drones

Publié le 19 Septembre 2021

Alors que les exercices ZAPAD-2021 se terminent avec le déploiement de robots terrestres télécommandés Uran-9 et Platform-M , Israël qui a été l'un des pionniers du développement de la robotique militaire annonce avoir développé  des drones terrestres semi-autonomes (  UGV ) pour patrouiller ses frontières , principalement le long de  la bande de GAZA où un drone terrestre assure déjà des patrouilles .

Si un véhicule autonome Jaguar patrouille déjà les frontières Israéliennes , ce nouveau drone a pour caractéristique principale une autonomie décisionnelle accrue dans sa capacité de déplacement et d'acquisition . La décision d'ouvrir le feu avec le Rex Mk II reste toutefois confiée à un opérateur . Les concepteurs de ce robot polyvalent puisqu'il peut aussi servir de " mule " soulignent que cette capacité de tir autonome n'a pas été implantée sur les robots opérationnels . Ceux-ci sont en outre dotés de capacité d'apprentissage via leur IA .  Comme le soulignent les responsables militaires Israéliens le déploiement de ces robots contribue à réduire les interactions de soldats " humains " avec une menace potentielle

C'était déjà d'ailleurs le cas du Jaguar qui grâce à ses capteurs pouvait éviter des obstacles sur un parcours déterminé . Les opérateurs du robot peuvent toutefois à chaque instant reprendre le contrôle du robot . Les deux robots à propulsion électrique disposent de la capacité à déterminer l'instant optimal pour recharger leur batteries et à se diriger vers un point de charge . Il faut noter ici que la capacité à retrouver ce point de charge est à l'origine - et ce dés la fin des années 70 - des recherches en robotique et IA  .

On notera juste les architectures de plus en plus semblables de tous ces robots , qu'ils soient Russes , Ukrainiens , Serbes , Estoniens ou Israéliens ,  et qui différent  par la nature des capteurs et leur degré d'autonomie et de capacité d'interaction avec leur environnement . Les mécaniciens ont un rôle essentiel dans le développement de solutions technologiques pour ces robots comme , par exemple , des moteurs électriques intégrés dans la roue . 

Il faudra aussi souligner ici l'ignorance crasse de M. Pavel FELGENHAUER qui dans un article de Novaya Gazeta compare les robots contemporains Russes déployés lors des exercices ZAPAD 2021 aux Goliath Allemands employés à VARSOVIE en 1944 ou aux Teletanks Soviétiques de la fin des années 30.

Cette annonce survient au même moment où le NYT publie un article sur l'assassinat par une arme télécommandée du  scientifique Iranien Moshen FAKHRIZADEH .

Une arme disposée dans une camionnette et pilotée à distance a abattu le scientifique atomiste qui travaillait à la conception de têtes Mirvées . Des caméras disposées dans cette camionnette permettaient d'avoir une vue d'ensemble de la rue dans laquelle il résidait . Après avoir abattu le physicien  la camionnette a été détruite par une explosion télécommandée mais pas suffisamment , ce qui a permis aux Iraniens d'en faire en partie la rétro-ingiénérie . Cette attaque a eu lieue le 27 novembre 2020 dans la ville d'ABSARD dans la province de Téhéran . 

Toute ressemblance avec un film célèbre n'est bien sûr pas fortuite ....

Nota : Les commentaires de ce blogue sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Au pied REX !
Au pied REX !

Au pied REX !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Juin 2021

Le concept de Seabed Warfare qui pourrait se traduire par " guerre du fond des mers " ou  " guerre du plateau continental " est toutefois assez vaste puisqu'il regroupe l'ensemble des opérations navales de , vers et à partir du plateau continental .

Il concerne en fait toute la " kill box " verticale , la colonne d'eau qui s'étend du fond de la mer à la surface et regroupe donc les activités navales de surface " traditionnelles " tout comme les activités sous-marines " traditionnelles ". Cette " kill box " s'étend en fait au delà de l'interface eau-air , jusque dans l'espace , puisque les drones sous-marins peuvent être largués depuis un aéronef et les informations en provenance du fond ou de la colonne d'eau transmises vers des satellites par l'intermédiaire de dispositifs de surface comme des navires , pilotés ou automatiques , ou des bouées .

