ce blogue durant cette épidémie le Mexique a montré combien il était important pour cette " supply chain " du secteur manufacturier Etasunien et en particulier de son Complexe Militaro-Industriel . 

Il se peut toutefois que chronologiquement le prochain acte de la confrontation entre les Etats-Unis et le Mexique se déroule à l'OEA - Organisation des Etats Américains . Un groupe bipartisan de sénateurs Etasuniens dont les inénarrables Bob MENENDEZ ( D-NJ ) , Marco RUBIO ( R-FL ) et Ted CRUZ ( R-TX ) ont adressé une lettre demandant au secrétaire d'état Anthony BLINKEN d'envisager la révocation du statut d'observateur dont dispose la Fédération de Russie auprès de cette institution depuis près de trente ans . S'il est fort probable que des " like-minded states " comme la Colombie se joindront à cette demande , que la position du Brésil est incertaine , il est par contre fort peu probable qu'à l'aune de ses prises de position récentes la diplomatie Mexicaine se joigne à ce projet . Il faut ici signaler que le Mexique cherche à créer une organisation interaméricaine  indépendante moins inféodée à Washington .

Même si le Mexique a condamné à l'ONU la guerre *  l'opération spéciale de la Russie en Ukraine . Le 31 janvier 2022 le Mexique y a soutenu la demande Etasunienne , Britannique et Française demandant une réunion du Conseil consacrée à la crise Ukrainienne. À la différence de trois autres membres non permanents, l’Inde, le Gabon et le Kenya qui se sont abstenus, de la Chine et de la Russie qui ont voté contre. Il faut ici souligner le positionnement " particulier " de l'ambassadeur Mexicain Juan RAMON de la FUENTE , qui a justifié son vote par l'histoire Mexicaine qui a connu quatre invasions et il a cité le cas de l'expédition du Mexique de Badinguet et la guerre Mexico-Etasunienne de 1848. Un aspect totalement éludé par le MSM Occidentalien qui n' a retenu que le vote ! Il semblerait bien que le Mexique suive de nouveau en POLEX la " Doctrine ESTRADA " qui a été sa boussole dans les RI pendant 70 ans de 1930 à 2000 .

Un autre axe de confrontation pourrait être la politique énergétique que le gouvernement Mexicain souhaite modifier pour  privilégier les opérateurs nationaux aux dépends des investisseurs étrangers , lire Etasuniens . 

Au delà du diplomatique , le symbolique a lui aussi du irriter le " Grand Frère du Nord " . Et dans le domaine diplomatique justement ! Alors que la plupart de l'Occidentalie sombre dans la " cancel culture " de tout ce qui est Russe , l'Université de Mexico - UNAM - inauguré une exposition photographique consacrée au 150éme anniversaire de la naissance d' Alexandra KOLLONTAÏ qui fut la première ambassadrice de l' URSSIE  au Mexique . Il faut noter que si le féminisme est mis en avant - officiellement - dans cette exposition photographique qui se déroulera jusqu'au 24 avril 2022 ce sont bien les relations diplomatiques entre " l'URSSIE " et le Mexique qui y sont célébrées , la nature des documents officiels exposés ne laisse pas de doute sur ce point ! 

Sur le strict plan culturel , la présence d'Alexandra KOLLONTAÏ - La embajadora roja - au Mexique en 1926-127 coïncide avec l'apogée du Muralisme MEXICAIN , un art " National-Révolutionnaire " influencé par la Révolution Bolchevique comme j'ai pu m'en rendre compte dans une exposition qui lui a été consacrée au Grand-Palais en 2016 . 

* Ce blogue tient toujours à rester en conformité avec la législation Russe ! **

** C'est du 2nd degré .

 

Le courrier diplomatique :  ¡ Que viva México !
Mexico-City nid d'espions !

Mexico-City nid d'espions !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Mars 2022

Une image - une caricature publiée par The Global Times™ en l'occurrence - vaut souvent mieux que mille discours ! La Fédération de Russie vient de suspendre - peut être définitivement - les négociations de paix avec le Japon et la rétrocession éventuelle de une ou plusieurs îles dans le cadre de la signature d'un éventuel accord de paix . Cette annonce a été faite suite aux sanctions imposées par le Japon à la Fédération de Russie et à l'activisme diplomatique " anti-Russe " des chefs politiques Japonais dans le cadre du QUAD .

