drones et ia

Publié le 10 Mai 2021

Photos prises lors du défilé militaire du 9 mai 2021 dans le DONBASS .

Drones Oukraïniens capturés : LELEKA-100 à droite et UKRSPECSYSTEMS PD-1 à gauche 

9 mai 2021 : Regarde les drones défiler ! 9 mai 2021 : Regarde les drones défiler !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Avril 2021

Un drone suicide Russe Lancet chargé de trois kilogrammes d’explosifs a été utilisé dans la région d'IDLIB pour éliminer une camionnette d’un commandant du groupe terroriste Hayat Tahrir al-Cham. La camionnette a été repérée par un drone de reconnaissance qui escortait le Lancet. Les images de la caméra installée à bord du drone-suicide montrent la destruction de la cible.

Un autre fragment de la vidéo montre un Lancet anéantir un poste de tir des islamistes, note la chaîne.

L'élément intéressant de cette video est que les concepteurs du drone Lancet sont à l'origine des geeks passionnés de radiomodélisme . Ceci nous rappelle l'expérience Israélienne où l'industrie du drone a pour origine un modèle d'avion RC acheté en 1967 aux Etats-Unis . 

Maj du 19 avril 2021 : ZALA Aero ( entité du groupe KALACHNIKOV au sein du conglomérat ROSTEC ) a d'autre part annoncé les premiers essais du drone à propulsion hybride ( thermique et électrique ) ZALA 421-16E5G. Le responsable des projets spéciaux chez ZALA Aero Nikita KHAMITOV a précisé que les essais ont inclus un basculement de la propulsion thermique sur la propulsion électrique par batteries . Ce mode de propulsion a permis d'atteindre une durée de vol de 16 heures tout en assurant une furtivité accrue en mode électrique . Pour faciliter sa navigation le drone a été équipé d'un système de reconnaissance du terrain ( video navigation )  à base de réseaux neuronaux . 

Drone hybride ZALA 421-16E5G

Drone hybride ZALA 421-16E5G

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Mars 2021

Honneur aux morts !

L'un des concepteurs des drones BAYRAKTAR™ , le général Osman Erbaş , fait partie des victimes de l'accident d'hélicoptère qui s'est produit hier prés de la localité de BITLIS et dont le bilan s'élève à 11 morts . Cet accident serait très probablement du au mauvais temps qui règne sur la région .

Le général Osman Erbas a participé il y a une dizaine d'années au développement du système d'armes BAYRAKTAR™ qui a fait la une de l'actualité militaire ces deux dernières années plus particulièrement en Syrie , au Haut-Karabakh et en Libye .

Il aurait participé à la définition des caractéristiques opérationnelles et des tactiques d'emploi de ce drone et à ses premières mises en oeuvre opérationnelles  contre le PKK/YPG . Il serait aussi à l'origine du concept d'emploi du binôme drone d'observation  / drone suicide . Selon certaines sources Arméniennes - qui ont parfois du mal à cacher leur joie - il aurait servi de conseiller militaire aux forces armées Azéries durant le dernier conflit du Haut-Karabakh . Dans son hommage le constructeur Selçuk BAYRAKTAR ( voir photo ci-dessous ) s'est toutefois limité à évoquer le soutien politique du militaire décédé au programme Turc de drones et les premières utilisations sous sa supervision de ces drones contre le PKK/YPG .

Le 15 juillet 2016 il aurait contribué de manière décisive à l'échec du coup d'état contre le Président ERDOGAN au travers des ordres donnés à ses commandants d'unités en temps que commandant de la 6éme Division d'Infanterie mécanisée .

 

 

 

 

Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .
Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Les missiles Iskander™ Russes n'étant pas assez efficaces  espérons que les drones-suicides " Made in Armenia "  le seront plus lors de la prochaine guerre qui ne saurait tarder dans le Caucase .