Les drones y auront bien sûr leur importance et y ont déjà leur importance avec la collecte automatiques de données comme la bathymétrie ( cartographie sous-marine du plateau ) , les courants marins et la salinité de l'eau . C'est une guerre sourde que se livrent par exemple Chinois et Etasuniens dans la Mer de Chine . Si le Mainstream met en avant un certain activisme Chinois plus particulièrement en Mer de Chine  , il "oublie" toutefois de signaler que les Etats-Unis ont une posture agressive dans la région . Les autorités Chinoises offrent ainsi une récompense substantielle de 70 000 Euros aux pêcheurs qui capturent un drone Etasunien . 

Elle a été mise sur le devant de l'actualité par les menaces que les uns et les autres se jettent à la figure de tentatives d'attaques contre le réseau mondial de câbles sous-marins , et l' Arcto-Pacifique n'échappera pas à cette conflictualité , mais elle concerne aussi par exemple les installations de forage off-shore et des réseaux de transports sous-marins comme le Nord-Stream 2

Cette guerre a bien sûr été imaginée par les auteurs d'anticipation militaire , en particulier les Français Pierre GIFFARD et Robida avec les " Tirailleurs sous-marins " en scaphandre , mais souvent la réalité a dépassé la fiction : On peut dater le début du " Seabed Warfare " avec la destruction du câble sous-marin reliant Manille à Hong-Kong et Cuba aux Caraïbes durant la Guerre Hispano-Américaine de 1898 , le 11 mai 1898 exactement lors de la bataille de Cienfuegos . . A Cuba la société qui fut victime de l'action des marins de l'USN qui arrachèrent le câble sur le fond avec un grappin depuis une chaloupe [ voir image ] était d'ailleurs principalement aux mains de capitaux Français - dont une participation de l'Etat Français -  ce qui dés l'époque a posé des problèmes légaux . Si l'attaque contre le câble que la Russie va poser le long de son littoral Arcto-Pacifique** peut être " justifiée " par son caractère publique et civilo-militaire , une attaque semblable contre un autre câble pourrait poser de nombreux problèmes légaux . Peut-on s'attaquer à un câble d' Orange™ aux larges des côtes Africaines même si il sert de moyen de communication pour les unités de l'armée Française déployées en Afrique ? 

 Nous noterons ici que pas plus que lors des écoutes de la NSA , la Grande République ( humour ) Française n'éleva alors aucune protestation réelle ...

" Kill box " de la guerre du plateau-continental

" Kill box " de la guerre du plateau-continental

Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle . Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle .
Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle .

Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle .

Acte I du seabed warfare : La bataille de Cienfuegos du 11 mai 1898 .
Acte I du seabed warfare : La bataille de Cienfuegos du 11 mai 1898 .

Acte I du seabed warfare : La bataille de Cienfuegos du 11 mai 1898 .

Section du câble télégraphique repéché par les Allemands dans la Seine lors du siège de Paris

Section du câble télégraphique repéché par les Allemands dans la Seine lors du siège de Paris

Dans les années 1970 et 1980 le développement des activités pétrogazières off-shore déplace la problématique du seabed warfare des télécommunications vers la protection , et l'attaque , des infrastructures off-shore ainsi que des " tuyaux " comme les gazoducs ou oléoducs destinés à évacuer la production vers le littoral . Cette guerre peut aussi concerner aujourd'hui les câbles sous-marins d'énergie électrique , en particulier avec le développement de parcs éoliens en mer .