Négociations qui de toute façon  étaient devenues un " rituel " et qui n'avaient aucune chance d'aboutir selon l'ancien Président Russe Dimitri MEDEVEV s'exprimant sur son compte Telegram™Celui-ci a en outre souligné l'inaltérabilité constitutionnelle de cet archipel . 

On peut supposer que les diplomates et politiques Japonais qui ont participé à ces négociations ont "apprécié" cet " aveu " , surtout M. Shinzo ABE qui avait beaucoup capitalisé sur la signature d'un traité de paix  ...

Le gouvernement Russe a en outre supprimé le régime sans visa à destination de l'archipel pour les anciens habitants encore en vie et leurs familles et tous les projets de coopération économique communs sur cet archipel ont été annulés . 

Le Président MEDVEDEV a surpris tout son petit monde - et en particulier les analystes et politiques Japonais - lorsqu'il s'est rendu sur l'archipel  en novembre 2010 ( voir photo )  . Il y avait alors souligné la légitimité historique de la présence Russe sur ces îles comme je l'avais rappelé sur ce blogue  . Dimitri MEDVEDEV s'y est par la suite rendu plusieurs fois en tant que Premier-Ministre , suscitant les mêmes crises à TOKYO .

Après le retour de la Crimée à la Russie en 2014 le Japon s'est montré réticent à appliquer les sanctions occidentales à l'encontre de la Russie alors que depuis le début des opérations militaires en Ukraine il fait partie des états les plus en pointe dans les sanctions et même agissant auprès d'autres états pour les faire appliquer , comme c'est le cas avec l'Inde .

Selon plusieurs sources concordantes , MITSUI™ et MITSUBISHI™, qui détiennent ensemble 22,5 % des parts du projet  Sakhalin-2 ne se retireront toutefois de ce projet ce qui pourrait augmenter de 35 % les prix d'importation du GNL pour le Japon. Une telle mesure coûtera au pays 15 milliards de dollars selon NIKKEI Asia  . Mais ici encore les choses peuvent évoluer très vite et ce que j'écris ce soir peut ne pas être d'actualité demain ... 

Sur le strict plan militaire l'adoption par les forces d'autodéfense Japonaises de missiles de croisière à longue portée ( pour leurs composantes navales , terrestres et aériennes ) s'il vise à frapper - à priori - des infrastructures continentales Chinoises et Nord-Coréennes deviendrait une menace pour l'Extrême-Orient Russe .

" Diplomatie " : Pendant ce temps là dans l'Archipel des Kouriles...
Visite du Président MEDVEDEV dans l'archipel de Kouriles en 2010
Visite du Président MEDVEDEV dans l'archipel de Kouriles en 2010

Visite du Président MEDVEDEV dans l'archipel de Kouriles en 2010

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Mars 2022

Si la stratégie de la Russie et de la République Populaire de Chine peut être qualifiée de " dos à dos " face à l'Ukraine et à Taïwan , la position des chefs politiques Brésiliens serait elle de l' " épaule contre épaule " , " Ombro a Ombro " ?

Et combien de temps cette position équidistante mais qui est en réalité un appui indirecte dans les circonstances actuelles à la Fédération de Russie  va t'elle durer ?

Même si le Brésil a voté en faveur d'une résolution contre l'intervention militaire Russe de démilitarisation en Ukraine son ambassadeur au CS de l' ONU Ronaldo COSTA FILHO a critiqué les envois d'armes Occidentaux en Ukraine ainsi que les sanctions économiques édictées contre la Fédération de Russie .

Il a ainsi évoqué la " géopolitique des ressources " et les contrats pour la fourniture d'engrais signés avec la Fédération de Russie lors de la visite du Président Jaïr BOLSONARO avant le déclenchement des hostilités : " O fornecimento de armos , o recurso a ciberataques e aplicação de sanções seletivas , que podem afetar setores como fertilizantes et trigo , como o risco de aumentar a fome , acarretam o risco de agravar e espalhar o conflito , e não de resolvê-lo" 

Il faut noter ici que la référence aux attaques cybernétiques est peut-être liée à l'attaque contre le géant Brésilien de l'agro-alimentaire JBS™ EN 2021 qui occupe une place importante aux Etats-Unis et qui donc pourrait être la " cible collatérale " d'une aggravation des tensions entre la Russie et les Etats-Unis ? 