Je vous invite à regarder cette vidéo car elle me rappelle assez ce que je faisais dans les années 90 au fond de mon garage avec mes " gros-minis " et leur cellule en composites plastiques ! ;0) 

C'est en tout cas une vidéo assez " pédagogique " sur le processus industriel de fabrication d'un drone et l'on peut constater que le CMI désire maîtriser la fabrication d'une grande partie des composants y compris de la boule optronique  .

https://armeniasputnik.am/video/20210226/26608421/hakob-arshakyany-nerkayacrele-haykakan-harvacayin-anodachu-trchox-sarq.html

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 5 Décembre 2020

Un journaliste Arménien vient de faire l'analyse " post mortem ",  des drones Turcs Bayraktar™ TB2 et Israéliens HAROP™ utilisés par les Azéris au Haut-Karabakh et les résultats sont ..." surprenants " !

S'il était déjà de notoriété publique que les drones Turcs Bayraktar TB2 utilisaient des motorisations Autrichiennes Rotax­™ - filiale du groupe Canadien Bombardier™ - et des caméras Canadiennes WESCAM™ - filiale du groupe Etasunien L3 Harris Technologies™ - il apparait que le drone Israélien HAROP™ utilise des composants Suisses et Français .

Ces composants sont un moteur électrique ( à courant-continu ou pas à pas )  de la société Suisse FAULHAUBER Minimotor SA™ et un capteur potentiométrique rotatif ( résistance variable ) de la société Française EUROFARAD™ du groupe EXXELIA™ . L'ensemble forme très probablement ce que l'on appelle un servomoteur ( moteur électrique - réducteur - potentiomètre de mesure de position - carte électronique de contrôle ) : Il s'agit de contrôler la rotation d'une pièce au moyen du potentiomètre qui mesure sa position et qui la position désirée atteinte donne l'ordre d'arrêt du moteur . A ce titre le potentiomètre doit avoir une linéarité parfaite .

On peut noter sur la photo ( voir troisième photo ) la présence dans la chaîne cinématique d'une biellette réglable de commande  et de ce qui semble être un accouplement ( joint de transmission ) . 

Un composant comme le capteur potentiométrique de qualité " militaire " ( NF C 93255 et MIL PRF 39023ne peut pas avoir été exporté sans l'aval des autorités Françaises qui devront donc répondre , tout comme les Canadiens et les Autrichiens l'ont fait , de cette autorisation d'exportation donnée à une société Israélienne .

En consultant le site et les catalogues de la société EUROFRAD™ on peut constater que de tels capteurs potentiométriques sont par exemple utilisés pour mesurer la position des ailettes de missiles . On peut supposer qu'ils sont utilisés sur le drone HAROP™ pour le contrôle des gouvernes du drone ( voir photo  . Cette annonce fragilise en tout cas la position de la diplomatie Française au sein du groupe de Minsk et l'activisme du président MACRON sur la question du Haut-Karabakh qui " essaye de revenir dans le jeu " après avoir reçu un double coup de valenki et de babouche de la part de la Russie et de la Turquie en étant exclu de la signature de l'accord de cessez le feu  

La question est de savoir désormais si les autorités Françaises ( MM. PARLY et Le MAIRE ) seront aussi tolérantes pour autoriser l'exportation de composants " sensibles " vers la Russie qui développe sa propre gamme de drones suicides ? J'en doute ! 

Note : Il n'est pas incongru de retrouver des composants issus du modélisme et de l'aéromodélisme comme les biellettes réglables dans un drone militaire Israélien : Ceux-ci ont été à l'origine conçus à partir d'un avion -jouet -  radiocommandé acheté aux Etats-Unis ! 

Lien vers catalogue FAULHABER™

Post-mortem : Des composants de qualité " militaire " Français et Suisses utilisés sur les drones Israéliens HAROP™ au Haut-Karabakh .
Post-mortem : Des composants de qualité " militaire " Français et Suisses utilisés sur les drones Israéliens HAROP™ au Haut-Karabakh .
Post-mortem : Des composants de qualité " militaire " Français et Suisses utilisés sur les drones Israéliens HAROP™ au Haut-Karabakh . Post-mortem : Des composants de qualité " militaire " Français et Suisses utilisés sur les drones Israéliens HAROP™ au Haut-Karabakh . Post-mortem : Des composants de qualité " militaire " Français et Suisses utilisés sur les drones Israéliens HAROP™ au Haut-Karabakh .