 Science &Vie a publié un superbe article sur cette " guerre du fond " en 1976  . C'est aussi  l'époque où les Soviétiques développent plusieurs véhicule sous-marin chenillés comme le MTK-200 capables de se déplacer sur le plateau continental jusqu'à une profondeur de 500 m et télécommandés depuis un navire par des câbles . Prés de cinquante années plus tard avec le " sous-marin kangourou " il semble de nouveau inspirer les ingénieurs Russes . Parmi les concepts développés à l'époque je retiendrai aussi celui de " torpilles dormantes " dans des silos disposés au fond des mers et activées sur ordre ou après détection au moyen d'un réseau d'hydrophones [ voir infographie Science&Vie ]  Le programme Hammerhead en est un avatar moderne . Comme le soulignent de nombreux commentateurs ces " torpilles dormantes " lorsqu'elles sont inactivées ne constituent pas des menaces pour la navigation et n'ont donc pas à être signalées aux autorités et administrations civiles internationales . Elles ont même leur nom propre , moor-pedo qui pourrait se traduire par minepille ou tormine

Guérilla sous la mer

Guérilla sous la mer

La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .
La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord . La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .
La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord . La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .

La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .

La minepille ou tormine aka moor-pedo

La minepille ou tormine aka moor-pedo

Le chenillé sous-marin MTK-200
Le chenillé sous-marin MTK-200
Le chenillé sous-marin MTK-200

Le chenillé sous-marin MTK-200

Cette quête des grands fonds n'est toutefois pas sans risques comme l'a montré l'accident du submersible " Losharik " le 2 juillet 2019 . C'est ce submersible qui a permis à la Russie d'échantillonner les fonds marins sur le plateau continental Arctique pour asseoir ses revendications .

C'est presque dans le continuum de ces projets que le directeur d'United Shipbuilding Corporation Alexeï RAKHMANOV a annoncé lors d'une interview à l'agence TASS dans le cadre du SPIEF 2021 que sa société était prête à concevoir des robots pour la protection des infrastructures du plateau continental Arctique Russe . Il attend pour ces projets une commande officielle de l'Etat Russe . Il a toutefois ajouté que sa société avait déjà ouvert son propre bureau d'études en robotique [ militaire ] 

Le secteur pétrogazier n'est pas en reste puisque GAZPROM développe avec des université des systèmes automatiques de surveillance des installations pétrogazières sous-marines dans l'Extrême-Orient Russe . Bien que civil ce projet de robotique relève bien du " seabed warfare " tout comme les technologies utilisées pour la pose , l'assemblage des tuyaux et le contrôle de l'environnement marin du gazoduc Nord-Stream 2 .  Tous ces projets s'inscrivent aussi dans un context où la Russie et les entreprises Russes recherchent de plus en plus à substituer une technologie nationale aux technologies importés . 

Si l'on sait très peut de choses des projets d'USC on peut déjà en avoir une idée par ce d'autres sociétés se sont déjà positionnées sur ce créneau avec des projets aboutis et disponibles en catalogue . C'est le cas par exemple de la société NIIATOL qui a développé un drone chenillé** capable d'évoluer sur le plateau continental mais aussi tout un " écosystème  "Контролируемый подводный район (КПР)™  . Dans les projets Russes figurent aussi des micro-centrales nucléaires destinées à alimenter des réseaux d'hydrophones et de sonars sous-marins ainsi que des systèmes automatisés sous-marins d'exploitation des hydrocarbures . Le projet Iceberg de RUBIN ressemble ainsi par certains points au projet Flexblue  ,abandonné depuis , de DCNS-AREVA  . [ voir image ] Rostec a ainsi développé le drone NERPA muni d'un sonar capable d'identifier des cibles humaines et de les " neutraliser " .D'autres sociétés envisagent des drones  capables de " percer " la glace  de la banquise avec une ... Tête chauffante . Un concept utilisé avec succès par les expéditions Antarctiques Russes au Lac VOSTOK  Les responsales scientifiques et politiques Russes ont identifié l'Arctique comme étant une région particulièrement adaptée au développement de la robotique qu'elle soit terrestre , aérienne , navale ou sous-marine .  Au mois de mai 2020 le chef du service des frontières du FSB a évoqué l'utilisation de drones aériens pour la surveillance des frontières Arctiques . 