Le Président BOLSONARO a de son côté réitéré son non-alignement quelque part " aligné " avec la Fédération de Russie lors d'une interview à la radio Jovem Pam ( National Conservatrice ): " Ce ne sont pas des questions qui se résolvent avec un coup de poing sur la table " a t'il déclaré . Le Président Brésilien a d'abord cherché à minimiser le vote du Brésil au CS de l' ONU en notant la portée limitée de cette résolution .

Il a rappelé l'intérêt du Brésil a coopérer avec la Russie dans le domaine des engrais et a souligné une fois de plus l'appui de la Russie au Brésil lorsque des chefs d'états ont manifesté leur idée d'internationaliser l'Amazonie . " Queriam diezer que a Amazônia não seria mais nossa , que serai de um pool de paises . Quem disse aue a Amazônia era nossa foi o presidente PUTIN [...] Se paises como EUA , França , Reino Unido querem realtivizar e a Russia não , vamos abrir mão disso ? Vamos assumir o lado daqueles querem relativizar a soberania da Amazônia ? " 

L'Amazonie s'est invitée dans ce conflit puisque le Président Brésilien a déclaré que renoncer aux engrais Russes et/ou Biélorusses nécessiterait pour le Brésil s'il veut conserver la souveraineté de sa filière agro-alimentaire de procéder à des prospections minières sur des terres indigènes .

La ministre de l'agriculture Tereza CRISTINA a de son côté affirmé que le Brésil dispose de réserves suffisantes jusqu'en octobre 2022 et que ses services travaillent à identifier d'autres pays fournisseurs dont ... l'IRAN !   La piste Iranienne est d'ailleurs confirmée officiellement par la ministre Tereza CRISTINA pour substituer les importations Russes , au moins durant la période de la guerre .

Le Canada et l'Arabie Séoudite figurent aussi parmi les autres sources envisagées par les chefs politiques et économiques Brésiliens . La mise en place d'une filière nationale - Plano Nacional de Fertilizantes -  pour diminuer la dépendance aux importations prendrait au moins dix ans , la complétion  d'une unité de production d'engrais au Brésil faisait d'ailleurs partie des projets conclus entre MM. BOLSONARO et POUTINE au travers d'un accord entre les sociétés PETROBRAS™ et ACRON™ et semble toujours d'actualité malgré le conflit .  

Cette crainte pourrait s'avérer fondée puisque la Russie pourrait suspendre l'exportation d'engrais en raison du refus de certains groupes comme CMA-CGM™ et MAERSK™ de desservir les ports Russes . L'exportation repose sur les flottes des sociétés d'engrais comme ACRON™ dont un navire vient d'appareiller pour l'Amérique Latine . Selon Mme. Elena SAKHANOVA de VTB Capital™  la Russie est le 1er exportateur mondial d'urée , d'ammoniac , de nitrate d'ammonium , d'engrais complexes , le 3éme exportateur de Potassium et le 4éme exportateur d'engrais phosphatés . Compte tenue des limitations des exportations Russes , on peut s'attendre à l'échelle mondiale à un doublement du prix des engrais et une inflation alimentaire qui aura pour conséquences de probables pénuries alimentaires . 

 

Le conflit Russo-Ukrainien pourrait ainsi déjà impacter la récolte d'été - safra de verão - 2022/2023  au Brésil .

Le Président Brésilien a aussi réfuté les critiques des représentants de la communauté Ukrainienne du Brésil - très importante dans les états du sud du Brésil - dans un document supposément attribué au président de la  Representação Central Ucraniano-Brasileira. Le Président Brésilien a qualifié ce document " plein de leçons de moral "et de " si infantile que je pense qu'il ne peut pas être authentique " . Le Brésil accordera des visa humanitaires aux réfugiés Ukrainiens . 

 

 

 

Ombro a Ombro : Le Président Jaïr BOLSONARO refuse de s'aligner dans le conflit Russo-Ukrainien .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Diplomatie, #Le courrier diplomatique, #BRICS - IBAS

Repost0

Publié le 9 Février 2022

Au moment où commencent des exercices militaires conjoints Russo-Biélorusses  союзная Решимость-2022 dont le scénario principal serait la défense de l'Union Russie-Biélorussie face à une agression conjointe sur quatre axes , Kommersant annonce la publication de la doctrine de défense  conjointe signée le 4 novembre 2021 par Alexandre LOUKACHENKO et Vladimir POUTINE .

Elle est aussi publiée sur le site officiel du Comité Permanent de  l'Union Russie-Biélorussie à cette adresse .