Catalogue des capteurs potentiométriques EUROFARAD™

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 13 Novembre 2020

Je ne reviendrai pas sur l'utilisation des drones suicides lors du conflit du Haut-Karabakh !

Je l'ai déjà développé sur Ice Station Zebra ... En avril 2016 soit il y a plus de quatre ans . Tout le monde semblait avoir oublié que les Azéris testaient alors avec succès cette technologie , en particulier les planificateurs militaires Arméniens .

L'élément les plus intéressant reste la manière dont le gouvernement Arménien a du capituler sous la pression des armes . Ce ne sera certainement pas la première fois et certainement pas la dernière fois qu'un gouvernement doit " gouverner sous des bombes " . Nous devons nous en rappeler en cette année où nous commémorons le 80 éme anniversaire du désastre militaire de mai 1940 . 

Ce qu'ont vécu les chefs politiques et militaires Arméniens ces dernières semaines ce fut le quotidien des chefs politiques et militaires Français en mai-juin 1940 comme je l'ai déjà rappelé . On ne peut pas d'autre part ne pas être frappé par les images de l'exode des habitants du Haut-Karabakh et celles de l'exode de mai 1940 . 

On peut aller encore plus loin puisque " Infiniment plus que le nombre des Azéris, ce sont les drones des Azéris qui ont fait  reculer les Arméniens . Ce sont les drones des Azéries qui ont surpris les chefs militaires Arméniens au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui. " ( phrase célèbre ) 

Dame Galina ACKERMAN a beau déverser son fiel sur les réseaux sociaux contre M. Vladimir POUTINE qu'elle accuse d'être responsable de cette défaite , ce sont bien les chefs politiques et militaires Arméniens et leur doctrine militaire sclérosée des tranchées face aux drones qui sont responsables de cette déroute militaire 

Il faut juste espérer que les décisions qui ont été prises à Erevan en signant ce cessez le feu  l'ont été avec plus de sens de l'intérêt du bien commun qu'à Paris  . Mais la conclusion fut la même :  Faute de disposer d'une intervention massive extérieure associée à un appui politique ( Etats-Unis en mai 1940 , Russie en octobre 2020 ) une fois que le point de rupture militaire est franchi la première mission des chefs politiques est de préserver les populations civiles à défaut de préserver l'intégrité de l'Etat et son extension territoriale . Ce ne semble pas être la voie qu'emprunte le Premier Ministre Nikol PACHINIAN . 

C'est aussi à ce moment que les chefs militaires doivent s'effacer devant les chefs politiques . 

L'autre élément intéressant ce sont les conséquences politiques . Ici je me permettrai de faire un parallèle avec le Japon d'aout 1945 . L'annonce de l'armistice - défaite militaire a provoqué un mouvement de protestation contre le premier ministre Arménien Nikol PACHINIAN  que certaines sources affirment être dirigés par des militaires Arméniens opposés au cessez le feu  .

Au Japon , le 14 aout 1945 , un groupe d'officiers opposés à la capitulation a tenté - lui aussi - un coup d'état en cherchant par exemple à se saisir de l'annonce de cette capitulation par l'Empereur HIRO-HITO sur un disque destiné à la radio NHK . Ce coup d'état qui a échoué , sinon cela se saurait su , est connu sous le nom d' " Incident de KYUJO " . Son histoire est développé dans cet article ( en Anglais ) .

 

 

La discorde chez l'ennemi : "Gouverner sous les bombes " en Arménie !
La discorde chez l'ennemi : "Gouverner sous les bombes " en Arménie ! La discorde chez l'ennemi : "Gouverner sous les bombes " en Arménie !
La discorde chez l'ennemi : "Gouverner sous les bombes " en Arménie !
La discorde chez l'ennemi : "Gouverner sous les bombes " en Arménie !

Voir les commentaires

Repost0