* En fait depuis 150 ans et la destruction dans le lit de la Seine du câble télégraphique posé par les défenseurs de Paris lors du siège de 1871 . 

** Il s'agit du câble " Polar Express " dont j'ai parlé dans ce blogue et non pas du câble privé Russo-Finno-Japonais " Arctic Express "  dont la pose vient d'être abandonnée ! 

*** Ceux-ci existent déjà depuis longtemps ! Ce sont les charrues et les trenchers d'ensouillage des câbles . 

La guerre de demain sur le plateau continental Arctique
La guerre de demain sur le plateau continental Arctique La guerre de demain sur le plateau continental Arctique

La guerre de demain sur le plateau continental Arctique

Le drone tueur " NERPA " de Rostec

Le drone tueur " NERPA " de Rostec

Le seabed warfare est aussi ... Civil !
Le seabed warfare est aussi ... Civil !

Le seabed warfare est aussi ... Civil !

La guerre de demain - Seabed warfare : USC se déclare prêt à construire des robots sous-marins pour la protection du plateau continental Arctique Russe .  .

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Mai 2021

La robotique militaire n'est plus l'apanage des " grandes nations "™© mais comme la Turquie avec BAYKAR™ ou l'Estonie avec MILREM™ l'ont montré peut être l'affaire de "puissances émergentes " . On peut même évoquer ici l'Arménie

L'Oukraïne n'est pas en reste avec la démonstration le 26 mai dernier de quelques prototypes de robots de combats terrestres et d'un drone hélicoptère . Ce sont les produits de KB Robotics™ (КБ Роботікc™  , Infocom Ltd™ et Roboneers™

Bien sûr que ces robots ont un aspect de " déjà vu " mais ils méritent que l'on en parle ! 

Robotique militaire : La guerre de demain sur l'autre rive du DNIEPR
Robotique militaire : La guerre de demain sur l'autre rive du DNIEPR Robotique militaire : La guerre de demain sur l'autre rive du DNIEPR Robotique militaire : La guerre de demain sur l'autre rive du DNIEPR
Robotique militaire : La guerre de demain sur l'autre rive du DNIEPR Robotique militaire : La guerre de demain sur l'autre rive du DNIEPR

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés ! 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #La guerre de demain, #Technologies, #Défense, #Drones, #Ukraine

Repost0

Publié le 18 Avril 2021

Un drone suicide Russe Lancet chargé de trois kilogrammes d’explosifs a été utilisé dans la région d'IDLIB pour éliminer une camionnette d’un commandant du groupe terroriste Hayat Tahrir al-Cham. La camionnette a été repérée par un drone de reconnaissance qui escortait le Lancet. Les images de la caméra installée à bord du drone-suicide montrent la destruction de la cible.

Un autre fragment de la vidéo montre un Lancet anéantir un poste de tir des islamistes, note la chaîne.

L'élément intéressant de cette video est que les concepteurs du drone Lancet sont à l'origine des geeks passionnés de radiomodélisme . Ceci nous rappelle l'expérience Israélienne où l'industrie du drone a pour origine un modèle d'avion RC acheté en 1967 aux Etats-Unis . 

Maj du 19 avril 2021 : ZALA Aero ( entité du groupe KALACHNIKOV au sein du conglomérat ROSTEC ) a d'autre part annoncé les premiers essais du drone à propulsion hybride ( thermique et électrique ) ZALA 421-16E5G. Le responsable des projets spéciaux chez ZALA Aero Nikita KHAMITOV a précisé que les essais ont inclus un basculement de la propulsion thermique sur la propulsion électrique par batteries . Ce mode de propulsion a permis d'atteindre une durée de vol de 16 heures tout en assurant une furtivité accrue en mode électrique . Pour faciliter sa navigation le drone a été équipé d'un système de reconnaissance du terrain ( video navigation )  à base de réseaux neuronaux . 