Fidèle à sa politique , Ice Station Zebra vous donne l'accès aux documents originaux pour éviter la " médiation"  par l' " Expertie " et ses exégèses Russoph... Partisanes  !

Elle prend d'autant plus d'importance qu'elle est officiellement publiée à la veille de la Conférence sur la Sécurité de Munich qui sera boycottée par la partie Russe . Les observateurs notent qu'elle reprend en partie les demandes en matière de sécurité faite par la Fédération de Russie auprès des Etats-Unis et de l'OTAN .

Le 14 novembre 2021, peu après sa signature , j'avais publié sur ce blogue une interviouve d'Alexandre LOUKACHENKO donnée à la revue Natsionalnaya Oborona .

Le Président LOUKACHENKO concluait son interviouve par ;

" La forteresse de BREST est toujours vivante . Que les Russes ne s' inquiètent pas ! Notre défense est ferme . L'essentiel est qu'au moment critique l'homme Russe nous donne l'appui de son épaule  Gardez seulement la poudre sèche " 

Brothers in arms : Publication de la doctrine militaire de l'Union Russie-Biélorussie

О Военной доктрине Союзного государства

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 2 Février 2022

Maintenant que les publications d' El Païs - les petits télégraphistes de MADRID - ont été implicitement confirmées par le Département d'État je vous livre ces documents . Encore que l'on peut se poser des questions sur comment ces fuites ont été possibles alors que la partie Russe a respecté les demandes Etasuniennes de ne pas les rendre publiques !

Je vous donne aussi le lien de la réponse de M. Sergueï LAVROV publiée dans Rossiyskaya Gazeta mais qui a été superbement ignorée par les me(r)diats Occidentaux .

Pour que les lecteurs Français puissent y avoir accès je vais vous mettre la traduction dés demain . En Anglais et en Français mais avec l'aide d'un traducteur automatique car je n'ai pas beaucoup de temps .

VERBATIM - RUSSIE - OTAN  : Les lettre de Washington et Bruxelles pour le Kremlin . VERBATIM - RUSSIE - OTAN  : Les lettre de Washington et Bruxelles pour le Kremlin .
VERBATIM - RUSSIE - OTAN  : Les lettre de Washington et Bruxelles pour le Kremlin . VERBATIM - RUSSIE - OTAN  : Les lettre de Washington et Bruxelles pour le Kremlin .
VERBATIM - RUSSIE - OTAN  : Les lettre de Washington et Bruxelles pour le Kremlin . VERBATIM - RUSSIE - OTAN  : Les lettre de Washington et Bruxelles pour le Kremlin .
VERBATIM - RUSSIE - OTAN  : Les lettre de Washington et Bruxelles pour le Kremlin . VERBATIM - RUSSIE - OTAN  : Les lettre de Washington et Bruxelles pour le Kremlin .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Décembre 2021

C'est un vote qui est passé discrètement au Conseil de Sécurité de l'ONU mais qui sera lourd de conséquences : La Fédération de Russie vient de mettre un veto à un projet de résolution présenté par la France - le Niger - et la Grande-Bretagne et les Etats-Unis  - l'Irlande - visant à lier de manière automatique les questions environnementales et les questions de sécurité .

Si bien sûr des crises climatiques peuvent engendrer des crises sécuritaires , l'adoption de cette résolution aurait permis mutatis mutandis de mettre en place un " droit d'ingérence environnemental " au nom d'une atteinte à la sécurité , un axe central de la diplomatie Française comme on a pu le voir à propos des incendies en Amazonie avec le Brésil et de la volonté d'internationaliser les régions polaires . On peut dire que avec la décision de la Finlande de s'équiper de F-35 pour le renouvellement de sa flotte aérienne en lieu et place des Rafale c'est un deuxième échec de la " composante Polaire " de la diplomatie environnementale Française qui espérait avoir un " strapontin " dans l'Arctique via l'assistance militaire à la Finlande que l'achat de Rafale aurait permis . Ces dernières années , l'AAE incarnait cette approche à pas de loup - des neiges - de la diplomatie Française sur ce théâtre d'opérations  au travers de sa participation aux exercices les plus variés . En fait de " strapontin " pour sa politique environnementale  Polaire , la France vient de gagner ... Deux sièges éjectables en très peu de temps . 