Drone hybride ZALA 421-16E5G

Drone hybride ZALA 421-16E5G

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Avril 2021

On aurait pu penser que ces images proviendraient des Etats-Unis , de France , de Russie ou d'Israel ! Et bien NON ! Elles proviennent de ... Serbie ! 

Voici récupéré sur les réseaux sociaux ( compte Vkontakte de Военный Осведомитель ) les photos d'exercices militaires en Serbie où l'on voit des drones terrestres téléopérés Miloš débarquer d'un hélicoptère Mil Mi-8 .

Vous trouverez certaines de ses principales caractéristiques sur cette page.

Ce sont vraiment des images de la " Guerre de demain" : Une opération héliportée avec un débarquement de drones de combat . Si bien sûr les missions sont différentes on est quand même très loin d'un drone-fardier suivant tranquillement un blindé , fut-ce au Mali .

La Serbie est un des pays leaders dans la " dronisation " de ses forces armées avec notamment l'achat de drones aériens à la RPC .

 

La guerre de demain : La guerre des robots a commencé en Serbie .
La guerre de demain : La guerre des robots a commencé en Serbie . La guerre de demain : La guerre des robots a commencé en Serbie . La guerre de demain : La guerre des robots a commencé en Serbie .

Note : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Drones, #Défense, #Guerre urbaine, #Balkans, #Robots, #La guerre de demain

Repost0

Publié le 5 Mars 2021

Honneur aux morts !

L'un des concepteurs des drones BAYRAKTAR™ , le général Osman Erbaş , fait partie des victimes de l'accident d'hélicoptère qui s'est produit hier prés de la localité de BITLIS et dont le bilan s'élève à 11 morts . Cet accident serait très probablement du au mauvais temps qui règne sur la région .

Le général Osman Erbas a participé il y a une dizaine d'années au développement du système d'armes BAYRAKTAR™ qui a fait la une de l'actualité militaire ces deux dernières années plus particulièrement en Syrie , au Haut-Karabakh et en Libye .

Il aurait participé à la définition des caractéristiques opérationnelles et des tactiques d'emploi de ce drone et à ses premières mises en oeuvre opérationnelles  contre le PKK/YPG . Il serait aussi à l'origine du concept d'emploi du binôme drone d'observation  / drone suicide . Selon certaines sources Arméniennes - qui ont parfois du mal à cacher leur joie - il aurait servi de conseiller militaire aux forces armées Azéries durant le dernier conflit du Haut-Karabakh . Dans son hommage le constructeur Selçuk BAYRAKTAR ( voir photo ci-dessous ) s'est toutefois limité à évoquer le soutien politique du militaire décédé au programme Turc de drones et les premières utilisations sous sa supervision de ces drones contre le PKK/YPG .

Le 15 juillet 2016 il aurait contribué de manière décisive à l'échec du coup d'état contre le Président ERDOGAN au travers des ordres donnés à ses commandants d'unités en temps que commandant de la 6éme Division d'Infanterie mécanisée .

 

 

 

 

Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .
Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .Tombé du ciel : Un des concepteurs des drones  BAYRAKTAR™ est tué dans un accident d'hélicoptère .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 9 Février 2021

J'ai déjà évoqué sur ce blogue il y a prés de 10 ans l'utilisation des drones par les manifestants Russes . Une telle utilisation permet souvent d'être le " juge de paix " quand à la mobilisation réelle d'une manifestation . Elle permet aussi de manipuler des images pour au contraire laisser croire à une forte mobilisation alors que celle-ci est limitée à une rue sur laquelle on fait une prise de vue en plongée , évitant avec soin un travelling aérien sur toute l'artère .

Les dernières manifestations subversives de Moscou devaient bien sûr être marquées par cette guerre de l'image et l'utilisation de drones était pressentie par les autorités Russes .

C'était sans compter que les forces de sécurité Russes ne sont pas démunies technologiquement face à cette nouvelle menace subversive . Plusieurs témoins ont aperçu et filmé - en particulier sur la Place du Manège - ce qui semble être des " brigades anti-drones " équipées très probablement d'un " fusil anti-drones " . Il est difficile de définir à quelle organisation appartiennent ces brigades anti-drones : Politsaya , Rosgvardia ou FSB ? 

Ce n'est pas la première fois que de telles brigades - des binômes - sont observées lors des manifestations en Russie , certaines l'ont été au cours de l'été 2019 ( voir photo infra ) . Un dispositif législatif en ce sens avait été étudié à cette époque.

Ces "fusils anti-drones " sont très probablement des brouilleurs multicanaux destinés à brouiller les signaux de géolocalisation ( GPS , Glonass , Beidou , Gallileo ) , les signaux de pilotage des drones , les signaux GSM 3G et 4G et Wi-Fi afin d'empêcher toute diffusion d'image sous forme de flux vidéo en temps réel ou de commande à distance et ils doivent être équipés d'un système IFF - Identification Friend or Foe ( Ami ou Ennemi )- qui permet l'utilisation des drones des organismes de sécurité dans la " bulle de brouillage "  . Ces fusils anti-drones drones semblent être aussi équipés d'une vision nocturne comme le laisserait deviner la vidéo , couplé à un système d'aveuglement laser .  Selon certaines sources sur les réseaux sociaux , trois drones auraient ainsi été " abattus " prés du tribunal où se tenait le procès de l'agent subversif Alexei NAVALNY .

Un des modèles qui pourrait servir de référence pour déterminer les caractéristiques d'une telle arme est le REX-1 de la Sté KALACHNIKOV .

 

Moscou : Comment la police ( ? ) de Moscou a empêché les drones Navalnystes de voler .
Moscou : Comment la police ( ? ) de Moscou a empêché les drones Navalnystes de voler .

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 19 Septembre 2020

Alors que les médias Chinois ont insisté sur la livraison par drones de plats chauds pour leurs troupes en première ligne au Ladakh un nouveau scandale frappe l'armée Indienne qui met en évidence au sein de cette institution l'existence d'un racisme de classe lié au système de castes ( castéisme ): La différence dans la nature et la qualité des rations servies aux officiers et aux Militaires Du Rang ( " jawans ")  en première ligne .

Cette question est d'autant plus sensible que la saison d'hiver en haute altitude approche et la question du ravitaillement en quantité et en qualité des troupes en première ligne va se poser .

Elle a été soulevée par le député Rahul GHANDI le 11 septembre 2020 lors d'une réunion du comité permanent de la défense du parlement Indien  . Il a en particulier insisté que la qualité nutritionnelle des rations devait être identique pour les officiers et les MDR , en particulier pour les troupes servant en première ligne .

Il lui a été répondu la chose ahurissante suivante par le général Bipin RAWAT , chef du Comité de défense .

" Il n'y a pas à priori de différence sur la qualité et la quantité des rations . On les adapte juste aux origines - sociétales - des uns et des autres . Les officiers sont pour la plupart issus des villes et les MDR des campagnes . " Il n'est donc pas anormal que les rations des officiers comprennent du pain et du fromage ( très probablement du "panner" à base de lait de bufflonne )  tandis que les rations des MDR soient composées de " rotis " ( galettes plates ) et de " desi ghee " ( beurre clarifié ) . En langage plus clair cela signifie que les officiers ont des rations de type " Occidental " tandis que les MDR ont des rations de cuisine traditionnelle - plébéienne .

Le général Bipin RAWAT a aussi évoqué des différences de rations selon les origines des militaires , blé pour les militaires issus des régions du nord de l'Inde et riz pour les militaires issus des régions du sud .  

Si depuis 2011 l'apport carné doit être identique pour tous les militaires - non végétariens -  quelque soit leur grade on estime cependant que la différence d'apport calorique dans l'armée Indienne est des 3200 calories pour un officier et de 2800 calories pour un PBOR [ Personnel Below the Officer Rank ] L'officier Indien aurait droit à un apport calorique supérieur du fait de son travail intellectuel ... 