Bien sûr il ne faut pas prendre au pied de la lettre l'argument développé lors de ce vote par le représentant de la Fédération de Russie au Conseil de Sécurité de l'ONU Vassily NEBENZYA qui affirme qu'une telle résolution aurait pu entraîner une confusion avec d'autres d'autres organismes dépendant des Nations-Unies traitant des questions d'environnement et entraver leur action . Dans la dernière mouture de sa doctrine de sécurité nationale les responsables sécuritaires Russes ont identifié le prétexte de la protection de l'environnement , en particulier dans l'Arctique , comme un moyen des " puissances Occidentales " d'entraver le développement économique de la Russie et de développer les ingérences intérieures via des associations environnementalistes . " L'attention accrue de la communauté internationale aux problèmes du changement climatique et à la préservation d'un environnement favorable servent de prétexte pour restreindre l'accès des entreprises Russes aux marchés d'exportation , freiner le développement de l'industrie Russe , établir un contrôle sur les voies de transport , et entraver le développement de l'Arctique par la Russie "    II. Россия в современном мире: тенденции и возможности - Item 16 ) 

 Ce point a été souligné dans le commentaire de l'attaché de presse du Président Russe Dmitri PESKOV qui a qualifié cette déclaration d' " inacceptable " . " L'agenda climatique ne peut pas être un facteur qui limite le droit des pays au développement " Réfutant la position de l'ambassadrice Etasunienne qui a accusé la Fédération de Russie d' " avoir laissé tomber la communauté internationale " il a souligné que la position Russe était soutenue par au moins 80 états . Il a enfin noté que " Les restrictions - environnementales - ne peuvent pas être imposées par des pays qui a une époque on gravement endommagé le climat , s'assurant une croissance élevée et une économie hautement industrialisée " .

L'Inde - qui ne possède pas de droit de veto - a voté contre cette résolution et la RPC s'est abstenue . Depuis le début de l'année 2021 , Emmanuel MACRON et  Boris JOHNSON ont mené une intense campagne de lobbying pour l'adoption d'une telle résolution que leurs " faux-nez " Irlandais et Nigériens ont porté fort devant le CS de l'ONU . La nouvelle doctrine du renseignement Britannique prévoit quand à elle la possibilité de mener des actions de renseignement - et de subversion ? - vis à vis d'états soupçonnés de ne pas respecter leurs engagements internationaux en matière d'environnement .  C'est du moins la première agence de renseignement Occidentale à l'admettre ... 

 

L'interventionnisme environnementaliste bloqué par la Russie au Conseil de Sécurité de l'ONU

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 11 Décembre 2021

Une photo , ici un photomontage , résume parfois mieux que tout un article . Celui de Izvestia en l'occurrence sur les interceptions d'avions Français lors de missions ROEM prés de la Crimée : Un Rafale™ derrière un drapeau Etasunien . 

La géopolitique et la géostratégie - celles des conséquences dont MM. MACRON et MilliTalleyrand ont menacé M.POUTINE -  ? Mais c'est très simple !  

Le cœur de l'article est tout aussi explicite : La raison du déploiement de ces avions Français à la veille de la conversation prévue entre M. MACRON et M.POUTINE est liée à l'agenda électoral Français . M. MACRON veut se donner la posture d'un chef d'état qui s'oppose à la Russie de M.Vladimir POUTINE dans le dossier Oukraïnien . L'article souligne aussi que l' Armée de l'Air et de l'Espace agit comme " prestataire de service " de l'OTAN dans le recueil du ROEM  .

Le diplomate Sergueï ORDJONIKIDZE souligne dans cet article que la posture que prend M.MACRON élude un aspect " technique " des choses : " Tout cela est planifié pour l'électeur Français ! MACRON se doit de démontrer la grandeur de la France . Il le montre : * Je n'ai pas peur des Russes , la France peut observer les mouvements des troupes Russes dans la région de la Mer Noire avec ses avions de reconnaissance . Nous n'avons pas peur de leurs forces armées * Mais en même temps il est muet sur le fait qu'il doit mener ce travail de renseignement dans le cadre de l'OTAN . Les Etats-Unis ont depuis longtemps tout décidé dans cette organisation et attribué les rôles - qui , quand et avec quels moyens mèneront telle ou telle activité aux frontières de notre pays "  

Sergueï ORDJONIKIDZE conseille de ne pas rompre le dialogue avec la France mais en même insiste que pas plus ni  M.MACRON que la France ne sont plus indépendants comme c'était le cas avec le général de GAULLE , Georges POMPIDOU ou Jacques CHIRAC .