Cette différence de traitement  réelle dans l'alimentation des officiers et des militaires du rang va être un prétexte en or pour la propagande Chinoise qui diffuse déjà des mélopées nostalgiques en Punjabi aux soldats Indiens en première ligne au Ladakh  . 

L'APL utilise ici une très vielle tactique de guerre psychologique de plus de 2000 ans : 

Two tribes : Existe t'il un " racisme culinaire " castéiste au sein de l'Armée Indienne ? ( MAJ )

Les soldats de l'APL ont ils reçus des gâteaux au chocolat dans les colis livrés par drones ?

Repas pour MDR des champs et repas pour officier des villes . Repas pour MDR des champs et repas pour officier des villes .
Repas pour MDR des champs et repas pour officier des villes . Repas pour MDR des champs et repas pour officier des villes .

Repas pour MDR des champs et repas pour officier des villes .

Il y a un peu moins d'un an , en octobre 2019 , je vous avais mis dans la " peau d'un soldat Etasunien à Manbij " et décortiqué ses habitudes alimentaires .

On peut se livrer peu ou prou à une analyse similaire avec le soldat Indien au Ladakh en analysant le contenu des palettes livrées par C-17 à l'aéroport de LEH en vu de constituer des stocks stratégiques pour l'hiver .

On constate sur les palettes la présence de Lait malté à la noix de coco , de thon à l'huile en boites et de mouton aux épinards ( J'espère juste qu'il est meilleur que Ragoutoutou™ )  . Le caractère hétéroclite des palettes de nourriture laisse supposer des livraisons au goutte à goutte : On aurait pu espérer des palettes entières de lait malté , de thon à l'huile ou de ragout de mouton . Ces livraisons sont même mélangées à des sacs de couchage ... Made in RPC ! Gageons que le renseignement militaire Chinois doit surveiller ces livraisons pour déterminer la ration effective des militaires Indiens et qu'il ne doit pas avoir trop de difficultés à déterminer la résistance thermique de ces sacs de couchage .( SCME = Special Clothing and Moutaineering Equipement ) 

Une photo intéressante montre une palette avec du matériel étiqueté " Arctic " d'origine Canadienne  , ce qui laisse supposer que des états membres de l'OTAN fournissent du matériel " Grand Froid " à l'Inde . Si l'armée Indienne affirme que les tentes " arctiques " produites localement sont capables de résister à une température de -20°C , leur conditionnement en boites de carton est fort différent des palettes spotées sur le tarmac de l'aéroport de LEH !  ;0) 

Il serait intéressant de savoir si l'armée Française  participe à l'équipement des troupes de montagne Indiennes , une hypothèse que je tiens pour fort probable .

 

 

Two tribes : Existe t'il un " racisme culinaire " castéiste au sein de l'Armée Indienne ? ( MAJ ) Two tribes : Existe t'il un " racisme culinaire " castéiste au sein de l'Armée Indienne ? ( MAJ )

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Juillet 2020

Le 20 juin 2019 le Corps des Gardiens de la Révolution Islamique abattait au moyen d'un système Khordad 3 - largement inspiré du système Russe Buk M2 - un drone MQ-4 Global Hawk .

Bien qu'abattu au dessus de la mer le CGRI a très rapidement montré à la presse  des débris, en fait une structure incluant de larges parties de la cellule , de l'aéronef ce qui laisse supposer qu'il la été au dessus d'eaux peu profondes . La recherche des débris d'épaves de catastrophes aériennes , y compris près du rivage , est très difficile et a été popularisée auprès du grand public dans la série " La minute de vérité " .

 Cette récupération très rapide tend d'ailleurs à valider la position du drone à proximité de la côte Iranienne tel que l'a présenté le CGRI plutôt que la position indiquée par le Pentagone et explique la retenue du gouvernement Etasunien quand à sa réponse . ( voir carte ) .