" Il est difficile de parler de l'indépendance de la France et de la sienne [ M.MACRON NDLR ] . L'actuel Président Français n'est pas Charles de GAULLE , Georges POMPIDOU ou Jacques CHIRAC " 

Curieusement M.Valéry Giscard d'ESTAING n'est pas cité dans cette liste alors que lors du déploiement des troupes Soviétiques en Afghanistan il s'était rendu de manière particulièrement indépendante dans le " Monde Libre " à VARSOVIE pour rencontrer les dirigeants Soviétiques .

C'est un contraste manifeste avec les articles " technicisto-diplomatiques " que l'on a pu lire ici et là dans la blogosphère Défense & GP Francophone sur ces interceptions  .

Il faut noter ici que le titre de l'article " Le gambit Français ; Les observateurs de l'OTAN ont changé au dessus de la Mer Noire " fait directement référence au livre de Boris AKOUNINE " Le gambit Turc " dont l'action se déroule dans la région de la Mer Noire lors de la guerre Russo-Ottomane ! 

 

Mer Noire : Le gambit Français à l'ombre de la bannière Etasunienne

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Novembre 2021

L'un des théoriciens de l'école néo-réaliste des relations internationales , John MEARSHEIMER , s'exprime dans les colonnes de Kommersant et rend responsable les Etats-Unis de la dégradation des relations diplomatiques - et autres - entre la Russie et les Etats-Unis . 

" Dans le cas de la Russie , les États-Unis sont les premiers responsables de la détérioration [ des relations diplomatiques - NDLR ] . Mais je suis convaincu que ce n'est pas de notre intérêt . Il est dans l'intérêt des États-Unis d'avoir de bonnes relations avec la Russie " 

Et reconnaît que " Ce sont les Américains qui ont poussé les Russes dans les bras des Chinois , ce qui n'est pas de notre intérêt " ..." Nous vivons dans un monde complétement différent [ de 1947 - NDLR ] et la principale menace pour les États-Unis c'est la Chine . L'union de la Russie et de la Chine n'est pas de notre intérêt "

Reprenant la vieille antienne de la menace démographique Chinoise et de l'enrichissement de la RPC  il estime que la Russie devra pour sa sécurité se rapprocher des États-Unis . 

Il accorde enfin un satisfecit à la diplomatie Russe dirigée par Serguei LAVROV : " Lui [ Vladimir POUTINE ] et Sergueï LAVROV ont une vaste expérience dans la manière d'établir des relations avec les États-Unis . Je pense qu'ils ont développé de part eux-mêmes le bon schéma pour interagir avec les Etasuniens " 

L'analyste ne voit pas dans un proche futur de possibilités d'amélioration de ces relations bilatérales tant les sentiments Russophobes sont répandus dans l'administration Etasunienne et ceci même si le président Joe BIDEN essaye de leur impulser une nouvelle dynamique , ce qui n'est d'ailleurs pas garanti . L'un des éléments clefs dans la dégradation des relations entre les États-Unis et la Russie sont les projets d'extension de l'OTAN et le soutien des États-Unis aux " révolutions de couleur " . La rencontre entre William BURNS et Nicolaï PATROUCHEV ne changera certainement pas grand chose à la dynamique en cours , mais celle vers les fonds . 

De la même manière les déclarations à la COP26 de Joe BIDEN sur la prétendue inconséquence de la Russie dans sa gestion des incendies de la toundra et sur sa - prétendue - responsabilité dans la flambée ( SIC ! ) des prix des carburants aux États-Unis laissent plutôt envisager l'émergence de nouveaux champs de conflictualité  que de nouveaux axes de coopérations .

Bien sûr tout ceci et beaucoup d'autres choses vous ne le retrouverez pas de si tôt dans les me(r)diats Occidentaux et en particulier Français sous la plume des Nicolas TENZER , Jean-Sylvestre MONGRENIER ,  Benoit VITKINE et de tant d'autres . Ou alors vous le retrouverez de manière tronquée et souvent déformé dans l'extrait limité à la " menace Chinoise "™©  . C'est pour cette raison qu'en attendant une traduction hypothétique dans Russia in Global Affairs je vous invite à vous rendre sur le site de Kommersant et à utiliser éventuellement votre traducteur automatique favori ... 

Site personnel de Mearsheimer.com 

Mearshiavelli

Mearshiavelli

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Le courrier diplomatique, #Diplomatie, #Russie, #Chine, #Géopolitique

Repost0