Un peu plus d'une année après le spécialiste des questions de défense Israélien Tal INBAR ( @inbarspace ) a montré sur page Twitter le 4 juillet 2020 une copie d'écran de la télévision Iranienne montrant une reconstitution très avancée du drone telle qu'on la pratique lors des investigations sur une catastrophe aérienne . Bien sûr il ne s'agit pas ici de rechercher les causes de la destruction de l'aéronef comme dans la série " La minute de vérité " , une étude de sa destruction peut-être toutefois très riche d'enseignements pour la conception et la mise au point de la charge explosive des missiles intercepteurs , mais plutôt d'une étude de rétro-ingénierie . Reste à savoir qui en sera le bénéficiaire ?

 

 

 

Le drone Global Hawk présenté peu après sa destruction et en phase de reconstruction tel qu'il a été présenté à la télévision Iranienne Le drone Global Hawk présenté peu après sa destruction et en phase de reconstruction tel qu'il a été présenté à la télévision Iranienne

Le drone Global Hawk présenté peu après sa destruction et en phase de reconstruction tel qu'il a été présenté à la télévision Iranienne

Le système Kordad 3 et les positions annoncées de la destruction du drone Global Hawk
Le système Kordad 3 et les positions annoncées de la destruction du drone Global Hawk

Le système Kordad 3 et les positions annoncées de la destruction du drone Global Hawk

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 7 Juillet 2020

C'est presque une première en Europe . Même si la Turquie - nation Asiatique - avait envisagé d'acheter des systèmes de défense anti-aériens auprès de la RPC avant de choisir des S-400 Russes et si des services de sécurité utiliseraient des drones DJI , jamais depuis la chute du régime Communiste Albanais une nation Européenne - du continent Européen - n'avait acheté du matériel militaire auprès de la RPC. 

Selon le quotidien The Global Times le gouvernement Serbe vient de réceptionner en la personne du président Aleksandar VUCIC les premiers drones de reconnaissance armés CH-92A équipés de missiles FT-8C livrés par la société CASTC - China Aerospace Science and Technology Corporation. Le contrat pour la livraison de ces drones avait été annoncé en septembre 2019 lors d'une visite de cinq jours d'une délégation militaire Chinoise en Serbie .

La première livraison porte sur un lot de neuf drones et de 18 missiles . Le drone CH-92A a un rayon d'action de 250 Km et un plafond opérationnel de 5000 m.

Le Président VUCIC a refusé de répondre aux questions des journalistes de Radio Free Europe/Radio Liberty * sur le coût de cette acquisition en expliquant que ce genre d'informations relevait du secret . Il a aussi annoncé que la Serbie allait coopérer avec la RPC pour concevoir et construire des drones de cette classe . 

Lors de la crise du COVID-19 la RPC fut le premier pays , suivi de la Russie , à apporter de manière massive son aide à la Serbie . Une aide qui avait d'ailleurs fortement irrité l'établissement diplomatico-militaire Occidental ...Des affiches ont alors fleuri dans les rues de BELGRADE remerciant la RPC et le " camarade Xi " : HVALA BRATE XI ! MERCI FRÈRE XI !

Les relations entre la Yougoslavie - réduite à la fédération Serbie Monténégro - et la RPC sont marquées par le souvenir commun de l'attaque en 1999 avec des missiles de croisière Etasuniens contre l'ambassade de la RPC lors de l'agression de l'OTAN . Selon certaines rumeurs le CMI chinois aurait pu bénéficier d'informations techniques provenant de la destruction d'un bombardier furtif F-117 par la DCA Serbe . Les relations économiques entre la RPC et la Serbie datent du milieu des années 90 et depuis un véritable Chinatown s'est constitué à Belgrade dans le Blok 70

Reportage photo sur la visite de réception sur le site du Ministère Serbe de la défense .

 

* Media financé par le congrès Etasunien 

MERCI FRÈRE XI ! La Chine livre des drones armés à la Serbie .
MERCI FRÈRE XI ! La Chine livre des drones armés à la Serbie . MERCI FRÈRE XI ! La Chine livre des drones armés à la Serbie .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Défense, #Chine, #Balkans, #Drones, #Technologies

Repost0